AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Dalía J. Almeida
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 750
› EMMENAGEMENT LE : 09/02/2014
› AGE : 22
› STATUT CIVIL : En couple, secrètement amoureuse, le coeur et l'esprit en vrac...
› PROFESSION/ETUDE : Étudiante en 4ème année de gender & women's studies, mineure psychologie
› DOUBLE COMPTE : Leah I. Stewart
› CELEBRITE : Lauren Jauregui
› COPYRIGHT : ©.cranberry & ©neon demon

MessageSujet: I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK   Dim 9 Fév 2014 - 2:02




DUSTIN WYATT JOSEPH KENNEDY
« Tu sais ce que t'es? T'es le roi des cons au pays des emmerdeurs! »




FICHE D'IDENTITE


✿ NOM : Kennedy ✿ PRÉNOMS : Dustin Wyatt Joseph. ✿ SURNOMS : Tant que vous ne l'appelez pas Austin ou Justin, vous pouvez l'appeler comme vous voulez.  ✿ AGE : 28 ans - ✿ DATE DE NAISSANCE : 20 Novembre 1985 ✿ NATIONALITÉ : Américaine ✿ SEXUALITÉ : bisexuel ✿ SITUATION AMOUREUSE : situation quoi?✿ EMPLOI/ETUDES : Artiste. Il possède sa propre galerie d'art où il expose son propre travail dans les domaines de la sculpture et de la peinture. ✿ NOM DU QUARTIER : Pacific Lane✿ ANIMAUX DE COMPAGNIE : Une fois, il a voulu adopter une fourmis, mais il a fini par lui marcher dessus alors depuis il a abandonné l'idée d'avoir un animal.✿ CHIFFRE PORTE BONHEUR : Les chiffres porte-bonheur c'est pour les cons.
LE CARACTÈRE


Les gens sont toujours surpris de voir à quel point Dustin est calme. Il n'est pas vraiment le genre colérique, ni même bagarreur à vrai dire. C'est un type posé qui sait se faire discret lorsque c'est nécessaire. Il est à la fois gentil et amusant sans non plus être hilarant. Il déteste s'imposer aux autres, apprécie la solitude aussi bien que la foule, il apparait parfois contradictoire. Il semble toujours très détaché de tout, comme s'il n'éprouvait de l'intérêt que pour un nombre extrêmement restreint de choses. Sa nonchalance peut agacer ou au contraire détendre. Le stress n'existe pas dans le monde de Dustin et sa "cool attitude" est souvent très communicative. Il a une belle gueule et en profite pour manipuler (gentiment) les personnes qu'il a besoin d'avoir dans sa poche. Il profite de la vie, prend les opportunités qu'il peut saisir, et surtout il évite de se poser trop de questions. Il déteste les gens qui se prennent la tête pour rien, ça lui donne le tourni. Il est plutôt secret, peu de gens savent ce qui se passe dans sa tête. Il n'aime pas étaler sa vie aux yeux de tous. Dustin tombe très souvent amoureux, il s'attache aux autres à une vitesse plutôt folle mais il arrive à s'en séparer tout aussi facilement. L'attachement est toujours très éphémère avec lui. Sa seule et unique passion est son métier, c'est sa plus grande source de joie et ce qui lui donne un semblant d'accomplissement. Il est fidèle en amitié, un peu moins en amour, mais c'est une personne de confiance malgré tout. Il tient toujours ses promesses. Il est aussi têtu, impulsif, inconscient et torturé, mais cette dernière facette de sa personnalité ne s'exprime souvent que dans son art. Le jeune homme garde très facilement le contrôle de lui-même, en dehors des moments où ils est sous l'influence d'une quelconque substance bien sûr. C'est un happy drinker. Il finit toujours pas enchainer fou rire sur fou rire après quelques verres. Dans la vie de tous les jours, il sourit rarement et préfère afficher un visage relativement neutre, voire même une moue boudeuse qui est sa signature. Il ne supporte pas que l'on cherche à lui imposer quoi que ce soit et n'aime pas l'idée d'être coincé dans une situation particulière ou dans une relation. Si on lui force la main, il fera en sorte de faire tout l'opposé de ce qu'on attend de sa part. Il n'est pas rancunier mais il n'aime pas qu'on se joue de lui. Une fois qu'il a été trahi par quelqu'un, cette personne est rayée de sa vie pour à peu près toujours. Ouvert d'esprit, il apprécie les gens qui ne portent pas des jugements hâtifs. Il essaye de vivre selon l'expression "Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas que l'on te fasse". Il s'occupe de ses affaires sans se mêler de celles des autres. Enfin, il déteste les commérages et les coups de pute.


NOUS AVONS TOUS UN PASSE, UN PRESENT ET UN FUTUR.

“Je suis comme le roi d'un pays pluvieux. Riche, mais impuissant, jeune et pourtant très vieux.”

Assis sur son lit, Dustin fixait le mur face à lui. La pièce d'un blanc éclatant lui donnait mal à la tête mais il était comme figé sur son matelas, incapable de bouger un seul membre de son corps. Il n'était pas vraiment là. Ses yeux se fermaient lentement, et il se laissa tomber en arrière. Portant ses mains à son visage, il repensait à tout ce qui était arrivé depuis la dernière fois où il avait vraiment pris la peine de s'asseoir cinq minutes et de cesser ses conneries. Il repensait à tout ce qui était arrivé depuis la dernière fois où il s'était assis ici très exactement, dans sa chambre. L'endroit qui l'avait vu grandir. Il ne mettait plus vraiment les pieds chez ses parents depuis des années, depuis qu'il avait touché l'argent de son grand père et que sa famille avait les boules surtout. C'était tout ce qu'il avait toujours détesté dans ce milieu. Il était peut-être né un Kennedy, et peut-être que c'était le nom qu'il portait chaque jour et qu'il porterait jusqu'à sa mort, mais ça ne l'empêchait pas de leur gerber à la gueule à tout ces connards intéressés. Putain d'égoïstes. Ses parents, ses grands parents, ses frères et le reste de la famille. Tous dans un seul et même sac. S'ils avaient envie de se battre pour l'argent, ce n'était pas le cas de Dustin. Il avait simplement pris ce que son grand père lui avait laissé en mourant. Le seul homme de la famille à l'avoir toujours soutenu dans la vie. C'était même lui qui lui avait foutu ses premiers pinceaux dans les mains et pour ça, il lui était reconnaissant. Venir d'une famille fortunée et puissante, ça a ses avantages sans doute, mais les gens sous-estiment souvent la pression qui vient avec le fait d'être un "fils de". Il entendait encore son père et sa mère lui bassiner les oreilles à coup de "Ne fais pas ça Dustin", "Ne fais pas ci" et "Mais qu'est-ce que les gens penseraient s'il te voyait comme ça". Des règles, des manières, des codes, un monde compliqué. Trop compliqué pour lui. Il avait détesté tout ça à l'instant où il s'était rendu compte qu'il n'était pas heureux et qu'il ne l'avait jamais été. Il devait avoir treize ans et alors qu'un repas de famille battait son plein, son idiot de cousin lui avait demandé ce qu'il voulait faire plus tard. Il n'avait pas eu le temps de répondre qu'il voulait être un artiste que déjà son père avait pris les devants en affirmant que son fils prendrait bien évidement la relève et deviendrait avocat ou médecin. Dans la famille c'était simple, soit on étudiait le droit, soit on étudiait la médecine. Et c'était ainsi depuis des générations. Le jeune adolescent qu'il était à l'époque avait alors ressenti un vide immense qui s'était peu à peu rempli d'une colère certaine et puis une envie incontrôlable d'envoyer valser la carafe d'eau à la gueule de son père et de quitter la table en annonçant plutôt son désir de se cantonner à la peinture. Il était déjà doué à l'époque et il le savait. On lui répétait sans cesse qu'il avait du talent, ses parents y compris mais pour eux c'était un hobby. Ni plus ni moins. Il avait essayé de leur dire ce que la peinture lui apportait, à quel point il ne se sentait à sa place dans le monde qu'au moment où il tenait un pinceau dans une main et qu'il avait une toile devant lui. En vain. Il n'avait jamais été très bavard, enfant il était même plutôt calme. Une tête d'ange et un comportement idyllique pour des parents à cheval sur les bonnes manières et l'éducation stricte. Il était la fierté des Kennedy. Le deuxième fils de la famille, le deuxième d'une fratrie de quatre garçons. Pendant des années il avait été celui que l'on remarquait le moins sans doute, celui auquel on ne prêtait pas toujours attention, ses parents n'ayant clairement pas pensé que le vieil adage "Il faut se méfier de l'eau qui dort" s'appliquerait à l'un de leur petit chérubin. Pourtant, lorsqu'il commença à avoir des poils au menton (et ailleurs) et que sa voix se mit à muer, il pris un tournant bien particulier. Toujours allongé sur son lit Dustin avait du mal à se souvenir comment tout ça avait débuté. Qui lui avait donné sa première cigarette, son premier joint, son premier rail de coke? Il n'en avait aucune idée et il s'en fichait comme de l'an quarante. Ça remontait déjà à de nombreuses années, ce n'était donc pas comme si l'envie d'aller remercier qui que ce soit lui prenait à présent, sans doute ne connaissait-il même plus ceux qui l'avaient initié à ces pratiques peu catholiques. Il y avait la drogue, et il y avait les filles. Plus tard, il y aurait aussi les garçons. Quand il était gosse il y avait surtout Samuel, son meilleur ami. Ensemble, ils faisaient les quatre cent coups, ils évoluaient côte à côte, marchaient sur les pas l'un de l'autre. Il n'y avait aucune concurrence, aucune animosité entre les deux amis et ça lui changeait de sa famille où tout était prétexte à compétition. Il voyait ce garçon comme un frère, mais un frère qu'il avait lui-même choisi et qui voyait les choses presque sous le même angle que lui. Dustin n'avait pas totalement changé cela dit, il restait le mec discret de la bande, celui qui avait l'air le plus sage surtout. C'était pourtant mal le connaitre et ça aurait bien faire rire ses amis que de le décrire de la sorte. Il était avec Samuel, le leader d'un petit groupe de gens avec qui ils se réunissaient toujours pour s'amuser, parler quand l'envie leur prenait, des gens qui semblaient similaires à lui. Il se retrouvait en eux, il se reconnaissait et le monde ne lui semblait plus si noir et froid tout à coup.  C'était la belle époque. Les belles années, ça oui! Ils étaient libres, ils se foutaient royalement de tout. Des camés peu fréquentables? Peut-être. Mais Dustin n'était pas un mauvais bougre. Il n'était pas un exemple, certes, mais ce n'était pas un méchant garçon. Il ne réalisait pas encore à quel point ils jouaient avec le feu. Samuel et lui passaient leur temps à rire et s'amuser. Ils ne connaissait pas le peine, ni la douleur, ni le manque, ni l'envie obsessionnelle, ni le besoin, ni la folie, ni la peur, ni l'angoisse. Ils ne connaissaient rien des jours à venir. Ils étaient deux gamins perdus, des âmes vagabondes, mais ils étaient heureux. Du moins, c'est l'impression qu'ils avaient eu. L'école? Ce n'était pas un problème. De son côté, il n'y allait plus, ou très rarement. Il eut le droit à toutes les menaces. De l'école militaire au pensionnat  Suisse, tout y était passé, mais ni son père ni l'armée n'aurait su venir à bout de la tête brûlée qu'il était. Infatigable, inconscient, il leur riait au nez. Il voulait peindre et sculpter, mettre sur une toile et tailler dans la pierre toutes ces choses qui se passaient dans sa tête, toutes ces choses que son père n'arrivait pas à comprendre.


“Le Printemps adorable a perdu son odeur! Et le temps m'engloutit minute par minute. Je contemple d'en haut haut le globe en sa rondeur [...]”


A quoi bon penser à tout ça? Ça ne lui apporterait rien, il était bien trop tard pour avoir des regrets ou des remords et au fond il fallait être honnête, il n'en avait aucun. Il faisait parti de ces gens qui aiment se laisser porter, les choses arrivent parce qu'elles doivent arriver. Advienne que pourra. Il vivait sa vie en faisait les choses dont il avait envie, il n'avait pas à réfléchir à deux fois avant d'agir. Une idée, une action. C'était tout. Il avait fait des mauvais choix peut-être, il avait commit des erreurs évidement, il le savait mais il n'arrivait pas à s'y intéresser vraiment. La seule et unique chose pour laquelle il ressentait encore le poids de la culpabilité sur ses épaules, il n'en parlait jamais. Dustin ouvrit justement les yeux pour regarder le plafond. Du blanc partout, du blanc encore. Il avait mal aux yeux et il commençait à avoir la vague impression de se trouver sur un bateau. La pièce s'était doucement mise à tanguer. Il ne fallait pas qu'il y pense trop, réfléchir n'était jamais bon pour lui. Le sommeil commençait à l'approcher, pourtant il faisait encore jour dehors et il savait qu'il ne pourrait pas dormir ici ce soir. De toute façon, il n'en avait pas envie. Il se sentait oppressé dans cette pièce qui lui paraissait de plus en plus petite. C'était exactement ce sentiment-là qui l'avait poussé à partir, à claquer la porte de cette baraque beaucoup trop grande pour lui et pourtant tellement étroite. Il n'y était pas à sa place, et l'atmosphère qui y régnait ne lui plaisait pas. Il vouait à cette vie une véritable haine, la seule existence qui l'intéressait était la sienne, celle qu'il avait choisi tout seul et que personne n'avait jamais cherché à lui imposer. Alors non, il n'avait pas eu son diplôme en sortant du lycée, et donc bien évidement il n'était pas allé à l'université. Il avait pris un job dans un garage automobile parce que son oncle, passionné de voiture, lui avait appris à en réparer. L'une des rares et uniques bonnes choses que sa famille réussit à lui transmettre. Il avait juste de quoi se payer un appart', un truc peu glorieux mais dont il se contentait amplement. Il parlait encore à ses parents malgré tout, mais c'était uniquement pour s'engueuler. Ils lui reprochaient d'avoir foutu sa vie en l'air, ils regrettaient toutes ces opportunités qu'il avait refusé. Et ils lui en voulaient de n'avoir pas su demeurer l'enfant modèle qu'ils avaient chéri durant ses premières années de vie. Il était passé de l'autre côté du miroir, ne faisait plus parti des fiertés de la famille Kennedy. Il fallait le cacher, le repousser au plus loin, prétendre qu'il n'existait pas. Ça marchait plutôt pas mal jusqu'à ce que son grand père maternel décède et qu'il décide de tout léguer à son petit fils. Dustin c'était alors retrouvé avec toute la famille sur le dos, ces chiens-là refusaient d'accepter qu'un héritage aussi important se retrouve dans les mains uniques d'un drogué aux rêves illusoires. Il avait souri simplement en apprenant qu'il allait recevoir la fortune de son grand père parce que le vieil homme qui avait toujours cru en lui et en son art allait lui permettre d'en vivre, et puis aussi parce que c'était digne d'un putain de majeur en l'air juste sous le nez de ses parents.


“L'ampleur du ciel, l'architecture mobile des nuages, les colorations changeantes de la mer, le scintillement des phares, sont un prisme merveilleusement propre à amuser les yeux sans jamais les lasser ”


Il se revoyait annoncer la nouvelle à Samuel, ils avaient bu et fumaient comme jamais pour fêter ça. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'il se redressait de sur son lit. Il avait à peine vingt et un ans et il trainait toujours avec sa bande. Il y avait Sam et les autres, et il y avait Alex aussi. Elle était la petite soeur de son meilleur ami, par conséquent il aimait bien faire comme si elle était aussi sa soeur à lui. Elle était cool pour une fille aussi jeune. Quatre ans les séparaient, quatre ans c'était à la fois beaucoup et pas grand chose. Il l'aimait bien parce qu'il avait la sensation qu'avec elle il pouvait s'ouvrir un peu plus qu'avec les autres. Elle était devenue son amie au fil du temps, et ils pouvaient tous les deux compter l'un sur l'autre. C'était eux sa famille. Sa vraie famille. Il les aimait profondément et à leurs côtés, tout était possible. Un jour il s'était surpris à regarder Alexis du coin de l'oeil, et il l'avait trouvé jolie mais elle représentait le fruit interdit, et lui qui enchaînait les plans cul plus que les plans coeur, il n'avait pas envie de penser à elle de cette façon. Elle était toujours gentille avec lui, au point même où sa douceur et sa beauté singulière avait inspiré une série de tableaux à Dustin. Des tableaux qu'il n'avait jamais montré à personne. Pendant un temps il l'avait soupçonné de bien l'aimer, mais puisqu'elle n'avait jamais dit un mot à ce sujet, il avait fini par admettre que c'était sans doute le fruit de son imagination. Les années passaient et ils n'avaient pas changé, ou très peu. Les liens qui les liaient tous ensemble avaient été conservés, mais chacun menait pourtant son bonhomme de chemin. Dustin avait acheté un local dans lequel il installa son atelier, il s'y enfermait pendant des heures, des jours même et bientôt il exposait ses toiles dans une galerie accolée. Sa galerie. C'était comme avoir son propre musée, et dans ce musée on y racontait l'histoire de sa vie. Il était passionné. C'était beau et bien, tellement bien. Il se sentait vivant, et il se laissait chaque jour submerger un peu plus par toutes les choses qu'il avait en lui. Il ne repoussait plus rien, il se laissait porter et il évacuait tout à coup de pinceaux.


“Un soir fait de rose et de bleu mystique, nous échangerons un éclair unique, comme un long sanglot, tout chargé d'adieux.”


L'alcool, la drogue et l'art. C'était sa vie. Ça lui donnait au moins l'illusion d'être heureux, il s'en foutait du reste, il s'en foutait vraiment. Il ne s'était pas attendu à tomber amoureux, pas comme ça, et pas de lui. Un garçon. Ils s'étaient rencontrés dans un bar et Dustin s'était trouvé troublé par ce regard qu'ils avaient échangé. Il s'appelait Pete et il venait du Wyoming. Il avait toujours rêvé de la Californie et des paillettes. À l'opposé de Dustin donc, mais il était drôle et gentil lui aussi, tout le monde l'aimait. Il n'aurait pas cru pouvoir aimer un homme de cette façon et pourtant il avait trouvé du plaisir dans leurs étreintes, leurs baisers. Il s'était reconnu en lui, et il avait eu envie de vivre cette aventure-là. Pete ne savait pas encore que malgré tout l'amour, son nouvel amant était du genre à tout vivre vite. Beaucoup trop vite. Il l'aimait le matin, et puis le soir tout avait disparu. Dustin était comme ça, avec les filles aussi. Il était déjà tombé amoureux, plusieurs fois même, mais il refusait d'y attacher une trop grande importance. Aimer c'est possible, et aimer beaucoup surtout.  Il ne voulait pas s'imposer des limites ni s'enfermer dans une histoire. Il avait trop soif de rencontres, de moments uniques et furtifs. Les seules personnes qui restaient avec lui c'était Sam et Alex surtout. les autres, ils pouvaient aller et venir, c'était ainsi que la vie était faite. Il n'avait pas peur des adieux, pas peur de se séparer. Pete et Dustin. C'était l'expression de la passion brute, une frénésie folle. Des hommes impulsifs, des amants incroyables. Mais quand la lassitude pointa le bout de son nez, et que l'amour s'envola, ils se dirent au revoir et sans un regard en arrière, Dustin continuait sa route. La vie à cent à l'heure, ses émotions toujours amplifiées par un coeur abîmé. Il ne blâmait pas son instabilité sentimentale ni son incapacité à vivre heureux et à être accompagné, sur qui ou quoique ce soit.  Ce n'était pas les choses de la vie qui l'avaient rendu ainsi, il était né comme ça. Il acceptait sa condition, et il remplissait à ravir le rôle de l'artiste torturé. Mais malgré tout, quand il était loin de son atelier, il avait l'air normal. Capable de se fondre dans la masse, capable de se faire oublier. Il restait dans un coin et il observait le monde. Parfois, alors qu'il planait et qu'il était ailleurs, il se mettait à rire comme un gosse. Mais en dehors de ces moments de pure liberté, il affichait toujours un air boudeur qui faisait tout son charme.


“J'unis un coeur de neige à la blancheur des cygnes; je hais le mouvement qui déplace les lignes, et jamais je ne pleure et jamais je ne ris.”


Il s'était levé du lit pour faire quelque pas dans la pièce. Il était presque l'heure de partir. Il n'avait pas envie de croiser son père, ni même l'un de ses petits frères. Il était trop fatigué pour se battre et puis il ne pouvait penser à tout ça que sur un court laps de temps. À force ça la rendait malade. Il avait envie d'une cigarette, peut-être de plus. Pas ici cela dit.  Une horloge accrochée au mur affichait seize heure trente cinq. Il était tout seul, imprégné par le silence, les cheveux décoiffés et la gueule d'un insomniaque profond. Il ne dormait pas beaucoup, il préférait passer ses nuits à peindre ou à fumer. Parfois les deux. Souvent les deux. La solitude avait fini par le gagner, ses amis il les voyait encore mais beaucoup moins. Il avait entendu dire qu'Alexis était partie en cure de désintox' et étonnamment ça l'avait rendu heureux. Tant mieux pour elle après tout, il n'avait jamais trop cru qu'elle était faite pour cette vie de camé. Elle était trop belle pour être idiote. Lui par contre, tant qu'on ne l'empêchait pas de s'exprimer artistiquement parlant, il pouvait bien foutre sa vie en l'air, la brûler par les deux bouts, qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire? Il y avait une part d'excitation qui s'accompagnait de son insolence certaine, son irresponsabilité évidente, sa décadence surtout. Il n'avait pas peur d'aller vers le bas, au contraire même, il savait que se faire du mal ressortirait forcément positivement lorsqu'il s'exprimerait sur les toiles. C'était donc un mal pour un bien. Il vivait pour l'art alors forcément ça passait avant tout. Plutôt mourir que de vivre dans un monde où on l'empêcherait d'être un artiste. C'était comme l'empêcher d'être lui même. Il avait déjà subit ça lorsqu'il était enfant et maintenant, il avait juste envie de faire tout ce qu'il voulait. N'importe quoi avec n'importe qui. C'était sa quête de liberté, sa quête d'accomplissement. Petit pas par petit pas, il avançait doucement enchainant toujours les expériences sans jamais rien prendre au sérieux. Rien n'est grave. Jamais. Ou presque…


“Et maintenant la profondeur du ciel me consterne; sa limpidité m'exaspère. L'insensibilité de la mer, l'immuabilité du spectacle, me révoltent…”

Dustin avait enfin réussir à rejoindre le bas des marches, la porte de l'entrée était restée grande ouverte. Il se tourna une dernière fois vers le salon. Rien n'avait bougé ici, c'était comme si la vie était figée dans le temps. Il trouvait ça triste, incroyablement triste. Du bout des doigts il caressait la rampe des escaliers. Avait-il jamais aimé vivre dans cette maison? Et où en serait-il aujourd'hui s'il n'avait pas envoyer promener sa famille il y a des années de cela? Il avait beau conserver l'argent de son grand père, il continuait de vivre comme à l'époque où il sortait à peine du lycée. Le même appartement minuscule, une voiture peu extravagante, le seul luxe qu'il s'autorisait encore c'était sa dose quotidienne. Ses jours se résumaient en de longs après-midi dans son atelier, des soirées à exposer ses oeuvres, des nuits blanches à vagabonder dans les rues d'Huntigton. Malgré tout, il n'avait jamais réussi à partir d'ici, se défaire de cet endroit, et ce n'était pas faute de rêver d'un ailleurs. Il avait l'argent pour voyager mais il aimait cette ville. Il y avait un truc ici qu'il craignait de ne pas retrouver autre part. Alors il restait. Il laissait filer les souvenirs, ne gardant que les plus précieux d'entre eux. Il se laissait tomber amoureux encore, des filles et des garçons, peu importe. Et surtout, il ne pensait plus à cette chose qui le rongeait de l'intérieur. Pas de peur. Pas d'angoisse. Tout va bien. Dustin prit alors une profonde inspiration et franchit le pas de la porte. Il avait dit au revoir à cette vie-là il y a bien longtemps et il sourit en pensant que c'était alors la meilleure décision qu'il ait jamais prise. Il n'était pas heureux, pas encore, mais au delà des apparences, il y croyait toujours.

DERRIÈRE L’ÉCRAN


✿ Coucou tout le monde, je débarque sur H.B alors que personne ne me connaît alors autant faire les choses bien non ?! Tout d'abord il faut savoir que dans le monde des forums mon pseudo est plume, tandis que mon prénom est Léa. Je suis âgée de 19 ans et je vis actuellement du côté de Paris susu. Ce que je fais dans la vie ? ça ne vous regarde pas :p Passons aux choses sérieuses, j'ai connu ce forum sur sur PRD il me semble, ma première impression en le voyant a été     . Côté rp je vous préviens que mes fréquences de connexion seront de 7j/7Cool et que mon niveau rp est faible.
Concernant mon personnage j'ai choisi Aaron Sexy Johnson comme célébrité, pas mal non ? Si vous avez bien lu ma fiche vous savez d'avance que je choisi Money doesn't make happiness comme groupe ! Au faite j'allais oublier le code du règlement je le connais et il a été validé par Neela.
A bientôt sur le forum ♥️



_________________



I get lost in the beauty of everything I see. The world ain’t half as bad as they paint it to be.


Dernière édition par Dustin W. Kennedy le Mar 11 Fév 2014 - 19:57, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dalía J. Almeida
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 750
› EMMENAGEMENT LE : 09/02/2014
› AGE : 22
› STATUT CIVIL : En couple, secrètement amoureuse, le coeur et l'esprit en vrac...
› PROFESSION/ETUDE : Étudiante en 4ème année de gender & women's studies, mineure psychologie
› DOUBLE COMPTE : Leah I. Stewart
› CELEBRITE : Lauren Jauregui
› COPYRIGHT : ©.cranberry & ©neon demon

MessageSujet: Re: I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK   Dim 9 Fév 2014 - 2:04

nevermind

_________________



I get lost in the beauty of everything I see. The world ain’t half as bad as they paint it to be.


Dernière édition par Dustin W. Kennedy le Mar 11 Fév 2014 - 20:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK   Dim 9 Fév 2014 - 2:18

    Salut beau gosse   

    (  )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dalía J. Almeida
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 750
› EMMENAGEMENT LE : 09/02/2014
› AGE : 22
› STATUT CIVIL : En couple, secrètement amoureuse, le coeur et l'esprit en vrac...
› PROFESSION/ETUDE : Étudiante en 4ème année de gender & women's studies, mineure psychologie
› DOUBLE COMPTE : Leah I. Stewart
› CELEBRITE : Lauren Jauregui
› COPYRIGHT : ©.cranberry & ©neon demon

MessageSujet: Re: I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK   Dim 9 Fév 2014 - 2:31

coucou   

Spoiler:
 

   

_________________



I get lost in the beauty of everything I see. The world ain’t half as bad as they paint it to be.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK   Dim 9 Fév 2014 - 4:57

    OHHHHHHH j'avais même pas réalisé *-* en même temps je connais très peu la filmo d'Imogen en vrai. Du coup je me rajoute un film à ma liste de films à voir, moi, tiens   
    Gnihihi   

    Allez j'arrête de flooder et je vais surveiller cette fiche de près (a)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Wesley Mills
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 98
› EMMENAGEMENT LE : 01/09/2013
› AGE : 45
› STATUT CIVIL : Marié
› QUARTIER : President Drive
› DOUBLE COMPTE : Jo / Meyers / Drix / Shawn / Sasha & Nora :P
› CELEBRITE : David Boreanaz
› COPYRIGHT : Shiya / Tumblr


MessageSujet: Re: I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK   Dim 9 Fév 2014 - 8:54

Justin   Quoi ?

Welcome & bon courage pour ta fiche j'ai hâte de voir ce que tu vas faire de ce perso

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK   Dim 9 Fév 2014 - 11:41

Bienvenue !!! (ENCORE PLUS DE MEC SEXY DANS LE FORUM OH YEAH)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK   Dim 9 Fév 2014 - 12:11

Bienvenue parmi nouuus ! (ha ça oui, un de plus pour gagner le jeu filles contre garçons )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neela Meyers
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 15862
› EMMENAGEMENT LE : 02/03/2013
› AGE : 31
› STATUT CIVIL : en relation passionnelle avec son cheeseburger parce qu'il n'y a que ça de vrai. en couple avec imran devil johar et il est boiling hot. maman de la petite maya meyers aka cutest baby girl ever.
› QUARTIER : presidente drive.
› PROFESSION/ETUDE : médecin, chirurgien cardiaque.
› DOUBLE COMPTE : naya m. quinton, la garce sublimissime que tout le monde déteste + taleisha campbell, aka da delicious cookie.
› CELEBRITE : vidya balan.
› COPYRIGHT : ranipyaarcreation.


MessageSujet: Re: I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK   Dim 9 Fév 2014 - 12:41

pourquoi est-ce que tout le monde te dit "bienvenue" ?
rebienvenue ici

_________________

le petit tumblr magique de neela meyers : tumblr

haske dikha go deewane ko, jo ho raha hai ho jaane do. dil ke uljhan zubaan pe, aati hai to aa bhi jaane do. yeh hoton ki narmi yeh sanson ki garmi mere liye hai bas mere liye hai. show your smile to this crazy man, and let whatever is happening happen. the trouble of my heart is on my lips, let whatever is coming come. the softness of your lips, the warmth of your breath are mine, only mine.” (sholon si, shabd)
Revenir en haut Aller en bas
http://ranipyaarcreation.tumblr.com/
avatar
Dalía J. Almeida
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 750
› EMMENAGEMENT LE : 09/02/2014
› AGE : 22
› STATUT CIVIL : En couple, secrètement amoureuse, le coeur et l'esprit en vrac...
› PROFESSION/ETUDE : Étudiante en 4ème année de gender & women's studies, mineure psychologie
› DOUBLE COMPTE : Leah I. Stewart
› CELEBRITE : Lauren Jauregui
› COPYRIGHT : ©.cranberry & ©neon demon

MessageSujet: Re: I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK   Dim 9 Fév 2014 - 13:12

Alexis Fackrell a écrit:

    OHHHHHHH j'avais même pas réalisé *-* en même temps je connais très peu la filmo d'Imogen en vrai.

Moi non plus je savais pas j'ai vu ça hier sur tumblr!


Matthew J. Harris a écrit:
Justin   Quoi ?


Pacey R. Stark a écrit:
(ENCORE PLUS DE MEC SEXY DANS LE FORUM OH YEAH)
   

Jamie Harper a écrit:
(ha ça oui, un de plus pour gagner le jeu filles contre garçons )
Je ne crois pas, non

Neela Meyers a écrit:
pourquoi est-ce que tout le monde te dit "bienvenue" ?
Parce qu'ils ne m'ont pas encore reconnu et parce que seulement trois personnes savent qui je suis.  Je suis incognito.

Merci à tous   

_________________



I get lost in the beauty of everything I see. The world ain’t half as bad as they paint it to be.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neela Meyers
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 15862
› EMMENAGEMENT LE : 02/03/2013
› AGE : 31
› STATUT CIVIL : en relation passionnelle avec son cheeseburger parce qu'il n'y a que ça de vrai. en couple avec imran devil johar et il est boiling hot. maman de la petite maya meyers aka cutest baby girl ever.
› QUARTIER : presidente drive.
› PROFESSION/ETUDE : médecin, chirurgien cardiaque.
› DOUBLE COMPTE : naya m. quinton, la garce sublimissime que tout le monde déteste + taleisha campbell, aka da delicious cookie.
› CELEBRITE : vidya balan.
› COPYRIGHT : ranipyaarcreation.


MessageSujet: Re: I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK   Dim 9 Fév 2014 - 13:14

avec cet avatar, tu ne devrais pas l'être pourtant si ils ont bonne mémoire, ils devraient te griller directement

_________________

le petit tumblr magique de neela meyers : tumblr

haske dikha go deewane ko, jo ho raha hai ho jaane do. dil ke uljhan zubaan pe, aati hai to aa bhi jaane do. yeh hoton ki narmi yeh sanson ki garmi mere liye hai bas mere liye hai. show your smile to this crazy man, and let whatever is happening happen. the trouble of my heart is on my lips, let whatever is coming come. the softness of your lips, the warmth of your breath are mine, only mine.” (sholon si, shabd)
Revenir en haut Aller en bas
http://ranipyaarcreation.tumblr.com/
avatar
Dalía J. Almeida
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 750
› EMMENAGEMENT LE : 09/02/2014
› AGE : 22
› STATUT CIVIL : En couple, secrètement amoureuse, le coeur et l'esprit en vrac...
› PROFESSION/ETUDE : Étudiante en 4ème année de gender & women's studies, mineure psychologie
› DOUBLE COMPTE : Leah I. Stewart
› CELEBRITE : Lauren Jauregui
› COPYRIGHT : ©.cranberry & ©neon demon

MessageSujet: Re: I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK   Dim 9 Fév 2014 - 13:18

Il faut croire qu'ils n'ont pas bonne mémoire alors Mais je leur pardonne, je n'ai volontairement pas rempli les parties à propos de moi, je me la joue un peu fourbe aussi

_________________



I get lost in the beauty of everything I see. The world ain’t half as bad as they paint it to be.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neela Meyers
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 15862
› EMMENAGEMENT LE : 02/03/2013
› AGE : 31
› STATUT CIVIL : en relation passionnelle avec son cheeseburger parce qu'il n'y a que ça de vrai. en couple avec imran devil johar et il est boiling hot. maman de la petite maya meyers aka cutest baby girl ever.
› QUARTIER : presidente drive.
› PROFESSION/ETUDE : médecin, chirurgien cardiaque.
› DOUBLE COMPTE : naya m. quinton, la garce sublimissime que tout le monde déteste + taleisha campbell, aka da delicious cookie.
› CELEBRITE : vidya balan.
› COPYRIGHT : ranipyaarcreation.


MessageSujet: Re: I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK   Dim 9 Fév 2014 - 13:19

ne les remplit pas alors, jusqu'à ce qu'au moins un découvre qui tu es

_________________

le petit tumblr magique de neela meyers : tumblr

haske dikha go deewane ko, jo ho raha hai ho jaane do. dil ke uljhan zubaan pe, aati hai to aa bhi jaane do. yeh hoton ki narmi yeh sanson ki garmi mere liye hai bas mere liye hai. show your smile to this crazy man, and let whatever is happening happen. the trouble of my heart is on my lips, let whatever is coming come. the softness of your lips, the warmth of your breath are mine, only mine.” (sholon si, shabd)
Revenir en haut Aller en bas
http://ranipyaarcreation.tumblr.com/
avatar
Dalía J. Almeida
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 750
› EMMENAGEMENT LE : 09/02/2014
› AGE : 22
› STATUT CIVIL : En couple, secrètement amoureuse, le coeur et l'esprit en vrac...
› PROFESSION/ETUDE : Étudiante en 4ème année de gender & women's studies, mineure psychologie
› DOUBLE COMPTE : Leah I. Stewart
› CELEBRITE : Lauren Jauregui
› COPYRIGHT : ©.cranberry & ©neon demon

MessageSujet: Re: I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK   Dim 9 Fév 2014 - 13:24



c'est ce que j'avais prévu   

_________________



I get lost in the beauty of everything I see. The world ain’t half as bad as they paint it to be.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK   Dim 9 Fév 2014 - 13:31

...

* sans commentaire *

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Wesley Mills
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 98
› EMMENAGEMENT LE : 01/09/2013
› AGE : 45
› STATUT CIVIL : Marié
› QUARTIER : President Drive
› DOUBLE COMPTE : Jo / Meyers / Drix / Shawn / Sasha & Nora :P
› CELEBRITE : David Boreanaz
› COPYRIGHT : Shiya / Tumblr


MessageSujet: Re: I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK   Dim 9 Fév 2014 - 13:37

  > je pense que ça t'a trahis
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK   Dim 9 Fév 2014 - 21:53

Aaron  Mon bébé Aaron  Tu fais bien attention à lui hein?  Et tu me réserves le lien du siècle avec un de mes autres bébés?  
Re-bienvenue en tous cas  Et bon courage pour la fifiche
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK   Dim 9 Fév 2014 - 22:06

khdsfyhidhf  Shocked Shocked Shocked 
re-bienvenue     
gardes-moi un lien jm'en fou   :49: 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dalía J. Almeida
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 750
› EMMENAGEMENT LE : 09/02/2014
› AGE : 22
› STATUT CIVIL : En couple, secrètement amoureuse, le coeur et l'esprit en vrac...
› PROFESSION/ETUDE : Étudiante en 4ème année de gender & women's studies, mineure psychologie
› DOUBLE COMPTE : Leah I. Stewart
› CELEBRITE : Lauren Jauregui
› COPYRIGHT : ©.cranberry & ©neon demon

MessageSujet: Re: I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK   Lun 10 Fév 2014 - 1:40

Matthew J. Harris a écrit:
  > :moui:je pense que ça t'a trahis
Et encore, j'ai pas utilisé le ""

Owen L. Meister a écrit:
Aaron  Mon bébé Aaron  Tu fais bien attention à lui hein?  Et tu me réserves le lien du siècle avec un de mes autres bébés?  
Re-bienvenue en tous cas  Et bon courage pour la fifiche
Je vais massacrer Aaron, juste pour te faire chier Non, évidement je vais en prendre très grand soin! il est plus kiffant que la bouche chelou de Sam Claflin (pardon Sam, je t'aime quand même ). On verra ça pour un lien   

Laïla-Hailey Raichand a écrit:
khdsfyhidhf  Shocked Shocked Shocked 
re-bienvenue     
gardes-moi un lien jm'en fou   :49: 
enchantéééé   
Et ce sera avec plaisir pour le lien

je vous aime   

PS: même toi Jamie

_________________



I get lost in the beauty of everything I see. The world ain’t half as bad as they paint it to be.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK   Lun 10 Fév 2014 - 23:26

fiche terminée   
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK   Mar 11 Fév 2014 - 6:45

J'aime pas cette fiche.

encore d'autre commentaires dépréciatifs ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dalía J. Almeida
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 750
› EMMENAGEMENT LE : 09/02/2014
› AGE : 22
› STATUT CIVIL : En couple, secrètement amoureuse, le coeur et l'esprit en vrac...
› PROFESSION/ETUDE : Étudiante en 4ème année de gender & women's studies, mineure psychologie
› DOUBLE COMPTE : Leah I. Stewart
› CELEBRITE : Lauren Jauregui
› COPYRIGHT : ©.cranberry & ©neon demon

MessageSujet: Re: I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK   Mar 11 Fév 2014 - 19:12

Aaliyah J. Stanley a écrit:
J'aime pas cette fiche.

et moi j'aime pas ta face comme ça nous sommes quittes!  ;) 


Spoiler:
 

_________________



I get lost in the beauty of everything I see. The world ain’t half as bad as they paint it to be.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK   Mar 11 Fév 2014 - 19:36

ha mais totalement !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neela Meyers
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 15862
› EMMENAGEMENT LE : 02/03/2013
› AGE : 31
› STATUT CIVIL : en relation passionnelle avec son cheeseburger parce qu'il n'y a que ça de vrai. en couple avec imran devil johar et il est boiling hot. maman de la petite maya meyers aka cutest baby girl ever.
› QUARTIER : presidente drive.
› PROFESSION/ETUDE : médecin, chirurgien cardiaque.
› DOUBLE COMPTE : naya m. quinton, la garce sublimissime que tout le monde déteste + taleisha campbell, aka da delicious cookie.
› CELEBRITE : vidya balan.
› COPYRIGHT : ranipyaarcreation.


MessageSujet: Re: I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK   Mar 11 Fév 2014 - 21:18

ça va faire des bébés sur ce forum moi je dis
je te valide

_________________

le petit tumblr magique de neela meyers : tumblr

haske dikha go deewane ko, jo ho raha hai ho jaane do. dil ke uljhan zubaan pe, aati hai to aa bhi jaane do. yeh hoton ki narmi yeh sanson ki garmi mere liye hai bas mere liye hai. show your smile to this crazy man, and let whatever is happening happen. the trouble of my heart is on my lips, let whatever is coming come. the softness of your lips, the warmth of your breath are mine, only mine.” (sholon si, shabd)
Revenir en haut Aller en bas
http://ranipyaarcreation.tumblr.com/

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK   

Revenir en haut Aller en bas
 

I don't do drugs. I am drugs. •• DWJK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNTINGTON BEACH ™ ::  :: •• LES CARTES D'IDENTITES :: •• FICHES VALIDEES-