AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.   Dim 9 Fév - 0:43




ALEXIS FACKRELL
« Every form of addiction is bad, no matter whether the narcotic be alcohol, morphine or idealism. »



FICHE D'IDENTITE


✿ NOM : Fackrell ✿ PRÉNOMS : Juste Alexis ✿ SURNOMS : Alex, la plupart du temps. Qu'est-ce que c'est original ! ✿ AGE : 24 ans - ✿ DATE DE NAISSANCE : 24 janvier 1990 ✿ NATIONALITÉ : américaine ✿ SEXUALITÉ : hétérosexuelle ✿ SITUATION AMOUREUSE : néant ✿ EMPLOI/ETUDES : Alex s'est arrêtée après le lycée. Elle a bien tenté la fac, mais c'est un projet qui est mort-né. Elle est donc « serveuse » au Pim's en attendant mieux. On sait tous ce que ça veut dire. ✿ NOM DU QUARTIER : Orange Avenue, chez ses parents. ✿ ANIMAUX DE COMPAGNIE : Aucun. Ce serait pas très responsable. ✿ CHIFFRE PORTE BONHEUR : Elle n'est pas superstitieuse.
LE CARACTÈRE


Avant toute chose, et malgré tout ce qu'elle vous dira, Alexis est fragile. Psychologiquement car physiquement. C'est ses addictions qui l'ont transformée. Avant, elle était la jeune fille sage et propre sur elle, peut-être même un peu trop. Et puis ce mauvais choix, ce pas qu'elle a fait de travers, et tout a basculé. Laisser les substances illicites de côté, c'est beau seulement sur papier. En théorique. Parce que lorsque l'on est confronté au manque, c'est complétement autre chose. C'est trembler sans pouvoir s'arrêter, c'est ne penser qu'à ça, c'est abandonner toutes ses résolutions et ses idéaux, c'est être malade, en un million de fois pire. C'est désespérer, peser les pours et les contres bien malgré soi, et se rendre compte qu'être dépend à des produits chimiques c'est finalement beaucoup plus simple et presque plus sain que de les abandonner. Alexis a passé cette phase là, mais simplement parce qu'elle n'avait pas pu faire autrement. Sans doute parce qu'elle s'était doutée que rien ne changerait si elle n'était pas encadrée, elle avait demandé d'elle-même à entrer en cure de désintoxication. Et en sortant, elle s'était sentie bien différente. Ce n'était pas forcément une bonne chose. Toutes ses forces s'était évaporées, et elle était à nouveau face à elle-même, au milieu de ce vaste monde rempli de tentations. La fragilité, voilà ce qui la définit maintenant. Elle se brise au moindre problème, que ce soit sous le coup de la colère ou du chagrin. Surtout de la colère, en fait. Elle n'est pas patiente et en vient facilement aux mains si les mots ne suffisent pas. Sans doute un besoin refoulé de se défouler sur quelque chose ou quelqu'un. Pourtant, Alex n'est pas une mauvaise personne. C'est une battante, même si ça ne se voit pas à chaque instant. C'est une battante qui se cache et se fait son nid dans son coin, tout doucement. Elle n'est pas froide pour autant, peut-être un peu distante seulement. Elle aime rire lorsqu'elle trouve les bonnes personnes pour le faire. Elle est cassante mais attachante. Cette partie brisée d'elle-même la ronge à chaque instant, mais elle se reconstruit peu à peu, persuadée cependant que ses motivations ne seront pas celles qui la sauveront. Elle a besoin d'être entourée, encore et toujours, pour ne pas sombrer à nouveau. La solitude lui fait peur, mais elle a une peur constante du jugement et de l'incompréhension. Vous imaginez le regard que certaines personnes peuvent avoir sur une serveuse du Pim's, qui paie ses factures en exhibant son corps et qui, de plus, a baigné dans le doux milieu de la drogue ? Alex, parfois, ne revient pas elle-même de cette histoire qui est pourtant la sienne. Elle se souvient encore parfois de cet avenir brillant qui se traçait devant elle... L'entrée à la fac, les cours et toute une vie à vivre devant elle. Maintenant, que lui reste-t-il ?


NOUS AVONS TOUS UN PASSE, UN PRESENT ET UN FUTUR.





Il n’y avait pas de danger, je m’étais dit. C’est qu’une connerie, ça arrive qu’aux autres. Ça permet de faire gagner plein d’awards à Bryan Cranston et d’offrir des gros titres aux tabloïds, rien de plus. Ce n’est qu’un peu d’herbe inoffensive, de la poudre claire ou des cristaux translucides. Mais ça peut transformer une personne dans son ensemble, et j’en ai fait les frais, bien malgré moi.

D’accord, je n’étais pas totalement innocente, dans cette histoire. J’étais même la seule coupable de ce qui m’arrivait. Mais c’était plus facile de reporter la chose sur tout et tout le monde dans un premier temps. Avant d’entrer dans une spirale infernale, de réaliser que je n’obtenais que ce que je méritais. Que de toute façon, si je n’avais pas été faible, je n’aurais jamais fléchi devant ces substances chimiques qui nous font voir la vie d’un autre œil. Parce que oui, d’abord, si j’en étais devenue dépendante, je m’étais simplement plue à croire que c’était pour ces sensations qu’elles me provoquaient, aussi douces que violentes. Le monde renaissait sous un autre angle, plus beau, qui me donnait envie de tout y vivre. Les couleurs étaient plus vives et l’euphorie palpable lorsque je planais à des kilomètres. C’était simple, je me disais. C’était qu’un peu de chimie qui rencontrait nos neurones, nos neurones qui en tombaient amoureux, nous provoquaient toutes ces sensations bizarroïdes qui nous rendaient si exaltés. Les maux disparaissaient, le monde matériel s’évaporait et on dansait au-dessus.

La raison, il n'y en avait qu'une. J'étais jeune. Le lycée se déroulait pas trop mal, mais pas excellemment bien non plus. J'étais le stéréotype de cette fille qui aimait travailler, juste parce qu'apprendre nourrissait l'âme, vous savez, ces conneries là. Mes parents étaient fiers de moi, ce n'était pas le problème. Mon frère se foutait de ma gueule, mais en même temps, on avait aucun point commun. On était aussi proches que les candidats de télé-réalité peuvent l'être de leur cerveau, c'est-à-dire, si vous êtes pas trop fans de métaphores, que Samuel et moi, on était des opposés. Rien ne nous réunissait, si ce n'était nos parents. Quand je finissais mon lycée, lui était... eh bien, je ne sais même pas de quoi il vivait. Il avait un petit appartement ou j'allais de temps en temps, non sans craindre de m'y choper le tétanos -même si j'étais vaccinée, y'avait de quoi se poser la question. Mais encore une fois, mon frère n'était pas le problème. On avait jamais été particulièrement proches, il vivait sa vie et moi la mienne, on se respectait vite fait, et ça nous suffisait. Quand j'étais au lycée, tout semblait tout tracé pour moi. Mes parents étaient fiers, ils me voyaient sûrement juge ou médecin. J'ai été acceptée dans la plupart des facs où j'ai postulé, y compris à Yale. J'avais tout déchiré, mais la vérité, c'était que j'étais complétement paumée. J'étais toute seule, et paumée. Je suis restée à Huntington Beach, je voulais pas partir. Je voulais pas quitter ce petit cocon, même fragile, que je m'étais crée. La fac était pas tellement loin de mon lycée, pas de quoi me dépayser. La vraie raison, vous vous demandez toujours ? Comme à chaque fois qu'une femme fait une connerie, c'était à cause d'un homme. Un ami de Sam. Il s'appelait Dustin. Pas Justin ou Austin, non, Dustin, et ça, il l'avait fait clair dès notre première rencontre. Moi j'avais été bête, muette, et j'avais à peine compris ce que Sam nous disait. Ils étaient venus sur le campus pour... je ne sais même plus. Mais moi, je ne pouvais pas m'arrêter de le fixer, curieuse peut-être, mais surtout hypnotisée. C'était mystérieux et éblouissant, mais j'aimais cette sensation. Elle avait quelque chose de nouveau, de ravivant. Et peu à peu, je m'étais surprise à reprendre contact avec Sam. Lui envoyer un sms, de temps en temps, lui laisser une connerie sur facebook ou lui tweeter une remarque que ma mère venait de me faire. Un jour, c'est lui qui m'a appelée. « Viens à l'appart' ce soir, on se fait un petite soirée posée. » C'était un jeudi soir, j'étais en première année à la fac et je me souviens que vaguement de cette soirée. Le lendemain, je me souviens que j'avais sourit comme une conne toute la journée, et mon prof d'histoire de l'art me l'avait fait remarquer en plein cours. « Ah, on a une paralysie faciale, ici », il avait dit en riant. Heureusement qu'il n'était pas dans sa mauvaise période du mois -oui, car cet individu était l'exemple parfait de l'homme qui subit lui aussi des variations hormonales jouant sur l'humeur. J'avais pas tout de suite compris ce qu'il me disait. Vous savez, ce sourire était un réflexe bizarre, et je m'en étais pas rendue compte. Je prenais quelques notes de son cours, pas trop convaincue, et il s'était interrompu quelques instants avant de me parler, sans même que je m'en rende compte. Quelque chose clochait avec moi, quelque chose clochait.

Ce que j'avais fait la veille ? J'avais revu Dustin, et ça m'aurait suffi. Mais pour la première fois de ma vie, j'avais goûté à la poudre blanche. J'avais serré les fesses, et je savais que ce que je faisais, je le faisais pour une mauvaise raison. Enfin, je m'en rends plutôt compte maintenant. Mais à l'époque, c'était évident que c'était ce que je devais faire. Dustin et Sam étaient avec moi, leurs autres potes vaquaient à leurs occupations un peu à côté. « Tu verras, c'est cool comme sensation. Tu crains rien, on est là », m'avait dit Sam. Après un dernier coup d’œil à Dustin, qui me souriait, j'avais sniffé mon premier rail. Et les sensations qui m'avaient envahies avaient été planantes...

Le lendemain, malgré ce sourire gravé sur mon visage, je me sentais coupable. C'était comme si j'avais basculé du côté obscur de la force, vous savez ? Moi qui étais si différente de mon frère, je devenais comme lui... paumée. Parce que j'avais aimé ça autant que je l'avais détesté. Les jours qui suivirent furent du même genre. Je me demandais ce que j'allais devenir, et je sentais déjà que je perdais tout intérêt aux cours. Pas parce que j'aimais plus ça, mais simplement parce que je préférais être avec eux, avec mon frère et ses amis. Surtout Dustin, peut-être, mais je voulais pas me l'avouer. Et j'avais écouté cet instinct facile, cette nouvelle façon de passer le temps. En quelques mois, j'avais changé du tout au tout. Je me reconnaissais à peine. Tant que j'avais mes doses régulièrement, tout allait bien. Et, sans l'avouer à mes parents, j'avais laissé tomber les études. J'étais sur le campus uniquement pour ma chambre étudiante. Les cours se passaient sans moi, les examens en firent autant. Je voguais entre ma chambre et l'appart' de Sam, et je me demandais au passage si rentrer chez moi avait un réel intérêt. J'en étais rapidement venue à la conclusion que cet intérêt était relatif.

Un jour, à une fête parmi tant d'autres, je me suis écroulée sur le canapé miteux de mon frère. A mes côtés, un inconnu. Un de plus ou un de moins... Au final, personne ne connaissait grand monde, mais tout nous rapprochait, d'une façon ou d'une autre. « T'as pas une clope ? » j'ai demandé, l'air de rien, sans plus entendre le bordel en arrière plan. Le blond m'avait tendu un paquet sans rien dire, et on y avait chacun attrapé une cigarette. J'avais piqué son briquet et on était restés quelques instants immobiles, fixant le vague devant nous, à fumer bêtement. Sans qu'on comprenne trop pourquoi ou comment, en une ou deux secondes, on s'était retrouvés compressés l'un contre l'autre. Maintenant que j'y pense, il y avait juste trois ou quatre gars qui nous avaient poussés sur le bord du canapé pour s'installer et planer tranquille. Je pouvais à peine respirer, serrée entre les deux gars qui m'encadraient. « Si on doit être intimes comme ça, moi c'est Alex », j'avais glissé au mec qui m'avait filé sa clope, assis à ma gauche. Il m'avait regardée, bizarrement. Puis il m'avait sourit. « Nolan. » Ce soir-là, j'ai perdu ma virginité.

Nolan et moi, c'était sérieux. Autant que ça pouvait l'être, en tout cas. Le sourire de Dustin me faisait toujours autant d'effet lorsque je m'étais amenée à le croiser, mais de mon côté, j'avais Nolan. On était sur la même longueur d'onde. Il y avait une osmose entre nous, comme si on se connaissait par cœur sans avoir besoin de se parler. Pourtant, notre relation n'était pas des plus traditionnelles. Elle ressemblait à celles que vous avez sûrement vu dans des films glauques : notre ciment, c'était la drogue. Je me demandais de temps à autre si tout serait pareil, sans elle. On ne se serait pas rencontrés, pas de la même manière, en tout cas. Mais si on s'était rencontrés, y aurait-il eu la même connexion ?

Un an plus tard, j'habitais chez Sam. Disons plutôt que je n'avais plus ma chambre, que mes parents voulaient plus vraiment entendre parler de moi, et que j'avais pas la force de travailler. J'avais la force de rien, en fait. Je voulais juste me laisser vivre, me laisser porter par ce qui pouvait m'arriver. Je savourais les journées passées dans les draps de Nolan, nos conversations et nos silences, les clopes qui s'enchainaient et les rails de coke qui n'attendaient que nous. La vie était douce et brusque, à ce moment-là. Tout nous coulais dessus, on avait pas vraiment à se battre. Moi, en tout cas, je n'avais pas vraiment à me battre. C'était simple. Les jours s'enchainaient, à la fois identiques et différents, et je ne pensais même plus à celle que j'étais avant. Celle d'avant, oubliée. Celle qui pouvait rêver à ce qu'elle voulait, oubliée. Mes parents, mon avenir, mes idéaux, oubliés. Mais je m'en moquais, cette vie-là, je l'aimais. Elle était simple, tout autant que compliquée. C'était une vie de contradictions, en somme. Mais je l'aimais. Je voyais mon frère, on s'était trouvés, enfin. Je vivais à son crochet, mais il n'en avait jamais fait la remarque. Ce n'est que maintenant que je me demande réellement ce qui lui permettait de subvenir à ses besoins. Au-delà de la consommation, je pense qu'il était dans la distribution mais, en réalité, je m'en moquais. C'était mon frère et même si je ne me l'étais jamais avouée avant, il m'avait manqué. Notre enfance m'avait manquée, et c'était comme si je la retrouvais. Aucune responsabilité. Il y avait des hauts et des bas, bien souvent dus aux effets de ces substances qui faisaient de nous qui on était. Je savourais les hauts, dormais pour éviter les bas. La vie n'était plus qu'un rêve, un espèce de vague irréel qui me rendait heureuse. La dépendance ne me dérangeait pas, je m'en étais pas encore rendue compte. Je n'avais pas affronté le manque, et rien ne me laissait penser que j'aurais à le faire un jour. Notre vie à tous marchait si bien, sans aucun accroc -mais des accros, si. Dustin était toujours là, et il était devenu un ami, à défaut de plus. J'étais la plus jeune du groupe, mais je m'en moquais. C'était pas important.

Quelques mois plus tard, je frappais à une porte. « Maman... » avait-je simplement soufflé lorsqu'elle avait ouvert la porte, m'ouvrant les bras en grand. On pleurait toutes les deux comme des merdes. Je voulais changer. Je lui promettais que je voulais changer, qu'il n'était pas question que ça continue. Elle m'a crue. Elle m'a demandé où étaient mes amis, ce qu'ils devenaient, ce qu'ils deviendraient. Je lui ai simplement répondu que je leur avais dit que je voulais changer. Rien n'était vrai, je leur avais rien dit. Je voulais juste me tirer, les laisser derrière moi. Ils feraient partie de mon histoire. Il fallait qu'ils fassent partie de mon histoire, de mon passé. Nolan et Dustin les premiers. J'étais perdue et j'avais besoin d'eux autant que j'avais envie de les rayer de ma vie. Je leur avais rien dit. J'avais juste glissé un mot sous la porte de Nolan, un simple « je suis désolée, je peux plus continuer », auquel mes mains avaient hésité pendant quelques instants à ajouter un je t'aime. Mais elles n'en avaient rien fait, et c'était mieux comme ça. Il était temps que je quitte tout ça. Et, le jour d'après, maman m'amenait dans un centre de désintox' de l'autre côté de Los Angeles. Pas de ceux que fréquentent Lindsay Lohan ou autres méga-stars, non. Mais justement, ça me convenait parfaitement. Ou plutôt, ça m'a convenu parfaitement. Les premières heures, quand je découvrais l'infrastructure. Après... après, il y a eu le manque.

C'était comme si le monde entier s'écroulait sur moi. Chaque os, chaque muscle, chaque fibre de mon corps me faisait mal. J'avais l'impression qu'on me tirait dans les articulations, qu'on me poignardait sans fin dans les tripes. J'avais chaud et froid, je brûlais de fièvre et je grelottais, je transpirais et je crevais de froid. On brisait chacun de mes os, mes tripes étaient retournées, et ma tête... ma tête allait exploser. Tout était moite, mon cœur s'emballait, j'avais envie de vomir et sincèrement, j'attendais qu'une chose, c'était la mort. Vu mon état, elle allait finir par arriver, c'était certain. Mes muscles se contractaient tout seul et j'avais même pas le bonheur de maitriser ça. Je contrôlais plus rien, en fait. C'était un cauchemar éveillée. Et ça durait... bien trop longtemps. Je voulais quitter cet endroit, d'une manière ou d'une autre. Je voulais que tout ça s'arrête. Que tout ne soit qu'un mauvais rêve. C'était trop, beaucoup trop. J'avais vingt-trois ans, et je voulais que tout s'arrête, maintenant. Sans attendre une minute de plus. Mes larmes lacéraient mon visage et plus rien ne pouvait me délivrer.

Quelques mois plus tard, je me tenais sur le seuil de la porte automatique de l'entrée du centre. Il était pour moi de me replonger dans le monde réel. Le problème majeur étant que je n'avais plus aucune idée de ce qu'était le monde réel. J'en avais perdu toute conscience quand j'avais dix-huit ans, et même à ce moment-là, j'étais pas sûre de vouloir comprendre ce qui se passait dehors et y vivre comme si de rien n'était. J'avais allumé une clope en attendant ma mère, la seule addiction que je m'autorisais encore. Elle allait pas tarder, elle me l'avait dit. A côté de moi, mes deux valises. Je me sens fébrile et, en réalité, j'étais plus très sûre de vouloir quitter cet univers protecteur. J'avais peur... j'avais peur de tout. J'avais peur de ce que j'allais trouver dehors, du regard que ceux qui me connaissaient allaient me porter, de ce qui s'était dit sur moi. J'avais peur de revoir ceux avec qui j'avais partagé cette aventure, et j'avais terriblement envie de les revoir. Je voulais les retrouver, comme avant, la drogue en moins. Mais je savais que rien ne serait plus jamais comme avant. Parce que la drogue était celle qui avait fait de nous qui on était. Sans elle, je n'étais plus trop sûre de ce que j'étais, de celle que j'étais. Est-ce que j'avais le droit de penser que j'étais la même qu'avant, celle qui aimait lire et apprendre, rire de tout sans se soucier du lendemain ? Non. Je pensais et je savais bien que non. J'avais changé du tout au tout. Je ne savais juste plus qui j'étais, qui était cette nouvelle personne qui quittait le centre. Ma mère est arrivée au bout de deux cigarettes, parce que la circulation n'était pas bonne vers Los Angeles. Je l'avais vue sortir de la voiture, et en cet instant, j'avais su que j'avais pris la bonne décision. Maman était fière de moi, ça se voyait. Elle m'aimait encore, malgré tout ce que j'avais fait et tout ce que j'avais pu lui dire, malgré les rêves qu'elle avait eus pour moi et que j'avais cassés. Mais ce qui m'a donné mon premier sourire depuis des mois, ce fut de voir, sur le siège passager, mon père. Lui qui s'était toujours tenu à l'écart de ces affaires là était venu me chercher avec maman. Pour fêter ma sortie, on est allées manger Haagen Dazs à Los Angeles. Ils ne m'ont pas jugée, ils se sont juste souvenus de ce parfum de glace pour lequel j'aurais tué des années plus tôt et pour moi, ça valait tous les encouragements du monde.

Je vis chez eux. Ça craint, à vingt quatre ans, d'habiter chez ses parents ? En fait, je sais pas, je sais plus vraiment. Je ne réalise même pas vraiment mon âge. Les gens avec qui j'étais au lycée finissent leurs études ou fondent leur famille, moi, je ne sais toujours pas ce que je fais et où je vais. Je sais juste que je veux rendre mes parents fiers de moi. Je veux qu'ils oublient ce qui s'est passé, même si je sais que c'est impossible et que ça nous hantera encore jusqu'au bout. S'ils savaient comment je gagne le peu d'argent que je leur ramène, nulle doute qu'ils seraient tout sauf fiers. Servir des verres dans un bar, c'est une chose. Se déshabiller le soir pour pousser la population masculine à consommer plus, c'en est une autre. Ne me jugez pas, c'est le seul endroit qui a bien voulu m'embaucher. Je suspecte les autres candidatures que j'ai faites d'avoir été envoyées directement à la corbeille lorsqu'ils avaient reconnu mon nom, même s'ils n'avaient peut-être entendu que des rumeurs à mon sujet. Le Pim's, je me dis, ce n'est qu'un début. Le début de quoi ? J'en sais strictement rien. Peut-être que je reprendrai mes études. En attendant, mes parents croient que je suis une simple serveuse, ce qui n'est pas plus mal. Je compte pas leur dire un jour ce que je fais. Je sais que c'est risqué pour moi de fréquenter ce monde-là. J'ai des collègues qui ont consommé devant moi. Ma technique ? Détourner le regard, me concentrer sur les commandes et la manière dont je me déhanche. Pour l'instant, je n'ai pas replongé. Mais ma vie d'avant me manque, si vous saviez... On m'a conseillé de venir vous voir pour parler, monsieur Johar. Vous en pensez quoi ? Je suis un cas désespéré ?


DERRIÈRE L’ÉCRAN


✿ Coucou tout le monde, je débarque sur H.B alors que personne ne me connaît alors autant faire les choses bien non ?! Tout d'abord il faut savoir que dans le monde des forums mon pseudo est Lux Aeterna, tandis que mon prénom est Diane. Je suis âgé(e) de 23 ans et je vis actuellement du côté de Nancy. Ce que je fais dans la vie ? ça ne vous regarde pas :p Passons aux choses sérieuses, j'ai connu ce forum sur skype, toujours, coucou Nono, ma première impression en le voyant a été pwah ça sent le sushi ici ! =D. Côté rp je vous préviens que mes fréquences de connexion seront de un max/7 et que mon niveau rp est de entre 800 et 1000 mots peut-être, fiez-vous à mes autres comptes.
Concernant mon personnage j'ai choisi Imogen Poots comme célébrité, pas mal non ? Si vous avez bien lu ma fiche vous savez d'avance que je choisi U can't buy happiness comme groupe ! Au faite j'allais oublier le code du règlement je le connais et il a été validé par Neela.
A bientôt sur le forum ♥




Dernière édition par Alexis Fackrell le Dim 9 Fév - 23:02, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.   Dim 9 Fév - 1:24

//ARRIVE OFFRE DES SUSHIS (pas soucis) À ALLY //

Re-bienvenue à la maisoooon
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.   Dim 9 Fév - 2:08

Rebienvenueeeeee

Hâte de te voir à l'action avec ce nouveau perso!

Et Imogen Poots, je te l'ai déjà dit mais c'est un super bon choix
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.   Dim 9 Fév - 2:14

    DES SUSHIIIIIS (en plus j'en ai mangé ce soir (a))
    Vous êtes trop chous, merci *-* J'espère ne pas vous décevoir mais au pire, si c'est le cas, je vous ferais oublier en vous offrant pleiiiiin de sushis   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthew J. Harris
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 93
› EMMENAGEMENT LE : 01/09/2013
› AGE : 36
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Pompier
› DOUBLE COMPTE : Jo / Meyers / Drix / Shawn / Sasha & Nora :P
› CELEBRITE : Daniel Gillies
› COPYRIGHT : Classe Whore / Tumblr


MessageSujet: Re: {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.   Dim 9 Fév - 8:51

Re bienvenue et bon courage pour cette nouvelle fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pacey R. Stark
GOOD COP


› MESSAGES : 465
› EMMENAGEMENT LE : 14/10/2013
› AGE : 36
› STATUT CIVIL : VEUF ET PAPA D'UN PETIT LOUIS DE 13 ANS, EN COUPLE AVEC LA BELLE HAZEL. ;
› QUARTIER : 674 ORANGE AVENUE. (EN RÉPARATION A CAUSE D'UN INCENDIE. VIT CHEZ NEELA EN ATTENDANT.) OUI LE CHAT DEVANT LA MAISON C'EST MCGONAGALL ;
› PROFESSION/ETUDE : INFIRMIER AU ST-JOHN HOSPITAL ; SOUVENT EN PÉDIATRIE.
› HB AWARDS : (2013) MEILLEUR PERSONNAGE (LOVE IS ENOUGH) ; L'HOMME PARFAIT (2014) MEILLEUR PERSONNAGE (LOVE IS ENOUGH) ; MEILLEUR COUPLE AVEC HAZEL ; MEILLEUR DUO AVEC NEELA ; PERSONNAGE LE PLUS GENTIL ; L'HOMME PARFAIT (2015) MEILLEUR PERSONNAGE (LOVE IS ENOUGH) (2016) MEILLEUR PERSONNAGE (LOVE IS ENOUGH) ; L'HOMME PARFAIT ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : JAKE GYLLENHAAL ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;


MessageSujet: Re: {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.   Dim 9 Fév - 11:41

Rebienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuue !!! Je connais pas vraiment l'avatar, mais elle est cute (a) Imran voudra se la faire quoi

*sort*

_________________


    One day I will find the right words, and they will be simple.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neela Meyers
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 15850
› EMMENAGEMENT LE : 02/03/2013
› AGE : 31
› STATUT CIVIL : en relation passionnelle avec son cheeseburger parce qu'il n'y a que ça de vrai. en couple avec imran devil johar et il est boiling hot. maman de la petite maya meyers aka cutest baby girl ever.
› QUARTIER : presidente drive.
› PROFESSION/ETUDE : médecin, chirurgien cardiaque.
› DOUBLE COMPTE : naya m. quinton, la garce sublimissime que tout le monde déteste + taleisha campbell, aka da delicious cookie.
› CELEBRITE : vidya balan.
› COPYRIGHT : ranipyaarcreation.


MessageSujet: Re: {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.   Dim 9 Fév - 12:47

@Pacey R. Stark a écrit:
Imran voudra se la faire quoi

narmol, il veut se faire tout le monde lui


rebienvenueeeeeee   :#22: 

_________________

le petit tumblr magique de neela meyers : tumblr

haske dikha go deewane ko, jo ho raha hai ho jaane do. dil ke uljhan zubaan pe, aati hai to aa bhi jaane do. yeh hoton ki narmi yeh sanson ki garmi mere liye hai bas mere liye hai. show your smile to this crazy man, and let whatever is happening happen. the trouble of my heart is on my lips, let whatever is coming come. the softness of your lips, the warmth of your breath are mine, only mine.” (sholon si, shabd)
Revenir en haut Aller en bas
http://ranipyaarcreation.tumblr.com/

Invité
Invité



MessageSujet: Re: {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.   Dim 9 Fév - 16:31

    Merciiiii, z'êtes trop des chouuuus !
    Pour Irman heu... on parle bien de son psy ?   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neela Meyers
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 15850
› EMMENAGEMENT LE : 02/03/2013
› AGE : 31
› STATUT CIVIL : en relation passionnelle avec son cheeseburger parce qu'il n'y a que ça de vrai. en couple avec imran devil johar et il est boiling hot. maman de la petite maya meyers aka cutest baby girl ever.
› QUARTIER : presidente drive.
› PROFESSION/ETUDE : médecin, chirurgien cardiaque.
› DOUBLE COMPTE : naya m. quinton, la garce sublimissime que tout le monde déteste + taleisha campbell, aka da delicious cookie.
› CELEBRITE : vidya balan.
› COPYRIGHT : ranipyaarcreation.


MessageSujet: Re: {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.   Dim 9 Fév - 16:34

malheureusement... oui.

_________________

le petit tumblr magique de neela meyers : tumblr

haske dikha go deewane ko, jo ho raha hai ho jaane do. dil ke uljhan zubaan pe, aati hai to aa bhi jaane do. yeh hoton ki narmi yeh sanson ki garmi mere liye hai bas mere liye hai. show your smile to this crazy man, and let whatever is happening happen. the trouble of my heart is on my lips, let whatever is coming come. the softness of your lips, the warmth of your breath are mine, only mine.” (sholon si, shabd)
Revenir en haut Aller en bas
http://ranipyaarcreation.tumblr.com/

Invité
Invité



MessageSujet: Re: {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.   Dim 9 Fév - 19:06


    Nyaaaaaaaaah, comment je suis trop fan de touuut, le prénom, l'avatar, l'histoire, et la rencontre Nono-Alex J'aime j'aime j'aiiiime  :37: (et ça me change de te voir avec un perso comme ça tiens **)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.   Dim 9 Fév - 19:53

    Super la thérapie avec Imran, dis donc   
    Et merci Nono chouuuue *-* Je suis contente que tout ça te plaise, et j'avoue que ça me change aussi, j'espère que je vais assurer quand même, on verra bien =D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lorelai Daniels
BAD COP


› MESSAGES : 473
› EMMENAGEMENT LE : 03/08/2013
› AGE : 41
› STATUT CIVIL : DIVORCÉE DEPUIS 2008. MÈRE ADOPTIVE DE KIRA. EN COUPLE AVEC 90% DES HOMMES DE LA VILLE ;
› QUARTIER : N°837 PALM AVENUE ;
› PROFESSION/ETUDE : DIRECTRICE ARTISTIQUE DE SA MAISON DE COUTURE (DANIELS) ET PRÉSENTATRICE TÉLÉ DE SON PROPRE TALKSHOW : TONIGHT WITH LORELAI DANIELS. EN GROS JE SUIS UNE STAR.
› HB AWARDS : (2013) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX-SYMBOL SENIOR (2014) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS AGAÇANT ; LE PERSONNAGE LE PLUS DRAGUEUR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS DRAGUEUR ; SEX SYMBOL SENIOR (2016) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS DRAGEUR ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : AMY ADAMS ;
› COPYRIGHT : ELOW ;

MessageSujet: Re: {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.   Dim 9 Fév - 19:56

Imran est très pro, il couchera pas avec Alexis... pendant les heures de travail (a)

_________________


    — When people can walk away from you, let them walk. Your destiny is never tied to anybody who left. •

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neela Meyers
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 15850
› EMMENAGEMENT LE : 02/03/2013
› AGE : 31
› STATUT CIVIL : en relation passionnelle avec son cheeseburger parce qu'il n'y a que ça de vrai. en couple avec imran devil johar et il est boiling hot. maman de la petite maya meyers aka cutest baby girl ever.
› QUARTIER : presidente drive.
› PROFESSION/ETUDE : médecin, chirurgien cardiaque.
› DOUBLE COMPTE : naya m. quinton, la garce sublimissime que tout le monde déteste + taleisha campbell, aka da delicious cookie.
› CELEBRITE : vidya balan.
› COPYRIGHT : ranipyaarcreation.


MessageSujet: Re: {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.   Dim 9 Fév - 20:05

...


tu vas me faire croire qu'il a jamais rien fait dans son bureau avec une patiente ?

_________________

le petit tumblr magique de neela meyers : tumblr

haske dikha go deewane ko, jo ho raha hai ho jaane do. dil ke uljhan zubaan pe, aati hai to aa bhi jaane do. yeh hoton ki narmi yeh sanson ki garmi mere liye hai bas mere liye hai. show your smile to this crazy man, and let whatever is happening happen. the trouble of my heart is on my lips, let whatever is coming come. the softness of your lips, the warmth of your breath are mine, only mine.” (sholon si, shabd)
Revenir en haut Aller en bas
http://ranipyaarcreation.tumblr.com/

Invité
Invité



MessageSujet: Re: {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.   Dim 9 Fév - 20:11


    AHAHA vous m'avez tuée (a) Alex ne côtoie pas son psy en dehors des heures de travail, faut pas mélanger le privé et la thérapie voyons     
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lorelai Daniels
BAD COP


› MESSAGES : 473
› EMMENAGEMENT LE : 03/08/2013
› AGE : 41
› STATUT CIVIL : DIVORCÉE DEPUIS 2008. MÈRE ADOPTIVE DE KIRA. EN COUPLE AVEC 90% DES HOMMES DE LA VILLE ;
› QUARTIER : N°837 PALM AVENUE ;
› PROFESSION/ETUDE : DIRECTRICE ARTISTIQUE DE SA MAISON DE COUTURE (DANIELS) ET PRÉSENTATRICE TÉLÉ DE SON PROPRE TALKSHOW : TONIGHT WITH LORELAI DANIELS. EN GROS JE SUIS UNE STAR.
› HB AWARDS : (2013) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX-SYMBOL SENIOR (2014) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS AGAÇANT ; LE PERSONNAGE LE PLUS DRAGUEUR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS DRAGUEUR ; SEX SYMBOL SENIOR (2016) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS DRAGEUR ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : AMY ADAMS ;
› COPYRIGHT : ELOW ;

MessageSujet: Re: {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.   Dim 9 Fév - 20:14

Non, jamais.

haha, t'inquiète, évite juste d'ouvrir un rp où tu croise Imran en dehors du bureau :D

_________________


    — When people can walk away from you, let them walk. Your destiny is never tied to anybody who left. •

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neela Meyers
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 15850
› EMMENAGEMENT LE : 02/03/2013
› AGE : 31
› STATUT CIVIL : en relation passionnelle avec son cheeseburger parce qu'il n'y a que ça de vrai. en couple avec imran devil johar et il est boiling hot. maman de la petite maya meyers aka cutest baby girl ever.
› QUARTIER : presidente drive.
› PROFESSION/ETUDE : médecin, chirurgien cardiaque.
› DOUBLE COMPTE : naya m. quinton, la garce sublimissime que tout le monde déteste + taleisha campbell, aka da delicious cookie.
› CELEBRITE : vidya balan.
› COPYRIGHT : ranipyaarcreation.


MessageSujet: Re: {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.   Dim 9 Fév - 20:16

il va te violer ...

_________________

le petit tumblr magique de neela meyers : tumblr

haske dikha go deewane ko, jo ho raha hai ho jaane do. dil ke uljhan zubaan pe, aati hai to aa bhi jaane do. yeh hoton ki narmi yeh sanson ki garmi mere liye hai bas mere liye hai. show your smile to this crazy man, and let whatever is happening happen. the trouble of my heart is on my lips, let whatever is coming come. the softness of your lips, the warmth of your breath are mine, only mine.” (sholon si, shabd)
Revenir en haut Aller en bas
http://ranipyaarcreation.tumblr.com/

Invité
Invité



MessageSujet: Re: {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.   Dim 9 Fév - 20:22

    Hmm ajoutons donc le viol à la liste des traumatismes d'Alex hahaha  
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.   Dim 9 Fév - 21:02

REBIENVENUUUUUE  Imogen c'est du choix de dingue  Bon courage pour ta fiche  Et encore un sushi pour toi:   

(au passage, je viens de réaliser, autant Owen et ton perso auraient pu être au même centre Shocked )
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.   Dim 9 Fév - 21:16

    Merciiii *-*
    *attrape le sushi et le dévore*

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lorelai Daniels
BAD COP


› MESSAGES : 473
› EMMENAGEMENT LE : 03/08/2013
› AGE : 41
› STATUT CIVIL : DIVORCÉE DEPUIS 2008. MÈRE ADOPTIVE DE KIRA. EN COUPLE AVEC 90% DES HOMMES DE LA VILLE ;
› QUARTIER : N°837 PALM AVENUE ;
› PROFESSION/ETUDE : DIRECTRICE ARTISTIQUE DE SA MAISON DE COUTURE (DANIELS) ET PRÉSENTATRICE TÉLÉ DE SON PROPRE TALKSHOW : TONIGHT WITH LORELAI DANIELS. EN GROS JE SUIS UNE STAR.
› HB AWARDS : (2013) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX-SYMBOL SENIOR (2014) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS AGAÇANT ; LE PERSONNAGE LE PLUS DRAGUEUR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS DRAGUEUR ; SEX SYMBOL SENIOR (2016) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS DRAGEUR ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : AMY ADAMS ;
› COPYRIGHT : ELOW ;

MessageSujet: Re: {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.   Dim 9 Fév - 21:26

Mais non, il vas pas la violer (a)

_________________


    — When people can walk away from you, let them walk. Your destiny is never tied to anybody who left. •

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Laïla-Hailey Raichand
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 820
› EMMENAGEMENT LE : 25/04/2013
› AGE : 24
› STATUT CIVIL : fuit l'ex qui a fait d'elle son punching ball
› QUARTIER : recueillie par Andrew
› PROFESSION/ETUDE : a des boulots par ci, par là ... rien de fixe
› DOUBLE COMPTE : bébé Jefferson & le p'tit killer d'Adam
› CELEBRITE : Lily Collins
› COPYRIGHT : tearsflight


MessageSujet: Re: {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.   Dim 9 Fév - 22:08

imogen poots     
super choix, re-bienvenue en tout cas
& j'adore l'idée du personnage   
Revenir en haut Aller en bas
http://huntington-beach.forumsactifs.com/

Invité
Invité



MessageSujet: Re: {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.   Dim 9 Fév - 23:03

    Merci beaucouppppp

    Je pense avoir fini ma fiche. Elle est pas terrible et un peu bâclée mais je pense que le principal y est *-*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neela Meyers
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 15850
› EMMENAGEMENT LE : 02/03/2013
› AGE : 31
› STATUT CIVIL : en relation passionnelle avec son cheeseburger parce qu'il n'y a que ça de vrai. en couple avec imran devil johar et il est boiling hot. maman de la petite maya meyers aka cutest baby girl ever.
› QUARTIER : presidente drive.
› PROFESSION/ETUDE : médecin, chirurgien cardiaque.
› DOUBLE COMPTE : naya m. quinton, la garce sublimissime que tout le monde déteste + taleisha campbell, aka da delicious cookie.
› CELEBRITE : vidya balan.
› COPYRIGHT : ranipyaarcreation.


MessageSujet: Re: {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.   Dim 9 Fév - 23:23

ce perso c'te fiche    tue-moi,   
je valide la cocote !

_________________

le petit tumblr magique de neela meyers : tumblr

haske dikha go deewane ko, jo ho raha hai ho jaane do. dil ke uljhan zubaan pe, aati hai to aa bhi jaane do. yeh hoton ki narmi yeh sanson ki garmi mere liye hai bas mere liye hai. show your smile to this crazy man, and let whatever is happening happen. the trouble of my heart is on my lips, let whatever is coming come. the softness of your lips, the warmth of your breath are mine, only mine.” (sholon si, shabd)
Revenir en haut Aller en bas
http://ranipyaarcreation.tumblr.com/

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.   

Revenir en haut Aller en bas
 

{{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» {{ ALEX ✖ Her face, at first just ghostly, turned a whiter shade of pale.
» Que pensez vous du CB 100? Face au MSR?
» Le dernier d'Alex Clarck
» Les femmes Africaines face au mariage mixte
» THE DARK KNIGHT - HARVEY DENT/DOUBLE FACE (MMS81)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNTINGTON BEACH ™ ::  :: •• LES CARTES D'IDENTITES :: •• FICHES VALIDEES-