AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 California State Prison, Los Angeles.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Harper M. Carrington
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 161
› EMMENAGEMENT LE : 24/12/2014
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : En couple avec la belle Callie Sorensen, cependant personne n'est au courant de cette relation. Je cache à tout le monde mon homosexualité...
› QUARTIER : Presidente Drive dans la villa familiale avec ma soeur Casey. Notre mère vit à New-York depuis quelques temps, notre soeur aînée Madison nous rend rarement visite tandis que notre frère Devon est actuellement en prison.
› PROFESSION/ETUDE : Je dirige le café Hometown, j'aime les gens & je pense qu'il n'y a rien de mieux qu'un café pour favoriser les rencontres & écouter les gens.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Samuel N. Hamilton -Charlie Keynes - Arizona Donroe & Elisabeth Howard
› CELEBRITE : Claire Holt
› COPYRIGHT : © Angel Dust.


MessageSujet: California State Prison, Los Angeles.   Mar 8 Déc - 18:53


Ses ongles tapaient le rebord du bureau, ses yeux observaient le même portrait de famille depuis plusieurs longues minutes, elle mordillait par moment le bord de sa lèvre nerveusement. La porte s’ouvrit enfin, elle se leva aussitôt tendant sa main à l’homme qui arrivait face à elle. « Enchanté monsieur Kennedy je… » Il lui coupa la parole « Je vous en prie Harper, appelez-moi par mon prénom. » Elle était nerveuse, ne sachant pas comment s’y prendre face à cet homme réputé pour être le meilleur avocat du pays. La jeune femme les avait tous consulté, et aujourd’hui la liste devenait très courte. C’était Samuel qui avait arrangé cette rencontre, pas besoin d’attendre deux ans pour avoir un rendez-vous, soit disant que l’avocat lui devait un service. Harper ne vivait que pour son frère, elle voulait le sortir de prison et pour cela elle était prête à se ruiner, à parcourir le pays tout entier, à perdre des journées ou bien encore à mettre sa vie de côté. L’avocat avait étudié le dossier de son frère, il lui répétait ce qu’avaient dit tous les autres avant lui. « Je suis désolé Harper, votre frère est responsable de cet accident et son délit de fuite a durci la décision du juge. » Elle reposa son regard sur le portrait de famille, se coupant totalement de la conversation, n’entendait plus un seul mot de ce que lui disait cet homme. Encore une fois on ne pouvait rien faire. Comme tous les autres avant lui il lui indiqua que la bonne conduite de Devon plaiderait peut-être en sa faveur lors de la révision du jugement. Harper ne voulait pas attendre ce jour, c’était déjà cinq ans de sa vie gâché, de leur vie.

C’était son quotidien, c’était ainsi que la jeune femme passait ses journées de repos. Elle cherchait des solutions et surtout elle rendait visite à son frère. Elle avait garé sa voiture sur le parking, observant cette prison, cet enfer. Elle était restée quelques minutes derrière le volant de son véhicule, elle s’accordait toujours quelques minutes, pour se donner du courage pour être forte devant son frère. Harper s’interdisait d’être faible devant lui ou même de pleurer, parfois malheureusement elle n’y arrivait pas, elle craquait et le regrettait à chaque fois parce que c’était Devon le plus malheureux des deux et non elle. La jolie blonde sortit de la voiture, se dirigeant vers l’entrée, comme chaque semaine c’était le même rituel. Une autorisation, une fouille, une attente, des bruits de clé, des hommes armés, une nouvelle attente, des visiteurs l’observant puis enfin cette salle, l’espoir de pouvoir le voir, le toucher. Elle prit place à une table, glissant sa main dans ses cheveux observant la porte par laquelle Devon ferait son entrée. La jolie blonde était nerveuse, elle avait toujours peur, peur qu’il ne soit pas derrière cette porte, peur qu’il soit blessé, peur qu’il ne tienne plus, qu’il craque. Harper imaginait toujours le pire parce qu’elle se préparait au pire, un jour ou l’autre, comment tenir dans un tel endroit ? La jolie blonde avait même réfléchit à un plan d’évasion auquel Samuel avait mis rapidement fin lui rappelant qu’il serait trois en prison au lieu de un à cause de son imagination. Un bruit, toujours le même, la ramena à elle, posant son regard sur la porte elle se leva rapidement cherchant des yeux son frère. Les premiers détenus entraient, partant chacun vers une table où les attendaient leur femme, leur mère, un père, un frère, un ami, un avocat… Harper observa un détenu qui posa un regard sur elle ou plutôt sur son corps, il avait des tatouages qui faisaient penser qu’il appartenait à un gang, elle en avait des frissons. Puis elle l’aperçut enfin, son frère, un sourire apparut immédiatement sur son visage. « Devon » souffla-t-elle alors qu’il venait vers elle. Le surveillant retira les menottes du jeune homme avant de se mettre avec les autres aux quatre coins de la pièce, arme à la main. C’était effrayant, elle ne pourrait jamais s’y faire. La jolie blonde déposa un baiser sur la joue de son frère, elle mourrait d’envie de se blottir contre lui mais c’était interdit. « Comment vas-tu ? » C’était une question très conne, elle en avait conscience mais elle avait besoin de savoir. La jolie blonde prit place d’un côté de la table.

_________________
When darkness comes upon you, and colors you with fear and shame. Be still and know that I'm with you. And I will say your name. Be still and know that I'm with you. If terror falls upon your bed and sleep no longer comes. Remember all the words I said
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Devon Carrington
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 88
› EMMENAGEMENT LE : 04/12/2015
› AGE : 31
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : En détention à perpétuité à la prison de Los Angeles
› DOUBLE COMPTE : Adam - Snow - Emma - Kyle - Teddy - Sophia - Alice - Judy - Teagan - Kira - Andrew
› CELEBRITE : Nathaniel Buzolic
› COPYRIGHT : Bazzart


MessageSujet: Re: California State Prison, Los Angeles.   Mer 22 Juin - 10:26

C’était le jour des visites, et comme d’habitude Devon s’attendait à voir sa sœur Harper. En même temps il n’y avait pas grand monde qui lui rendait visite ici. Mais sa sœur était toujours fidèle au poste, elle venait toutes les semaines le voir et Devon n’avait jamais manqué une seule visite. Enfin sauf une fois, il avait été bien trop mal pour pouvoir voir sa sœur. Il lui avait dit qu’il n’était pas d’humeur à la voir, mais en réalité c’était plus compliqué que ça. Il avait passé sa semaine à l’infirmerie mais il ne pouvait pas lui dire cela pour ne pas l’inquiéter et il avait bien trop honte pour lui avouer la vérité sur ce qui lui était arrivé. Le fait est qu’elle était la seule personne qui venait régulièrement le voir et c’est grâce à elle qu’il tenait ici pour ne pas dire pour elle. S’il n’y avait que lui il ne serait plus là depuis longtemps mais il n’avait pas le droit de faire ça à sa sœur. Il savait que s’il lui arrivait quelques choses sa sœur ne s’en remettrait pas et le contraire était vrai aussi. S’il arrivait quelques choses à sa sœur il ne s’en remettrait pas, personne n’avait le droit de lui faire du mal il aurait pu tuer pour la sauver sans la moindre hésitation. Ils avaient toujours eu ce lien si particulier tous les 2. Le fait est que voir sa sœur lui permettait de tenir dans cette prison sinistre où il n’avait pas sa place. Il n’avait pas le profil d’un prisonnier, il avait fait des conneries mais il n’était pas du genre gros bras à savoir se battre. Loin de là, c’est sans doute pour ça qu’il était le souffre-douleur de bon nombre de détenus ici mais il avait appris à le supporter de toute façon il n’avait pas d’autre choix. Quand on est condamné à la perpétuité il faut se faire vite à la vie en prison. Il allait mourir ici c’est sans doute ce qui le rendait le plus triste, il ne reverrait jamais la mer, il ne reverrait jamais sa sœur rire au éclat comme elle le faisait quand il venait la chatouiller dans sa chambre, il ne reverrait probablement jamais Lorelai sa petite sœur, ni sa mère… Tellement de chose qu’il ne pourrait plus jamais faire… Le plus dur était sans doute de ne plus entendre Harper rire, il voyait bien qu’elle se contentait de survivre alors qu’elle aurait dû vivre… Ce n’était pas faute de lui dire, il souhaitait qu’une chose c’est qu’elle soit heureuse… Mais il savait au fond de lui que tant qu’il serait ici elle refuserait de vivre sa vie pleinement, il ne perdait pourtant pas espoir de la convaincre de le faire. Elle était libre, elle se devait de profiter pleinement de cette liberté. Ils auraient probablement encore une fois cette même conversation comme à chaque fois qu’elle venait mais il ne cesserait jamais de lui répéter qu’elle devait vivre sa vie pleinement.

Devon avait essayé d’être le plus discret possible cette semaine pour éviter de recevoir des coups et inquiéter sa sœur. Mais ça n’avait pas spécialement bien fonctionné, il se retrouvait avec l’arcade fendu où on lui avait mis quelques strippes pour tenir la plaie fermer. Et il avait les côtes un peu douloureuses. Il avait vécu bien pire alors il n’avait pas de quoi se plaindre. L’heure de voir Harper était arrivé, il avait les menottes aux poignets et accompagné d’un gardien. Une fois dans la salle des visites et arrivé auprès de sa sœur on lui enleva les menottes. Il déposa un bisou sur la joue de sa sœur, c’était le seul contact auquel ils avaient le droit. Il lui adressa un mince sourire et s’assit sur la chaise en face de sa sœur. Il posa ses mains sur la table alors que sa sœur lui demanda : « Comment vas-tu ? » Question probablement inutile à laquelle il ne répondait jamais vraiment clairement. Il répondit à sa sœur du tac au tac : « Je vais bien. » Ce n’était pas vraiment la réalité mais de toute façon que pouvait il lui répondre. Il n’était pas question qu’il sache ce qu’ils se passaient pour lui dans la prison. Il voulait plutôt qu’elle lui parle d’elle, savoir comment ça se passait pour elle dehors. Il ajouta : « Toi dis-moi comment ça va ? » Il n’avait pas envie de parler de lui, il prit de nouveau la parole : « Et Lorelei elle va bien ? Madison ? » Il avait cessé depuis longtemps de demander des nouvelles de sa mère. Elle n’en avait que faire de lui c’était déjà bien assez douloureux à avaler alors entendre qu’elle menait la grande vie quelques parts avec probablement un nouveau mec ne l’intéressait pas…

_________________
J'en ai marre de souffrir, marre de fuir, marre de me dire que j'ai toujours le mal de vivre. J'ai essayé de me relever mais les barreaux m'ont mis K.O. Mal dans ma peau je serais mieux tout la haut ! Fatigué, épuisé de vivre à bout de force, si la juge est un couteau la justice est un coupe gorge. Je veux que tu comprennes que sur terre la vie m'écrase… › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harper M. Carrington
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 161
› EMMENAGEMENT LE : 24/12/2014
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : En couple avec la belle Callie Sorensen, cependant personne n'est au courant de cette relation. Je cache à tout le monde mon homosexualité...
› QUARTIER : Presidente Drive dans la villa familiale avec ma soeur Casey. Notre mère vit à New-York depuis quelques temps, notre soeur aînée Madison nous rend rarement visite tandis que notre frère Devon est actuellement en prison.
› PROFESSION/ETUDE : Je dirige le café Hometown, j'aime les gens & je pense qu'il n'y a rien de mieux qu'un café pour favoriser les rencontres & écouter les gens.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Samuel N. Hamilton -Charlie Keynes - Arizona Donroe & Elisabeth Howard
› CELEBRITE : Claire Holt
› COPYRIGHT : © Angel Dust.


MessageSujet: Re: California State Prison, Los Angeles.   Lun 27 Juin - 21:52

Harper avait conscience que sa question et la réponse de son frère ne servaient à rien, mais quelque part la réponse fausse de son frère donnait l’impression qu’il allait bien, pendant quelques secondes elle pouvait croire à cette réponse. Une réponse fausse, une réponse qui était toujours la même mais peu importe parce que pendant quelques secondes Devon allait bien, elle voulait croire en cette réponse, elle avait besoin de le croire et de se mentir. « Je vais bien » Elle lui adresse un sourire rassurant, la jeune femme ne pouvait pas donner une autre réponse que celle-ci. Elle allait bien, ce n’était pas elle qui était en prison. Mais elle n’allait pas bien, sa vie s’était arrêté le jour de l’arrestation de son frère. Comment vivre ? Comment être heureuse ? Elle s’en privait. Parfois Harper laissait sa vie reprendre le dessus, elle se laissait prendre dans un fou rire qui était un vrai bol d’air frais. Elle se perdait quelques heures dans les magasins à essayer des tenues par dizaines oubliant que son frère ne pouvait porter que celle imposé par la prison. Harper avait aussi laissé ses sentiments sortirent, elle avait ouvert son cœur à une femme, laissant son homosexualité prendre une vraie place dans sa vie. Une réalité qu’elle cachait à tous ses proches, elle n’avait pas honte de son homosexualité mais honte de ce bonheur, de cette vie à deux qui étaient si agréable. La jolie blonde s’interdisait cette vie, ce bonheur parce que Devon ne pouvait rien construire. Il n’avait pas rencontré l’amour, il ne pouvait pas construire sa vie future, il n’avait pas de projet, pas d’avenir et dès qu’elle commençait à penser à cela la jeune femme se sentait terriblement fautive. « Elles vont bien… Casey devient une femme, j’ai pourtant l’impression qu’elle est toujours notre petite dernière. » Elle sourit, nostalgique. « Madison doit venir bientôt, elle m’a dit que dans un ou deux mois elle passera nous voir. » Madison avait fui de bonheur leur domicile et leur vie familiale, Harper ne lui en voulait pas mais elle n’appréciait pas de la voir une à deux fois par an. « J’aimerais vendre la maison, Madison n’est pas contre, maman… elle ne me répond pas vraiment. » Casey était certainement la seule avec leur mère à apprécier cette villa, Harper ne l’appréciait pas, elle y avait pas de bons souvenirs et avait envie de prendre quelque chose de plus petit et qui lui ressemblait davantage. Avec sa petite amie elle avait pour projet de s’acheter quelque chose mais Harper ne comptait pas faire cela sans que Devon ne soit au courant. Mais l’avouerait-elle à son frère un jour ? « Tu as vu Sam ? » Pour Harper, le meilleur ami de son frère était son seul appui, le seul à l’écouter, à la laisser croire qu’une sortie était possible. « Il a réussi à me décrocher un rendez-vous avec le meilleur avocat… on va y arriver Devon. » Elle lui adressa un sourire, grand, rassurant qu’elle faisait surtout pour elle, il fallait qu’il sorte. Elle tendit son bras, passant délicatement son index sur l’arcade de son frère. « Je sais que tu ne veux pas me le dire… mais chaque semaine tu as des marques… ne me protèges par Devon. Je suis là pour toi. » Que se passait-il ? Devon ne lui disait jamais ce qu’il subissait mais elle se l’imaginait tellement, comme tout le monde elle entendait ce qui se passait dans les prisons et elle craignait parfois que des propos soient vrais. Elle retira sa main alors qu’un gardien fit signe de garder ses distances. Elle rêverait tellement de se retrouver dans ses bras, d’être en sécurité comme par le passé.

_________________
When darkness comes upon you, and colors you with fear and shame. Be still and know that I'm with you. And I will say your name. Be still and know that I'm with you. If terror falls upon your bed and sleep no longer comes. Remember all the words I said
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Devon Carrington
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 88
› EMMENAGEMENT LE : 04/12/2015
› AGE : 31
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : En détention à perpétuité à la prison de Los Angeles
› DOUBLE COMPTE : Adam - Snow - Emma - Kyle - Teddy - Sophia - Alice - Judy - Teagan - Kira - Andrew
› CELEBRITE : Nathaniel Buzolic
› COPYRIGHT : Bazzart


MessageSujet: Re: California State Prison, Los Angeles.   Mer 10 Aoû - 15:48

Devon ne pouvait pas raconter ce qui se passait pour lui à la prison, pour sa sœur tout devait bien se passer. Il voyait bien qu’elle se sentait déjà tellement mal parce qu’il était en prison et qu’elle était libre. Alors s’il lui racontait en prime qu’il se faisait régulièrement tabasser elle ne s’en remettrait jamais. Il savait comment elle était et tout ce qu’elle faisait pour essayer de le sortir de là. Il n’osait pas lui dire que c’était peine perdu, qu’il avait perdu espoir depuis bien longtemps. Sa sœur lui répondit alors : « Je vais bien » Ils n’étaient pas frère et sœur pour rien, il se comportait exactement de la même manière. Il lui avait dit qu’il allait bien, le mieux qu’on pouvait aller quand le seul avenir que l’on avait c’était la prison à vie. Il n’avait pas de soucis d’avenir, ça ne lui faisait pas peur, pour sa part il n’y aurait pas de surprise. Il allait passer sa vie ici point. Devon ne releva pas il n’avait pas envie de prendre la tête à sa sœur aujourd’hui, mais il savait que tôt ou tard il devrait lui dire qu’elle devait vivre. C’était son plus grand souhait qu’elle soit heureuse, lui ne pouvait pas vraiment l’être. Mais si Harper l’était ça le soulagerait, il aurait moins l’impression d’être un poids pour elle. Il avait finalement demandé des nouvelles de ses 2 autres sœurs. Il voyait Madison que très rarement et n’avait pas vu Casey depuis 4 ans. Elle ne voulait pas venir le voir ici et il ne pouvait pas lui en vouloir. Harp’ lui répondit alors : « Elles vont bien… Casey devient une femme, j’ai pourtant l’impression qu’elle est toujours notre petite dernière. » Il esquissa un bref sourire triste, il se souvenait comme si c’était hier de la naissance de sa petite sœur. Aujourd’hui c’était une femme, une femme qu’il ne verrait pas évoluer. Une réalité qui le frappait de plein fouet il ne reverrait probablement jamais sa petite sœur… C’était douloureux… Il répondit : « Elle restera quand même toujours la petite dernière ! » Pour lui elle le serait toujours quoi qu’elle fasse. « Madison doit venir bientôt, elle m’a dit que dans un ou deux mois elle passera nous voir. » Madison devait venir les voir, il doutait qu’elle trouve le temps de passer à la prison. C’était pas bien grave il ne lui en voudrait pas. Ses sœurs avaient le droit de vivre leur vie, il espérait tellement qu’Harper réussirait à faire la même chose. Même si a voulait dire ne plus venir le voir, s’il la savait heureuse ça lui allait. « Tu lui passeras le bonjour quand elle sera là. » Inutile de passer le bonjour à Casey, il s’était résigné. Il acceptait de ne pas l’importuner… Harper reprit alors la parole et lui avoua alors : « J’aimerais vendre la maison, Madison n’est pas contre, maman… elle ne me répond pas vraiment. » Devon était pour, il n’avait jamais compris pourquoi sa sœur continuait à vivre dans cette baraque et la vendre était la meilleure idée qu’elle puisse avoir. Il répondit : « Je suis pour ! Débarrasse-toi de cette baraque ! » Devon n’avait jamais aimé cette maison et à l’époque il y passait le moins de temps possible. Sa sœur voulait la vendre et c’était une excellente nouvelle. Peu importe où elle allait mais il était totalement pour qu’elle vende cette maison. « Pour maman qui ne dit mot consent alors vend là ! » Si leur mère était contre elle le lui aurait dit, si elle ne disait rien ça voulait dire qu’elle était d’accord. C’était aussi simple que cela. Harper lui demanda alors : « Tu as vu Sam ? » Il secoua négativement la tête, il n’avait pas vu son meilleur ami depuis un petit bout de temps. Mais celui-ci devait probablement être occupé ces derniers temps. A lui non plus il ne lui en voulait pas de ne pas venir le voir toute les semaines. Sa sœur ajouta alors : « Il a réussi à me décrocher un rendez-vous avec le meilleur avocat… on va y arriver Devon. » Devon fronça légèrement les sourcils, il espérait que sa sœur ne soit pas déçue si ça ne fonctionnait pas. Il lui répondit alors : « Si c’est pas le cas promet moi de pas être déçu Harper… » Il marqua une pause avant de reprendre la parole : « Promet moi d’arrêter, que se sera le dernier avocat que tu iras voir… S’il n’y arrive pas il faudra te résigner… Il faudra que tu commences à vivre pour toi… » Il ne supportait plus de savoir qu’elle ne vivait qu’à moitié. Elle avait le droit de profiter de sa liberté : « Tu dois profiter de ta vie Harper ! » Lui devait passer en dernier plan, il était ici pour un bout de temps autant se faire à l’idée un point c’est tout. Sa sœur passa finalement son index délicatement sur son arcade. Il l’a laissa faire faisant une moue désolé, sa sœur lui dit alors : « Je sais que tu ne veux pas me le dire… mais chaque semaine tu as des marques… ne me protèges par Devon. Je suis là pour toi. » Un gardien avait fait signe à sa sœur de garder ses distances, il aurait aimé pouvoir la prendre dans ses bras pour la rassurer mais il n’en avait pas le droit. Il répondit à sa sœur : « C’est rien je suis juste un peu maladroit. Je ne te protège pas j’te jure c’est rien du tout ne tant fait pas pour moi. Je vais bien promis. » Pas question de lui dire la vérité, il allait bien c’était la seule chose qu’elle devait retenir de ce qu’il venait de lui dire.

_________________
J'en ai marre de souffrir, marre de fuir, marre de me dire que j'ai toujours le mal de vivre. J'ai essayé de me relever mais les barreaux m'ont mis K.O. Mal dans ma peau je serais mieux tout la haut ! Fatigué, épuisé de vivre à bout de force, si la juge est un couteau la justice est un coupe gorge. Je veux que tu comprennes que sur terre la vie m'écrase… › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harper M. Carrington
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 161
› EMMENAGEMENT LE : 24/12/2014
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : En couple avec la belle Callie Sorensen, cependant personne n'est au courant de cette relation. Je cache à tout le monde mon homosexualité...
› QUARTIER : Presidente Drive dans la villa familiale avec ma soeur Casey. Notre mère vit à New-York depuis quelques temps, notre soeur aînée Madison nous rend rarement visite tandis que notre frère Devon est actuellement en prison.
› PROFESSION/ETUDE : Je dirige le café Hometown, j'aime les gens & je pense qu'il n'y a rien de mieux qu'un café pour favoriser les rencontres & écouter les gens.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Samuel N. Hamilton -Charlie Keynes - Arizona Donroe & Elisabeth Howard
› CELEBRITE : Claire Holt
› COPYRIGHT : © Angel Dust.


MessageSujet: Re: California State Prison, Los Angeles.   Ven 16 Sep - 12:36

« Oui que ça lui plaise ou non c’est le bébé de la famille. » Elle sourit, nostalgique de ce temps où tout semblait si simple. Leur vie d’avant lui manquait terriblement, elle aimerait retourner des années en arrière, être à nouveau entouré de son frère, ses deux sœurs et leur mère, être à Santa Barbara, profiter de cette vie simple qui les rendait tous heureux. Pourquoi Huntington Beach, pourquoi ce nouveau mariage, pourquoi cette succession de malheur sur leur famille ? Madison avait quitté la maison dès sa majorité, elle s’était enfuie de cette vie, Devon avait fait le con et leur mère… elle avait oublié qu’elle était leur mère. Harper était nostalgique, attristé par cette enfance presque parfaite qui s’était envolé si rapidement avec ce dernier mariage. « Elle viendra te voir. » Si Madison venait réellement leur rendre visite, Harper serait l’amener elle-même en prison, l’ainée venait, mais ces passages étaient peu nombreux, elle avait tourné la page avec cette ville, avec cette famille Carrington. Elle venait au moins une fois par an, parfois deux mais elle avait sa vie, sa famille. Harper fut soulagé, elle ne pensait pas avoir une réponse négative de son frère, non ce qui la soulageait c’était ses propos concernant leur mère, il serait du coup de la jeune femme au cas où cette dernière trouverait quelque chose à dire. « Je ne la supporte plus... la maison, pas maman… enfin si » elle haussa les épaules, souriant légèrement. Après tout pouvait-elle encore l’appeler « maman », depuis toujours Harper avait suivi sa mère dans ces nombreux délires, comme son frère et ses sœurs, elle avait subi les choix de sa mère concernant ses nombreux amants, elle avait suivi à chaque déménagement et depuis quatre ans cette femme, déjantée, inconsciente qui avait été à ses yeux une bonne mère était aujourd’hui une inconnue. Harper fronça les sourcils, Sam n’était pas venu ? Il allait l’entendre, dès sa sortie de prison d’ailleurs ! Elle enchaîna aussitôt avec une presque bonne nouvelle, elle s’y accrochait, parce qu’elle n’avait pas mieux aujourd’hui. Mais Devon n’en pouvait plus, ça se voyait, c’était bien plus difficile pour lui que pour elle, c’était lui qui était en prison à vie, qui entendait parler des avocats sans voir la moindre bonne nouvelle pointer son nez. Elle secoua la tête, sentant les larmes venir, c’était impossible. « Non, non Devon » Elle refusait d’en entendre davantage, secouant toujours la tête, se pinçant les lèvres pour ne pas pleurer, pas devant lui. « Je refuse de faire une telle chose Devon, je ne te laisserai pas là ! » Elle posa son regard dans le vide quelques instants se refusant à elle-même de baisser les bras « Si cet avocat ne peut rien pour toi je trouverai une autre solution, tu ne vas pas rester une année de plus dans cette prison, je refuse d’admettre une telle chose, c’est injuste. » Elle posa son regard sur lui « Tous les jours des gens causent des accidents mortels, ils ne prennent pas la perpétuité, ce juge s’en ait prit directement à toi, il a voulu que tu sois un exemple mais je refuse que tu paies pour les autres… je te ferais sortir de cette prison, par n’importe quel moyen. » Elle était déterminée, prête à tout. Elle ne pouvait pas profiter de la vie pleinement, pas sans lui, c’était égoïste. « Dire qu’avant on ne se mentait jamais… » Elle posa son regard bien veillant sur son frère, ce n’était pas un reproche au contraire, ils se protégeaient mutuellement pour ne pas se faire du mal. « Tu sais… j’essaye de vivre, d’avancer mais j’ai peur… terriblement peur Devon. » Elle marqua une pause pour retenir ses larmes avant de reprendre « Tu es bloqué là, depuis quatre ans, ta vie est sur pause… je ne peux pas construire quelque chose, pas sans toi, j’ai jamais rien fait sans toi, je me trouve égoïste et j’ai horreur de te mentir, de te cacher des choses mais je me refuse à te faire de la peine. »

_________________
When darkness comes upon you, and colors you with fear and shame. Be still and know that I'm with you. And I will say your name. Be still and know that I'm with you. If terror falls upon your bed and sleep no longer comes. Remember all the words I said
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Devon Carrington
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 88
› EMMENAGEMENT LE : 04/12/2015
› AGE : 31
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : En détention à perpétuité à la prison de Los Angeles
› DOUBLE COMPTE : Adam - Snow - Emma - Kyle - Teddy - Sophia - Alice - Judy - Teagan - Kira - Andrew
› CELEBRITE : Nathaniel Buzolic
› COPYRIGHT : Bazzart


MessageSujet: Re: California State Prison, Los Angeles.   Mar 27 Sep - 17:15

« Oui que ça lui plaise ou non c’est le bébé de la famille. » C’était exactement ça, mais le bébé de la famille faisait ses propres choix et elle avait choisi de ne plus voir Devon. Il ne lui en voulait, après tout qui aurait envie de passer le reste de son existence à venir le voir ici. La venue de Madison fut évoquée et Devon demanda simplement à sa sœur de lui passer le bonjour de sa part. « Elle viendra te voir. » lui répondit sa sœur. Il haussa les épaules et lui répondit : « Je comprendrais qu’elle le fasse pas ! » C’était la vérité, vraiment il comprendrait. Il ne serait même pas en colère. De la même façon que si Harper lui annonçait qu’elle ne venait plus le voir parce qu’elle avait sa vie. La seule chose qu’il souhaitait c’était que ses sœurs soient heureuses et si elle devait le sortir de leur vie pour ça il l’acceptait. Harper lui parla de la vente de la maison. Il se demandait de toute façon pourquoi sa sœur avait choisi de la garder. Après tous ce qui s’était passé dedans, il était plus que temps qu’elle vende et qu’elle se trouve un endroit qui serait réellement chez elle. Enfin un endroit où elle se sentirait pleinement chez elle. « Je ne la supporte plus... la maison, pas maman… enfin si » lui répondit sa sœur. Devon n’avait plus adressé la parole à sa mère depuis la mort de son beau-père, où il avait refusé d’assister à l’enterrement. Il répondit : « On s’en fou de l’avis de maman, elle est partie. Tu veux la vendre vend là ! Cette baraque est un poison de toute façon ! » ça avait le mérite d’être clair, il n’avait jamais aimé cette baraque et ne l’aimait pas plus aujourd’hui.

Devon avait ensuite demander à sa sœur de lâcher l’affaire concernant sa libération, il était temps qu’elle accepte. Qu’elle vive sa vie, elle n’était pas en prison et n’avait pas à supporter sa peine. « Non, non Devon ! Je refuse de faire une telle chose Devon, je ne te laisserai pas là ! Si cet avocat ne peut rien pour toi je trouverai une autre solution, tu ne vas pas rester une année de plus dans cette prison, je refuse d’admettre une telle chose, c’est injuste. Tous les jours des gens causent des accidents mortels, ils ne prennent pas la perpétuité, ce juge s’en ait prit directement à toi, il a voulu que tu sois un exemple mais je refuse que tu paies pour les autres… je te ferais sortir de cette prison, par n’importe quel moyen. » Il savait tout ça mais c’était trop tard la sentence avait été rendu, et l’appel n’avait pas fonctionné il était temps de juste accepter c’est tout. Devon n’aimait pas savoir la vie de sa sœur en pause sous prétexte que la sienne l’était depuis 4 ans. Il était là jusqu’à la fin de ses jours elle devait l’accepter et vivre tout simplement. « Il faut que tu l’accepte Harper… S’il te plait… » Il se montrait suppliant, ça le détruisait de savoir qu’elle mettait sa vie entre parenthèse pour lui. Il ne le méritait pas. Sa sœur repris la parole : « Dire qu’avant on ne se mentait jamais… »Ce n’était pas un reproche il le savait. Juste une constatation. « Tu sais… j’essaye de vivre, d’avancer mais j’ai peur… terriblement peur Devon…Tu es bloqué là, depuis quatre ans, ta vie est sur pause… je ne peux pas construire quelque chose, pas sans toi, j’ai jamais rien fait sans toi, je me trouve égoïste et j’ai horreur de te mentir, de te cacher des choses mais je me refuse à te faire de la peine. » La était tout le problème de la chose, c’était le chat qui se mordait la queue. Elle se sentait coupable de vivre sa vie sans lui et lui se sentait coupable qu’elle ne le fasse pas. C’était injuste c’est vrai mais c’était la vie. Il posa une main dans celle de sa sœur au diable les gardiens, tenir la main de sa sœur il n’y avait pas mort d’homme. « Ecoute Harper c’est moi qui te le demande. Il faut que tu vives ta vie… je veux que tu sois heureuse. » Il marqua une pause plongeant son regard dans celui de sa petite sœur. « C’est MA peine pas la tienne, tu n’as pas à supporter tout ça. Je me suis fait une raison tu dois t’en faire une aussi. » Devon lui adressa un sourire bienveillant, il n’y avait personne qu’il aimait autant qu’il aimait sa sœur. « Promet moi d’essayer au moins ?! Dit toi que jamais je n’aurais de la peine que tu sois heureuse… C’est tout ce que je souhaite ! Ma vie s’est arrêté pas la tienne ! Ne met pas en pause ta vie pour moi … Tu mérites tellement mieux que ça… » Jamais il n’accepterait que sa sœur soit malheureuse à cause de la conséquence de ses actes. C’était à lui de porter sa croix pas à elle.

_________________
J'en ai marre de souffrir, marre de fuir, marre de me dire que j'ai toujours le mal de vivre. J'ai essayé de me relever mais les barreaux m'ont mis K.O. Mal dans ma peau je serais mieux tout la haut ! Fatigué, épuisé de vivre à bout de force, si la juge est un couteau la justice est un coupe gorge. Je veux que tu comprennes que sur terre la vie m'écrase… › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harper M. Carrington
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 161
› EMMENAGEMENT LE : 24/12/2014
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : En couple avec la belle Callie Sorensen, cependant personne n'est au courant de cette relation. Je cache à tout le monde mon homosexualité...
› QUARTIER : Presidente Drive dans la villa familiale avec ma soeur Casey. Notre mère vit à New-York depuis quelques temps, notre soeur aînée Madison nous rend rarement visite tandis que notre frère Devon est actuellement en prison.
› PROFESSION/ETUDE : Je dirige le café Hometown, j'aime les gens & je pense qu'il n'y a rien de mieux qu'un café pour favoriser les rencontres & écouter les gens.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Samuel N. Hamilton -Charlie Keynes - Arizona Donroe & Elisabeth Howard
› CELEBRITE : Claire Holt
› COPYRIGHT : © Angel Dust.


MessageSujet: Re: California State Prison, Los Angeles.   Mar 11 Oct - 13:56

Elle fronça les sourcils alors que Devon comprenait que leur sœur aînée ne vienne pas, Harper ne pourrait pas le comprendre ou plutôt l’accepter, tout comme elle n’acceptait pas que leur petite sœur ne vienne pas, ne fasse pas cette effort pour Devon. Avait-elle oublié qu’ils étaient une famille, une famille soudée avant ce mariage, avant ce déménagement à Huntington Beach. Cette ville, ce mariage leur avait fait tellement de mal. « Oui » répondit-elle simplement alors que son frère était très clair au sujet de leur mère et de cette maison qui n’était finalement pas la leur, mais celle de leur beau-père décédé. Harper ne s’y sentait pas bien, et puis c’était beaucoup trop grand pour elle et sa sœur, elle n’avait pas besoin de toutes ces chambres, de tout cet espace perdu et puis Harper voulait avancer, fermer ce chapitre. Depuis qu’elle avait rencontré Callie tout était diffèrent, tout devait changer. Elle voulait vivre sous le même toit que sa petite amie, construire leur nid douillet. La vente de la maison n’était pas le problème, Harper avait de l’argent de côté, pouvait faire un crédit avec sa petite amie pour trouver un appartement ou une maison. Le problème était de ne pas le faire avec Devon, de ne pas pouvoir parler avec lui de tout ceci, de ne pas l’avoir à ses côtés.

Harper baissa la tête alors que son frère lui demandait d’accepter, la suppliant presque parce que lui souffrait de la situation, c’était lui qui était derrière ces barreaux et lui qui voyait sa sœur bloquée dans le passé. Mais elle ne pouvait pas, il était toute sa vie, plus qu’un frère, il était la moitié de son cœur, la moitié de ses poumons, il était son soutien, son confident… non elle ne pouvait pas. La jeune femme sentait les larmes venir dans ses yeux, elle refusait de pleurer devant lui et reprit la parole rappelant ce temps où le mensonge n’existait pas entre eux. Elle se confia, lui expliquant qu’elle essayait d’avancer, qu’elle avait peur. Oui elle voulait lui dire pour Callie mais avait peur, peur que ce soit difficile à comprendre et à accepter. Elle ne voulait pas construire sans lui, elle se sentait terriblement coupable d’être en couple, d’aimer. Elle sourit en sentant la main de son frère, un contact simple mais qui lui manquait parce qu’elle avait toujours été proche de lui, peut-être même trop pot de colle ! « Mais… » Il reprit la parole insistant sur le fait que c’était sa peine à lui, qu’elle n’avait pas à supporter tout ceci et qu’elle devait se faire une raison comme il l’avait fait. « Une raison » souffla-t-elle, presque pour elle-même, mais non elle ne pouvait pas. Elle sentit l’émotion l’envahir à nouveau, serrant sa mâchoire pour ne pas pleurer. « J’essaye déjà… mais »[/color] la culpabilité ne la quittait pas. « Quand j’ai ouvert le café, c’était pour toi, parce que je ne voulais pas que tu t’inquiètes et que tu m’a soutenu même dans cette prison… mais j’ai toujours refusé de faire plus, j’ai toujours refusé les rendez-vous après le café ou organiser pas mes amies, parce que je ne veux rien construire sans toi… je veux que tu sois là, à côté de moi, que tu me donnes ton avis, que tu approuves, que tu partages…. » Elle sentit une larme couler sur sa joue « Je te ferai sortir Devon, qui à perdre tout… j’ai besoin que tu sortes. » Harper n’arrivait pas à lui parler de Callie, parce qu’elle aimait cette femme et que lui ignorait son homosexualité et cet amour, il savait toujours tout, cette histoire était tellement importante pour Harper que c’était incompréhensible qu’il ne soit pas au courant.


_________________
When darkness comes upon you, and colors you with fear and shame. Be still and know that I'm with you. And I will say your name. Be still and know that I'm with you. If terror falls upon your bed and sleep no longer comes. Remember all the words I said
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Devon Carrington
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 88
› EMMENAGEMENT LE : 04/12/2015
› AGE : 31
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : En détention à perpétuité à la prison de Los Angeles
› DOUBLE COMPTE : Adam - Snow - Emma - Kyle - Teddy - Sophia - Alice - Judy - Teagan - Kira - Andrew
› CELEBRITE : Nathaniel Buzolic
› COPYRIGHT : Bazzart


MessageSujet: Re: California State Prison, Los Angeles.   Mar 15 Nov - 12:08

Devon avait fait le choix de ne plus croire à une éventuelle sortie, c’était plus simple de vivre en se faisant une raison qu’il resterait ici plutôt que de croire à une éventuelle sortie qui n’arriverait sans doute jamais. Il n’avait pas beaucoup de chance de sortir il ne fallait pas se mentir, alors il préférait regarder la vérité en face il allait finir ses jours ici. C’était quelques choses qu’il avait fini par accepter et ce n’était pas simple de voir Harper tout faire pour le sortir de là. Elle y mettait toute son énergie, elle s’en oubliait elle-même et il ne supportait plus ça. Elle avait le droit de vivre sa vie, elle n’était pas prisonnière et elle devait absolument le comprendre. Sinon Devon avait peur qu’elle passe à côté de sa vie. Il avait déjà gâché la sienne et ne supporterait pas de gâcher celle de sa sœur. Mais faire entendre raison à Harper c’était quasiment impossible. Elle trouvait cette situation tellement injuste mais dans le fond il méritait cette peine, il avait tué une famille de 4 personnes. Le juge avait peut-être choisie de faire un exemple mais le fait est que 4 personnes dont des enfants avaient perdu la vie et quelqu’un devait payer pour ça. S’il avait réussi à se faire à l’idée qu’il vivrait ici pour toujours, elle pouvait le faire aussi. Elle n’était coupable de rien, dans toute cette histoire elle était une victime qui payait les erreurs de son abruti de grand frère. Devon ne voulait pas qu’elle se sacrifie pour lui, il ne le méritait pas de toute façon. Il était là aujourd’hui parce qu’il avait toujours voulu la protéger, et c’est ce qu’il tentait de continuer à faire par l’intermédiaire de Samuel. C’est à son meilleur ami qu’il avait confié la tâche de veiller sur sa petite sœur. Elle était la personne la plus importante de sa vie, bien sûr il aimait Casey et Madison mais la relation qu’il avait avec Harper était différente et ça remontait à longtemps. Ils étaient inséparables depuis leur plus tendre enfance, alors comme cette situation était dur. Se retrouver séparer sans perspective d’être un jour de nouveau réuni ça faisait mal… Très mal… Malheureusement elle comme lui ni pouvait rien et Devon avait perdu espoir qu’un jour un avocat réussisse à le faire sortir d’ici sans creuser plus qu’il ne fallait sur cette histoire d’accident. Il était impératif que personne ne fourre son nez dans cette histoire, il y avait trop en jeu. Il essayait de convaincre sa sœur de laisser tomber, de se faire une raison et de profiter de la vie. « J’essaye déjà… mais… Quand j’ai ouvert le café, c’était pour toi, parce que je ne voulais pas que tu t’inquiètes et que tu m’a soutenu même dans cette prison… mais j’ai toujours refusé de faire plus, j’ai toujours refusé les rendez-vous après le café ou organiser pas mes amies, parce que je ne veux rien construire sans toi… je veux que tu sois là, à côté de moi, que tu me donnes ton avis, que tu approuves, que tu partages…. » Voir sa sœur au bord des larmes lui mettait le cœur en miette, il détestait la voir comme ça. Et il supportait mal ce qu’il entendait. Elle n’avait pas à se sacrifier pour lui. Elle lâcha finalement : « Je te ferai sortir Devon, qui à perdre tout… j’ai besoin que tu sortes. » Devon secoua la tête, il n’était pas question de tout perdre pour lui. Il ne supporterait pas qu’elle se sacrifie pour lui ce n’est pas ce qu’il lui demandait. Il voulait qu’elle soit heureuse même s’il restait enfermé ici. Parce qu’il s’était battu pour qu’elle le soit… Devon plongea son regard dans celui de sa sœur et lui répondit : « Je t’interdis de tout sacrifier pour moi Harper ! La seule chose que je désire et qui rendrait vraiment ma vie plus simple ici c’est de savoir que tu es heureuse et que tu vis ! » Il baissa les yeux quelques secondes et repris la parole : « Je suis là ! Je suis en vie… Je ne suis pas physiquement avec toi dehors mais tu as tout mon soutien… Tu le sais je serais toujours fier de toi… Mais je le serais encore plus si tu ne passais pas à côté de ta vie… » Devon lui adressa un sourire bienveillant, il espérait vraiment que sa sœur essaierait de vivre pour elle. Elle devait le faire pour lui… Devon ajouta alors : « Vend cette foutu baraque ! Rencontre quelqu’un ! Ait une famille ! Tu le mérite Harp’… Tu mérites tellement mieux que de te priver pour moi ! Jamais je ne t’en voudrais d’être heureuse ! » Bien au contraire c’est tout ce qu’il pouvait lui souhaiter et même si demain elle lui disait que pour son bonheur elle préférait ne plus venir le voir il comprendrait. IL ne voulait que son bonheur, c’est ce qu’il avait toujours souhaité et qui d’une certaine façon l’avait mené jusque ici.

_________________
J'en ai marre de souffrir, marre de fuir, marre de me dire que j'ai toujours le mal de vivre. J'ai essayé de me relever mais les barreaux m'ont mis K.O. Mal dans ma peau je serais mieux tout la haut ! Fatigué, épuisé de vivre à bout de force, si la juge est un couteau la justice est un coupe gorge. Je veux que tu comprennes que sur terre la vie m'écrase… › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harper M. Carrington
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 161
› EMMENAGEMENT LE : 24/12/2014
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : En couple avec la belle Callie Sorensen, cependant personne n'est au courant de cette relation. Je cache à tout le monde mon homosexualité...
› QUARTIER : Presidente Drive dans la villa familiale avec ma soeur Casey. Notre mère vit à New-York depuis quelques temps, notre soeur aînée Madison nous rend rarement visite tandis que notre frère Devon est actuellement en prison.
› PROFESSION/ETUDE : Je dirige le café Hometown, j'aime les gens & je pense qu'il n'y a rien de mieux qu'un café pour favoriser les rencontres & écouter les gens.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Samuel N. Hamilton -Charlie Keynes - Arizona Donroe & Elisabeth Howard
› CELEBRITE : Claire Holt
› COPYRIGHT : © Angel Dust.


MessageSujet: Re: California State Prison, Los Angeles.   Dim 11 Déc - 14:04

La vie était injuste, pourquoi la séparer ainsi de son frère, son repère dans cette vie, son soutien, son épaule réconfortante. Pourquoi continuer sans lui ? Ils avaient toujours été ensemble, ils avaient subi ensemble les choix de leur mère, ses amants, ses maris, ses déménagements, ils avaient fait qu’un pour s’aider mutuellement. Oui il avait des sœurs mais personne ne pouvait mieux comprendre Harper que Devon, personne ne pouvait la réconforter comme lui, personne ne pouvait l’aider à avancer, personne. Madison avait quitté la ville, les avait abandonné, elle n’était pas l’ainée qu’ils attendaient, elle avait eu raison mais Harper ne se sentait pas proche d’elle, leur mère avait quitté la ville, elle avait soit disant prit gout au monde des affaires et s’occupait ainsi de l’entreprise de Carrington, à New-York pendant que les trois derniers de la famille restaient ici ne sachant plus vraiment à quoi il servait. Qu’importe la jeunesse qu’elle leur avait fait vivre, ils avaient toujours aimé leur mère parce qu’elle prenait le temps de peigner les cheveux des filles, d’inventer des histoires de super héros à Devon et qu’ils formaient une petite famille unie. Mais tout avait changé, elle avait tout gâché et ils en payaient tous le prix à présent. Il restait Casey, qui refusait de voir Devon, qui refusait de le défendre, qui laissait Harper seule dans ce combat mais malgré tous les deux sœurs qui vivaient sous le même toit restaient proches, tentaient de sauver cette famille. Harper écoutait son frère, baissait son regard, prenait sur elle pour ne pas s’effondrer. La jeune femme aurait pu saisir l’occasion pour lui parler de Callie ou au moins pour lui parler de son homosexualité mais elle n’en avait pas la force, pas ici, c’était si impersonnel. Comment se confier sur un sujet si important dans cet endroit ? Entouré de prisonnier et de garde. « Je vais essayer… je te promets pas d’y arriver mais pour toi je vais essayer. » Elle lui adressa un léger sourire, ne pouvant pas faire plus. « Je vais vendre la maison… c’est déjà une grande étape, et après je passerai à la prochaine. » Elle ferait appel à Samuel, elle pouvait compter sur lui depuis que son frère était en prison, elle n’avait pourtant jamais été proche de lui le trouvant très agaçant, mais depuis que Devon était en prison Samuel prenait soin d’elle, comme un frère, prenant ce rôle à cœur sûrement parce que Devon lui avait demandé. « Devon… » Elle marqua une pause, hésitant puis reprit la parole. « J’ai vu il y a quelque jour Benjamin et… nous sommes à nouveau en contact. Cela fait des années que je le repousse, que je refuse d’avoir un lien avec lui mais… je crois que ça me fait du bien de pouvoir avoir une nouvelle personne à mes côtés, de ne pas avoir que Samuel… je ne peux pas lui pardonner l’arrestation mais… j’ai besoin de lui également. » Elle pinça ses lèvres, sachant bien que les deux hommes n’étaient plus amis depuis le jour où Ben avait arrêté Devon, faisant passer son travail avant leur amitié. « Je suis désolé… je ne veux pas te trahir, ne le ressent pas ainsi. » Elle avança sa main prête à prendre celle de son frère avant de s’arrêter elle-même, sachant qu’un gardien dirait quelque chose, elle serra son poing le ramenant contre elle.

_________________
When darkness comes upon you, and colors you with fear and shame. Be still and know that I'm with you. And I will say your name. Be still and know that I'm with you. If terror falls upon your bed and sleep no longer comes. Remember all the words I said
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: California State Prison, Los Angeles.   

Revenir en haut Aller en bas
 

California State Prison, Los Angeles.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Police US
» Timber Falls - 2007 - Tony Giglio
» Disneyland Park OU Disney's california adventure OU les deux ?
» [Guest] Un maton de Prison Break dans "Buffy" ^^
» Empire State Club au New York

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNTINGTON BEACH ™ ::  :: •• THE STATES-