AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand Laurel rencontre Hardy.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Noah S. Harper
lama en évolution


› MESSAGES : 476
› EMMENAGEMENT LE : 07/12/2012
› AGE : 42
› STATUT CIVIL : Je suis le fils d'Eleanor Harper, une femme au grand coeur. J'ai été marié durant plusieurs année à Sophia avec qui nous avons eu un garçon : Jamie. Notre mariage prend fin lorsque l'on m'annonce son décés, je viens de découvrir il y a quelques mois qu'elle n'est pas morte. J'espère pouvoir renouer avec ma femme et redevenir l'homme bien que j'étais à ses côtés. Avec son retour j'ai découvert notre fille : Lily. Je suis également papa de la petite Maya Meyers et de Mason Stewart.
› QUARTIER : 2050 Palm Avenue avec mon fils Jamie ainsi que ma mère Eleanor.
› PROFESSION/ETUDE : Avocat - Ténor du barreau. A la tête de mon cabinet.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Sawyer E. Clarks - Harper M. Carrington - Samuel N. Hamilton - Charlie Keynes - Arizona R. Donroe - Elisabeth Howard & Erin R. Preston.
› CELEBRITE : Leonardo sexy, impressionant, magique DiCaprio
› COPYRIGHT : © Bazzart & Tumblr


MessageSujet: Quand Laurel rencontre Hardy.   Dim 26 Juil - 11:11

« Noah, n’oubliez pas que vous devez passer au tribunal pour l’affaire Dylan. Le juge vous attend pour quatorze heures, vous savez combien il aime les gens ponctuels ?! Votre costume vous attend dans votre bureau, ils ont réussi à retirer la tâche. Votre mère a appelé en précisant que c’était très urgent et que vous deviez la rappeler avant d’entamer votre journée marathon. Brian a appelé, le fournisseur de bière et… vous devez être dans un quart d’heure à l’hôpital, lâchez ce téléphone ! » Noah posa son téléphone portable alors qu’il consultait une photo que venait de lui envoyer Leah, montrant une belle grimace de Mason. Il sourit, il admirait sa secrétaire parce qu’elle était sa tête et il en avait bien besoin d’une deuxième. Cette journée s’annonçait chargée et heureusement qu’elle était là pour lui faire un petit résumé de ses rendez-vous. Il déposa sa tasse à café sur le bureau de cette dernière, il avait au moins pu le finir avant de se rendre à l’hôpital. « Merci Kate vous êtes adorable. » Il attrapa sa veste qu’il avait déposée sur le porte manteau de cette dernière, l’enfilant avant de reprendre son téléphone qu’il glissa dans une des poches de son pantalon. Il se dirigea vers la sortie de son cabinet souriant alors qu’il entendait au loin sa secrétaire « n’oubliez pas votre mère ». Elle était de mèche avec Eleanor c’était obligé. Noah quitta son cabinet d’avocat situé dans le quartier des affaires, il monta à bord de sa Chevrolet Impala, un petit bijou qu’il s’était offert il y a quelques semaines alors qu’il surfait sur les sites d’enchères il avait retrouvé cette voiture de collection qu’il avait tant aimé dans sa jeunesse. Alors qu’il avait quitté le parking prenant la route en direction de l’hôpital, il reprit son téléphone tapant sur la touche 1 pour que le numéro de sa mère se compose. Oui maman Harper avait le droit à la première place. Il tomba sur le répondeur mais ne laissa pas de message, il n’aimait pas laisser des messages, il ne savait jamais quoi dire. Apparemment c’était urgent mais elle n’était pas disponible, il n’y comprenait plus rien. Noah supposait qu’elle voulait lui parler du retour de Sophia, un retour d’entre les morts qui bouleversait tout le monde.

Arrivant au parking de l’hôpital, il chercha une place avant de renoncer à se garer au plus près. Noah avait rendez-vous avec un psychologue. Il était temps qu’il se fasse aider. Il allait mieux mais pour éviter une quelconque rechute il devait résoudre tous ses problèmes. Le retour de sa femme n’allait pas l’aider, il avait de nouveau envie de boire, il ne se sentait pas bien, il avait l’impression de manquer d’air constamment, il angoissait, il était terrifié et ne l’expliquait pas. Noah avait besoin d’aide, c’était dur à admettre mais il le devait pour ses enfants, pour sa famille. Il ne pouvait pas replonger à nouveau, il devait libérer une fois pour toutes ses vieux démons et penser à un avenir meilleur. C’était pourquoi il se retrouvait là ce matin, il avait rendez-vous à dix heure trente avec un spécialiste et il ne se souvenait plus de son nom, l’avait-il au moins demandé à sa secrétaire ? Pas sûr, il n’avait pas pris ce rendez-vous et se retrouver bêtement devant la secrétaire médicale. « Bonjour madame, j’ai rendez-vous avec… excusez-moi je ne me souviens plus du nom du médecin, je suis monsieur Harper Noah. » Il ne devait pas être le premier à lui faire, elle lui indiqua gentiment la porte du psy lui indiquant qu’il devait attendre. Noah s’exécuta, prenant place sur un fauteuil, sortant son téléphone regardant ses derniers mails. Il releva la tête quelques instants tentant de lire la plaque de ce médecin… monsieur jo… johor, non ce n’était pas ça, il plissa les yeux et réussit à lire Johar « Oh putain non »


_________________
REMEMBER
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Imran Johar
MISTER MAYOR


› MESSAGES : 554
› EMMENAGEMENT LE : 01/12/2013
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : VEUF, EN COUPLE AVEC NEELA MEYERS ;
› QUARTIER : PALM AVENUE AVEC SA COUSINE ET SON NEVEU ;
› PROFESSION/ETUDE : MAIRE D'HUNTINGTON BEACH, PIANISTE, ECRIVAIN, PSYCHIATRE, PSYCHOLOGUE ET CHEF DU DEPARTEMENT DE PSYCHIATRIE DE L'HOPITAL ST-JOHN ;
› HB AWARDS : (2014) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; PERSONNAGE LE PLUS MÉCHANT ; COUPLE LE PLUS IMPROBABLE AVEC NEELA ; COUPLE QUI DEVRAIT SE FORMER AVEC NEELA ; SEX SYMBOL SENIOR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX SYMBOL SENIOR ; HOMME PARFAIT ; MEILLEUR FACEBOOK ; SECRET LE PLUS INTÉRESSANTE . (2016) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ET ORIGINAL; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE A LA VIE LA PLUS COMPLIQUÉE ; SEX SYMBOL SENIOR ; MEILLEUR SECRET DÉVOILÉ
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : FARHAN AKHTAR, THE SPICY ONE.
› COPYRIGHT : ELOW' + DELICIOUS-FARHAN (GIFS)

MessageSujet: Re: Quand Laurel rencontre Hardy.   Jeu 13 Aoû - 16:24

« - Je ne comprends pas. » Imran croisa les bras, observant Jude devant lui. Visiblement, on lui avait affecté un nouveau patient. Ce qui normalement était impossible puisqu'il dirigeait tout de même un minimum le service. Il était à deux doigts de reprendre la parole quand Jude reprit : « - Tu as dit que si certains étaient prêts à y mettre le prix, tu ne refuserais pas. » Imran leva les yeux aux ciels. Jude avait tendance à oublier qu'il était désormais maire et que son emploi du temps ne pouvait pas lui permettre de jongler entre l'hôpital et ses amis politiciens. C'est vrai qu'Imran n'hésitait pas à dépouiller les pauvres enfants à papa qui n'avaient rien de mieux à faire que de venir se plaindre chez un psy. Voler au riche, ce n'était pas vraiment du vol. Jude lui tendit de nouveau le dossier qu'Imran attrapa, résigné. « - C'est la dernière fois. La prochaine fois tu le refiles à Eden. » Jude fit une moue, presque boudeuse. Il savait parfaitement ce qu'elle allait dire et avant qu'il ne l'arrête, elle lui avait déjà balancé les mots à la figure. « - Ça ne fait pas partie de son domaine. Et tous les psychologues sont surbookés. » Imran fit la grimace, coinçant le dossier sous son bras. « - Je lui ai déjà refilé des patients qui ne pouvaient pas « légalement » encadré. Et tout c'est bien placé. C'est juste une excuse. » Il laissa la jeune femme partir alors qu'il alla se rasseoir derrière son bureau. Il regarda l'emploi du temps de certains psychologues pour voir s'il n'y avait pas une solution avant de se rendre compte que Jude avait raison. Ils étaient déjà tous bel et bien trop surbookés pour qu'Imran cale ce nouveau patient quelque part. Il soupira, se relevant pour aller vers une petite table à sa gauche. Il mit de l'eau à chauffer, ouvrant par la suite les rideaux pour illuminait la pièce.

Il comprenait mieux pourquoi Jude lui avait demandé de venir si tôt. Il avait déjà une consultation à 9h. L'ajout de ce nouveau patient retarderait d'une heure le rendez-vous qu'il s'était fixé avec se conseillait. Il en profita d'ailleurs pour prévenir Beth afin qu'elle prenne en charge la situation jusqu'à son retour. Maintenant que l'eau était chaude, Imran se servit dans une tasse en porcelaine anglaise avant d'y ajouter un sachet et du sucre brun. Il s'installa de nouveau derrière son bureau, ouvrant le dossier sans réel intérêt. Jusqu'à ce qu'il aperçoive le nom. Noah Harper. «- Jude, je t'aime. » Oubliant sa tasse de thé, Imran parcourut en détail ce qu'il put jusqu'à l'arrivée de son premier patient. Il profita du second intervalle pour lire la suite, surlignant ce qui lui semblait intéressant. Lorsqu'il remarqua que c'était l'heure, il ferma le dossier qu'il laissa sur son bureau avant d'aller vers l'entrée et d'ouvrir.

Il aperçut tout de suite Noah dont le visage en disait long. Il en profita pour saluer Jude de loin avant de faire signe à l'avocat d'entrer. « - Je suis content de vous voir, Monsieur Harper. » Le sourire d'Imran était accompagné d'un petit clin d'œil alors qu'il ferma la porte. L'endroit était plus petit que ce qu'il avait eu en Inde ou encore à Londres. Lorsqu'on entrait, on avait tout de suite à un aménageant typique de chez les psychiatres. Un canapé à droite, collé au mur, une table basse et un fauteuil – qui représentait généralement à la place du médecin. Une longue bibliothèque remplissait complètement le mur de gauche jusqu'à laisser place à un bureau en chêne foncé. L'endroit voguait entre cliché et modernisme. Des diplômes d'un côté, des plantes de l'autre. Le mur du fond était presque entièrement ouvert vers l'extérieur. L'endroit était donc assez illuminé naturellement. Imran fit signe à Noah de s'installer sur le canapé en cuir, alors qu'il alla chercher le dossier de Noah et son bloc-notes. Une fois assis, il garda ses affaires sur ses genoux alors qu'il observa Noah.

« - Vous ne semblez guère ravis que je sois votre psychologue, je me trompe ? »

_________________




    — I got a shadow and he wants me to come clean I wanna be the one that your love can heal •

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah S. Harper
lama en évolution


› MESSAGES : 476
› EMMENAGEMENT LE : 07/12/2012
› AGE : 42
› STATUT CIVIL : Je suis le fils d'Eleanor Harper, une femme au grand coeur. J'ai été marié durant plusieurs année à Sophia avec qui nous avons eu un garçon : Jamie. Notre mariage prend fin lorsque l'on m'annonce son décés, je viens de découvrir il y a quelques mois qu'elle n'est pas morte. J'espère pouvoir renouer avec ma femme et redevenir l'homme bien que j'étais à ses côtés. Avec son retour j'ai découvert notre fille : Lily. Je suis également papa de la petite Maya Meyers et de Mason Stewart.
› QUARTIER : 2050 Palm Avenue avec mon fils Jamie ainsi que ma mère Eleanor.
› PROFESSION/ETUDE : Avocat - Ténor du barreau. A la tête de mon cabinet.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Sawyer E. Clarks - Harper M. Carrington - Samuel N. Hamilton - Charlie Keynes - Arizona R. Donroe - Elisabeth Howard & Erin R. Preston.
› CELEBRITE : Leonardo sexy, impressionant, magique DiCaprio
› COPYRIGHT : © Bazzart & Tumblr


MessageSujet: Re: Quand Laurel rencontre Hardy.   Ven 14 Aoû - 19:25

Est-ce qu’un petit lutin diabolique s’amusait à faire de Noah sa victime favorite ? Imran Johar, il était clair qu’il ne pouvait pas imaginer pire scénario que celui-ci. Il n’était pas là pour raconter sa vie à un homme qui vivait avec son ex petite amie et sa fille ! Le secret professionnel il n’y croyait pas avec cet individu, il ne voyait rien de franc en lui. Il se leva de la chaise qu’il occupait, regardant le nouveau maire de la ville. « N’en faites pas trop. » Il entra dans le bureau et sourit en voyant qu’il était assez banale. Oui ça lui faisait plaisir, en même temps l’heure qu’il allait vivre serait un enfer alors autant profiter du moindre détail pour rire. Obéissant à  son psychologue, il prit place sur le canapé restant assit, hors de question qu’il s’allonge c’était beaucoup trop cliché pour lui. Il s’adossa observant son interlocuteur et en l’entendant eu un sourire au coin des lèvres. « En effet, je ne vois pas où je pourrais être réjoui à vous avoir en face de moi ! Tandis que vous la seule chose qui vous fait plaisir ce n’est pas de venir en aide à un patient mais bel et bien de me ridiculiser. C’est quelque chose que vous appréciez. » Il releva sa poignet regardant l’heure que lui indiquait sa montre. Il ne comptait pas rester là assit à parler de sa vie, il avait besoin d’aide, réellement d’aide et il ne pouvait pas se faire aider par quelqu’un qui se réjouissait de son malheur. Imran avait déjà une idée de qui était l’avocat, alors pourquoi essayer une séance avec lui ? Il ne changerait pas d’avis sur ce dernier. Ça se voyait, le médecin portait cela sur lui ou plutôt dans son regard, le même regard qu’il avait eu lors du débat municipal. Noah n’avait pas bien compris pourquoi ce jour-là Imran avait tenu à le mettre mal à l’aise, à le déstabiliser, à le faire passer pour un vrai connard. Il en était un, apparemment, mais pourquoi cet homme qui lui était jusque-là totalement inconnu avait-il agit ainsi ? Parce qu’il partageait son lit avec mademoiselle Meyers et évidemment il voyait en Noah la pire ordure qu’il puisse exister. Normal. Même si Noah ne jugeait jamais sans connaître, mais il pouvait imaginer assez facilement que l’homme avait été attristé par l’histoire de Neela, et qu’à sa place lui aussi aurait pensé que son ex était un vrai salaud. Ils étaient tous les deux différents, Noah n’aimait pas salir par plaisir ce qui était le cas d’Imran. Si Neela était heureuse avec cet homme et bien il était heureux pour elle, tout simplement. Pourquoi voudrait-il du mal à la jeune femme ? Il lui en avait fait assez non ? La seule chose qu’il voulait c’était que sa fille soit la sienne et celle de Neela et non de cet homme. « Je pense qu’on devrait arrêter cette séance. Ça ne nous mènera à rien. » Il se leva. « Bien sûr je règle la séance entièrement. » Que les choses soient claires.

_________________
REMEMBER
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Imran Johar
MISTER MAYOR


› MESSAGES : 554
› EMMENAGEMENT LE : 01/12/2013
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : VEUF, EN COUPLE AVEC NEELA MEYERS ;
› QUARTIER : PALM AVENUE AVEC SA COUSINE ET SON NEVEU ;
› PROFESSION/ETUDE : MAIRE D'HUNTINGTON BEACH, PIANISTE, ECRIVAIN, PSYCHIATRE, PSYCHOLOGUE ET CHEF DU DEPARTEMENT DE PSYCHIATRIE DE L'HOPITAL ST-JOHN ;
› HB AWARDS : (2014) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; PERSONNAGE LE PLUS MÉCHANT ; COUPLE LE PLUS IMPROBABLE AVEC NEELA ; COUPLE QUI DEVRAIT SE FORMER AVEC NEELA ; SEX SYMBOL SENIOR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX SYMBOL SENIOR ; HOMME PARFAIT ; MEILLEUR FACEBOOK ; SECRET LE PLUS INTÉRESSANTE . (2016) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ET ORIGINAL; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE A LA VIE LA PLUS COMPLIQUÉE ; SEX SYMBOL SENIOR ; MEILLEUR SECRET DÉVOILÉ
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : FARHAN AKHTAR, THE SPICY ONE.
› COPYRIGHT : ELOW' + DELICIOUS-FARHAN (GIFS)

MessageSujet: Re: Quand Laurel rencontre Hardy.   Ven 14 Aoû - 20:47

Imran savait que Noah voyait cette situation comme problématique. Imran était réellement ravi de le voir. Mais qu'on ne s'y fit pas. Il n'avait pas dans l'idée de manipuler et transformer Noah en quelque chose qu'il n'était pas. Lorsque cela consternait son travail, Imran était très sérieux. Il laissait sans problème sa vie personnelle dans une boite. La raison pour laquelle il était plus que ravie d'avoir Noah entre les mains, c'était parce qu'il verrait Noah livrait à lui-même. Nu de ses carapaces. Il allait découvrir sa vulnérabilité, ses faiblesses – qu'Imran était largement susceptible d'utiliser à l'extérieur des séances s'il le jugeait nécessaire. Il ne comptait pas ruiner sa réputation pour Noah, au contraire. Il comptait montrer à celui-ci qu'il était à la hauteur de l'inattendu. Il s'accrochait bien évidemment à l'histoire que Neela lui avait raconté. Mais la vie de Noah ne tournait pas qu'autours de Neela et de Maya. Il y avait, puisqu'Imran le savait, deux autres enfants. D'autres femmes. Clairement, sa vie était loin d'être aussi simple et s'il en était résolu à consulter, c'était qu'il y avait atteint un point de non-retour.

Automatiquement, Imran analysa la moindre de ses réactions. Le sourire en coin, signe de provocation et de frustration. Les regards, à la recherche de détails à pouvoir utiliser contre celui qui était sur le point de l'ouvrir en d'eux et d'extirper ses souvenirs les plus désagréables. Répondant à la première question d'Imran, Noah se lâcha. Imran aurait pu mal le prendre ou en rire, si il resta impassible, ne loupant pas une miette du regard de l'avocat. « - Qu'est-ce qui vous fait croire que vous allez vous ridiculiser ? Et que je vais y prendre plaisir ? » Imran était sérieux, relevant un peu plus la tête alors que Noah regardait sa montre. Clairement, il aurait pu être offensé par l'idée qu'un patient le voit comme un pur manipulateur au service du diable. Il aurait pu. Il savait qu'il ne se gênait pas selon les patients. Mais Noah n'était pas n'importe qui, voilà pourquoi c'était si plaisant. Comme Imran s'y attendait, Noah préférait fuir, persuadé qu'il n'était pas au bon endroit.

« - Vous pensez que votre vie ne tourne qu'autour d'elle ? » Lança alors Imran suivant du regard Noah qui s'était levé, prêt à partir. Il payerait la séance, mais visiblement, il était convaincu que cela ne le mènerait nulle part. Il parlait de Neela bien évidement. « - Que les choses soient claires Monsieur Harper. Peu importe ce qui s'est produit derrière cette porte, cela n'a aucun impact sur ce qui se passera ici. Ce n'est pas l'opinion de Mlles Meyers que je prendrais en compte, mais ce qui se trouve dans votre dossier médical. Si je ne vous conviens pas, je peux tout de suite vous fournir les numéros de psychologque largement à la hauteur. Cependant, si vous ne me laissez aucune chance sous prétexte que vous me croyez peu professionnelle, ce qui au passage est terriblement offensant, alors c'est que vous n'êtes pas encore prêt à vous battre pour vous en sortir. » Imran ne bougea pas, bien assis, les yeux rivés sur Noah.

_________________




    — I got a shadow and he wants me to come clean I wanna be the one that your love can heal •

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah S. Harper
lama en évolution


› MESSAGES : 476
› EMMENAGEMENT LE : 07/12/2012
› AGE : 42
› STATUT CIVIL : Je suis le fils d'Eleanor Harper, une femme au grand coeur. J'ai été marié durant plusieurs année à Sophia avec qui nous avons eu un garçon : Jamie. Notre mariage prend fin lorsque l'on m'annonce son décés, je viens de découvrir il y a quelques mois qu'elle n'est pas morte. J'espère pouvoir renouer avec ma femme et redevenir l'homme bien que j'étais à ses côtés. Avec son retour j'ai découvert notre fille : Lily. Je suis également papa de la petite Maya Meyers et de Mason Stewart.
› QUARTIER : 2050 Palm Avenue avec mon fils Jamie ainsi que ma mère Eleanor.
› PROFESSION/ETUDE : Avocat - Ténor du barreau. A la tête de mon cabinet.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Sawyer E. Clarks - Harper M. Carrington - Samuel N. Hamilton - Charlie Keynes - Arizona R. Donroe - Elisabeth Howard & Erin R. Preston.
› CELEBRITE : Leonardo sexy, impressionant, magique DiCaprio
› COPYRIGHT : © Bazzart & Tumblr


MessageSujet: Re: Quand Laurel rencontre Hardy.   Dim 16 Aoû - 23:04

« Votre façon d’être, votre regard… vous tout simplement. » Il n’y avait qu’à poser son regard sur cet homme pour comprendre qu’il y avait quelque chose qui clochait. C’était certainement quelqu’un de bien en dehors, assez bien pour que Neela soit heureuse à ses côtés, c’était d’ailleurs la seule chose positive lorsqu’il voyait cet homme. Savoir que l’Indienne était heureuse avec lui, lui laissait penser qu’Imran était finalement quelqu’un de bien, mais pour le moment Noah n’avait pas vraiment envie de voir quelqu’un de bien à travers le maire. Peut-être qu’un jour ils s’entendraient bien, peut-être mais ce jour n’était pas arrivé et Noah n’y pensait pas non plus actuellement Pour le moment ces deux hommes n’étaient pas fait pour s’aimer, s’apprécier ou s’entendre Qui sait peut-être que cette séance et celle à venir aiderait à améliorer leur relation, ou peut-être pas… Noah n’était pas un grand adepte des psychologues, il ne jugeait pas du tout leur travail car il trouvait cela bénéfique mais pour sa part il n’en consultait pas. Il avait toujours refusé d’en voir un, préférant se soigner lui-même ou compter sur ses proches, mais aujourd’hui il devait le faire parce qu’il ne pouvait pas à nouveau plonger dans ce trou profond, noir, sans issu qui le détruisait et détruisait ses proches. Ce papa avait le devoir d’être à nouveau quelqu’un de bien.

Il arqua un sourcil, celui de droite plus précisément. « Du tout. » Non sa vie ne tournait pas autour de Neela, malheureusement ce genre de chose n’arriverait plus parce qu’il avait gâché leur histoire, il avait fait du mal à la jeune femme, il l’avait anéanti tout simplement. Certains y verraient une bonne chose, en effet si on y réfléchissait bien c’était une bonne chose que Neela ne soit plus sa petite amie ou une future madame Harper. Ca faisait toujours une femme de moins dans sa vie et une chance de plus pour lui de réussir à se poser enfin… Bon, lui ne voyait pas les choses comme ça mais quand on y pensait c’était mieux pour lui et pour elle. Neela resterait toujours dans son cœur, il l’avait aimé et ils avaient eu une fille ensemble alors il ne pouvait pas la rayer de sa vie et encore moins de son corps mais il était assez grand et intelligent pour savoir qu’il ne l’aurait plus à ses côtés. Finalement ce qui faisait du mal à l’avocat c’était d’avoir perdu son amie, parce qu’elle était toujours là à son écoute et ça lui manquait. « Bien » Il leva les bras comme ci il était vaincu, qu’il devait laisser une chance sans vraiment y croire. Il reposa ses fesses sur le canapé, soupirant légèrement pas d’agacement plus en pensant à son fameux dossier, il devait être long ! « Veuillez accepter dans ce cas mes excuses. » Noah n’avait aucun mal à s’excuser, pour lui ce n’était pas une preuve de faiblesse mais bel et bien de force. Qu’est-ce qu’il pouvait trouver cela con les gens qui avaient trop de fierté pour avoir le courage de s’excuser. Il s’était emporté, avait jugé Imran en tant que professionnel et l’avait offensé. Et il le comprenait parce qu’il avait également une grande carrière et qu’il n’aurait pas aimé que quiconque remette en cause son travail et sa notoriété. « Par où devons-nous commencer ? » Son enfance ? Il n’en voyait pas l’intérêt puisqu’il avait été heureux et n’avait pas été traumatisé par quoi que ce soit. Le décès de Sophia ? Premier sujet qui fait mal. Son alcoolisme ? Deuxième sujet qui fâche. Sa relation avec Neele et Leah ? Troisième sujet difficile. Sa fuite on ne sait où et son retour dans l’alcoolisme ? En fait la liste était longue… bonne chance Imran !


Un peu court

_________________
REMEMBER
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Imran Johar
MISTER MAYOR


› MESSAGES : 554
› EMMENAGEMENT LE : 01/12/2013
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : VEUF, EN COUPLE AVEC NEELA MEYERS ;
› QUARTIER : PALM AVENUE AVEC SA COUSINE ET SON NEVEU ;
› PROFESSION/ETUDE : MAIRE D'HUNTINGTON BEACH, PIANISTE, ECRIVAIN, PSYCHIATRE, PSYCHOLOGUE ET CHEF DU DEPARTEMENT DE PSYCHIATRIE DE L'HOPITAL ST-JOHN ;
› HB AWARDS : (2014) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; PERSONNAGE LE PLUS MÉCHANT ; COUPLE LE PLUS IMPROBABLE AVEC NEELA ; COUPLE QUI DEVRAIT SE FORMER AVEC NEELA ; SEX SYMBOL SENIOR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX SYMBOL SENIOR ; HOMME PARFAIT ; MEILLEUR FACEBOOK ; SECRET LE PLUS INTÉRESSANTE . (2016) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ET ORIGINAL; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE A LA VIE LA PLUS COMPLIQUÉE ; SEX SYMBOL SENIOR ; MEILLEUR SECRET DÉVOILÉ
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : FARHAN AKHTAR, THE SPICY ONE.
› COPYRIGHT : ELOW' + DELICIOUS-FARHAN (GIFS)

MessageSujet: Re: Quand Laurel rencontre Hardy.   Sam 22 Aoû - 15:24

Imran aurait pu se sentir flatté de savoir que sa personne dans son entièreté pouvait procurer un tel effet sur les gens. Noah, visiblement, avait la sensation que tout chez lui se moquait de qui il était. Au fond, ce n'était pas totalement faux. Une partie d'Imran n'aimait pas Noah et se plaisait à le mettre dans une catégorie bien spécifique. Lors du débat, il l'avait prouvé. Il avait dirigé sa colère et sa négativité sur Noah, le pointant du doigt comme la personne à ne pas choisir. À ne pas apprécier. L'Indien pouvait plaisanter sur tout, rire de tout et il était capable du pire et ça, tout le monde – ou presque – pouvait le sentir. C'était comme si une étrange obscurité émanait de lui et qu'à chacun de ses passages, il en profitait pour la répandre chez les autres. Clairement, il n'avait pas une belle réputation Imran. Il aimait se moquer, manipuler, faire mal là où on l'attendait pas. Il savait lire dans le regard des gens, comprendre leur faiblesse et quand il n'était pas au travail, il se servait de ce don pour ouvrir les yeux à ceux qui voulaient continuer de rêver. Il aurait sans doute été odieux avec Noah dans d'autres circonstances. Vraiment, il n'avait pas à douter de lui pour comprendre qu'il aurait pu lui faire du mal sans y réfléchir à deux fois. Mais la situation était inattendue et Imran aimait parfois les surprises. Surtout lorsqu'on lui offrait Noah Harper sur un plateau d'argent. Mais Noah n'était pas une menace. Du moins, pour l'instant, Imran ne voyait pas l'avocat comme une menace. Alors il n'avait pas à se venger pour Neela, elle était capable de se débrouiller sans son aide. Cependant, il pouvait lui tendre la main. Parce qu'il savait que Noah serait le premier à reculer et à hésiter. Qu'est-ce que l'Indien gagnait à aider celui qui a brisé le cœur de sa copine ? Rien, si ce n'est la satisfaction de tout apprendre de lui. Et ça, c'était le pouvoir.

Et le pouvoir était une tentation qu'Imran Johar ne pouvait refuser. La preuve, il était maire.

Mais là n'était pas la question. Noah croyait qu'il pouvait partir, qu'il pouvait fuir, mais Imran n'allait pas le laisser prendre une décision aussi stupide. Clairement, il n'y avait pas de tabou avec le psychologue qui n'allait pas se retenir pour exprimer le fond de sa pensée. Il espérait que Noah en ferait de même. Aucune retenue. « - Excuses acceptées. » Il observa Noah s'asseoir de nouveau, comme s'il avait déjà perdu la bataille. Et évidemment, quitte à essayer une thérapie signée Johar, autant faire ça vite. Imran savait que Noah trouvait cette situation agaçante au possible, mais il ne le démontrait pas. Parce qu'Imran aimait les défis et qu'il était prêt à accueillir Noah les bras ouverts à chaque fois qu'il poserait ses fesses ici. « - C'est simple. Tout ce que je vous demande, c'est d'être honnête envers vous-même. De me dire ce que vous pensez réellement et de ne pas vous retenir. » Il marqua une brève pause, écrivant quelque chose sur son carnet. « - Vous pouvez aussi prendre la parole, dire ce que vous pensez, si vous jugez que c'est nécessaire. » Il posa de nouveau son regard sur Noah avant de reprendre la parole. « - Mais avant, il y a une chose que j'aimerais savoir. » Une question qui était automatiquement apparu dans l'esprit de l'Indien lorsqu'il avait exploré le dossier médical de l'avocat.

« - Pourquoi consulter maintenant ? » Imran savait que Noah n'avait jamais contacté un autre psy avant aujourd'hui. Ce qui était étonnant vu tout ce qu'il avait traversé. Son dossier médical prouvait bien que l'avocat aurait pu souffrir de bien des façons, mais à aucun moment il n'avait décidé de se tourner vers un psychologue. « - Quel est l'élément déclencheur de cette soudaine volonté de vous ressaisir ? » Parce que généralement, quand on veut changer, ce n'est pas pour nous-mêmes, mais pour quelqu'un en particulier. Où pour éviter quelque chose qu'on a vécu et qui a tout détruit dans son passage. C'était quelque chose que le psychologue savait.

_________________




    — I got a shadow and he wants me to come clean I wanna be the one that your love can heal •

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah S. Harper
lama en évolution


› MESSAGES : 476
› EMMENAGEMENT LE : 07/12/2012
› AGE : 42
› STATUT CIVIL : Je suis le fils d'Eleanor Harper, une femme au grand coeur. J'ai été marié durant plusieurs année à Sophia avec qui nous avons eu un garçon : Jamie. Notre mariage prend fin lorsque l'on m'annonce son décés, je viens de découvrir il y a quelques mois qu'elle n'est pas morte. J'espère pouvoir renouer avec ma femme et redevenir l'homme bien que j'étais à ses côtés. Avec son retour j'ai découvert notre fille : Lily. Je suis également papa de la petite Maya Meyers et de Mason Stewart.
› QUARTIER : 2050 Palm Avenue avec mon fils Jamie ainsi que ma mère Eleanor.
› PROFESSION/ETUDE : Avocat - Ténor du barreau. A la tête de mon cabinet.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Sawyer E. Clarks - Harper M. Carrington - Samuel N. Hamilton - Charlie Keynes - Arizona R. Donroe - Elisabeth Howard & Erin R. Preston.
› CELEBRITE : Leonardo sexy, impressionant, magique DiCaprio
› COPYRIGHT : © Bazzart & Tumblr


MessageSujet: Re: Quand Laurel rencontre Hardy.   Dim 6 Sep - 11:29

Noah était arrivé à un point où il commençait à se dire que tout était possible. Sa femme était revenue d’entre les morts alors franchement plus rien ne pouvait l’étonner. Il commençait à se demander si la foudre n’allait pas lui tomber dessus ou si sa maison ne serait pas la seule à subir un ouragan. Aujourd’hui il était assis face à Imran, son psychologue qui était en couple avec Neela. Non franchement ce n’était plus si étonnant que cela. Si ça pouvait l’aider, si il avait une chance de ne pas devenir fou pourquoi pas. Ca ne le réjouissait pas du tout mais c’était ainsi. Le destin, encore et toujours lui. Etre sincère, ce n’était pas un problème pour notre avocat. L’honnête ça le connaissait. Bien sûr pour ceux qui ne le connaissaient qu’à travers ses dernières erreurs avec Leah et Neela ne le voyaient pas ainsi. Ils devaient penser qu’il était tout sauf honnête ! Il arqua un sourcil, alors qu’Imran souhaitait savoir quelque chose. Noah se demandait ce que ce dernier voulait savoir avant de commencer, il espérait que ça ne soit pas au sujet de Neela. Si c’était le cas autant arrêter cette séance, ça ne serait pas professionnel mais plus un règlement de compte. Si il avait repris place sur le canapé c’était bien parce qu’il pensait que Imran était sérieux, professionnellement parlant. Noah n’aimait pas qu’on remette en cause son travail, si il était autant demandé et aussi bien réputé ce n’était pas pour entendre quelqu’un remettre en cause son travail. La question du médecin ne porta pas sur Neela, on pouvait dire que ça rassurait l’avocat. Il savait que ce sujet viendrait au fil de leur conversation mais ça devait venir de lui normalement. Pourquoi consulter maintenant ? Bonne question. Il n’y avait pas qu’un seul élément, il y en avait plusieurs qui le poussaient à venir ici. Mais il s’était bien passé quelque chose qui l’avait décidé rapidement. Parce qu’à un moment, il fallait avouer que ça commençait à devenir difficile à gérer tous ces rebondissements. « Ma femme est en vie. » Il glissa sa main dans ses cheveux, il fallait recommencer dans l’ordre parce que dit comme ça c’était étrange surtout quand on ne connaissait pas toute l’histoire. « Ma femme, Sophia est… était morte… dis comme ça je passe pour un fou. » Il avait toujours du mal à le croire d’ailleurs. « Il y a quelques jours elle est réapparu, elle n’est pas morte, elle a survécu et… » Il marqua une pause, c’était difficile, difficile à croire, à avouer et à expliquer. Noah était paumé, perdu entre deux sentiments contradictoires. « Bref, avant de devenir officiellement fou j’ai préféré prendre rendez-vous. » Noah n’avait jamais consulté, c’était un choix, sûrement stupide mais il ne s’était jamais senti prêt à ce genre d’expérience. Confier sa vie à un inconnu, se livrer ainsi, sans barrière et laisser sa vie entre les mains de quelqu’un. Ca ne le tentait pas, il s’était démerdé et avait préféré le soutien de sa mère. Aujourd’hui c’était diffèrent. Parce que le retour de Sophia semblait être comme le point final à tout ceci, la dernière page du livre. Elle était morte et le monde de Noah avait basculé entièrement, l’alcoolisme était entré dans sa vie et il avait été hanté chaque nuit depuis le décès de sa femme. L’assassinat de Sophia était malheureusement la cause de tout ceci, de ce cercle vicieux, de cette spirale sans fin, cette vie sans cette lumière, se battement de cœur que lui provoquait sa femme. Sophia était de retour, un rêve qu’il avait fait tellement de fois avant d’arrêter d’y croire, parce que ce n’était pas réel et pourtant… ça l’était. « J’étais un homme bien… vraiment. » Il baissa son regard quelques secondes. « Puis elle est morte. » Il posa son regard sur Imran. « Et aujourd’hui elle est en vie. De quoi devenir dingue ! »

_________________
REMEMBER
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Imran Johar
MISTER MAYOR


› MESSAGES : 554
› EMMENAGEMENT LE : 01/12/2013
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : VEUF, EN COUPLE AVEC NEELA MEYERS ;
› QUARTIER : PALM AVENUE AVEC SA COUSINE ET SON NEVEU ;
› PROFESSION/ETUDE : MAIRE D'HUNTINGTON BEACH, PIANISTE, ECRIVAIN, PSYCHIATRE, PSYCHOLOGUE ET CHEF DU DEPARTEMENT DE PSYCHIATRIE DE L'HOPITAL ST-JOHN ;
› HB AWARDS : (2014) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; PERSONNAGE LE PLUS MÉCHANT ; COUPLE LE PLUS IMPROBABLE AVEC NEELA ; COUPLE QUI DEVRAIT SE FORMER AVEC NEELA ; SEX SYMBOL SENIOR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX SYMBOL SENIOR ; HOMME PARFAIT ; MEILLEUR FACEBOOK ; SECRET LE PLUS INTÉRESSANTE . (2016) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ET ORIGINAL; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE A LA VIE LA PLUS COMPLIQUÉE ; SEX SYMBOL SENIOR ; MEILLEUR SECRET DÉVOILÉ
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : FARHAN AKHTAR, THE SPICY ONE.
› COPYRIGHT : ELOW' + DELICIOUS-FARHAN (GIFS)

MessageSujet: Re: Quand Laurel rencontre Hardy.   Dim 20 Sep - 14:54

La partie allait commencer. Noah avait visiblement décidé de rester, prêt à prendre cette séance au sérieux. Imran savait être convaincant, ce n'était pas le problème. Tout ce qu'il restait à savoir désormais, c'était le niveau d'aide dont l'avocat avait besoin. Sa vie était pleine de rebondissement, son dossier médical le prouvait bien. Imran pouvait en déduire plusieurs choses rien qu'à la vue de ce qu'il avait déjà sous les yeux. Mais il préférait entendre les choses de la bouche de Noah. Bien que le défi soit difficile, il fallait instaurer une ambiance de confiance et de professionnalisme extrême. Imran devait laisser à Noah l'espace de s'ouvrir, sans qu'il ne se sente agressé par le peu qu'ils avaient en commun. C'était inévitable pour le moment. Imran devait donc s'effacer, montrer à l'avocat qu'il n'était pas en face de son ancien concurrent. C'était une chose compliquée à accomplir. Le psychiatre ne doutait cependant pas de ses capacités. Confiant, il observait Noah alors qu'il lui posa une question, sans doute la première avant de nombreuses autres. Quel était l'élément déclencheur ? Après tout ce qu'il avait traversé, c'était étonnant qu'il ne tente pas plus tôt cette méthode. Imran pouvait aisément comprendre certains aspects du caractère de Noah qui l'aurait poussé à ne pas choisir l'option « psy » dans la liste des choses à faire pour aller mieux. Il n'y avait pas à réfléchir à deux fois pour savoir que c'était le genre d'homme à avoir une certaine fierté. Plus que de vouloir éviter de toucher à son propre ego, il y avait aussi sa réputation. Dans le métier qu'il exerçait, il ne serait pas étonnant que ce facteur l'ait empêché d'agir plus tôt. Personne n'a envie de paraître pour un fou, surtout ceux qui ont un certain respect et qui ont travaillé forts pour arriver en haut de l'échelle.

Sans attendre plus longtemps, Noah lança simplement que sa femme était en vie. Imran, bien que le visage neutre, compris tout de suite où il voulait en venir. Il connaissait parfaitement l'histoire de Noah, par conséquent la « résurrection » de Sophia l'étonna intérieurement. Imran croise les bras. Clairement, à cet instant précis il se bat pour ne pas penser à Minissha. Pour ne pas espérer qu'elle revienne à lui. Cette histoire semblait assez confuse, autant pour le psychiatre que pour le patient. Comment Sophia avait-elle pu survivre ? Imran se voyait déjà mener l'enquête, curieux de ce genre d'histoire. C'était une habitude chez lui. Il prenait la vie de ses patients trop au sérieux, mais s'il ne s'investissait pas, il ne serait pas le psychiatre aussi célèbre qu'il était aujourd'hui. Mais surtout : Sophia était-elle réelle ou était-ce son imagination ?

« - C'est l'impossible qui se réalise, en quelque sorte. » Il ne voulait pas essayer de se mettre dans sa positon. D'essayer d'imaginer le retour de sa femme. Pourtant, par automatisme, Imran le faisait. Là, tout de suite, il ressentait ce que Noah pouvait ressentir. Il copiait intérieurement les émotions qui le traversaient, comme s'ils ne formaient qu'une seule et même personne. « - La mort n'est pas la disparition. Elle ne laisse aucune place pour l'espoir. C'est pour ça que le deuil est plus long, plus difficile. Il n'y a pas de retour en arrière. Mais voilà que votre femme apparaît de nouveau. Que ressentez-vous exactement ? Outre de l'incompréhension et de l'étonnement ? Est-ce de la joie, pour avoir retrouvé une chose dont on vous avait privée ? Où est-ce de la culpabilité, parce que vous commenciez à vivre en acceptant le fait qu'elle ne serait plus là ? » Sauf qu'elle était là désormais et que c'était comme avoir renoncé. N'importe qui regretterait d'avoir tourné la page.

Imran le premier. Sauf qu'il savait, parfaitement, qu'espérait le retour de Minissha était suicidaire. Lui, il avait décidé, depuis longtemps, qu'il n'avait qu'à attendre. Qu'il ne la retrouverait que dans la mort. « - Vous lui avez parler ? »

_________________




    — I got a shadow and he wants me to come clean I wanna be the one that your love can heal •

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah S. Harper
lama en évolution


› MESSAGES : 476
› EMMENAGEMENT LE : 07/12/2012
› AGE : 42
› STATUT CIVIL : Je suis le fils d'Eleanor Harper, une femme au grand coeur. J'ai été marié durant plusieurs année à Sophia avec qui nous avons eu un garçon : Jamie. Notre mariage prend fin lorsque l'on m'annonce son décés, je viens de découvrir il y a quelques mois qu'elle n'est pas morte. J'espère pouvoir renouer avec ma femme et redevenir l'homme bien que j'étais à ses côtés. Avec son retour j'ai découvert notre fille : Lily. Je suis également papa de la petite Maya Meyers et de Mason Stewart.
› QUARTIER : 2050 Palm Avenue avec mon fils Jamie ainsi que ma mère Eleanor.
› PROFESSION/ETUDE : Avocat - Ténor du barreau. A la tête de mon cabinet.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Sawyer E. Clarks - Harper M. Carrington - Samuel N. Hamilton - Charlie Keynes - Arizona R. Donroe - Elisabeth Howard & Erin R. Preston.
› CELEBRITE : Leonardo sexy, impressionant, magique DiCaprio
› COPYRIGHT : © Bazzart & Tumblr


MessageSujet: Re: Quand Laurel rencontre Hardy.   Dim 11 Oct - 22:08

« C’est une sorte de mélange des deux. Je suis heureux de la savoir en vie, c’est ma femme. Sophia est toute ma vie. Depuis le jour où nos regards se sont croisés je n’ai jamais cessé une seule seconde de l’aimer. Elle est réellement la femme de ma vie, elle a toujours été au centre, elle est un vrai pilier, elle m’a guidé, rassuré, elle a fait de moi un homme bon et la perdre a été la chose la plus horrible de ma vie. C’est une blessure qui n’a jamais pu se refermer. J’ai traversé des années noires, j’ai réussi à m’en sortir une première fois. Venir vivre ici c’était m’offrir une chance de construire une vie avec mon fils, mais je ne voulais pas l’oublier, je ne voulais pas construire autre chose que ce que l’on avait construit ensemble. J’ai continué ma vie mais elle était toujours à mes côtés. Et il y a eu… » Il marqua une pause, c’était difficile, il ne parlait pas de la pluie et du beau temps, il parlait de la période la plus noire de sa vie, de la fin de son couple, de sa raison d’être. « Il y a eu deux femme, l’une avait la spontanéité et la joie de vivre de Sophia, l’autre avait son côté raisonnable et rassurant. Je ne voulais pas construire quoi que ce soit, j’avais l’impression de trahir Sophia mais plus je passais du temps avec ces deux femmes et plus j’avais l’impression que j’avais le droit d’être heureux, comme si pour la première fois ma femme m’envoyait un message, m’autorisait à m’offrir une vie meilleure, à offrir à notre fils une vie de famille. » Il avait merdé par la suite, donner amoureux de deux femmes s’étaient juste la pire chose qui pouvait arriver, pourtant il ne regrettait pas, car il avait Maya et Mason et pour ses deux enfants il ne pouvait pas regretter l’amour qu’il avait eu pour leurs mères. Sophia avait toujours été à ses côtés, au point qu’il avait pris l’habitude de se l’imaginer quand il était retombé dans l’alcool. Il avait tellement besoin de sa femme, elle lui était tellement essentiel à sa vie. Il l’aimait, c’était fort, c’était plus qu’un mot, plus que des actes, ça ne pouvait même pas s’expliquer. « Oui, elle est venue à ma rencontre. » Autant dire que ça avait été un sacré choc. « J’ai pensé que c’était une hallucinations au début, parce que j’ai pris l’habitude de me l’imaginer et d’avoir des conversations avec elle. Ça m’aidait… à tenir. Mais elle était bien là devant moi et j’ai pensé que c’était une mauvaise blague, un sosie ou quelque chose du genre. C’est bien ma Sophia, c’est bien son regard, son sourire, son parfum. » Il avait encore du mal à y croire, il avait peur que cela soit un rêve, qu’il se réveille en pleine nuit, perdu dans son lit, courant dans la maison à la recherche de sa femme qui n’était pas là, qui était morte. « Elle m’a expliqué que c’était une anomalie, elle est atteinte d’une maladie rare… je n’ai pas vraiment tout comprit, c’est assez étrange… on dirait que c’est digne d’un film tiré par les cheveux. » Noah se posait des questions, il essayait de ne pas trop y penser, il voulait juste profiter du retour de sa femme mais l’avocat n’était pas du genre à écouter, croire et accepter. Si quelque chose lui semblait louche il voulait comprendre, creuser et avoir une réponse. « J’ai appris également qu’on avait eu une fille ensemble, lors de la fusillade elle était enceinte. » Il eut un petit rire. « Vous vous rendez compte, ma femme est en vie, j’ai une fille que je ne connais pas, j’ai eu deux enfants avec deux femmes différentes en même temps, je suis un ancien alcoolique qui a des visions et un fils qui se retrouve au milieu de tout ceci. Si vous connaissez un producteur ça peut faire un bon film ! » Il rigolait mais pas tant que cela, parce que franchement tout ceci était assez fatiguant pour les nerfs de tout le monde. Comment un homme pouvait-il vivre tout ceci ?

_________________
REMEMBER
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Imran Johar
MISTER MAYOR


› MESSAGES : 554
› EMMENAGEMENT LE : 01/12/2013
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : VEUF, EN COUPLE AVEC NEELA MEYERS ;
› QUARTIER : PALM AVENUE AVEC SA COUSINE ET SON NEVEU ;
› PROFESSION/ETUDE : MAIRE D'HUNTINGTON BEACH, PIANISTE, ECRIVAIN, PSYCHIATRE, PSYCHOLOGUE ET CHEF DU DEPARTEMENT DE PSYCHIATRIE DE L'HOPITAL ST-JOHN ;
› HB AWARDS : (2014) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; PERSONNAGE LE PLUS MÉCHANT ; COUPLE LE PLUS IMPROBABLE AVEC NEELA ; COUPLE QUI DEVRAIT SE FORMER AVEC NEELA ; SEX SYMBOL SENIOR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX SYMBOL SENIOR ; HOMME PARFAIT ; MEILLEUR FACEBOOK ; SECRET LE PLUS INTÉRESSANTE . (2016) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ET ORIGINAL; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE A LA VIE LA PLUS COMPLIQUÉE ; SEX SYMBOL SENIOR ; MEILLEUR SECRET DÉVOILÉ
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : FARHAN AKHTAR, THE SPICY ONE.
› COPYRIGHT : ELOW' + DELICIOUS-FARHAN (GIFS)

MessageSujet: Re: Quand Laurel rencontre Hardy.   Mar 20 Oct - 11:24

Une chose était certaine : Noah participait et sérieusement. Très rapidement, le conflit avait disparu pour laisser place à un véritable milieu professionnel. Imran écoutait attentivement les réponses de Noah, qui réfléchissant à ce qu'il avait ressenti en voyant sa femme revenir d'entre les morts. C'était bien là une situation très inhabituelle, mais assez proche finalement de ceux qui retrouvent un disparu après de longues années. En écoutant Noah, Imran se retrouvait complètement. Il savait ce qu'il pouvait ressentir vis-à-vis de Sophia. Elle avait pendant longtemps tout représentait à ses yeux, le maintenant dans un équilibre parfait. Son monde tournait autour de la jeune femme et son monde avait perdu tout son sens sans elle. La blessure qui s'était ouverte en lui n'allait pas guérir maintenant qu'elle était de retour, mais cela allait sans doute apaiser une partie de lui-même. Il avait conservé Sophia à ses côtés, malgré son absence. Un moyen comme un autre de faire son deuil, Imran le savait. Il voyait toujours Minissha quand il en avait besoin. Il entendait son rire, il apercevait sa silhouette. Il ne pouvait pas lui parler, mais il aimait croire qu'elle était toujours là, à ses côtés. Comme une présence rassurante, un ange qui l'observait. Il avait l'impression qu'il pouvait la sentir parfois, qu'elle était juste derrière lui, légèrement penché sur ses notes. La pause de Noah était un signal pour Imran. C'était le moment de voir si Noah réussirait à parler de Neela devant son actuel petit ami. Ce qu'il arriva à faire, finalement. Chacune de ses femmes avait quelques choses de similaire à Sophia, il avait fait le lien. Là où Imran ne voyait rien de similaire entre Neela et Minissha, ce qui était assez drôle. Bien entendu, être avec quelqu'un, c'était trahir par automatisme Sophia. Imran savait de quoi il parlait. Le fait d'être avec Neela aujourd'hui ne changeait pas le fait qu'il n'y avait pas d'avenir pour leur histoire. Qu'il n'y aurait pas de long terme. Cela ne l'empêchait pas de profiter de ce qu'ils avaient.

« - Est-ce que vous avez toujours la sensation que vous avez besoin de sa permission pour avancer dans la vie ? Où maintenant qu'elle est là, doit-elle reprendre la place qu'elle avait eue et qu'elle n'a sans doute jamais perdue ? »

Il savait très bien ce qui était arrivé ensuite. Comment Neela était tombé enceinte, l'autre femme aussi. Comment il avait fui, incapable de prendre ses responsabilités vis-à-vis de cette situation. Maintenant, Imran voulait un peu mieux comprendre comment Sophia était de retour. Cela pouvait sembler un peu invraisemblable, mais Imran ne doutait pas de la parole de Noah. Clairement, le choque pouvait encore se ressentir chez Noah qui doutait encore de la validité de ce retour. « - Vous croyez qu'elle vous ment ? » Imran tourna les pages du dossier qu'il n'avait pas encore ouvert pour ajouter : « - Il me semble qu'elle avait été assassinée à la sortie de son travail, non ? » Noah était un avocat après tout. Il avait besoin de fait, de preuves, d'explication. Malgré toute la joie que ce retour pouvait apporter, il ne fallait pas négliger la possibilité que les choses ne soient pas aussi belles que ce qu'elles semblent être. « - J'ai une maison de production, si vous le désirez. Si le film de ma vie à cartonner au box-office, je suis certains que vous ferez des millions avec la vôtre. » Il reposa le dossier devant lui. « - Vous vous sentez capable de gérer le fait d'être de nouveau père ? Pour Mason et Maya, vous avez encore tout le temps d'être présents pour eux, mais j'imagine que pour… Lily, c'est autre chose. » À cinq ans, l'enfant avait pleinement conscience que son père avait été absent.

_________________




    — I got a shadow and he wants me to come clean I wanna be the one that your love can heal •

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah S. Harper
lama en évolution


› MESSAGES : 476
› EMMENAGEMENT LE : 07/12/2012
› AGE : 42
› STATUT CIVIL : Je suis le fils d'Eleanor Harper, une femme au grand coeur. J'ai été marié durant plusieurs année à Sophia avec qui nous avons eu un garçon : Jamie. Notre mariage prend fin lorsque l'on m'annonce son décés, je viens de découvrir il y a quelques mois qu'elle n'est pas morte. J'espère pouvoir renouer avec ma femme et redevenir l'homme bien que j'étais à ses côtés. Avec son retour j'ai découvert notre fille : Lily. Je suis également papa de la petite Maya Meyers et de Mason Stewart.
› QUARTIER : 2050 Palm Avenue avec mon fils Jamie ainsi que ma mère Eleanor.
› PROFESSION/ETUDE : Avocat - Ténor du barreau. A la tête de mon cabinet.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Sawyer E. Clarks - Harper M. Carrington - Samuel N. Hamilton - Charlie Keynes - Arizona R. Donroe - Elisabeth Howard & Erin R. Preston.
› CELEBRITE : Leonardo sexy, impressionant, magique DiCaprio
› COPYRIGHT : © Bazzart & Tumblr


MessageSujet: Re: Quand Laurel rencontre Hardy.   Sam 5 Déc - 15:13

« Oui. » Il avait répondu sans hésitation parce que c’était bel et bien le cas. Il avait besoin de sa permission, il avait besoin qu’elle l’autorise à continuer sa route mais en même temps il ne pouvait imaginer une vie sans elle en sachant qu’elle était de retour. « C’est justement là que tout se complique. C’est difficile d’imaginer Sophia dans une autre maison que la nôtre, dans un lit autre que celui qu’elle doit partager avec moi, c’est impensable de dire à Jamie que sa maman va vivre ailleurs. Je refuse de la laisser partir, de la voir dans les bras d’un autre homme et je me refuse à la perdre une nouvelle fois. Elle est toute ma vie, comment pourrais-je aujourd’hui refuser son retour à mes côtés ? Je serais un réel monstre. » Et Leah dans toute cette histoire ? « Il y a Leah avec qui j’avance doucement, je répare mes erreurs et je crois tellement fort à notre histoire, à la famille que l’on pourrait former à nouveau. Je ne peux pas la quitter comme ça, je ne peux pas lui briser une nouvelle fois le cœur et je me refuse à une telle chose. Je veux tellement de cette famille. » Il y avait tellement cru, depuis ce soir où la jeune femme avait déboulé dans sa boîte de strip-tease, le provoquant ouvertement. Ils avaient pu se parler réellement, et exprimer tous les deux leurs sentiments et où ils en étaient à présent. Noah faisait tout son possible pour être présent dans la vie de la jeune femme et de leur fils. Avant le retour de Sophia il croyait de plus en plus à la possibilité d’une histoire d’amour entre eux, mais aujourd’hui il ne savait plus ce qui était possible ou non.

Sophia mentait-elle ? Pour Noah oui. Malheureusement il ne pouvait pas croire à cette histoire. Il ne pouvait pas se contenter de ceci. Pour l’avocat ce n’était pas possible. La maladie de sa femme, celle dont elle lui avait parlé existait. Oui Noah Harper avait déjà vérifié. Il était avocat, il n’était pas un homme si facile à manipuler que cela, il avait besoin de savoir, de comprendre pour juger. La maladie existait et Sophia pouvait en effet avoir cette maladie mais pour lui il y avait quelque chose qui n’allait pas. « Oui. » Il en était persuadé. « Oui, elle quittait l’école ce soir-là » Il marqua une pause, cette histoire était toujours aussi douloureuse malgré le retour de Sophia. « Quand vous êtes le meilleur tout le monde vous veut. Cela n’a jamais été un problème, j’ai rêvé de cette vie mais je n’ai jamais dérobé à ma seule et unique règle. Toujours défendre ceux qui le méritaient. J’ai refusé bons nombres de clients qui étaient coupables et qui devaient être emprisonnés. Un seul n’a pas supporté ce refus et me l’a fait payer. Il a tué ma femme à la sortie de l’école. Elle a été abattu froidement, elle est resté seule au milieu de cette rue, on l’a laissé mourir comme un chien. » Ou tout du moins c’était ce qu’il avait cru jusque-là. Noah eut un léger sourire au coin des lèvres, un film sur lui rapporterait sûrement gros en effet, mais il n’avait pas d’intérêt à faire une telle chose, sa vie le regardait, lui seul. « Nous sommes des inconnus l’un pour l’autre. C’est terrible. » Il passa une main dans ses cheveux. « Après Jamie nous avons essayé d’avoir un deuxième enfant, nous voulions tellement avoir une fille. Lily est ma fille pourtant je ne connais rien d’elle, je n’ai pas eu la chance de la voir grandir, de la tenir dans mes bras, de lui lire une histoire, des gestes si simples… on ne pourra pas rattraper tout ce retard. »

_________________
REMEMBER
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Imran Johar
MISTER MAYOR


› MESSAGES : 554
› EMMENAGEMENT LE : 01/12/2013
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : VEUF, EN COUPLE AVEC NEELA MEYERS ;
› QUARTIER : PALM AVENUE AVEC SA COUSINE ET SON NEVEU ;
› PROFESSION/ETUDE : MAIRE D'HUNTINGTON BEACH, PIANISTE, ECRIVAIN, PSYCHIATRE, PSYCHOLOGUE ET CHEF DU DEPARTEMENT DE PSYCHIATRIE DE L'HOPITAL ST-JOHN ;
› HB AWARDS : (2014) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; PERSONNAGE LE PLUS MÉCHANT ; COUPLE LE PLUS IMPROBABLE AVEC NEELA ; COUPLE QUI DEVRAIT SE FORMER AVEC NEELA ; SEX SYMBOL SENIOR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX SYMBOL SENIOR ; HOMME PARFAIT ; MEILLEUR FACEBOOK ; SECRET LE PLUS INTÉRESSANTE . (2016) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ET ORIGINAL; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE A LA VIE LA PLUS COMPLIQUÉE ; SEX SYMBOL SENIOR ; MEILLEUR SECRET DÉVOILÉ
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : FARHAN AKHTAR, THE SPICY ONE.
› COPYRIGHT : ELOW' + DELICIOUS-FARHAN (GIFS)

MessageSujet: Re: Quand Laurel rencontre Hardy.   Mar 12 Jan - 18:32



quand laurel rencontre hardy
noah s. harper — imran johar



Il avait besoin de son autorisation, parce qu'il ne voulait pas la trahir. Et sans doute était-elle la seule personne que Noah n'aurait jamais trahie ou ne voudrait jamais trahir. Peut-être qu'elle était morte, peut-être qu'elle n'avait pas fait partie de sa vie ces dernières années, mais Noah se refusait intérieurement de trahir sa femme, même si c'était déjà. Même s'il avait eu deux autres enfants, s'il y avait eu d'autres femmes. La seule présence de Sophia poussait Noah à revenir en arrière, à être de nouveau l'homme qu'il était avant sa mort. Noah mettait ensuite en évidence une chose importante : il ne voulait pas risquer de perdre son plus grand amour une seconde fois. C'était Sophia, la mère de son enfant, celle qui avait partagé sa vie. Pas un premier amour oublié. Elle était encrée en lui et la seule idée qu'elle revenait pour repartir, c'était impensable. Sans qu'Imran ne rajoute quoi que ce soit, Noah reprit de plus belle. Il y avait Leah, à côté. Il y avait cette autre famille presque, cette autre vie qu'il ne pouvait pas laisser tomber. Il était donc coincé, aussi simplement et bêtement que ça. Son cœur se refusait à faire du mal, à choisir. Et c'était tout à fait naturel. Mais maintenant, quoi faire . C'était bien beau tout ça, mais Noah était dans une impasse. Vouloir une chose et faire de son mieux pour y arriver, ce n'était pas pareil. Sophia était peut-être revenue, mais était-elle toujours celle que Noah avait connue ? Quant à Leah, elle avait depuis peu représenté un avenir, mais était-ce réellement suffisant ? Est-ce que cette histoire pourrait marcher ? « - D'un côté il y a Sophia et de l'autre Leah, deux histoires différentes sont pourtant cruellement fortes. En temps normal, c'est un choix qu'il faut faire. L'une ou l'autre. Mais vous ne voulez pas choisir parce que vous n'avez pas la force de le faire. Vous ne pouvez pas, n'est-ce pas ?» Imran marqua une brève pause avant de reprendre. « - Vous êtes à un tournant décisif de votre vie, je ne vous apprends rien. Mais à ne vouloir faire du mal à personne, vous risquez de laisser les autres choisir pour vous. Et à ce moment-là, peut-être que la situation ne vous plaira pas. »

La question qu'Imran posa ensuite était pour lui la plus logique. Étant donnée la situation, le mensonge semblait être une option évidente et Noah était d'accord. Pour lui, Sophia mentait. Essayant de se souvenir des faits, Imran tenta de retracer mentalement cette journée-là. Assassiner en sortant de l'école. Et pourtant encore en vie. C'était surprenant, presque impossible. Imran se doutait que l'avocat en Noah avait fait des recherches, qu'il avait cherché à vérifier ses sources. C'était habituel chez lui, son métier étant une part trop importante dans sa vie. Se souvenir de ce qui s'était produit était douloureux, Imran l'entendait. Les mots même utilisaient par Noah le prouvait. « - Pourtant, c'est elle. Vous le savez. Est-ce que le fait de douter ne serait pas une façon pour vous de ralentir les choses ? De vous laisser du temps ? » Car elle était réapparue dans sa vie, subitement, du jour au lendemain, changeant beaucoup sur son passage. Se dire qu'elle ment peut aussi être une forme de déviation, pour gagner du temps et Noah en avait besoin, car il y avait de décision à prendre.

« - Finalement, vous avez eu la fille que vous désiriez, mais sans le savoir. Jusqu’à maintenant. Vous avez eu le temps de la rencontrer ? De passer un peu de temps avec elle où est-ce que cela vous fait peur ? » Ce qui serait normal après tout. Lily était une inconnue, c’était sans doute extrêmement étrange. Noah avait pris cinq ans à la figure en quelques minutes. Les choses allaient beaucoup trop vite et il était sans doute dépassé par tout ce qui lui tombait dessus.

_________________




    — I got a shadow and he wants me to come clean I wanna be the one that your love can heal •

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah S. Harper
lama en évolution


› MESSAGES : 476
› EMMENAGEMENT LE : 07/12/2012
› AGE : 42
› STATUT CIVIL : Je suis le fils d'Eleanor Harper, une femme au grand coeur. J'ai été marié durant plusieurs année à Sophia avec qui nous avons eu un garçon : Jamie. Notre mariage prend fin lorsque l'on m'annonce son décés, je viens de découvrir il y a quelques mois qu'elle n'est pas morte. J'espère pouvoir renouer avec ma femme et redevenir l'homme bien que j'étais à ses côtés. Avec son retour j'ai découvert notre fille : Lily. Je suis également papa de la petite Maya Meyers et de Mason Stewart.
› QUARTIER : 2050 Palm Avenue avec mon fils Jamie ainsi que ma mère Eleanor.
› PROFESSION/ETUDE : Avocat - Ténor du barreau. A la tête de mon cabinet.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Sawyer E. Clarks - Harper M. Carrington - Samuel N. Hamilton - Charlie Keynes - Arizona R. Donroe - Elisabeth Howard & Erin R. Preston.
› CELEBRITE : Leonardo sexy, impressionant, magique DiCaprio
› COPYRIGHT : © Bazzart & Tumblr


MessageSujet: Re: Quand Laurel rencontre Hardy.   Jeu 28 Jan - 17:59

Choisir, encore une fois. Ce choix qu’il avait refusé de faire par le passé. Un choix simple pour tout le monde mais qui ne l’était pas réellement. Ce choix c’était celui de toute une vie. Choisir la femme qui resterait à ses côtés jusqu’à la fin. Il était bien question de cela, et non de choisir pour finalement prendre la seconde la prochaine fois. Ce n’était pas une partie de poker qu’il jouait là mais sa vie et celle des siens. Il avait refusé de faire ce choix par le passé, Neela ou Leah ? Il ne pouvait pas en choisir une parce qu’elles étaient essentiels à sa vie parce qu’il voulait quelque chose de solide avec les deux. Il ne pouvait imaginer un avenir sans Neela et sans Leah, le fait d’apprendre qu’elles étaient enceintes avait compliqué ce choix parce qu’il ne s’agissait plus d’un couple mais d’une famille. Noah avait fui, il avait disparu et avait brisé le cœur de ces deux femmes. Cette histoire datait mais elle n’était pas si loin de cela dans son esprit et dans celui des deux brunes. Aujourd’hui l’histoire se répétait, un coup des Dieux Grecques peut-être. Sophia sa femme, son unique amour, son premier, sa force, sa drogue. Leah celle qui lui avait donné envie de redonner une seconde chance à l’amour, qui lui avait donné une seconde chance à leur histoire et un petit garçon. « Je vais choisir… je ne ferais pas la même erreur. » Il avait promis à Leah de ne plus l’a décevoir, de ne plus jamais lui faire du mal et il tiendrait sa promesse. « Ce choix que je n’ai pas fait ma couter cher. »

« Vous croyez ? » Il marqua une pause, réfléchissant aux paroles de son psychologue. « C’est possible. » Que cachait-elle ? Cette question le hantait parce qu’il connaissait sa femme, tout du moins il pensait la connaître, l’avocat sentait que quelque chose n’allait pas et il devait trouver ce petit quelque chose qui lui mettait le doute au point de ne pas accueillir sa femme à nouveau dans sa vie. « Je n’ai pas envie de passer ma vie à penser que quelque chose ne va pas. Il n’y a peut-être rien et j’imagine un mensonge pour ne pas me décider… je n’en sais rien. » Il soupira légèrement, n’aimant pas cette situation. Ne pas savoir, ne pas avoir les cartes en main, être faible. Noah avait besoin d’en parler à quelqu’un, parce qu’il avait besoin de son aide, de ses conseils mais il ne le pouvait pas. Cette personne ne voulait plus de lui, elle ne souhaitait pas l’avoir dans sa vie ni même l’aider, elle supportait sa présence pour le bien être de leur fille mais eux deux n’étaient plus rien, ils n’étaient plus amis et cette amitié manquait terriblement à l’avocat. Il avait besoin de Neela, besoin qu’elle lui donne son avis comme elle l’avait toujours fait parce que cette femme était douée pour cela, elle était capable d’oublier son propre avis pour guider au mieux ses amis et cette force était une qualité qu’il aimait chez elle.

« Nous nous sommes rencontré avec Sophia, nous ne sommes pas resté seuls pour le moment. » Il passa une main sur sa nuque. « Elle ne me connaît pas, on lui présente un homme qui est son père mais dont elle ne connaît rien. Elle est ma fille mais je ne sais même pas son personnage de Disney préféré ni même son parfum de glace favoris… nous sommes des inconnus. » Il avait la gorge serré, c’était difficile pour lui d’imaginer que cette petite fille était la sienne, qu’il devait la découvrir, apprendre tout d’elle et attendre qu’elle soit également prête à cela. Noah était un bon père, c’était un homme entier qui ne pouvait pas supporter une telle chose, ne pas connaître sa fille, ne pas avoir été son père. Il ne lui avait pas donné son premier biberon, n’avait pas vu ses premiers pas, n’avait pas encore entendu le mot papa de sa bouche. C’était difficile pour l’un comme pour l’autre. « J’ai l’impression qu’on nous a volé le droit d’être un père et une fille. » On lui avait volé des années de sa vie, de leur vie.


_________________
REMEMBER
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Imran Johar
MISTER MAYOR


› MESSAGES : 554
› EMMENAGEMENT LE : 01/12/2013
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : VEUF, EN COUPLE AVEC NEELA MEYERS ;
› QUARTIER : PALM AVENUE AVEC SA COUSINE ET SON NEVEU ;
› PROFESSION/ETUDE : MAIRE D'HUNTINGTON BEACH, PIANISTE, ECRIVAIN, PSYCHIATRE, PSYCHOLOGUE ET CHEF DU DEPARTEMENT DE PSYCHIATRIE DE L'HOPITAL ST-JOHN ;
› HB AWARDS : (2014) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; PERSONNAGE LE PLUS MÉCHANT ; COUPLE LE PLUS IMPROBABLE AVEC NEELA ; COUPLE QUI DEVRAIT SE FORMER AVEC NEELA ; SEX SYMBOL SENIOR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX SYMBOL SENIOR ; HOMME PARFAIT ; MEILLEUR FACEBOOK ; SECRET LE PLUS INTÉRESSANTE . (2016) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ET ORIGINAL; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE A LA VIE LA PLUS COMPLIQUÉE ; SEX SYMBOL SENIOR ; MEILLEUR SECRET DÉVOILÉ
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : FARHAN AKHTAR, THE SPICY ONE.
› COPYRIGHT : ELOW' + DELICIOUS-FARHAN (GIFS)

MessageSujet: Re: Quand Laurel rencontre Hardy.   Dim 20 Mar - 20:19



quand laurel rencontre hardy
noah s. harper — imran johar



La vie de Noah pouvait sembler impressionnante du point de vue de quelqu’un dont la normalité se résumait à des choses très simple. Pour Imran, ce n’était pas le cas. Sa situation, bien que différente, était loin d’égalé les histoires auxquelles il avait fait face dans le cadre de son travail ou non. Personne ne voudrait avoir à faire le choix qui s’imposait aujourd’hui à l’avocat. Il y avait tant à prendre en compte et tellement peu de possibilité. Dans l’idéal, si le choix ne lui avait pas appartenu, Noah s’en serait sans doute sortie sans avoir l’impression de manquer de quoi que ce soit. Aujourd’hui, il était véritablement maitre de son avenir, de son destin. Imran savait que cette position était effrayante. Elle avait d’ailleurs déjà fait fuir Noah par le passé. De manière objectif, il affirmerait sans doute qu’il ne voulait pas choisir pour éviter de blesser qui que ce soit, d’un autre côté c’est simplement que c’était trop difficile et que le meilleur aurait été d’avoir les deux femmes à ses côtés. Les possibilités d’autrefois étaient enterré et sans doute Noah serait aujourd’hui pleinement satisfait dans sa nouvelle relation avec Leah si celle qui croyait à jamais perdue n’était pas revenue. Car tout le problème était là : Alors qu’il était à deux doigts de reprendre le contrôle sur sa vie, le voilà de nouveau devant une route qui se divise en deux. D’un côté, il y a un passé qui se représente sous la forme d’une histoire forte dont Noah connait le goût. Il aurait sans doute tout donné pour retrouver Sophia à l’époque, alors que sa mort était encore fraiche dans son âme et dans son cœur. Et d’un autre côté, il y avait le futur. Une femme avec qui Noah avait malheureusement joué, mais qui avait réussi à lui donner l’envie de revivre ce que les écrivains aimaient appelle l’amour, avec un grand A. Imran avait conscience qu’il avait devant lui l’homme qui avait également joué avec le cœur de Neela, tout comme il savait qu’aujourd’hui la place de l’indienne n’avait pas le même impact chez l’avocat que celui de Leah et Sophia. Et pourtant, les trois femmes ont donné naissances à l’un de ses enfants. D’une voix convaincu, Noah affirma qu’il choisirait. « - Vous ne voulez pas refaire les mêmes erreurs. Mais cela ne rend pas la tâche plus facile pour autant. » Imran s’adossa à son fauteuil, observant Noah. « - Que comptez-vous faire ? »

Le retour de Sophia pouvait prêter à confusion, créant ainsi un doute nouveau. Noah le ressentait sans doute, parce qu’il connaissait cette femme comme personne et pourtant, la voici de nouveau là, ressuscitant d’entre les morts. Ce n’était sans doute pas tout, il devait y avoir plus à cette histoire, car quelques années s’étaient écoulés depuis que Noah avait dû survivre à sa disparition. Quel preuve avait-il qu’elle était toujours celle qu’il avait connu ? Qu’elle était cette même femme qui autrefois était tout pour lui ? « - Vous avez perdu confiance en qui elle est, c’est normal. Vous ne pouvez pas vous forcer à croire que tout va bien quand vous n’avez pas toutes les cartes en mains. Avez-vous essayé de parler avec elle ? Ou avez-vous peur que vos doutes se confirmes ? » Pour un avocat, la frustration était de mise. Ce genre de personne aime tout savoir, être au courant des détails nécessaires pour le bon fonctionnement des choses. Il devait se sentir faible face à tout ça, impuissant. C’était tout à fait normal.

Naturellement, Imran voulait en savoir plus sur Sophia. Surtout entendre son histoire du point de vue de Noah était important pour saisir la situation dans son ensemble. « - Vous voulez remédier à ça, j’imagine. Passer du temps avec elle maintenant et rattraper le temps perdu. » Etape logique, puisqu’elle était désormais là, bel et bien présente, bien qu’étant une parfaite inconnue. Imran pouvait comprendre la position de Noah, qui avait enchainé les paternités surprises depuis la naissance de Maya et Mason. Mais il était là, il essayait d’être là pour l’une comme pour l’autre. Parce qu’il était le genre d’homme à ne pas ignorer ses enfants et voilà que désormais il en avait une autre, mais elle ne venait pas de naitre. Elle avait déjà grandi, elle avait déjà posé son regard sur le vide que Noah avait laissé, sans le vouloir. « - Qui en est responsable ? Vous dites qu’on vous a volé le droit d’être un père et une fille, à qui pensez-vous ? Et surtout, pouvez-vous l’être maintenant ? » Un léger coup d’œil à l’horloge non-loin indiqua à Imran que le temps passait rapidement. Après un début légèrement sur la défensive, Noah avait fini par s’ouvrir complétement. Cette séance se passait de manière tout à fait correcte, ce qui n’était pas pour déplaire Imran. Oui, d’un côté, il pouvait en apprendre plus sur un homme qu’il était loin d’apprécier, mais d’un autre, il pouvait aussi aider et qu’on le croit ou non, Imran était très investi lorsque cela concernait son travail. C’était une véritable priorité pour lui d’être bon, sa réputation en dépendait.

_________________




    — I got a shadow and he wants me to come clean I wanna be the one that your love can heal •

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah S. Harper
lama en évolution


› MESSAGES : 476
› EMMENAGEMENT LE : 07/12/2012
› AGE : 42
› STATUT CIVIL : Je suis le fils d'Eleanor Harper, une femme au grand coeur. J'ai été marié durant plusieurs année à Sophia avec qui nous avons eu un garçon : Jamie. Notre mariage prend fin lorsque l'on m'annonce son décés, je viens de découvrir il y a quelques mois qu'elle n'est pas morte. J'espère pouvoir renouer avec ma femme et redevenir l'homme bien que j'étais à ses côtés. Avec son retour j'ai découvert notre fille : Lily. Je suis également papa de la petite Maya Meyers et de Mason Stewart.
› QUARTIER : 2050 Palm Avenue avec mon fils Jamie ainsi que ma mère Eleanor.
› PROFESSION/ETUDE : Avocat - Ténor du barreau. A la tête de mon cabinet.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Sawyer E. Clarks - Harper M. Carrington - Samuel N. Hamilton - Charlie Keynes - Arizona R. Donroe - Elisabeth Howard & Erin R. Preston.
› CELEBRITE : Leonardo sexy, impressionant, magique DiCaprio
› COPYRIGHT : © Bazzart & Tumblr


MessageSujet: Re: Quand Laurel rencontre Hardy.   Lun 18 Avr - 21:04

« Prendre une décision. » Laquelle il n’en savait rien mais il était évident que Noah devait prendre une décision. Il ne s’agissait pas uniquement de lui, cette fois-ci il devait prendre la décision pour ses enfants, pour leurs futurs, pour qu’ils puissent tous grandir avec l’amour nécessaire sans se poser de question, sans amertume. Noah devait choisir par amour mais aussi pour ses enfants, pour la vie qu’il allait leur offrir. Il ne pouvait pas être un père coincé entre deux femmes, il ne pouvait pas regretter toute sa vie ce choix et pourrir l’existence de ses enfants. Ce choix devait être le bon et il le serait. Noah était un homme bien, tourmenté, malmené mais il s’était reprit en main il n’était plus cet alcoolique au bord d’une falaise. Noah redevenait cet homme bien, de confiance, souriant, sympathique avec tous et prêt à défendre la veuve et l’orphelin. Cet homme renaissait en lui. Sophia ? Leah ? Il allait choisir. Il devait mettre fin à une histoire, même si aucune n’était en cours car il ne refaisait pas la même erreur que par le passé. Il se refusait même à un simple baiser, il ne devait pas blesser, promettre quelque chose qui ne prendrait pas vie. Il devait quitter l’une d’elles, l’avocat devait faire les choses bien, pas une simple rupture, non il fallait en terminer avec l’une de ces deux histoires, mettre le point final et être prêt à passer à une autre étape celle d’une amitié forte, prête à tout pour protéger leur enfant.

Passant une main sur sa nuque il haussa les épaules par la suite, avait-il peur ? Voilà une bonne question. Noah parlait aisément, il se sentait en confiance, oui Harper était en confiance face à Johar ! Qui aurait pu croire que ces deux hommes pouvaient être dans la même pièce, en simple patient et psychologue. Personne. Ils n’étaient pas l’ex et le copain actuel, ils étaient assez professionnels et mûrs pour passer au-dessus de tout ceci. Noah se confiait, sans problème, de toute façon il le fallait parce que sa vie ne pouvait plus être suspendu dans le vide, il devait reconstruire des fondations solides. « Quand j’essaye d’en savoir plus, de poser des questions elle me répond toujours de la même façon. » Il marqua une pause, réfléchissant, tentant de comprendre si c’était lui le problème ou si elle lui cachait bien quelque chose. « Elle ne comprend pas pourquoi je reviens toujours sur cette histoire, pourquoi j’insiste alors qu’elle a été franche avec moi… mais il y a quelque chose. » Une nouvelle pause, sa main glissant dans ses cheveux. « Une sorte d’instinct qui fait que je ne peux pas croire cette histoire. Je suis avocat et si je suis aussi bon c’est bien parce que cet instinct me permet de défendre mes affaires sans jamais douter de mes clients. » Noah ne défendait jamais les coupables, il était un avocat comme on n’en fait plus, un bon avocat qui défend ceux qui le méritent et qui fait tout pour leur rendre justice. « Peut-être que c’est moi le problème, peut-être que ce choix me pousse à chercher quelque chose qui n’existe pas. Je devrais être reconnaissant, heureux de la retrouver, d’avoir cette seconde chance que personne ne peut avoir… je devrais être reconnaissant. » Baissant le regard, réfléchissant à tout ceci, à cette reconnaissance qu’il devrait avoir, à ces questions qu’il ne devrait pas se poser… et pourtant.

« Oui évidemment mais… on ne rattrape jamais le temps perdu, les années passées ne pourrons jamais être rattrapées. » Il était lucide, il n’était pas négatif bien au contraire il voulait passer du temps avec sa fille, profiter d’elle et lui faire oublier ses années sans lui mais il fallait être lucide, cette petite fille avait appris à vivre sans son père, elle découvrait aujourd’hui cet homme, un inconnu qu’elle devait aimer parce qu’il était son père et que c’était dans la logique des choses. Mais l’amour n’est pas logique, on ne peut aimer juste parce que l’on doit aimer. « Il y a quelques mois je vous aurais dit sans hésiter que le coupable était derrière les barreaux, qu’il allait devoir payer toute sa vie le crime de ma femme. » Sophia était vivante, il n’y avait donc plus de crime juste une erreur de la justice, une bavure policière. « Qui a commis cette erreur ? Qui a identifié ma femme et l’a déclaré morte ? Pourquoi ma femme a été transmisse dans un hôpital où personne n’a été capable de me retrouver ? Pourquoi cette amnésie ? » Il parlait vite, presque énervé contre cette injustice dont personne n’était coupable, personne ne l’était pourtant il lui fallait un coupable, un nom. Il reprit sa respiration, se calmant. « Le destin… voilà le coupable, un coupable parfait, pas d’arrestation, pas d’emprisonnement… le destin » termina-t-il avec mépris, un rire méprisant sorti de ses lèvres quelques secondes plus tard. « Pourquoi toujours tout mettre sur le destin ? Pourquoi croire que le destin a voulu m’enlever ma femme durant plusieurs années, priver mon fils de sa mère, nous retirer le droit d’être une famille, d’élever ensemble nos enfants. » Il posa son regard sur Imran. « Personne n’est coupable. Personne » Il avala difficilement sa salive, c’était difficile d’accepter que personne ne soit coupable quand votre vie vous a été enlevée durant plusieurs années.


_________________
REMEMBER
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Imran Johar
MISTER MAYOR


› MESSAGES : 554
› EMMENAGEMENT LE : 01/12/2013
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : VEUF, EN COUPLE AVEC NEELA MEYERS ;
› QUARTIER : PALM AVENUE AVEC SA COUSINE ET SON NEVEU ;
› PROFESSION/ETUDE : MAIRE D'HUNTINGTON BEACH, PIANISTE, ECRIVAIN, PSYCHIATRE, PSYCHOLOGUE ET CHEF DU DEPARTEMENT DE PSYCHIATRIE DE L'HOPITAL ST-JOHN ;
› HB AWARDS : (2014) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; PERSONNAGE LE PLUS MÉCHANT ; COUPLE LE PLUS IMPROBABLE AVEC NEELA ; COUPLE QUI DEVRAIT SE FORMER AVEC NEELA ; SEX SYMBOL SENIOR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX SYMBOL SENIOR ; HOMME PARFAIT ; MEILLEUR FACEBOOK ; SECRET LE PLUS INTÉRESSANTE . (2016) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ET ORIGINAL; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE A LA VIE LA PLUS COMPLIQUÉE ; SEX SYMBOL SENIOR ; MEILLEUR SECRET DÉVOILÉ
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : FARHAN AKHTAR, THE SPICY ONE.
› COPYRIGHT : ELOW' + DELICIOUS-FARHAN (GIFS)

MessageSujet: Re: Quand Laurel rencontre Hardy.   Ven 8 Juil - 12:56



quand laurel rencontre hardy
noah s. harper — imran johar



Prendre une décision. C’était après tout le fonctionnement de chaque jour. A chaque fois, il y avait un choix à faire. A chaque fois, il avait une route à prendre et ce n’était jamais simple. Certaines décisions semblent plus faciles que d’autres, parce que nous sommes capables d’évaluer les situations qui nous sont bénéfiques. Et parfois, nous sommes incapables de savoir laquelle de ses routes étaient la plus approprié. Il faut que cela nous convienne, mais que cela convienne aussi à ceux qui partagent nos vies. C’était ce que Noah devait faire. Prendre une décision qui ne le concernait pas seulement lui. Après fait des efforts sur lui-même, Noah était prêt à faire de son mieux pour ses enfants. Plus que de devoir choisir une femme, il devait choisir la situation qui allait lui permettre d’être présent un peu partout pour chacun de ses progénitures. Neela était hors du tableau, mais elle n’en restait pas moins la mère de Maya. Sophia était son plus grand amour, la mère de son fils et aujourd’hui d’une fille dont il ne sait rien et enfin, il y a Leah et son petit garçon. Ils ne pouvaient pas tous vivre ensemble dans une grande maison, c’était impossible. Tout comme Noah ne pouvait pas jouer avec le cœur de Sophia et de Leah. Mais la future rupture ne devait pas être une barrière quant à sa future relation avec les enfants. Et c’était en cela que la décision était difficile. Comment passer à autre chose sans la douleur, la colère ? Avait-il vraiment tourner la page sur Sophia ? Non. Mais pouvait-il dire qu’il n’avait jamais aimé Leah sincèrement ? Si Sophia n’était pas réapparu dans sa vie, Leah n’était-elle pas devenue l’unique objet de ses désirs ? Etait-ce au final superficiel ? Car cela pouvait arriver. L’homme, aussi bon soit-il, pouvait être guidé par une volonté à être dans la normalité et augmenté de lui-même des sentiments qui au fond ne sont peut-être pas aussi sincère. Peut-être que Noah voulait Leah à l’époque, parce qu’elle lui procurait quelques choses de bon, quelque chose de simple. Avec elle, il aurait pu reconstruire sa vie et avoir ses deux fils avec lui. Il aurait pu avoir Maya de temps en temps et reprendre le dessus de sa vie avec une seule femme à ses côtés. Mais le destin n’en avait pas décidé ainsi.

Sophia était une meilleure option, voilà la vérité. C’était celle dont il ne douterait probablement jamais de ses sentiments. Celle avec qui il avait vécu quelque chose d’extraordinaire qu’il voulait sans doute retrouver. Malgré la confusion, malgré les doutes sur son histoire, elle restait une meilleure option que Leah. Quand Noah prit la parole, Imran sentie qu’il confirmait ses pensées. Malgré les doutes, l’instinct de Noah protégeait automatiquement Sophia. « - Et pourtant, vous ne pouvez pas foncer tête baisser dans sa vie sans en savoir un minimum. Vous avez simplement conscience que la Sophia d’autrefois, n’est pas la Sophia d’aujourd’hui. Cela n’a rien à avoir avec la reconnaissance de son retour, mais c’est simplement une façon pour vous de garder un pied dans la réalité. » Offrant un sourire rassurant, Imran ajouta : « - Il n’y a rien de plus normal que d’essayer de garder la tête sur les épaules, peu importe la situation. » Et il y avait du flou dans l’histoire de Sophia. Noah n’était pas paranoïaque, ou fou. Il était juste conscient qu’il manquait des morceaux à son passé, des morceaux qu’il ne pouvait pas négliger.

« - Vous savez, l’expression ‘rattraper le temps perdu’ signifie seulement qu’aujourd’hui, vous voulez profiter du temps que vous possédez. Vous avez raison, le passé est passé. Il n’y aucun moyen de rattraper les années qui se sont écoulés. En revanche, aujourd’hui, vous pouvez être là. Et c’est ça qui change tout. » Imran attrapa sa tasse de thés légèrement tiède et but une gorgée avant de reprendre la parole. « - Il n’est jamais trop tard pour devenir son père, vous savez. Vous ne pouvez pas la forcer à vous aimer, mais vous pouvez lui donner le temps de vous connaitre et de vous apprécier. Même si elle a grandi sans père à ses côtés, ça ne signifie pas qu’elle ne vous acceptera jamais. » Il fallait que Noah se souvienne de ça. Etre lucide était une chose, mais rester positif en était une autre. Imran savait qu’il avait envie d’être là, de tout faire pour changer les choses, mais il restait beaucoup trop accroché à sa logique d’avocat pour se laisser un peu aller. Sans doute devait-il penser la même chose au regard de Mason et Maya. Eux aussi, aller grandir sans lui constamment à leur côté. Il devait accepter l’idée qu’il ne pouvait pas être partout à la fois. Accepter l’idée qu’il pouvait être le père, malgré l’absence et la distance.

Trop de question pour une histoire qui avait viré à l’énorme quiproquo. Un peu trop énorme au gout d’Imran. Mais tout était possible. De l’erreur médicale, à la mort qui ne dure pas. Ce sont des cas qui se sont déjà produit par le passé. Des patients déclaré mort qui revienne à la vie. Mais cela resté assez absurde. Noah n’avait-il pas enterrer sa femme ? L’hôpital avait-il confondu celle-ci avec une autre patiente ? « - C’est la vie. Une enchainement d’évènement imprévisible qui finalement peuvent détruire tout ce que nous possédons. Il n’y a pas de coupable, parce qu’il n y a pas de crimes. Ce qui devait arriver et arrivé. Aucun de vous n’est responsable des malheurs qui vous sont tombés dessus, en revanche, vous avez aujourd’hui la possibilité de transformer cette vie. Et c’est effrayant, n’est-ce pas. » Imran se pencha légèrement, regardant Noah droit dans les yeux. « - Vous êtes arrivés à ce moment dans votre vie, où c’est à vous de décider de la forme que vous lui donnerez. Il y aura du positif comme du négatif, car rien n’est parfait en ce monde. Vous allez forcément blessé des gens, mais vous allez vous blessé vous-même. Tout comme ceux qui vous entoure vivrons ce genre de choses également, vous faisons peut-être souffrir aussi. » Imran prit une légèrement pause, avant de rajouter très simplement : « - Lorsque vous ferez enfin ce pas en avant, tâchez de vous souvenir qu’au centre de cette vie, il y a vous. » Noah donnait à Imran cette impression qu’il se noyait sous les autres. « - Il faut d’abord être capable de créer son propre bonheur avant de le partager avec les autres. »


_________________




    — I got a shadow and he wants me to come clean I wanna be the one that your love can heal •

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah S. Harper
lama en évolution


› MESSAGES : 476
› EMMENAGEMENT LE : 07/12/2012
› AGE : 42
› STATUT CIVIL : Je suis le fils d'Eleanor Harper, une femme au grand coeur. J'ai été marié durant plusieurs année à Sophia avec qui nous avons eu un garçon : Jamie. Notre mariage prend fin lorsque l'on m'annonce son décés, je viens de découvrir il y a quelques mois qu'elle n'est pas morte. J'espère pouvoir renouer avec ma femme et redevenir l'homme bien que j'étais à ses côtés. Avec son retour j'ai découvert notre fille : Lily. Je suis également papa de la petite Maya Meyers et de Mason Stewart.
› QUARTIER : 2050 Palm Avenue avec mon fils Jamie ainsi que ma mère Eleanor.
› PROFESSION/ETUDE : Avocat - Ténor du barreau. A la tête de mon cabinet.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Sawyer E. Clarks - Harper M. Carrington - Samuel N. Hamilton - Charlie Keynes - Arizona R. Donroe - Elisabeth Howard & Erin R. Preston.
› CELEBRITE : Leonardo sexy, impressionant, magique DiCaprio
› COPYRIGHT : © Bazzart & Tumblr


MessageSujet: Re: Quand Laurel rencontre Hardy.   Dim 31 Juil - 22:51

Imran n’avait pas tort, la femme qu’avait connu Noah dans le passé n’était plus la même. Oh bien sûr Sophia serait toujours une femme douce, souriante et présente mais elle avait changé, ces années l’avaient forcement changé tout comme ces années avaient usé Noah. Il était devenue alcoolique à deux reprises, il avait perdu pied à chaque fois qu’un choix devait être fait, incapable de prendre une décision, de choisir entre deux femmes, incapable de rentrer dans un centre pour se soigner, incapable de donner des nouvelles durant des mois. Depuis le décès de Sophia il était devenu un fantôme, il ne vivait pas il survivait. C’était sûrement cela qui expliquait toutes ces histoires autour de l’avocat, ce manque d’investissement. Il ne pouvait pas construire quoi que ce soit, sa vie était avec Sophia et non avec une autre. Neela et Leah étaient deux femmes formidables mais elles n’étaient pas Sophia. Pourtant Noah ne regrettait pas, jamais il ne pourrait regretter son histoire avec les deux femmes parce qu’étaient nés deux enfants et l’avocat était un bon père, si il y avait bien quelque chose qu’on ne pouvait pas lui reprocher c’était son attachement à ses enfants. Il donnerait tout pour eux. Maya et Mason étaient nés parce qu’il avait aimé Neela et Leah, oui il leur avait brisé le cœur mais Noah les avait véritablement aimé quoi que puisse dire les gens, et il aimerait toujours ces deux femmes, elles auront toujours une place bien particulière dans son cœur. Il regrettait sa conduite, sa lâcheté et d’avoir perdu ces liens surtout celui qu’il avait avec Neela. Elle avait toujours été une amie, aujourd’hui il n’avait plus cette amie et ça lui manquait terriblement car elle était bien plus utile qu’un psy. Avec Leah il tentait de reconstruire leur vie, de se retrouver, de voir ce qui pouvaient être réalisable. Avec le retour de Sophia tout était à nouveau compliqué.

« En effet… ça reste une enfant et les enfants ont un don que nous perdons en grandissant. » Les enfants étaient bien plus intelligents que les adultes, bien sûr les enfants n’étaient pas toujours gentils et pouvaient dire ou faire du mal comme chacun mais les enfants avaient un don, un don qui leur permettait de pardonner très facilement, de donner une seconde chance et de croire qu’il y a quelqu’un de bien en chaque être humain. Le monde des enfants étaient magiques, fantastiques et il donnait envie parfois aux adultes de redevenir des enfants à leur tour. Il trouverait des sujets de conversation avec sa fille, il chercherait une passion commune pour passer du temps avec elle et uniquement elle, il sera là, présent chaque soir à ses côtés pour la protéger de ces mauvais rêves, pour lui raconter une histoire et la regarder grandir et devenir une femme.

Noah écoutait Imran mais franchement il avait toujours autant de mal à accepter que c’était la vie, que c’était arrivé et qu’aujourd’hui il fallait juste profiter de cette chance. Il allait en profiter, par peur de la perdre à nouveau ou d’être juste en plein rêve mais il était hanté par ce retour. Tant de questions sans réponses, serait-il capable d’arrêter ce qu’il était en train de faire ? Etait-il en mesure d’arrêter son enquête, d’oublier et de profiter de ces années de bonheur qui semblait lui être promisse ? Pas sûr. « C’est perturbant. » Pour l’avocat qu’il était c’était très perturbant. Lorsqu’il prenait une affaire il ne la choisissait pas par hasard, il refusait des dizaines de clients par semaine pour la bonne raison qu’il refusait des défendre les malhonnêtes, il pouvait comprendre qu’un homme par désespoir vole dans une caisse d’un supermarché pour nourrir sa famille mais il ne pouvait pas admettre que cet homme tue le caissier. Voler par nécessite oui mais tuer pour tuer non. Noah laissa le maire terminé, parce que ce qu’il disait être vraiment intéressant et très vrai. Il s’oubliait, il ne pensait pas à lui parce qu’il avait honte, honte du mal qu’il avait fait à ses proches durant ces années. « Je n’avais jamais vu les choses ainsi… j’ai toujours pensé que je devais me faire pardonner, me faire tout petit, dire oui à tout et suivre. » Il marqua une pause « Si je ne suis pas heureux, personne ne peut l’être autour de moi. » Si Noah ne vivait pas mais suivait ou subissait pour ne pas blesser ou pour faire plaisir, il ne serait pas totalement heureux et ne l’étant pas il affecterait forcement son entourage comme ses enfants qui ne pourraient pas vivre paisiblement avec un père malheureux et jamais stable. « C’est tellement bête et simple, à croire que j’ai mis mon cerveau de côté. »


_________________
REMEMBER
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Imran Johar
MISTER MAYOR


› MESSAGES : 554
› EMMENAGEMENT LE : 01/12/2013
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : VEUF, EN COUPLE AVEC NEELA MEYERS ;
› QUARTIER : PALM AVENUE AVEC SA COUSINE ET SON NEVEU ;
› PROFESSION/ETUDE : MAIRE D'HUNTINGTON BEACH, PIANISTE, ECRIVAIN, PSYCHIATRE, PSYCHOLOGUE ET CHEF DU DEPARTEMENT DE PSYCHIATRIE DE L'HOPITAL ST-JOHN ;
› HB AWARDS : (2014) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; PERSONNAGE LE PLUS MÉCHANT ; COUPLE LE PLUS IMPROBABLE AVEC NEELA ; COUPLE QUI DEVRAIT SE FORMER AVEC NEELA ; SEX SYMBOL SENIOR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX SYMBOL SENIOR ; HOMME PARFAIT ; MEILLEUR FACEBOOK ; SECRET LE PLUS INTÉRESSANTE . (2016) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ET ORIGINAL; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE A LA VIE LA PLUS COMPLIQUÉE ; SEX SYMBOL SENIOR ; MEILLEUR SECRET DÉVOILÉ
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : FARHAN AKHTAR, THE SPICY ONE.
› COPYRIGHT : ELOW' + DELICIOUS-FARHAN (GIFS)

MessageSujet: Re: Quand Laurel rencontre Hardy.   Mar 16 Aoû - 13:03



quand laurel rencontre hardy
noah s. harper — imran johar



Le monde n’était pas un endroit facile. Il y a tant d’obstacles, tant de défis qu’il était parfois difficile de faire la part des choses. De savoir ce qui était nécessaire et ce qui ne l’était pas. La plupart des gens que voyaient Imran, étaient dans un état conflictuel. Ils étaient coincés entre deux monde et ne savait pas quoi faire pour s’en sortir. Et puis il y a ceux qui ont les yeux fermés et qui refusent de voir la vérité ou même de la comprendre. Pour le psychiatre, il n’y avait pas de patient difficile, il n’y avait pas d’énigme compliqué et de défis trop compliqué. Il n’y avait que la nécessité de comprendre celui qui était en face de lui, de le comprendre mieux qu’il ne se comprenait lui-même. Imran était fort pour ça. Il savait lire les expressions, les tics, il savait lire les esprits. Quelques phrases de politesse pouvaient lui dire comment la personne en face de lui se comportait d’habitude. Noah n’était clairement pas un souci pour lui. Au contraire, Imran savait parfaitement qui il était. Comment il était. Chouchouté à la naissance car il était le dernier d’une grande famille. Il avait connu un monde entouré d’amour et de désirs comblés. Mais très vite, il est pris de court par le temps et se voit confronté à la dure réalité : il faut se battre pour réussir. Il faut se battre pour faire ce qu’il veut faire. Il est avocat, mais ce n’est certainement pas sa famille qui lui a payé son diplôme. Imran le voit bien dans son CV : il n’a pas été pistonné. Et il considérait sans doute sa vie comme étant parfaite lorsqu’il a trouvé Sophia. Lorsqu’ils ont eu Jamie. Une petite famille, un boulot monstre, une vie planifié et réglé à la seconde près. Noah est ambitieux, il vise haut, mais cela n’est jamais suffisant. Même s’il est le maitre de son cabinet, Imran le sent : ce n’est jamais assez. La quête du pouvoir est chose terrible. Elle ne finit pas. Ce qui explique la réputation de l’avocat. Une très bonne réputation à New York. Mais évidemment, tout ne reste pas aussi parfait et Noah sombre. L’alcool, la peine, la tristesse. Il a perdu sa femme et n’a pas le courage d’être là pour Jamie. Il n’a pas le courage d’être l’homme qu’il était autre fois alors il fuit. Il sait que la vie qu’il a construite par le passé, ce n’était pas pour lui, mais pour les autres. Pour elle. Alors forcément, son cabinet est plus petit, ses affaires plus simples et sa vie plus confuses. Il ne peut pas se poser, parce qu’il a peur. Peur de remonter pour retomber.

Quelque part, son inconscient ne voulait pas de stabilité. Alors son cœur joue avec les femmes. Son esprit ne veut pas écouter les limites et il se retrouve rapidement submergés par les problèmes. Aujourd’hui, c’est pire. Tout s’est écroulé, toute sa logique aussi. Sa femme est en vie. Noah avait changé après sa mort. Alors aujourd’hui, il refusait de croire en ce qu’il avait vécu après ça. Parce qu’elle était de retour. Et parce que ce qu’il était devenu ne lui plairait sans doute pas. Noah avait un vrai complexe personnel. Une vraie haine envers lui-même. Il n’était pas devenu un fantôme après la mort de Sophia. Il était devenu un autre. Un lui plus profond, plus noir, plus paumé. Une version de lui qui ne voulait plus croire en rien et qui préférait ne pas vivre quoi que ce soit complétement. Pourtant, Neela et Leah lui avait offert quelques choses. Des moments, des histoires qui avaient fait battre son cœur réellement. Trop réellement pour qu’il accepte aujourd’hui de le dire. Aujourd’hui, Noah veut simplement redevenir le même qu’autrefois, quitte à bêtement et naïvement croire qu’il peut rayer de sa vie les deux femmes qui avaient réussi à le rendre plus vivant durant ses pires moments. Il se voile la face en disant que de toute façon, il leur a brisé le cœur, que de toute façon, ce n’était pas rattrapable. Que c’était fini. Mais Noah est bel et bien celui qui a tout fini.

Imran sentait que Noah se focalisait beaucoup sur sa fille. Il était normal de sa part de vouloir être là, parce que durant toute ses années il avait été absent. L’idée de ne pas avoir eu le rôle de père dès la naissance de la petite, le poussait à se dépasser aujourd’hui. A tout faire pour changer ça. Pour combler ce vide. Mais aussi parce que Noah voulait être aimé par l’enfant. Il voulait être un « bon père ». Imran avait bien compris que pour Jamie, il avait été un papa gâteau. Toujours là, toujours prêt. Pourtant, c’était comme si Noah en oublier Maya et Mason. Comme si le fait que sa relation soit compliquée avec Neela et Leah justifie que sa présence ne soit pas aussi nécessaire avec eux qu’avec Lily. Il y avait une différence entre être un bon père pour sa fille, et un bon père pour ses enfants. La tasse de thé désormais sur la table, Imran se penche légèrement regardant Noah droit dans les yeux. C’était le moment de balancer tout ce qui devait être dit. Sur la vie, sur lui. Croisant désormais les bras, Imran observait. Il voyait dans les yeux de Noah une compréhension total.

« - C’est des choses qui arrivent. » Imran continuait d’observer Noah. « - Surtout lorsqu’on est incapable de voir le mal qu’on a causé, parce qu’on est nous-même dans un mauvais état. » Noah étant de flou, il imposait ce flou aux autres. Et donc Neela et Leah. Jamie même. Et la liste était sans doute longue. « - Vous savez, vous êtes arrivez ici avec une question. Un problème. Votre femme est en vie. Ce que vous avez immédiatement fait, c’est envisager de reprendre la vie que vous aviez avec elle, je me trompe ? Vous l’avez dit vous-même : vous voulez de cette famille. Mais n’oubliez pas les dernières années. N’oubliez pas ces gens qui vous ont vu, que vous avez fait souffrir aussi. N’oubliez pas qui vous étiez sans elle, parce c’est aussi un part de qui vous êtes aujourd’hui. »


_________________




    — I got a shadow and he wants me to come clean I wanna be the one that your love can heal •

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah S. Harper
lama en évolution


› MESSAGES : 476
› EMMENAGEMENT LE : 07/12/2012
› AGE : 42
› STATUT CIVIL : Je suis le fils d'Eleanor Harper, une femme au grand coeur. J'ai été marié durant plusieurs année à Sophia avec qui nous avons eu un garçon : Jamie. Notre mariage prend fin lorsque l'on m'annonce son décés, je viens de découvrir il y a quelques mois qu'elle n'est pas morte. J'espère pouvoir renouer avec ma femme et redevenir l'homme bien que j'étais à ses côtés. Avec son retour j'ai découvert notre fille : Lily. Je suis également papa de la petite Maya Meyers et de Mason Stewart.
› QUARTIER : 2050 Palm Avenue avec mon fils Jamie ainsi que ma mère Eleanor.
› PROFESSION/ETUDE : Avocat - Ténor du barreau. A la tête de mon cabinet.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Sawyer E. Clarks - Harper M. Carrington - Samuel N. Hamilton - Charlie Keynes - Arizona R. Donroe - Elisabeth Howard & Erin R. Preston.
› CELEBRITE : Leonardo sexy, impressionant, magique DiCaprio
› COPYRIGHT : © Bazzart & Tumblr


MessageSujet: Re: Quand Laurel rencontre Hardy.   Mar 25 Oct - 16:06

Noah comprenait les paroles d’Imran mais ça ne pouvait pas tout arranger, ce n’était pas si simple, ça demandait forcement du temps. Il était motivé, parce qu’il savait que c’était sa dernière chance. Celle de pouvoir se faire pardonner auprès de ceux à qui il avait brisé le cœur, de pouvoir retrouver sa femme, celle pour qui il avait fait tant de choses. Tout semblait flou et compliqué, sûrement parce qu’il était dans un moment décisive de sa vie. Sophia était là, vivante, prête à reprendre leur histoire commune. C’était si simple que ça l’effrayait parce qu’il était du genre à ne pas croire aux miracles, et encore moins à la magie. Sophia était en vie, c’était surréaliste et il devait juste accepter le fait qu’elle soit de retour. Pour l’avocat qu’il était ce n’était pas chose facile, mais si il continuait à creuser, si il continuait à penser que quelque chose n’était pas normal dans ce retour il finirait par tout gâcher avec sa femme. Il savait jusqu’où pouvait aller ce genre de raisonnement. Il devait accepter son retour et cette chance que lui offrait le destin. Noah devait également accepter que cette fausse mort ait créé chez lui de l’alcoolisme, cette soif sans fin qui l’animait depuis le jour où elle avait quitté ce monde. Son alcoolisme était né parce qu’elle était décédée. Du soit disant assassinat de Sophia beaucoup de chose avait découlé, des choses sombres qui le hantaient et qui aujourd’hui revenaient encore à la surface. Parce que le décès de sa femme avait fait de lui un homme mauvais, un homme qu’il ne pouvait pas supporter dans le miroir. Il n’était plus Noah Harper, avocat brillant, père de famille exemplaire et homme d’une grande générosité. La mort avait eu un effet dévastateur. « Oui j’envisage cette option… celle qui me semble la plus… logique. » Sophia était sa femme, si elle n’avait pas été tué ou plutôt si elle n’était pas devenue amnésique ils seraient toujours ensemble, ils seraient toujours à New-York, il n’y aurait pas eu de cœur brisé, par de Neela, pas de Leah et il n’y aurait pas eu Maya et Mason… Ses enfants étaient sacrés pour lui, et si le prix à payer pour les avoir à côté de lui était d’avoir vécu la mort de sa femme il le payait, parce qu’il ne pouvait pas imaginer sa vie sans ces deux derniers enfants. « Je n’oublie pas… je ne peux pas oublier. » Il posa son regard sur sa montre, son planning était plutôt chargé et il voulait s’assurer qu’il n’était pas en retard même si il savait qu’Imran serait le premier à lui indiquer que la séance est terminée. « Vous savez il n’y a pas un jour où je ne me lève pas en pensant au mal que j’ai fait… je ne sais pas si un jour je me sentirai vraiment heureux, je crois que je ne pourrais pas tant que je ne me sentirai pas pardonner. Je sais que le pardon est une chose difficile à obtenir et je ne veux pas être pardonné pour les mauvaises raisons. » Il marqua une pause, pensant surtout à Neela qui était la seule à ne pas lui laisser de chance pour un nouveau départ. « Chaque matin je me réveille, j’observe l’homme que je vois dans ce miroir et je le hais… je le hais parce qu’il a fait du mal à deux femmes qui ne le méritaient pas, parce qu’il a donné la vie et a fui, parce qu’il n’a pas été un bon père pour son fils aîné, parce qu’il n’a pas pensé à sa mère inquiète de sa disparition…. Je hais l’homme que je suis devenu. Je ne le supporte pas… l’alcool est un bon moyen d’oublier quelques heures cette haine… un jour peut-être, peut-être que je serais pardonné. » Neela, Maya, Leah et Mason faisaient partie de sa vie et il ne voulait pas qu’il en soit autrement, il avait la chance de profiter pleinement de son fils grâce à ses bonnes relations avec Leah mais il ne pouvait pas voir sa fille seul, il était comme un prisonnier sous surveillance, il payait cher sa lâcheté. Il comprenait, il appliquait et attendait qu’un jour se soit diffèrent.

Spoiler:
 

_________________
REMEMBER
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Imran Johar
MISTER MAYOR


› MESSAGES : 554
› EMMENAGEMENT LE : 01/12/2013
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : VEUF, EN COUPLE AVEC NEELA MEYERS ;
› QUARTIER : PALM AVENUE AVEC SA COUSINE ET SON NEVEU ;
› PROFESSION/ETUDE : MAIRE D'HUNTINGTON BEACH, PIANISTE, ECRIVAIN, PSYCHIATRE, PSYCHOLOGUE ET CHEF DU DEPARTEMENT DE PSYCHIATRIE DE L'HOPITAL ST-JOHN ;
› HB AWARDS : (2014) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; PERSONNAGE LE PLUS MÉCHANT ; COUPLE LE PLUS IMPROBABLE AVEC NEELA ; COUPLE QUI DEVRAIT SE FORMER AVEC NEELA ; SEX SYMBOL SENIOR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX SYMBOL SENIOR ; HOMME PARFAIT ; MEILLEUR FACEBOOK ; SECRET LE PLUS INTÉRESSANTE . (2016) MEILLEUR PERSONNAGE MONEY DOESN'T MAKE HAPPINESS ; MEILLEUR PERSONNAGE MASCULIN ET ORIGINAL; COUPLE DE L'ANNEE AVEC NEELA ; PERSONNAGE A LA VIE LA PLUS COMPLIQUÉE ; SEX SYMBOL SENIOR ; MEILLEUR SECRET DÉVOILÉ
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : FARHAN AKHTAR, THE SPICY ONE.
› COPYRIGHT : ELOW' + DELICIOUS-FARHAN (GIFS)

MessageSujet: Re: Quand Laurel rencontre Hardy.   Dim 6 Nov - 14:40



quand laurel rencontre hardy
noah s. harper — imran johar



Des centaines de personnes étaient voir Imran avec des problèmes. Des milliers peut-être. Certains n’avaient pas le choix, étant dans des conditions qui les poussaient à être sous la responsabilité d’un psychiatre. D’autres avaient simplement de discuter. Parce que c’est nécessaire. Parce que c’est primordial de partager ce qui nous ronge, de pouvoir entendre de vive voix ce qui ne vas pas. Parler, en soi, est un remède. Le plus simple et efficace d’entre tous.

Pour Noah, tout était relativement compliqué. Il était en train de subir un nouveau tournant majeur de sa vie, avec l’apparition inexpliqué et presque miraculeux de son ancienne femme. Autant le dire tout de suite, Imran trouvait cette histoire très louche, très pénible et surtout invraisemblable. Mais ce n’était pas à lui de se questionner et Noah le faisait déjà. Sauf qu’il le faisait avec la peur de tout gâcher. La peur de détruire cette seconde chance qui lui était offerte. Parce que naturellement, Noah fonçait vers sa femme, sans se soucier de ces autres histoires. Il voulait croire à cette seconde chance, à ce nouveau départ, parce que sa vie était dans un état désastreux. Depuis la mort de Sophia justement, Noah enchainait les erreurs. Il avait donc besoin de retrouver un semblant de paix, un semblant de réconfort et de retour en arrière à une vie qu’il avait entre les mains. De ce décès, les démons de Noah étaient apparus. Accepter son retour, c’était comme chercher à renvoyer ces démons en enfer. Ce qui était tout à fait normal.

Mais comme le disait Imran : ce retour en arrière n’était pas totalement possible si Noah ignorer ces dernières années. S’il ignoré l’homme qu’il était devenu, aussi désastreux puisse-t-il être. De ne pas oublier Neela, Leah, Maya, Mason…

« - Vous êtes pleines de contradiction, Noah. Vous avez besoin du pardon, mais refuser d’être pardonner. » Imran jeta un bref coup d’œil à l’horloge plus loin. « - L’alcool est un moyen de vous perdre davantage. Il ne vous aide pas à oublier, mais à laisser de côté et parfois, à intensifier vos mauvais côtés. Attendre le pardon ne va pas changer les choses, si vous ne faites rien pour les obtenir. » Imran posa un regard direct à Noah. « - Vous ne supportez plus qui vous êtes à cause de ce que vous avez fait, vous avez conscience de vos actions et vous devriez utilisé ça pour réparer vos erreurs. Vous ne pouvez rien faire de pire que ce que vous avez déjà accompli, croyez-moi. »

Se relevant de son siège, Imran alla remplir sa tasse vide de thé bien chaud, tout en ajoutant : « - Il vous reste encore quelques minutes. Avez-vous envie de rajouter quelque chose ? » Il se tourna vers Noah, la tasse à ses lèvres, attendant une réponse. Noah tourné en rond, c’était un de ses plus gros problèmes. Il fallait donc l’aider à prendre conscience de ça pour qu’il fasse un pas de côté et qu’il avance, enfin.

_________________




    — I got a shadow and he wants me to come clean I wanna be the one that your love can heal •

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quand Laurel rencontre Hardy.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand Laurel rencontre Hardy.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mini-Event! || LES DENTS DE LAUREL
» [REQUETE] garder le wifi en continu meme quand telephone vérrouiller
» [RESOLU] Quand mon tel est en veille, il ne sonne pas...
» TSR HD, c'est pour quand?
» La télé depuis quand ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNTINGTON BEACH ™ ::  :: •• CENTRE VILLE :: •• SERVICES PRINCIPAUX :: L'HOPITAL ST JOHN-