AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  “ I know you want me... ” (kath)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Imran Johar
MISTER MAYOR


› MESSAGES : 541
› EMMENAGEMENT LE : 01/12/2013
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : VEUF, EN COUPLE AVEC NEELA MEYERS ;
› QUARTIER : PALM AVENUE AVEC SA COUSINE ET SON NEVEU ;
› PROFESSION/ETUDE : MAIRE D'HUNTINGTON BEACH, PIANISTE, ECRIVAIN, PSYCHIATRE, PSYCHOLOGUE ET CHEF DU DEPARTEMENT DE PSYCHIATRIE DE L'HOPITAL ST-JOHN ;
› HB AWARDS : (2014) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; PERSONNAGE LE PLUS MÉCHANT ; COUPLE LE PLUS IMPROBABLE AVEC NEELA ; COUPLE QUI DEVRAIT SE FORMER AVEC NEELA ; SEX SYMBOL SENIOR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX SYMBOL SENIOR ; HOMME PARFAIT ; MEILLEUR FACEBOOK ; SECRET LE PLUS INTÉRESSANTE . (2016) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ET ORIGINAL; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE A LA VIE LA PLUS COMPLIQUÉE ; SEX SYMBOL SENIOR ; MEILLEUR SECRET DÉVOILÉ
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : FARHAN AKHTAR, THE SPICY ONE.
› COPYRIGHT : ELOW' + DELICIOUS-FARHAN (GIFS)

MessageSujet: “ I know you want me... ” (kath)   Dim 19 Juil - 15:23



I know you want me...



Son bureau. La prunelle de ses yeux. Loin d'être du genre à dépenser des millions pour avoir une décoration moderne et tape à l'œil, Imran avait simplement fait venir les meubles qu'il baladait d'hôpital à hôpital. Il aimait la façon dont il disposait des choses, dont il arrangeait les choses. Le changement, c'était rarement pour lui. Ainsi, depuis des années, c'était les mêmes étagères, les mêmes fauteuils. La seule différente était l'espace, parfois plus petit, parfois plus grand. L'hôpital St John lui avait offert une place de choix et lorsqu'il déménagea dans son nouveau bureau, il avait tout disposé de manière à se sentir chez lui. Maire désormais, il avait un autre bureau qu'il avait par contre changé de A à Z. Pas de manière extravagante, mais de manière simpliste. Il voulait que lorsque des gens le rencontrent, ils entrent dans une salle légère aux couleurs chaleureuses. L'extravagance ne se reflétait jamais dans le travail de l'Indien. Son professionnalisme était reconnu. Sauf lorsqu'il trainait dans les couleurs de l'hôpital, là c'était tout autre chose. Ce qui était étonnant avec Imran, c'était qu'il n'avait pas complètement abandonné son rôle de psychiatre. Bien entendu, tout le côté administratif de son poste de chef de service avait été donné à un autre – bien qu'il ait parfois son mot à dire. Eden devait sûrement adorer cette charge de travail supplémentaire, Imran n'en doutait pas. Assis derrière son bureau, Imran venait de clôturer une séance. Il était très important pour lui de ne pas déstabiliser ses clients en quittant son travail pour se concentrer uniquement sur son rôle de maire. C'était clairement ridicule et inapproprié, voire irrespectueux pour eux. Imran avait ainsi gardé la plupart de ses patients, se délaissant de ceux qu'il n'avait vu que trop rarement où qui pouvait accepter le changement.

« - Le prochain rendez-vous est dans une heure. » Imran se tourna vers Jude, soupirant. « - Poker ? » Riant légèrement la jeune femme se leva, quelques dossiers sur le bras. « - Occupe-toi plutôt de la ville pendant ton temps libre, Mr le maire ! » Elle continua à rire, s'en allant probablement poursuivre son travail. Imran n'avait jamais vraiment su ce qu'elle faisait de sa journée, à part répondre au téléphone et jouer au poker avec lui. « - Je suis sous le choc, petite ! Sous le choc ! » Riant à son tour, Imran se pencha sur le bureau du secrétariat pour prendre une sucette qu'il déballa rapidement avant de se promener dans les couloirs. Il pensa tout de suite à Neela, mais elle était sur une opération d'après son emploi du temps de la journée. C'est fou, mais il y avait des jours où Imran n'avait plus une minute à lui et d'autres où il se retrouvait à ne vouloir rien faire.

Comme à son éternelle habitude, il trouva bien assez vite une occupation. Sucette en bouche, il observa un groupe d'interne. Parmi eux, une demoiselle qu'Imran n'avait jamais ignorée. Souriant, il se dirigea lentement vers le groupe, écoutant vaguement la conversation avant de regarder autour de lui et de prendre l'air le plus en colère possible, cachant sa sucette derrière son dos.

« - Mademoiselle Sullivan ! » Voilà. Tout le monde se retourne vers Imran qui arrive en grande vitesse, les yeux remplis d'une colère à faire faire une crise cardiaque au plus sensible. « - C'est une honte ! Une honte ! Je ne vous aurai jamais cru possible d'une telle chose ! Non, je ne veux rien entendre ! Vous allez venir avec moi, tout de suite ! » Il se tourna vers l'un des internes. « - Cela vous fait rire, jeune homme ? Allez, oust ! » Les jeunes. « - Pa… Pardon Monsieur le maire. » « - Docteur Johar bon sang ! Bande de crétins ! Oh clairement le niveau est bas ici ! Allez, oust ! Oust ! » Il en profita pour pousser Katherina du côté opposé, tout en gardant un œil vers les autres internes qui s'en allèrent. Une fois qu'ils étaient assez loin, Imran retrouva son sourire - et sa sucette - se tournant vers la jeune femme. « - Comment va ma future Walter Dandy ! Je t'ai manqué ? »


_________________




    — I got a shadow and he wants me to come clean I wanna be the one that your love can heal •

Revenir en haut Aller en bas

Katherina H. Sullivan
super lama en quête de secrets


› MESSAGES : 1245
› EMMENAGEMENT LE : 26/08/2014
› AGE : 28
› STATUT CIVIL : amoureuse d'un beau russe qui est passé par là.
› QUARTIER : Presidente Drive
› PROFESSION/ETUDE : interne en neurochirurgie
› HB AWARDS : 2016 - Prom queen ENJOY LIFE - You two should kiss avec mon Russe - Faites peter le champagne - You jokey joke (parce que c'est moi la plus drole) - I like, I share (facebook) - I have no idea (secret) - Serial bienvenutteur - Bienvenu chez les zinzins - Is it funny ? (je vous emmerde) - epic fail (je vous emmerde aussi)
› CELEBRITE : Zoey deutch
› COPYRIGHT : TIMELESS.


MessageSujet: Re: “ I know you want me... ” (kath)   Jeu 23 Juil - 23:27

 « Allez me chercher un café mademoiselle Sullivan … Allez me chercher un stylo mademoiselle Sullivan … Deux sucres mademoiselle …. Mais non je vous avais dis trois ! » Répétait la brune en marchant dans le couloir, imitant grossièrement le médecin qui se servait d’elle comme esclave, « J’espère que tu vas t’étouffer avec ton café. » Elle haussa légèrement les épaules lorsqu’une infirmière lui lança un petit regard surpris, « Quoi, on a plus le droit d’être en colère ici ?! » Si quelqu’un avait pu le faire, il aurait accroché une pancarte – attention chien méchant – au dos de Katherina. Le plus dur, ce fut de se retenir de lui verser le café sur la tête, « Tenez. » Lança-t-elle avec un merveilleux sourire classé top 10 des plus faux-cul tout en lui tendant son café composé de deux sucres et demi, histoire de se retrouver pile entre ses exigences. « Merci. » L’observant repartir en croisant les bras, elle lâcha le plus énorme des soupirs, se sentant comme … libéré d’un poids. Ce qu’elle ne savait pas encore, c’est qu’elle allait se retrouver avec un poids bien plus énorme sur le deux … alors, qui allait-elle préféré ? Un chirurgien esclavagiste ou un psychologue psychopathe ? « Hey KATH ! Viens voir ! » Une voix attira son attention, un groupe d’internes lézardant au milieu du couloir … « Quoi ? » Lança-t-elle en détachant rapidement sa tignasse, s’adossant au mur en soupirant de fatigue. « Le maire, t’imagine toi ça ? Le maire ici, moi j’me demande bien qui a pu voter pour un tortionnaire pareil. » Katherina soupira à nouveau en se redressant, profitant de la proximité pour lui donner une pichenette, « Des gens aussi malades que lui, j’imagine. Vous avez pas mieux à faire que de parler de lui ? » Il haussa un peu les épaules, c’était quoi, une sorte de fan ? Kath en avait la nausée, comment les gens pouvaient l’admirer ? Beurk.

« Mademoiselle Sullivan ! » Elle sursauta légèrement, c’était quoi le problème avec le café cette fois ? Trop de sucres ?! Lorsqu’elle se retourna, elle se demanda soudainement si elle ne préférait pas avoir des problèmes de café plutôt que ça … Imran, face à elle, visiblement en colère … Qu’est-ce qu’elle avait fait, encore ? « C’est une honte ! une honte ! » Elle resta perplexe, une honte ? Ok, il fallait absolument qu’elle se remémore toutes les conneries qu’elle avait pu faire … Ne pas changer de filtre à café ? Non. Ne pas s’être brossé les dents hier soir ? Comment aurait-il pu savoir ? Ne pas avoir payé le parking ce matin ? Non quand même pas … Le gant dans le … non laissez tomber ça. « Vous allez venir avec moi, tout de suite ! » Perplexité level infini, « qu … » - « Cela vous fait rire, jeune homme ? Allez oust ! » Elle tourna la tête vers le groupe qui s’était mis à glousser, elle imaginait bien ô combien la scène pouvait être drôle, « Monsieur le maire, j’t’en prie, lèche cul ! » Lança-t-elle en claquant l’arrière de sa tête, ajoutez un titre devant votre nom et tout le monde se met à vous craindre, incroyable. « Le premier qui le raconte, et soyez pas naïfs en pensant que je ne le saurai pas … Je lui arrache la langue et je lui fais avaler ! » Hurla-t-elle d’un air incroyablement menaçant avant d’être entraîné par le grand méchant loup monsieur le maire … Katherina se retenait de lui en foutre une, non seulement il lui foutait la honte, mais en plus de ça il donnait l’impression de l’a traîné jusqu’au coin, bonnet d’âne et coup sur les mains dans le prochain épisode ? « Comment va ma future Walter Dandy ! Je t’ai manqué ? » Est-ce qu’il pouvait voir la fumée sortir de ses oreilles ? La flamme qui brûlait dans ses yeux ? Non ? Et bien croyez moi qu’il était sur les points de les sentir. Sans attendre, elle lui mit un coup de poing dans l’épaule, pas spectaculaire, mais suffisamment douloureux, « ça répond à ta question ? » Grogna-t-elle en se mordant la lèvre, quel crétin. « Tu pouvais pas simplement me dire, Hey Kath, t’as pas 5mn à m’accorder ? Pas grand-chose, juste le temps qu’il faut pour ruiner ta journée déjà bien pourrit ? »



_________________

   
With every day it get's better
On ne peut jamais prévoir. Ni comment les choses vont se dérouler, ni pourquoi des trucs tout simples prennent soudain des proportions démentes.

   
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
http://assholebutawesome.tumblr.com/

Imran Johar
MISTER MAYOR


› MESSAGES : 541
› EMMENAGEMENT LE : 01/12/2013
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : VEUF, EN COUPLE AVEC NEELA MEYERS ;
› QUARTIER : PALM AVENUE AVEC SA COUSINE ET SON NEVEU ;
› PROFESSION/ETUDE : MAIRE D'HUNTINGTON BEACH, PIANISTE, ECRIVAIN, PSYCHIATRE, PSYCHOLOGUE ET CHEF DU DEPARTEMENT DE PSYCHIATRIE DE L'HOPITAL ST-JOHN ;
› HB AWARDS : (2014) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; PERSONNAGE LE PLUS MÉCHANT ; COUPLE LE PLUS IMPROBABLE AVEC NEELA ; COUPLE QUI DEVRAIT SE FORMER AVEC NEELA ; SEX SYMBOL SENIOR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX SYMBOL SENIOR ; HOMME PARFAIT ; MEILLEUR FACEBOOK ; SECRET LE PLUS INTÉRESSANTE . (2016) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ET ORIGINAL; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE A LA VIE LA PLUS COMPLIQUÉE ; SEX SYMBOL SENIOR ; MEILLEUR SECRET DÉVOILÉ
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : FARHAN AKHTAR, THE SPICY ONE.
› COPYRIGHT : ELOW' + DELICIOUS-FARHAN (GIFS)

MessageSujet: Re: “ I know you want me... ” (kath)   Jeu 13 Aoû - 12:38



I know you want me...



Humilier quelqu'un ? Facile. Imran n'avait qu'à dire ce qui lui passait par la tête pour réussir à faire une chose pareille. Vrilaiment, c'était facile pour lui. Un véritable jeu d'enfant. Comme surprendre la jeune Sullivan devant les autres novices, prendre un air offensé et donner l'impression à l'hôpital tout entier qu'elle avait commis l'erreur de trop. C'était mesquin, puéril et complètement logique lorsqu'on connaissait Imran. Neela était d'ailleurs l'une de ses victimes, elle l'était bien avant Kath. C'était d'ailleurs l'une des raisons pour laquelle le médecin l'avait détesté pendant un bon moment. Mais elle avait fini par s'habituer et Kath allait sans doute finir par s'y habituer aussi. Maintenant qu'il l'avait éloigné de la jeunesse, les choses allaient être vraiment amusantes, il le savait. Il avait du temps à tuer après-tout, autant en profiter. Depuis qu'il était maire, il passait de moins en moins de temps à l'hôpital. Il avait donc de moins en moins l'occasion de s'amuser avec la demoiselle. Le sourire aux lèvres, il posa une question à l'interne. Il en profita pour sortir sa sucette de sa cachette et reprendre son air amusé et posé. Non, elle n'avait rien fait de mal, hors peut-être attirer l'attention d'un psychiatre complètement timbrée. Il rit légèrement lorsqu'elle tenta de le frapper. Les femmes ! Coincée, elle n'avait pas d'autre choix en dehors de la violence. Imran se frotta légèrement, écoutant Kath.

« - Je traduis ça par : « Génialissime. » ça te va ? » Il imita la demoiselle en lui cognant l'épaule, mais en douceur et sans brutalité avec en bonus un énorme sourire aux lèvres. « - J'aurais pu. Mais ça aurait été moins amusant. Je suis maire maintenant, je fais les choses en grand ! » Il croisa les bras, s'éloignant d'un pas. Il observa Katherina de haut en bas avant de lancer : « - bon, qu'est-ce qui va pas ? tu n'as pas servi assez de café ce matin ? Quelqu'un t'as vomi dessus ? où peut-être que c'est ton odeur naturelle, pardon. » Sa sucette entrait et sortait de sa bouche, laissant un vague arrière-gout d citron à chaque fois. « - Allez, dis-moi tout. C'est dans mes cordes. » Il lui fit signe de le suivre, prêt à déambuler en sa compagnie. C'était tout Imran ça. Il en profita pour fouiner dans ses poches, avant de sortir une seconde sucette. « - Tiens, arrête de bouder ou je t'ordonne d'aller me chercher un cronuts dans une petite boulangerie de LA. »

Il ne plaisantait pas totalement, c’était bien ce qui était différent chez Imran. Les blagues sonnaient chez lui comme une réalité. Il fit signe à Kath de le suivre, commençait à marcher lentement en direction d’un couloir de l’hôpital. Ils n’étaient pas amis, ils n’étaient rien du tout en fait. Katherina était sans doute plus dans une situation où elle était une victime. Imran lui en avait fait voir de toutes les couleurs, des blagues les plus ridicules aux plus sérieuses. Son absence ici devait sans doute faire du bien à la jeune fille, même si elle savait qu’elle ne pourrait sans doute jamais ignorer la présence du docteur Johar. Il l’attaquait, constamment. Simplement comme ça, sans véritable raison particulière. Et Katherina se défendait. Elle avait une grande gueule et c’était exactement ce qui plaisait à Imran. Quelqu’un qui n’avait pas peur de jouer sur les mots, de le reprendre, de se foutre de sa gueule et d’essayer de se sortir des situations ennuyantes comme celle qu’il lui imposait.

« - Ouh, on est chez les vieux. » Il donna un coup de coude à Katherina, lui faisant signe de regarder à sa gauche. Une vieille femme était assise à la fenêtre de sa chambre. Clairement, elle avait abusé de chirurgie au fil des années, vu son sourire automatique alors qu’il était clair qu’elle était triste. « - C’est toi l’année prochaine. Quel avenir ! Tu devrais aller lui parler. Elle te dira peut-être quoi faire pour éviter l’apocalypse faciale. Quoi que... t’es pas bien loin déjà. »


_________________




    — I got a shadow and he wants me to come clean I wanna be the one that your love can heal •

Revenir en haut Aller en bas

Katherina H. Sullivan
super lama en quête de secrets


› MESSAGES : 1245
› EMMENAGEMENT LE : 26/08/2014
› AGE : 28
› STATUT CIVIL : amoureuse d'un beau russe qui est passé par là.
› QUARTIER : Presidente Drive
› PROFESSION/ETUDE : interne en neurochirurgie
› HB AWARDS : 2016 - Prom queen ENJOY LIFE - You two should kiss avec mon Russe - Faites peter le champagne - You jokey joke (parce que c'est moi la plus drole) - I like, I share (facebook) - I have no idea (secret) - Serial bienvenutteur - Bienvenu chez les zinzins - Is it funny ? (je vous emmerde) - epic fail (je vous emmerde aussi)
› CELEBRITE : Zoey deutch
› COPYRIGHT : TIMELESS.


MessageSujet: Re: “ I know you want me... ” (kath)   Mer 19 Aoû - 23:29

« Je traduis ca par : « génialissime » ça te va ? » elle se pinça furieusement la lèvre, il avait le don de l’énerver, en fait … chaque fois qu’il ouvrait la bouche elle avait envie de le tuer, devrait-elle songer à se faire soigner ? Katherina frotta l’épaule qu’il venait de frapper, « prend ça comme tu veux, j’en ai rien à faire » Elle avait envie de lui faire manger son sourire vicieux, beurk. Monsieur le maire disait-il, et puis quoi encore ? Il restait une sorte de microbe nuisible, le genre qui vous donne envie de vomir et de rester au lit toute la journée, le genre vraiment chiant … Comment un microbe comme Imran avait-il pu être élu maire ? Qui a fait ça ? QUI ? « Le maire de mon cul ouais, t’as pas autre chose à faire que venir glander ici ? » N’importe quoi, de la paperasse, mariages, divorces, sieste secrète dans le bureau. « Qu’est-ce qui va pas ? » Katherina haussa légèrement le sourcil « Est-ce que tu me demandes sérieusement ce qui ne va pas ? Ou c’est encore un de tes plans foireux pour te foutre de ma gueule ? » Elle devait sans doute avoir une horrible tête pour qu’un psy lui demande ce qui ne va pas, fallait peut-être qu’elle s’allonge sur le divan ? « Quelqu’un t’as vomi dessus ? Où peut-être que c’est ton odeur naturelle, pardon. » Elle soupira doucement en croisant les bras, il avait l’air si fier de sa connerie digne d’un élève de maternelle. « Non, par contre ta présence me donne envie de gerber. » Lança-t-elle en affichant une mine dégoûtée. Elle attrapa néanmoins la sucette qu’il lui tendait, sans se soucier du fait qu’elle soit empoisonnée ou pas, la probabilité qu’elle le soit était faible, parce qu’il se ferait clairement chier sans elle, hein ? « Tiens, arrête de bouder ou je t’ordonne d’aller me chercher un cronuts dans une petite boulangerie de LA. » La brune haussa doucement les épaules en fourrant la sucette dans sa bouche, « Tu rêves mon gars, j’suis pas à ta disposition, je cours déjà assez pour le café de monsieur 3 sucres mais j’en veux en réalité que 2, crétin. »

Il avait l’air incroyablement sérieux, et ça foutait la trouille, est-ce qu’elle avait une tête à courir à travers le pays pour un foutu café … Elle se mit à le suivre quand il lui fit signe, soupirant légèrement en se demandant ce qui la poussait à accepter de le suivre sans rechigner. Elle détestait sa présence, en réalité elle la haïssait même, mais ça sonnait plutôt comme un bon prétexte pour esquiver le boulot de l’après-midi, convoquée par monsieur le maire, comment aurait-elle pu refuser ? Depuis qu’il était maire, Imran passait moins de temps à l’hôpital, par conséquent il emmerdait moins Katherina, ce qui sonnait comme des vacances pour elle, d’énormes et sublimes vacances … qu’il ne cessait de venir gâcher à chaque fois. « Ouh, on est chez les vieux. » La demoiselle haussa légèrement les épaules en esquissant un sourire en coin, et puis ? « C’est toi l’année prochaine. » Elle porta alors son attention sur la femme qu’il désignait, une femme … Chirurgicalement abusée, Katherina afficha une petite mine dégoûtée en lâchant un petit rire. « T’as un sacré problème obsessionnel avec moi tu sais ça ? Du genre, tu commences à me voir partout, tu devrais consulter avant que ça empire. » Elle lui donna un léger coup de coude en souriant d’un air moqueur, « Je songe à aller lui parler et à lui demander comment, dans un futur proche, elle a réussi à se débarrasser de toi, je songe à un sac plastique et une forêt sombre, t’en dis quoi ? » C’était plutôt clair, net et précis, mais son sourire en coin traduisait une sorte d’ironie, et heureusement.

_________________

   
With every day it get's better
On ne peut jamais prévoir. Ni comment les choses vont se dérouler, ni pourquoi des trucs tout simples prennent soudain des proportions démentes.

   
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
http://assholebutawesome.tumblr.com/

Imran Johar
MISTER MAYOR


› MESSAGES : 541
› EMMENAGEMENT LE : 01/12/2013
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : VEUF, EN COUPLE AVEC NEELA MEYERS ;
› QUARTIER : PALM AVENUE AVEC SA COUSINE ET SON NEVEU ;
› PROFESSION/ETUDE : MAIRE D'HUNTINGTON BEACH, PIANISTE, ECRIVAIN, PSYCHIATRE, PSYCHOLOGUE ET CHEF DU DEPARTEMENT DE PSYCHIATRIE DE L'HOPITAL ST-JOHN ;
› HB AWARDS : (2014) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; PERSONNAGE LE PLUS MÉCHANT ; COUPLE LE PLUS IMPROBABLE AVEC NEELA ; COUPLE QUI DEVRAIT SE FORMER AVEC NEELA ; SEX SYMBOL SENIOR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX SYMBOL SENIOR ; HOMME PARFAIT ; MEILLEUR FACEBOOK ; SECRET LE PLUS INTÉRESSANTE . (2016) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ET ORIGINAL; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE A LA VIE LA PLUS COMPLIQUÉE ; SEX SYMBOL SENIOR ; MEILLEUR SECRET DÉVOILÉ
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : FARHAN AKHTAR, THE SPICY ONE.
› COPYRIGHT : ELOW' + DELICIOUS-FARHAN (GIFS)

MessageSujet: Re: “ I know you want me... ” (kath)   Mer 26 Aoû - 20:38



I know you want me...



Il s'amusait de son comportement et du fait qu'elle était furieuse. C'était ça qui était amusant ! Sa colère. Et Imran n'allait jamais s'en lasser. C'était terrible d'être ce genre de personne, d'être celui qui pousse les autres à puiser dans ce qui les énerve pour augmenter cette sensation qui les prenait par les tripes. Le psychiatre ne voyait pas les choses de cette façon. Avait-il eu un jour un regard normal sur ce monde ? Peut-être. De son point de vue, la colère était la seule façon de voir le vrai visage des gens. Les réactions étaient irréfléchies, spontanées. Et pour rien au monde Imran ne changerait cette façon de faire. Il était comme il était et changer n'était clairement pas sur sa liste de choses à faire. Par contre, embêter Kath l'était. C'était devenue une habitude chez lui. Avec son poste de maire, il était de plus en plus rare qu'il puisse trainer à l'hôpital alors que c'était l'un de ses passe-temps favoris. Le truc avec Imran, c'était que le pouvoir l'attirait. Mais il était bien meilleur psychiatre dont maire et il en avait conscience. Il n'était pas mauvais pour le moment et son nouveau rôle lui allait plutôt bien, mais il y avait parfois des moments où il avait la sensation de ne pas être dans son élément naturels. Face à un patient complètement déjanté, là il savait quoi faire. Par automatisme. Il se sentait mieux sur son fauteuil que devant une assemblée. Cependant, son expérience de psychologue aidé beaucoup. Il arrivait à utiliser ces facultés pour réussir à entreprendre les choses d'une façon logique, rapide et sereine. Ce n'était pas un mauvais maire, encore une fois, mais il était différent et cela pouvait se ressentir. Il envisageait la politique d'une façon différente, d'un œil nouveau. C'est peut-être ça qui l'a conduit à la victoire, qui sait ?

« - Oh ce n'est pas nouveau, je crois même que c'est incurable. Tu m'as dit ça le jour où je t'ai rencontré. » Il lui demandait sérieusement, mais il n'allait pas l'avouer tout de suite. À force de bizuter Katherine plus que les autres, il s'était attaché à cette petite. Il laissa Katherine prendre sa sucette, content de lui. Personne ne refusait des sucreries. Et maintenant, il se disait qu'il avait bien fait de ne pas tremper l'objet qu'elle avait entre les mains dans une solution particulière qui l'aurait sans doute envoyé directement aux toilettes. Alors qu'il lança sa première menace – digne du médecin qu'il était – l'interne le reprit. Non, elle n'irait pas lui acheter quoi que ce soit, il ne fallait pas se foutre de sa gueule. Sauf qu'Imran garda le plus grand des sérieux, ce qu'il voulait tout dire. Il en était capable et valait mieux pour elle de ne pas jouer avec le feu.

Il fit signe à Katherina de le suivre, décidé à continuer sa balade et cela en sa compagnie. Ils se retrouvèrent ainsi dans les couloirs presque vide de l'hôpital. Généralement là où on gardait les vieux qui finiraient tôt ou tard par mourir ou par aller en maison de retraite. Où autre, comme pour la vieille femme que désignait Imran. « - Non, on risque de t'arrêter vite fait bien fait. Ce n'est pas forcément la meilleure solution pour se débarrasser d'un corps. » Son regard avait jonglé entre le sourire moqueur de Kath et la patiente qui s'était lever pour aller dans la salle de bain de sa chambre. Il reprit la marche, doucement. Il n'avait pas besoin de se presser de toute façon. « - Alors, tu comptes me dire ce qui allait pas ? Tu sais que je peux t'aider si t'as des soucis. Enfin, sauf si c'est drôle. Dans ces cas-là, je préfère te regarder te noyer dans les emmerdes plutôt que de t'aider. Tu me connais. » Il s'arrêta, plongeant son regard dans celui de Katherina. « - Est-ce que c'est des histoires de cœur ? Tu t'es fait tatouer mon nom sur les fesses ! Je le savais ! Et ça te met mal à l'aise, avoue ? » Il se foutait royalement de sa gueule et c'était délicieux. Il reprit tout de même son sérieux après un léger fou rire.

« - Tu te débarrasseras jamais de moi, tu en as conscience . Et entre nous, ce n'est pas plus mal. Ta vie serait bien triste sans mon génie, ma beauté… mon charisme. Tout ça quoi. » Il replaça sa sucette dans la bouche, il avait bientôt fini de la déguster. « - Elle est bonne ta shuchette ? » Il lui offrit un sourire, visiblement ravi de lui-même.


_________________




    — I got a shadow and he wants me to come clean I wanna be the one that your love can heal •

Revenir en haut Aller en bas

Katherina H. Sullivan
super lama en quête de secrets


› MESSAGES : 1245
› EMMENAGEMENT LE : 26/08/2014
› AGE : 28
› STATUT CIVIL : amoureuse d'un beau russe qui est passé par là.
› QUARTIER : Presidente Drive
› PROFESSION/ETUDE : interne en neurochirurgie
› HB AWARDS : 2016 - Prom queen ENJOY LIFE - You two should kiss avec mon Russe - Faites peter le champagne - You jokey joke (parce que c'est moi la plus drole) - I like, I share (facebook) - I have no idea (secret) - Serial bienvenutteur - Bienvenu chez les zinzins - Is it funny ? (je vous emmerde) - epic fail (je vous emmerde aussi)
› CELEBRITE : Zoey deutch
› COPYRIGHT : TIMELESS.


MessageSujet: Re: “ I know you want me... ” (kath)   Mer 16 Sep - 20:15

Elle commençait à se demander s’il avait d’autres occupations dans la vie, ou bien si le fait d’emmerder le monde lui prenait tout son temps … Katherina croisa les bras en le regardant l’air particulièrement blasé, avec la furieuse envie de lui faire ravaler son sourire … Et tant qu’à faire, ses dents. « Tu m’as dit ça le jour où je t’ai rencontré. » Elle soupira doucement, maudissant intérieurement le jour où son chemin a croisé le sien, est-ce que c’était une punition pour toute ces fois où elle n’était pas allée à l’église ? Ou bien pour celle où elle n’avait pas laissé d’argents pour la quête ? Ou bien peut-être pour le contrôle auquel elle avait triché … Non, quand même pas. « J’aurai du te faire tomber dans les escaliers ce jour-là. » Lança-t-elle avec dégoûts.

Elle s’empara finalement de la sucette qu’il lui tendait, ça sonnait presque comme une trêve d’un instant, dix bonnes minutes de paix. La brunette affichait ce petit air boudeur tandis qu’elle marchait à ce côté, sans cesser de se demander pourquoi elle le suivait … La solution paraissait pourtant évidente, malgré ses moqueries, ses conneries, sa débilité profonde, sa présence apportait quelque chose … Quelque chose de bien, pas d’extraordinaire, mais quelque chose de bien. Katherina n’était pas du genre à avouer aussi facilement, mais depuis qu’il ne traînait plus autant dans les couloirs, elle ressentait comme une espèce de vide, presque un manque. Ce petit con avait su trouver sa petite place dans son quotidien, il était devenu une habitude, la personne qu’elle cherchait dans les couloirs quand elle n’avait pas sa dose d’emmerdement.

Le regard qu’il lui lançait semblé en dire long sur ses intentions, est-ce qu’il songeait réellement à faire d’elle une esclave ? Il pouvait toujours courir ça c’est sûr ! Et c’est d’ailleurs en lui lançant un mauvais regard qu’elle lui fit passer le message : TU-REVE-CRETIN. « Ici t’es à l’hôpital mon gars, pas de trône pour mon seigneur le maire, juste des chiottes, et encore. » Elle haussa doucement les épaules avant de fourrer la sucette dans sa bouche et glisser les mains dans ses poches, l’air un peu ronchon. « On risque de t’arrêter vite fait bien fait. Ce n’est pas forcément la meilleure solution pour se débarrasser d’un corps. » Kath haussa doucement les épaules en soupirant, « T’as raison, vaut mieux se la jouer Dexter. » Est-ce qu’il avait sérieusement ce genre de conversation. « Alors, tu comptes me dire ce qui allait pas ? » Elle lâcha un petit rire en secouant la tête, « Tu sais que je peux t’aider si t’as des soucis. » Elle manqua presque de s’étouffer, ignorant s’il était sincère ou s’il se foutait de sa tronche pour la énième fois. Kath lui lança finalement un petit regard sceptique, « Pour te voir sauter sur la première occasion pour me foutre dans un asile et venir me narguer jusqu’à la fin de ma misérable vie ? Tu rêves. » Il s’arrêta soudainement, ce qu’elle fit également en haussant le sourcil « Tu t’es fait tatouer mon nom sur les fesses ! » Elle ne put s’empêcher de rire aux éclats, est-ce qu’elle avait une tête à se coller IMRAN sur le popotin ? Ce serait du gâchis. « Bien sûr … tu veux le voir ? » Lança-t-elle en commençant à ouvrir sa blouse, haussant légèrement les épaules.

« Ta vie serait bien triste sans mon génie, ma beauté, mon charisme. » Sans l’exagération, elle aurait pu lui dire qu’il avait raison, qu’elle ne pourrait pas se débarrasser de lui, et que même si elle le pouvait, elle n’en ferait rien. Néanmoins, elle se contenta de sourire en coin et de croiser les bras. « Et puis quoi encore ? » Katherina retira la sucette de sa bouche et l’observa un moment en haussant le sourcil, reportant rapidement son attention sur Imran, « C’était une sucette piégée ? »

_________________

   
With every day it get's better
On ne peut jamais prévoir. Ni comment les choses vont se dérouler, ni pourquoi des trucs tout simples prennent soudain des proportions démentes.

   
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
http://assholebutawesome.tumblr.com/

Imran Johar
MISTER MAYOR


› MESSAGES : 541
› EMMENAGEMENT LE : 01/12/2013
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : VEUF, EN COUPLE AVEC NEELA MEYERS ;
› QUARTIER : PALM AVENUE AVEC SA COUSINE ET SON NEVEU ;
› PROFESSION/ETUDE : MAIRE D'HUNTINGTON BEACH, PIANISTE, ECRIVAIN, PSYCHIATRE, PSYCHOLOGUE ET CHEF DU DEPARTEMENT DE PSYCHIATRIE DE L'HOPITAL ST-JOHN ;
› HB AWARDS : (2014) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; PERSONNAGE LE PLUS MÉCHANT ; COUPLE LE PLUS IMPROBABLE AVEC NEELA ; COUPLE QUI DEVRAIT SE FORMER AVEC NEELA ; SEX SYMBOL SENIOR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX SYMBOL SENIOR ; HOMME PARFAIT ; MEILLEUR FACEBOOK ; SECRET LE PLUS INTÉRESSANTE . (2016) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ET ORIGINAL; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE A LA VIE LA PLUS COMPLIQUÉE ; SEX SYMBOL SENIOR ; MEILLEUR SECRET DÉVOILÉ
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : FARHAN AKHTAR, THE SPICY ONE.
› COPYRIGHT : ELOW' + DELICIOUS-FARHAN (GIFS)

MessageSujet: Re: “ I know you want me... ” (kath)   Dim 20 Sep - 15:20



I know you want me...



L'hôpital était son terrain de jeu favoris. On pouvait découvrir des choses incroyables au détour d'un couloir. Le psychiatre aimait le côté imprévisible du lieu et la force qu'une rencontre pouvait avoir. Il y avait des choses troublantes, qui pouvaient retourner le cerveau des plus forts, tout comme des choses plus touchantes, plus révélatrices. L'hôpital était un carrefour d'âmes perdues qui retrouvaient un semblant de route. Imran avait la conviction qu'il n'y avait aucun endroit qui pouvait rivaliser avec la beauté paradoxale du lieu. Alors forcément, il aimait se balader, se perdre dans les différentes zones et embêter ceux qui croisaient son chemin. Katherina faisait partie de ses rencontres dont le nouveau maire ne se lassait pas. Étudiante en neurochirurgie, elle était devenue l'une des cibles favorites du grand amateur de bizutage qu'était Imran. Elle en avait subi des situations gênantes en sa compagnie, ou simplement par sa faute. Mais elle n'était pas la seule. On pouvait clairement dire qu'Imran était le tortionnaire du coin, celui qui aimait découvrir la force mentale des plus jeunes arrivants. Depuis qu'il était ici, il avait déjà fait pleurer certains internes. En même temps, c'était pour le bien de l'établissement. Il en avait même parlé avec le directeur des lieux, après qu'une interne avait décidé de quitter l'hôpital par sa faute. Il n'y avait pas de place ici pour les plus faibles et aucune de ses blagues ne dépassaient les limites du supportable. Bon, il était difficile d'argumenter avec Imran, qui avait toujours une réponse à tout. Heureusement pour lui, il n'y avait plus eu de départ après la demoiselle et tout allait pour le mieux depuis qu'il était maire. Normal, la plupart étaient assez ravis de ne plus le croiser que très rarement.

Katherina était sans doute pareil que les autres : ravis qu'il soit ailleurs, mais tout de même dégouté de le savoir à la tête de la ville. Au fond, il comprenait parfaitement ce jugement pour les internes qui n'avaient vu que son côté démoniaque. Et par ailleurs, il n'était pas du genre à chercher à prouver le contraire. « - Oh, ça n'aurait pas changé grand-chose. Pire, tu serais devenue mon infirmière personnelle. » Il taquinait toujours Katherina sans avoir la moindre limite. C'est clair qu'elle aurait dû le pousser dans les escaliers, sauf qu'il aurait survécu et qu'elle aurait dû être à ses soins le temps que sa jambe ou son bras ne guérisse.

Il ria légèrement alors qu'elle lui avoua qu'il n'y avait pas de trône pour lui ici. Oh que si, il y en avait un. C'était la chaise du directeur de l'hôpital. Mais Imran ne rajouta rien, il n'en avait pas besoin du tout. « - Tiens, ça sera ton devoir pour la prochaine fois. Expose-moi le crime parfait pour ton futur meurtre. Je te dirais si ça peut marcher ou non. Je suis expert en la matière. » Il lui offrit un regard presque effrayant, pour voir si cela susciterait quelque chose chez elle avant de se concentrer sur la demoiselle plus sérieusement. Quelque chose n'allait pas, il le savait. Assez sérieux dans ce qu'il disait, il lui avoua qu'il pourrait l'aider. Bien entendu, connaissait Kath, elle verrait ça comme un piège. « - J'y ai pensé, mais ça serait trop facile. » Bien qu'Imran ait la tête de ceux qui n'hésiteraient pas à faire ce genre de choses, son côté professionnel refusait d'entrer dans l'illégalité grâce à ses diplômes.

Au moins, ça marchait. En disant qu'elle avait tatoué son nom sur ses fesses, Katherina avait ri. Et c'était exactement ce qu'Imran avait cherché. « - Non, ça va. Je n'ai pas envie de finir aveugle. » Elle avait joué le jeu, suivant son délire le plus absurde, ce qui le fit rire à son tour. Bien entendu, elle avait juste évité sa question, mais Imran ne tarderait pas à découvrir ce qui n'allait pas.

« - Yep. Il y a un sérum de vérité dedans. » Il prit un air sérieux. « - Tu ne vas pas pouvoir m'échapper maintenant. Je vais tout savoir de toi. » Il ricana diaboliquement avant de reprendre la marche et d'aller dans un couloir qui ouvrait sur un petit jardin extérieur. « - Alors, avoue. Je sais que je t'ai manqué. »


_________________




    — I got a shadow and he wants me to come clean I wanna be the one that your love can heal •

Revenir en haut Aller en bas

Katherina H. Sullivan
super lama en quête de secrets


› MESSAGES : 1245
› EMMENAGEMENT LE : 26/08/2014
› AGE : 28
› STATUT CIVIL : amoureuse d'un beau russe qui est passé par là.
› QUARTIER : Presidente Drive
› PROFESSION/ETUDE : interne en neurochirurgie
› HB AWARDS : 2016 - Prom queen ENJOY LIFE - You two should kiss avec mon Russe - Faites peter le champagne - You jokey joke (parce que c'est moi la plus drole) - I like, I share (facebook) - I have no idea (secret) - Serial bienvenutteur - Bienvenu chez les zinzins - Is it funny ? (je vous emmerde) - epic fail (je vous emmerde aussi)
› CELEBRITE : Zoey deutch
› COPYRIGHT : TIMELESS.


MessageSujet: Re: “ I know you want me... ” (kath)   Dim 27 Sep - 22:11

Vision d’horreur, Katherina forcée de devoir jouer les infirmières du machiavélique docteur Johar. Elle afficha une mine écœurée, évidemment, elle exagéra la grimace, mais elle sentait tout de même un profond dégout à l’idée de devoir lui venir en aide. « J’aurai eu l’occasion de t’étouffer avec un coussin pendant ton sommeil et faire passer pour une mort naturelle … L’horrible docteur tortionnaire succombant à ses blessures, tristesse au sein de l’hôpital, fiesta dans le vestiaire des internes, yep m’sieur. » Parce qu’elle connaissait clairement un paquet d’interne qui détestait presque autant qu’elle le monstre qu’était Imran … presque, parce que personne ne pouvait le maudire autant qu’elle. « T’en pense quoi de cette mort-là monsieur l’expert ? » Lança-t-elle en lui donnant un petit coup de coude, non seulement il l’emmerdait, mais en plus de ça il lui donnait des devoirs à faire, oh god. « Et puis quoi encore ? Tu veux un petit café avec ? Des gâteaux ? » Expert en la matière, tu parles, « J’me disais bien que certaines personnes disparaissaient mystérieusement dans cet hôpital, entre psychologue et psychopathe il n’y a qu’un pas. »

« J’y ai pensé, mais ça serait trop facile. » Bizarre, l’idée qu’il en soit capable ne l’étonnait qu’à moitié. Elle croisa légèrement les bras en affichant une mine vexée. « Dis surtout que ta vie serait bien triste sans moi. » Elle afficha cette fois-ci un sourire plutôt moqueur, elle ne s’attendait pas à ce qu’il approuve sa remarque, elle trouverait même ça extrêmement bizarre, il fallait néanmoins admettre une chose, dans sa vie à elle Imran mettait un peu de piquant. « Et n’oublions pas le plus important, t’as techniquement pas le droit de faire ça. J’imagine déjà le truc, scandale à la mairie. » Le maire qui envoie une des internes faire un séjour illégal en asile, pas mal non ?  Du moins, ça dépend de quel point de vue on se place.

« Non, ça va. Je n’ai pas envie de finir aveugle. » Elle haussa doucement les épaules en signe de réponse, que ce soit clair, même s’il avait souhaité le voir, elle ne l’aurait pas fait … Franchement, vous l’imaginez baisser son pantalon en plein milieu du couloir façon regardez mon tatouage docteur Johar, bof. « Jusqu’à preuve du contraire, aucun n’est jamais devenu aveugle. » Levant légèrement les yeux au ciel, elle marqua une pause, « Ils en redemandent même en général … D’ailleurs je connais un chirurgien vachement … Ok, laisse tomber. » - « Yep. Il y a un sérum de vérité dedans » Katherina observa longuement la sucette avant de la remettre dans sa bouche, « Ma vie t’intéresse tellement ? » S’il voulait absolument tout savoir, il suffisait de demander, non ? Evidemment qu’elle ne lui dirait pas grand-chose, encore moins comment elle allait, mais il pouvait quand même essayer. « Alors, avoue. Je sais que je t’ai manqué. » Kath retira la sucette de sa bouche et afficha une mine bien étrange tout en portant sa main à sa gorge, comme si quelque chose n’allait pas … « Le … le sérum … Je … Je l’admet tu m’as tellement manqué, ça m’a rendu malade d’apprendre que je ne te croiserai plus autant dans les couloirs, que ta présence allait se faire rare .. je .. J’me suis dit merde alors, comment je vais faire sans lui ? Je … » La demoiselle termina sa phrase sur un fou rire, « Crétin. » Elle haussa doucement les épaules en reprenant sa sucette en bouche. « T’y as cru ? J’ai un voisin acteur qui m’apprend 2-3 trucs, j’arrive même à pleurer c’est formidable. »

_________________

   
With every day it get's better
On ne peut jamais prévoir. Ni comment les choses vont se dérouler, ni pourquoi des trucs tout simples prennent soudain des proportions démentes.

   
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
http://assholebutawesome.tumblr.com/

Imran Johar
MISTER MAYOR


› MESSAGES : 541
› EMMENAGEMENT LE : 01/12/2013
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : VEUF, EN COUPLE AVEC NEELA MEYERS ;
› QUARTIER : PALM AVENUE AVEC SA COUSINE ET SON NEVEU ;
› PROFESSION/ETUDE : MAIRE D'HUNTINGTON BEACH, PIANISTE, ECRIVAIN, PSYCHIATRE, PSYCHOLOGUE ET CHEF DU DEPARTEMENT DE PSYCHIATRIE DE L'HOPITAL ST-JOHN ;
› HB AWARDS : (2014) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; PERSONNAGE LE PLUS MÉCHANT ; COUPLE LE PLUS IMPROBABLE AVEC NEELA ; COUPLE QUI DEVRAIT SE FORMER AVEC NEELA ; SEX SYMBOL SENIOR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX SYMBOL SENIOR ; HOMME PARFAIT ; MEILLEUR FACEBOOK ; SECRET LE PLUS INTÉRESSANTE . (2016) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ET ORIGINAL; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE A LA VIE LA PLUS COMPLIQUÉE ; SEX SYMBOL SENIOR ; MEILLEUR SECRET DÉVOILÉ
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : FARHAN AKHTAR, THE SPICY ONE.
› COPYRIGHT : ELOW' + DELICIOUS-FARHAN (GIFS)

MessageSujet: Re: “ I know you want me... ” (kath)   Lun 5 Oct - 13:31



I know you want me...



Tout était plus léger si on regardait le monde de la façon dont Imran le voyait. Il savait lire l'esprit parfois tordu de certaines personnes, mais il ne se limitait pas à la négativité que la vie offrait. Il n'y avait aucune raison de vivre avec un voile devant les yeux. Alors il se moquait, de tout et de rien, parce que c'était plus simple comme ça. C'était plus facile et plus libérateur. Il ne voulait pas réfléchir à tout ce qu'il y avait de mauvais, parce qu'à lui seul il ne pouvait rien faire pour tout améliorer. Il ne voulait pas non plus ne penser qu'à lui-même, loin d'être aussi égoïste qu'une grande majorité de la population. Il aimait croire qu'il ouvrait les yeux aux plus faibles. Qu'il aidait ceux qui avaient du mal à sourire devant une toute petite chose. Les habitants de la ville avaient déjà eu affaire à son humour et à ses réflexions parfois déplacé. Il arrivait parfois que ses remarques soient mal prises, parce qu'Imran était loin d'être doux dans ce qu'il disait. Il préférait être l'honnête, aussi brutale la vérité soit-elle. Avec un tel comportement, il en avait créé des dégâts. Beaucoup n'avaient jamais eu le courage de répondre à Imran. Beaucoup avaient cessé de le regarder et de lui parler, sans trouver la force de rétorquer. Katherina, c'était l'inverse. Malgré tout ce qu'Imran pouvait dire, elle était toujours partante pour avoir le dernier mot – ou essayer. Jusqu'ici, il n'avait jamais dépassé une certaine limite, mais il ne se retenait pas pour autant.

« - Je vois que tu as tout prévu. » Mourir étouffé par un coussin, c’était une possibilité comme une autre. Par chance, cela n’allait jamais arriver. « - Mais c’est plutôt prévisible, comme façon de faire ? tu n'as pas plus original ? Aller, fait appel au peu d’imagination qu’il te reste dans la tête. » Il s’arrêta, prenant une pause silencieuse avant de reprendre la parole. « - Non, oublis. C’est vrai qu’il n'y a pas grand-chose là-dedans. » Autant dire tout de suite qu’elle était stupide, même si ce n’était pas le cas. Imran trainait à l’hôpital, c’était vrai. Il faisait chier la moitié du personnel, toujours aussi vrai. Mais il avait l’œil. Il savait qui avait la force de poursuivre survivre dans un environnement de travail aussi fort. Katherina avait les épaules pour ça, il n’en doutait pas. « - Tu veux que je t’ajoute à la liste ? J'suis sûr qu’on pourrait largement t’améliorer si tu venais avoir moi. Mes expériences ont démontré une réelle amélioration de la soumission chez l’individu femelle lambda. » Rien de tout ça était vrai, mais autant jouer le jeu jusqu’à la fin.

« - Comment tu as deviné ? » Il fit semblait d’être surpris par la remarque de la demoiselle. Clairement, sa vie serait bien triste sans cette petite bouille. « - Tu sais que tu as une place spéciale dans mon cœur. » Dans le genre ridicule, il n’y avait pas mieux qu’Imran et ses petites mimiques. Il était assez doué en comédie au final, peut-être avait-il une carrière inattendue dans le domaine, qui sait ? « - Techniquement, personne ne douterait de ma parole donc techniquement, y aura aucun scandale quant à ton enfermement. Et personnellement, je sais que tu n'as pas d’amis alors personne ne viendra à ton secours. Mais tu as de la chance, je suis une personne bien. Je trouverais une autre façon de te faire du mal. » Il laissa un léger rire diabolique franchir ses lèvres avant de reprendre son sérieux.

« - Oh ! OH ! » Il s’arrêta, fixant Katherina. Elle allait dire quelque chose, quelque chose qui sonnait comme du potin. « - Un chirurgien vachement… ? » Trop tard, Imran avait entendu et il n’allait pas lâcher Katherina avant qu’elle ne se confie sur ça. « - Dis-moi tout. » Il jeta le bâton de sa sucette dans une poubelle non loin alors qu’il avoua à Kath' qu’il y avait un sérum dans le sien. Ce qui était totalement faux, bien évidemment. « - J’aimerais écrire un bouquin à ton sujet, tu es tellement fascinante. Et puis on sait tous que les gens auront pitié pour toi, donc c’est comme si je gagnais le jackpot. » Pourtant il n’avait pas besoin d’argent, mais tout ça n’était qu’un prétexte. Qu’une blague. Katherina, pour le coup, joua le jeu. Elle surprit Imran en faisant mine que le sérum – qui était inexistant – fonctionnait. Fronçant les sourcils, Imran l’écouta, curieux de voir jusqu’où elle irait. Sans bouger, silencieux, il regardait Katherina qui riait désormais en le traitant de crétin. Alors qu’ele lui demanda si le psychiatre l’avait cru, Imran attendit quelques secondes avant d’éclater de rire. Un fou rire tellement prenant qu’il en avait déjà les larmes aux yeux. Il se dirigea vers la sortie pour se poser sur un banc, tout en essayant de se contenir.

« - Tu es la plus mauvaise actrice que je connais ! » Riant de nouveau, il eut du mal à s’arrêter. « - Et j’en ai vu des cas dans le domaine ! Haha ! » Il tenta de se reprendre, mais ce n’était pas facile. « - Tu m’offres sur un plateau d’argent une raison pour t’enfermer, bravo ! »


_________________




    — I got a shadow and he wants me to come clean I wanna be the one that your love can heal •

Revenir en haut Aller en bas

Katherina H. Sullivan
super lama en quête de secrets


› MESSAGES : 1245
› EMMENAGEMENT LE : 26/08/2014
› AGE : 28
› STATUT CIVIL : amoureuse d'un beau russe qui est passé par là.
› QUARTIER : Presidente Drive
› PROFESSION/ETUDE : interne en neurochirurgie
› HB AWARDS : 2016 - Prom queen ENJOY LIFE - You two should kiss avec mon Russe - Faites peter le champagne - You jokey joke (parce que c'est moi la plus drole) - I like, I share (facebook) - I have no idea (secret) - Serial bienvenutteur - Bienvenu chez les zinzins - Is it funny ? (je vous emmerde) - epic fail (je vous emmerde aussi)
› CELEBRITE : Zoey deutch
› COPYRIGHT : TIMELESS.


MessageSujet: Re: “ I know you want me... ” (kath)   Dim 1 Nov - 17:42

« Je vois que tu as tout prévu. » Katherina haussa doucement les épaules en souriant en coin. « En réalité, j’y réfléchis depuis déjà pas mal de temps. » Comment se débarrasser définitivement du docteur Johar, tome 1. Il n’avait pas tort, c’était prévisible et elle se ferait sans doute choper en passer la porte, mais quand même, est-ce que ça ne valait pas le coup d’essayer ? « Un méchant serait-il réellement un méchant s’il dévoilait ses plans machiavéliques ? Je n’crois pas. J’en ai plus que c’que tu crois dans le ciboulot, et j’peux t’assurer que, là-dedans, je t’ai déjà tué une bonne centaine de fois. » Lança-t-elle en le pointant du doigt d’un air menaçant. « Et oui, bien évidemment que tu es passé par la case pendu par les pieds au-dessus d’un bassin infesté de requin. » La brune croisa finalement les bras en l’observant, elle n’avait pas besoin d’être améliorer, encore moins par le docteur Frankenstein, sérieusement. Elle haussa finalement les épaules en secouant doucement la tête. « Tu peux toujours essayer. » Lança-t-elle en lui adressant un petit clin d’œil.

« Tu sais que tu as une place spéciale dans mon cœur. » Katherina se pinça la lèvre en haussant le sourcil. Elle parvint à garder son air sérieux quelques secondes avant de littéralement exploser de rire. Son rire était franc, peut-être un peu moqueur, mais elle riait surtout pour le côté ridicule de la situation, Imran, le grand Imran, finalement franc ? La brune ne pouvait s’empêcher de douter de la véracité de ses paroles, elle s’attendait d’ailleurs à ce qu’il enchaîne sur une connerie, ou n’importe quoi visant à la piquer. Elle riait si fort que les gens autour d’eux se retournèrent dans leur direction, c’est au bout de plusieurs longues secondes que Katherina parvint enfin à se calmer, essuyant le coin de son œil en se mordant la lèvre. « Pardon, j’suis vraiment désolée. » Elle baissa les yeux pour éviter de croiser son regard et rire à nouveau. « C’est juste que … Non, sérieusement tu aurais dû voir ta tête ! » La brune haussa finalement les épaules, évidemment qu’il avait raison, tant sur le fait que personne ne douterait de sa parole que sur le fait qu’elle ne manquerait à personne. Dans le fond, très peu de personne l’appréciait ici, à l’hôpital, et en dehors, c’était une autre histoire. Elle n’avait jamais été très douée avec les relations, depuis un certain temps, elle préférait jouer la carte de la solitude, et c’était peut-être mieux comme ça. « Je suis heureuse d’apprendre que tu me réserves quelque chose de bien plus désagréable, longue vie à Imran le miséricordieux » Elle s’inclina légèrement, un énorme sourire moqueur scotché aux lèvres.

« Oh ! OH ! » Katherina s’arrêta en même temps que lui, haussant légèrement le sourcil face à sa réaction. « Un chirurgien vachement … ? » Elle haussa les épaules en souriant en coin. « Ça t’intéresse les potins alors ? » Elle glissa ses mains dans ses poches en reprenant sa marche. « Intéressé. » Elle marqua une pause en souriant en coin. « Un chirurgien vachement intéressé. » Il s’attendait peut-être à plus de détails ? Évidemment, mais elle n’était pas du genre à cracher le morceau aussi facilement. « Un bouquin, vraiment ? Et qu’est-ce que tu pourrais dire à mon sujet monsieur l’écrivain ? » Lança-t-elle en haussant le sourcil, surprise d’entendre un aveu pareil. Elle ignorait si les gens pouvaient réellement avoir pitié d’elle, d’ailleurs, elle n’était pas sûre d’avoir envie de ça. Katherina soupira doucement en levant les yeux au ciel.

Il resta un long moment silencieux, à l’observer faire son cinéma, jusqu’à finalement éclater de rire. La brune fut surprise de sa réaction, mais elle ne put s’empêcher de sourire en croisant les bras, attendant simplement que le docteur se décide à se calmer. Il riait tellement qu’il en avait les larmes aux yeux. « Eh ben ! Je suis si pathétique que ça ?! » Lâcha-t-elle d’un air faussement déçue. Bien entendu, elle le savait et elle ne s’attendait pas à une réaction différente, mais au point d’en pleurer de rire ? « Tu es la plus mauvaise actrice que je connais ! » Katherina afficha une mine boudeuse en lui donnant un petit coup de poing dans l’épaule, rien de bien méchant. « T’exagère, je suis pas si horrible que ça ! » Bon, d’accord, peut-être un tout petit peu, mais honnêtement, la seule personne qui pouvait se moquer d’elle, c’était elle-même. « Tu m’offres sur un plateau d’argent une raison pour t’enfermer, bravo ! » Katherina haussa doucement les épaules en riant, « Laisse-moi deviner, tu as tellement peur que mon talent éblouisse le monde que tu préfères m’enfermer ? Tu sais comment ça s’appelle ça ? De la jalousie ! »

_________________

   
With every day it get's better
On ne peut jamais prévoir. Ni comment les choses vont se dérouler, ni pourquoi des trucs tout simples prennent soudain des proportions démentes.

   
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
http://assholebutawesome.tumblr.com/

Imran Johar
MISTER MAYOR


› MESSAGES : 541
› EMMENAGEMENT LE : 01/12/2013
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : VEUF, EN COUPLE AVEC NEELA MEYERS ;
› QUARTIER : PALM AVENUE AVEC SA COUSINE ET SON NEVEU ;
› PROFESSION/ETUDE : MAIRE D'HUNTINGTON BEACH, PIANISTE, ECRIVAIN, PSYCHIATRE, PSYCHOLOGUE ET CHEF DU DEPARTEMENT DE PSYCHIATRIE DE L'HOPITAL ST-JOHN ;
› HB AWARDS : (2014) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; PERSONNAGE LE PLUS MÉCHANT ; COUPLE LE PLUS IMPROBABLE AVEC NEELA ; COUPLE QUI DEVRAIT SE FORMER AVEC NEELA ; SEX SYMBOL SENIOR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX SYMBOL SENIOR ; HOMME PARFAIT ; MEILLEUR FACEBOOK ; SECRET LE PLUS INTÉRESSANTE . (2016) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ET ORIGINAL; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE A LA VIE LA PLUS COMPLIQUÉE ; SEX SYMBOL SENIOR ; MEILLEUR SECRET DÉVOILÉ
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : FARHAN AKHTAR, THE SPICY ONE.
› COPYRIGHT : ELOW' + DELICIOUS-FARHAN (GIFS)

MessageSujet: Re: “ I know you want me... ” (kath)   Mar 12 Jan - 21:06



I know you want me...
katherina h. sullivan — imran johar



Qui aurait cru qu'un jour, il en arriverait là. Maire d'une ville, trainant dans l'hôpital où avait trouvé une place de chef. Imran n'était pas du genre à fermer les yeux face aux responsabilités, c'était même plutôt l'inverse. Il aimait le pouvoir parce qu'il savait comment l'utiliser. Et ce besoin, ce n'était pas parce qu'il voulait être maitre de tout, c'était parce qu'il voulait essayer. Faire les choses différemment. S'il voulait quelque chose, il était le genre d'homme à y aller à fond. À essayer lui-même sans se soucier des conséquences. Son nouveau rôle lui plaisait. Avoir du boulot en plus ne le dérangeait pas, au contraire. C'était tout ce qu'il lui restait. Maintenant, il lui arrivait de s'égarer. De laisser le monde du travail de côté pour être Imran et seulement Imran. En face de Kath, il n'avait pas à prétendre être qui que ce soit, à se forcer à faire quoi se soit ni même à réfléchir. Tout était assez naturel, parce qu'Imran était du genre à imposer ce genre de relation. À sortir des sentiers de la politesse pour aller droit dans le vrai. Il n'y avait pas vraiment de nom spécifique pour tout ça, mais était-ce nécessaire ? Non. Et le fait que Katherina soit impertinente et drôle ajoutait une dose d'humour qu'Imran affectionnait particulièrement. Elle avait de l'imagination à revendre, c'était un fait. Surtout en ce qui concernait le crime parfait. La victime était Imran en personne. Ce genre de conversation n'avait rien de sérieux, mais ceux qui devaient écouter ou qui n'entendaient qu'une partie se posait sans doute des milliers de questions. Imran s'en fichait, sa réputation n'avait jamais été parfaite et il en avait usé pour prouver qu'il n'était qu'humain.

« - Depuis pas mal de temps ? » Imran fit mine d'être choqué. Mais il savait que c'était faux. Ou peut-être pas, sans doute l'idée avait déjà traversé l'esprit de Kath. Il faut dire qu'elle avait eu son lot de galères à cause d'Imran, un véritable maitre en la matière de bizutage. « - Donc t'a échoué une centaine de fois ? » Un petit sourire au coin, Imran se demandait quel type de scénario était apparu dans l'esprit de la jeune femme. « - Oh, classique. Je n'en attendais pas moins de toi. » Finalement, il lui proposa de venir consulter chez lui, histoire d'améliorer un peu ce petit cerveau qui semblait avoir du mal à planifier une simple mort. Katherina croisa les bras avant de l'observer, signe qu'elle pesait le pour et le contre de sa proposition. Finalement, elle ne refusa pas, sans pour autant véritablement accepter. « - Génial. » Il pouvait toujours essayer, c'était l'invité à réaliser un nouveau défi et il adorait ça.

Ah, le rire de Kath ! Le voilà, tout en beauté ! Une phrase bateau, une bonne tête et voilà. Le tour était joué et son rire fit légèrement rire Imran à son tour. Finalement, après un petit moment, elle reprit avec un peu de mal la parole. Comique, c'était définitivement un métier pour lui. Sans rien rajouter, Imran se contenta de lui offrir un sourire bien plaçait avant de retourner à leur conversation le plus sérieusement possible. Finalement, il aperçut cette petite lueur éphémère dans le regard de Kath. Il ne savait pas tout d'elle, ce qui était normal. Mais peut-être n'avait-elle pas autant d'amis qu'il le croyait, ou peut-être n'était-elle pas du genre à se lier d'amitié à tout va. Peu importe, il ne rajouta rien là-dessus. Par contre… « - Tu me connais si bien. » Il prit une pose de Roi alors que Kath s'inclinait légèrement.

Elle avait piqué sa curiosité, vraiment. Même si Imran n'était pas du genre à parler de la vie des autres derrières leurs dos, il n'était jamais contre une petite histoire. Après tout, la vie était ainsi, et il n'y avait rien de plus plaisant que de raconter celle des autres plutôt que la nôtre. « - Toujours, balance. » Il y avait donc un chirurgien qui avait jeté son dévolu sur la petite Kath. En même temps, c'était une belle femme. « - Dois-je comprendre qu'il t'a fait des propositions plus ou moins indécentes qui ont tourmenté ton petit cœur ? » Bonne chance pour être réellement sérieux avec Imran dans les parages. Sauf quand il travaille, là par contre, son humour était rangé au placard. « - Je pourrais raconter à quel point ta vie est absolument désolante et à la fin le livre sera réadapté en une série comique de 20 mins fort sympathique. » Bien entendu, c'était faux. Il n'écrivait plus de toute façon. Il disait ça pour se moquer, surtout. Un livre sur Kath, ça ne fera aucun bénéfice.

Le fou rire qui prit ensuite Imran fut incontrôlable. Enfin presque. Mais il ne s'était pas attendu à ça, alors forcément, son rire était sortie tout seul. « - Talent ? Tu appelles ça du talent ? J'appelle ça ‘future top 1 des pires auditions du prochain star wars.' Tu viens de me tuer, haha ! » Soudain il s'arrêta et prit l'air le plus sérieux du monde : « - Tu connais désormais ma faiblesse, non ! » finalement ils arrivèrent au petit jardin extérieur et Imran s'installa sur le banc qui semblait n'attendre qu'eux. Il en avait profité pour reprendre son rire et se calmait un peu. Il fouina dans ses poches pour trouver une autre sucette avant de dire : « - plus sérieusement, tu te plais ici ? tout se passe bien ? »

_________________




    — I got a shadow and he wants me to come clean I wanna be the one that your love can heal •

Revenir en haut Aller en bas

Katherina H. Sullivan
super lama en quête de secrets


› MESSAGES : 1245
› EMMENAGEMENT LE : 26/08/2014
› AGE : 28
› STATUT CIVIL : amoureuse d'un beau russe qui est passé par là.
› QUARTIER : Presidente Drive
› PROFESSION/ETUDE : interne en neurochirurgie
› HB AWARDS : 2016 - Prom queen ENJOY LIFE - You two should kiss avec mon Russe - Faites peter le champagne - You jokey joke (parce que c'est moi la plus drole) - I like, I share (facebook) - I have no idea (secret) - Serial bienvenutteur - Bienvenu chez les zinzins - Is it funny ? (je vous emmerde) - epic fail (je vous emmerde aussi)
› CELEBRITE : Zoey deutch
› COPYRIGHT : TIMELESS.


MessageSujet: Re: “ I know you want me... ” (kath)   Mer 24 Fév - 21:32

Katherina haussa le sourcil en croisant les bras, qu’est-ce qui était si choquant ? Tout le monde avait eu envie, au moins une fois, de se débarrasser du docteur Johar … Et peu importe la façon ! La brune haussa finalement les épaules en soupirant, « pas mal de temps oui, chaque fois que tu m’emmerde en fait », elle marqua une petite pause en souriant, « tous les jours donc ». Katherina leva les yeux au ciel, échoué ? Non, certainement pas, « j’ai dit que j’y réfléchissais, pas que j’avais déjà tenté. Si c’était le cas, je ne t’aurais pas loupé », du haut de son mètre 63, la demoiselle pouvait être un redoutable adversaire. « En ce qui concerne les centaines de fois dans ma tête … T’es sûr de vouloir savoir comment ça se termine ? ».

Katherina mit un petit moment à se calmer, elle riait tellement qu’elle commençait à en avoir mal au ventre. La brune agita sa main en regardant Imran, l’air désolé, mais impossible pour elle de se calmer. Finalement, elle prit une profonde inspiration et parvint à retrouver son calme, se pinçant la lèvre pour ne pas repartir dans un fou rire, « une place spéciale dans ton cœur, hein ? ». Katherina haussant les épaules en souriant, « de toute façon, j’ai toujours su que tu m’aimais beaucoup », comment pouvait-elle en douter ? Il fallait l’avouer, Imran rajoutait un peu de piquant dans sa vie, et elle n’était clairement pas contre. – « Tu me connais si bien », la brune leva les yeux au ciel en souriant, elle savait parfaitement qu’il ne s’agissait que d’une blague, mais dans le fond, elle le connaissait bien plus qu’il ne l’imaginait ! « Evidemment que je te connais bien, depuis tout ce temps… ».

La brune leva à nouveau les yeux au ciel en soupirant, elle comprit bien rapidement qu’il ne comptait pas la lâcher sans des détails croustillants … Katherina laissa un petit rire s’échapper en l’entendant, des propositions indécentes, réellement ? Il voulait des détails sur cette partie-là ? Elle haussa doucement les épaules en secouant la tête, « il faut le faire pour tourmenter mon petit cœur », elle marqua une petite pause en souriant « tout ce que je peux te dire, c’est que les lits sont plutôt confortables » lança-t-elle en riant. « C’est arrivé une seule fois … Bon peut-être deux, et c’est tout ce que j’ai à te dire ! ».
Raconter à quel point sa vie est désolante ? S’il savait. Katherina soupira doucement en se frottant l’arrière de la tête, « si tu veux réellement raconter ma vie … Je doute que tu puisses adapter ça en série comique », lança-t-elle en haussant les épaules, sa vie n’avait jamais été très comique alors ça allait être difficile de faire en sorte qu’elle le devienne, « je suis désolée, tu vas devoir trouver une autre vie à écrire ! ».

La brune haussa les épaules en l’entendant rire, ou plutôt exploser de rire … Et il fallait le dire, Katherina n’avait pas l’habitude de le voir rire de cette façon, c’était presque étrange, « chuuut, tout le monde te regarde barbare du rire ! ». Et il osa critiquer son talent de comédienne, alors elle croisa les bras en affichant une mine boudeuse … Elle ne méritait certainement pas un oscar, mais quand même ! « T’exagère, je suis pas si mauvaise que ça, c’est toi qui est trop difficile », évidemment, le problème ne venait jamais d’elle, « … Et puis Top 1 … Il y a pire que moi ! Tu m’excuseras mais moi, je suis capable de jouer une mort plus réaliste que dans Batman ». La brune haussa le sourcil face à son air sérieux, comment pouvait-il passer de l’un à l’autre aussi facilement ? « Ta faiblesse c’est mon incroyable talent ? Je le savais », lança-t-elle d’un ton moqueur. Katherina le suivit jusqu’à s’installer sur le banc, la sucette en bouche. Elle resta un petit moment silencieuse à observer les alentours, avant d’être finalement un peu surprise par sa question … Alors elle observa Imran pendant un petit moment, cherchant à savoir s’il était sérieux ou pas … La brune haussa les épaules en souriant. « Si j’me plais ici ? Ouais, c’est un bon hôpital, et je suppose que tout se passe bien … Du moins de mon point de vue à moi, peut-être que je ne m’en sors pas aussi bien que ce que j’imagine », elle marqua une petite pause en soupirant, « … Tu crois que j’suis faites pour ça ? ». Elle ignorait pourquoi elle venait de lui poser cette question, c’était un peu stupide … « Et vous monsieur le maire, votre nouvelle vie de star vous plait-elle ? », tout ce qu’il restait à faire, c’était changer de sujet.

_________________

   
With every day it get's better
On ne peut jamais prévoir. Ni comment les choses vont se dérouler, ni pourquoi des trucs tout simples prennent soudain des proportions démentes.

   
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
http://assholebutawesome.tumblr.com/

Imran Johar
MISTER MAYOR


› MESSAGES : 541
› EMMENAGEMENT LE : 01/12/2013
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : VEUF, EN COUPLE AVEC NEELA MEYERS ;
› QUARTIER : PALM AVENUE AVEC SA COUSINE ET SON NEVEU ;
› PROFESSION/ETUDE : MAIRE D'HUNTINGTON BEACH, PIANISTE, ECRIVAIN, PSYCHIATRE, PSYCHOLOGUE ET CHEF DU DEPARTEMENT DE PSYCHIATRIE DE L'HOPITAL ST-JOHN ;
› HB AWARDS : (2014) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; PERSONNAGE LE PLUS MÉCHANT ; COUPLE LE PLUS IMPROBABLE AVEC NEELA ; COUPLE QUI DEVRAIT SE FORMER AVEC NEELA ; SEX SYMBOL SENIOR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX SYMBOL SENIOR ; HOMME PARFAIT ; MEILLEUR FACEBOOK ; SECRET LE PLUS INTÉRESSANTE . (2016) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ET ORIGINAL; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE A LA VIE LA PLUS COMPLIQUÉE ; SEX SYMBOL SENIOR ; MEILLEUR SECRET DÉVOILÉ
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : FARHAN AKHTAR, THE SPICY ONE.
› COPYRIGHT : ELOW' + DELICIOUS-FARHAN (GIFS)

MessageSujet: Re: “ I know you want me... ” (kath)   Mer 27 Avr - 19:15



I know you want me...
katherina h. sullivan — imran johar



Cela le surprenait toujours. Quand il se rendait compte de tous les mots qui pouvaient être utilisé pour le qualifié, il y avait un étrange sentiment en lui. Quelque chose de très proche à l’accomplissement, en tant que personne, en tant qu’univers même. Imran était un personnage à lui tout de seul, il le savait car il cultivait son image précieusement. Comme aujourd’hui, avec Katherina, il prenait bien soin de ne pas être différent de ce qu’elle avait toujours connu de lui. De ne pas dépasser les limites qu’il avait lui-même imposé. « - Tous les jours. » Un sourire apparue sur son visage, se disant qu’il en avait fait des choses pour elle. Dans le sens où cela faisait de son travail quelque chose de plus difficile, de plus chiant en fait. Imran l’avait choisi comme victime, mais elle n’était pas la seule. C’était sans doute juste sa préférée. Il aimait sa façon de lui répondre, de jouer le jeu en sachant rester à sa place tout de même. Il y a des fois où il allait un peu loin – et voir un interne pleurait ne lui faisait ni chaud, ni froid – mais Kath était tenace. Elle ne baissait pas la tête. Elle savait être franche et ne pas faire semblant juste pour son petit plaisir. Et ça, Imran adorait. Elle était comme un défi vivant, qu’il finirait par vaincre. « - Je vis, tu meurs. Fin de l’histoire. A mon avis, tu n’as pas encore trouvé la mode technique pour te débarrasser de moi, mais cherche. Continue d’échouer, c’est amusant. » Il se répéta, comme pour dire à Kath qu’il n’y croyait pas une seconde et que ses tentatives seraient sans doute trop désespérées pour réussir. « - J’dois surement faire une chouette danse de la victoire dans ta tête. »

Le rire de Kath avait un drôle d’effet sur lui. Comme si c’était le signal pour lui. Pour qu’il rit à son tour, de bon cœur, sincèrement. Clairement, cela ne lui arrivait pas, mais son visage exprimait quelque chose de vrai. Il était content de la voir rire. Il ne répondit pas à sa remarque, car il savait – tout comme elle – que c’était vrai. Elle avait une place dans son cœur, une toute petite place. En réalité, elle pouvait compter sur pour autre chose que des blagues débiles dans l’hôpital. Et si il ne l’avait jamais dit jusqu’ici, sans doute le savait-elle pleinement. Imran était bien plus généreux qu’il ne le laissait croire.

En réalité, les histoires de l’hôpital n’intéressaient pas tellement Imran qui était le genre à se concentrer sur son travail et à ignorer ce que les autres disaient. Mais quitte à rester un peu avec Katherina, autant la lancer sur des choses drôles, des choses reliés à elle surtout. Le meilleur moyen de faire fonctionner une conversation, c’est de faire parler l’autre. D’un côté, il trouvait ça curieux d’en savoir plus sur elle et sur sa vie sentiment. Non pas qu’il était jaloux, mais peut-être une partie de lui était inquiet. Il jouerait probablement la carte de : Si quelqu’un doit tourmenter ton cœur, c’est moi et uniquement moi. Comme ça après je peux le récupérer pour un patient et le monde sera débarrasser de toi. « - Katherina Sullivan, qu’avez-vous donc fait ! » Il faut dire qu’avec Neela, il les avait déjà testées les lits. Cela n’avait donc rien d’étonnant ou de nouveau pour lui, mais c’était drôle. Il évita d’ailleurs de visualiser dans sa tête Kath dans un lit avec un homme, n’ayant pas envie de mater virtuellement un porno imaginaire tout de suite. C’était l’un des problèmes avec Imran. Il suffisait de lui dire quelque chose pour qu’il l’imagine très bien.

« - Mais non, les drames ça marchent très bien aussi ! C’est même bien mieux. Y’a des meurtres dans ton histoire j’espère ? » S’il avait pensé comique, c’était parce qu’elle avait de l’humour et que c’était quelque chose que peu de personne possédait vraiment. Mais le fait qu’elle insiste sur la difficulté de sa vie, fit naitre des questions dans l’esprit d’Imran. C’est toujours ceux qui paraissent le plus heureux qui, en réalité, souffrait le plus. Il en était le parfait exemple, peut-être que c’était le cas de Kath aussi.

« - Ton incroyable mauvais talent, oui. » Il prenait des respirations pour se calmer. « - Cherche pas, j’ai pas vu pire jusqu’ici, t’es la meilleure des pires. » Il ria de nouveau, puis retenta de se calmer. Evidemment, il exagérait, mais c’était vraiment drôle. Et pour faire rire Imran de la sorte, il fallait être quelqu’un.

Remarquer le petit jardin le calma rapidement et l’encouragea à aller s’asseoir. Après quelque réflexion, il posa tout de même une question sérieuse à Kath. La sucette qu’il sortit retrouva rapidement sa place de départ, alors qu’Imran chercha son paquet de cigarette. Il savait qu’il était interdit de fumée, même là, mais Imran n’était pas vraiment le genre à suivre les règles. « - J’en doute pas. Si t’en es arrivée jusqu’ici, c’est parce que tu nous caches une passion pour les chaussures. C’est parce que tu veux sauver des vies, te rendre utile. » Il cherchait péniblement son briquet avant de le trouver dans la poche avant de sa veste. « - Ma vie de star ? Tu veux un autographe sur ta blouse ? » Il leva un sourcil, se penchant légèrement vers elle, tout en allumant l’objet de ses désirs. Il tira d’ailleurs dessus avant de reprendre la parole. « - Pour être honnête, ça me bouffe toute mes forces. Je voulais faire quelque chose de nouveau, mais aussi quelque chose pour les autres. Je ne pensais pas que mes idées plairaient de cette façon, mais voilà. On compte sur moi. Ce n’est plus une vie que je dois sauver, mais des milliers. C’est effrayant comme ça en est excitant. Je ne peux pas échouer. »


_________________




    — I got a shadow and he wants me to come clean I wanna be the one that your love can heal •

Revenir en haut Aller en bas

Katherina H. Sullivan
super lama en quête de secrets


› MESSAGES : 1245
› EMMENAGEMENT LE : 26/08/2014
› AGE : 28
› STATUT CIVIL : amoureuse d'un beau russe qui est passé par là.
› QUARTIER : Presidente Drive
› PROFESSION/ETUDE : interne en neurochirurgie
› HB AWARDS : 2016 - Prom queen ENJOY LIFE - You two should kiss avec mon Russe - Faites peter le champagne - You jokey joke (parce que c'est moi la plus drole) - I like, I share (facebook) - I have no idea (secret) - Serial bienvenutteur - Bienvenu chez les zinzins - Is it funny ? (je vous emmerde) - epic fail (je vous emmerde aussi)
› CELEBRITE : Zoey deutch
› COPYRIGHT : TIMELESS.


MessageSujet: Re: “ I know you want me... ” (kath)   Jeu 18 Aoû - 20:19

    La brunette croisa les bras en levant les yeux au ciel, évidemment qu’elle n’avait encore jamais mis à exécution ses plans pour détruire le docteur Johar, elle n’était même pas certaine d’en avoir envie. Mais il fallait avouer que s’imaginer le pousser sous les roues d’un bus lui avait plusieurs fois traversé l’esprit, et qu’elle avait même trouvé ça plutôt amusant. Elle n’était d’ailleurs pas la seule, et les internes organisaient souvent des réunions dans lesquelles ils votaient pour la meilleure façon de se débarrasser du diable qu’était Imran. Katherina haussa finalement les épaules en étirant un petit sourire en coin, « peut-être que je suis déjà en train de mettre un plan à exécution… », elle marqua une pause en se pinçant la lèvre, « et que t’es en train de tomber dans mon piège », qui sait ?

    C’était quand même une drôle de relation ces deux-là, un coup je t’aime bien, un coup je te déteste. C’était spécial, mais c’était ce qui rendait la chose intéressante. D’autant plus qu’il fallait l’avouer, Imran apportait un peu de piquant dans ses longues journées à l’hôpital. La brunette était persuadée qu’il s’agissait de quelqu’un de bien, mais qu’il préférait se cacher derrière une image de connard tortionnaire, ce qui ne la dérangeait même pas en fait. Elle regretta presque immédiatement d’avoir lancé ce sujet, parce qu’il était évident qu’il ne lâcherait pas l’affaire avant d’avoir eu des réponses sur son histoire torride avec un médecin. Le problème n’était pas qu’elle était gênée d’en parler, certainement pas, c’était simplement qu’elle aurait préféré en parler avec quelqu’un d’autre que « monsieur le maire », m’voyez ? Finalement, Katherina se contenta d’hausser les épaules en éclatant de rire, « des tas de choses que tu n’as pas envie d’entendre, crois-moi ! », elle fronça ensuite légèrement les sourcils avant d’ajouter, « figure toi que je me rappelle même plus de son prénom, tu crois qu’il va m’en vouloir ? », parce que oui, c’était pas le genre de fille à retenir le prénom des garçons avec qui elle couchait.

    La brunette laissa échapper un petit soupire en se frottant l’arrière du crâne, « j’ai jamais aimé les drames », lança-t-elle simplement en détournant le regard. Katherina n’aimait pas spécialement cette conversation, sans aucun doute parce que sa vie entière était un drame, et qu’il s’agissait encore d’un sujet particulièrement sensible. Elle haussa finalement les épaules en reportant son attention sur Imran, intéressé par la possibilité d’une histoire de meurtre, « ah, si tu savais ! », lança-t-elle en étirant un sourire qui se voulait mystérieux, « la veuve noire, tu connais ? » … Katherina haussa le sourcil avant d’éclater à nouveau de rire, « relax hein, je rigole ».

    Elle afficha alors une mine particulièrement boudeuse, celle où elle faisait gonfler ses joues en fronçant les sourcils, « t’es juste jaloux, c’est tout ». Katherina attendit patiemment, ou presque, qu’il arrête de se foutre de sa gueule, sans cesser de faire la gueule façon Sullivan, « je t’emmerde Johar, profondément ». Ils s’installèrent finalement sur un banc avant de se lancer dans une sorte de conversation plus ou moins sérieuse, ils étaient doués pour ça, parler d’une connerie et passer à autre chose la minute suivante. Elle l’observa chercher son briquet en se retenant de lui dire que fumer c’était mal, Katherina haussa ensuite les épaules en laissant échapper un bruyant soupire, « ça t’est déjà arrivé de te réveiller un matin et de te demander ce que tu fais-là ? De te demander si t’as vraiment fait le bon choix ? », elle le fixa un instant avant de froncer les sourcils, elle ne regrettait pas vraiment ses choix, mais dans le fond, elle ne pouvait pas s’empêcher de se demander si c’était les bons.

    Katherina laissa finalement un petit rire s’échapper, en se demandant à combien elle pourrait vendre l’autographe du maire … « Ok, mais seulement si tu me signes la poitrine ! », lança-t-elle en riant encore plus avant de réussir à se calmer. Elle l’observa un moment fumer avant de détourner son attention et se concentrer sur les gens qui passaient devant eux, « t’es fort Imran », lança-t-elle en étirant un petit sourire en coin, « et crois-moi que ça me brûle la gorge d’avoir à le dire ! … Mais je sais que t’échoueras pas ».




_________________

   
With every day it get's better
On ne peut jamais prévoir. Ni comment les choses vont se dérouler, ni pourquoi des trucs tout simples prennent soudain des proportions démentes.

   
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
http://assholebutawesome.tumblr.com/

Imran Johar
MISTER MAYOR


› MESSAGES : 541
› EMMENAGEMENT LE : 01/12/2013
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : VEUF, EN COUPLE AVEC NEELA MEYERS ;
› QUARTIER : PALM AVENUE AVEC SA COUSINE ET SON NEVEU ;
› PROFESSION/ETUDE : MAIRE D'HUNTINGTON BEACH, PIANISTE, ECRIVAIN, PSYCHIATRE, PSYCHOLOGUE ET CHEF DU DEPARTEMENT DE PSYCHIATRIE DE L'HOPITAL ST-JOHN ;
› HB AWARDS : (2014) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; PERSONNAGE LE PLUS MÉCHANT ; COUPLE LE PLUS IMPROBABLE AVEC NEELA ; COUPLE QUI DEVRAIT SE FORMER AVEC NEELA ; SEX SYMBOL SENIOR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX SYMBOL SENIOR ; HOMME PARFAIT ; MEILLEUR FACEBOOK ; SECRET LE PLUS INTÉRESSANTE . (2016) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ET ORIGINAL; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE A LA VIE LA PLUS COMPLIQUÉE ; SEX SYMBOL SENIOR ; MEILLEUR SECRET DÉVOILÉ
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : FARHAN AKHTAR, THE SPICY ONE.
› COPYRIGHT : ELOW' + DELICIOUS-FARHAN (GIFS)

MessageSujet: Re: “ I know you want me... ” (kath)   Lun 29 Aoû - 19:36



I know you want me...
katherina h. sullivan — imran johar



Leurs vies étaient quand même tellement plus intéressantes que Grey’s Anatomy. Kath était un jeu pour Imran. Un jeu amusant, drôle, sans prise de tête. C’était un visage familier qu’il aimait embêter, parce que c’était tout simplement très particulier quand Kath se mettait à lui répondre. Et c’était bien la seule chose qu’elle avait de différent par rapport aux autres. Elle lui répondrait. Ce petit bout de femme savait le remettre en place, lui dire le fond de sa pensée et surtout, elle entrait facilement dans ses délires. Tout le monde ne pouvait pas en dire autant. Alors elle avait le droit d’imaginer trente solutions pour le faire disparaitre de ce monde, il l’autorisait. Elle, parce que les autres internes étaient tous trop faible à son goût. « - Oh, vraiment ? » Il leva les bras, mimant une chute invisible. « - Alors je tombe ! c’est parti ! Je suis prêt. » Puis il se ria légèrement, amusé par le sourire en coin de Kath. Comme si c’était vrai. Peut-être… Peut-être qu’elle jouait de ce charme qu’il aimait tant, de ce petit sourire malsain qu’il voyait parfois sur son visage pour l’attirer à la bizuter et donc à l’apprécier ! Qui sait, Imran savait que le diable pouvait se cacher n’importe où. Ce n’était qu’une question de temps avant que les vrais visages apparaissent. Que le monde découvre vraiment les autres.

En attendant, Imran préférait se focaliser sur autre chose. Il n’était pas le meilleur ami de qui que ce soit et pourtant, avec Kath, il donnait l’impression d’être parfois ce pote qui disait tout et qui écoutait tout. Alors forcément quand Kath lui parle d’une certaine relation, il saute sur l’occasion. Il veut savoir, pas parce qu’il veut tout raconter à d’autres, mais parce que c’est simplement sympa de papoter comme deux nanas. Mais bien évidemment, Kath tenta d’éviter le sujet, évoquant des choses qu’il n’aimerait sans doute pas d’entendre. Plutôt qu’il n’aimerait pas visualiser. « - Non t’as raison, toi j’suis sûr que t’es du genre Dirty Sex. Peu pour moi. » Il hausse à son tour les épaules, dans une imitation parfaite de Kath avant de rajouter. « - Non, j’pense pas. Ça lui arrive souvent. » Il offre un clin d’œil, comme s’il savait exactement de qui elle voulait parfait et son sérieux avait quelque chose d’effrayant.

« - Et pourquoi ça ? Les drames ça changent tout ! » Il suffisait de voir sa vie. De voir la façon dont les choses avaient tourné. De voir ce qu’il était devenu. Mais il ne rajouta rien de plus, se contentant de changer de sujet et de suivre Kath, ayant lui-même conscience que le sujet n’était sans doute pas aussi simple que ça. « - Non… » Il s’arrêta, observa Kath et se disait que c’était une image qui lui allait assez bien. La veuve noire. Une très plaisante image arriva à son esprit et Imran reprit la marche quand Kath lui demande de se relaxer. Il ne relança pas la conversation, préférant passer à autre chose.

« - Pas jaloux du tout, moaaah. » Elle avait une de ses têtes parfois, trop chou. « - Mais moi aussi, moi aussi. » répondit-il à son insulte bien placé avant de finalement se retrouver là où il cherchait à aller depuis une bonne demi-heure. Dehors. Pour fumer. Du Imran tout craché. Alors qu’il alluma sa cigarette, il se tourna vers Kath. Pas le temps de prendre une taffe, vue sa question. Il baisse ensuite les yeux et se retourne vers sa clope qu’il coince entre ses lèvres. « - Tous les jours depuis presque dix ans. » Il souffle, laisse de la fumer s’échapper et se tourne de nouveau vers Kath. « - Mais au bout d’un moment, que ça soit les bons ou pas, on s’en fiche. »

« - La poitrine alors ! » Il fit mine d’être attiré par ceux de Kath et de tomber légèrement vers elle avant de s’écarter et de tirer de nouveau vers sa cigarette, tout en riant discrètement. Il faisait bien attention de souffler à l’écart de Kath, pour pas que ça la dérange. Une habitude que peu remarquait finalement. Il garda le silence, ses yeux glissant vers Kath. Il attendit, peut-être une bonne minute avant de finalement dire : « - Bah non, elle ne brûle pas ta gorge... »

_________________




    — I got a shadow and he wants me to come clean I wanna be the one that your love can heal •

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: “ I know you want me... ” (kath)   Aujourd'hui à 9:40

Revenir en haut Aller en bas
 

“ I know you want me... ” (kath)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tuto carnet de notes .....chez Kath bout fil
» Les Sept Tonnerres de Marseille - Seven Thunders - 1957 - Hugo Fregonese
» « La plus grande des séductions, c’est peut-être d’être aimé. » [PV Kath]
» Kiss me, I'm almost Irish (*w Kath)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNTINGTON BEACH ™ ::  :: •• CENTRE VILLE :: •• SERVICES PRINCIPAUX :: L'HOPITAL ST JOHN-