AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Roy Kapur
BAD COP


› MESSAGES : 208
› EMMENAGEMENT LE : 19/09/2015
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : MARIÉ - MAIS PAS FIDÈLE ;
› QUARTIER : PALM AVENUE ;
› PROFESSION/ETUDE : PDG CHEZ KAPUR'S JEWELRY INDUSTRY ; CHEF DU CARTEL MEXICAIN CASA.
› HB AWARDS : (2016) PERSONNAGE LE PLUS AGACANT ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; PERSONNAGE LE PLUS CONNARD ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : OSCAR ISAAC ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;


MessageSujet: ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.   Sam 19 Sep - 22:30


Roy Juan 'El Trit’ador' Kapur
« Be miserable. Or motivate yourself.
Whatever has to be done, it's always your choice.
»




NOM : Kapur PRÉNOMS : Roy, Juan SURNOMS : Aucun. Mais dans le domaine de l’illégalité, on le surnomme El Trit'ador, raccourci de 'triturador' (broyeur). AGE : 37 ans DATE DE NAISSANCE : 14 septembre 1979, à Los Angeles NATIONALITÉ : Indienne, du côté de son père. Mexicaine du côté de sa mère. Américain de naissance. SEXUALITÉ : Hétérosexuel à tendance homophobe. SITUATION AMOUREUSE : Marié. EMPLOI/ETUDES : PDF chez Kapur's jewelery industry, une entreprise familiale de bijoux indiens de luxe. En parallèle, il mène une double vie. Il est notamment l'un des plus grands dealer de la côte ouest. Il est le chef du cartel mexicain Casa.NOM DU QUARTIER : Palm Avenue. ANIMAUX DE COMPAGNIE : Aucun. CHIFFRE PORTE BONHEUR : Aucun.


Ce qui définit Roy c'est sa confiance. C'est un homme qui n'a peur de rien et qui déborde d'assurance. Aller de l'avant est une chose facile pour lui. Il considère que la vie est trop courte pour ralentir la cadence et qu'il faut toujours voir plus loin. C'est cependant quelqu'un qui a perdu espoir, depuis longtemps. Gamin il se sentait impuissant, insignifiant. Alors, il a trouvé refuge dans la violence et le pouvoir que lui procurer la boxe. Il a beau être seul dans son métier, il a besoin de savoir qu'il marque les esprits. Il a besoin de captiver l'attention. D'être le centre des conversations. Et il le fait, rien que par sa présence. Il suffit qu'il entre quelque part et le tour est joué. Il s'est créé un vrai personnage au fil des années, incarnant cet homme mystérieux et attirant qui fascine. C'est loin de représenter qui il est en réalité. Dès son plus jeune âge Roy est un homme organisé, manipulateur. Il considère que c'est son devoir de toujours prendre la bonne décision, pour lui comme pour les autres. Pourtant, on pourrait très vite le croire égocentrique, voire égoïste. La vérité c'est qu'il ne pense pas à lui, jamais, mais plutôt à son travail et à comment la situation pourrait bénéficier son rôle et son entourage. Son travail compte énormément à ses yeux, c'est devenu une véritable partie de lui-même. Aujourd'hui, il ne peut pas faire la différence entre qui il est vraiment et qui il a été. Pour lui, un vrai dirigeant doit être quelqu'un comme lui. Quelqu'un prêt à faire tous les sacrifices nécessaires atteindre ses buts. Il se fait facilement des relations, mais tout cela reste superficiel. Il a beaucoup de mal à s'attacher aux gens, voyant cela comme une véritable faiblesse. C'est justement quelqu'un qui ne veut pas les montrer et qui veut faire croire, et croire lui-même, qu'il est au-dessus de tout ça. Derrière ces airs de robots se cache un coeur blessé, anéanti par des années de batailles. Il ne regrette pas la vie qu'il mène maintenant, bien au contraire. Il n'a jamais été aussi vivant qu'en étant ce qu'il était aujourd'hui, qu'en faisant ce qu'il faisait aujourd'hui. Du moins, c'est ce qu'il se dit. Il accorde beaucoup d'importance à la famille, à ses origines.  Il est fanatique des sensations fortes. La mort ne lui fait pas peur. Très peu de choses peuvent le déconcentrer. Il est capable de réfléchir en plein milieu d'une conversation. Il est très perspicace et a pris l'habitude de tout de suite analyser les personnes qui sont en face de lui. Après toutes ses années il a aussi développé une paranoïa suite à son métier. Il sait cependant faire la différence entre l'ennemi et une personne innocente.



Nous avons tous un passé, un présent et un futur.


When you start to fight
you forget your own face to become your enemy.
This is the way. If you want to win.



« - Vas-y ! » Se nettoyant le nez, Roy cracha le sang qui coulait dans sa bouche. Il s'était mordu la joue, rien de nouveau pour l'adolescent. À quatorze ans, il est plus grand que les autres. Il est aussi légèrement plus musclé à cause de ses entrainements. Son père l'avait prévenu, la boxe ne serait qu'un passe-temps. Mais pour Roy, c'était plus que ça. Évitant un coup; il frappe son adversaire sur le côté avant de l'envoyer valser avec un uppercut improvisé de la main gauche. C'était sa spécialité à lui. Il était gaucher, mais avait parfaitement appris à se défendre des deux façons. Il surprenait ensuite en changeant de tactique à la dernière seconde. « - Cours, cours ! » Un bruit se fit entendre et comme pour beaucoup des garçons présents dans la rue, Roy se mit à courir. Peu importe qui se trouvait derrière lui, il se mit à courir jusqu'à ce que l'air ne puisse plus lui fournir assez d'énergie et qu'il tombe à terre. Ses jambes n'étaient plus qu'étrangères à son corps et prenant conscience qu'il était au milieu de nulle part, il se mit à rire. Il voyait mal, à cause d'un coup qu'il s'était pris au visage. D'ailleurs, il savait qu'il n'était pas beau à voir et que sa mère allait en faire tout un plat. Heureusement pour lui, il était supposé dormir chez un ami ce soir, alors il était tranquille. Quelques secondes plus tard, alors qu'il s'amusait à compter les étoiles, un garçon se posa à côté de lui. « - Tu l'as mis K.O ! Putain ! K.O, frère ! La bande de Casa va pas kiffer, sérieux. Mais on s'en branle ! C'était épique ! Épique ! » Diego se mit à rire, permettant ainsi à Roy de rire à son tour. Il avait tendance à exagérer, mais c'était ce qu'il y avait d'attachant chez lui. Depuis qu'ils étaient enfants, ils avaient pris pour habitude de trainer ensemble. Il faut dire que malgré son look, Diego était un vrai gosse de riche. Ses parents avaient fait fortune avec un restaurant et désormais ils en avaient trois sur toute la côte ouest ! « - Mais t'es un grand malade, tu le sais ça ? » Diego se tourna vers Roy, arrêtant de fixer les étoiles. Roy lui ne bougea pas. D'un côté, c'était douloureux et de l'autre, il était très bien comme ça. « - Il n'avait qu'à pas me chercher. » « - Ouais, je sais. C'est fou ce que t'es sensible mon gars. Dit, tu vas défoncer tous les vieux qui t'insultent de PD ou juste que celui-là n'avait pas une tête qui te convenait ? » Roy se mit à rire de nouveau. « - Bah quoi ? Il t'a insulté, non ? Ne me dit pas que t'es juste suicidaire ! » Roy ria de plus fort, au point où la douleur se fit sentir. Il se tourna ensuite vers son ami, cherchant à reprendre une respiration normale et pour cesser de gigoter. « - Il m'a appelé Ray. » Il se mit à rire de nouveau. « - Ray putain ! » « - T'es con, bordel ! » Diego riait aussi désormais. Les jeunes qui intégraient les mafieux du coin, à Los Angeles, ce n'était pas nouveau. Celui-là était aussi boxeur, mais comme il était plus âgé, Roy ne lui avait jamais parlé. Sauf qu'il avait défoncé son petit frère lors d'une compétition et forcément, ça avait touché l'honneur de la famille. Par conséquent, il s'était mis en tête de rétablir l'équilibre… malgré ses quatre ans de plus, il avait échoué. Roy n'était pas quelqu'un de facile à abattre.


I don't have friends,
It's just you.
And it's enough.


« - Tu as fait quoi ? » Assis sur le rebord de la fenêtre, Roy fumait. Des nuages de nicotines s'évaporaient par la fenêtre à peine ouverte. Il n'avait pas le droit de fumer dans sa chambre, mais il s'en fichait. Il n'avait pas envie de sortir et de se prendre la pluie. La météo au Massachusetts n'avait rien à avoir avec celle de Los Angeles et de la côte ouest. Il était clair que Roy était en manque de soleil, mais ses études passaient avant tout. C'était ce que son père lui avait toujours dit. « - Tu profites que je sois à 500 kilomètres pour me balancer ça à la figure, avoue ? » C'était pénible, cela se voyait sur le visage de Roy. Il n'aimait pas ce que Diego lui apprenait, vraiment pas. « - J'ai de l'argent tu sais, mon père pourrait… » « - Ton père pourrait faire quoi ? Toi et moi on sait qu'il ne bougera pas le petit doigt. À partir du moment où on a perdu le premier restaurant, ton père a cessé de parler au mien et tu le sais. » Diego s'emportait, mais il essayait de se contenir. Ses parents étaient sur le point de perdre leur dernier restaurant. C'était la crise chez eux et les dettes commençaient déjà à se faire sentir. « - Je pourrais te donner… » « - Non. Ce qui est fait et fait. il n'y a pas de retour en arrière dans ses choses-là, frère. Je vais me démerder, t'inquiète. Mais je voulais te prévenir, c'est tout. » Écrasant sa cigarette sur un journal qui était là, Roy ferma les yeux un instant. Il prit une grande respiration avant de briser le silence. « - C'était vraiment la seule solution ? » « - Yep. » « - Tu sais comment fonctionne Casa. On a côtoyé pas mal des membres du cartel. Tu sais que si tu foires une fois… » « - Je sais. » La main de Roy passait devant son visage avant de s'engouffrer dans ses cheveux. « - Alors tu m'appelles pour dire Adieu, au cas où ? » Diego se mit à rire, légèrement. Il savait que Roy disait la vérité. Qu'au fond, c'était ça. Que c'était bel et bien la raison de son appel. « - On est jeune sérieux, tu aurais pu attendre avant d'aller vers eux. » « - Non, frère. Je pouvais pas. T'as pas idée de la merde dans laquelle sont mes parents. Et puis avec les contacts que j'ai, ça peut le faire. J'suis pas aussi fort que toi, mais crois-moi, je sais me débrouiller. Fais-moi confiance. » « - Diego, fait attention à toi. Tu veux. J'en ai pour un moment ici, moi. Survis jusqu'à ce que je rentre, veux-tu ? » De nouveau un silence. Roy débutait ses études et pas n'importe où. La plus grande université du pays lui ouvrait les bras. Diego aurait dû venir aussi, il avait été accepté vu son génie, mais ses parents n'avaient pas de quoi payer les frais. Finalement, il s'était inscrit ailleurs, mais il n'avait pas dit où. Roy savait désormais que la réponse était simple : nulle part. « - Je survivrais, promis. »


I am not who I am supposed to be because of you.
In the flame, I stand.
And at the end, I fall with a face who isn't mine.


Il vit le poing de son père se cogner contre le mur juste à côté. Cela n'avait pas l'air douloureux, mais Roy n'osait pas lever la tête pour voir l'expression sur son visage. « - C'est la dernière fois. Tu m'entends ? » La respiration de Roy se fit plus intense, mais il chercha à le dissimuler. « - Je veux plus voir ton nom à ces concours. C'est terminé. Ce soir, je veux tu me donnes tes gants. Je veux que tu les brûles et que tu mettes un terme à tout ça dès que le résultat sera donné. Compris ? » Roy leva légèrement les yeux. Le voilà, le visage qui l'effrayait temps. Le visage de celui qui dirigeait sa vie d'une main de fer. Par automatisme, il chercha à soutenir son regard. Il ne voulait pas se montrer faible, il ne l'était pas d'ailleurs. Non, il ne l'était plus. Ce n'était plus un enfant qui avait besoin de coup pour savoir ce qui devait être fait ou non. Mais pourtant, à 23 ans, tout ce que Roy arrivait à articuler fut un faible : « - Oui, père. » Il baissa de nouveau la tête, le regard sur ses mains gantées. Ils allaient bientôt annoncer son entrée. Il était déjà complètement stressé, c'était la finale après tout. Et Roy était un gagnant. Il ne supportait pas l'idée de perdre, mais son père venait de rajouter une pression supplémentaire. « - Bien. » Sans rajouter quoi que ce soit, le chef de la famille Kapur se retira. Roy regarda son ombre disparaitre. Il y avait toujours eu quelque chose d'étrange dans leurs relations, comme si Roy n'était jamais à la hauteur. Il avait bien fini par comprendre, en grandissant, que c'était à cause de son physique. Il avait ses yeux, oui, mais il ressemblait beaucoup plus à sa mère. Il n'avait rien d'Indien et même lorsqu'il parlait parfaitement la langue et qu'il s'habillait traditionnellement, on le regardait toujours d'une manière différente. Son père haïssait ça. Il ne le supportait tellement pas qu'il essayait toujours de donner à son fils plus d'importance encore. Afin qu'il soit meilleur que les autres. Qu'il écrase les autres. Essayant de se vider l'esprit, Roy se cogna les mains commençant à bouger les jambes pour s'échauffer avant de se montrer. Protège-dents en bouche, sa tête alla de droit à gauche pour faire craquer sa nuque. Finalement, un rayon de lumière lui arriva en pleine figure le temps qu'il monte sur le ring. Une musique démarra, quelqu'un parla, les gens hurlèrent. Roy chercha du regard son père, mais il savait. Il n'était pas resté. Il ne restait jamais.


If two pieces can become one,
one can become two,
and two can become nothing.


Les yeux rivés sur l'océan, Roy attendait, impatient. Voilà une heure qu'il était assis là, confronté à ses propres pensées. Il y avait des moments où il avait hésité à tout laisser tomber, se lever et partir, mais son instinct le lui interdisait. Son téléphone tournait entre ses doigts, comme un jouet qui finirait par finir à la poubelle, brisé. Un bruit captiva alors son attention, le poussa à fermer les yeux une seconde pour se tourner vers la route derrière lui. Diego venait de se garer rapidement sur une place de parking vide. Ne voulant plus perdre une minute de plus, Roy fini par se lever, rangeant son téléphone dans la poche intérieure de sa veste. Il est beau dans son costume tout neuf. Il fait propre sur-lui, digne représentant d'une famille où les apparences comptent plus que tout. Diego à côté, ne ressemble plus à rien. Huit mois qu'ils ne s'étaient pas vus et son ami était désormais transformé. « - T'étais où ? » Diego s'arrêta, retirant ses lunettes de soleil. « - Calmos, j'ai eu un petit souci, mais j'suis là non ? J'dois avoir quoi ? 10 mins… » « - 54 minutes de retard. » L'Indien lança un coup d'œil à sa montre, avant de rajouter. « - Tu veux les secondes aussi ? » « - Qu'est-ce qui te prend, putain ! Arrête de faire ton prétentieux et viens me faire un câlin ! » Le sourire aux lèvres, il ne s'attendait pas à ce que Roy tende la main. Il lui disait clairement de ne pas avancer plus loin et le sérieux qui se dégageait de son visage était presque effrayant. Au point où Diego en perdit rapidement le sourire. « - Tu me fais quoi là ? » « - Depuis quand ? » Cette question semblait avoir une valeur sûr pour Roy, mais elle était incompréhensible pour Diego. « - De quoi tu… » « - Depuis quand tu te drogues, Diego. » Embarrassé par la réflexion de son ami, Diego recule. Un sourire gêné tente de recoller les morceaux, mais son identité venait de s'effondrer. « - Depuis quand ?! » La conversation venait de prendre une tournure inattendue, ce qui ne plaisait pas forcément à Diego qui gigotait, sans trouver à répondre avant de finalement baiser les bras. « - Qu'est-ce que ça peut te faire, frère. J'fais ce que je veux. » « - Idiot ! » Ils avaient vingt-cinq ans, pas seize, mais Roy était toujours le même. Quand les choses dépassaient un certain seuil de tolérance pour lui, il s'emportait. Il poussa ainsi violemment son meilleur ami, avant de reprendre la parole, en colère. « - Regarde-toi bon sang ! Tu tiens à peine debout ! Tu rentres même pas dans ton tee-shirt ! Regardes-toi ! » C'était douloureux, pour l'un comme pour l'autre. « - Comment t'as pu être aussi con pour tomber là-dedans ! » « - La ferme ! » Diego était plus grand que Roy, mais Roy était plus puissant. Physiquement et mentalement. Ils avaient grandi ensemble, appris ensemble. Mais aujourd'hui, ils étaient comme deux parfaits étrangers. « - T'as rien à dire, Roy. T'étais pas là. T'es jamais là. »


Even in the flame I stand,
waiting for the devil himself,
until I realised it was always me.


À chacun de ses pas, il entendait un craquement produit par les morceaux de verre qui se trouvaient sur le sol. De la fumée l'empêchait de respirer comme il le souhaitait, mais le plus difficile était d'arriver à voir dans ce désastre. Un mouchoir en tissu sur la bouche, Roy s'avançait avec prudence. Il venait d'arriver quand le restaurant avait explosé. Certaines parties de l'endroit brûlaient, mais cela ne l'avait pas ralenti à entrer dans l'endroit. Un cri intérieur lui disait de ne pas faire ça, de ne pas entrer. De pas aller voir les cadavres qui se trouvaient là, mais son âme ne pouvait pas rester tranquille. Il voulait vérifier quelque chose. Il voulait être certain, effacer les doutes qui planaient sur sa tête aussi vite qu'elles étaient apparues. L'odeur était insoutenable. Il y avait des corps un peu partout, des gens qui étaient venus manger ce soir et qui s'était retrouvé mêlé à une histoire qui n'était pas là leurs. Une femme encore vivante tenta de se dégager sous d'une table, mais Roy ne l'aida pas. Il continuait à s'avancer, ignorant ses pleurs. Il sentait la pression prendre le dessus, son cœur accélérer. Les corps inertes devant lui étaient quasi impossibles à reconnaitre. Sans doute était-il au centre de l'explosion. La nausée semblait se faire de plus en plus fort, si Roy refusait de reculer. Il refusait d'apprendre par la presse ou la télévision que son ami était mort. Non, il ne pouvait pas l'être. Il ne pouvait… Il s'arrêta net. Ses yeux rougirent par l'émotion. Il sentait la force le quitter alors qu'il s'avança encore. Il manqua de tomber devant l'entrée de la cuisine. C'était fini. Il était mort. Diego était mort. Et Roy savait parfaitement que tout ceci n'était pas un accident. Alors que les larmes ne cessaient de venir, l'Indien se défoula sur le premier mur qui se présenta à lui. Il hurla, pleura, mais la colère en lui ne cessa pas. Il avait passé les derniers mois avec Diego, à l'aider. Il essayait de faire son mieux pour que son ami reprenne sa vie en main, en passant par son addiction à l'héroïne. Mais tout venait de s'effondrer. Ne supportant plus ce qu'il avait sous les yeux, Roy s'en alla, trébuchant parfois sur les débris devant lui. Une fois dehors, il entendit les pompiers arriver suivi d'ambulances. Roy n'avait plus la force de tenir debout et se laissa tomber à même le sol. Ses genoux touchèrent le béton avec impuissance alors que son regard suivait les flammes non loin. Quelqu'un l'aida à se relever, mais il refusa avant de finalement se retrouver assis devant une urgentiste. Il fixait le restaurant, il fixait sans pouvoir s'arrêter. Puis quelque chose à sa droite attira son attention. Deux hommes dans la foule. L'un d'eux présentait un tatouage le long de son avant-bras. Une tête de mort, traversée par une dague. Des roses rouges en fond et quatre lettres dispersés autour. C. A. S. A.


This day was the first,
this day was also the last.
Can you guess what I lost ?


« - C'est quoi ton nom. » Crachant par terre, Roy vérifiait son bandage qu'il retirait délicatement. « - Roy. Roy Kapur. » Un silence se fit. Ils étaient trois, au centre se trouvait le chef. Il était venu voir Roy juste après le combat. Il n'y était pas allé de mainmorte cette fois encore, anéantissant son adversaire de manière brutale. « - Kapur, hein ? Comme les bijoux, c'est ça ? » D'un simple signe de tête, Roy confirma les propos de l'homme en costume blanc. « - Ma mère adore cette merde. C'est drôle. N'empêche, un gosse de riches qui se bat dans la rue. Incroyable ! Pourquoi tu fais ça, petit ? Pas assez d'argent de poche ? » « - Pas assez de sang. » Il avait levé les yeux, fixant son interlocuteur sans la moindre gêne. Le voilà le visage de l'homme dernière le cartel. Le voilà le visage de l'homme qui avait décidé que Diego et sa famille méritaient la mort. « - Si tu as soif de sang, amigo, je peux te proposer autre chose que ça. Tu peux travailler pour moi. Me rendre quelques petits services. » « - Du genre ? » L'intérêt de Roy fit sourire Pedro Casa qui fit signe à l'un de ses gardes du corps de sortir deux cigares. « - Rien de bien compliqué. Certains de mes amis oublient parfois de me rendre ce que je leur ai prêté. Il me faut quelqu'un de convainquant. » Maintenant que ses mains étaient de nouveau libres, il alla les passer sous l'eau. Le contact du liquide sur ses mains engourdies lui fit le plus grand bien. « - C'est d'accord. » Lâchant un nouveau rire, Pedro prit les cigares. Il en coinça un entre ses dents avant de tendre l'autre à Roy, toujours essoufflé par le combat qu'il avait mené plus tôt. « - Tu as du sang Mexicain en toi, ça se sent. J'adore ça. Je te contacterais quand j'aurais besoin de toi, d'accord ? En attendant, tu peux arrêter les combats. Je te veux en pleine forme. Compris ? » « - Compris. » Le frappant sur la nuque, Pedro semblait ravi par la docilité de Roy. Il laissa l'Indien tranquille, quittant les vestiaires. Roy, quant à lui, fixer la porte qui venait de se fermer. Depuis la mort de Diego il était obsédé par Casa. La journée, il travaillait en tant que cadre chez Chopard, mais la nuit il reprenait la double vie qu'il avait longtemps menée avec son ami d'enfance. Sa mère ne cessait de se plaindre en disant qu'il devait se marier, fonder une famille, mais Roy refusait. Il mettait en avant son manque d'expérience au travail, le fait qu'il devait continuer à s'établir avant de faire quoi que ce soit. Il savait pourtant que ce n'était qu'une question de mois avant que sa mère ne commence à fixer des rendez-vous. De l'autre côté, son père restait plus distant. Ce qui était inhabituel. Roy sentait que quelque chose n'allait pas, mais ses fonctions au sein de l'entreprise étaient encore ridicules et avec ce qu'il avait en tête, il ne pouvait pas se permettre de fouiner. Il avait fini par comprendre que dans la vie, tout arrivait à un moment précis. Cela ne servait à rien de précipiter l'inévitable. Peu importe ce qui se passait dans la tête de son père, Roy avait un autre objectif. La mort de Pedro serait sienne.

Deux ans. Sa mère avait refusé son départ, mais Roy avait camouflé ça avec un « travail » à l'étranger qui pourrait lui permettre d'améliorer ses compétences au niveau des affaires à l'international. Deux ans, qu'il était en réalité au Mexique, à vivre chez Pedro lui-même. Grâce à son statut, aux relations de son père, Roy avait offert à Casa de nouveau contact. De nouveau deal qui valait beaucoup d'argent. Il ne récoltait plus de dettes aujourd'hui, il était le petit protégé d'un des hommes les plus dangereux du pays. À 29 ans, il était devenu son garde du corps personnel. Il avait vu et font des choses dont il ne se serait jamais cru capable. Il avait, durant tout ce temps, embrassé la part d'ombre qui existait en lui depuis toujours. Le mal qu'il contenait avait décidé de sortir pour faire de lui un monstre impitoyable. Il ne regrettait rien. Pas à aucun instant. La soif de sang dont il avait parlé était réel. Il en avait besoin, comme si cela était son unique façon de survivre. Un costume le jour, une arme la nuit. Roy sentait qu'il finirait par perdre la tête dans sa quête. Ce n'était qu'une question de temps avant que son âme ne soit déchirée entre deux mondes. Le businessman affrontant le criminel. C'était ce qui l'attendait à son retour. Il était condamné à vivre dans les mensonges les plus ardents, ceux qui allaient le brûler vivant jusqu'à la fin.


The end of a long history
is always the beginning of a another.
But it's not always a better one.


Le seul son que l'on pouvait entendre dans cette villa d'Huntington Beach, c'était les gouttes de sang qui tombaient du poing de Roy. Il n'y avait personne, à part lui et Pedro. Son regard fixait le visage qu'il avait sous les yeux, mais ce n'était plus réellement un visage. Roy avait tellement frappé qu'il était presque impossible de reconnaitre Pedro. La scène était la parfaite conclusion à un long voyage. Roy avait pris son temps, au point où il commençait à aimer ce qu'il faisait. À être le personnage qu'il s'était mis à jouer. Certains des hommes de Casa lui avaient donné un surnom. Il était El Triturador. Celui qui broyait ses victimes avec les mains. Rares étaient ceux qui connaissaient son vrai visage, parce que Pedro voulait qu'il continue à faire son travail de parfait héritier. Il voulait que Roy Kapur reste Roy Kapur aux yeux des autres. Quand il avait besoin de lui, il n'hésitait pas. Mais depuis Mexico, il avait une confiance aveugle en l'Indien qui avait aujourd'hui enfin montré son vrai visage. Il aurait pu tuer Pedro bien plus tôt. Il aurait pu en finir le soir même où il l'avait rencontré, mais Roy s'était embarqué dans quelque chose de bien plus grand. Il avait ruiné Casa. Il lui avait fait perdre le respect que ses hommes avaient pour lui. Sa femme s'était suicidé sous ses yeux et sa fille lui avait été retirée par la police mexicaine qui l'avait trouvé dans un état pitoyable. Il y avait des choses que même lui ne pouvait pas arranger. Roy s'était chargé de le faire sombrer, de lui faire connaitre une peine impossible à supporter. Le grand Pedro Casa avait vécu la pire année de sa vie, commetant ainsi erreur sur erreur. Et maintenant il n'était plus rien. Il méritait de n'être plus rien. « - Patron, il faut que vous… » Un visage apparut dans le jardin. C'était Jim. L'un des hommes de Pedro. « - Cours, niño. » La voix de Roy était grave, pleine de sous-entendu. Le jeune garçon devant lui n'attendit pas plus longtemps pour s'en aller, courant aussi vite qu'il le pouvait. Un sourire sur les lèvres. Pedro Casa était mort.

Allongé sur le toit de son immeuble, Roy regardait les étoiles. Sa gorge se serra et les larmes apparurent. Comme un enfant, il se mit à pleurer tout ce qu'il avait sur le cœur. Il se mit à comprendre que malgré tout ce qu'il avait fait, il y aurait toujours ce vide au fond de lui. Son frère lui manquait. Diego avait été son pilier durant des années. La seule personne à lui dire de suivre ses rêves, de faire ce qu'il a envie de faire. La seule personne à lui dire qu'il était très bien comme il était. Que c'était suffisant. La seule personne à avoir été fière de lui, de ce qu'il devenait et de ce qu'il entreprenait. Finalement, par vengeance, il s'était laissé tomber dans un monde qui n'était pas le sien. Il était devenu autre chose, à l'opposer de ce qui avait rendu son ami si fier. Alors Roy pleurait. Il pleurait plus fort qu'au départ, hurlant presque à plein poumons. La peine était toujours là. Elle était toujours présente. Et il était seul. Les journaux avaient dit que la mort de Pedro Casa était une bonne chose, mais Roy ne voyait pas les choses comme ça. Alors qu'il continuait de pleurer, il sentait au plus profond de lui que l'homme qu'il avait hais était encore vivant, dans son esprit. Dans ses gestes et dans sa cruauté. Roy était devenu l'homme qui avait tué Diego. Il ne pourrait jamais changer, c'était trop tard maintenant. Car depuis la mort de Pedro, tous les hommes du cartel s'étaient tournés vers lui et Roy n'avait pas refusé la couronne qu'on avait posée sur sa tête.


I'm just like you, I can do this.
I'm your only son,
I have this in my blood.


« - Fait de moi le nouveau PDG et j'arrangerais ça. » Le père de Roy l'observait. Son fils n'était plus le même, il s'en était rendu compte. Il n'était pas aveugle. « - Fait-le et je te garantis que nous ne perdrons pas l'entreprise que grand-père et toi aviez mis sur pied. » Il y avait de la confiance dans sa voix. Une chose nouvelle et étonnante. « - D'accord. Je te donne six mois. Si en six mois tu n'as pas amélioré la situation, alors tu feras ce que je veux, sans poser la moindre question. » Roy savait qu'il était capable de reprendre l'entreprise de son père. Il ne doutait pas de ses capacités et il savait où trouver une partie de l'argent dont il avait besoin. Il pouvait le faire, mais son père parlait comme s'il savait par avance quoi faire en cas d'échec et c'était la preuve que Roy ne serait jamais à la hauteur. Comme toujours, c'était un coup de poignard dans le cœur et malgré toutes ces années, devant son père, Roy restait toujours le pauvre petit garçon qui n'avait pas le bon visage. « - Qu'as-tu en tête ? » Amusé par la réaction de son fils, Kamal Kapur se leva pour se remplir un verre. « - Tu sais, je dois te remercier. Tu as refusé toutes les filles que ta mère t'a présentées et je n'ai rien dit. J'étais prêt à te laisser le choix. Mais maintenant, je dois avouer que c'est parfait. Parce que si tu échoues, fils, tu épouseras l'une des filles d'Arjun. Tu te souviens d'Arjun Raichand ? » Il fixait son fils droit dans les yeux, comme s'il attendait que celui le défi du regard ou qu'il le contredise. C'était toujours la même chose entre eux. Roy ne pouvait pas se rebeller contre son père, il ne l'avait d'ailleurs jamais fait. Comme toujours, il ne contestait pas son autorité. Comme toujours, il baissa les yeux. « - D'accord. »


With every failure
there is a punishment.
Mine is you.


La musique en fond rappelait à Roy qu'il était en Inde. Les habitants de la ville le regardaient souvent comme un parfait étranger, mais lui il comprenait parfaitement chaque mot que l'ont prononcés derrière son nom. Il maîtrisait l'Hindi aussi bien que l'Anglais, mais pas seulement. Il parlait aussi Malayalam, Tamoul et Télougou. Il avait aussi quelques bases en Benjali et Gujarati, le fruit d'une éducation poussée pour faire de lui le gendre idéal. Assis entre sa mère et son père – sa mère qui parlait parfaitement la langue aussi – il attendait. Il jouait le jeu. Les parents discutaient, mettant en avant les qualités de leur unique fils alors que Roy se contentait de sourire et de répondre avec la plus grande des politesses. La sœur de la fameuse Naina était présente également, ainsi que d'autre membre de la famille dont Roy finirait par retenir le nom. « - Stanford ? C'est une sacrée université. » Buvant son thé, la mère de Roy ajouta : « - C'est la meilleure université en matière de business. Contrairement à d'autres écoles, elle accueille beaucoup moins d'étudiants et réussir à l'intégrer c'est un exploit. En sortir avec les félicitations, c'est encore plus impressionnant. Nous sommes fières de notre Roy pour ça. » Elle se tourna vers son fils, lui caressant le dos affectueusement. « - Je lui ai laissé le temps de se faire sa propre expérience avant qu'il me rejoigne et c'est beaucoup mieux ainsi. Tu as bien vu le souffle nouveau qu'il a apporté à nos bijoux. » Arjun semblait parfaitement d'accord avec ce que disait Kamal. « - Pourquoi avoir attendu autant d'années avant de trouver une femme ? » Roy savait que cette question finirait par être posé. Il avait d'ailleurs préparé sa réponse, étant du genre à anticiper. Mais son regard croisa celui de la fameuse Naina, parfaitement vêtu et maquillée. La voilà qui entre, un doux sourire sur les lèvres. Elle dépose devant les invités un plateau de gâteaux avant de s'asseoir près de sa sœur. Elle garde les yeux baissés, sachant que c'est ainsi que les choses doivent se passer. « - Jusqu'ici, je n'avais pas trouvé la personne qui me convenait. » Et la conversation reprit jusqu'à laisser à Roy l'occasion de parler seul à seul à Naina. Il ne lui posa que très peu de questions, cherchant surtout à la faire parler. Il donnait l'impression d'être intéressé et c'était exactement ce que son père voulait qu'il fasse. Car ce mariage, il n'en voulait pas, mais il n'avait pas le choix.


This is my destiny now
a monster until the last moment
enjoying every bad things.


« - Tu vas garder ta bague ? » Roy posa son verre, riant de bon cœur. « - Non, non… » Il retira l'anneau qu'il avait son doigt qu'il rangea dans son portefeuille, avant de se tourner vers son ami. Pinky était un sikh, il s'était installé à Huntington Beach il y a quelques années. Il avait commencé par conduire un taxi avant que Casa ne le recrute pour lui servir de chauffeur. C'était la première personne que Roy avait convaincue à être de son côté et désormais c'était son bras droit. « - Tant mieux ! Parce que ce soir, tu as le choix ! » il se tourna, verre en main, regardant la salle. Il y avait beaucoup de monde au Diamond's ce soir-là. Beaucoup de femmes, beaucoup de musique, beaucoup d'alcool. Observant le monde qu'il y avait là, Roy fit signe à son ami. Une blonde plus loin avait capté son regard. Elle n'était pas seule. « - Les deux là-bas. » Sans rien rajouter, il posa son verre et se retira dans une démarche de roi. Une fois dehors, il monta dans une voiture. « - Alors ? » Lee le regarda, vérifiant ses informations sur sa tablette. « - La livraison a été faite et l'argent est actuellement sur l'un de tes comptes offshore. » Roy croisa les bras. « - Bien. La livraison de mardi est prête ? » Il glissa son regard vers Lee, qui continua de fouiner dans sa tablette sans lever les yeux. La jeune femme restait toujours neutre, quoi qu'il arrivait, quoi qu'elle puisse voir. Roy l'avait choisîtes pour ça. Elle démontrait une force de caractère et une stabilité dont lui-même ne saurait faire preuve. Veuve, elle élevait seule sa fille depuis son arrivée en Amérique et lorsque Roy avait anéanti le cartel chinois sous l'ordre de Casa, il lui avait laissé la vie sauve. A l'époque, elle parlait à peine l'anglais et se contenait de remplir des sacs d'héroïne en plus de son travail de femme de ménage. Elle n'avait toujours pas les papiers américains, mais ce n'était qu'une question de mois depuis qu'elle travaillait pour Roy. Elle était aussi sa secrétaire au sein de Kapur's Jewellery.  « - Il manque trois kilos qui devraient arriver samedi. Ce qui laissera le temps à tes hommes de préparer les paquets pour Mardi. » Il grogna, signe qu'il n'était pas ravi d'entendre ça. Il en profita pour sortir une cigarette du paquet qu'il avait dans les poches. Il fit signe à Lee de venir lui allumer sa cigarette, ce qu'elle fit sans poser de question. Elle s'installa sur ses genoux, sorti un briquet de sa poche et en fit sortir une flamme qui les éclaira à peine dans la limousine. Deux coup se firent entendre et Lee sortie de la voiture avant que deux autres filles n'entrent. La fête pouvait commencer.


Derrière l'écran :

Coucou tout le monde, je débarque sur H.B alors que personne ne me connaît alors autant faire les choses bien non ?! Tout d'abord il faut savoir que dans le monde des forums mon pseudo est elow, tandis que mon prénom est elodie, duh. Je suis âgé(e) de 23 ans et je vis actuellement du côté de toulouse. Ce que je fais dans la vie ? ça ne vous regarde pas :p Passons aux choses sérieuses, j'ai connu ce forum sur la planète titi, ma première impression en le voyant a été d'hurler. Côté rp je vous préviens que mes fréquences de connexion seront de 5j/7 et que mon niveau rp est de 700 à 3000 mots. Concernant mon personnage j'ai choisi oscar isaac comme célébrité, pas mal non ? Si vous avez bien lu ma fiche vous savez d'avance que je choisi Men's with style comme groupe ! Au fait j'allais oublier le code du règlement code validée par moi-même. A bientôt sur le forum ♥


Dernière édition par Roy Kapur le Sam 26 Sep - 14:00, édité 26 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neela Meyers
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 15850
› EMMENAGEMENT LE : 02/03/2013
› AGE : 31
› STATUT CIVIL : en relation passionnelle avec son cheeseburger parce qu'il n'y a que ça de vrai. en couple avec imran devil johar et il est boiling hot. maman de la petite maya meyers aka cutest baby girl ever.
› QUARTIER : presidente drive.
› PROFESSION/ETUDE : médecin, chirurgien cardiaque.
› DOUBLE COMPTE : naya m. quinton, la garce sublimissime que tout le monde déteste + taleisha campbell, aka da delicious cookie.
› CELEBRITE : vidya balan.
› COPYRIGHT : ranipyaarcreation.


MessageSujet: Re: ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.   Sam 19 Sep - 22:31


_________________

le petit tumblr magique de neela meyers : tumblr

haske dikha go deewane ko, jo ho raha hai ho jaane do. dil ke uljhan zubaan pe, aati hai to aa bhi jaane do. yeh hoton ki narmi yeh sanson ki garmi mere liye hai bas mere liye hai. show your smile to this crazy man, and let whatever is happening happen. the trouble of my heart is on my lips, let whatever is coming come. the softness of your lips, the warmth of your breath are mine, only mine.” (sholon si, shabd)
Revenir en haut Aller en bas
http://ranipyaarcreation.tumblr.com/
avatar
Roy Kapur
BAD COP


› MESSAGES : 208
› EMMENAGEMENT LE : 19/09/2015
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : MARIÉ - MAIS PAS FIDÈLE ;
› QUARTIER : PALM AVENUE ;
› PROFESSION/ETUDE : PDG CHEZ KAPUR'S JEWELRY INDUSTRY ; CHEF DU CARTEL MEXICAIN CASA.
› HB AWARDS : (2016) PERSONNAGE LE PLUS AGACANT ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; PERSONNAGE LE PLUS CONNARD ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : OSCAR ISAAC ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;


MessageSujet: Re: ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.   Sam 19 Sep - 22:40

Yep, that's me.

_________________


    — every monster has a weakness, and I think you're mine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sameer Saxena
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 578
› EMMENAGEMENT LE : 23/08/2015
› AGE : 34
› STATUT CIVIL : Je suis son "ça", son petit cricket, sa "chose", difficile de définir ce duo si improbable..enfin c'est l'amour c'est comme ça.. ♥
› QUARTIER : Dans une chambre d'hôtel pour l'instant.
› PROFESSION/ETUDE : Avocat en droit des affaires qui est en train de remettre en question sa carrière.
› DOUBLE COMPTE : Miss Megha Qureshi
› CELEBRITE : Sidharth sexy Malhotra
› COPYRIGHT : RANIPYAARCREATION /OUISTIIIITIIIII <3

MessageSujet: Re: ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.   Sam 19 Sep - 22:41

Ahaha
  Roy c'est celui qui est fasciné par Neela, non ? Pour son caractère, tout ça tout ça... :D
En tout cas Oscar 

_________________
+ THE HEART WANTS WHAT IT WANTS.
J’étais très bien comme j’étais, occupé à me détruire, et puis tu t’es pointée et tu m’as dis de me bouger, et pour la première fois de ma vie j’ai eu l’impression que quelqu’un en avait quelque chose à foutre de ma gueule et que cette personne méritait que je fasse des efforts.


Dernière édition par Sameer Saxena le Sam 19 Sep - 23:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neela Meyers
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 15850
› EMMENAGEMENT LE : 02/03/2013
› AGE : 31
› STATUT CIVIL : en relation passionnelle avec son cheeseburger parce qu'il n'y a que ça de vrai. en couple avec imran devil johar et il est boiling hot. maman de la petite maya meyers aka cutest baby girl ever.
› QUARTIER : presidente drive.
› PROFESSION/ETUDE : médecin, chirurgien cardiaque.
› DOUBLE COMPTE : naya m. quinton, la garce sublimissime que tout le monde déteste + taleisha campbell, aka da delicious cookie.
› CELEBRITE : vidya balan.
› COPYRIGHT : ranipyaarcreation.


MessageSujet: Re: ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.   Sam 19 Sep - 22:42

ouais j'attire que des phénomènes

_________________

le petit tumblr magique de neela meyers : tumblr

haske dikha go deewane ko, jo ho raha hai ho jaane do. dil ke uljhan zubaan pe, aati hai to aa bhi jaane do. yeh hoton ki narmi yeh sanson ki garmi mere liye hai bas mere liye hai. show your smile to this crazy man, and let whatever is happening happen. the trouble of my heart is on my lips, let whatever is coming come. the softness of your lips, the warmth of your breath are mine, only mine.” (sholon si, shabd)
Revenir en haut Aller en bas
http://ranipyaarcreation.tumblr.com/

Invité
Invité



MessageSujet: Re: ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.   Sam 19 Sep - 22:44

re-bienvenue
hâte d'en savoir plus sur ton perso
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sameer Saxena
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 578
› EMMENAGEMENT LE : 23/08/2015
› AGE : 34
› STATUT CIVIL : Je suis son "ça", son petit cricket, sa "chose", difficile de définir ce duo si improbable..enfin c'est l'amour c'est comme ça.. ♥
› QUARTIER : Dans une chambre d'hôtel pour l'instant.
› PROFESSION/ETUDE : Avocat en droit des affaires qui est en train de remettre en question sa carrière.
› DOUBLE COMPTE : Miss Megha Qureshi
› CELEBRITE : Sidharth sexy Malhotra
› COPYRIGHT : RANIPYAARCREATION /OUISTIIIITIIIII <3

MessageSujet: Re: ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.   Sam 19 Sep - 22:46

héhé pour pas changer (a)
Hâte de lire l'histoire en tout cas :D

_________________
+ THE HEART WANTS WHAT IT WANTS.
J’étais très bien comme j’étais, occupé à me détruire, et puis tu t’es pointée et tu m’as dis de me bouger, et pour la première fois de ma vie j’ai eu l’impression que quelqu’un en avait quelque chose à foutre de ma gueule et que cette personne méritait que je fasse des efforts.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Roy Kapur
BAD COP


› MESSAGES : 208
› EMMENAGEMENT LE : 19/09/2015
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : MARIÉ - MAIS PAS FIDÈLE ;
› QUARTIER : PALM AVENUE ;
› PROFESSION/ETUDE : PDG CHEZ KAPUR'S JEWELRY INDUSTRY ; CHEF DU CARTEL MEXICAIN CASA.
› HB AWARDS : (2016) PERSONNAGE LE PLUS AGACANT ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; PERSONNAGE LE PLUS CONNARD ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : OSCAR ISAAC ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;


MessageSujet: Re: ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.   Sam 19 Sep - 23:00

Sam : malheureusement, je sais pas pourquoi mais semblerait qu'il kiff comment est Neela. CrayCray tout ça tout ça. Merci en tout cas :3

Sophia : Merci !!!

_________________


    — every monster has a weakness, and I think you're mine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neela Meyers
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 15850
› EMMENAGEMENT LE : 02/03/2013
› AGE : 31
› STATUT CIVIL : en relation passionnelle avec son cheeseburger parce qu'il n'y a que ça de vrai. en couple avec imran devil johar et il est boiling hot. maman de la petite maya meyers aka cutest baby girl ever.
› QUARTIER : presidente drive.
› PROFESSION/ETUDE : médecin, chirurgien cardiaque.
› DOUBLE COMPTE : naya m. quinton, la garce sublimissime que tout le monde déteste + taleisha campbell, aka da delicious cookie.
› CELEBRITE : vidya balan.
› COPYRIGHT : ranipyaarcreation.


MessageSujet: Re: ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.   Sam 19 Sep - 23:01

CrayCray ta race

_________________

le petit tumblr magique de neela meyers : tumblr

haske dikha go deewane ko, jo ho raha hai ho jaane do. dil ke uljhan zubaan pe, aati hai to aa bhi jaane do. yeh hoton ki narmi yeh sanson ki garmi mere liye hai bas mere liye hai. show your smile to this crazy man, and let whatever is happening happen. the trouble of my heart is on my lips, let whatever is coming come. the softness of your lips, the warmth of your breath are mine, only mine.” (sholon si, shabd)
Revenir en haut Aller en bas
http://ranipyaarcreation.tumblr.com/
avatar
Ally N. Fleming
super lama en quête de secrets


› MESSAGES : 4298
› EMMENAGEMENT LE : 17/07/2013
› AGE : 31
› STATUT CIVIL : Célibataire au cœur brisé, sorcière aux dents aiguisées. Dans une liaison réconfortante et passionnée avec les sushis. Entretient une relation à distance avec sa meilleure amie Jagger Dickens.
› QUARTIER : Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Médecin légiste fraichement diplomée, exerce à l'hôpital Saint John.
› CELEBRITE : Emma Stone
› COPYRIGHT : endlessly epic


MessageSujet: Re: ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.   Sam 19 Sep - 23:17

    Rere(...)bienvenuuuuuue
    Concurrence indirecte pour les bijoux, mais jte guette quand même Si tu veux découvrir la face femme d'affaire d'Hazel y'a moyen
    Hâte d'en savoir plus sur monsieur, en tout cas !

_________________


❝ it's part of me,
apart from me

My body is a cage that keeps me from dancing with the one I love, but my mind holds the key. I'm living in an age that calls darkness light; though my language is dead, still the shapes fill my head. I'm living in an age whose name I don't know; though the fear keeps me moving, still my heart beats so slow.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Roy Kapur
BAD COP


› MESSAGES : 208
› EMMENAGEMENT LE : 19/09/2015
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : MARIÉ - MAIS PAS FIDÈLE ;
› QUARTIER : PALM AVENUE ;
› PROFESSION/ETUDE : PDG CHEZ KAPUR'S JEWELRY INDUSTRY ; CHEF DU CARTEL MEXICAIN CASA.
› HB AWARDS : (2016) PERSONNAGE LE PLUS AGACANT ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; PERSONNAGE LE PLUS CONNARD ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : OSCAR ISAAC ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;


MessageSujet: Re: ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.   Sam 19 Sep - 23:33

haha of course je veux ! D'ailleurs ça serait pas mal d'exploiter ce côté d'Hazel pour toi ! Mais je garanti pas que Roy soit sympa (c'est pas Pacey, let's face it!)

Merci en tout cas

_________________


    — every monster has a weakness, and I think you're mine.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.   Sam 19 Sep - 23:39

Oscar, trop canon (désolé Soum'y a pris le dessus) lol
Neela elle attire tous les psycho haha, mdr Re-bienvenue, j'aime trop les personnalités de tes perso p'tit kiwi, ils sont souvent chtarbés mdr
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Roy Kapur
BAD COP


› MESSAGES : 208
› EMMENAGEMENT LE : 19/09/2015
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : MARIÉ - MAIS PAS FIDÈLE ;
› QUARTIER : PALM AVENUE ;
› PROFESSION/ETUDE : PDG CHEZ KAPUR'S JEWELRY INDUSTRY ; CHEF DU CARTEL MEXICAIN CASA.
› HB AWARDS : (2016) PERSONNAGE LE PLUS AGACANT ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; PERSONNAGE LE PLUS CONNARD ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : OSCAR ISAAC ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;


MessageSujet: Re: ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.   Sam 19 Sep - 23:43

J'dois t'avouer que celui-là est pas mal dans le genre des fous Merci ! ♥
(ouais, bave Soum' ! TU PEUX.)

_________________


    — every monster has a weakness, and I think you're mine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alvira Raichand
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 763
› EMMENAGEMENT LE : 17/07/2015
› AGE : 33
› STATUT CIVIL : Il est le criquet de mon Mushu; le Kanye West de ma Kim Kardashian; le Jay Z de ma Beyoncé; la flemme qui m'accompagne tous les dimanches après-midi; le premier love dont parle Tony Parker. Samèrelapute, hamesha and forever.
› QUARTIER : President drive
› PROFESSION/ETUDE : reine
› DOUBLE COMPTE : Tanye - West - Campbell ; Melissa - sheitan - Sullivan
› CELEBRITE : Deepika Padukone
› COPYRIGHT : Avatar : Fae ; signa : which witch


MessageSujet: Re: ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.   Dim 20 Sep - 0:11

genre, la signa Rolling Eyes
this is gonna be fun rebienvenue

_________________
True love never has to hide.
Beyond your darkness I'm your light. ✻ “True love brought salvation back into me. With every tear came redemption. And my torturer became my remedy. So we're gonna heal, we're gonna start again. You've brought the orchestra. Synchronized swimmers, you are the magician. Pull me back together the way you cut me in half.”
Revenir en haut Aller en bas
http://no-chillzone.tumblr.com/
avatar
Roy Kapur
BAD COP


› MESSAGES : 208
› EMMENAGEMENT LE : 19/09/2015
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : MARIÉ - MAIS PAS FIDÈLE ;
› QUARTIER : PALM AVENUE ;
› PROFESSION/ETUDE : PDG CHEZ KAPUR'S JEWELRY INDUSTRY ; CHEF DU CARTEL MEXICAIN CASA.
› HB AWARDS : (2016) PERSONNAGE LE PLUS AGACANT ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; PERSONNAGE LE PLUS CONNARD ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : OSCAR ISAAC ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;


MessageSujet: Re: ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.   Dim 20 Sep - 0:36

Je vois pas de quoi tu parles. Cool
Merci !

_________________


    — every monster has a weakness, and I think you're mine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Marissa I. Stewart
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 3901
› EMMENAGEMENT LE : 25/08/2012
› AGE : 33
› STATUT CIVIL : Deuxième fille d'Andrew & Isobel Stewart. Divorcée d'Eden Jefferson avec qui j'ai eu une fille prénommait Faith, nous avons perdu notre deuxième enfant. Soeur d'Emma et de Leah, les brunes les plus sexy de la ville après moi ! Je suis également la tante de la petite Lilou et du petit Mason. En couple depuis peu avec le très sexy Simon rencontré lors d'une mission humanitaire ♥
› QUARTIER : Actuellement à la recherche d'un nid douillé
› PROFESSION/ETUDE : Je dirige le service obstétrique de l'hopital, j'ai mis mon métier de côté depuis quelques mois. Je suis en pleine remise en question.
› DOUBLE COMPTE : Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Harper M. Carrington - Samuel N. Hamilton - Charlie Keynes - Arizona R. Donroe - Elisabeth Howard - Erin R. Preston & Zola Rosebury
› CELEBRITE : Sophia Bush (aa)
› COPYRIGHT : Cranberry.


MessageSujet: Re: ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.   Dim 20 Sep - 11:24

J'ai tellement hâte de lire ta fiche & de voir ce perso en action

_________________
La passion est un feu si ardent que même un fois éteint, il nous habite encore longtemps. C'est une pulsion si puissante qu'elle nous pousse dans les bras d'amours improbables. C'est une sensation si bouleversante qu'elle peut briser les murs que l'on avait érigés pour protéger notre coeur. C'est un sentiment si intense qu'il refait surface malgré les efforts déployés pour l'enterrer. Oui, de toutes les émotions, la passion est celle qui nous donne une raison de vivre, et une excuse pour commettre toute sorte de crimes.(desperate housewives)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jane Blackwood
super lama en quête de secrets


› MESSAGES : 1211
› EMMENAGEMENT LE : 13/08/2014
› AGE : 25
› STATUT CIVIL : no man's land | en relation secrète avec Eden J.
› QUARTIER : Pacific Lane, en coloc avec un chien renard et un irlandais maladroit
› PROFESSION/ETUDE : Blogueuse mode, Youtubeuse
› HB AWARDS : | 2016 Couple le plus improbable avec Eden
› DOUBLE COMPTE : Sam Watts, Alastriona O'Callaghan, Charles Wayne, Alexander Ballmer & Vikram Damji
› CELEBRITE : Niomi Smart
› COPYRIGHT : Brune + tumblr


MessageSujet: Re: ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.   Dim 20 Sep - 11:56

Re-bienvenue Doudou

_________________


'wandering soul in the sky
©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Roy Kapur
BAD COP


› MESSAGES : 208
› EMMENAGEMENT LE : 19/09/2015
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : MARIÉ - MAIS PAS FIDÈLE ;
› QUARTIER : PALM AVENUE ;
› PROFESSION/ETUDE : PDG CHEZ KAPUR'S JEWELRY INDUSTRY ; CHEF DU CARTEL MEXICAIN CASA.
› HB AWARDS : (2016) PERSONNAGE LE PLUS AGACANT ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; PERSONNAGE LE PLUS CONNARD ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : OSCAR ISAAC ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;


MessageSujet: Re: ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.   Dim 20 Sep - 15:44

Merci vous deux ! :)

_________________


    — every monster has a weakness, and I think you're mine.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.   Mar 22 Sep - 19:53

Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Roy Kapur
BAD COP


› MESSAGES : 208
› EMMENAGEMENT LE : 19/09/2015
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : MARIÉ - MAIS PAS FIDÈLE ;
› QUARTIER : PALM AVENUE ;
› PROFESSION/ETUDE : PDG CHEZ KAPUR'S JEWELRY INDUSTRY ; CHEF DU CARTEL MEXICAIN CASA.
› HB AWARDS : (2016) PERSONNAGE LE PLUS AGACANT ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; PERSONNAGE LE PLUS CONNARD ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : OSCAR ISAAC ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;


MessageSujet: Re: ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.   Mer 23 Sep - 22:48

Merciiiiiiiii (entre boxeur, je sens qu'on va se kiffer )

_________________


    — every monster has a weakness, and I think you're mine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sameer Saxena
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 578
› EMMENAGEMENT LE : 23/08/2015
› AGE : 34
› STATUT CIVIL : Je suis son "ça", son petit cricket, sa "chose", difficile de définir ce duo si improbable..enfin c'est l'amour c'est comme ça.. ♥
› QUARTIER : Dans une chambre d'hôtel pour l'instant.
› PROFESSION/ETUDE : Avocat en droit des affaires qui est en train de remettre en question sa carrière.
› DOUBLE COMPTE : Miss Megha Qureshi
› CELEBRITE : Sidharth sexy Malhotra
› COPYRIGHT : RANIPYAARCREATION /OUISTIIIITIIIII <3

MessageSujet: Re: ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.   Sam 26 Sep - 15:19

Alala ton histoire ! J'adore ! Je viens de vivre le truc à fond

_________________
+ THE HEART WANTS WHAT IT WANTS.
J’étais très bien comme j’étais, occupé à me détruire, et puis tu t’es pointée et tu m’as dis de me bouger, et pour la première fois de ma vie j’ai eu l’impression que quelqu’un en avait quelque chose à foutre de ma gueule et que cette personne méritait que je fasse des efforts.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Roy Kapur
BAD COP


› MESSAGES : 208
› EMMENAGEMENT LE : 19/09/2015
› AGE : 38
› STATUT CIVIL : MARIÉ - MAIS PAS FIDÈLE ;
› QUARTIER : PALM AVENUE ;
› PROFESSION/ETUDE : PDG CHEZ KAPUR'S JEWELRY INDUSTRY ; CHEF DU CARTEL MEXICAIN CASA.
› HB AWARDS : (2016) PERSONNAGE LE PLUS AGACANT ; PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; PERSONNAGE LE PLUS CONNARD ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : OSCAR ISAAC ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;


MessageSujet: Re: ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.   Sam 26 Sep - 15:46

awwwwwwww, mercii

_________________


    — every monster has a weakness, and I think you're mine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Marissa I. Stewart
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 3901
› EMMENAGEMENT LE : 25/08/2012
› AGE : 33
› STATUT CIVIL : Deuxième fille d'Andrew & Isobel Stewart. Divorcée d'Eden Jefferson avec qui j'ai eu une fille prénommait Faith, nous avons perdu notre deuxième enfant. Soeur d'Emma et de Leah, les brunes les plus sexy de la ville après moi ! Je suis également la tante de la petite Lilou et du petit Mason. En couple depuis peu avec le très sexy Simon rencontré lors d'une mission humanitaire ♥
› QUARTIER : Actuellement à la recherche d'un nid douillé
› PROFESSION/ETUDE : Je dirige le service obstétrique de l'hopital, j'ai mis mon métier de côté depuis quelques mois. Je suis en pleine remise en question.
› DOUBLE COMPTE : Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Harper M. Carrington - Samuel N. Hamilton - Charlie Keynes - Arizona R. Donroe - Elisabeth Howard - Erin R. Preston & Zola Rosebury
› CELEBRITE : Sophia Bush (aa)
› COPYRIGHT : Cranberry.


MessageSujet: Re: ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.   Dim 27 Sep - 18:40

Quelle fiche je savais que tu préparais quelque chose de dingue & là c'est juste
Hâte de le voir en rp

Je ne te rappelle pas les règles

_________________
La passion est un feu si ardent que même un fois éteint, il nous habite encore longtemps. C'est une pulsion si puissante qu'elle nous pousse dans les bras d'amours improbables. C'est une sensation si bouleversante qu'elle peut briser les murs que l'on avait érigés pour protéger notre coeur. C'est un sentiment si intense qu'il refait surface malgré les efforts déployés pour l'enterrer. Oui, de toutes les émotions, la passion est celle qui nous donne une raison de vivre, et une excuse pour commettre toute sorte de crimes.(desperate housewives)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lorelai Daniels
BAD COP


› MESSAGES : 473
› EMMENAGEMENT LE : 03/08/2013
› AGE : 41
› STATUT CIVIL : DIVORCÉE DEPUIS 2008. MÈRE ADOPTIVE DE KIRA. EN COUPLE AVEC 90% DES HOMMES DE LA VILLE ;
› QUARTIER : N°837 PALM AVENUE ;
› PROFESSION/ETUDE : DIRECTRICE ARTISTIQUE DE SA MAISON DE COUTURE (DANIELS) ET PRÉSENTATRICE TÉLÉ DE SON PROPRE TALKSHOW : TONIGHT WITH LORELAI DANIELS. EN GROS JE SUIS UNE STAR.
› HB AWARDS : (2013) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX-SYMBOL SENIOR (2014) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS AGAÇANT ; LE PERSONNAGE LE PLUS DRAGUEUR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS DRAGUEUR ; SEX SYMBOL SENIOR (2016) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS DRAGEUR ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : AMY ADAMS ;
› COPYRIGHT : ELOW ;

MessageSujet: Re: ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.   Dim 27 Sep - 18:47

Je te gardes des liens, of course ♥

_________________


    — When people can walk away from you, let them walk. Your destiny is never tied to anybody who left. •

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.   

Revenir en haut Aller en bas
 

ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ROY ▲ if you always look the past, you'll not see the future.
» Tales of the Past
» L'Ombre du passé / The shadow of the past
» [3DS] THE LEGEND OF ZELDA : A Link to The Past...le remake
» Gin'iro no Kami no Agito (Origin - Spirits of the Past)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNTINGTON BEACH ™ ::  :: •• LES CARTES D'IDENTITES :: •• FICHES VALIDEES-