AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 “ We have to learn from the past. ” (matthew)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lalita A. Johar
GOOD COP


› MESSAGES : 111
› EMMENAGEMENT LE : 30/09/2014
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : MERE CÉLIBATAIRE D'UN PETIT AARON DE 7 ANS EN COUPLE AVEC UN SEXY POMPIER DU NOM DE MATTHEW ;
› QUARTIER : CHEZ SON COUSIN, A PALM AVENUE ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIENNE ARCHÉOLOGUE ET DÉTECTIVE PRIVÉE. CO-GERANTE ET RÉCEPTIONNISTE DU HOPE'S COVE ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : SONAM KAPOOR ;
› COPYRIGHT : ELOW ;

MessageSujet: “ We have to learn from the past. ” (matthew)    Ven 24 Juin - 20:19



we have to learn from the past.
lalita johar — matthew harris



C’était mon rituel : tous les matins, après avoir déposé Aaron à l’école, je me dirigerais vers le café juste un peu plus loin. Le propriétaire, un habitué du Hope’s Cove et partenaire, m’offrait gratuitement deux cafés à transporter jusqu’au travail.  Remontant sur mon vélo, je savourais l’air léger qui fouettait mon visage avant de finalement arriver à mon lieu de travail. Je voulais continuer de jouer les réceptionnistes à l’accueil, même si j’avais plus de responsabilité aujourd’hui. J’aimais accueillir les gens, les aider, répondre à leur attente. Ce Bed and Breakfast était différent, chaleureux, enivrant. Plus je passais du temps ici, plus j’appréciait la confiance que Keith avait en moi. Il n’y avait pas à dire, j’étais heureuse. J’avais trouvé une certaine paix que je ne voulais plus lâcher. Aaron s’ouvrait plus, s’exprimant chaque jour davantage. Il devenait plus adorable d’ailleurs, conquérant de cœur qui ne lui appartenait pas. J’étais ravi de voir la vitesse à laquelle il apprenait vite, à laquelle il était curieux de tout. Je n’entendais que des choses positifs à son sujet à l’école, ce qui me rendait si fière. J’avais peur, tellement peur, lorsque j’étais enceinte. Peur de ne pas être assez bien, peur de ne pas être à la hauteur. Peur que la vie que je menais n’était pas faite pour un enfant. Ce qu’il devenait aujourd’hui, je le devais à ce besoin en moi d’être près de ma famille, ancré dans l’histoire d’une ville. Je ne suis pas à Huntington Beach depuis longtemps, mais je peux clairement dire aujourd’hui que je suis au bon endroit. Que j’ai fait le bon choix. Oui, je devrais dire la vérité. Je devrais dire à mon ex-mari qu’il a un fils, un fils formidable. Mais quelque part, je doute que ça soit une bonne idée. Oui, il mériterait la vérité. Sauf qu’Aaron s’en fiche. Il m’a moi, et il ne m’a jamais fait comprendre que le fait de ne pas avoir de père le déranger. Il m’a déjà posé des questions, mais n’a jamais cherché plus. Il comprend, je crois, qu’il n’a pas besoin de le chercher, de le trouver, pour être heureux. Je pense qu’il est d’ailleurs bien plus malin que les autres et qu’il éprouve ce besoin d’accepter les choses tels qu’elles sont plutôt que de demander plus.

Le soir, mon rituel est quasi similaire, mais dans l’autre sens. Après avoir fini, après avoir fait le point avec Keith, je m’en vais sur le vélo. Je traverse la ville qui est encore baignait sous la lumière du soleil et passe prendre deux boissons froides : une pour moi et une pour mon fils. Pas ce soir-là. J’avais l’impression que la cliente que j’avais au téléphone allait me faire perdre plus que dix minutes de retard. Par chance, Keith prévoyait toujours une demi-heure de plus dans nos horaires pour avoir le temps de récupérer nos enfants à l’heure même en cas de retard. « - Escúchame, no hay problema. Voy a hablar con el jefe. » Impossible de l’arrêter. Maintenant, je sais que ça peut faire peur d’être dans un pays étranger, mais je pense que je gère assez bien l’espagnol. Je lève les yeux aux ciels, écouter de nouveau les phrases sans fin de la cliente tout droit venue de Barcelone. « - Si si. No se preocupe. Si. Buenas noches. » J’hallucine devant les minutes notées sur le téléphone et me félicite intérieurement pour avoir enfin fini. Cela vaut même une petite danse pendant que je range mon stylo et la paperasse qui traine sur mon bureau. Je continue même alors que je vois qu’il me reste une autre barre de twix que j’avais ouvert en début d’après-midi. Chocolat dans la bouche, je ferme les tiroirs, tourne une dernière fois sur moi-même et croise le regard de Matthew.

Qu’est-ce qu’il m’énerve à être si discret, mais surtout si beau. Je m’arrête, croque dans la barre, souris légèrement et le salue. « - Hey… » Je range ce qui me reste de twix dans le paquet encore présent sur le comptoir avant de saluer aussi la jeune-fille qui travaille ici la nuit. Celle-ci laisse son regard s’attarder deux secondes sur Matthew avant d’aller disparaître dans la salle arrière. « - Tu admires mes talents de danseuse ? » Je fais le tour du bureau avant mon sac dans lequel je range rapidement le twix et le rejoint. J’avoue que j’aime les surprises et quand je le vois lui, je perds un peu la tête. « - Qu’est-ce que tu fais là ? » Mon sourire se fit plus grand, notamment après avoir déposé un baiser sur ses lèvres.


_________________

    even in the night, i wonder. What if i didn't run away from your love. What if i was still here, with you. •

Revenir en haut Aller en bas

Matthew J. Harris
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 87
› EMMENAGEMENT LE : 01/09/2013
› AGE : 35
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Pompier
› DOUBLE COMPTE : Jo / Meyers / Drix / Shawn / Sasha & Nora :P
› CELEBRITE : Daniel Gillies
› COPYRIGHT : Tearsflight / Tumblr


MessageSujet: Re: “ We have to learn from the past. ” (matthew)    Dim 26 Juin - 11:18

La vie de Matthew avait un peu changé dernièrement faut dire qu'il vivait bel et bien une histoire avec une seule femme à la fois. De plus, c'était "sérieux" ce qui était une grande première pour le pompier. Seulement, Lalita n'était pas n'importe quelle femme et il avait flashé dès la première fois qu'il l'avait rencontré dans ce parc avec Aaron. Bon, il n'avait pas forcément l'habitude de ce genre de relation et il pouvait se montrer maladroit mais bon il faisait son maximum pour bien se conduire envers eux ce qui pour Matt était déjà un grand pas en avant. Ce qui le faisait un peu flipper c'est qu'il avait la responsabilité d'autres personnes à part lui et bien sûr son chien Euréka. C'était pas évident de se dire qu'il fallait composer avec Lalita à présent. Le pompier avait pris une douche rapide, il venait tout juste de finir sa garde. Une petite idée avait germé dans sa tête, il avait bien envie de passer prendre Lalita après son boulot. C'était pas quelque chose de prévu mais bon Matthew avait du mal à faire des plans à l'avance, rien ou presque rien n'était programmé dans sa vie. Il avait enfilé un jeans et un tee shirt avant de soupirer car il fallait encore qu'il s'occupe de la paperasse et il devait bien l'admettre c'était pas son occupation favorite. Le pompier avait jeté un regard à sa montre avant de se dire qu'il faudrait peut être qu'il s'active s'il voulait arriver au Hope's cove avant que sa petite amie soit partie. Il avait levé un sourcil intrigué en voyant Euréka venir lui taper dans le coude. Ce chien faisait vraiment ce qu'il voulait bon en même temps il était devenu tout naturellement la mascotte de la caserne. _ Oui je sais, toi aussi t'en a marre et tu veux rentrer ? Matthew avait fait un sourire en entendant le chien aboyer, mouais il n'était pas sûr que c'était une véritable réponse mais ça lui suffirait. Il avait abandonné l'idée de faire sa paperasse de toute façon ça pouvait bien attendre le lendemain.

Matt avait pris la direction du Hope's Cove à pieds bien évidemment, de toute façon il savait que Lalita allait en vélo au boulot. Y en avait au moins qui était bien content de se dégourdir les pattes. Le pompier était arrivé devant l'établissement, il ne connaissait pas vraiment enfin du moins il n'y avait jamais mis les pieds avant de connaître Lalita. _ Bon tu vas m'attendre ici, je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée que tu rentres avec moi. Assis ! Matthew avait fait un léger sourire avant de pousser la porte de l'établissement et de se diriger vers le bureau qu'occupait Lali'. Matt s'était dirigé vers la musique avant de sourire en voyant Lalita qui semblait danser sur le rythme de la musique. Il s'était appuyé sur le comptoir tout en croisant ses bras. Un sourire amusé sur les lèvres, il devait bien avouer qu'il la trouvait incontestablement magnifique. Son regard avait croisé le sien, il avait simplement levé un sourcil avec un petit sourire amusé avant de saluer la jeune fille qui venait d'arriver. _ Si je te dis que j'admirais plutôt tes courbes, tu crois que ça fera une grande différence ? Il avait fait un sourire malicieux avant de se redresser en la voyant venir vers lui. Il n'attendait qu'une chose, il avait répondu à son baiser avant de passer ses bras autour de sa taille. _ Figure-toi qu'Euréka voulait aller se balader et oh miracle je me suis retrouvé comme par hasard devant le Hope's cove. Du coup, je me suis dit que peut être je pourrais raccompagner ma sublime petite amie... Il avait fait un léger sourire en coin avant de déposer un baiser sur le bout du nez de Lalita. Cependant, Matthew avait légèrement froncé les sourcils. _ Aaron ? Matt savait que c'était Keith qui récupérait les enfants parfois mais par contre il ne savait pas bien comment ça se passait ensuite. Il fallait peut être attendre, de toute façon Matt n'était pas d’astreinte du coup il avait toute la soirée et la nuit de libre.
Revenir en haut Aller en bas

Lalita A. Johar
GOOD COP


› MESSAGES : 111
› EMMENAGEMENT LE : 30/09/2014
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : MERE CÉLIBATAIRE D'UN PETIT AARON DE 7 ANS EN COUPLE AVEC UN SEXY POMPIER DU NOM DE MATTHEW ;
› QUARTIER : CHEZ SON COUSIN, A PALM AVENUE ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIENNE ARCHÉOLOGUE ET DÉTECTIVE PRIVÉE. CO-GERANTE ET RÉCEPTIONNISTE DU HOPE'S COVE ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : SONAM KAPOOR ;
› COPYRIGHT : ELOW ;

MessageSujet: Re: “ We have to learn from the past. ” (matthew)    Jeu 28 Juil - 17:00



we have to learn from the past.
lalita johar — matthew harris



Je sais. Je suis ridicule. Cela m’arrive souvent. Je me prends rarement la tête quand je suis seule, alors forcément, Matthew doit se dire que tout ceci est assez drôle. Je danse avec un gâteau dans la bouche, tout à faire heureuse. Tout à fait tranquille. Ma vie était comme ça aujourd’hui : simple. Je voulais embrasser cette simplicité et j’avais le droit. J’avais le droit de prolonger mes journées, mon bonheur. C’était une occasion qui n’allait pas se représenter, alors j’en profitait. « - Je n’en suis pas certaine. » Je dois surement rougir maintenant. Je le sais, parce que c’est l’effet qu’il a sur moi. Nous sommes ensemble, je me suis lancé dans cette relation. Sérieuse, parce que je suis incapable de vivre une histoire sans lendemain. Incapable de ne pas m’attacher et surtout avec lui. Je me souviens que je l’avais immédiatement trouvé charmant au par cet après ça, ce sentiment n’avait fait qu’augmenter comme si c’était logique. Je découvre encore plusieurs choses sur lui, et j’adore ça. J’adore le commencement de notre histoire, ces petits détails qui petits à petit s’incrustent dans mon esprit. J’adore découvrir qui il est, ce qu’il aime. J’adore essayer de me souvenir des petits détails de chacun de nos rendez-vous. Mais avant tout, j’adore ses yeux. J’ai souvent l’impression qu’il exprime tout ce qu’il pense et bien plus encore et lorsqu’il pose ses yeux sur moi, je me sens fondre. C’est bête, mais je crois bien que c’est un chose normal. Une chose qui arrive quand une histoire comme la nôtre commence. Naturellement, je veux qu’elle dure. Je veux qu’il fasse partie de vie le plus longtemps possible et si possible jusqu’à la fin parce que je veux croire que c’est des choses possibles. Mais je ne veux pas non-plus imaginé le futur. Je ne veux pas me berner d’illusion concernant une chose qui n’arriverait peut-être pas. Je veux donc profiter de maintenant et je dois dire que ma journée ne pouvait pas mieux se finir.

« - Je devrais donc remercier Euréka. » puis je reprends, légèrement intimidé. « - Sublime ? » Bon, je ne me considérais pas vraiment comme une femme très jolie, alors ce genre de choses me touchait. J’en profite pour prendre mon sac et mes affaires. Mon sourire se fit plus grand maintenant que j’étais en face de lui, en face de mon homme. Et qu’il dépose cet adorable baiser. Puis mon cerveau fait le tour pour trouver la réponse à sa question. « - Il est avec Keith et Beatrice. J’irais le chercher plus tard. » J’offre un nouveau sourire. Nous avions la soirée pour nous. « - Ou demain. » Je ris légèrement avant de finalement l’embrasser. Avec un peu de timidité, mais j’ose. Je dépose mes lèvres, comme pour lui dire que je voulais profiter de ce que nous avions aujourd’hui. Je vérifie ensuite que je n’ai rien oublier avant de sortir avec lui. Une fois dehors, me voilà face à face avec son chien. « - Euréka ! » Je me baisse pour caresser le chien absolument adorable, riant de nouveau. Je suis généralement assez doué avec les animaux, sauf les oiseaux. Je ne sais pas pourquoi. Lorsque je me relève, je me tourne vers Matthew. « - T’as journée, ça allait ? » Je m’accroche à son bras alors que nous commençons à marcher.

Je ne sais pas s’il a prévu quelque chose pour ce soir ou non, s’il faut qu’on improvise, ça me va. J’suis simplement contente de passer un peu de temps avec lui. De profiter de ce que nous avons. J’avoue que ça fait très longtemps que je n’ai pas été en couple, alors je ne sais pas forcément e que je peux ou ne peux pas faire. J’ai tendance à me dire que je n’ai qu’à suivre mon instinct, que ça ira. Sauf que je suis assez maladroite de nature et que je sais, que je risque de faire des bêtises.


_________________

    even in the night, i wonder. What if i didn't run away from your love. What if i was still here, with you. •

Revenir en haut Aller en bas

Matthew J. Harris
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 87
› EMMENAGEMENT LE : 01/09/2013
› AGE : 35
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Pompier
› DOUBLE COMPTE : Jo / Meyers / Drix / Shawn / Sasha & Nora :P
› CELEBRITE : Daniel Gillies
› COPYRIGHT : Tearsflight / Tumblr


MessageSujet: Re: “ We have to learn from the past. ” (matthew)    Ven 29 Juil - 17:40

Oui, elle était sublime et Matthew ne comprenait vraiment pas qu'elle en doute car si elle avait relevé c'est que c'était forcément le cas. Lalita avait un charme fou et elle le faisait complètement craqué même si elle ne semblait pas s'en rendre compte. Matt l'avait regardé prendre ses affaires avant de se demander pour Aaron. En réalité, il ne savait pas bien comment ça se passait en général, même s'il avait vaguement écouté quand Lalita lui avait parlé de son arrangement avec Keith. Il devait avouer qu'il ne savait même pas qui était Béatrice, est-ce que c'était la fille de Keith ou bien sa femme... À vrai dire, il se demandait si Keith avait une femme d'ailleurs. Matthew savait qu'il devrait faire plus attention à ce que lui disait son entourage mais il était du genre à sélectionner les sujets qui pouvaient vraiment l’intéresser. _ Je suis sûr qu'il sera très bien avec Keith. Le pompier avait fait une moue angélique, oui il avait bien l'intention de profiter de sa petite amie alors pourquoi ne s'accorder que la soirée. Ok, il n'était pas le seul à décider et puis Lalita voulait peut être récupérer son fils mais Matt saurait se montrer convainquant, du moins il essaierait de l'être. Une fois à l'extérieur, Matthew avait reposé son regard sur son chien qui n'avait pas bougé d'un poil enfin jusqu'à ce qu'il aperçoit Lalita. Visiblement, il avait tout de suite approuvé son choix d'ailleurs il en profitait un peu de trop d'après lui. Matt avait relevé son regard sur sa petite amie alors qu'elle se tournait vers lui. _ La routine, je suis devenu le nouveau héro d'une gentille jeune femme de 80 ans pour avoir sauver sa petite chatte Kitty qui était montée dans un des arbres de son jardin. Matthew avait fait un sourire en coin à Lali' alors qu'il posé son regard sur Euréka qui les suivait bien sagement. _ C'est pour ça que j'ai une nette préférence pour les chiens, ces idiots de chats vont finir par avoir ma peau un jour. Un rire avait franchi les lèvres de Matt alors qu'il se décalait légèrement de Lalita pour pouvoir prendre sa main dans la sienne. _ Le pire dans tout ça c'est que je sois obligé de faire un rapport pour une intervention qui aura duré à peine plus de 20 minutes. Matthew avait légèrement secouer la tête avant de se dire qu'il aurait pu refiler la paperasse au petit nouveau. Le pompier avait reposé son regard sur sa petite amie alors qu'un sourire se dessinait sur ses lèvres. _ Et toi ta journée ? Elle semblait plutôt bien se terminer, à moins que c'était une façon très personnelle d'évacuer les tensions ? En tout cas, si c'était le cas ça marchait plutôt bien du moins pour Matthew. C'était idéal pour lui faire oublier ce qui les entourait et se focaliser exclusivement sur Lalita. Il avait fait un sourire en coin alors qu'il reposait de nouveau son regard sur son chien. Matt n'avait pas vraiment programmé la soirée, en même temps il marchait les trois quart du temps au feeling. Il avait eu envie de passer la soirée avec Lalita et du coup il était venu sur un coup de tête. Matt savait pourtant que Lalita devait avoir un minimum d'organisation ne serait-ce que pour Aaron mais le pompier avait un peu de mal à se le mettre dans le crâne. Enfin tout se terminait bien car le patron de Lalita s'occupait du petit visiblement. Matthew avait fait une moue à cette pensée, ils étaient plutôt proches finalement son patron et elle. Il avait reposé son regard sur Lali' alors qu'il resserrait quelque peu l'étreinte de sa main dans la sienne.
Revenir en haut Aller en bas

Lalita A. Johar
GOOD COP


› MESSAGES : 111
› EMMENAGEMENT LE : 30/09/2014
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : MERE CÉLIBATAIRE D'UN PETIT AARON DE 7 ANS EN COUPLE AVEC UN SEXY POMPIER DU NOM DE MATTHEW ;
› QUARTIER : CHEZ SON COUSIN, A PALM AVENUE ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIENNE ARCHÉOLOGUE ET DÉTECTIVE PRIVÉE. CO-GERANTE ET RÉCEPTIONNISTE DU HOPE'S COVE ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : SONAM KAPOOR ;
› COPYRIGHT : ELOW ;

MessageSujet: Re: “ We have to learn from the past. ” (matthew)    Mer 10 Aoû - 18:52



we have to learn from the past.
lalita johar — matthew harris



La dernière fois que j’étais en couple avec quelqu’un, les choses avaient mal fini. Les complications s’étaient empilées les unes sur les autres, et lorsque tout s’était écroulé, je m’étais senti brisé comme jamais. Je ne pensais plus à ça aujourd’hui. Je n’essayais pas replonger dans un passé qui me faisait tant de mal, pourtant j’avais tant de choses à dire. Tant de choses à rectifier qui était désormais coincé loin derrière moi. Je ne pouvais pas faire marche arrière, je ne pouvais pas changer les choses et il fallait l’accepter. Tout comme je devais accepter qu’aujourd’hui j’avais l’occasion de changer les choses. D’avancer dans la vie avec quelqu’un qui pourrait me convenir. Quelqu’un qui pourrait accepter qui je suis et surtout qui pourrait accepter Junior. Avec Matthew je savais déjà qu’il n’y avait pas de problème. Je savais qu’il appréciait Junior et que c’était réciproque. Mais nous n’étions encore qu’au début de notre histoire. Qu’au début de notre relation et je savais que les meilleurs moments, c’était maintenant. Parce que maintenant, nous sommes dans une phase où nous découvrons l’autre. Dans une phase ou nous apprécions l’autre et sommes prêt à tout faire en sorte que ça fonctionne. Pour essayer. Le fait qu’il me fasse une surprise ne faisait que confirmer ce que je ressentais déjà. Matthew avait tout pour plaire. Vraiment. Il était drôle, surprenant, gentil. Je ne pouvais pas rêver mieux, vraiment. Après tout ce que j’avais vécu, tout ce que j’avais connu, je savais quand un mec en valait la peine ou non. Je viens de lui parler de Keith et du fait qu’Aaron serait avec lui et sa fille et je le regarde. Il a cet air, un brin angélique, que je trouve à croquer. Je lui réponds avec un sourire bien placé avant d’aller dehors. J’avais une confiance aveugle en Keith. Tout comme j’avais décidé de faire confiance à Matthew. Je ne pouvais pas être avec lui sans le faire. Sans croire en lui, sans croire que c’est quelqu’un de bien qui méritait toute mon attention. Et pour l’instant, il ne me décevait pas.

« - Jeune femme de 80 ans ? » Je riais presque, en trouvant absolument amusant ce qu’il disait. Son travail était plus difficile que ça et je le savais, mais j’essayais de ne pas y penser. Je ne voulais pas m’inquiéter tous les jours. « - Mais c’est une bonne chose… Pas que les chats vont avoir ta peau, non… C’est juste… bon signe qu’il n’y ai pas de grande catastrophe en ce moment… » Je sais, j’étais la pro pour dire des conneries et les enchainent, mais je pense qu’il comprend. « - Enfin, tu vois ce que je veux dire. » Je le laisse prendre ma main et trouve ce contact doux et apaisant. « - Tu n’es pas très fan de tout ce qui administratif ? » Je pouvais le comprendre. Moi j’avais une certaine facilité avec tout ce qui était papier et rapport, mais mon travail ne nécessité pas à ce que j’en fasse une à chaque fois que j’allais répondre à un client : encore heureux !

Je riais de nouveau en attendant sa phrase, avant de finalement m’accrocher un peu plus à son bras. « - J’ai encore un peu de mal à jouer les patronnes, mais ça se passe assez bien. Il y a quelques que j’adore avec ce travail et je crois que c’est le fait que chaque jour soit différent. Chaque jour il y a de nouvelle personnes qui viennent, des nouvelles personnes à découvrir. J’ai ma petite routine aussi, mais c’est top. » J’ai de la chance ce soir, vraiment. Si Matthew avait choisi une autre nuit, j’aurais peut-être eut du mal à trouver quelqu’un pour Junior, mais ce soir, il était déjà avec Keith. Je n’avais qu’à envoyer un messager pour prévenir et voir si ça ne dérangeait pas, mais je savais par avance que ça ne posait pas de problème. Je le ferais sans doute plus tard, tout dépendant de ce que nous allions faire. De ce à quoi il avait pensé. « - Alors, qu’as-tu prévu ? »


_________________

    even in the night, i wonder. What if i didn't run away from your love. What if i was still here, with you. •

Revenir en haut Aller en bas

Matthew J. Harris
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 87
› EMMENAGEMENT LE : 01/09/2013
› AGE : 35
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Pompier
› DOUBLE COMPTE : Jo / Meyers / Drix / Shawn / Sasha & Nora :P
› CELEBRITE : Daniel Gillies
› COPYRIGHT : Tearsflight / Tumblr


MessageSujet: Re: “ We have to learn from the past. ” (matthew)    Sam 10 Sep - 11:49

Ce sont des moments que Matthew n'auraient pas cru vivre un jour. En vérité, il n'était pas le genre d'homme à vivre une histoire avec une seule femme. Pourtant, ce jour là dans ce parc il savait qu'il s'était passé quelque chose avec Lalita. Il préférait ne pas mettre de mot sur ce qu'ils vivaient et se laisser porter par le courant, et il était plutôt clément pour le moment. Matthew avait levé un sourcil dans une moue amusée en entendant le rire de la jeune femme. _ Oui oui jeune et sexy femme de 80 ans, si j'avais pas déjà été en main... Le pompier avait fait reposé son regard sur Lalita avant de faire un sourire en coin. Cependant, un air étonné avait traversé son visage avant de rire à son tour. _ Pour être franc ? Je ne vois pas vraiment tu voudrais développer ? Matt avait très bien compris mais il aimait voir ce rouge sur les joues de Lali'. Elle était plutôt craquante et il aurait pu lui prouver là tout de suite mais bon pas sûr que ce soit vraiment une bonne idée même si pas sûr que ça arrête Matt. Il avait secoué légèrement la tête négativement. _ Pas vraiment non, pour moi c'est une perte de temps. Je suis un homme de terrain moi madame alors rester assis derrière un bureau n'est pas franchement ma tasse de thé. Il souvenait de ce qu'il avait ressenti quand on lui avait dit qu'il fallait qu'il se ménage après son accident. Un calvaire pour un homme comme Matthew car il n'avait qu'une hâte c'était repartir en intervention. Heureusement, il avait pu reprendre son travail bien qu'au départ on lui avait dit que ça ne serait pas possible. Il avait gravement été touché, une poutre lui était tombée dessus et il était resté coincé un moment avant que l'on arrive à le dégager alors que l'immeuble était dévoré par les flammes. Une cicatrice dans son dos lui rappellerait à jamais cette intervention. Il avait reposé son regard sur Lalita alors qu'elle s'accrochait un peu plus à son bras. _ Je pourrais peut être t'aider à te montrer autoritaire ? Matt avait un sourire malicieux sur les lèvres, ok pas sûr que ce soit une très bonne idée enfin Matt aimait assez l'idée mais pas sûr que ça aide Lalita dans son travail. _ Je suis content que tout se passe bien pour toi ma belle. Matthew avait déposé un baiser sur le haut de la tête de la jeune femme avant de détourner de nouveau le regard sur son chien. Il avait fait une moue en fronçant légèrement les sourcils en entendant la jeune femme lui demander ce qu'il avait prévu. En réalité, il n'avait rien prévu de particulier. Matthew était du genre spontané, il avait eu envie de venir retrouver sa petite amie et ne s'était pas posé plus de question que ça. _ Pour être honnête, j'ai pas prévu grand chose Lalita. Enfin, j'ai prévu de venir te chercher après ton travail et de passer la soirée avec toi pour le reste ça va être de l'impro total !! Il avait un sourire à la jeune femme avant de faire une moue de réflexion. _ J'ai faim, alors si ça te dit on peut commencer par aller manger un morceau ? Je ne pense pas que te nourrir de barre chocolatée soit vraiment l'idéal. Le pompier avait fait une moue malicieuse avant de faire un clin d’œil à la jeune femme. Matthew faisait de gros efforts, quoi qu'en réalité pas si gros que ça il pensait que ça serait plus compliqué que de se retrouver en couple et de devoir penser à l'autre mais avec Lalita ça lui revenait naturellement. _ Si on prenait à emporter et qu'on allait se poser chez moi ou chez toi ?
Revenir en haut Aller en bas

Lalita A. Johar
GOOD COP


› MESSAGES : 111
› EMMENAGEMENT LE : 30/09/2014
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : MERE CÉLIBATAIRE D'UN PETIT AARON DE 7 ANS EN COUPLE AVEC UN SEXY POMPIER DU NOM DE MATTHEW ;
› QUARTIER : CHEZ SON COUSIN, A PALM AVENUE ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIENNE ARCHÉOLOGUE ET DÉTECTIVE PRIVÉE. CO-GERANTE ET RÉCEPTIONNISTE DU HOPE'S COVE ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : SONAM KAPOOR ;
› COPYRIGHT : ELOW ;

MessageSujet: Re: “ We have to learn from the past. ” (matthew)    Sam 15 Oct - 11:58



we have to learn from the past.
lalita johar — matthew harris



Tout ce dont j’avais rêvé depuis mon arrivée à Huntington-beach, c’était repartir à zéro. Prendre un nouveau départ, créer une vie dans laquelle Aaron pourrait s’épanouir. Je sais qu’avec un passé, c’était peut-être un peu trop demandé. Mais j’avais réussi. J’avais fini mes études, j’avais un vrai diplôme en poche, j’avais un fils qui s’ouvrait au monde, un cousin qui m’acceptait dans sa vie malgré nos différences, des amis, et un nouveau travail que j’apprécie. Je ne pouvais pas rêver mieux, je ne pouvais pas désirer plus. Pourtant, ma vie, aussi compliqué soit-elle, avait croisé le chemin de celle de Matthew. Un pompier bien trop séduisant pour moi, bien trop gentil aussi. Nous étions ensemble, vraiment ensemble. Dans une relation que je considérais comme étant sérieuse. Il était sans doute encore un peu tôt avant de savoir où cette histoire allait nous conduire, mais je savourais. Je savourais la légèreté, je savourais le calme. Je savourais le fait que Matthew était extraordinaire et que j’avais la chance de vivre quelque chose avec lui. Bien entendu, je savais que je devais éviter d’aller trop loin, de penser à trop de chose. J’essayais donc de rester simple. De ne pas lui laisser trop de place, dès le début.

En ce qui concerne son métier, c’était étrange. La logique veut que le côté dangereux de son travail m’inquiète et pour être honnête, je m’inquiétais. J’avais toujours des images étranges en tête, lui dans les flammes. Je risquais de le perdre, et peut-être à cause de ça et pas parce que je ne suis pas faire pour lui. C’est horrible comme sentiment, mais quelque part, je me forçais à ne pas y réfléchir. C’est son métier, son choix. Il aimait ce qu’il faisait, enfin je pense. Jamais je ne m’autoriserais à lui dire à quel point je m’inquiète, à quel point à l’avenir, cela pourrait poser problème. Je pouvais imaginer des centaines de scénario qui prouverait que je préfèrerais largement qu’il fasse autre chose. Sauf que je ne suis pas égoïste, pas à ce point. Je préfère donc le suivre dans sa bonne humeur. Rester sur des histoires simples où il sauve des chats et pas des gens d’une explosion de camion au milieu de l’autoroute.

« - Très drôle. » J’aimais la façon dont il abordait les choses. Dont il me taquinait. « - Eh bien… En gros, si tu sauves des chats en ce moment, ça veut dire que personnes n’est en danger. Que tout le monde est… en sécurité. » Je lui offris un sourire doux, me demandant s’il avait compris où je voulais en venir. Je n’étais clairement pas doué pour m’exprimer, je ne sais vraiment pas ce qu’il me trouve. « - Il faut donc payer quelqu’un pour faire ça à ta place. Je peux le faire si tu veux, tu dictes, je note. » J’étais à moitié sérieuse. D’une part, j’aimais trop mon travail pour le quitter, et d’une autre je me demandais si nous ferions une bonne équipe lui et moi. Lui, sur le terrain, moi, derrière un bureau. Ensemble, se complétant comme si notre histoire était le souhait de Dieu.

M’accrochant un peu plus à son bras, je profite de notre ballade. C’était bien de ne pas avoir prévu quoi se soit. De simplement être là. « - Me proposez-vous des cours privées pour ça, Monsieur Harris ? » Je sourirais, acceptant ensuite ce léger baiser qu’il m’offrit. Oui, tout se passe bien. Peut-être même un peu trop bien. C’est étrange, mais j’aime ce sentiment de sécurité, j’aime ce plaisir que je prends à venir travailler à chaque nouvelle journée.

« - Impro total ? » Je m’arrête, le regarde en fronçant les sourcils. Je l’avais deviné, mais j’aimais tout autant le taquiner. « - Tu n’as pas tort, allons manger. » Je m’accroche de nouveau à son bras, écoutant son idée. « - Oh, ça me va. Ça te va Eureka ? » Je riais tout en m’amusant avec le chien de Matthew. Il y a une simplicité dans notre histoire que j’apprécie. « - Ce n’est pas très romantique, mais j’ai très envie… de pizza. » Je me détache et lui fait face tout en marchant à l’envers. « - Avec du fromage sur le bord, tu sais, comme ces énormes pizzas à la télévision où quand on prend une part, ça dégouline de partout. »



_________________

    even in the night, i wonder. What if i didn't run away from your love. What if i was still here, with you. •

Revenir en haut Aller en bas

Matthew J. Harris
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 87
› EMMENAGEMENT LE : 01/09/2013
› AGE : 35
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Pompier
› DOUBLE COMPTE : Jo / Meyers / Drix / Shawn / Sasha & Nora :P
› CELEBRITE : Daniel Gillies
› COPYRIGHT : Tearsflight / Tumblr


MessageSujet: Re: “ We have to learn from the past. ” (matthew)    Dim 4 Déc - 14:14

Matthew n'avait jamais vraiment été le genre d'homme à se poser avec une femme. Pour être franc, ça lui avait même attiré des problèmes par le passé. Pourtant, depuis un petit moment, il ne cherchait plus à aller vers les femmes. Une seule et unique femme faisait parti de son paysage et ça lui convenait à merveille. Lalita avait réussi à capter son attention et le pompier le vivait plutôt bien. Elle est magnifique et en bonus elle avait un petit garçon adorable. Matt avait légèrement froncé les sourcils en entendant les paroles de Lalita. _ Oui je suppose... Il ne voyait pas bien où elle voulait en venir mais par déduction si en effet personne n'était en danger ça voulait dire que tout le monde était en sécurité. Il avait passé une main dans ses cheveux avant de se demander si en réalité Lali' ne s'en faisait pas pour lui. Il avait laissé ça de côté alors qu'il reposait son regard sur la jeune femme avec un sourire amusé sur les lèvres. _ Même si cette proposition est vraiment très tentante je suis certain d'avoir du mal à me concentrer sur mon travail si tu joues ma secrétaire. Oui Matt avait autre chose en tête qu'une simple relation de boulot. _ Beaucoup trop sexy. Le pompier avait laissé un léger rire franchir ses lèvres avant de détourner son regard sur Euréka. Le jeune homme avait pris une fausse moue de réflexion avant d'hocher simplement la tête pour répondre à Lalita. _ Je suis persuadé que tu apprendrais vite, enfin sache que ça ne sera pas gratuit. Tu me le revaudras. Matt avait laissé un léger rire franchir ses lèvres avant de déposer un baiser sur les lèvres de sa petite amie. Cependant, il avait froncé les sourcils en sentant la jeune femme se stopper pour lui faire face. Matthew n'était pas du genre à faire des plans en réalité il préférait se laisser vivre. Bon il lui arrivait tout de même de temps en temps de prévoir des trucs pour un week end ou pour les vacances mais c'était tout de même assez rare. Heureusement, Lalita semblait se jouer de lui. Il avait légèrement plissé les yeux avant de se dire mentalement qu'elle était vraiment magnifique. Matthew avait reposé son regard sur Euréka alors que sa petite amie s'accrochait de nouveau à son bras. _ Quand ça concerne son ventre il est toujours partant. Comme son maître. Matt avait levé les épaules dans un geste nonchalant avant de s'arrêter à son tour et de poser son regard dans celui de Lalita. _  Je ne te mérite pas. Oui d'accord, ce n'était qu'une pizza mais en général Matt était sorti plus avec des menus salade que des menus pizza. Non il ne cataloguait pas les femmes par rapport à ce qu'elle mangeait mais en même temps c'était tout de même un point important. _ Le fromage, la 8ème merveille du monde. Matt avait fait un sourire en coin avant de combler l'espace qui le séparait de Lalita. Il avait emprisonné ses mains derrière son dos avant de se pencher pour prendre possession de ses lèvres. Matthew s'en moquait bien d'être dans la rue c'était pas comme ci il allait sauter sur sa petite amie. _ Voilà, c'est de ta faute tu m'as aguiché en me parlant de pizza maintenant je vais être intenable. Matthew avait laissé un léger rire franchir ses lèvres avant de faire tourner Lalita sur elle-même. _ Tu ne viendras pas te plaindre. Matt avait laissé sa main dans celle de sa petite amie avant de faire une moue de réflexion. _ Avant que j'oublie, j'espère que ça ne te dérange pas mais j'ai inscrit Junior à l'arbre de Noël de la caserne. Matt avait reposé son regard sur Lalita, il aurait peut être dû lui en parler avant mais il avait fait ça dans un automatisme. _ Devines qui va jouer le vieux barbu ? Bon pour le coup Matt n'était pas sûr de lui mais on ne lui avait pas trop laissé le choix.
Revenir en haut Aller en bas

Lalita A. Johar
GOOD COP


› MESSAGES : 111
› EMMENAGEMENT LE : 30/09/2014
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : MERE CÉLIBATAIRE D'UN PETIT AARON DE 7 ANS EN COUPLE AVEC UN SEXY POMPIER DU NOM DE MATTHEW ;
› QUARTIER : CHEZ SON COUSIN, A PALM AVENUE ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIENNE ARCHÉOLOGUE ET DÉTECTIVE PRIVÉE. CO-GERANTE ET RÉCEPTIONNISTE DU HOPE'S COVE ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : SONAM KAPOOR ;
› COPYRIGHT : ELOW ;

MessageSujet: Re: “ We have to learn from the past. ” (matthew)    Mar 13 Déc - 20:06



we have to learn from the past.
lalita johar — matthew harris



Ça peut paraitre un peu bête, mais j’étais heureuse. Heureuse d’avoir un petit-ami aussi attachant et attentionné. Heureuse d’avoir quelqu’un qui me plait et qui en plus de ça, plait à Junior. Je sais qu’il ne faut jamais voir les choses en grand quand une relation débute. Tout comme je sais que si tout est aussi simple et doux avec Matthew, alors je risque de vide céder. Je ne m’étais pas endurci avec le temps, c’est certain. Je n’avais jamasi décidé de protéger Junior des hommes qui pourraient faire partie de ma vie, parce que je n’avais jamais essayé d’aller vers qui que ce soit. Pendant des années, je m’étais tenue à l’écart de toute relation, passant en priorité ma vie et mon garçon. Je voulais savoir qui j’étais avant de m’engager et même si je n’étais encore certaine à 100% de mon identité, j’avais grandi. J’avais changé. J’avais évolué. Je savais un peu mieux ce que j’aimais, ce que je n’aimais pas. Je savais un peu mieux mes craintes, mes réticences, mes manies. Je pouvais essayer de vivre quelque chose avec Matthew. De toute manière, il y avait quelque chose de rassurant avec lui. Quelque chose que je ne saurais pas vraiment décrire, mais qui me faisait du bien. Je me fichais de l’avenir de notre relation, j’aimais ce qui se passait maintenant et je pense que Matthew le sait. Qu’il doit le ressentir. Tout comme je commençais à m’inquiéter quant à son travail. Ce n’était pas le lieu, ni le moment de se poser des questions sur les dangers des pompiers, mais quand même !

« - Ah bon ? » Amusée je lui lance un regard tendre. Alors comme ça, je risque d’être une distraction si je l’aide dans son travail ? Je prends ça pour un compliment, souriant de nouveau. Je ne sais pas pourquoi, mais dès que je le regarde, j’ai envie de sourire. De sourire et de rire. Un peu des deux en même temps. Il avait un charme incroyable. Et une présence… « - Je suis certaine qu’on peut trouver un arrangement… » Je ne rajoute rien, jouant sur le suspense, même si lui et moi on savait où je voulais en venir. J’avais ce truc, au fond de moi, qui me disait que tout allait bien. Et puis cet autre truc qui me disait que je devais quand même être bien ridicule à être tellement attaché à un homme qui n’était pas dans ma vie depuis si longtemps que ça.

Je me mets à rougir, sans m’en rendre compte, quand il lance dans une simplicité déconcertant qu’il ne me mérite pas. Oui, je rougis et je ne rajoute rien, mon sourire toujours présent parlant sans doute à ma place. Sans m’arrêter, je continue de lui expliquer l’envie que j’avais en tête. Moi et la nourriture, c’était une grande histoire d’amour. On parlait fromage et voilà qu’il m’embrasse tendrement, alors qu’on s’arrête sur notre chemin et que je savoure ses lèvres, je me dis que c’est moi qui ne le mérite pas. « - Si j’avais su, j’aurais commencé à parler Pizaa bien plus tôt ! » Dit-je, amusée par sa réaction. Je me laisse prendre au jeu, tournant sur moi-même, tout à fait ravie de la situation. « - Pas de problème. » Je senti ses doigts glisser entre les miens, alors que je le regarde tout en m’approchant de nouveau. « - Oh, c’est vrai ? C’est une super idée ! » Je sais pas quelle réaction avoir si ce n’est la bonne surprise. Parce que franchement, Junior allait adorer. Je sais que je devrais avoir peur qu’un homme se rapproche autant de Junior, mais Junior avait rencontré Matthew le même jour que moi… « - Non… » Je m’éloigne de nouveau, pour le regarder de haut en bas. « - T’entends ça Eureka ? Tu vas te déguiser en Rudolphe ! » Eureka aboya alors que je me mis à rire. « - Laisse-moi t’aider pour le déguisement, s’il te plait. » Je fis une petite moue. « - Je ferais en sorte que tu sois bien gros et barbu, mais ça va être une tâche difficile quand on est aussi beau. » Les mains sur les hanches, je me mettais à imaginer Matthew déguisé en père noël. « - Ceci-dit, même avec mon niveau en couture, Junior est trop intelligent. Il va tout de suite comprendre que tu n’es pas le père noël et il va te faire du chantage pour des cadeaux en plus. »


_________________

    even in the night, i wonder. What if i didn't run away from your love. What if i was still here, with you. •

Revenir en haut Aller en bas

Matthew J. Harris
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 87
› EMMENAGEMENT LE : 01/09/2013
› AGE : 35
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Pompier
› DOUBLE COMPTE : Jo / Meyers / Drix / Shawn / Sasha & Nora :P
› CELEBRITE : Daniel Gillies
› COPYRIGHT : Tearsflight / Tumblr


MessageSujet: Re: “ We have to learn from the past. ” (matthew)    Sam 21 Jan - 23:37

En réalité, Matthew n'avait pas besoin qu'elle lui parle de pizza pour avoir envie de l'embrasser, et heureusement. D'ailleurs, il n'avait pas envie d'embrasser toutes personnes qui lui parlaient de pizza sinon toute la caserne y serait surement passée. Concernant sa toute nouvelle vocation de Père Noël, Matthew espérait ne pas avoir été trop rapide en inscrivant Junior. Il aurait surement dû demander l'avis de Lalita seulement Matthew n'y avait pas vraiment réfléchit à vrai dire. Il avait fait une moue avant de prendre un air surpris. _ AH ouais, le père Noël est un de tes fantasmes si je comprends bien ? Ou alors j'ai l'esprit vraiment mal tourné ? Matthew avait fait un sourire en coin avant de lancer un OH OH OH sonore, ce qui ne lui allait pas vraiment pour le coup mais il ferait bien mieux avec un peu d'entraînement. Matthew avait fait un sourire amusé à Lalita en la voyant le regarder de haut en bas après lui avoir dit qu'elle l'aiderait pour faire son costume. Il n'était pas contre un peu d'aide à vrai dire, enfin tout ce qui comptait pour Matt c'est d'être un minimum crédible pour les enfants. Le pompier avait fait une moue de réflexion, il est vrai que Junior n'allait pas tomber dans le panneau mais ce n'était pas un problème. _ Je ne peux rien lui refuser. Du coup, tu penses que ton cousin acceptera de loger un poney dans son jardin ? Matthew avait fait une moue très sérieuse avant de laisser un léger rire franchir ses lèvres. _ C'est un peu trop ? Le pompier avait jeté un regard à Euréka avant de secouer légèrement la tête. Y avait pas que le maître qui était tombé sous le charme de la jolie indienne, Euréka n'en avait que pour la jeune femme quand elle était là. Matthew avait repris la main de la jeune femme dans la sienne alors qu'ils reprenaient la route. _ Comment va Keith ? Matt avait reposé son regard sur Lalita, bien évidemment, il avait bien vu que ça avait choqué la jeune femme. Y avait de quoi, elle l'avait tout de même retrouvé baignant dans son sang. Il n'était pas sûr de pouvoir aborder le sujet, car il ne voulait pas gâcher ce moment avec Lalita. Cependant, il savait que la jeune femme s'était fait beaucoup de souci pour lui. _ Si tu préfères ne pas aborder le sujet, tu as le droit de détourner mon attention. Le pompier avait fait un sourire en coin en regardant sa petite amie alors qu'il reposait son regard sur son chien. Avec le temps, lui, ne s'arrêtait plus sur des scènes plutôt choquantes quand ils arrivaient sur certaines interventions pourtant au début de sa carrière il ne comptait plus le nombre de fois où il avait vomi ses tripes. Enfin, on se faisait à tout apparemment car avec le temps il ne pensait même plus à ce qui était mais à ce qu'il devait faire. Tout ce que voulait Matthew, c'était s'assurer que tout allait pour le mieux pour Lalita. Rien d'autre ne comptait aux yeux de Matt pour le moment. Il avait sifflé légèrement son chien pour le rappeler alors qu'ils arrivaient presque à la pizzeria. Matthew n'avait qu'une hâte pouvoir se poser chez lui en compagnie de Lalita. Il préférait en général qu'il se retrouve chez lui plutôt que chez le cousin de Lali' , surtout quand Junior était aux abonnés absents. Quand le petit était là, Matt savait qu'il était préférable de faire preuve d'une certaine stabilité même si Matt devait avouer qu'il aimait assez les avoir chez lui, même s'il avait dû mal à le montrer.
Revenir en haut Aller en bas

Lalita A. Johar
GOOD COP


› MESSAGES : 111
› EMMENAGEMENT LE : 30/09/2014
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : MERE CÉLIBATAIRE D'UN PETIT AARON DE 7 ANS EN COUPLE AVEC UN SEXY POMPIER DU NOM DE MATTHEW ;
› QUARTIER : CHEZ SON COUSIN, A PALM AVENUE ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIENNE ARCHÉOLOGUE ET DÉTECTIVE PRIVÉE. CO-GERANTE ET RÉCEPTIONNISTE DU HOPE'S COVE ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : SONAM KAPOOR ;
› COPYRIGHT : ELOW ;

MessageSujet: Re: “ We have to learn from the past. ” (matthew)    Sam 4 Fév - 19:58



we have to learn from the past.
lalita johar — matthew harris



Il y a quelque chose de fantastique avec Matthew. Je n’ai pas l’impression qu’il voit les choses de la même façon que moi, mais j’adore ça. J’adore imaginer le monde à travers ses yeux, essayer de vivre plus simplement. J’ai souvent la sensation que pour lui, tout est plus simple. Pourtant, il n’a pas un métier facile. Pompier… parfois j’ai la sensation qu’il sort tout droit d’un de ces calendriers que les pompiers vendent avant la nouvelle année. Le genre où ils sont tous trop beau pour être vrai. Je devais l’admettre, je trouvais Matthew particulièrement bel homme. Je devais paraitre tâche à ses côtés. Un peu bête, un peu fragile. Je m’en fiche. Je savoure. Depuis quand je n’étais pas sortie avec quelqu’un ? Depuis quand je n’avais pas eu une vraie relation ? Une éternité ! On ne pouvait pas m’en vouloir d’avoir le droit à un vrai morceau de chocolat. D’ailleurs, Matthew était un parfait petit-ami. Attentionné, amusant, généreux. Il avait des idées, il s’impliquait. J’avais la sensation que les choses fonctionnaient plutôt bien entre nous et je devais l’admettre, c’était rassurant pour moi. Rassurant de me dire que j’étais tombé sur quelqu’un de bien et quelqu’un qui en plus voulait bien de moi. Parce que je n’étais pas forcément easy à gérer. Je parlais beaucoup, j’avais des idées toutes les 5 secondes et j’avais un fils. Un fils que je passais avant tout. Un fils qui avait rencontré Matthew et qui l’avait automatiquement adopté. J’avais toujours un peu peur que Junior s’attache trop rapidement aux hommes qui entrent dans ma vie – mais ils sont rares, ces hommes en questions – mais cette fois, tout parait si évident. Comme si c’était normal. Comme si quelque part, c’était un peu logique que l’on soit ensemble aujourd’hui. Sacré destin !

« - Pas du tout. » Mon rire sincère fait échos à la fin de ma phrase. J’avais zéro attirance pour le père noël, mais sa phrase me donne de drôle d’image en tête et j’ai du mal à ne pas rire. Son imitation ne m’aide pas à m’arrêter. J’aime cette complicité. « - Un poney ? » Mes yeux s’ouvrent un peu en grand, bien malheureusement. J’étais très expressif. « - Aucune idée… Je peux lui demander. » Ça ne me couterais rien. Imran n’était pas du genre à refuser beaucoup de chose, surtout quand c’était pour Junior. J’affiche un sourire rassurant, je peux toujours essayer. Nous aviserons ensuite. Ma main dans la sienne, nous continuons de marcher et la conversation se transforma en quelque chose d’un peu plus sérieux. Sa question est sincère, je sens que Matthew s’inquiète vraiment. Il sait que la situation avait un peu perturbé mon petit cœur. Comment je l’avais découvert, comment j’étais rester à l’hôpital en espérant qu’il se réveille. Tellement de chose s’était produite en tellement peu de temps. Aujourd’hui, tout allait mieux, mais c’était étrange.

« - Non, ça va. Il va bien. » Je me colle un peu plus à Matthew, tout en continuant à marcher. « - Mais je pense que quelque chose à changer en lui depuis et je ne sais pas trop quoi. Il me donne parfois la sensation qu’il prend ses distances… » J’hausse légèrement les épaules. « - Je ne sais pas trop. » C’était compliqué. Mais en même temps, il avait vécu quelque chose de traumatisant et ça, c’était à lui de trouver comment gérer la situation. J’aimerais bien l’aider, lui tendre la main et garder un œil sur lui, mais ce n’était pas facile. J’avais aussi l’impression que ce n’était pas à moi de faire ça. Que malgré tout mon respect, toute l’admiration que j’ai pour lui, je n’ai pas une place assez forte pour oser prétendre être son amie et l’aider dans ses soucis. J’aimerais, pourtant.

Enfin à la pizzéria, je regarde les différentes recettes. « - Je ne sais jamais quoi choisir ! » Oui, je me plains. Je suis toujours indices niveau nourriture, j’aime tellement de chose en même temps. « - Tu prends quoi toi ? »


_________________

    even in the night, i wonder. What if i didn't run away from your love. What if i was still here, with you. •

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: “ We have to learn from the past. ” (matthew)    

Revenir en haut Aller en bas
 

“ We have to learn from the past. ” (matthew)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tales of the Past
» L'Ombre du passé / The shadow of the past
» [3DS] THE LEGEND OF ZELDA : A Link to The Past...le remake
» Gin'iro no Kami no Agito (Origin - Spirits of the Past)
» [2010] Past Life

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNTINGTON BEACH ™ ::  :: •• QUARTIERS RÉSIDENTIELS :: •• PRESIDENTE DRIVE :: N° 1740 - KEITH A. WILLIAMS :: HOPE'S COVE-