AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 À mon tour d'être là pour toi | Alek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Joan E. Greene
lama en évolution


› MESSAGES : 231
› EMMENAGEMENT LE : 05/03/2013
› AGE : 41
› QUARTIER : Orange Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Libraire
› DOUBLE COMPTE : Big M, Shawn, Drix, Sasha, Matthew, Jamie, Nora, Troy, Lou, Mackenzie & Raphael.
› CELEBRITE : Gwyneth Paltrow
› COPYRIGHT : Sil


MessageSujet: À mon tour d'être là pour toi | Alek   Mar 21 Juin 2016 - 21:44

Le travail, voilà ce qui permettait à Joan de tenir depuis la mort d'Heath. Bon y avait bien Gabriel, cependant elle n'y arrivait pas pourtant elle aimait son fils plus que tout au monde seulement c'était trop difficile. Il lui rappelait ce qu'elle avait perdu à jamais, elle avait honte et se sentait coupable et c'est surement pour cela d'ailleurs qu'elle évitait tout le monde dernièrement. Joan avait fait du tri dans les affaires d'Heath et essayait de tenir la barque tant qu'elle le pouvait tout en faisant marcher sa librairie. Elle s'était transformée en véritable femme d'affaire malgré elle. Jamais avant aujourd'hui elle aurait imaginé tout délaisser pour son travail. Jo' avait jeté un coup d’œil à sa montre avant d'attraper son portable pour laisser un message à Emma. Elle lui demandait de bien vouloir s'occuper de Gabriel ce soir encore, elle avait du boulot et elle rentrerait surement tard dans la nuit. La jeune femme avait hésité avant d'appuyer sur le bouton envoyer. À peine envoyé, elle avait lâché son téléphone et avait passé ses mains dans ses cheveux tout en relevant son regard vers le plafond. Elle avait fait une moue en se mordillant la lèvre alors qu'elle avait bien une idée, il fallait qu'elle le voit qu'elle soit sûr qu'il était bel et bien revenu. La jeune femme avait éteint les lumières de la librairie avant de fermer la porte et de se diriger vers le chinois du coin. Les mains pleine de sacs, elle avait fait un dernier détour à l'épicerie avant de se diriger vers Orange Avenue. Son ancien quartier, elle avait revendu sa maison car elle avait accepté d'aller vivre chez Heath seulement aujourd'hui elle se retrouvait à vivre chez sa meilleure amie. Joan savait qu'elle devrait reprendre sa vie en main et commencer par se chercher un endroit où vivre avec son fils cependant elle n'en avait pas encore eu le courage. La jeune femme s'était arrêté quelques minutes devant ce qui faisait à présent parti de son passé avant de continuer sa route et de monter pour se retrouver devant une autre maison. À vrai dire, elle n'était jamais rentrée chez Aleksey. Elle ne savait pas si c'était une bonne idée mais à vrai dire elle avait besoin de le voir et d'être sûr qu'il sache que s'il avait besoin elle serait là comme lui avait été là pour elle après la mort d'Heath. Joan n'était pas là pour lui faire de long discours, ce n'était vraiment pas le but recherché loin de là. Elle avait poussé un léger soupir alors qu'elle se mordillait la lèvre avant de lever les yeux vers le ciel après avoir reçu une goutte sur la joue. Joan avait fermé les yeux avant qu'un léger sourire ne se dessine sur ses lèvres. _ Je sais... Elle avait murmuré ses deux petits mots avant de finalement s'avancer et de frapper à la porte d'entrée. Y avait des chances pour qu'Alek ne réponde pas et Joan le comprendrait mais une petite partie d'elle-même espérait que ce ne soit pas le cas. Elle avait frappé une seconde fois, seulement pas de réponse. Elle avait donc fait demi tour avant d'entendre le verrou de la porte. Joan s'était retournée avant de poser son regard sur Alek, elle avait essayé d'être le moins surprise possible par ce Alek qu'elle ne connaissait pas. Ce regard n'était pas celui qu'elle connaissait de son ami. _ Salut, j'ai ramené du ravitaillement. Joan avait pas levé les sachets contenant les plats chinois mais bien celui contenant les bouteilles achetées à l'épicerie. _ Laisse-moi entrer Alek. Joan avait son regard posé dans celui d'Aleksey alors qu'elle lui laissait la décision finale. Cependant, si ce soir elle devait repartir peut être que le lendemain il en serait différemment...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aleksey R. St-James
GOOD COP


› MESSAGES : 1185
› EMMENAGEMENT LE : 12/11/2012
› AGE : 45
› STATUT CIVIL : VEUF DEPUIS UN PEU PLUS DE SIX ANS ET SI VOUS VOULEZ TOUT SAVOIR ELLE S'APPELAIT ELIZABETH. PAPA D'UN LUKA DE 26 ANS, RÉCEMMENT DÉCÉDÉ/DISPARU. ÉTÉ EN COUPLE AVEC EMMA AVANT SA DISPARATION.
› QUARTIER : J'HABITE DANS UN QUARTIER FAMILIAL: ORANGE AVENUE ; MAIS JE VIS SEUL.
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN DIRIGEANT DU DIAMOND'S, ANCIEN AGENT DU FBI ET CHEF DU DÉPARTEMENT DES RECRUTEMENTS. NE FAIT RIEN ACTUELLEMENT.
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : THE AMAZING JOSH SEXY HOT AND SO TALENTED HOLLOWAY ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;

MessageSujet: Re: À mon tour d'être là pour toi | Alek   Jeu 28 Juil 2016 - 15:44



à mon tour d'être là pour toi.
joan e. green - aleksey r. st-james



Assis au beau milieu de la chambre de Luka, Aleksey faisait un peu de tri. Il ne voulait pas tout jeter, mais il ne pouvait pas non-plus tout gardé. Il songeait sérieusement à quitter cet endroit, cette maison. Il avait envie de partir loin et de ne jamais revenir. De changer d'identité, de changer de vie. S'il le pouvait, il prétendrait être quelqu'un d'autres et il ouvrirait les bras a de nouveau problème bien plus superficiel. Son état ne lui permettait plus d'aider le FBI et malgré ce qu'il avait vécu, Aleksey restait un agent. Il restait le genre d'homme à mettre sa vie en danger pour la sécurité du pays. Pour le bonheur des autres. Pourtant, il avait souffert en Argentine. Il avait perdu beaucoup de choses, dont sa joie de vivre. Son optimisme. A 44 ans, il avait largement dépassé l'âge de la retraite d'un agent lambda. A 44 ans, il devait désormais penser à lui et se focaliser uniquement à lui. Le FBI le gardait comme une option viable quant à la reprise de son poste du chef des admissions à Quantico, mais uniquement s'il prenait vraiment le temps de se retrouver et de prendre sur lui. S'il prenait le temps de faire le point, de gérer sa peine et sa colère. Après tout, il avait vécu des mois intenses, des mois douloureux et son retour ne s'était pas terminé sur une note positive avec la disparition de son fils. Aleksey ne pouvais pas le considérer comme étant mort. Pas sans avoir un corps sous les yeux. Pas sans avoir une preuve. Finalement, la vie était réellement un cercle. Un retour constant vers des choses familières. En 2009, Aleksey avait perdu son père et sa femme au même moment. Il n'avait jamais vu le corps d'Elizabeth et le FBI l'avait rétrogradé le temps du deuil. Il s'était retrouvé anéanti, perdu à jamais entre une volonté de vengeance et un besoin de garder la tête haute. Aujourd'hui, tout était identique. Il avait perdu son fils et ne pouvait pas rester les bras croisés. Il devait trouver une réponse. C'était tout ce qui lui restait à faire. Il referma la boite qu'il avait ouverte et garda en main la lettre qui avait amené Luka jusqu'à lui. Après quoi, Aleksey descendit dans son salon ou son regard s'attarda une fraction de seconde sur la médaille que le FBI lui avait remise.

Il trouvait ça stupide, cette médaille. Ce n'était pas la première fois qu'il en recevait une, mais celle-ci en particulier ne lui plaisait pas. Il referma donc la boite avant de poser l'enveloppe sur un tas de papier qui trainait dans son salon et alla dans sa cuisine chercher quelque chose à manger. Naturellement, comme il ne sortait pas, son frigo était vide. Alors qu'il chercha un prospectus de pizza, quelqu'un toqua à sa porte. Il n'avait clairement pas envie de parler à qui que ce soit. Il voulait rester seul. Il voulait être tranquille et ne pas affronter le regard des autres. Mais la personne qui venait de toquer, recommença. Visiblement, la personne qui se trouvait derrière la porte voulait vraiment le voir et Aleksey traina légèrement avant de se diriger vers la porte. Continuellement en conflit avec lui-même, il décida finalement d'ouvrir lorsqu'il aperçut la silhouette de Joan. « - Tu n'aurais pas dû. » Il ne pouvait pas refuser ce qu'elle apportait, ayant tout de même faim, mais elle n'avait pas à faire ça. Finalement, il lui fit signe d'entrer, sans pour autant offrir le moindre sourire. Il parlait avec une voix assez terme, assez triste. Comme si Aleksey avait été vidé de tout ce qui pouvait ressembler à de la joie. « - Vas-y. » Elle allait vite se rendre compte qu'il était loin d'avoir une maison aussi propre qu'autrefois. Aussi clean. Cela restait vivable, ce n'était pas non-plus une décharge, mais Aleksey semblait être en train d'accumuler beaucoup. La paperasse sur le salon laissait croire qu'il menait une enquête, qu'il faisait des recherches. Joan allait sans doute vite faire le lien avec la mort de Luka. La mort qu'Aleksey ne voulait pas accepter.

Soupirant, Aleksey retourna s'installer sur son canapé, sortant l'une des boites de nouilles et un sachet de baguette en bois. « - Comment va le bébé ? » Dit-il alors qu'il sépara les baguettes d'un bruit sec. Automatiquement centré la conversation sur Joan lui paraissait être une bonne technique pour éviter de parler de lui.


_________________


don't blame me for who i am today,
i lost my smile a long time ago.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joan E. Greene
lama en évolution


› MESSAGES : 231
› EMMENAGEMENT LE : 05/03/2013
› AGE : 41
› QUARTIER : Orange Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Libraire
› DOUBLE COMPTE : Big M, Shawn, Drix, Sasha, Matthew, Jamie, Nora, Troy, Lou, Mackenzie & Raphael.
› CELEBRITE : Gwyneth Paltrow
› COPYRIGHT : Sil


MessageSujet: Re: À mon tour d'être là pour toi | Alek   Sam 30 Juil 2016 - 15:10

Joan avait posé son regard sur le visage d'Alek alors qu'elle essayait de sonder son ami pour savoir comment il pouvait bien aller. Bien évidemment, elle se doutait qu'Alek n'allait pas bien et que son aspect extérieur devait refléter son aspect intérieur. Elle avait passé le pas de la porte, le suivant jusqu'au salon alors qu'encore une fois elle ne faisait aucun commentaire sur les papiers étalés un peu partout sur la table basse mais aussi sur le sol. La jeune femme avait décalé ce qui se trouvait sur le canapé pour prendre place au côté d'Aleksey. Elle s'était assise, croisant les jambes alors qu'elle laissait elle-même un léger soupir franchir ses lèvres. Il semblait évident que le sujet de Gabriel soit évoqué mais elle ne pensait pas que ce soit aussi rapidement. _ Il va bien. C'était la vérité, il allait bien faut dire qu'il était bien entouré et Emma était une perle avec lui. Elle ? Elle ne prenait pas vraiment de temps libre pour pouvoir s'occuper de son fils. Joan avait sombré après la mort d'Heath et elle n'arrivait pas encore à sortir la tête de l'eau. Bien évidemment, elle faisait comme ci c'était le cas comme si elle avait repris sa vie en main mais en réalité chaque matin elle cherchait une bonne raison pour se lever et malheureusement même son fils ne lui en donnait pas la force parfois. Joan avait fait une moue alors qu'elle n'avait pas l'intention de s'étendre sur le sujet. Elle avait répondu à sa question et c'est tout ce qui comptait non ? Bref, elle avait attrapé une boîte de nouille et des baguettes avant de poser le tout sur la table basse en prenant soin de pousser quelque peu les papiers qui s'y trouvaient. _ Des verres ? La libraire s'était levée alors qu'elle se dirigeait vers ce qui lui semblait être la cuisine. Elle avait froncé les sourcils en voyant qu'il n'y avait pas que le salon qui était jonchait de papier en tout genre. Joan avait levé un sourcil intrigué avant de revenir vers Alek avec une poignée de ces feuilles volantes dans les mains. _ Qu'est-ce que c'est que tout ça Aleksey ? Elle aimerait juste comprendre même si elle n'était pas sûr d'elle qu'en à la manière employée. Joan avait jeté un œil à ce qu'elle tenait entre les mains avant de comprendre en tout cas d'avoir une piste sur ce qu'Alek cherchait en gardant tout ça sous la main. Joan avait reposé son regard sur Alek avant de reposer les feuilles sur le comptoir de la cuisine tout en ramenant deux verres de la cuisine. Elle s'était rassise à ses côtés alors qu'elle passait une main dans ses cheveux. _ Je ne vais pas te forcer à me parler Alek car ça servirait à rien mais je veux juste que tu saches que si tu en as envie alors que je serais là. Joan se mordillait légèrement l'intérieur de la joue alors qu'elle reposait son regard sur son visage. _ Je suis vraiment désolé pour ton fils Alek. Voilà, elle l'avait dit mais en même temps elle ne pouvait pas venir et faire comme ci de rien était sans même lui dire à quel point elle était désolée pour la perte de son fils. Elle avait attrapé une bouteille et versé la vodka dans les deux verres avant d'attraper le sien et de s'enfoncer dans le canapé. _ Tu nous as manqué. Ces mots avaient glissé des lèvres de la jeune femme alors qu'ils étaient à peine compréhensibles. Son regard perdu sur son verre, elle relevait son regard sur Alek avec un air absent. _ Tes cheveux ont drôlement poussé, je crois que t'aurais bien besoin d'une bonne coupe. Joan avait fait un léger sourire avant qu'il ne disparaisse aussitôt et qu'elle repose son regard sur son verre avant d'en boire une gorgée. Une légère grimace s'était dessinée sur ses lèvres, elle n'avait jamais été très alcool en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aleksey R. St-James
GOOD COP


› MESSAGES : 1185
› EMMENAGEMENT LE : 12/11/2012
› AGE : 45
› STATUT CIVIL : VEUF DEPUIS UN PEU PLUS DE SIX ANS ET SI VOUS VOULEZ TOUT SAVOIR ELLE S'APPELAIT ELIZABETH. PAPA D'UN LUKA DE 26 ANS, RÉCEMMENT DÉCÉDÉ/DISPARU. ÉTÉ EN COUPLE AVEC EMMA AVANT SA DISPARATION.
› QUARTIER : J'HABITE DANS UN QUARTIER FAMILIAL: ORANGE AVENUE ; MAIS JE VIS SEUL.
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN DIRIGEANT DU DIAMOND'S, ANCIEN AGENT DU FBI ET CHEF DU DÉPARTEMENT DES RECRUTEMENTS. NE FAIT RIEN ACTUELLEMENT.
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : THE AMAZING JOSH SEXY HOT AND SO TALENTED HOLLOWAY ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;

MessageSujet: Re: À mon tour d'être là pour toi | Alek   Sam 13 Aoû 2016 - 14:31



à mon tour d'être là pour toi.
joan e. green - aleksey r. st-james



Il ne pouvait pas le nier. Il se sentait faible. Extrêmement faible. Loin d’être assez fort pour disparaitre, pour se cacher. Il n’était pas arrivé à laisser Joan devant sa porte, pas en voyant ce qu’elle avait apporté avec elle. La faim était une chose qui avait changé pour Aleksey. Il faut dire qu’il s’était retrouvé en face d’un régime très stricte en Argentine et quelque part, son corps s’était habitué à manger très peu. A survivre avec le minimum. Rien n’avait changé depuis sa libération. Aleksey mangeait le minimum, même si ses repas étaient plus conséquents. Il attendait aujourd’hui d’avoir faim, réellement faim, pour faire quelque chose. Pour avaler quelques choses. Joan était arrivé au bon moment. Son timing était impeccable. Il l’invita donc. Peu importe son état. Peu importe ses recherches, son obsession concernant son fils. Il laissa Joan entré dans un monde différent, dans un monde loin de toute réalité. Et il focalisa toute son attention sur elle et son bébé. Lorsqu’Aleksey repensait à Heath, quelque chose en lui se brisait. Il avait été un vrai ami, un vrai partenaire en crime. Ils avaient beaucoup déconné ensemble, beaucoup ris au Wildjam, une bière en main. Heath était sans doute le premier ami qu’Aleksey s’était fait une fois le rôle de gérant du Diamonds sur le dos. Il savait que s’il n’était pas entré dans sa vie, Aleksey serait sans doute resté dans son coin. Il n’aurait sans doute jamais fait plus ample connaissance avec les autres. Avec la team Poker qui aujourd’hui avait trop à faire pour se réunir et boire un verre. Pourtant, Aleksey se disait qu’ils en avaient tous besoin. Qu’aujourd’hui, avec tout ce qu’ils avaient chacun traversé, c’était le moment de se retrouver. Mais il n’était pas en état pour contacter Liam et Noah. Il n’était en état pour rien si ce n’est suivre son instinct et sombrer.

Il se pencha pour aider Joan à libérer un peu la table, posant la plupart des papiers par terre dans une pile maladroite. « - Le placard au-dessus du lavabo. » Aleksey attrapa ensuite une boite de nouille et planta ses baguettes dedans pour mélanger le tout. Bouchée de nouille en bouche, il se tourna quand Joan lui posa une question, essayant de tout avaler rapidement alors qu’elle reposer les papiers. « - S’il te plait, ne touche pas à ça. » Finit-il par dire rapidement, après avoir posa la boite de nouille. Joan revenait désormais avec deux verre en main qu’elle posa. Il en profite pour prendre un mouchoir et s’essayer la bouche avant de recroiser le regard de Joan. Il baissa la tête finalement. Il n’avait pas envie de parler. Vraiment. Il ne voulait pas aborder le sujet, il voulait simplement manger. « - Ne le soit pas. » Aleksey se leva pour aller chercher des citrons pré-coupé qui se trouvait dans le frigo. « - Il n’est pas mort. » Il referma le frigo rapidement, avant de revenir en quelques secondes dans le salon. L’avantage d’une cuisine ouverte, c’était qu’il n’avait pas vraiment disparu en allant ouvrir son frigo. Il posa les tranches de citron et en ajouta un dans son verre.

« - Tu crois ? » Il toucha légèrement ses cheveux, se disant qu’il n’y avait pas du tout fait attention. « - Peut-être. » dit-il alors tout simplement. Il avala la boisson cul-sec puis posa le verre. « - Tu pourras me les couper peut-être ? » Cela ne le gênait pas forcément, il s’était sans doute habitué à se négliger ces derniers mois. Il s’était rasé à l’hôpital, mais c’était tout. Et encore, il avait une petite barbe de quelques jours et franchement, n’avait pas le courage de faire quoi que ce soit à ce sujet. Il avait perdu en muscle aussi, bien qu’il restait assez imposant. Se servant un nouveau verre, Alekse se décida finalement : « - Il n’ont jamais retrouvé son corps… A Luka. Ils l’ont déclaré mort, mais ils n’ont rien… » Verre en main, il observa sa boisson alors qu’il s’était laissé aller sur le canapé, parfaitement installé entre les coussins. « - Absolument rien. »


_________________


don't blame me for who i am today,
i lost my smile a long time ago.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joan E. Greene
lama en évolution


› MESSAGES : 231
› EMMENAGEMENT LE : 05/03/2013
› AGE : 41
› QUARTIER : Orange Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Libraire
› DOUBLE COMPTE : Big M, Shawn, Drix, Sasha, Matthew, Jamie, Nora, Troy, Lou, Mackenzie & Raphael.
› CELEBRITE : Gwyneth Paltrow
› COPYRIGHT : Sil


MessageSujet: Re: À mon tour d'être là pour toi | Alek   Sam 27 Aoû 2016 - 23:27

Qu'est-ce qu'elle pouvait bien lui dire quand il lui avait affirmé le fait que son fils n'était pas mort et qu'il était bel et bien vivant. Qui était-elle pour lui dire que ce n'était pas vrai qu'il avait perdu pour toujours son fils et qu'il ne pourrait jamais le tenir à nouveau dans ses bras. Non, elle ne le ferait pas, elle ne le contredirait pas à vrai dire elle n'en avait pas la force. Peut-être qu'elle avait envie que ce soit vrai, peut-être qu'elle espérait que ça se finisse bien pour une autre personne et à choisir elle voudrait que ce soit le cas pour Aleksey. Elle avait simplement baissé le regard alors qu'il venait reprendre place dans la sofa. La jeune femme avait évoqué la longueur des cheveux d'Alek comme si de rien n'était mais les choses simples de la vies étaient un échappatoire pour la jeune femme. Les sujets bateaux étaient devenus sa spécialité et ça faisait assez bien son boulot à savoir duper les personnes qui l'entouraient pour qu'elles arrêtent de lui demander si elle allait bien. Joan avait fait une légère moue en penchant légèrement la tête tout en le regardant passer sa main dans ses cheveux. _ Oui je pourrais si c'est ce que tu veux. Joan avait fait un léger sourire à Alek avant de reposer son regard sur son verre. La jeune femme avait avalé une gorgée avant de se dire qu'elle ferait tout aussi bien de le finir. Elle avait froncé les sourcils avant de reposer son regard sur Alek. C'était le pire dans tout ça, on lui avait dit que son fils était mort sauf qu'il n'y avait pas de corps. C'était que de vulgaire supposition au final et c'est ce qui semblait le plus horrible à Joan bien sûr après le fait que Luka est perdu la vie. Du coup, Joan avait fait le rapprochement avec les coupures qu'elle avait trouvé un peu partout chez son ami. _ Tu le recherches c'est bien ça ? Joan avait posé son regard sur Alek avant de poser son verre sur la table basse. _ Tu penses vraiment que Luka est en vie quelque part ? Que toutes ses personnes se sont trompés ? Que toi tu arriveras à le retrouver quand d'autres ont échoué ? Joan avait reposé son regard sur Aleksey alors qu'elle passait une mèche de ses cheveux derrière son oreille. Elle avait froncé quelque peu les sourcils alors qu'un léger sourire désolé se dessiner sur ses lèvres. _ On veut toujours croire que c'est une erreur qu'on ne peut pas nous avoir enlever ceux qu'on aime, que quelque part on se rendra compte de l'erreur et que finalement ils reviendront seulement ça n'arrive pas Alek... jamais. Le regard de Joan était posé sur le visage de son ami elle l'avait détourné un instant sur les coupures qui jonchaient le sol. _ Mais si tu dois le faire alors va jusqu'au bout Aleksey. Joan avait reposé son regard sur son ami avant de poser délicatement sa main sur sa joue. _Ne laisse personne te dire le contraire. La jeune femme avait pris la bouteille pour se servie de nouveau. Elle se souvenait qu'elle avait eu horreur qu'on lui dise que le chagrin allait passer qu'il fallait tourner la page. C'était tellement énervant d'entendre ce genre de propos et c'est ce qui au final restait en mémoire. Elle avait avalé une nouvelle gorgée avant de le reposer et de jeter un oeil sur les boîtes de nourriture qui se trouvait sur la table basse. _ J'aurais vraiment aimé connaître Luka, je suis sûr que c'était un homme bien tout comme son père. Un sourire s'était de nouveau dessiné sur les lèvres de Joan alors qu'elle attrapait une paire de baguette et une boîte au hasard. _ Oui j'en suis même persuadée. La jeune femme parlait pour elle-même, c'était réellement un regret de ne pas avoir connu Luka.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aleksey R. St-James
GOOD COP


› MESSAGES : 1185
› EMMENAGEMENT LE : 12/11/2012
› AGE : 45
› STATUT CIVIL : VEUF DEPUIS UN PEU PLUS DE SIX ANS ET SI VOUS VOULEZ TOUT SAVOIR ELLE S'APPELAIT ELIZABETH. PAPA D'UN LUKA DE 26 ANS, RÉCEMMENT DÉCÉDÉ/DISPARU. ÉTÉ EN COUPLE AVEC EMMA AVANT SA DISPARATION.
› QUARTIER : J'HABITE DANS UN QUARTIER FAMILIAL: ORANGE AVENUE ; MAIS JE VIS SEUL.
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN DIRIGEANT DU DIAMOND'S, ANCIEN AGENT DU FBI ET CHEF DU DÉPARTEMENT DES RECRUTEMENTS. NE FAIT RIEN ACTUELLEMENT.
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : THE AMAZING JOSH SEXY HOT AND SO TALENTED HOLLOWAY ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;

MessageSujet: Re: À mon tour d'être là pour toi | Alek   Mar 30 Aoû 2016 - 20:36



à mon tour d'être là pour toi.
joan e. green - aleksey r. st-james



Luka ne pouvait pas être mort. Non, ce n’était pas possible. Et l’idée commençait à prendre une très grosse place dans l’esprit d’Aleksey. Une place imposante, dévorante. Il était en train de perdre la raison, mais il avait besoin. Besoin de savoir ce qui s’était passé, savoir ce qui était arrivé à son fils. Pas de corps, pas de mort. C’était aussi simple que ça. Il voulait des preuves, des évidences que c’était fini. Qu’il avait perdu ce qui lui restait de plus précieux en ce monde, sans avoir eu le temps de le dire ou de le montrer. Il sait que sa façon de parler est dur, un peu trop froide, mais il y croit. Sincèrement. Luka n’est pas mort, il ne peut pas l’être. Et le fait que Joan ne le contredît par était une bonne chose. Aleksey appréciait le fait qu’elle accepte, que quelque part, elle y croit-elle aussi. Bien entendu, c’était un sujet sensible, difficile à aborder alors de retour près de son amie, Aleksey se laisse aller dans une conversation légère. Ses cheveux. Ils étaient vraiment long. Jusqu’ici, il n’y avait pas vraiment réfléchi. Beaucoup de chose avait disparue de son esprit, beaucoup de chose s’était transformé. Ses mimiques, ses regards, sa voix, ses préoccupations, sa peur… Tout était si différent, mais la voix de Joan, son calme, sa gentillesse, non, elle, elle était exactement celle qu’il avait connue et qu’il appréciait. Elle accepta donc très simplement, disant qu’elle pourrait le faire. Il tenta de lui sourire, mais c’était sans doute raté et peu convaincant.

Il regardait son verre, la vodka dedans et s’ouvrit légèrement. Il veut tout de même expliquer pourquoi, pourquoi il croit Luka est vivant. Pourquoi c’était si évident. Pour répondre à Joan, il fit signe de la tête que oui, il le cherchait. « - C’est possible. » Il but de nouveau son verre, laissant cette fois le verre vide au bout de ses doigts. « - Non, non, ne dis pas ça. Luka n’est pas mort. » Il se releva, posant ses yeux sur Joan. Elle pouvait y lire toute sa conviction. « - La famille de sa mère, c’est… c’était des gens horribles, mais des gens malins. Luka sait comment disparaitre, il sait. » Il ne veut pas non-plus tout dire, tout avouer. Les histoires de gangs russes, les morts, le sang. Luka avait souffert, tellement souffert. Peut-être qu’il s’était sentie en danger, peut-être qu’il avait décidé de fuir. Mais Joan ne lui disait pas tout ça pour le dissuader, au contraire. Serrant de sa main celle que Joan avait poser sur sa joue, Aleksey baissa les yeux. « - Merci… » Elle l’épaulait, elle ne voulait pas lui dire ne pas faire ce qui devait être fait. Peu importe le résultat, s’il en avait besoin, alors qu’il y aille, jusqu’au bout. Elle délaissa sa joue pour remplir de nouveau les verres et Aleksey sentie sa gorge brulée de nouveau face à la petite gorgée qu’il prit. Aussi improbable que cela puisse paraitre, il ne s’était pas pris de cuite depuis son retour.

« - C’est un bon gamin. » Aleksey se perdit un instant dans ses pensées. Il attrape finalement à son tour des baguettes, puis une boite de nouille. « - J’ai plus la force de rien, c’est énervant. » Il dévora une bouchée de nouille qu’il laissa retombé dans la boite avant de reprendre. « - Non, c’est frustrant. J’ai déjà vécu ça tant de fois… La perte, les disparitions… ça ne s’arrête jamais. Et ça ne s’arrange pas. On s’habitue pas. » Il utilisa ses baguettes pour relever une nouvelle bouchée et croqua de nouveau dedans.


_________________


don't blame me for who i am today,
i lost my smile a long time ago.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joan E. Greene
lama en évolution


› MESSAGES : 231
› EMMENAGEMENT LE : 05/03/2013
› AGE : 41
› QUARTIER : Orange Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Libraire
› DOUBLE COMPTE : Big M, Shawn, Drix, Sasha, Matthew, Jamie, Nora, Troy, Lou, Mackenzie & Raphael.
› CELEBRITE : Gwyneth Paltrow
› COPYRIGHT : Sil


MessageSujet: Re: À mon tour d'être là pour toi | Alek   Lun 26 Sep 2016 - 13:15

Joan avait baissé son regard sur la boîte de nourriture qu'elle tenait entre les mains alors qu'elle écoutait Alek. Elle se sentait gauche mais en même temps elle était persuadée qu'il ne lui en tiendrait pas rigueur. Il n'y avait jamais de bonne parole dans ces moments-là le principal c'était qu'Alek sache qu'elle était là pour lui s'il en ressentait le besoin. Quelque part au fond d'elle, elle espérait pour son ami que son fils soit bel et bien vivant. Joan avait passé une main dans ses cheveux après avoir posé de nouveau la boîte sur la table basse, à vrai dire elle n'avait pas grand appétit. La jeune femme avait posé un regard bien veillant sur Alek avant de le regarder manger. Il avait les traits tirés et elle en venait à se demander s'il avait mangé depuis son retour avant ce soir. _ Je sais... Elle avait soufflé ces mots comme une évidence et pour appuyer les mots de son ami. _ Tu te sens vidé comme morte de l'intérieur et rien ne peut t'atteindre. Joan avait détourné le regard sur son verre avant de pincer ses lèvres. _ Même pas les rires de ton enfant. Un murmure avait franchi les lèvres de la jeune femme avant qu'elle n'avale une nouvelle gorgée de son verre. Elle avait fait une grimace avant de finalement se relever pour se diriger vers les rideau de la porte fenêtre. Joan avait fait une moue avant de finalement les ouvrir et de laisser l'air frais s’engouffrer dans la maison. Elle aurait pu demander à Aleksey la permission mais en réalité, elle avait eu besoin d'une bouffée d'air frais d'un coup. Joan avait fermé quelque peu les yeux avant d'avaler la dernière gorgée de son verre. _ Si on coupait ses cheveux maintenant ? Pendant que je le peux encore. La jeune femme avait reposé son regard sur Alek avant de faire un léger sourire. En vérité, ça allait lui occuper l'esprit et c'est ce qu'il lui fallait. Joan s'était approché d'Alek, enfin de la table basse pour pouvoir poser son verre. Elle interrogeait Aleksey du regard, elle comprendrait qu'il préférait que ce soit fait une autre fois... quoi que... Joan avait fait un signe de tête pour l'encourager avant de faire une moue avec un léger sourire sur les lèvres en prenant sa main. _ J'aurais bien du courage pour nous deux. Joan avait tiré sur la main d'Aleksey pour le faire se lever. _ Il va falloir commencer par laver ses cheveux, en fait je me demande si tu devrais pas carrément prendre une douche. La jeune femme ne voulait pas se montrer désagréable mais elle était persuadé que ça lui ferait le plus grand bien. Joan avait regardé sa main dans la sienne avant de finalement le lâcher. _ Vas-y je ne bouge pas de là. La jeune femme avait fait un léger sourire à son ami alors qu'elle avait pris volontairement un air autoritaire même si ça ne lui allait carrément pas. Elle l'avait suivi du regard avant de faire une moue et de reposer son regard sur les papiers qui se trouvaient par terre à présent. La jeune femme avait pincé ses lèvres de nouveau alors qu'elle s'en faisait réellement pour Aleksey. À son niveau, elle ne pouvait rien faire de plus et elle ne voulait pas aborder le sujet de sa disparition. Pour être honnête, elle se sentait parfaitement inutile alors si elle pouvait au moins lui couper les cheveux ça serait toujours ça. Joan s'était de nouveau assise sur le sofa en attendant Aleksey, son regard perdu sur le mauvais temps qui semblait à présent s'abattre sur Huntington Beach.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aleksey R. St-James
GOOD COP


› MESSAGES : 1185
› EMMENAGEMENT LE : 12/11/2012
› AGE : 45
› STATUT CIVIL : VEUF DEPUIS UN PEU PLUS DE SIX ANS ET SI VOUS VOULEZ TOUT SAVOIR ELLE S'APPELAIT ELIZABETH. PAPA D'UN LUKA DE 26 ANS, RÉCEMMENT DÉCÉDÉ/DISPARU. ÉTÉ EN COUPLE AVEC EMMA AVANT SA DISPARATION.
› QUARTIER : J'HABITE DANS UN QUARTIER FAMILIAL: ORANGE AVENUE ; MAIS JE VIS SEUL.
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN DIRIGEANT DU DIAMOND'S, ANCIEN AGENT DU FBI ET CHEF DU DÉPARTEMENT DES RECRUTEMENTS. NE FAIT RIEN ACTUELLEMENT.
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : THE AMAZING JOSH SEXY HOT AND SO TALENTED HOLLOWAY ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;

MessageSujet: Re: À mon tour d'être là pour toi | Alek   Dim 30 Oct 2016 - 19:19



à mon tour d'être là pour toi.
joan e. green - aleksey r. st-james



C’était quelque part inacceptable. Aleksey ne voulait pas abandonner et en même temps, il n’avait pas la force de continuer. Il n’avait pas la force de s’accrocher à quoi que ce soit et espérer, bêtement, comme si les choses pouvaient changer. Il avait vécu une vie assez mouvementé pour savoir que rien au monde ne permettait de savoir si demain allait être meilleur et à l’heure actuel, aucun demain ne pouvait l’être. Aleksey n’avait pas grand-chose dans la vie. Son travail avait toujours pris une trop grande place pour lui permettre d’avoir une vie normale et son passé n’avait en rien améliorer la situation. Il avait enchainé les pertes et avaient compris qu’il ne pouvait aimer. Qu’il ne devait pas. Pourtant, le cœur finissait par trahir l’esprit sans problème et Aleksey s’était attaché. Des collègues, des amis, sa femme… Et maintenant, il se retrouvait plus seul que jamais. Il s’était habitué à la solitude, mais la perte récente de son fils n’avait qu’accentuer le pire en lui. Luka était partie faire des études, s’instruire, dans l’espoir de devenir quelqu’un. La distance était présente, mais Aleksey savait que rien ne l’empêchait de prendre l’avion, d’aller voir son fils et de passer un week-end avec lui. Aujourd’hui, il n’avait même pas ça. Il n’avait même pas la possibilité de faire son deuil. Il était debout face à un vide, aussi présent dans son cœur que dans sa vie et la frustration était terrible.

La voix de Joan n’était en rien faussement rassurant, au contraire. Elle avait perdu Heath et cette douleur était toujours là, toujours présente, toujours vive. Aleksey releva les yeux vers elle, comprenant tellement sa douleur. Il voulait lui dire que le temps guéri toute blessure, mais dans sa situation actuelle, il n’y arrivait pas. Elle avait une blessure, elle aussi, trop profonde pour être guérie avec le temps. Trop profonde pour croire que ça finira par disparaitre. La mort d’Heath, avait rappelé à Aleksey la mort d’Elizabeth. Il ne l’avait jamais oublié, il ne l’oublierait jamais.

Il posa la box sur la table alors que Joan laissa la lumière entrer dans la pièce. Aleksey grimaça tout de suite, ses yeux ayant un peu de mal. Pas seulement parce qu’il était resté dans le noir depuis son retour. C’était aussi à cause de ces derniers mois enfermé, torturé. Ses yeux étaient plus fragiles. Aleksey chercha ses lunettes, un peu loin, avant de finalement répondre à Joan. « - Faisons-ça. » Il n’avait pas le courage de lui dire non et se laissa emporté par la situation. Sa main dans la sienne, il se releva, gardant le visage baissé. Avec sa remarque, elle réussit à arracher un sourire à Aleksey. « - Tu ne serais pas en train de te moquer un peu de moi, là ? » Sa voix n’était pas aussi taquine qu’autrefois, mais quelque part, c’était son intention. Il quitta finalement Joan pour monter à l’étage, se déshabilla et entra dans une douche tiède. Il ne sait pas exactement le temps qu’il a pris, s’il est resté un quart d’heure ou une heure même, mais dans tous les cas, il en était ressorti légèrement plus réveillé, plus vif, plus en forme. Serviette sur les épaules, il attrapa un jean et descendit pieds nues. Il dévoilait ainsi certaines cicatrices, certaines histoires dont personne ne connaissait l’existence. Sans savoir pourquoi, il s’était imaginé que Joan avait sans doute quitté l’endroit. Encore une fois, il avait un peu perdu la notion du temps et il ne savait plus combien de minutes s’étaient écoulés depuis qu’il était monté.

Apercevant la silhouette de Joan sur le sofa, il se rapprocha, lui tendant un peigne et des ciseaux. « - Tu es prête à faire de moi un homme ? » Une fois que Joan avait pris les outils, il tira une chaise et s’y installa. Il était juste à côté de la fenêtre et le beau temps semblait tellement loin de son état d’esprit. Pourtant, il y avait quelques choses de rassurant à savoir que le monde qui l’entourait n’était pas aussi sombre que son cœur.



_________________


don't blame me for who i am today,
i lost my smile a long time ago.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joan E. Greene
lama en évolution


› MESSAGES : 231
› EMMENAGEMENT LE : 05/03/2013
› AGE : 41
› QUARTIER : Orange Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Libraire
› DOUBLE COMPTE : Big M, Shawn, Drix, Sasha, Matthew, Jamie, Nora, Troy, Lou, Mackenzie & Raphael.
› CELEBRITE : Gwyneth Paltrow
› COPYRIGHT : Sil


MessageSujet: Re: À mon tour d'être là pour toi | Alek   Sam 3 Déc 2016 - 22:27


Joan était assise dans le canapé alors qu'elle avait le regard perdu sur le ciel qu'elle pouvait apercevoir au travers de la fenêtre du salon. Elle ne savait pas si elle faisait bien de s'incruster chez Alek mais en même temps elle ne se voyait pas faire comme ci tout allait bien pour lui et attendre des jours meilleurs avant de se rappeler qu'ils avaient été amis par le passé. La jeune femme avait posé sa tête le long du dossier du sofa, elle ne savait pas exactement combien de temps il était resté absent. Elle avait posé son regard sur les instruments que lui tendait Alek avant de relever son regard sur lui avec un léger sourire sur les lèvres. Joan l'avait suivi du regard quand il avait attrapé une chaise pour l'installer près d'une des fenêtres. La jeune femme s'était levée et avait posé le ciseau et le peigne sur le rebord de la fenêtre avant d'attraper la serviette pour pouvoir la poser sur les épaules d'Alek. Bien évidemment, elle avait remarqué les cicatrices, apparemment certaines étaient bien plus récentes. La jeune femme avait quelque peu froncer les sourcils avant de passer une main dans les cheveux de son ami. _ Ils ont jamais été aussi long. Un léger sourire s'était de nouveau dessiné sur ses lèvres. D'accord, elle ne connaissait pas Alek depuis des années non plus mais d'aussi loin qu'elle se souvienne elle ne l'avait jamais vu avec une telle longueur. Cela pouvait paraître complètement futile, mais Joan avait besoin de cette futilité pour avancer. Elle avait attrapé le peigne et le ciseau avant de se mordiller légèrement la lèvre. _ Prêt ? Joan avait reposé son regard sur les cheveux d'Alek avant de commencer à couper. Bien sûr, elle savait ce qu'elle faisait sinon elle ne se serait jamais proposée. La jeune femme était tellement concentrée qu'elle en oubliait Alek. Elle voulait seulement pouvoir apporter quelque chose à quelqu'un, même si ce n'était qu'une coupe de cheveux. Un petit moment plus tard, Joan avait reposé le ciseau alors qu'elle s'assurait qu'elle avait bel et bien terminé. La jeune femme s'était penchée vers la nuque d'Alek pour souffler doucement histoire d'y enlever les petits cheveux persistants. _ Voilà, j'ai terminé. Joan avait fait un petit sourire contente d'elle avant d'enlever la serviette des épaules d'Alek. Elle avait froncé les sourcils alors que sans s'en rendre compte sa main avait été frôler délicatement une des cicatrices qui se trouvait sur son omoplate. _ Qu'est-ce qui a bien pu t'arriver. La jeune femme avait retiré sa main alors qu'elle laissait Alek se lever pour aller voir si ça lui convenait. Elle avait gardé la serviette dans les mains et s'était dirigée vers la cuisine pour pouvoir mettre les cheveux dans la poubelle. Joan était revenue vers Alek alors qu'elle avait un léger sourire sur les lèvres. _ C'est beaucoup mieux ainsi. Elle s'était permise de s'avancer pour passer sa main dans les cheveux d'Alek pour remettre une mèche en place. _ Je ne serais pas venue pour rien. Tu vois que tu as bien fait de m'ouvrir cette porte. Joan avait fait de nouveau un léger sourire à Alek avant de s'approcher et de déposer un baiser sur sa joue. Elle s'était légèrement reculée alors que sa main était toujours posé sur l'avant bras d'Alek. Joan posait son regard sur les marques se trouvant sur le torse de son ami. Elle s'était mordillée légèrement la lèvre avant d'approcher doucement sa main. Son doigt suivait les cicatrices alors qu'elle semblait se demander ce qui avait bien pu lui arriver. Ce n'était pas de la curiosité mal placé mais elle s'en faisait vraiment pour Alek et maudissait intérieurement ceux qui avait pu le faire souffrir. Joan avait reposé son regard dans celui d'Alek avant de retirer sa main. _ Je suis désolée, je... Joan aurait dû lui dire qu'elle ferait mieux de partir, mais elle n'en avait pas la moindre envie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aleksey R. St-James
GOOD COP


› MESSAGES : 1185
› EMMENAGEMENT LE : 12/11/2012
› AGE : 45
› STATUT CIVIL : VEUF DEPUIS UN PEU PLUS DE SIX ANS ET SI VOUS VOULEZ TOUT SAVOIR ELLE S'APPELAIT ELIZABETH. PAPA D'UN LUKA DE 26 ANS, RÉCEMMENT DÉCÉDÉ/DISPARU. ÉTÉ EN COUPLE AVEC EMMA AVANT SA DISPARATION.
› QUARTIER : J'HABITE DANS UN QUARTIER FAMILIAL: ORANGE AVENUE ; MAIS JE VIS SEUL.
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN DIRIGEANT DU DIAMOND'S, ANCIEN AGENT DU FBI ET CHEF DU DÉPARTEMENT DES RECRUTEMENTS. NE FAIT RIEN ACTUELLEMENT.
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : THE AMAZING JOSH SEXY HOT AND SO TALENTED HOLLOWAY ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;

MessageSujet: Re: À mon tour d'être là pour toi | Alek   Ven 30 Déc 2016 - 14:12



à mon tour d'être là pour toi.
joan e. green - aleksey r. st-james



Il était difficile pour Aleksey de ne pas penser à Luka. De ne pas penser à son cœur blessé, son cœur brisé. A la solitude qu’il avait fait face. Aleksey avait échoué en tant que père, il le savait. Il n’avait pas fait assez attention et maintenant, tout lui retombé dessus. Il n’avait pas le choix que t’encaisser et d’essayer d’avancer, mais pour Aleksey, avançait signifier tout faire pour retrouver son fil disparu. C’était de l’espoir. Une volonté de croire qu’il aurait une seconde chance pour réparer ses erreurs. Il se perdait donc facilement dans son esprit, à imaginer ce qu’il pouvait faire, ce qu’il devait faire. Sa situation actuelle était désastreuse, vraiment. Il avait perdu beaucoup de choses dans la vie, mais maintenant, c’était trop. Il était probablement incapable de voir le bon quand tant de mauvaise chose lui était arrivé. Aleksey avait toujours été le premier à se remettre des pires choses, mais jamais il n’aurait cru avoir un fils. Jamais il n’aurait cru le perdre si mystérieusement. Quelque part, c’était peut-être bien ça, le problème ! Il n’avait rien. Aucune information. Pas la moindre idée de ce qui s’était passé en son absence, ce qui était arrivé à Luka. Des millions de scénarios étaient possibles, mais elles étaient toutes sans valeur puisqu’aucune piste n’était fiable. C’était ce qui énervait le plus Aleksey. Il se retenait, mais il avait souvent envie de tout casser depuis son retour. Aujourd’hui était sans doute l’un des rares fois où il se sentait apaiser, calme. Joan avait cet effet sur lui. Maintenant qu’il est de retour dans son salon, il s’installe. Il a envie de laisser Joan faire ce qu’elle veut avec ses cheveux, il a envie d’arrêter de penser pendant une minute ou deux.

Ses yeux se focalisèrent sur l’extérieur. Orange Avenue était un quartier familial. Il y avait souvent du monde dehors. Des jeunes qui jouent, des adultes qui discutent. C’était un endroit actif, pourtant, ce jour-là, tout était silencieux. Aleksey observait la rue alors que Joan mettait sur ses épaules la serviette qu’il avait apporté. « - Prêt. » Il ferma les yeux, laissant les rayons de lumière réchauffer sa peau alors que les premiers coups de ciseaux se firent entendre. C’était magique. Pendant une dizaine de minute, Aleksey ne pensa à rien. C’est la voix de Joan qui le réveilla de son sommeil éveillé et qui le rendit curieux. Ses cheveux étaient effectivement plus court. Ses doigts touchaient légèrement les cheveux qu’il avait encore sur la tête quand il senti les doigts délicats de Joan sur sa peau. Il se releva, se dirigea vers le miroir le plus proche et trouva amusant la différence.

« - Beaucoup mieux, c’est vrai. » Ses yeux se posèrent sur Joan alors qu’elle était en face de lui. « - Tu as bien fait. » Il senti alors la curiosité grandir en Joan. Les cicatrices qui marquait son corps ne la laissaient pas indifférente, il le savait. « - Ce n’est rien. » Il respire légèrement, ne quittant pas Joan des yeux. Elle semble vraiment désolée pour lui. Comme si elle percevait la souffrance de chacune des cicatrices. « - On a tous nos secrets, n’est-ce pas ? » Il faisait référence à tellement de choses. Et il se rendait compte qu’il n’était plus rien aujourd’hui. Ni le gérant de la boite de nuit, ni un agent du FBI. Il ne s’occupait de rien. Il n’avait plus rien. Absolument plus rien. « - Il ne faut pas que tu t’inquiètes, c’est du passé tout ça. » Il y avait une pointe de regret dans sa voix. Joan l’avait sans doute compris, entendu, perçu. Aleksey regrettait de ne plus être ce qu’il était. « - J’ai l’impression que plus rien ne sera jamais comme avant. »



_________________


don't blame me for who i am today,
i lost my smile a long time ago.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joan E. Greene
lama en évolution


› MESSAGES : 231
› EMMENAGEMENT LE : 05/03/2013
› AGE : 41
› QUARTIER : Orange Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Libraire
› DOUBLE COMPTE : Big M, Shawn, Drix, Sasha, Matthew, Jamie, Nora, Troy, Lou, Mackenzie & Raphael.
› CELEBRITE : Gwyneth Paltrow
› COPYRIGHT : Sil


MessageSujet: Re: À mon tour d'être là pour toi | Alek   Sam 21 Jan 2017 - 19:42

Joan avait reposé son regard dans celui d'Alek, elle savait ce que c'était que devoir faire face à ses regrets. C'était pas toujours facile, malheureusement tout le monde ne pouvait pas le comprendre. La jeune femme avait froncé les sourcils avant de baisser le regard. _ Je suppose que rien ne le sera plus, mais on peut faire en sorte que la douleur soit un peu moins présente chaque jours. Joan avait relevé son regard sur Alek avant de lui faire un léger sourire. _ Je dois me montrer honnête avec toi, c'est plus facile à dire qu'à faire. La jeune femme s'était détourné d'Alek pour aller se poser devant la fenêtre. Elle avait croisé ses bras sur son ventre alors qu'elle se disait qu'elle ferait peut être mieux de rentrer à présent. Pourtant, elle n'en avait aucune envie, être ici avec Alek lui changer cette routine qu'elle avait instauré pour être sûr de maîtriser ses émotions. Joan survivait pour Gabriel, mais parfois elle avait juste envie de partir loin d'Huntington, pouvoir se dire qu'elle pouvait tout recommencer ailleurs. Pourtant, elle se montrait forte, du moins elle le pensait et au final elle vivait en espérant que personne ne s’aperçoive qu'elle était à la limite de plonger. La jeune femme avait passer une mèche de ses cheveux derrière son oreille avant de se retourner et de reposer son regard sur Alek. Un sourire s'était dessiné sur ses lèvres. _ Je pourrais toujours me reconvertir en coiffeuse. Joan avait levé quelque peu ses épaules avant d'aller de nouveau s'asseoir dans le canapé. _ Je me lance des fleurs, c'est pas terrible mais quelque part ça me fait du bien. Un léger rire avait franchi ses lèvres alors qu'elle se servait un nouveau verre. _ J'ai plus besoin d'être parfaitement sobre à présent. La jeune femme avait regardé son verre avant de relever son regard sur son ami. _ Si tu veux que je m'en aille, tu n'as qu'à mot à me dire Alek. Enfin, je t'avouerais que là tout de suite, je n'ai absolument pas envie de partir. Gabriel passe la soirée et la nuit chez Neela donc pas d'obligation. Joan avait avalé son verre d'une traite avant de grimacer et de poser sa main sur sa bouche. _ Pouah, c'est fort !! Joan avait tirer la langue avant de reposer son regard sur Alek, estimant lui devoir une explication même s'il ne lui avait rien demandé. _ J'avais besoin de souffler, une soirée rien que pour moi... Elle avait fait une moue avant de se mordiller la lèvre inférieure. _ Tu veux pas passer une chemise ou un t-shirt Alek, car même si tu es mon ami on va dire que tu es plutôt..sexy. Joan avait fait une légère moue se maudissant presque d'avoir osé lui dire ça. Elle avait attrapé de nouveau la bouteille avant de se servir un nouveau verre. _Je suis désolée mais ce n'est que la vérité. Joan aurait pu s'en vouloir et surement qu'elle s'en voudrait après réflexion. Elle avait trempé de nouveau ses lèvres avant de se mordiller la lèvre de nouveau. _ Je devrais m'en aller maintenant... car je pourrais faire des choses que je regretterais surement demain matin. Joan s'était levée du canapé en laissant son verre sur la table basse. _ Il faut que tu prennes soin de toi Alek car y a des gens qui tiennent vraiment à toi dans cette ville. Joan s'était stoppée devant lui alors qu'un sourire se dessinait sur ses lèvres. _ À commencer par moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aleksey R. St-James
GOOD COP


› MESSAGES : 1185
› EMMENAGEMENT LE : 12/11/2012
› AGE : 45
› STATUT CIVIL : VEUF DEPUIS UN PEU PLUS DE SIX ANS ET SI VOUS VOULEZ TOUT SAVOIR ELLE S'APPELAIT ELIZABETH. PAPA D'UN LUKA DE 26 ANS, RÉCEMMENT DÉCÉDÉ/DISPARU. ÉTÉ EN COUPLE AVEC EMMA AVANT SA DISPARATION.
› QUARTIER : J'HABITE DANS UN QUARTIER FAMILIAL: ORANGE AVENUE ; MAIS JE VIS SEUL.
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN DIRIGEANT DU DIAMOND'S, ANCIEN AGENT DU FBI ET CHEF DU DÉPARTEMENT DES RECRUTEMENTS. NE FAIT RIEN ACTUELLEMENT.
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : THE AMAZING JOSH SEXY HOT AND SO TALENTED HOLLOWAY ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;

MessageSujet: Re: À mon tour d'être là pour toi | Alek   Sam 4 Fév 2017 - 14:22



à mon tour d'être là pour toi.
joan e. green - aleksey r. st-james



Rien ne sera plus jamais comme avant. Aleksey disait ça avait une certitude profonde. Sa vie n’avait cessé de changer, de se transformer, mais maintenant, c’était pire. Il avait la sensation d’avoir atteint un palier différent. Un point de non-retour, en quelque sorte. Il était dévoré par plusieurs envie, par plusieurs besoins et il n’arrivait pas à se concentrer. Il ne savait plus gérer les choses comme il l’avait appris au FBI. Comment ranger les sentiments aux placards pour ne pas être détourné des objectifs. Aleksey était bouleversé et il n’arrivait pas à enlever se sentiments. Il le subissait tout d’un coup, tout ce qu’il avait gardé en lui pendant des années et c’était insoutenable. Ce que disait Joan était vrai. Ils devaient apprendre à diminuer, petit à petit, de jour en jour, cette douleur. Mais ce n’était pas facile, pas pour l’instant. Aleksey avait explosé. Et il ne savait pas comment il allait gérer ça. Se concentrait sur la disparition de son fils lui permettait de se focaliser sur quelque chose autre et en même temps, il avait tellement envie de ne plus rien faire. D’abandonner cette lutte contre la vie. D’en finir. C’était une chose qui se passait réellement dans son cœur, une chose qu’il envisageait. Après tout ce qu’il avait vécu, il était arrivé à la goutte de trop. On avait pris toutes ses forces et il avait cette horrible impression de ne plus rien vraiment ressentir outre cette peine. Cette douleur. Il ne pensait jamais en arriver là. Ils s’étaient convaincu, après la mort d’Elizabeth et l’arrivé de Luka, qu’il faisait partie de ces personnes heureuses, de ces personnes qui étaient assez forte pour survivre à tout. Il s’était trompé. Lamentablement et cette situation lui brisait le peu de cœur qui lui restait.

Il regarda Joan s’approcher de la fenêtre, soucieuse. Il appréciait sa compagnie et aujourd’hui il se disait que c’était une bonne chose qu’elle soit venue. Elle lui rappelait aussi à quel point Heath lui manquait. Ce con avec ce bar, avec son humour, avec cette amitié inoubliable. Peut-être que Joan ne s’était jamais remise de sa mort, peut-être qu’elle avait comme lui besoin d’aide, mais qu’elle gardait tout pour elle. Qu’elle préférait sombrer, seule, comme Aleksey. « - Tu pourrais. » Dit-il en souriant légèrement, s’installant à son tour sur le canapé. Il en profita pour se servir un nouveau verre, se sentant légèrement mieux. Se sentant légèrement plus léger qu’au début de cette journée. « - Reste. » Dit-il simplement, avant de boire un coup. La réaction de Joan le fit rire. Il ne se priva pas pour la resservir.

Il fixait Joan. Joan qui semblait être différente. Joan qui était si douce. Il avait l’impression de découvrir quelque chose de nouveau chez elle, une facette qu’il avait jusqu’ici ignorée. Il se frotta les yeux, essayant de comprendre tout ce qu’elle disait. C’était amusant et quelque part, ça avait un tout autre impact. Il posa son verre, se levant en même temps que Joan, ne la quittant pas des yeux. « - Ne pars pas. » Il s’était rapproché, prenant les poignets de Joan, déposant son front contre le sien. Il n’avait pas envie qu’elle s’en aille. « - Je n’ai pas envie d’être seul… » Il soupire, puis s’éloigne. Il n’a pas envie de la forcer de quoi que ce soit. « - Mais si tu penses que c’est mieux, vas-y. Je ne t’arrêterais pas. Merci d’être venu… » Il regarde Joan. Il n’avait pas vu son arrivée chez lui d’un bon œil, mais maintenant, il avait du mal à la laisser partir. Sa présence le rassurer, en la savant pas loin, il avait la sensation qu’il n’avait pas encore tout perdu. Qu’il avait la tête sur les épaules. C’était une sensation qu’il avait oubliée après ce qui s’était passé en argentine, Aleksey avait oublié beaucoup de chose. Une part de son humanité avait été brisé. « - Ça compte pour moi. »



_________________


don't blame me for who i am today,
i lost my smile a long time ago.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joan E. Greene
lama en évolution


› MESSAGES : 231
› EMMENAGEMENT LE : 05/03/2013
› AGE : 41
› QUARTIER : Orange Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Libraire
› DOUBLE COMPTE : Big M, Shawn, Drix, Sasha, Matthew, Jamie, Nora, Troy, Lou, Mackenzie & Raphael.
› CELEBRITE : Gwyneth Paltrow
› COPYRIGHT : Sil


MessageSujet: Re: À mon tour d'être là pour toi | Alek   Sam 4 Fév 2017 - 15:16

Les jours passaient, rien ne serait plus comme avant et ça Joan le savait parfaitement. Il fallait qu'elle avance, et ça, on n'arrêtait pas de lui rappeler mais sans pour autant lui donner le mode d'emploi. Elle n'était pas sûr de faire ce qu'elle devait pour sortir la tête de l'eau mais au moins elle ferait son maximum pour que Gabriel ne manque de rien, à part d'un père. La jeune femme s'était relevée du canapé, sa conscience lui disait de s'en aller et pourtant elle restait plantée dans le salon d'Aleksey. Elle avait aucune envie de l'écouter, elle se sentait bien avec elle et c'était bien la première fois depuis des mois à présent. Sa main avait relever une de ses mèches de cheveux avant qu'Alek ne vienne la rejoindre et ne lui attrape son poignet. Il lui demandait de rester, mais en même temps il semblait ne pas vouloir prendre la décision à sa place. Le choix restait le sien et pour la première fois depuis longtemps Joan était sûr de ce qu'elle désirait. Elle avait laissé sa veste glisser de ses épaules avant de la jeter sur le canapé. _ Je n'ai pas envie d'être seule non plus Alek. Joan lui avait fait un léger sourire avant de s'approcher de lui. Elle avait posé ses mains dans les siennes alors que son regard se perdait dans celui d'Alek. _ Pourtant, je sais que je ne devrais pas mais c'est plus fort que moi. La jeune femme s'était mordillée légèrement la lèvre avant de finalement l'embrasser doucement. Elle n'avait embrassé personne depuis Heath, Joan avait fermé les yeux avant de se reculer légèrement. Joan avait presque l'impression de trahir Heath, elle osait envisager de se perdre dans les bras d'Alek, qui n'était autre qu'un des meilleurs amis de son ancien compagnon. De plus, Aleksey vivait quelque chose avec Emma, sa meilleure amie, mais sur le moment plus rien ne comptait vraiment. Joan laissait une de ses mains glisser sur son torse alors qu'elle reprenait possession de ses lèvres dans un baiser un peu plus appuyé. Elle ne réfléchissait plus à rien, tout ce qu'elle savait c'était qu'ils avaient besoin l'un de l'autre. Joan s'était légèrement hissé sur la pointe des pieds pour passer ses bras autour du cou d'Alek. Enfin elle ressentait quelque chose, tout ne semblait pas mort en elle et ça faisait tellement de bien. La jeune femme s'était reculée alors qu'elle gardait son regard dans celui d'Aleksey. Ce n'était pas les quelques verres qui lui tournaient la tête, non c'était bien plus que ça même si la tout de suite elle se moquait bien de ce que ça pouvait être. _ Je veux rester cette nuit, que tu me prennes dans tes bras Alek. Je me sens terriblement seule et j'arrive plus à le supporter. La jeune femme avait laissé sa main caresser lentement le torse d'Alek avant de relever son regard. _ J'ai besoin de me sentir vivante. Peut-être que deux cœurs brisés réunis pouvaient en former un à nouveau. Joan passait une main dans les cheveux d'Aleksey avant dese rendre compte qu'une larme coulait sur sa joue. Surprise, elle avait passé la paume de sa main sur sa joue comme pour effacer son passage, elle se refusait de pleurer depuis bien longtemps et elle n'allait pas commencer aujourd'hui, pas maintenant. La jeune femme avait lâché Aleksey pour pouvoir se reculer légèrement. Elle avait attrapé le bas de son haut pour pouvoir l'enlever et le laisser tomber à terre. Joan se sentait troublée de sentir le regard d'Alek se poser sur son corps. Elle avait enlevé l'élastique qui se trouvait dans ses cheveux pour les laisser retomber en cascade sur son dos. Un léger sourire s'était dessiné sur ses lèvres alors qu'elle s'avançait légèrement pour pouvoir tirer sur la ceinture du pantalon que porter Aleksey, le ramenant contre elle. Il n'était plus question de faire machine arrière enfin à moins qu'Alek ne change d'avis mais pour elle, elle avait besoin de sentir ses mains sur son corps et n'attendait que ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aleksey R. St-James
GOOD COP


› MESSAGES : 1185
› EMMENAGEMENT LE : 12/11/2012
› AGE : 45
› STATUT CIVIL : VEUF DEPUIS UN PEU PLUS DE SIX ANS ET SI VOUS VOULEZ TOUT SAVOIR ELLE S'APPELAIT ELIZABETH. PAPA D'UN LUKA DE 26 ANS, RÉCEMMENT DÉCÉDÉ/DISPARU. ÉTÉ EN COUPLE AVEC EMMA AVANT SA DISPARATION.
› QUARTIER : J'HABITE DANS UN QUARTIER FAMILIAL: ORANGE AVENUE ; MAIS JE VIS SEUL.
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN DIRIGEANT DU DIAMOND'S, ANCIEN AGENT DU FBI ET CHEF DU DÉPARTEMENT DES RECRUTEMENTS. NE FAIT RIEN ACTUELLEMENT.
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : THE AMAZING JOSH SEXY HOT AND SO TALENTED HOLLOWAY ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;

MessageSujet: Re: À mon tour d'être là pour toi | Alek   Dim 26 Fév 2017 - 11:21



à mon tour d'être là pour toi.
joan e. green - aleksey r. st-james



Impossible de s’en sortir cette fois, Aleksey le sent. Il le sait même. Il avait traversé nombreuses choses dans sa vie, mais ça, c’était trop difficile à accepter. Trop difficile à comprendre. Comment était-il censé vivre si toutes les personnes à qui il tenait s’en aller, un à un. Sans eux, la vie valait-elle vraiment la peine ? Il s’était battu pendant des années, sans relâche, en espérant que cette même vie pourrait lui offrir autres choses. Que cette vie le récompenserait quelque part, pour tout ce qu’il avait perdu et tout ce qu’il avait apporté. Quand on est un agent du FBI, on ne cherche pas la reconnaissance. On est prêt à se sacrifier sans douter une seule seconde. Aleksey n’avait jamais remis en question ce qu’il faisait, prêt à tout pour sauver son pays. Cette maison qui était la sienne. Après tout ce temps, tout ce qu’il remarquait c’était que lui se tenait toujours debout alors que tous les autres avaient fini par s’écrouler. Il n’avait pas accepté sa retraite, continuant à travailler, continuant à épuiser ses jours pour le bien de tous. Le résultat était simple : il était seul. Seul et incapable de rattraper le temps qu’il avait donné pour son travail. Il avait un choix, il aurait pu avoir une vie plus simple, mais il avait refusé. Ce choix lui avait couté beaucoup trop. Son cœur en était complètement vidé. Et c’était sans doute ça le pire. Même si ce choix était noble, ce choix lui avait couté son fils et ça, Aleksey le regrettait. Amèrement. Aujourd’hui, il ne se sentait plus capable de reprendre une décision pareille. Il devait mettre sa vie personnelle en ordre avant de faire quoi que ce soit. Il devait trouver cet équilibre qu’il avait eu autrefois.

L’arrivée de Joan aujourd’hui, semblait l’apaisé. Comme si elle arrivait à le calmer, lui qui était au fond en combat perpétuel contre tout. Il devait l’avouer, il ne voulait pas être seul. Après ce qu’il avait vécu, après tous ces mois de torture, la présence de Joan le rassurer quant au monde dans lequel il vivait. Visiblement, elle n’avait pas envie de partir non-plus. Le baiser qu’ils échangèrent fut doux et révélateur. Aleksey essaya de vider son esprit trop encombré. Ses yeux observèrent Joan alors qu’elle recula légèrement. Il laissa le dos de sa main glisser sur sa joue, se rendant compte qu’il n’avait envie de penser à rien si ce n’est-elle. Il voulait un moment de paix. Il embrassa de nouveau la jeune femme, se laissant complétement submergé par un sentiment nouveau. Ses bras autours de sa taille, il savourait. Il savourait un espoir. Une volonté qui n’était pas morte. Il resserra un peu plus son étreinte alors qu’elle lui demandait si elle pouvait rester. S’il pouvait la prendre dans ses bras. Il resta silencieux, bien qu’il savait pertinemment que lui aussi, il en avait envie. Il regarda Joan enlever son top et détachait ses cheveux. Ils en avaient tous les deux besoins. Peu importe ce qui allait se passer, c’était important pour eux. Il se rendit compte à quel point Joan pouvait être aussi tentatrice que surprenante. A quel point il avait envié Heath. Il se laissa tirer par Joan, finissant par l’embrasser avec plus de passion. Il souleva même Joan, se dirigeant vers l’un de ses canapés.

Aleksey aussi, avait perdu goût a beaucoup de choses. Et si demain il finirait sans doute par regretter certaine chose, il se disait que pour une fois, il avait le droit de penser à lui avant tout. De penser à ce qu’il désirait avant de penser à ce que les autres voulaient. Il avait besoin de se sentir vivant. Il avait besoin de sentir désiré, de sentir qu’on avait besoin de lui. Il ne pensait pas qu’il trouverait un semblant de réponse avec Joan. Qu’elle soit venue comptait finalement plus qu’il ne l’aurait cru. Cette journée avec elle avait une importance capitale. Cela avait réveillé l’humain en lui. Cela avait réveillé la petite partie de lui qui voulait vivre encore malgré tout. Qui voulait trouver des réponses aussi. Il en avait besoin. Et il avait l’impression qu’il était possible pour lui d’avancer malgré tout.


Spoiler:
 

_________________


don't blame me for who i am today,
i lost my smile a long time ago.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: À mon tour d'être là pour toi | Alek   

Revenir en haut Aller en bas
 

À mon tour d'être là pour toi | Alek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tour à bois
» [Aide - Fibre optique] Sujet général pour toutes les questions sur la fibre optique
» [BON PLAN] Beats by dre pas cher en commande grouppé
» le poisson d avril vos meilleures tours
» mandrin de tour pour fixer les pipes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNTINGTON BEACH ™ ::  :: •• QUARTIERS RÉSIDENTIELS :: •• ORANGE AVENUE :: N° 3333 - ALEKSEY R. ST JAMES-