AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Imran Johar ▬ Le programme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Imran Johar
MISTER MAYOR


› MESSAGES : 608
› EMMENAGEMENT LE : 01/12/2013
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : VEUF, EN COUPLE AVEC NEELA MEYERS ;
› QUARTIER : PALM AVENUE AVEC SA COUSINE ET SON NEVEU ;
› PROFESSION/ETUDE : MAIRE D'HUNTINGTON BEACH, PIANISTE, ECRIVAIN, PSYCHIATRE, PSYCHOLOGUE ET CHEF DU DEPARTEMENT DE PSYCHIATRIE DE L'HOPITAL ST-JOHN ;
› HB AWARDS : (2014) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; PERSONNAGE LE PLUS MÉCHANT ; COUPLE LE PLUS IMPROBABLE AVEC NEELA ; COUPLE QUI DEVRAIT SE FORMER AVEC NEELA ; SEX SYMBOL SENIOR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX SYMBOL SENIOR ; HOMME PARFAIT ; MEILLEUR FACEBOOK ; SECRET LE PLUS INTÉRESSANTE . (2016) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ET ORIGINAL; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE A LA VIE LA PLUS COMPLIQUÉE ; SEX SYMBOL SENIOR ; MEILLEUR SECRET DÉVOILÉ
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : FARHAN AKHTAR, THE SPICY ONE.
› COPYRIGHT : ELOW' + DELICIOUS-FARHAN (GIFS)

MessageSujet: Imran Johar ▬ Le programme.   Dim 22 Mar 2015 - 23:57




« Le meilleur moyen d'améliorer notre vie, d'améliorer notre communauté, c'est que chacun donne un peu de soi aux autres. S'il n'y a pas de communication, d'échange, de discussions entre voisins, alors le changement n'est pas possible. C'est une base fondamentale. Un maire ne peut pas décider de lui-même. Il a avant tout besoin de l'opinion des citoyens de sa ville. Le choix vous appartient, toujours. »


Pour une ville
qui répond à nos besoins.

La famille, la tolérance,
l’environnement.

________________



ELEANOR HARPER, IMRAN JOHAR & MARTA COHEN LORS DU GALA ORGANISÉ PAR THE PRIMADONNA TUTUS.

– Une ville pour le peuple.

Imran Johar est persuadé que les habitants d'Huntington Beach doivent avoir leur mot à dire sur ce qui se passe dans leur ville. La participation est donc essentielle. Chaque voix doit être entendue. Il voudrait améliorer le système actuel afin qu'il y ait une meilleure communication des projets en cours et plus encore. Il invite les habitants de la ville à réellement participer, de manière à ce qu'il n'y ait plus de secrets. La ville n'appartient pas au conseil municipal, elle appartient à ses habitants. C'est avant tout grâce à eux que la ville fonctionne. Le plus tôt nous aurons conscience d'un problème, le plus vite nous pourrons trouver une solution. Imran Johar voudrait donc diffuser les conseils de ville de manière à ce que tout le monde sache ce qu'il s'y passe et organisé par la suite des votes et des sondages pour savoir ce qu'en pensent les habitants afin d'améliorer le quotidien de tout le monde.


 SUR LE TOIT DE L’HÔPITAL ST-JOHN.

– Une ville encore plus belle.

L'entretien des espaces publics et des espaces verts doit être maintenu. La particularité d'Huntington Beach n'est pas seulement son taux de tourisme élevé. Imran Johar souhaite préserver les parcs de la ville ainsi que tous les espaces publics qui ont besoin d'un entretien et d'une amélioration architecturale. Il ne veut pas tout détruire pour reconstruire, il veut d'abord réparer et améliorer ce qui existe déjà, car Huntington Beach possède une architecture de valeur. Bibliothèques, musées, hôpitaux, écoles, c'est avant tout là que l'argent des citoyens de la ville doit aller. Ce sont des lieux primordiaux pour le mode de vie de chacun.


LORS DU PIQUE-NIQUE ANNUEL DE L'ORPHELINAT DE NEWPORT.

– Une ville pour la famille.

Pour Imran Johar, il n'y a rien de plus important que la famille. La ville doit être un endroit sûr pour tout le monde. Accessible pour tout le monde.

La sécurité – Déjà très pointu en matière de sécurité, Imran Johar souhaiterait élargir le système vers des quartiers plus pauvres qui ont tout autant besoin de sécurité. Patrouilles de quartiers, taxis disponibles pour les fêtards de dernière minute ; la sécurité de chaque habitant passe avant tout. Imran Johar voudrait donc rajouter plus de caméra de surveillance à des points stratégiques et permettre une acquisition plus facile d'assurances pour les commerces locaux.
L'éducation – Il voudrait aussi miser sur l'éducation pour tous, les enfants représentant l'avenir de la ville, il faut s'assurer qu'ils aient accès à l'école, tout en ayant une formation équivalente dans les écoles privées et publiques. Il aimerait installer une aide financière pour aider les enfants les plus pauvres à avoir les outils nécessaires.
Centre Junior – Imran Johar voudrait ouvrir un centre Junior pour donner accès aux enfants à diverses activités afin de leur permettre de s'épanouir et de découvrir de nouvelles choses. Un endroit où il pourrait passer du temps en dehors de l'école et faire ainsi soit du sport, soit diverses activités liées à l'art comme de la peinture ou du théâtre.
Des événements entre nous – Huntington Beach est une grande famille. Imran Johar voudrait améliorer les relations entre les habitants de la ville en invitant les différentes familles à participer à des événements amusants et collectifs.



PENDANT LA JOURNÉE MONDIALE DE L'ENVIRONNEMENT.

– Une ville plus propre.

L'hygiène de vie de la ville doit être « propre » et c'est là l'un des points les plus importants pour Imran Johar. Il espère ainsi modifier trois choses essentielles dans la ville pour améliorer l'environnement actuel.

Tri sélectif – tout passe d'abord par la poubelle. Imran Johar pense qu'il est important de trier. Pour recycler, c'est une base essentielle. Ce n'est pas difficile et cela ne coûtera absolument rien. Poubelle de couleur et prospectif explicatif, Imran Johar voudrait tout mettre en place de manière simple et efficace. Le tri sélectif est un acte citoyen, écologique et c'est aussi du bon sens. Volontaire et participatif, il bénéficie à l'ensemble de la collectivité. Permettant le recyclage et la valorisation des déchets ménagers, il préserve les ressources de la planète. Réduisant le volume de déchets enfouis, il contribue à stabiliser le coût du traitement des déchets.
Recyclage des eaux usées – Loin d'être une ville qui manque en ressources, Huntington Beach est pourtant une ville responsable. Imran Johar voudrait améliorer l'entretien de la plage et le traitement des eaux usées en  instaurant un nouveau système du traitement de ces eaux en se basant sur celles du comté d'Orange qui traite ses eaux depuis 2008. La réutilisation des eaux usées pour faire face à la rareté relative de la ressource est une pratique séculaire. Grâce aux technologies modernes, il est désormais envisageable de construire des installations de recyclage des eaux usées qui pourraient être consommées par les habitants.
La plage – Il n'y a pas de doute, c'est le lieu favoris des habitants comme des touristes. Imran Johar souhaiterait ouvrir une section de travail pour nettoyer la plage en priorité et garder celle-ci propre. Il serait temps de préserver celle-ci du mieux possible. Il faut sensibiliser les habitants à la problématique des déchets aquatiques. Pour cela, il faut diminuer nos productions de déchets et empêcher que ces derniers finissent leur vie dans nos océans. Ainsi le système de tri fera déjà une part de travail. Imran Johar voudrait soit permettre d'offrir de nouveaux postes d'emploi pour l'entretien de la plage, soit organiser un événement hebdomadaire afin d'inviter les habitants à le faire bénévolement.



IMRAN JOHAR ET BAN KI MOON.

– Une ville toujours généreuse.

Huntington Beach est une ville qui possède de nombreuses qualités. L'une d'entre elles concerne ses habitants, toujours prêt à aider les associations pour améliorer la vie de son prochain. Imran Johar voudrait aussi que les habitants pensent aux autres habitants. Il voudrait mettre en avant les associations locales et peut-être même permettre à certaine de se regrouper. On n'a pas besoin de trois associations pour la même cause. Le plus important, c'est la cause en elle-même.



PARTICIPE A L'ASSOCIATION "MEN AGAINST RAPE AND DISCRIMINATION."

– Une ville plus tolérante.

La tolérance est un principe que chacun possède. Imran Johar souhaite accorder encore plus d'importance à ce concept et le transformer en réalité tout en englobant par la même occasion le respect de soi et des autres. Nous sommes tous différents, mais cette différence ne doit pas être un frein à notre manière de vivre. Il insiste ainsi énormément sur la tolérance sur ses différents aspects :

Egalité – On arrive aujourd’hui à réduire de plus en plus cet écart entre homme et femme, qui reste tout de même assez important. Le combat n’est pas terminé. Imran Johar voudrait offrir un salaire équitable selon le poste occupé et non le sexe. Il voudrait aussi accueillir plus de femmes dans les métiers dits « masculins » comme les métiers des forces de l'ordre entre autres.
Respect – Huntington beach est une ville qui plait et qui accueillie chaque année un nombre assez conséquent de nouvelles familles venues du monde entier. Imran Johar voudrait offrir une place de choix à ses personnes. Diminuer le racisme, augmenter l’acceptation de la variété culturelle et des religions. Il espère ainsi créer des événements basés sur les différentes fêtes et traditions, afin de créer un véritable mouvement de partage. Huntington Beach doit être une ville qui ne laisse personne de côté.

_________________


— STILL BREATHING, STILL ALIVE —
STILL WAITING FOR THE END OF THIS HEART



Dernière édition par Imran Johar le Lun 23 Mar 2015 - 15:47, édité 35 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Imran Johar
MISTER MAYOR


› MESSAGES : 608
› EMMENAGEMENT LE : 01/12/2013
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : VEUF, EN COUPLE AVEC NEELA MEYERS ;
› QUARTIER : PALM AVENUE AVEC SA COUSINE ET SON NEVEU ;
› PROFESSION/ETUDE : MAIRE D'HUNTINGTON BEACH, PIANISTE, ECRIVAIN, PSYCHIATRE, PSYCHOLOGUE ET CHEF DU DEPARTEMENT DE PSYCHIATRIE DE L'HOPITAL ST-JOHN ;
› HB AWARDS : (2014) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; PERSONNAGE LE PLUS MÉCHANT ; COUPLE LE PLUS IMPROBABLE AVEC NEELA ; COUPLE QUI DEVRAIT SE FORMER AVEC NEELA ; SEX SYMBOL SENIOR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX SYMBOL SENIOR ; HOMME PARFAIT ; MEILLEUR FACEBOOK ; SECRET LE PLUS INTÉRESSANTE . (2016) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ET ORIGINAL; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE A LA VIE LA PLUS COMPLIQUÉE ; SEX SYMBOL SENIOR ; MEILLEUR SECRET DÉVOILÉ
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : FARHAN AKHTAR, THE SPICY ONE.
› COPYRIGHT : ELOW' + DELICIOUS-FARHAN (GIFS)

MessageSujet: Re: Imran Johar ▬ Le programme.   Lun 23 Mar 2015 - 11:26



Imran Johar
Imran Johar (de son vrai nom Imran Singh) est un psychiatre, psychologue, psychanalyste, romancier et poète indien né le 1er juillet 1979 à New Delhi. Il est l’une des personnalités indiennes les plus connues à travers le monde, notamment à cause du succès de son livre Bêtise Humaine sortit en 2011.

Il est le fils du réalisateur et producteur Vikram Jai Singh et de l’actrice Amala Johar. Il est le frère d’Aaliyah Singh.


IMRAN JOHAR
Nom de naissance : Imran Singh
Naissance : 1er juillet 1979 (36 ans)
                                                                                 New Delhi (Inde)
Nationalité : Américaine, Anglaise et Indienne.
Profession : psychiatre, psychologue, psychanalyste,
                                                                                    romancier, poète.

Œuvre notable : Bêtise Humaine,
                                                                                                               Mr Johar,
                                                                                                               La lune brille, le soleil s’efface,
                                                                                                               Laissons mourir les petits oiseaux blancs.


Biographie
Imran Johar est né le 1er juillet 1979 dans une des familles importantes de Bollywood. En effet, il est le petit-fils du célèbre poète Javed Singh, le fils du réalisateur et producteur Vikram Jai Singh et de l'actrice Amala Johar. En outre, il est aussi le petit-fils de la légendaire Divya Johar. Il était marié à la célèbre créatrice mode Minissha Lamba, décédée en 2012 suite à un accident de la route.

Il débute le piano dès le plus jeune âge, remportant par la même occasion de nombreux prix à travers le pays et le monde.

En 1995, il remporte le prix spécial de l'Orchestre philharmonique de Varsovie pour la meilleure performance dans un concerto en plus du premier prix général du Concours international de piano Frédéric-Chopin alors qu'il n'a que 16 ans. Il est d'ailleurs le premier indien à remporter le concours.

Il étudia à la Maneckji Cooper School avant de partir à Oxford en 1997. Il entame des études de médecine afin de se spécialiser en psychanalyse avant de débuter un double cursus en 1999. Il reçoit les félicitations du jury pour sa thèse « Approche psychanalytique de la psychose » qui valide son doctorat, la même année où il valide son master en psychologie cognitive avec son mémoire « Anthropologie structurale de l'oubli. »


Carrière
Travaillant aux côtés de grands noms de la psychanalyse anglaise jusqu’à la fin de son doctorat, il délaisse la psychanalyse le temps de son retour en Inde. Il ouvre un cabinet privé à Delhi en tant que psychologue en 2006, qu’il fermera en 2008 lorsqu’il quitte le pays pour New York. C’est au Bellevue Hospital Center que sa carrière de psychiatre commence réellement. Il fera une pause la même année avant de reprendre son travail en 2009. Il publie une nouvelle étude, Souvenirs retrouvés, inconscient et refoulement psychanalytique, en lien avec le mémoire qu’il avait écrit durant ses études de psychologie. Livre qui confirme son surnom de "génie de la psychanalyse moderne"

Le succès viens lorsque son autobiographie Bêtise Humaine est publié en 2011. Vendu à plus de 100 000 exemplaires en quelques mois, il marque les esprits avec l’histoire de sa propre vie tournant autours du procès qu’il avait lancé à son père en 2009.

En 2012, il publie son second roman La lune brille, le soleil s’efface. Ce drame romantique qui se déroule durant l’Empire Gupta rencontre un franc succès. La même année, Imran Johar entreprend un voyage à travers le monde pour rédiger Vérités tranchantes, un recueil d’histoire vrai dont il essaye d’élucider les énigmes.

Toujours en 2012, le réalisateur et acteur Aamir Khan achète les droit pour lancer une adaptation cinématographique de Bêtise Humaine. Imran a co-produit le film. Si au départ les rumeurs disaient que l'acteur Imran Khan interprétera le rôle du psychiatre, c’est finalement Shahid Kapoor qui jouera le rôle d'Imran Johar. Le film est sorti le 7 décembre 2013, un an après la mort de Minissha Lamba, la femme de l’auteur.  

En 2013, malgré le fait qu’il annonce publiquement qu’il n’écrira plus, il sort deux livres.  L’ivresse de nos âmes est un recueil de rencontres, réelles et fictives, que l’auteur a commencé à rédiger bien avant son second roman. Quant à Mémoire spatiale contextuelle et schizophrénie, c'est une thèse qui devait paraître en 2012 avant d’être reporté suite à des modifications de dernière minute.

En 2014, Imran a publié ce qui semble être un adieu au monde de la littérature : Laissons mourir les petits oiseaux blancs. Il a remporté cette année-là le Prix Pulitzer dans la catégorie Poésie.

Il s'est installé à Huntington Beach en 2012 dans une villa qui appartenait à sa famille depuis 1986. Il délaisse ainsi son poste de New-york – ce qui vaudra l’incompréhension dans le monde de la psychanalyse – pour une poste plus petit à l’hôpital St-John. Il jongle pendant un an avec l’Atascadero State Hospital avant d’être promu en tant que chef du service psychiatrie de l’hôpital St-John en 2014.

En parallèle, il donne plusieurs conférences dans les universités de Pittsburgh, Yale, San Diego, Duke et Washington.


Vie privée
En 2006 a eu lieu le meurtre d’Amala Johar-Singh et de sa fille Aaliyah Singh au manoir de la famille à Mumbai, bousculant toute l’Inde. Imran Singh est également retrouvé sur les lieux du crime. Souffrant d’amnésie totale, il est vite écarté de l’affaire qui restera sans suite jusqu’en 2008. Il a décidé de changer son nom de famille pour prendre celui de sa mère et s’est installé à Delhi la même année.

En 2008 il est diagnostiqué d'une insuffisance cardiaque sévère. Il n’avait que 28 ans. Il s'est fait opéré en janvier 2009 à New York et a retrouvé une partie de la mémoire suite à cette opération chose qui l'a mené à lancer ouvertement un procès à son père et sa belle-mère : Sushmita Singh. Il accuse celle-ci du meurtre de sa mère, et accuse son père de complicité. Imran étant lui-même fautif du meurtre de sa sœur.

« - Quand je suis arrivé, personne ne répondait. Tout ce que je voyais, c’était ma mère, noyée dans le sang. Et une personne à genoux devant elle, tenant ce foutu trophée… Je n’ai pas réfléchi. J’ai cru que c’était la personne qui lui avait fait du mal et j’ai attrapé la première chose que j’avais sous la main pour neutraliser cette menace. […] Un morceau de vase dans la tête et elle était morte. Quand j’ai compris mon erreur, j’ai paniqué. Ma sœur aurait été incapable de faire du mal à ma mère, incapable ! Elle était sans doute arrivé avant moi, elle était sans doute sous le choc… […] A cette instant précis, je ne voyais pas d’autre solution. Ma mère était morte, ma sœur était morte et qui sait ! Peut-être que mon père l’était aussi ! Je n’avais plus la force pour rien. Je l’avais tué. J’avais tué ma sœur comme le plus idiot des crétins et j’avais cette phrase qui se répétait dans ma tête, encore et encore. Alors j’ai pris un morceau de vase et je me suis acharné sur mon poignet. J’étais tellement en colère… […] Elle est sortie de l’ombre, en me lançant un dernier coup d’œil. Je l’ai vu, dans son stupide sari orange, elle longeait les murs. Je l’ai vu partir, sans rien faire. Elle a tué ma mère. Elle a pris sa place. Et cet enfoiré le savait. » Extrait du témoignage d’Imran Johar à Mumbai en 2011.

L’inde s’est enflammé pour cette histoire qui a pris fin en 2011. Jugée non-coupable, Imran a attendu la fin du procès pour créer l’association Amala & Aaliyah qui permet de récolter des fonds pour l’éducation des filles en Inde.

En 2012, il s'est fiancé avec Minissha Lamba après lui avoir dédié son second roman, La Lune brille, le soleil s’efface.

Le mariage, prévu le 7 décembre 2012, n’a pas eu lieu suite à un accident de la route causant la mort de Minissha Lamba. La presse parlera de la dépression d’Imran pendant deux mois. Le fait le plus marquant reste à ce jour la nuit du 17 janvier 2013, lorsqu’il a causé un incendie dévastant sa propre maison.

En 2013, il apparaît dans la liste des 100 personnes les plus influentes du monde à la 81ème position pour le magazine TIME.

Il participe en mars 2013 à la création de l’association MARD (Men Against Rape and Discrimination) en Inde.

Le 22 septembre 2013 marque la mort de Vikram Jai Singh dans sa cellule de prison.


Oeuvres

Livres :
2011 : Bétise Humaine (autobiographie)
2012 : La lune brille, le soleil s'efface. (romance)
2012 : Vérités tranchantes. (faits réels)
2013 : L'ivresse de nos âmes. (recueil d'histoire)

film :
2013 : Mr Johar (adaptation de bêtise humaine)

Poésie :
2014 : Laissons mourir les petits oiseaux blancs.

thèses :
2002 :  La vie inconsciente de l'esprit. (étude)
2004 : Approche psychanalytique de la psychose. (étude)
2004 : Anthropologie structurale de l'oubli. (étude)
2009 : Souvenirs retrouvés, inconscient et refoulement psychanalytique. (recherche personnelle)
2013 : Mémoire spatiale contextuelle et schizophrénie (recherche personnelle)


Récompenses

bêtise humaine :
2011 : Prix Prince des Asturies (catégorie : lettre)
2011 : Locus Prize(meilleur premier roman)
2011 : Agatha Prize
2011 : Asian Literary Prize
2011 : Man Booker international Prize
2011 : Crossword Book Award

La lune brille, le soleil s’efface :
2012 : Asian Literary Prize (meilleur roman)

Laissons mourir les petits oiseaux blancs :
2014 : Prix Pullitzer
2014 : Griffin Poetry Prize
2014 : Golden Wreath of Struga Poetry Evenings
2014 : Saraswathi Samman Prize
2014 : India's National Academy of Letters
2014 : Pampa Award

Mr Johar :
2014  : 59th Filmfare Awards (Best Film, Best screenplay, Best Dialogue)
2014 : National Film Award for Best Screenplay (adapted)
2014 : National Film Award for Best Book on Cinema
2014 : 20the Screen Awards (Best screenplay,)
2014 : 15th IIFA awards (Best Film, Best story, Best dialogue, Best Screenplay)
2014 : Star Guild Awards (Best Film, Best story, best screenplay)
2014 : Zee Cine Awards (Best Film – Jury, Best Sceenplay)


_________________


— STILL BREATHING, STILL ALIVE —
STILL WAITING FOR THE END OF THIS HEART



Dernière édition par Imran Johar le Jeu 9 Avr 2015 - 17:57, édité 30 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Imran Johar
MISTER MAYOR


› MESSAGES : 608
› EMMENAGEMENT LE : 01/12/2013
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : VEUF, EN COUPLE AVEC NEELA MEYERS ;
› QUARTIER : PALM AVENUE AVEC SA COUSINE ET SON NEVEU ;
› PROFESSION/ETUDE : MAIRE D'HUNTINGTON BEACH, PIANISTE, ECRIVAIN, PSYCHIATRE, PSYCHOLOGUE ET CHEF DU DEPARTEMENT DE PSYCHIATRIE DE L'HOPITAL ST-JOHN ;
› HB AWARDS : (2014) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; PERSONNAGE LE PLUS MÉCHANT ; COUPLE LE PLUS IMPROBABLE AVEC NEELA ; COUPLE QUI DEVRAIT SE FORMER AVEC NEELA ; SEX SYMBOL SENIOR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX SYMBOL SENIOR ; HOMME PARFAIT ; MEILLEUR FACEBOOK ; SECRET LE PLUS INTÉRESSANTE . (2016) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ET ORIGINAL; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE A LA VIE LA PLUS COMPLIQUÉE ; SEX SYMBOL SENIOR ; MEILLEUR SECRET DÉVOILÉ
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : FARHAN AKHTAR, THE SPICY ONE.
› COPYRIGHT : ELOW' + DELICIOUS-FARHAN (GIFS)

MessageSujet: Re: Imran Johar ▬ Le programme.   Lun 23 Mar 2015 - 12:52




« On devrait accorder plus d'attention à la recherche scientifique dans le domaine de l'écologie et je pense que ce genre d'attention qu'on peut accorder aux soucis environnementaux appropriés permettra au publique de mieux se sentir. »


« Nous sommes aujourd’hui avec une personne particulière. Vous avez sans doute déjà vu cette affiche. Oui, je parle bien d’Imran Johar. Je vais tout de suite sonner et passer ma journée avec l’un des candidats à la mairie pour notre sublime ville : Huntington Beach. » Sans attendre, Amanda Stevenson sonna devant l’entrée d’une villa de Palm Avenue. Le numéro 666. Elle était accompagnée de Fred Kirp, son cameraman. L’émission n’était pas en live, du coup, elle pouvait se permettre de faire la grimace le temps qu’un homme appariasse de l’autre côté. Tee-shirt, cheveux en bataille, jogging et petit café à la main, Imran était le stéréotype de l’écrivain fumeur qui avait passé une nuit blanche. « - Oh, c’était aujourd’hui ? » Sans attendre, il posa sa tasse par terre pour se diriger vers le portail pour ouvrir. « - Bonjour Amanda, vous allez bien ? » « - Très bien, merci. Vous êtes prêt ? » « - C’est plutôt à moi de vous poser la question. » Un léger rire se fit entendre, Amanda suivant Imran qui lui fit signe. Il ramassa son café avant d’ouvrir la porte d’entrée. La caméra zooma sur l’entrée. Un endroit très beau. Très moderne avec pourtant beaucoup, beaucoup d’objets. L’endroit n’était pas forcément très rangé, mais les pièces n’étaient pas pour autant surplombées de babioles inutiles. Amanda lâcha un petit soupir en voyant quelque chose dans un salon. Imran s’arrêta le nez dans sa tasse qu’il reposa dans une cuisine assez sophistiquée. L’endroit était tellement propre et clean qu’on aurait du mal à croire qu’on était dans la même maison. « - Il est temps que j’aille au boulot. Par contre, vous ne pourrez pas filmer les séances, je vous en avais parlé, non ? » « - Oui, oui, on sait. On pensait en profiter pour parler avec vos collègues du coup. » « - Commencez par le docteur Jefferson, je sais qu’il m’adore. »  

[…]

« - C’est quelqu’un de travailleur. A partir du moment où il a un dossier en main, c’est un acharné. » La caméra se tourna vers la présentatrice qui venait de discuter avec Eden Jefferson, l’un des autres psychiatres de l’hôpital St-John. « - Vous croyez qu’il ferait un bon maire ? » Gardant le visage le plus neutre possible, Eden ajouta : « - Sans doute. S’il prend soin des habitants de la ville comme il le fait avec ses patients. » Il haussa les épaules alors qu’une porte s’ouvrit plus loin. Imran avait fini une consultation. La caméra ne dévoila pas qui était la personne qui sortait, logique. Imran refusait que sa candidature à la mairie mette en danger la confidentialité de ses clients. Il fit un signe de la tête à Eden avant de sourire à Amanda. « - Vous avez parlez avec Jude aussi ? Elle vous a raconté à quel point elle est nulle au poker ? » « - Mais quel menteur ! » Remarquant la caméra, elle se recoiffa tout de suite. Jude Sanchez travaillait en tant que secrétaire pour Imran depuis son arrivée à l’hôpital. « - Je le dépouille. A chaque fois. »  Elle retourna derrière son bureau, souriante. « - Vous jouez pendant les heures de travail ? » Imran fit non de la tête. « - Durant nos pauses. C’est un moyen de nous détendre et de rire un peu. Vous savez, il y a de plus en plus d’études qui approuvent une méthode de travail liée à des espaces de jeu et de détente. On est ainsi plus productifs et surtout, de meilleure humeur. »





« Les femmes sont responsables des deux tiers du boulot effectué dans les quatre coins du globe et pourtant, elles ne reçoivent que 10% du revenu total et possèdent que 1% des propriétés... alors, sommes nous égaux? jusqu'à ce que la réponse à cette question soit un oui, on ne devrait jamais arrêter de la poser »


« - Vous emportez certains dossier avec vous pendant le déjeuner ? » Imran fit signe que oui de la tête.  « - Ce n’est pas interdit ? » « - Ce ne sont que mes notes. J’aime les avoir sous la main et retravailler certains points pendant que je mange. Ça m’aide à prendre du recul par rapport à la séance.». Piochant dans sa salade, Amanda était assez curieuse. Il était l'opposé même des rumeurs à son sujet, et les histoires sur ses soirées en solitaire dans le bar de la ville était plutôt... drôles. « - On raconte que vous êtes un véritable coureur de jupon. » Lâchant un léger rire, Imran releva la tête vers Amanda, amusé. « - Et que lorsque vous sortez, il y a toujours une femme à votre bras. » « - Je n'ai jamais dit non à une femme qui a de bons arguments. » Puis il but une gorgée dans sa bouteille d'eau. « - Mais aujourd'hui je suis avec quelqu'un. » « - Elle a de meilleures arguments que les autres ? » Un fou rire s'empara d'Imran qui lâcha bêtement : « On peut dire ça, oui. » Puis il se calma et reprit d'un ton plus calme et sérieux. « - Je crois que lorsqu'on a le coeur brisé, on a besoin de temps avant de pouvoir faire de nouveau confiance à quelqu'un. »

[…]

« - On a fait nos recherches. » Imran se tourna vers la présentatrice avant de regarder la route devant lui. Il conduisait vers l’école pour aller chercher son neveu, comme il l’avait dit plus tôt. « - Et vous en avez conclu quoi ? » « - Que vous étiez généreux ? » Elle lui fit un sourire, alors qu’il se moquait un peu.  « - Vous n’avez pas peur de ce que pense les gens quand il savent que vous êtes l’Imran du livre ? Votre vie est assez… » « - Compliquée ? Je suis un humain, comme tout le monde. La différence, c’est que je ne cache rien. Ma vie est disponible à la librairie du centre ville. » Il fit le tour d’un rond-point avant de reprendre la parole. « - Je sais que je n’ai pas un passé de politicien digne de ce nom. Je sais que je ne suis pas né ici. Et alors ? Il n’y a pas de diplôme pour être maire. C’est autant ma ville que celle d’une personne qui est née ici. Et vous savez pourquoi ? Parce que je me suis installé ici. Parce que comme la plupart des habitants, j'ai décidé… non, j’ai choisi cette ville parce qu’elle correspondait parfaitement à ce dont j’avais besoin. Je me sens à ma place ici et je veux permettre aux prochaines générations d’avoir accès à ce dont ils ont besoin. Qu’il se dise : J’ai trouvé l’endroit idéal. » Se garant rapidement et efficacement, Imran sortie de l’engin, attendant que les deux reporters sortent aussi pour fermer la voiture. « - Pour quelqu’un qui prône un environnement plus saint, ça ne vous dérange pas de conduire une voiture comme celle-ci ? » Riant légèrement, Imran retira ses lunettes de vue qu’il rangea dans la poche avant de son costume. Il avait ce look, propre sur lui, classe. « - Quand je parle d’environnement, je parle de modifier la conception de nos outils dès le départ. Savez-vous le nombre de chose qu’il y a sous le capot d’une voiture et qui n’est pas recyclable ? Qu’on est obligé d’enfouir sous terre pour minimiser les dégâts ? C’est bien beau les voitures électriques ou avec un carburant moins polluant, mais ça ne change pas au fait que la voiture elle-même pollue. Et le jour où on aura réussi à faire une voiture 100% recyclable et écologique, je serais le premier à acheter. En attendant, je suis comme tout le monde. Si j’ai besoin de faire des courses ou d’aller chercher mon neveu, je prends ma voiture. Parce que c’est ce qu’il y a de plus pratique. De plus rapide. » Se tournant vers l’école où les enfants commençaient à sortir, Imran chercha Aaron du regard. « - Donc en dehors, ça vous arrive de prendre un vélo ? » « - Y’a pas mieux que le vélo. C’est indémodable. »



« - Il y a encore pas mal de cartons chez vous, c’est normal ? » « - Je suis quelqu’un qui accumule. Je collectionne pas mal d’objet d’art et depuis que je me suis installé ici, j’essaye de regrouper ce que j’ai dans mes différentes résidences. » S’installant sur l’un des sièges en face d’Imran, Amanda attrapa son bloc note. « - Vous en avez combien et où ? » « - J’ai un appartement à New York et un à Londres. Donc deux. » La caméra se tourna vers Imran, zoomant sur son visage. « - Et en Inde ? Vous y retournez souvent ? » Son visage alla de gauche à droite. « - Seulement lorsque je suis invité à participer à un événement ou à un autre. » La cousine d’Imran apparut dans un coin, faisant signe que le dîner était prêt. « - Allons manger ! »

[...]

« Nous venons de quitter la demeure d'Imran Johar, candidat à la mairie d'Huntington Beach qui a bien voulu nous donner un aperçu sur sa vie au quotidien. Ce que l'on peut conclure de cette journée c'est qu'Imran Johar ne sera certainement pas un maire ennuyant ! Il a de bonnes idées, une bonne démarche et une logique à toute épreuve. Psychiatre de renommée internationale au passé digne d'une star de la pop, Mr Johar nous réserve pas mal de surprises à l'avenir. On apprécie surtout son sens de la famille et son inquiétude pour un environnement plus saint. Mais en tant que femme, je dois avouer que voir un homme se battre pour nous, c'est un plus ! (rire) Nous avons l'impression que cette année, la compétition va être rude. Nous souhaitons le meilleure à tous les candidats en espérant que la ville fera le bon choix ! Merci d'avoir regardé la HBC et à Bientôt ! »



_________________


— STILL BREATHING, STILL ALIVE —
STILL WAITING FOR THE END OF THIS HEART

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neela Meyers
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 15862
› EMMENAGEMENT LE : 02/03/2013
› AGE : 31
› STATUT CIVIL : en relation passionnelle avec son cheeseburger parce qu'il n'y a que ça de vrai. en couple avec imran devil johar et il est boiling hot. maman de la petite maya meyers aka cutest baby girl ever.
› QUARTIER : presidente drive.
› PROFESSION/ETUDE : médecin, chirurgien cardiaque.
› DOUBLE COMPTE : naya m. quinton, la garce sublimissime que tout le monde déteste + taleisha campbell, aka da delicious cookie.
› CELEBRITE : vidya balan.
› COPYRIGHT : ranipyaarcreation.


MessageSujet: Re: Imran Johar ▬ Le programme.   Dim 12 Avr 2015 - 15:49

IMRAN FOR MAYOR !

_________________

le petit tumblr magique de neela meyers : tumblr

haske dikha go deewane ko, jo ho raha hai ho jaane do. dil ke uljhan zubaan pe, aati hai to aa bhi jaane do. yeh hoton ki narmi yeh sanson ki garmi mere liye hai bas mere liye hai. show your smile to this crazy man, and let whatever is happening happen. the trouble of my heart is on my lips, let whatever is coming come. the softness of your lips, the warmth of your breath are mine, only mine.” (sholon si, shabd)
Revenir en haut Aller en bas
http://ranipyaarcreation.tumblr.com/

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Imran Johar ▬ Le programme.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Imran Johar ▬ Le programme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Imran Johar ▬ Le programme.
» [INFO] Problème aléatoire (ou programme qui tourne en fond) La BATTERIE!!!
» Programme de l'Opera de Paris 2010 -2011
» [aide] programme gestionnaire des taches
» Panne Cablecom affichage programme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNTINGTON BEACH ™ ::  :: •• CONSEIL MUNICIPAL-