AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les moments les plus simples sont les plus appréciables.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Harper M. Carrington
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 168
› EMMENAGEMENT LE : 24/12/2014
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : En couple avec la belle Callie Sorensen, cependant personne n'est au courant de cette relation. Je cache à tout le monde mon homosexualité...
› QUARTIER : Presidente Drive dans la villa familiale avec ma soeur Casey. Notre mère vit à New-York depuis quelques temps, notre soeur aînée Madison nous rend rarement visite tandis que notre frère Devon est actuellement en prison.
› PROFESSION/ETUDE : Je dirige le café Hometown, j'aime les gens & je pense qu'il n'y a rien de mieux qu'un café pour favoriser les rencontres & écouter les gens.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Samuel N. Hamilton -Charlie Keynes - Arizona Donroe & Elisabeth Howard
› CELEBRITE : Claire Holt
› COPYRIGHT : © Angel Dust.


MessageSujet: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   Sam 30 Juil - 11:50



La journée touchait à sa fin pour la jeune femme. Elle venait d’éteindre les dernières lumières de son café et quittait l’établissement par la cuisine. Appuyant sur l’alarme elle finit par fermer la porte et se dirigea vers le parking. Les affaires marchaient bien et ces derniers cupcakes citron/chocolat mascarpone semblaient plaire aux clients. Elle aimait inventer des parfums, faire des mélanges et passer des heures dans sa cuisine. Harper faisait des gâteaux depuis son enfance, elle adorait faire plaisir aux autres et avait trouvé la pâtisserie pour le faire. En ouvrant ce café elle avait pu laisser libre champ à son imagination et son inspiration. Harper y passait beaucoup de temps, c’était une échappatoire en quelque sorte, un bon moyen d’oublier pendant quelques heures que Devon pourrissait en prison. Avant sa rencontre avec Callie, la jeune femme passait bien plus de temps dans ce lieu, elle avait toujours peur de rentrer chez elle, d’être seule ou face à sa sœur qui au contraire d’elle, ne s’inquiétait pas réellement pour Devon. Qui s’inquiétait pour lui d’ailleurs ? Il y avait Samuel qui s’impliquait à sa manière dans le combat de la jeune femme, mais à part lui qui souhaitait la sortie de Devon ? Harper avait parfois le sentiment d’être seule, seule face à un combat perdu d’avance. Ce combat l’usait, elle était fatiguée, trop impliqué, elle s’obligeait à vivre ainsi, dans l’ombre de son frère pour partager ce jugement à deux. Pourtant Harper n’était en rien coupable de cet accident, elle n’y était même pas dans cette voiture, mais son lien avec Devon avait toujours été si fort que le jour du jugement elle avait enterré la moitié de son cœur, de son corps et de sa vie. Elle n’aurait jamais pensé à se mettre en couple, elle n’aurait jamais cru cela possible avant la sortie de son frère. Portant son chemin avait croisé celui de la belle Callie, elle était une vraie force, un rayon de soleil dans cet orage sans fin. A ses côtés elle oubliait ses douleurs, elle arrivait à voir un avenir mais pourtant elle freinait cet avenir. La jeune femme avait envie de construire quelque chose avec sa petite amie, bien plus que ce qu’elles partageaient aujourd’hui, elle aussi rêvait d’un appartement pour elle deux, de parler enfants et construire réellement quelque chose mais Harper malgré sa volonté d’engagement ne pouvait pas construire sans Devon. Comment pouvait-elle lui expliquer ? Il n’était pas au courant de son homosexualité, c’était une révélation difficile, pour quiconque, qu’importe son avis sur la question quand il s’agissait d’un de vos proche vous ne voyez pas les choses si facilement. Elle devait en plus de cette révélation lui présenter Callie avec qui elle partageait sa vie, secrètement, c’était un mensonge, difficile à expliquer à ce frère pour qui elle n’avait jamais eu un secret. Harper avait honte, honte d’avancer alors que lui était toujours derrière sa cellule.

Harper arriva devant chez sa petite amie, elle ne voulait pas rentrer chez elle surtout que Casey était en soirée chez une amie si elle avait tout comprit. Elle détestait cette villa, c’était la villa de son beau-père, elle ne s’était jamais senti bien dans cette maison et après le décès de ce dernier elle avait espéré que sa mère la mettrait en vente. Cette dernière était à New-York, elle n’avait donc plus besoin de cette villa et Harper espérait vraiment pouvoir la mettre en vente rapidement. Cette maison respirait le malheur plus qu’autre chose. La jolie blonde arriva devant l’appartement de Callie, elle ouvrit la porte, ayant un double des clés, une confiance entres elles deux. « C’est moi ! » La jeune femme retira ses talons, déposant son sac à main à l’entrée avant d’avancer dans l’appartement, un sac à la main, quelques desserts qui restaient de cette journée. Elle aperçut la belle brune, avançant vers elle tout sourire elle l’embrassa « J’ai attendu ce moment toute la journée. » Ce qu’elle vivait avec Callie était fort, une histoire comme elle en avait rêvé, sans le côté secret évidemment ! « J’ai ramené quelques cupcakes pour le dessert. » Elle déposa son sac dans la cuisine tout en reprenant la parole. « J’ai bien cru qu’il n’en resterait plus aucuns… j’ai du boulot demain matin, cette nouvelle recette marche tellement bien ! » Harper retira sa petite veste, se dirigeant à nouveau vers sa petite amie. « Et toi ta journée ? »


_________________
When darkness comes upon you, and colors you with fear and shame. Be still and know that I'm with you. And I will say your name. Be still and know that I'm with you. If terror falls upon your bed and sleep no longer comes. Remember all the words I said
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Callie Sorensen
lama en évolution


› MESSAGES : 206
› EMMENAGEMENT LE : 27/07/2016
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : En couple avec la magnifique Harper Carrington.
› QUARTIER : Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Photographe
› DOUBLE COMPTE : Cleavon Harvey
› CELEBRITE : Jessica Stroup
› COPYRIGHT : @DarkDreams


MessageSujet: Re: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   Sam 30 Juil - 15:48

Si Callie aimait être photographe c’était tout d’abord par passion, capturer l’instant, immortaliser certains moments d’une vie, la beauté éphémère d’un endroit ou tout simplement se faire des souvenirs. Mais il y avait aussi cet autre côté, celui où elle était libre d’occuper sa journée comme bon lui semblait. Bien qu’il y ait des fois où elle proposait ses services à certaines personnes pour le côté professionnel de son métier, les autres fois, elle les passait en tête à tête avec elle-même, vagabondant dans les rues de la ville pendant plusieurs heures sans se soucier du reste du monde, du moins, quand rien ne venait la perturber.
Elle qui avait craint la solitude pendant tant d’année, aujourd’hui elle avait fait la paix avec elle-même et elle savait qu’elle ne serait plus seule comme elle avait pu l’être dans le passé. La jeune femme avait maintenant une petite troupe d’ami, des gens de confiance et surtout, une petite amie formidable, la personne la plus importante de tous. Et c’était en grande partie grâce à eux qu’elle s’accordait ce genre de moment où elle travaillait dans son coin, car elle savait que pour une fois, on l’attendait quelque part et que plus jamais, du moins elle l’espérait, elle n’aurait à vivre sans personne autour d’elle.
Et aujourd’hui, Callie n’avait pas dérogé à sa règle, elle était partie de son appartement, appareil photo en main et si le temps était clément avec elle, la brune aurait de quoi garnir son site web pour les jours à venir. Elle rentra en fin d’après-midi, s’occupant de ranger son appartement pendant que ses photos du jour se transféraient sur son ordinateur portable.

Callie était debout dans le salon, son ordinateur poser sur son avant bras faisant défiler ses photos quand elle entendit la porte d’entrée s’ouvrir, elle n’eut pas besoin de tourner la tête pour savoir de qui il s’agissait, qu’un grand sourire se dessina sur son visage. Elle posa sa machine sur la table et se tourna vers Harper qui s’avançait vers elle. « Hey hey. » dit-elle d’une voix douce avant de fermer les yeux quand cette dernière l’embrassa. « De même. » Et elle espérait un jour qu’elle n’aurait plus à attendre toute une journée pour pouvoir être avec la femme qu’elle aimait, qu’elle n’aurait plus besoin de se cacher. Plus le temps passait et plus ses envies grandissaient et il lui arrivait parfois de s’en vouloir d’être aussi égoïste envers elle. Harper était… et bien, elle était elle-même. Une personne extraordinaire qui la rendait heureuse à chaque instant, et même si vivre dans le secret lui faisait mal, Callie devait prendre sur elle et laisser le temps faire les choses. Même si pour quelqu’un qui avait toujours assumé sa sexualité, devoir se cacher, devoir cacher l’amour que l’on a pour quelqu’un, pouvait parfois être assez dur.
Harper annonça qu’elle avait ramené les quelques cupcakes qu’il restait. « Tu sais que si tu rapportes des pâtisseries à chaque fois, je vais être obligée de t’épouser. » Callie ne put s’empêcher de laisser échapper un petit rire en même temps que la blonde se dirigeait vers la cuisine pour aller déposer le fameux sac. Elle attendit que sa petite amie revienne auprès d’elle pour passer ses bras autour de sa taille et mima une petite moue enfantine « T’es obligée d’aller travailler demain matin ? Je sais que tes gâteaux sont addictifs et que tes clients ont besoin de leur dose et de ton talent, mais pense à moi, seule dans mon appartement, sans personne, abandonné de tous. » Elle la fixa quelques secondes avec ses yeux de chien battu avant de retrouver son habituel sourire et son sérieux, du moins, le peu qu’elle pouvait avoir. « Hum… J’ai été prendre des photos toute la journée, pas très passionnant à raconter. Toi par contre, tu as l’air fatiguée. » Dit-elle tout en caressant tendrement la joue d’Harper.

_________________




« If my heart was still mine I would
go to the bottom. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harper M. Carrington
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 168
› EMMENAGEMENT LE : 24/12/2014
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : En couple avec la belle Callie Sorensen, cependant personne n'est au courant de cette relation. Je cache à tout le monde mon homosexualité...
› QUARTIER : Presidente Drive dans la villa familiale avec ma soeur Casey. Notre mère vit à New-York depuis quelques temps, notre soeur aînée Madison nous rend rarement visite tandis que notre frère Devon est actuellement en prison.
› PROFESSION/ETUDE : Je dirige le café Hometown, j'aime les gens & je pense qu'il n'y a rien de mieux qu'un café pour favoriser les rencontres & écouter les gens.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Samuel N. Hamilton -Charlie Keynes - Arizona Donroe & Elisabeth Howard
› CELEBRITE : Claire Holt
› COPYRIGHT : © Angel Dust.


MessageSujet: Re: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   Mer 3 Aoû - 12:42

« Dans ce cas je vais continuer à en amener ! » Elle sourit, elle avait bien comprit ce que lui avait dit sa petite amie et elle n’était pas contre l’idée… un jour. Le mariage n’était pas envisageable, personne n’était au courant de leur histoire hormis la meilleure amie de Harper, elle s’était confiée à la jeune femme ayant besoin d’une personne de confiance, qui ne la jugerait pas. Hormis Luna, personne n’était au courant de ce secret, de cette relation tellement forte qu’il était incompréhensible qu’elle soit encore secrète. Harper avait de la chance d’être avec Callie, d’être avec une femme patiente et réellement amoureuse pour supporter une telle chose. Parfois elle craignait que ce secret soit trop lourd, que la patience de Callie vienne à bout. Combien de temps pouvaient-elles continuer ainsi ? Harper ne le savait pas, elle devait se lancer, en parler à son frère mais elle ne souhaitait pas le faire en prison, c’était tellement impersonnel comme lieu, elle ne pouvait pas lui annoncer une telle chose avec comme témoins des policiers et des détenus. Ce n’était pas ainsi qu’elle voyait les choses, elle voulait lui dire parce qu’il était son frère et qu’elle ne lui cachait jamais rien mais la prison n’était pas l’endroit pour faire une telle chose. Ça n’aurait jamais dû se passer ainsi. Les bras de sa petite amie entourèrent sa taille, des moments simples mais essentiels. Elle sourit, amusée par la mine qu’affichait Callie. « Tu sais que tu n’as pas le droit de me regarder ainsi, je suis trop faible face à toi. » Elle laissa échapper un rire en écoutant Callie, seule et abandonnée. « Je suis vraiment une petite amie horrible, je t’abandonne tous les jours… il faut absolument que je remédie à cela ! » Harper leva les yeux, réfléchissant. « Je crois que je vais être obligé de prendre ma matinée, je ne peux pas t’abandonner à nouveau. » Elle sourit, après tout elle pouvait bien prendre sa matinée et même sa journée, elle était aidé en cuisine et faisait assez confiance pour laisser son équipe préparer les gâteaux de la journée, tant pis pour ses spécialités les clients attendront le lendemain. « Pour moi ça l’est… j’aime tes photos, elle parle tellement. » Callie avait du talent, tant mieux dans un sens sinon on pourrait se demander si elle ne perdait pas son temps. Harper aimait regarder les photographies de sa petite amie, elle savait capturer le bon moment, des moments simples mais qui laissaient l’émotion s’installer. En tout cas c’était l’avis de la jolie blonde. « Oui un peu, ça a été une grosse journée, il y avait beaucoup de monde et une des serveuses était absente. Et puis… » Elle marqua une pause, passant une main dans ses cheveux l’air tracassé. « L’avocat de Devon m’a appelé… le juge refuse d’ouvrir à nouveau son dossier, il dit que sa bonne conduite ne permet pas la réouverture. » Quatre ans, quatre longues années qu’il purgeait sa peine, méritée certes mais c’était son frère, il était sa moitié fraternel et pour Harper s’était difficile d’accepter la peine à perpétuité. Harper cherchait tous les moyens possibles pour ré ouvrir ce dossier, pour obtenir un nouveau procès et une libération. Elle fouillait dans les archives de l’enquête, embêtait très souvent l’enquêteur, les avocats et Samuel Hamilton qui se battait aussi pour faire sortir Devon. Il avait gâché déjà quatre années de sa vie, c’était énorme, comment pourrait-il se reconstruire ? Pourrait-il un jour avoir une femme, des enfants, aurait-il la chance de décrocher un travail de pouvoir construire quelque chose ? Une chance que leur beau père était fortuné, grâce à son argent aucuns des Carrington n’étaient dans le besoin, cependant Harper n’utilisait pas cet argent pour elle, elle gagnait sa vie seule avec son café, l’argent de cet homme ne servait qu’à entretenir sa propriété et payer les avocats de Devon, la moindre des choses selon elle.

_________________
When darkness comes upon you, and colors you with fear and shame. Be still and know that I'm with you. And I will say your name. Be still and know that I'm with you. If terror falls upon your bed and sleep no longer comes. Remember all the words I said
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Callie Sorensen
lama en évolution


› MESSAGES : 206
› EMMENAGEMENT LE : 27/07/2016
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : En couple avec la magnifique Harper Carrington.
› QUARTIER : Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Photographe
› DOUBLE COMPTE : Cleavon Harvey
› CELEBRITE : Jessica Stroup
› COPYRIGHT : @DarkDreams


MessageSujet: Re: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   Jeu 4 Aoû - 5:38

Elle aurait pu répondre quelque chose de sérieux, mais finalement non et s’est avec un regard amusé qu’elle lui répondit « J’espère, parce que pour l’instant je n’ai trouvé aucune autre raison de t’épouser. » Bien sûr, devant Harper elle se cachait derrière des petites blagues, mais au fond elle Callie ne riait pas. Elle l’avait dit des centaines de fois et elle le redirait encore, Harper valait la peine d’attendre et elle patienterait le temps qu’il fallait, mais elle n’arrivait pas à se faire à l’idée que le jour où elle aurait vraiment envie de la demander en mariage elle ne pourrait peut-être pas. Parfois elle avait cette impression d’être comme l’une de ses lycéennes qui rejoint sa copine en cachette après le couvre-feu.
Elle chassa ses pensées noires de son esprit quand elle prit sa petite amie par la taille et Callie se dit qu’elle pouvait passer sa soirée comme ça, debout, son corps collé à celui de Harper, car pour elle il n’y avait d’autre endroit plus plaisant sur Terre et elle voulait que ça dure le plus longtemps possible. C’est donc pour ça qu’elle se mit à faire l’enfant et vu qu’elle connaissait la blonde par cœur, elle savait qu’elle n’aurait aucune difficulté à la faire craquer. Et ça ne rata pas. « Je sais que t’es faible. C’est pour ça que je vais continuer. » Elle afficha un petit sourire moqueur avant de reprendre sa petite moue, exagérant un mouvement de tête quand Harper se décrivit comme étant une petite horrible. Et puis le mouvement où elle put crier victoire arriva, Callie venait de la faire craquer, elle jurait qu’un jour ses méthodes se retournerait contre elle. Cependant elle n’en fit rien, préférant garder ce faux regard triste. « Tu n’es pas obligée de le faire, je sais que tu aimes ton travail et tes clients. Et puis tu as tes nouvelles recettes à faire. Je ne voudrais pas t’empêcher de faire ce que tu aimes. » Callie devait tout de même faire attention à ne pas trop en faire, sait-on jamais, Harper pouvait soudainement décider qu’elle avait raison et finalement aller travailler demain matin.

Un petit sourire se forma sur ses lèvres. Durant ces études à San Francisco, Callie n’avait jamais cessé de douter sur son choix pour la photographie, c’était un métier où il était difficile de percé. Avec internet et les téléphones de plus en plus haut de gamme tout le monde pouvait se prétendre photographe. Elle avait continué à douter même après avoir obtenu son diplôme de peur que son travail ne plaise jamais. Et puis Harper était arrivée et elle avait chamboulé beaucoup de chose dans la vie de la jeune femme. En amour évidement mais aussi dans son travail. Si elle avait hésité longtemps avant de lui montrer ses clichés au début, la blonde était depuis longtemps devenu sa première critique, la première à avoir le droit de voir ses photos. Callie savait que sa petite amie aurait un avis franc et ne dirait pas ‘c’est beau’ simplement par amour. Et puis Harper avait été l’une des premières à vraiment apprécier son travail. Comment ne pas une femme qui la respectait et soutenait ses projets ? « Et bien si tu veux vraiment tout savoir aujourd’hui j’ai été principalement dans les ruelles, mais avec des mots ça va pas vraiment t’avancer. Il faudrait que je te montre pour que ça te parle vraiment. »
Après avoir parlé de sa journée, elle ne put s’empêcher de faire une remarque sur la fatigue qui pouvait se lire sur le visage de la blonde. Harper commença par sa journée de travail. Trop de monde, personnel en moins mais Callie savait que ce n’était pas la principale raison. Sa petite amie gérait son café comme une Reine et pouvait le faire tourner toute seule s’il le fallait. Une fois fini, elle avoua la vraie raison. Devon. Enfant unique et ayant été souvent seule durant son enfance, Callie n’était pas quelqu’un de très ‘famille’ et elle avait du mal à comprendre les liens fraternels. Elle savait juste que Devon était l’une des personnes les plus importantes pour Harper et depuis que ce dernier était en prison, elle ne vivait quasiment que pour sa libération. « Je suis désolée de l’apprendre. Il n’y a rien d'autre que vous puissiez faire ? » Callie serra sa petite amie un peu plus contre elle, ça ne pourrait rien changer à ce qu’elle venait de lui apprendre mais elle espérait que ce simple geste suffirait à lui faire comprendre qu’elle serait toujours là dans ce genre de moment.

Spoiler:
 

_________________




« If my heart was still mine I would
go to the bottom. »


Dernière édition par Callie Sorensen le Mar 16 Aoû - 3:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harper M. Carrington
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 168
› EMMENAGEMENT LE : 24/12/2014
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : En couple avec la belle Callie Sorensen, cependant personne n'est au courant de cette relation. Je cache à tout le monde mon homosexualité...
› QUARTIER : Presidente Drive dans la villa familiale avec ma soeur Casey. Notre mère vit à New-York depuis quelques temps, notre soeur aînée Madison nous rend rarement visite tandis que notre frère Devon est actuellement en prison.
› PROFESSION/ETUDE : Je dirige le café Hometown, j'aime les gens & je pense qu'il n'y a rien de mieux qu'un café pour favoriser les rencontres & écouter les gens.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Samuel N. Hamilton -Charlie Keynes - Arizona Donroe & Elisabeth Howard
› CELEBRITE : Claire Holt
› COPYRIGHT : © Angel Dust.


MessageSujet: Re: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   Mar 9 Aoû - 12:44

Harper fit mine d’être choquée par les propos de sa petite amie « Une seule… je vais devoir faire des efforts. » La jolie blonde connaissait bien sa petite amie pour savoir que cette dernière plaisantait, l’humour selon Harper était vital. Il fallait en avoir beaucoup, la jeune femme avait besoin de personne joyeuses, pleines de vies et avec beaucoup de l’humour. La vie était déjà assez triste et compliquée, autant avoir du détachement et de l’humour. Bien sûr que la jeune femme savait que Callie plaisantait et qu’elle voyait également un futur pour elles deux, les deux jeunes femmes étaient sur la même longueur d’onde, elles s’aimaient et ne se voyaient plus l’une sans l’autre cependant il y avait une chose très importante qui prenait une place dans leur vie et dans leurs projets communs. Le secret. Ce silence sur leur histoire, sur l’homosexualité de Harper, un cadenas qui fermait leur histoire aux yeux de tous et ce poids les empêchaient de construire quoi que ce soit. Harper avait mis ce secret en place, n’étant pas prête à avouer son homosexualité à sa famille, pas pendant que Devon serait en prison, ce qui voulait dire qu’elle n’en parlerait peut-être jamais, pourtant elle devait le faire, pour Callie. Le mot Carrington avait tellement fait parler de lui durant des années qu’elle ne voulait pas à nouveau qu’on la juge, qu’on parle dans son dos. Harper n’avait pas réussi à dépasser le regard des autres. « J’aime mon travail et mes clients mais je t’aime davantage. » Elle sourit, amusée par le cinéma que lui offrait sa petite amie mais aussi par ce bonheur sans fin qu’elle vivait à ses côtés. « Tu sais que tu avais gagné dès la première fois ! » Callie aurait pu s’arrêter au lieu de continuer cette petite mine car Harper avait déjà craqué, elle avait déjà renoncé à y aller demain matin. « Je crois que je ne serais pas contre un réveil à tes côtés, j’ai déjà une petite idée de la manière dont je te réveillerai… » Elle mordilla légèrement le coin de sa lèvre, un réveil aux côtés sa petite amie ça ne se refusait pas. « Et si jamais tu es sage, peut-être que tu auras droit à des pancakes au réveil.» Elle sourit. Harper adorait cuisiner et préparer un petit déjeuner pour ses proches était toujours quelque chose qu’elle appréciait de faire.

« Je te propose de nous préparer quelque chose de rapide pendant que tu me prépares tes photos. Je veux les voir ! » Harper était admirative du talent de sa petite amie. Comme tout le monde la jeune femme savait prendre des photos mais elle n’avait pas de talent, car qu’on le pense ou non il fallait avoir un talent pour la photographie. Il fallait être capable de capter le moment, de jouer avec les lumières, de faire passer des émotions ou un message. La jolie blonde était toujours prête à voir les photos de sa petite amie, elle le proposait d’elle-même parce qu’elle voulait réellement voir son travail. C’était normal. La jeune femme se blotti contre sa petite amie alors que cette dernière avait resserré son étreinte, elle avait besoin d’elle, de la sentir contre elle, de ne pas être seule. La solitude était pire que tout. « Je vais aller voir Samuel… nous devons tout reprendre avec les avocats, il doit y avoir une solution. » Samuel semblait aussi fou que Harper et prêt à croire comme elle en une libération, la jeune femme savait qu’il le faisait surtout pour l’accompagner dans cette galère et par amitié pour Devon. « Je suis désolé de t’embêter avec mes histoires. » Combien de fois parlait-elle de Devon ? Tout le temps, il était omniprésent dans sa vie et parfois sans le vouloir elle devait fatiguer Callie avec son frère et ses histoires.

Spoiler:
 

_________________
When darkness comes upon you, and colors you with fear and shame. Be still and know that I'm with you. And I will say your name. Be still and know that I'm with you. If terror falls upon your bed and sleep no longer comes. Remember all the words I said
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Callie Sorensen
lama en évolution


› MESSAGES : 206
› EMMENAGEMENT LE : 27/07/2016
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : En couple avec la magnifique Harper Carrington.
› QUARTIER : Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Photographe
› DOUBLE COMPTE : Cleavon Harvey
› CELEBRITE : Jessica Stroup
› COPYRIGHT : @DarkDreams


MessageSujet: Re: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   Mar 16 Aoû - 3:34


« Beaucoup d’efforts même. Je suis quelqu’un de difficile. » Mensonge évident pour continuer d’alimenter la plaisanterie. En amour, Callie n’avait rien de difficile, elle ne choisissait pas n’importe qui non plus, mais contrairement à d’autres personnes, le physique ne comptait pas et elle n’avait pas non plus de critère de sélection. Elle acceptait la personne pour qui elle était, avec ses qualités et ses défauts ainsi qu’avec tout ce qu’elle avait à donner. Au fur et à mesure qu’elle avait apprit à connaitre Harper, elle avait trouvé un refuge, une amie, quelqu’un qui comprenait qui elle était vraiment et qui avait accepter son passé douloureux. A aucun moment la brune ne s’était sentie obligée de changer et elle s’était sentie liée à sa petite amie par rapport à beaucoup de chose et si le doute faisait partie intégrante de sa vie, elle n’en avait jamais eu sur sa relation. C’est aussi pourquoi elle se permettait de souvent plaisanter sur leur couple quand elle était avec Harper. Toutes deux connaissaient leurs sentiments envers l’autre depuis assez longtemps pour ne pas être dérangées par une petite blague. Et puis, Callie aimait voir sa petite amie sourire, surtout quand elle en était la responsable.
Sa petite moue se transforma en un sourire et elle laissa échapper une petit rire léger. Comme Harper venait de le dire, elle avait gagné depuis le début et dans le cas de Callie ce n’était pas un exploit rare. « Je gagne tout le temps. Mais je continue à chaque fois parce que tu dis des choses vraiment mignonnes. » Sur ces mots, elle déposa un léger baiser sur les lèvres de sa petite amie. « Si je pense à la même chose que toi, je suis au regret de t’annoncer que tu vas devoir prendre plus que ta matinée. » Les matins où elle se réveillait contre une Harper encore endormi étaient sans conteste les moments que Callie préférait le plus, elle pouvait rester des heures à regarder la blonde dormir. Durant ces heures matinales, la jeune femme avait cette impression que le secret n’existait plus, que leurs problèmes disparaissaient et détestait voir Harper se lever pour partir, car elle crevait, malgré elle, leur petite bulle pour laisser entrer la réalité de nouveau. Mais c’était la vie, Callie n’y pouvait rien. « Je ne peux pas te promettre d’être sage. Mais je peux éventuellement essayer de l'être. »

Après un petit hochement de tête, elle desserra son étreinte pour aller chercher son ordinateur portable. Ce qui était devenu chouette avec Harper, c’est qu’elle n’avait plus besoin de demander tout timidement si cette dernière voulait voir son travail, elle le faisait d’elle-même et parfois Callie avait plus l’impression que c’était un ordre qu’une question, mais ça ne la gênait pas le moins du monde. « Ce n’est pas extraordinaire, vraiment. Tu connais ces ruelles autant que moi donc ça ne va pas vraiment t’impressionner. » dit-elle en s’approchant une nouvelle fois de Harper. Callie était quelqu’un de modeste, un peu trop parfois et elle méritait quelques claques pour dénigrer autant son travail, mais elle n’y pouvait pas grand-chose.
Une fois qu’elle put de nouveau sentir sa petite amie entre ses bras, elle la serra un peu plus contre elle. La brune savait que parler de Devon était toujours douloureux et elle avait besoin de lui montrer par des gestes affectifs que Harper pouvait compter sur elle à n’importe quel moment. « Hey, tu ne m’embêtes pas du tout. Je sais que je ne te suis pas d’une grande aide, mais je suis au moins là pour t’écouter si tu as besoin de parler alors ne t’excuses pas. » Certes, il y avait des fois où elle voulait juste passer une soirée en compagnie de sa petite amie à rire et à parler de tout et de rien plutôt que d’entendre parler de Devon ou autre débat judiciaire et de voir la tristesse sur le visage de Harper. Mais bien sûr, c’est quelque chose que la jeune femme ne se permettrait jamais de dire. Elles étaient là l’une pour l’autre, même dans les pires moments.

Spoiler:
 

_________________




« If my heart was still mine I would
go to the bottom. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harper M. Carrington
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 168
› EMMENAGEMENT LE : 24/12/2014
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : En couple avec la belle Callie Sorensen, cependant personne n'est au courant de cette relation. Je cache à tout le monde mon homosexualité...
› QUARTIER : Presidente Drive dans la villa familiale avec ma soeur Casey. Notre mère vit à New-York depuis quelques temps, notre soeur aînée Madison nous rend rarement visite tandis que notre frère Devon est actuellement en prison.
› PROFESSION/ETUDE : Je dirige le café Hometown, j'aime les gens & je pense qu'il n'y a rien de mieux qu'un café pour favoriser les rencontres & écouter les gens.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Samuel N. Hamilton -Charlie Keynes - Arizona Donroe & Elisabeth Howard
› CELEBRITE : Claire Holt
› COPYRIGHT : © Angel Dust.


MessageSujet: Re: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   Mer 17 Aoû - 12:48

Elle sourit, amusée également. Callie n’était pas quelqu’un de difficile, elle était même tout le contraire. C’était une personne simple qui était capable de vivre avec ce qu’elle avait juste parce que c’était l’essentiel de sa vie. Elle avait compris le véritable sens de la vie. Harper n’était pas ainsi, elle travaillait sur elle mais n’en avait pas fini. « Je vois… tu m’utilises. » Elle sourit, Harper était faible ou Callie était forte et savait jouer de sa petite mine pour obtenir ce qu’elle voulait. « Ça devient très intéressant tout d’un coup. » Voilà un programme qui plaisait bien à la jolie blonde, elle avait un petit regard coquin qui avait pris place rapidement face aux propos de sa petite amie. Un jour viendrait où elles pourraient passer toutes leurs nuits ensembles, ce jour où elles n’auront plus à se cacher. Harper rêvait de passer toutes ses nuits auprès de sa petite amie, de se réveiller à ses côtés, prendre le petit déjeuner ensemble, se glisser par surprise sous sa douche où lui piquer la place devant le miroir de la salle de bain, des choses simples mais accompagnaient la vie d’un couple. Elle voulait avoir des habitudes, des choses que seuls les couples pouvaient comprendre. Elle voulait cette vie à deux aux côtés de Callie, réellement c’était ce qu’elle voulait. Malheureusement ce n’était pas possible, pas maintenant. « Tu seras sage… où peut-être trop fatigué pour ne pas l’être ! » Elle embrassa sa petite amie, si le réveil était celui auquel elles pensaient toutes les deux Callie serait peut-être fatigué par leur nuit et leur réveil l’une à côté de l’autre. Qu’importe Harper serait de toute façon aux fourneaux pour le petit déjeuner, parce qu’elle aimait le faire et surtout faire plaisir aux autres. Elle se souvenait durant son enfance, des petits déjeuners improvisés avec son frère et ses sœurs, elle trouvait ce qui trainait dans le frigo et créait un petit déjeuner pour eux quatre en attendant le retour de leur mère perdu dans les bras d’un inconnu.

Alors que Callie partait chercher son pc portable, la jeune femme avança vers la cuisine, ouvrant le frigidaire. Elle resta quelques secondes à l’observer se demandant ce qu’elle pourrait bien de rapide, elle pioche quelques aliments avec pour idée de faire une salade. Elle déposa le tout sur le plan de travail alors que sa petite amie revenait vers elle. « Je connais ses rues mais pas à travers tes clichés ! » Elle s’approcha de la jolie, elle posa son regard sur sa petite amie lui adressant un large sourire. « Tu sais rendre les choses plus jolies… leur donner une autre signification. » La jolie blonde posa son regard sur l’ordinateur, observant les photos qu’avait pris sa petite amie. Certaines lui provoquaient des sourires, elle lâchait des « magnifique » ou bien encore des « j’adore ». Oui c’était des photos de ruelles, rien d’extraordinaire mais il y avait des instants de capturés ce qu’aimait beaucoup Harper. « J’aime beaucoup celle-ci… on devrait la mettre dans un cadre, tu ne crois pas ? » Harper trouvait une photo particulièrement joli, elle l’imaginait très bien dans un grand cadre bordé de noir, c’était simple mais plein de vie à ses yeux. « Tu n’as pas envie d’ouvrir une galerie ? » Harper était sérieuse, elle ne lui parlait pas pour la gloire ou l’argent mais plus pour exposer et montrer ces clichés aux autres. Harper se souvenait de l’ouverture de son café, elle l’avait fait pour elle, pour se rattacher à quelque chose, se changer les idées et s’ouvrir aux autres. Un café, rien de mieux pour entamer une conversation et faire des rencontres. Cette idée elle l’avait eu en tête durant des années, Devon et Casey l’avaient poussé à ouvrir ce commerce et ils avaient eu raison. « Merci… je t’aime. » Elle embrassa sa petite amie, sachant bien que ses histoires étaient prenantes, beaucoup trop et qu’elle fatiguait énormément de monde avec mais elle avait la chance d’avoir Callie, toujours une oreille attentive, ne lui faisant jamais aucun commentaire désagréable, pourtant elle pourrait vu la situation.


Spoiler:
 

_________________
When darkness comes upon you, and colors you with fear and shame. Be still and know that I'm with you. And I will say your name. Be still and know that I'm with you. If terror falls upon your bed and sleep no longer comes. Remember all the words I said
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Callie Sorensen
lama en évolution


› MESSAGES : 206
› EMMENAGEMENT LE : 27/07/2016
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : En couple avec la magnifique Harper Carrington.
› QUARTIER : Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Photographe
› DOUBLE COMPTE : Cleavon Harvey
› CELEBRITE : Jessica Stroup
› COPYRIGHT : @DarkDreams


MessageSujet: Re: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   Jeu 18 Aoû - 9:31


Utiliser Harper ? Jamais de la vie, ce n’était pas le genre de la brune. Bon d’accord, elle devait avouer qu’elle connaissait les points faibles de sa petite amie et comment la faire craquer facilement et il arrivait parfois qu’elle est recours à ce genre de moyen quand elle voulait absolument quelque chose, comme passer la matinée dans les bras de sa bien-aimée. « Si on me demande, je nierais tout. » Répondit-elle en essayant tant bien que mal de cacher son petit sourire.
Callie ne put passer à côté de la façon dont sa petite amie la regardait. Regard qui était d’ailleurs assez révélateur sur ses intentions et qui confirmait en même temps ce à quoi pensait la brune, résultant à l’apparition d’un petit sourire en coin de sa part. Elle n’allait pas se plaindre de ce genre de réveil qui étaient plutôt rare quand elle y pensait, Harper devant se lever tôt pour aller travailler et n’étant pas avec tout le temps en sa compagnie, elle n’avait pas toujours cette chance de rester jusqu’à une heure tardive sous les draps, ses bras enlaçant le corps de sa petite amie, que cette dernière soit réveillée ou non. Callie n’avait jamais hâte que cela se termine et son cœur se resserrait à chaque fois qu’elle devait la laisser partir laissant un courant d’air froid à la place où Harper était allongée quelques secondes auparavant. La brune avait même développé cet automatisme de se réveiller avant la sonnerie, quand il y en avait une, pour simplement profiter de l’instant.
Elle rigola à la remarque de Harper. « Je veux bien lancer les paris sur laquelle de nous deux sera fatiguée en premier. Mais je capitule, je serais sage. » Après tout, il y avait des pancakes à la clé, et ceux qui lui diront que ce ne sont que des pancakes n’étaient tout simplement que des ignorants qui n’avait aucune idée de quoi était capable sa petite amie dans une cuisine.

Callie n’émit d’ailleurs aucune protestation quand Harper lui proposa de préparer quelque chose de rapide à manger tandis qu’elle allait chercher ses photos du jour. Elle avait posé son ordinateur sur le comptoir de la cuisine, laissant sa place devant l’écran à sa petite amie pour qu’elle puisse juger son travail tandis que Callie fit quelques pas en arrière, posant une de ses mains sur sa nuque. Harper avait vu ses clichés un million de fois mais elle ne pouvait s’empêcher d’être mal à l’aise à chaque fois. Elle baissa les yeux un instant devant les paroles de la jeune femme, bien qu’elle devrait avoir l’habitude maintenant, elle arrivait toujours à se sentir gênée de recevoir des compliments sur ce qu’elle faisait, c’est donc tout timidement qu’elle lâcha un petit « Merci. ».
Elle finit cependant par s’approcher pour voir la photo que Harper lui montrait. De toute cette qu’elle avait prit aujourd’hui, c’était sa préférée, elle n’avait rien de spécial mais elle dégageait une certaine atmosphère qui permettait de voir cet endroit sous un autre angle ou bien avec un regard nouveau. « Pourquoi pas. C’est vrai qu’elle est bien. Mais pour tout t’avouer, si je dois mettre une seule de mes photos sous cadre, ce sera… » Elle se rapprocha de l’écran tout en posant ses mains sur le clavier et commença alors chercher une photo en particulier, qu’elle afficha en grand sur l’écran. Si un jour on lui demandait quel cliché elle voudrait garder sur tout ce qu’elle avait pu photographier dans sa vie, c’est celle-ci qu’elle choisirait. « … Celle-là. » Il s’agissait tout simplement d’une photo de Harper qu’elle avait prit peu de temps après que les deux jeunes femmes se soit misent ensemble. Ce jour-là, Callie avait décidé de lui rendre visite sur son lieu de travail et assise à une table à boire un café, la brune n’avait pas réussi à lâcher son regard de sa petite amie et dans un moment de faiblesse, elle avait sorti son appareil et avait capturé l’instant. Pour beaucoup cette photo était simplement Harper derrière son comptoir, les yeux baissés, un petit sourire sur le visage mais pour Callie, elle représentait tellement de chose, pour elle c’était le souvenir figé qui marquait le début d’une belle histoire.
Harper lui demandait alors si elle n’avait pas envie d’ouvrir une galerie. L’idée avait déjà traversé l’esprit de la jeune femme, mais une seule raison l’en avait empêché. « J’y ai pensé plusieurs fois. Mais tu sais mieux que quiconque que je ne suis pas fan de la critique, négative ou pas, face à face. Pour l’instant vendre mes clichés sur internet me convient très bien. » Un jour peut-être elle arrivait à sauter ce pas mais pour le moment ce n’était pas le cas.

En rentrant dans sa vie, Callie avait accepté tous les côtés de Harper, les bons comme les mauvais. Là où certains auraient déjà fui, la jeune femme était restée. Ce secret qu’elle avait décidé de tenir et Devon qu’elle avait l’impression de connaitre par cœur alors qu’en vérité, elle ne le connaissait même pas. Ces deux sujets pesaient sur leur relation et la jeune femme savait que le seul moyen de faire en sorte que rien ne se brise entre elles, était tout simplement de la soutenir à n’importe qu’elle moment. « Je t’aime bien plus. » lui répondit-elle, tout en plaçant sa main derrière la nuque de sa petite amie et l’embrassa à son tour.

Spoiler:
 

_________________




« If my heart was still mine I would
go to the bottom. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harper M. Carrington
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 168
› EMMENAGEMENT LE : 24/12/2014
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : En couple avec la belle Callie Sorensen, cependant personne n'est au courant de cette relation. Je cache à tout le monde mon homosexualité...
› QUARTIER : Presidente Drive dans la villa familiale avec ma soeur Casey. Notre mère vit à New-York depuis quelques temps, notre soeur aînée Madison nous rend rarement visite tandis que notre frère Devon est actuellement en prison.
› PROFESSION/ETUDE : Je dirige le café Hometown, j'aime les gens & je pense qu'il n'y a rien de mieux qu'un café pour favoriser les rencontres & écouter les gens.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Samuel N. Hamilton -Charlie Keynes - Arizona Donroe & Elisabeth Howard
› CELEBRITE : Claire Holt
› COPYRIGHT : © Angel Dust.


MessageSujet: Re: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   Lun 29 Aoû - 22:22

La jeune femme ne put s’empêcher de sourire, la soirée s’annonçait plutôt pas mal tout comme leur nuit et leur réveil. En tant que couple c’était des moments évidents pour tous, sauf pour les deux jeunes femmes qui se privaient beaucoup à cause de leur relation secrète. Harper ne préférait pas penser à tout ceci pour le moment, elle souhaitait profiter de leur soirée, de profiter du moment présent et ne pas penser à ce secret, ce secret qu’elle imposait à sa petite amie. Pour le moment c’était ainsi, il fallait que cette situation change et évolue mais ce n’était pas à l’ordre du jour et surtout la jolie blonde ne voulait pas y penser. La jeune femme devait à présent prévenir son équipe et surtout son second en cuisine, il serait seul pour préparer les nombreux gâteaux, elle devait lui donner les priorités et lui indiquer ce qui pouvait attendre voir ne pas être présent demain en vitrine. Sa non présence ne mettrait pas à mal son café, elle comptait sur son second depuis une bonne année à présent, elle savait de quoi il était capable et ils partageaient toujours les tâches le matin. Harper ne pouvait plus être seule aux fourneaux, surtout qu’elle aimait être derrière son comptoir, parler avec les habitués et entendre les critiques.

Harper arqua un sourcil, se demandant quelle photo était si importante aux yeux de Callie pour avoir sa place dans le cadre. La jeune femme ne savait pas tout de sa petite amie, la preuve elle ne savait pas qu’elle avait un cliché préféré. Callie cherchait dans ses dossiers cette fameuse photo, tandis que la jolie blonde avait relevé la tête cherchant l’emplacement idéale pour le cadre. Elle n’était pas chez elle, parfois oubliait qu’elles ne vivaient pas ensemble et qu’elle n’avait donc pas à imposer un cadre. Harper posa son regard sur l’écran et fut surprise par la photo, elle ne la connaissait pas. Un petit sourire apparut au coin de ses lèvres, elle ne se sentait pas gênée comme pouvaient l’être des personnes face à des photos d’eux. Elle trouvait la photographie jolie, c’était bien prit et surtout c’était la photo préférée de Callie ça avait donc une signification très forte. « Elle date de quand ? » La jeune femme quitta son regard de l’ordinateur pour le poser sur sa petite amie. « C’est étrange je ne l’avais jamais vu avant ! » Callie avait du talent et face à son talent Harper avait envie que le monde entier le découvre. Une galerie était en effet source de critique, qu’elles soient bonnes ou mauvaises les critiques il fallait être capable de les entendre. Harper n’en serait pas capable et elle comprenait évidemment sa petite amie. « Tu as raison… tu le feras quand tu seras prête. » La jeune femme n’insistait pas, Callie arrivait à vendre ses photographies via internet, c’était déjà très bien et ça lui suffisait.

Après un tendre baiser, la jolie blonde laissa sa petite amie pour reprendre en cuisine, après tout elle lui avait promis un repas. Elle sorti un couteau coupant quelques aliments tout en prenant la parole. « J’ai vu un magnifique appartement à vendre… ça serait bien qu’on aille le visiter, au moins par curiosité. » Les deux jeunes femmes avaient envie de construire quelque chose, de penser à l’avenir et forcement cet avenir commençait par une habitation commune. Les annonces étaient consultés et parfois il y avait des visites mais franchement avec ce secret il était évident qu’aucun n’achat ne pouvait avoir lieu. C’est pourquoi Harper avait ajouté « par curiosité » parce qu’elle savait très bien que même face à un coup de cœur elle ne pouvait pas acheter quelque chose.


_________________
When darkness comes upon you, and colors you with fear and shame. Be still and know that I'm with you. And I will say your name. Be still and know that I'm with you. If terror falls upon your bed and sleep no longer comes. Remember all the words I said
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Callie Sorensen
lama en évolution


› MESSAGES : 206
› EMMENAGEMENT LE : 27/07/2016
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : En couple avec la magnifique Harper Carrington.
› QUARTIER : Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Photographe
› DOUBLE COMPTE : Cleavon Harvey
› CELEBRITE : Jessica Stroup
› COPYRIGHT : @DarkDreams


MessageSujet: Re: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   Mer 31 Aoû - 2:31

Callie se mordilla la lèvre, attendant la réaction de sa petite amie face à la photo qu’elle avait maintenant sous les yeux. A la question qu’elle posa ensuite, elle fit mine de réfléchir un instant bien qu’elle connaisse la réponse par cœur. « Je l’ai prise un mois après que tu sois officiellement devenue ma petite amie. » lui répondit-elle avant de plonger son regard dans celui de Harper qui venait de détourner son regard de l’écran. Elle laissa échapper un petit rire léger à sa remarque. Dans un sens c’était logique, l’accès à sa machine était interdit pour quiconque n’était pas autorisé à y poser les mains, Harper avait ce privilège mais ne l’avait jamais utilisé et même si elle l’avait fait, pas sûr qu’elle les trouve de toute façon. Callie avait caché ce dossier dans son ordinateur par pur précaution, elle ne voulait pas risquer de dévoiler sa relation avec Harper à cause d’un œil trop curieux. « Je vais devoir te révéler mon terrible secret. » Passant de la parole au geste, elle tendit le bras pour fermer le visionneur d’image qui laissa alors apparaitre le dossier en question. « Tu vois, j’ai ce truc où je te trouve plutôt jolie et je ne peux pas m’empêcher de te prendre en photo et les meilleures sont celles où tu ne le sais pas. Pardonne mon côté stalkeuse-ninja. Et en un an, j’ai eu le temps d’en faire beaucoup et au final, c’est un peu gênant de te montrer ça. Voilà donc pourquoi tu ne l’as jamais vu avant. » Elle passa une main dans ses cheveux, elle allait devoir s’entrainer pour être un meilleur ninja photographe maintenant.
Ouvrir une galerie était un gros pas en avant pour la jeune femme, un pas qu’elle n’était pas encore prête à franchir. Cela impliquait de mettre un visage derrière son nom, de faire face à des gens qui pourraient trouver son travail médiocre ou d’autre qui l’apprécierait, laissant alors place à une certaine gêne. Professionnellement parlant, Callie était souvent mal à l’aise et c’était pourquoi elle se sentait mieux devant son ordinateur, elle n’avait pas besoin de rencontrer la personne, n’y même parfois de lui parler. « Je ne rejette pas l’idée en tout cas. » Elle aimait aussi Harper pour ça, elle lui proposait des choses et si la réponse était négative, elle n’insistait pas et respectait son choix.

Laissant Harper retourner au repas qu’elle préparait, la jeune femme débarrassa son ordinateur du plan de travail et fit un rapide aller-retour pour aller déposer son ordinateur sur la table du salon. « Tu prépares quoi ? » demanda-t-elle par simple curiosité, la blonde était vraiment très bonne cuisinière donc elle n’avait rien à craindre de ce qui pourrait se trouver dans assiette une fois prêt.
Tout en continuant ce qu’elle était en train de faire, elle lui demanda alors si elle serait d’accord pour aller visiter un appartement qu’elle avait vu plus tôt. Par curiosité. Elle hésita avant de répondre, à vrai dire, elle ne savait pas du tout quoi dire, elle baissa la tête un instant avant de lever les yeux vers Harper. « Je ne sais pas. Pourquoi faire ? On visite un appartement et après ? C’est la même chose à chaque fois Harper. » Pour Callie le plus dur n’était pas de se cacher, c’était de ne rien pouvoir construire avec la femme qu’elle aimait, de ne pas pouvoir réaliser ses envies. Elle avait déjà vu des appartements dans lesquels elle s’était imaginée une vie pour Harper et elle, mais à la fin c’était toujours la même chose, à la fin elle repartait chez elle avec ce sentiment de ne pas avoir assez. Elle avait toujours dit qu’elle tiendrait le temps qu’il faudrait par amour, mais parfois, elle avait juste l’impression de se mentir à elle-même. « Tant qu’on vivra comme ça, visiter des appartements ne servira à rien. » Elle fuya le regard de sa petite amie, elle savait qu’elle venait de légèrement plomber leur soirée qui était pourtant bien partie avec sa remarque, mais pour une fois, elle n’avait pu se contenter de lancer un simple oui.

_________________




« If my heart was still mine I would
go to the bottom. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harper M. Carrington
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 168
› EMMENAGEMENT LE : 24/12/2014
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : En couple avec la belle Callie Sorensen, cependant personne n'est au courant de cette relation. Je cache à tout le monde mon homosexualité...
› QUARTIER : Presidente Drive dans la villa familiale avec ma soeur Casey. Notre mère vit à New-York depuis quelques temps, notre soeur aînée Madison nous rend rarement visite tandis que notre frère Devon est actuellement en prison.
› PROFESSION/ETUDE : Je dirige le café Hometown, j'aime les gens & je pense qu'il n'y a rien de mieux qu'un café pour favoriser les rencontres & écouter les gens.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Samuel N. Hamilton -Charlie Keynes - Arizona Donroe & Elisabeth Howard
› CELEBRITE : Claire Holt
› COPYRIGHT : © Angel Dust.


MessageSujet: Re: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   Lun 12 Sep - 20:36

Un tendre sourire apparut sur le visage de la blonde, se souvenant de leur début d’histoire, de sa peur mais aussi de ce sentiment nouveau en elle. Ce sentiment qui lui avait donné des ailes et surtout l’envie de vivre. Harper ne vivait plus depuis que son frère était en prison, elle n’avait aucun projet et l’ouverture du café avait été un premier pas, poussé par son frère pour avancer, pour avoir une raison de se lever le matin. Avec l’arrivé de Callie dans sa vie elle avait un espoir diffèrent, celui du bonheur, son bonheur à elle, un peu d’égoïsme. Depuis toujours sa vie tournait uniquement autour de sa famille, d’une mère instable qui les traînait aux quatre coins du pays, de deux sœurs et d’un frère avec qui elle formait un cercle de confiance. Avec Devon le lien était diffèrent, unique, ils étaient proches, très proche au point de ne former qu’un et ce lien si unique n’était pas toujours comprit par tous. Aujourd’hui il était encore moins compréhensible pour les gens, comment aimer un homme qui avait tué accidentellement quatre personne, comment le soutenir ? L’amour. Tout simplement. Harper fut assez surprise en découvrant le dossier de photo, bien sûr elle avait dans son téléphone quelques photos de Callie, autant dire qu’il ne fallait surtout pas que quelqu’un d’autre tombe sur son téléphone d’où la magie d’un mot de passe, bref elle aussi avait des photos mais là ce n’était pas quelques photos mais tout un dossier. « Ne sois pas gênée… j’imagine qu’en tant que photographe ça paraît normal. » Elle haussa les épaules, après tout elle était bien en train de cuisiner toute la journée alors Callie avait bien le droit de prendre des photos. « Il faut dire que je suis tellement belle. » Elle éclata de rire, ne se prenant pas du tout au sérieux au point de ne pas tenir une minute dans le rôle de la femme sûre d’elle et sur de sa beauté.

« Je vais nous faire une salade…ça te va ? » elle releva les yeux quelques instants vers sa petite amie, avant de reprendre la découpe des aliments. Harper déversa quelques aliments dans un saladier alors que Callie lui fit comprendre que la visite de l’appartement ne servait à rien. C’était vrai et la jolie blonde le savait, mais c’était toujours difficile d’entendre la jeune femme parler ainsi parce qu’elle savait combien ce secret était difficile à supporter pour la photographe. « Ça donne une idée. » Elle se mordit le bord de la lèvre, visiter ça permettait de voir ce que l’une aimait, ce que l’autre n’appréciait pas, de voir les volumes, ce qui était important ou non. Elle releva la tête observant sa petite amie « Je sais mais… » Elle soupira, secoua légèrement la tête avant de reprendre son couteau et couper d’autres aliments. Son geste était un peu plus nerveux, et d’ailleurs elle ne tarda pas à reprendre la parole. « Je suis désolé de te faire subir une telle chose, tu ne mérites pas de vivre dans le secret et je devrais suivre ton exemple sauf que ce n’est pas simple Callie. » Elle posa son couteau. « Je ne peux pas annoncer à Devon entouré de détenus et de policiers que je suis lesbienne, que je suis en couple et que je lui mens depuis tout ce temps. On ne se ment jamais… ça va lui faire du mal. » Elle passa sa main dans ses cheveux « Je sais que visiter cet appartement ne change rien, je sais que les visites ne riment pas à grand-chose vu que nous n’achetons rien, je sais que ça te pèse et ça me tue de devoir te faire du mal mais je ne peux pas… j’ai énormément de chance de t’avoir, que tu supportes tout ceci et j’ai peur, terriblement peur que tu arrêtes notre histoire, que tu ne supportes plus de vivre ainsi mais tu le savais, tu savais que je ne dirais rien à mon frère, qu’il faudrait vivre ainsi tant qu’il ne sait rien. »


_________________
When darkness comes upon you, and colors you with fear and shame. Be still and know that I'm with you. And I will say your name. Be still and know that I'm with you. If terror falls upon your bed and sleep no longer comes. Remember all the words I said
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Callie Sorensen
lama en évolution


› MESSAGES : 206
› EMMENAGEMENT LE : 27/07/2016
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : En couple avec la magnifique Harper Carrington.
› QUARTIER : Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Photographe
› DOUBLE COMPTE : Cleavon Harvey
› CELEBRITE : Jessica Stroup
› COPYRIGHT : @DarkDreams


MessageSujet: Re: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   Sam 17 Sep - 3:54


Si Harper lui demandait de ne pas être gênée devant ce grand nombre de photo que Callie avait pu prendre en une année, la jeune femme ne pouvait se résigner à ne pas l’être. Elle avait développé son caractère autour de la solitude qu’elle avait connu durant son enfance et ne s’était jamais sentie à la hauteur dans tout ce qu’elle faisait. Elle avait grandit en haïssant ses parents, ces détestables et imbus de leur personne qui essayaient de se faire remarquer par tous les moyens. Donc en plus de sa modestie, il y avait cette gêne dont elle ne pouvait se défaire. Elle répondit par un simple sourire, en effet, en tant que photographe c’était normal, apprécier la beauté que quelqu’un ou quelque chose faisait partie intégrante du métier, et pour le coup, le physique de sa petite amie ne l’avait jamais laissé indifférente. Elle joignit son rire à celui de la blonde « Ce n’est pas moi qui dira le contraire, bien que mon avis ne soit pas vraiment objectif. » Lui répondit-elle.

« Si tu savais ce que je mange quand ce n’est pas toi qui cuisine, tu me ne poserais même pas la question et tu me forcerais à manger cette salade, qui me va très bien comme repas pour ce soir, soit dit en passant. » Elle laissa échapper un petit rire. Ne sachant que très peu cuisiner, Callie comptait sur les plats déjà préparer pour sa propre survie.

Et en une seule phrase de sa part, l’humeur joyeuse s’envola hors de la cuisine, laissant place à une conversation beaucoup plus sérieuse que la jeune femme aurait voulu éviter si elle avait décidé de répondre autrement à la demande de sa petite amie. Elle fuyait toujours le regard de Harper, à chaque mot que la blonde prononçait, Callie se sentait de plus en plus mal, elle détestait la voir comme ça, Harper souffrait déjà bien assez pour avoir en plus besoin de se poser des questions sur leur couple. Elle se mordilla la lèvre, un petit sentiment de culpabilité venait de surgir en elle.
Quand Harper et elle étaient devenues bien plus proche que des amies, le secret avait été la première condition, la seule d’ailleurs, et Callie avait accepté sans s’y opposer car pour la première fois depuis bien longtemps elle se sentait enfin heureuse avec quelqu’un et si elle devait se cacher pour être avec Harper, elle le ferait. Un an plus tôt, elle n’avait juste pas penser à la lourdeur de ce secret.
Callie s’approcha de la blonde, laissant reposer sa main sur la taille de sa petite amie, tandis qu’elle plaça tendrement son autre main sur la joue de cette dernière. « Je ne vais pas te mentir Harper. Vivre comme ça n’est pas facile pour moi, j’aimerais faire tant de chose avec toi, des choses toute bête parfois, j’aimerais t’emmener au restaurant ou au cinéma. J’aimerais y aller avec ma petite amie et pas juste en tant que simple amie. Quand on se promène ensemble, je voudrais pouvoir te tenir la main ou bien t’embrasser sans raison, et c’est très frustrant de devoir me retenir. Alors je le redis, oui, ce n’est pas facile tout les jours, parfois il m’arrive d’en avoir marre de la distance alors que tu n’es pas si loin ou bien marre de ne te voir que certains soirs alors que tu pourrais être là tout le temps. » Elle s’arrêta quelques secondes le temps de reprendre son souffle. « Il faut que tu comprennes que j’ai toujours vécu ouvertement mes relations amoureuses et que faire toutes ces choses comme visiter des appartements, pour moi, c’est futile et ça ne mène à rien. Mais je ne souffre pas de me cacher, tu ne me fais pas du mal. Je t’aime bien plus que tu ne pourrais l’imaginer, je tiens à toi et à ce que l’on a et crois moi quand je te dis que je ne partirais jamais car tu en vaux la peine alors j’attendrais, j’espère pas des années, mais dans tout les cas, je serais toujours là. » Sur ces mots, Callie réduisit l’espace entre elles deux pour déposer ses lèvres sur celle de sa petite amie. Elle abandonna dans son esprit cette question qu’elle se posait souvent, qu’arriverait-il si Devon ne sortait jamais de prison ? La jeune femme voulait passer le peu de temps qu’elle avait avec sa petite amie à la voir sourire et l’entendre parler de tout et de rien, elles auraient bien le temps de parler de ce genre de chose un autre jour.

Spoiler:
 

_________________




« If my heart was still mine I would
go to the bottom. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harper M. Carrington
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 168
› EMMENAGEMENT LE : 24/12/2014
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : En couple avec la belle Callie Sorensen, cependant personne n'est au courant de cette relation. Je cache à tout le monde mon homosexualité...
› QUARTIER : Presidente Drive dans la villa familiale avec ma soeur Casey. Notre mère vit à New-York depuis quelques temps, notre soeur aînée Madison nous rend rarement visite tandis que notre frère Devon est actuellement en prison.
› PROFESSION/ETUDE : Je dirige le café Hometown, j'aime les gens & je pense qu'il n'y a rien de mieux qu'un café pour favoriser les rencontres & écouter les gens.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Samuel N. Hamilton -Charlie Keynes - Arizona Donroe & Elisabeth Howard
› CELEBRITE : Claire Holt
› COPYRIGHT : © Angel Dust.


MessageSujet: Re: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   Lun 17 Oct - 20:50

Harper aimait cuisiner, elle pouvait passer des heures dans sa cuisine. Evidemment sa spécialité était les desserts, bien plus gourmande avec le sucré que le salé, mais elle aimait cuisiner également des plats. Elle avait appris très jeune à se débrouiller, sûrement parce que sa mère ne cuisinait pas et n’avait pas le temps. Elle avait commencé avec des choses toutes simples avant de découvrir des recettes plus élaborées, prenant à cœur ce qu’elle réalisait. Harper aimait faire plaisir aux autres et à travers la cuisine elle avait l’impression d’y arriver. Cependant elle n’était pas contre des plats tout prêt fait, des fast-foods et autres cochonneries, elle en était également fan et trouvait que c’était parfois bien plus simple que de passer des heures derrières ses fourneaux. La salade attendrait, les deux femmes passaient d’une conversation banale à une conversation sérieuse, source de conflit. Harper avait peur, peur de perdre Callie mais également peur de perdre la confiance de Devon. La jolie blonde savait que ce dernier ne la jugerait pas sur son homosexualité, il n’était pas ainsi mais c’était plus le fait qu’elle se soit caché depuis un an. Harper et Devon étaient liés depuis toujours, leur lien était unique et au sein même de leur famille ce lien pouvait être mal comprit, ils auraient pu être des jumeaux tellement ils se comprenaient et tellement ils étaient proches. Devon était toute la vie de Harper, oui elle n’avait pas que Devon et oui elle avait depuis un an à ses côtés Callie mais son frère, il était la base, son pilier, son meilleur ami, son confident, le père protecteur qu’elle n’avait pas eu, la protection dont elle avait besoin, il était tout et Harper avait peur, terriblement peur de le décevoir, de lire dans ses yeux cette trahison, de perdre sa confiance. A côté de cela elle avait peur de perdre Callie, elle était la première femme qu’elle aimait, sans Callie la jolie blonde ne serait pas encore qu’elle était lesbienne, elle avait posé son regard sur elle et sa vie avait changé. De cette rencontre qui aurait pu rester amicale était née une histoire d’amour peu banale. Callie était tellement importante à ses yeux, elle était son future, l’avenir qui lui souriait. Elle ne voulait pas la décevoir, lui imposer cette vie tenu par un secret qui bouffait leur vie de couple qui les empêchait de vivre normalement. Tant que Devon n’était pas au courant, personne n’avait à le savoir, le jour où ce dernier serait au courant les deux femmes pourraient être proches, se tenir la main, s’embrasser en public… La jeune femme écoutait sa petite amie, elle comprenait son point de vue et la difficulté pour cette dernière à supporter la situation mais elle le faisait, parce qu’elle l’aimait. Callie embrassa la jolie blonde, la rassurant à travers ces paroles et ce geste. Harper prolongea ce baiser, profitant de cet instant avant de quitter les lèvres de sa petite amie pour prononcer quelques mots « J’ai de la chance de t’avoir… je te promets que cette situation ne va pas durer des années, je vais faire ce qu’il faut. » Si la justice ne voulait pas faire sortir Devon et qu’elle devait s’habituer à voir son frère au sein de cette prison, Harper devrait avancer. Sa vie ne s’arrêtait pas, même si elle avait du mal à le comprendre, mais pour Callie elle devait se battre. « Je t’aime » Elle posa ses lèvres sur celle de sa petite amie, l’embrassant tendrement glissant sa main sur la nuque de Callie.

_________________
When darkness comes upon you, and colors you with fear and shame. Be still and know that I'm with you. And I will say your name. Be still and know that I'm with you. If terror falls upon your bed and sleep no longer comes. Remember all the words I said
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Callie Sorensen
lama en évolution


› MESSAGES : 206
› EMMENAGEMENT LE : 27/07/2016
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : En couple avec la magnifique Harper Carrington.
› QUARTIER : Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Photographe
› DOUBLE COMPTE : Cleavon Harvey
› CELEBRITE : Jessica Stroup
› COPYRIGHT : @DarkDreams


MessageSujet: Re: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   Sam 22 Oct - 3:00

Elle prolongea à son tour ce second baiser, attirant Harper un peu plus contre elle. Après quelques secondes, Callie colla son front contre celui de sa petite amie et ferma les yeux un instant, laissant échapper un petit soupir. Oui, elle voulait passer une bonne soirée et avait décidé peu de temps avant de ne pas poser cette fameuse question ou la dizaine qui venait avec, mais quitte à être dans le sujet autant le faire tout de suite, au moins tout serait clair et elle n’aurait plus besoin de revenir dessus. Elle rouvrit les yeux et plongea son regard dans celui de Harper. “Il faut quand même que je te le demande. Il se passera quoi, si malgré tout ce que tu fais, Devon n’arrive pas à sortir de prison? Ou bien s’ils réduisent juste sa peine à genre dix ans, voir plus?” Dans le cas de la première question, Harper ouvrirait peut-être les yeux et dirait la vérité à son frère, qu’importe l’endroit où il se trouvait, chose que la brune n’espérait pas, elle avait tellement entendu parler de Devon qu’elle voulait le rencontrer ailleurs que dans une prison. Pour ce qui était de la deuxième question, c’est là que Callie doutait le plus de la réponse de sa petite amie. Elle prit un peu de distance avant de prendre de nouveau la parole. “Je veux être franche avec toi. Et j’espère vraiment que tu arriveras à faire sortir ton frère et je sais que je me projette un peu trop dans le futur en te posant cette question et que ça ne fait qu’un an que l’on est ensemble et que je ne te forcerais jamais à faire quelque chose que tu ne veux pas, tu le sais. C’est juste que, j’ai envie de vivre tellement de chose avec toi, parce que j’ai moi aussi de la chance de t’avoir mais je veux juste que tu saches…” Elle marqua une pause, elle savait que les mots qui allaient suivre allaient surement blesser Harper, la brune se mordilla la lèvre avant de reprendre. “... Qu’à un moment, malgré tout ce qu’on aura vécu, je cesserais de t’attendre.” Callie détourna le regard, sentant les larmes lui monter aux yeux. L’idée de vivre sans Harper n’était tout simplement pas imaginable pour elle et dire ses mots venait de lui briser le coeur mais au fond elle, la jeune femme savait ce qu’il finirait par se passer, elle se lasserait de vivre cacher et de ne pas pouvoir réaliser ses envies.

S’éloignant un peu plus de Harper, elle finit par mettre ses mains dans ses poches et baissa la tête, n’osant pas un instant la regarder dans les yeux. “Je suis désolée Harper. Tu as déjà bien assez de soucis en tête pour le moment et je suis là à en rajouter et surtout à dire des trucs que tu n’as pas envie d’entendre.” Elle regrettait sa tirade précédente, elle regrettait d’avoir ouvert la bouche pour dire ces mots blessants. Quand elle avait rencontré Harper, quand elle en était tombée amoureuse, qu’elle apprit son passé et ses problèmes présents, Callie s’était promit de la rendre heureuse du mieux qu’elle pouvait, de lui faire oublier même si ce n’était que pour une soirée ce qui la rendait triste au quotidien et voilà que ce soir, elle faisait exactement le contraire.

Spoiler:
 

_________________




« If my heart was still mine I would
go to the bottom. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harper M. Carrington
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 168
› EMMENAGEMENT LE : 24/12/2014
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : En couple avec la belle Callie Sorensen, cependant personne n'est au courant de cette relation. Je cache à tout le monde mon homosexualité...
› QUARTIER : Presidente Drive dans la villa familiale avec ma soeur Casey. Notre mère vit à New-York depuis quelques temps, notre soeur aînée Madison nous rend rarement visite tandis que notre frère Devon est actuellement en prison.
› PROFESSION/ETUDE : Je dirige le café Hometown, j'aime les gens & je pense qu'il n'y a rien de mieux qu'un café pour favoriser les rencontres & écouter les gens.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Samuel N. Hamilton -Charlie Keynes - Arizona Donroe & Elisabeth Howard
› CELEBRITE : Claire Holt
› COPYRIGHT : © Angel Dust.


MessageSujet: Re: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   Dim 11 Déc - 14:01

La conversation aurait pu se terminer, les deux jeunes femmes auraient pu passer à table, parler de choses simples, se regarder un film ou se glisser sous les draps mais au lieu de cela Callie prit la parole, elle doutait et elle avait raison de poser les questions qui la tracassaient. Harper comprenait, elle ne pouvait pas s’imaginer à quel point pour Callie s’était une situation difficile. Si jamais Devon ne sortait pas de prison, si réellement un jour Harper arrivait à l’admettre alors elle devrait se prendre en main, apprendre à vivre sans lui, savoir lui parler de sa vie sans pouvoir le compter parmi eux. « Si jamais il n’y avait pas de solution… je… je lui avouerai, mais Devon va sortir ! » Harper n’était pas prête, toujours pas. Elle ne pouvait pas imaginer son frère derrière ses barreaux jusqu’à ces vieux jours, elle ne voulait pas cette vie pour lui, elle voulait le voir construire une histoire avec une femme, le voir devenir père, pouvoir se rendre chez lui, avoir des dîners en famille… cette prison n’était pas son lieu définitif, elle ne pouvait l’accepter. Harper était la seule sur terre à ne pas comprendre que son frère avait tué une famille, même involontairement il les avait tués. Une réduction de peine était ce qu’elle imaginé, dix ans ça lui paraissait encore trop mais si c’était réellement le cas pouvait-elle attendre encore dix ans avant de lui parler de Callie ? Elle ne savait pas et ne répondit rien. Callie reprit la parole, lui expliquant qu’elle voulait être franche et qu’elle espérait que le frère de la jeune femme sorte de prison. Elle se projetait, elle avait raison, Harper le voulait aussi sauf qu’elle freinait toujours quand ça devenait trop sérieux. Elle marqua une pause, Harper fronça les sourcils ne comprenant pas où elle voulait aller. Ce fut un choc, une claque à laquelle elle ne s’attendait pas. Callie détourna le regard, Harper était choquée de voir que leur histoire n’était pas assez solide pour attendre quelques années. Harper ne se mettait pas à la place de sa petite amie, elle était égoïste en quelque sorte, mais c’était involontaire et elle était tellement blessée par les propos de la jeune femme qu’elle continuait à agir égoïstement. « Les choses semblent claires. » Finalement leur histoire n’était pas si solide que la jeune femme l’avait pensé, pourquoi continuer ? Puisque Devon ne sortirait pas ce mois-ci ni dans l’année, pourquoi insister si c’était devenu insupportable pour Callie ? La jeune femme reprit la parole, s’éloignant à nouveau d’Harper, n’osant toujours pas la regarder ce qui énerva la blonde. « Pourquoi tu t’éloignes ? Tu ne peux pas me regarder ? J’ai l’impression d’être en plein cauchemar ! » La jeune femme était entre colère et tristesse. « Pourquoi on continue ? Je ne vois pas l’intérêt, tu sais depuis le début que tu ne tiendras pas… Tu ne veux pas attendre, tu as déjà baissée les bras alors qu’on ne sait même pas ce que va devenir Devon. » Elle posa son dos contre le mur, perdue, déboussolée, elle avait l’impression que leur histoire n’avait plus de sens. Elle avait ses torts, elle avait conscience que ce secret était lourd et les empêchait de construire quelque chose mais Devon était à ses côtés depuis toujours. Son lien avec son frère était fort, le plus fort et pour lui, elle ne pouvait pas abandonner, elle ne pouvait pas avancer. Elle était dans un cercle vicieux, bloquée entre son histoire avec Callie qu’elle avait envie de faire évoluer, aujourd’hui elle avait envie de tellement plus avec sa petite amie mais de l’autre côté il y avait Devon, derrière les murs de la prison qui ne pouvait pas rêver d’un futur. Elle sentit une larme couler sur sa joue, elle leva sa main la retirant. Que pouvait-elle dire de plus ? « Il est peut-être temps de tout arrêter… avant de faire plus de dégâts. »

_________________
When darkness comes upon you, and colors you with fear and shame. Be still and know that I'm with you. And I will say your name. Be still and know that I'm with you. If terror falls upon your bed and sleep no longer comes. Remember all the words I said
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Callie Sorensen
lama en évolution


› MESSAGES : 206
› EMMENAGEMENT LE : 27/07/2016
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : En couple avec la magnifique Harper Carrington.
› QUARTIER : Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Photographe
› DOUBLE COMPTE : Cleavon Harvey
› CELEBRITE : Jessica Stroup
› COPYRIGHT : @DarkDreams


MessageSujet: Re: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   Mer 14 Déc - 3:36


La franchise. Autant appréciée que détestée et Callie, qui n’arrivait pas à garder sa langue dans sa poche et qui ressentait toujours ce besoin de dire ce qu’elle pensait, en avait grandement conscience, sauf pour ce soir apparement. Et en une phrase elle avait réussi à tout ruiner. Pourquoi passer du bon temps quand on peut tout faire éclater avec le fond d’une pensée peu agréable?
Le ton sec de Harper lui fit un pincement au coeur, elle s’était doutée de la réaction de sa petite amie évidemment, qui aurait sauté de joie en entendant ça? Mais elle n’avait pas prévu que la douleur soit aussi grande. La brune décida de se murer dans le silence, par peur d’enfoncer le clou en ne trouvant pas les mots justes pour faire comprendre ce qu’elle voulait dire.
Elle avait fini par s’éloigner de la blonde tout en baissant le regard. Pourquoi ce geste? Par honte surement, blesser Harper était la dernière chose qu’elle voulait et elle venait tout juste de le faire. En quatre mots, elle avait brisé la promesse qu’elle s’était faite un an plus tôt.
Harper reprit la parole. Elle l’accusait alors d’avoir déjà baisser les bras, elle aurait pu répondre mais Callie garda le silence, fermant les yeux un peu plus fort pour tenter de s’empêcher de pleurer, et elle aurait pu rester encore longtemps comme ça, dans cette position sans rien dire si Harper n’avait pas prononcé ces derniers mots. Callie releva la tête, découvrant le visage en larme de sa petite amie, larmes qu’elle avait causé. Elle avait envie de se taper la tête contre un mur, mais elle n’en fit rien et à la place, elle se dirigea vers Harper et enferma son visage entre ses mains. “Pardonne-moi. Si je pouvais faire machine arrière, je le ferais. Je ne veux pas que tout s’arrête, si tu partais demain je crois que je serais incapable de m’en remettre. Tu es ma plus belle rencontre, tu es… tellement de chose Harper. Je t’aime et tu le sais, je te l’ai dis un million de fois et je continuerais à te le dire parce que je ne veux pas que tu l’oublies. Ce que j’ai dis était égoïste. C’est juste… Je ne veux pas avoir à attendre des années avant de pouvoir pleinement vivre notre histoire, avant de pouvoir vivre nos rêves. J’attendrais le temps qu’il faudra parce que je n’ai pas le choix de toute façon, c’est ça ou bien vivre sans toi et c’est tout simplement impossible.”
Elle rêvait de cette liberté, mais le serait-elle vraiment sans sa jolie blonde à ses côtés? Elle avait retourné la question dans tous les sens et la réponse avait toujours été la même à la fin. Si Devon ne sortait jamais de prison ou obtenait une réduction de peine encore trop longue, la jeune femme n’avait plus qu’à espérer que Harper prenne conscience du poid qu’elle lui faisait porter et qu’elle prendrait une décision à ce moment là.
Callie déposa un léger baiser sur le front de sa petite amie avant de plonger de nouveau son regard dans le sien. “Je suis désolée. Vraiment.”

_________________




« If my heart was still mine I would
go to the bottom. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harper M. Carrington
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 168
› EMMENAGEMENT LE : 24/12/2014
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : En couple avec la belle Callie Sorensen, cependant personne n'est au courant de cette relation. Je cache à tout le monde mon homosexualité...
› QUARTIER : Presidente Drive dans la villa familiale avec ma soeur Casey. Notre mère vit à New-York depuis quelques temps, notre soeur aînée Madison nous rend rarement visite tandis que notre frère Devon est actuellement en prison.
› PROFESSION/ETUDE : Je dirige le café Hometown, j'aime les gens & je pense qu'il n'y a rien de mieux qu'un café pour favoriser les rencontres & écouter les gens.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Samuel N. Hamilton -Charlie Keynes - Arizona Donroe & Elisabeth Howard
› CELEBRITE : Claire Holt
› COPYRIGHT : © Angel Dust.


MessageSujet: Re: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   Dim 1 Jan - 23:02

L’amour, un mot simple, facile à prononcer, si jolie à entendre et pourtant si difficile à comprendre et à garder. Callie était sa première petite amie, sa première vraie histoire. Harper n’avait jamais vécue d’histoire avec une femme ou même avec un homme. Elle avait toujours fuit toutes relations, elle avait eu une fois des sentiments pour un garçon. Le meilleur ami de son frère, Benjamin, il était si imposant, elle était si jeune et elle se souvenait d’avoir rêvé d’être à ses côtés avant de comprendre il y a quelques années qu’elle aimait les femmes et qu’elle devait accepter cela. Apprendre son homosexualité était une chose difficile, elle se sentait tellement seule, pas d’amie, pas de famille et ce poids sur ses épaules déjà si fragile. Puis il y avait eu cette rencontre, il y avait eu Callie sur son chemin et tout avait été plus clair, plus simple. Elle était sa première relation amoureuse, sa première petite amie, sa première vraie histoire mais elle était surtout la seule. Callie n’était pas juste celle qui lui avait fait découvrir les joies d’une histoire d’amour et d’une vie de couple. La jolie brune était celle qu’il lui fallait. Elle était sienne et Harper en était persuadée depuis le début. Malheureusement la blonde semblait apeurée, par cette histoire, son homosexualité, cette vérité à avouer, ses secrets dissimulés qui feraient des dégâts, ce frère qu’elle aimait bien plus que tout au monde et qu’elle avait tellement peur de perdre, de décevoir. Etait-elle capable de passer au-dessus de tout ceci ? Etait-elle capable de mettre Devon de côté pour Callie ? Elle sentit les larmes couler davantage lorsque sa petite amie vint vers elle, prit la parole pour s’excuser. Callie avait-elle besoin de le faire ? Elle n’était coupable de rien, juste d’aimer une femme qui cachait leur relation aux yeux de tous. Harper se sentait tellement détestable, tellement égoïste, elle qui ne l’était pourtant pas. Que devait-elle faire ? Tout arrêter, laisser à la jeune femme une chance de trouver son bonheur ailleurs ou bien prendre son courage à deux mains, avouer à Devon son homosexualité et sa relation avec Callie, relation qui avait déjà un an. Callie s’excusa à nouveau, Harper enlaça sa petite amie, déposant son visage contre l’épaule de la jolie brune. Elle ne pouvait pas parler, bloquer par ses pleurs et sa peur. La jeune femme garda le silence, profitant de ce moment, de cette accalmie et se donnant le temps de laisser couler ses dernières larmes. Elle finit par se redresser, passa ses mains sur ses yeux se moquant bien de son maquillage et de la tête qu’elle pouvait bien avoir à présent. « Tu ne devrais pas t’excuser. » elle posa sa main sur le haut de son front, fatiguée de cette situation « Tout est de ma faute… ça devait être temporaire… on devrait vivre ensemble, on devrait sortir en ville main dans la main sans que je sois apeuré par ce qui pourraient nous voir, par ceux qui pourraient tout raconter à Devon… ce n’est pas une vie. » elle lâcha sa main. « Excuse-moi de te faire vivre tout ceci, excuse-moi d’être égoïste et de ne pas donner la relation qui devrait être la nôtre… je sais que je dois parler à Devon, je le ferai… je dois trouver les bons mots, je dois… j’ai besoin de temps, encore… mais je te promets de le faire. »

_________________
When darkness comes upon you, and colors you with fear and shame. Be still and know that I'm with you. And I will say your name. Be still and know that I'm with you. If terror falls upon your bed and sleep no longer comes. Remember all the words I said
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Callie Sorensen
lama en évolution


› MESSAGES : 206
› EMMENAGEMENT LE : 27/07/2016
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : En couple avec la magnifique Harper Carrington.
› QUARTIER : Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Photographe
› DOUBLE COMPTE : Cleavon Harvey
› CELEBRITE : Jessica Stroup
› COPYRIGHT : @DarkDreams


MessageSujet: Re: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   Lun 16 Jan - 2:13

Callie laissa échapper un petit soupir de contentement quand sa petite amie l’enlaça tout en posant sa tête sur son épaule. Avec ce qu’elle avait dit avant et malgré ses excuses, elle avait tout de même eu peur de se faire rejeter quand elle avait fait un pas vers Harper. Quand la blonde se redressa pour parler à son tour, Callie ne la quitta pas du regard une seule seconde et l’écouta même si l’envie de l’interrompre à chaque phrase était tentant, elle rebondit donc directement une fois qu’elle eut fini. “Harper, rien n’est de ta faute. Je sais ce que ça fait de soudainement te sentir différente et d’avoir peur de le dire, d’avoir peur du rejet et des regards. Crois moi.” Callie qui avait vécu ce rejet de la part de ses parents quelques années plus tôt était bien placée pour le savoir, même si dans son cas, elle n’avait absolument rien ressenti, n’ayant jamais été proche de ses géniteurs, elle savait que pour d’autre, sortir du placard avait été beaucoup plus dur, sans généraliser bien sûr, pour certain c'était un moment merveilleux.  “Donc tu n’as pas à t’excuser non plus. Ce n’est pas une vie certes, mais c’est celle que je choisi parce que je t’aime et que tu me rends heureuse. Oui, je veux plus, évidemment que je veux plus, qui ne voudrait pas? Mais si c’est pour que tu sentes mal parce que tu t’es forcée à dire la vérité alors que tu ne voulais pas alors non, je ne veux rien d’autre. Je ne te demande pas d’aller voir ton frère en courant demain pour lui dire la vérité. Prend le temps qu’il te faudra, je te fais confiance pour faire le bon choix quand le moment sera venu.” Après tout, ça ne faisait qu’un an qu’elles étaient ensemble, une année qui avait changé sa vie certes, mais qui ne représentait pas tout le potentiel que leur relation pouvait avoir, Harper avait donc le temps.

Un petit silence commença à planer entre les deux jeunes femmes et Callie qui continuait de regarder Harper, s’autorisa un petit sourire. “Tu ressembles à un petit panda” lui dit-elle en rapport au maquillage de Harper qui avait coulé. “Avec un sourire, ça serait presque mignon.” Ajouta la brune avant de prendre sa petite amie dans ses bras, la serrant un peu plus contre elle tout en l’embrassant. Après un temps, elle releva la tête “Je te propose, pour enterrer cette dispute qui n’aurait jamais dû avoir lieu, de finir cette salade, qui a lâchement été abandonné, toutes les deux. Enfin toutes les deux... Tu l’as fais, je supervise.” Laissant échapper un petit rire, elle pointa d’un mouvement de la tête le plan de travail avant de regarder de nouveau Harper. Changement très peu subtil de sujet, mais Callie n’avait vraiment pas envie de revenir sur ce qui avait été dit, elle avait déjà été assez stupide pour démarrer cette dispute, elle l’avait été encore plus quand Harper s’était mise à pleurer et elle n’avait pas envie de finir cette soirée avec le visage triste de la femme qu’elle aimait en tête.
Callie ne doutait pas de l’intelligence de sa petite amie et savait très bien que cette dernière avait comprit son point de vue, il ne lui restait donc plus qu’à passer à autre chose et attendre ce fameux jour où elles pourraient enfin vivre au grand jour, en vivant pleinement les moments qu’elle passait avec celle qui avait chamboulé son quotidien un an auparavant. Pour la brune il n’y en avait déjà pas assez, il était donc inutile de les gâcher avec ce genre de conversation.

_________________




« If my heart was still mine I would
go to the bottom. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harper M. Carrington
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 168
› EMMENAGEMENT LE : 24/12/2014
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : En couple avec la belle Callie Sorensen, cependant personne n'est au courant de cette relation. Je cache à tout le monde mon homosexualité...
› QUARTIER : Presidente Drive dans la villa familiale avec ma soeur Casey. Notre mère vit à New-York depuis quelques temps, notre soeur aînée Madison nous rend rarement visite tandis que notre frère Devon est actuellement en prison.
› PROFESSION/ETUDE : Je dirige le café Hometown, j'aime les gens & je pense qu'il n'y a rien de mieux qu'un café pour favoriser les rencontres & écouter les gens.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Samuel N. Hamilton -Charlie Keynes - Arizona Donroe & Elisabeth Howard
› CELEBRITE : Claire Holt
› COPYRIGHT : © Angel Dust.


MessageSujet: Re: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   Mer 18 Jan - 12:56

« Personne n’est au courant… j’ai l’impression de ne pas avoir de soutien, en dehors du tien évidemment, mais je n’aie jamais eu la force de l’avouer à mon frère ni à mes sœurs. » Oui Harper avait peur, et sa petite amie connaissait également cette peur pour l’avoir vécue des années auparavant. Elles se comprenaient, elles savaient de quoi elles parlaient et c’était un réel soutien pour la jeune femme. Harper n’avait pas confié à ses proches son homosexualité, elle n’avait jamais trouvé les mots pour le faire. Elle aurait aimé être proche de sa mère, pouvoir se blottir dans ses bras comme quand elle était jeune et se confier à elle, lui indiquer ses angoisses, l’entendre lui dire que tout irait bien, qu’elle serait toujours là pour elle. Sa mère était loin à présent, à l’autre bout du pays à gérer l’entreprise de son défunt mari, satisfaite de gérer l’empire et d’abandonner ses enfants. De toute façon depuis l’incarcération de Devon, la jolie blonde avait centré sa vie sur celle de son frère, oubliant ses doutes et ses peurs. Elle aurait pu se confier à sa petite sœur, mais elle ne voulait pas rajouter cette révélation à la longue liste déjà en cours depuis le départ de leur sœur aînée. La famille avait subi tellement de chose, que la dernière de la famille avait le droit à un peu de paix. « Je le ferai…promis » Harper ne voulait pas perdre la femme qu’elle aimait, elle ne pouvait pas s’imaginer sans elle, pas après ce qu’elle vivait grâce à elle. Callie lui avait fait comprendre ce qu’était l’amour, l’avait aidé à appréhender son homosexualité, l’écouter et la consoler quand il le fallait. Elle était sa meilleure amie, sa compagne.

Harper eut un petit rire « c’est mignon les pandas » sûrement pus mignon qu’une Harper le maquillage coulant sur son visage. Elle sourit avant de profiter des bras de sa petite amie, cette crise de couple avait été courte mais très intense, elle se sentait épuisée. « Oh je vois c’est toi qui prend le rôle de chef ! » elle sourit, retournant vers le plan de travail, elle saisit une feuille d’essuie tout pour essuyer ses larmes et le dessous de ses yeux. La jolie blonde retourna devant sa salade, mit dedans les différents aliments qu’elle avait pu trouver pour concocter un petit plat rapide. « Je veux bien que tu sortes de quoi faire une sauce » Harper avait pris ses marques facilement chez sa petite amie, elle y venait souvent mais il y avait encore deux, trois choses dont elle ignorait l’emplacement. Une fois servit par la brune, elle fit une sauce, mélangea les différents aliments tandis que Callie avait préparé les couverts. Elle apporta le plat, tournant les couverts vers sa petite amie. Elle prit place à ses côtés, se servit par la suite tout en prenant la parole « Je crois que je vais prendre des jours de repos… depuis que le café est ouvert je n’aie pas pris une seule journée, il fallait absolument que je m’occupe et j’ai gardé cette habitude, donnant l’impression que le café ne peut pas tourner sans moi… ça nous ferait du bien d’avoir quelques jours pour nous, non ? On pourrait peut-être même partir en week-end ! » elle sourit, commençant à manger retrouvant l’appétit facilement.

_________________
When darkness comes upon you, and colors you with fear and shame. Be still and know that I'm with you. And I will say your name. Be still and know that I'm with you. If terror falls upon your bed and sleep no longer comes. Remember all the words I said
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Callie Sorensen
lama en évolution


› MESSAGES : 206
› EMMENAGEMENT LE : 27/07/2016
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : En couple avec la magnifique Harper Carrington.
› QUARTIER : Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Photographe
› DOUBLE COMPTE : Cleavon Harvey
› CELEBRITE : Jessica Stroup
› COPYRIGHT : @DarkDreams


MessageSujet: Re: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   Jeu 19 Jan - 4:06

Lors de ses années à San Francisco, Callie avait découvert tellement de chose sur elle même, le fait d’être libérée de toutes ces drogues avaient aussi beaucoup aidé, ça avait été une étape difficile certes mais révélatrice. Elle avait rencontré des gens de tous les horizons mais aussi d’orientation sexuelles différentes, c’est donc sans surprise qu’elle n’eut aucun besoin de se cacher quand elle avait appris son homosexualité. Elle avait eu cette chance de ne jamais vivre dans la peur ou bien de se faire écarter de son groupe d’ami pour ce qu’elle était et elle n’avait jamais connu ce stress de devoir l’annoncer à sa famille, tout simplement parce qu’elle n’en avait pas. Le dire à ses parents? Cela avait juste été une formalité, rien de plus, puisqu’elle se fichait complètement de leur avis.
Mais ce qu’elle vécu ne l'empêchait pas de comprendre le point de vue de sa petite amie, se qui la retenait à dire la vérité à ses proches, cette vérité qui l’obligeait à vivre caché. Harper avait une famille dont elle était proche et dont l’avis impacterait vraiment sur sa vie, surtout s’il était négatif. “Et je te soutiendrais toujours, quoi qu’il arrive.” Un petit sourire se dessina sur le visage de la brune. Si Callie avait encore un côté sombre, souvenir de ses jeunes années, dont elle n’arrivait pas à se débarrasser, Harper était sa lumière qui la tirait de l’obscurité, Harper était sa personne et elle lui en serai éternellement reconnaissante. Et même si sa petite amie n’avait sûrement aucune idée de l’aide qu’elle lui apportait, Callie lui rendait en s’assurant d’être cette épaule sur laquelle la blonde pourrait toujours se reposer et compter, qu’importe la situation. “Un jour tu trouveras la force de leur dire, il faut juste te laisser le temps de la trouver. Rien de presse.” Callie regrettait les mots qu’elle avait dit quelques minutes plus tôt, elle n’avait jamais voulu que sa petite amie sente qu’elle voulait tout arrêter ou la forcer à faire quoique ce soit qu’elle ne voulait pas. Leur secret était bien gardé pour encore quelques années.

La jeune femme, qui n’aimait pas la tournure qu’avait pris leur conversation par sa faute, avait changé de sujet en revenant sur le repas que Harper était en train de préparer avant l’ambiance ne change. Le rire de la blonde lui réchauffa le cœur et lui annonçait en même temps que le sujet de leur petite dispute était bel et bien mit de côté. Elle se permit même de faire une petite blague sur le maquillage qui avait coulé le long de ses joues, histoire de détendre l’atmosphère “Hum… Je sais pas. Je te trouve bien plus mignonne qu’un panda. Mais bon, comme je l’ai dit tout à l’heure, en ce qui concerne ta beauté, mon avis n’est pas objectif.” Callie avait fini par prendre Harper dans ses bras, se désignant ‘chef de la salade’ au passage “Tout à fait. Déjà parce que je suis plus vieille que toi et ensuite, si tu tiens à ta vie, il vaut mieux pas que je m’occupe de cette salade.” En ce qui concernait la cuisine, Callie était un véritable désastre et c’était peu de le dire, elle avait déjà réussi à mettre le feu à des pâtes, plat qui était normalement la base des bases. Si s’empoisonner avec ce qu’elle tentait de préparer ne la dérangeait pas, elle évitait cependant de faire souffrir les autres. Elle laissa donc à Harper le soin de préparer cette fameuse salade pendant qu’elle mettait le couvert et lui sortant les choses dont elle avait besoin pour la finir. La jeune femme s’installa devant son assiette et se servit, commençant à manger pendant que Harper lui annonçait son envie de prendre quelques jours pour se reposer. En y réfléchissant, Callie se rendit compte qu’en effet, sa petite amie ne s’arrêtait jamais de travailler, à part les fois où il lui arrivait de prendre sa matinée à la demande de la brune et encore, ces moments étaient assez rare. Au final, elle n’avait jamais dû s’en rendre compte du fait qu’elles ne vivaient pas ensemble. “Je suppose qu’en plus ton équipe est assez compétente pour se passer de toi quelques jours.” Callie qui avait relevé la tête pour écouter sa petite amie, tiqua quand elle lui proposa de partir un week-end. “Un endroit particulier où tu voudrais aller?” Elle posa la question par curiosité mais aussi parce qu’elle y vit une occasion qu’elle n’exprima pas à voix haute. Si Harper décidait qu’elle voulait partir quelque part loin de Huntington et ses environs, il y avait une chance pour que Callie arrive à la convaincre qu’elles pouvaient vivre ‘au grand jour’ le temps d’un week-end avant de cacher de nouveau leur relation.

_________________




« If my heart was still mine I would
go to the bottom. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harper M. Carrington
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 168
› EMMENAGEMENT LE : 24/12/2014
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : En couple avec la belle Callie Sorensen, cependant personne n'est au courant de cette relation. Je cache à tout le monde mon homosexualité...
› QUARTIER : Presidente Drive dans la villa familiale avec ma soeur Casey. Notre mère vit à New-York depuis quelques temps, notre soeur aînée Madison nous rend rarement visite tandis que notre frère Devon est actuellement en prison.
› PROFESSION/ETUDE : Je dirige le café Hometown, j'aime les gens & je pense qu'il n'y a rien de mieux qu'un café pour favoriser les rencontres & écouter les gens.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Samuel N. Hamilton -Charlie Keynes - Arizona Donroe & Elisabeth Howard
› CELEBRITE : Claire Holt
› COPYRIGHT : © Angel Dust.


MessageSujet: Re: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   Ven 20 Jan - 9:18

Harper espérait avoir cette force un jour, être en mesure de parler ouvertement de son homosexualité, ne pas avoir peur du regard de ses proches, le regard des autres elle ne le craignait pas, elle avait appris à vivre avec depuis l’arrestation de son frère. La jeune femme avait pris conscience que les gens avaient toujours quelque à dire, qu’il y aurait toujours des personnes pour juger et elle ne pouvait rien y changer. Seuls les regards de sa famille et de ses amis comptaient, seuls eux avaient de l’importance. Harper avait menti aux siens, en cachant cette relation, ils se sentiraient certainement trahi et seraient devant l’incompréhension totale, pourquoi le cacher ? Pourquoi ne pas avouer plus tôt ses sentiments envers les femmes ? Elle avait peur. Mais ce soir elle avait compris que sa peur n’était rien comparée à celle de perdre Callie. La jeune femme devait affronter cette situation, cette réalité et avouer aux siens son amour pour la jolie brune. Elle sourit alors que cette dernière lui indiquait qu’elle était plus mignonne qu’un panda, pauvre petit panda ! « Oh je vois…. C’est une cause perdue d’avance » elle lâcha un rire, autant ne pas insister pour que Callie passe derrière les fourneaux. Ce n’était rien la jolie blonde aimait cuisiner et prenait du plaisir à passer des heures dans sa cuisine. Bien sûr sa spécialité restait le sucré, mais elle aimait faire des repas complet également. « Oui ils sont là depuis le début pour certains… mon second en cuisine est doué, je lui fais confiance. » Harper aimait être en cuisine pour préparer ses gâteaux en tout genre mais elle aimait aussi se trouver derrière son comptoir, servir ses boissons tout en discutant avec ses clients alors avec le temps elle avait engagé un jeune homme qui réalisait autant de pâtisserie qu’elle, il pouvait se débrouiller, et il serait sûrement fier de la voir lui confier quelques jours le café. « Loin d’ici… j’ai besoin qu’on se retrouve, qu’on oublie notre vie quelques instants. » elle adressa un sourire à sa petite amie, se doutant qu’elle aimait entendre ce genre de chose. Harper avait besoin de s’évader, d’être uniquement Harper la petite amie de Callie, d’être insouciante, de pouvoir lui tenir la main et l’embrasser devant la foule. « Tu sais de quoi j’ai envie ? Qu’on monte en voiture, on prend la route, peu importe où on débarque, j’ai envie de hasard… au quotidien il n’y a pas de marge d’erreur possible, j’ai envie d’insouciance. » Tout le monde vivait plus ou moins dans une routine, le travail n’aidait pas à entrer dans cette routine quotidienne. Il fallait se lever, se préparer, aller au travail, faire sa pause déjeuner, y retourner, rentrer, faire ses courses, son ménage… Bien sûr il y avait parfois de la fantaisie et de l’improvisation mais au quotidien les gens étaient dans une routine. « On a qu’à partir trois, quatre jours… ça me fera une petite coupure pour mon premier abandon du café. » elle sourit, ce n’était pas rien de laisser son café, c’était un peu son bébé, c’était ce qui l’avait à sortir de la déprime, à avancer alors que Devon prenait la perpétuité, il l’avait poussé à le faire et ce café n’était pas juste un café. Il représentait tellement de choses pour la jeune femme.

_________________
When darkness comes upon you, and colors you with fear and shame. Be still and know that I'm with you. And I will say your name. Be still and know that I'm with you. If terror falls upon your bed and sleep no longer comes. Remember all the words I said
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Callie Sorensen
lama en évolution


› MESSAGES : 206
› EMMENAGEMENT LE : 27/07/2016
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : En couple avec la magnifique Harper Carrington.
› QUARTIER : Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Photographe
› DOUBLE COMPTE : Cleavon Harvey
› CELEBRITE : Jessica Stroup
› COPYRIGHT : @DarkDreams


MessageSujet: Re: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   Lun 23 Jan - 2:46

Callie haussa les épaules en signe d’excuse, sans qu’elle soit vraiment désolé, si ces talents culinaires approchaient le zéro absolu, Callie avait de multiple talents pour compenser et elle saurait utiliser l’un d’eux à bon escient plus tard dans la soirée pour se faire pardonner de n’avoir rien fait.
Après être passées à table, Harper évoqua son envie de partir et de laisser son café sous la direction de son personnel, Callie posa la question sur les compétences de ses derniers bien qu’elle connaisse déjà la réponse, elle avait passé assez de temps là bas pour les avoir tous vu à l’oeuvre et la réponse de la blonde ne fit que confirmer ce qu’elle pensait déjà. Ils pouvaient se passer d’elle quelques jours. Il restait plus qu’à savoir où aller.
Suite à l'évocation d’un petit week-end improvisé, la première question de Callie avait été demandé l’endroit où sa petite amie voulait aller, par curiosité d’abord, qui sait, Harper avait peut-être une ville qu’elle avait toujours voulu visiter mais son café, son frère ou bien ne voulant pas y aller seule l’avait toujours empêcher de s’y rendre. Mais aussi pour cette pensée qui s’était immédiatement glissé dans sa tête. Un grand sourire illumina son visage à la réponse de cette dernière. Loin d’ici était une réponse vague mais suffisante. Loin d’ici signifiait beaucoup de chose, beaucoup d’endroit, mais surtout cette chance qu’elles avaient de pouvoir vivre normalement, de pouvoir vivre comme un vrai couple, certes pendant peu de jour mais Callie n’allait pas se plaindre de cette occasion qui lui était offerte. Elle préféra néanmoins poser la question pour être sûr d’être sur la même longueur d’onde que sa petite amie. “Pour être sûr. Si on part loin, pas de secret n’est-ce pas? C’est juste toi et moi et rien d’autre?” La jeune femme ne voulait pas se réjouir et espérer trop vite pour quelque chose qui peut-être n’arriverait pas. Elle avait besoin d’entendre Harper lui dire de vive voix.
Mais pourquoi douter de sa réponse après tout? Si la blonde voulait du hasard et de l'insouciance, partir sur un coup de tête était déjà un bout début, voyager sans destination précise était une suite logique et enfin vivre ouvertement sans se soucier du regard des autres était une sorte d’aboutissement. Callie savait que pour Harper faire tout ça était un grand pas qu’elle n’avait jamais osé franchir avant, laisser la direction de son café à quelqu’un d’autre, se laisser vivre quelques instants pour autre chose que sortir son frère de prison et elle devrait surement faire attention à ne pas crever leur petite bulle trop brutalement. La brune sourit sur une pensée qui traversa son esprit un instant, elle fit semblant de prendre un air sérieux tout en baissant les yeux. “Ok, j’ai une question importante…” Elle marqua un petit silence pour le côté dramatique mais aussi pour tenter tant bien que mal de se retenir de rire. “Est-ce que tu es sûr de pouvoir me supporter pendant trois, voir quatre jours? Parce que ça ne va vraiment pas être facile.” dit-elle en relevant la tête vers Harper avec un petit sourire en coin. Quand elle était vraiment de bonne humeur, Callie pouvait être la pire personne et sa petite amie en avait très peu fait les frais, la jeune femme préférant rester plus calme quand elle était en sa compagnie.

_________________




« If my heart was still mine I would
go to the bottom. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harper M. Carrington
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 168
› EMMENAGEMENT LE : 24/12/2014
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : En couple avec la belle Callie Sorensen, cependant personne n'est au courant de cette relation. Je cache à tout le monde mon homosexualité...
› QUARTIER : Presidente Drive dans la villa familiale avec ma soeur Casey. Notre mère vit à New-York depuis quelques temps, notre soeur aînée Madison nous rend rarement visite tandis que notre frère Devon est actuellement en prison.
› PROFESSION/ETUDE : Je dirige le café Hometown, j'aime les gens & je pense qu'il n'y a rien de mieux qu'un café pour favoriser les rencontres & écouter les gens.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Samuel N. Hamilton -Charlie Keynes - Arizona Donroe & Elisabeth Howard
› CELEBRITE : Claire Holt
› COPYRIGHT : © Angel Dust.


MessageSujet: Re: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   Lun 13 Fév - 12:42

« Aucun secret, aucune interdiction, nous serons un vrai couple. » elle lui adressa un large sourire étant aussi heureuse que sa petite amie de pouvoir être un couple au grand jour. Ça serait une vraie première pour le couple et la jeune femme avait hâte de pouvoir oublier les interdictions qu’elle se fixait au quotidien. Pendant quelques jours elle pourrait aimer au grand jour, peut-être que de vivre quelques instants le bonheur d’un vrai couple lui ouvrirait davantage les yeux et provoquerait chez elle une réelle réaction l’incitant à tout révéler à Devon. Harper avait envie de changement, il y avait tellement longtemps qu’elle était à Huntington Beach, fixé dans cette ville, subissant les modifications importantes dans sa famille, et aujourd’hui elle avait envie de penser à elle, prendre du temps et prendre soin de sa petite amie qui était toujours là pour elle. Son café tournait très bien, elle avait une bonne équipe et depuis l’ouverture elle ne s’était jamais accordé une journée, les seules heures où elle quittait l’établissement c’était pour se rendre à la prison. Elle devait faire confiance à son équipe et notamment à son pâtissier qui devait rêver à ce jour où il serait seul et responsabiliser. La jeune femme avait besoin d’être aux côtés de Callie, pas dans cet appartement, pas de passage un soir non elle voulait réellement passer du temps avec cette dernière, pouvoir vivre une vraie relation de couple avec plusieurs soirs ensembles, plusieurs réveils, des ballades en amoureuses… bref une vraie vie de couple ! Harper leva les yeux vers le ciel, avant de sourire face à ce que lui disait sa petite amie « Si j’ai déjà réussi à te supporter tout ce temps je peux sûrement faire un effort pour plusieurs jours. » elle ne put s’empêcher de rire de bon cœur, il est vrai qu’elles ne vivaient pas ensembles, ce n’était pas certaine nuits ensembles et un partage de salle de bain qui pouvaient déterminer leur avenir mais elles s’aimaient et par amour on pouvait renoncer à pleins de choses, ses principes, ses convictions mais aussi ses petites habitudes ou manies qui pouvaient énervaient facilement mais qui devenaient une routine parce que par amour on pouvait supporter. « Je pense que je peux te supporter, parce que je t’aime et parce que je ne suis pas toujours une personne facile à vivre non plus. On va pouvoir se découvrir sous un autre angle et apprendre à vivre avec les défauts de chacune. Et si vraiment il y a quelque chose qui m’énerve, je te le dirais… et tu feras de même, pour le bien de tous ! » Elle sourit, étant confiante, parce qu’elle l’aimait et que depuis qu’elles étaient ensembles elles se complétaient à merveille. « As-tu une destination en tête ? C’est notre week-end ! » Harper ne voulait pas imposer une ville à sa petite amie, peut-être que Callie avait une idée où un lieu qu’elle aimerait plus faire découvrir.

_________________
When darkness comes upon you, and colors you with fear and shame. Be still and know that I'm with you. And I will say your name. Be still and know that I'm with you. If terror falls upon your bed and sleep no longer comes. Remember all the words I said
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Callie Sorensen
lama en évolution


› MESSAGES : 206
› EMMENAGEMENT LE : 27/07/2016
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : En couple avec la magnifique Harper Carrington.
› QUARTIER : Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Photographe
› DOUBLE COMPTE : Cleavon Harvey
› CELEBRITE : Jessica Stroup
› COPYRIGHT : @DarkDreams


MessageSujet: Re: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   Sam 18 Fév - 5:40

Être un vrai couple. Une phrase qui dérangeait un peu Callie, c’était un peu comme si tout ce qu’elles avaient vécu jusqu’à aujourd’hui n’avait été que tromperie, les deux jeunes femmes vivaient leur histoire d’une façon, certes, bien différentes des autres, mais elles avaient toujours été un vrai couple. Cela dit, la brune garda cette remarque pour elle, elle avait très bien comprit ce que sa petite amie voulait dire. A la place donc, elle enferma délicatement le visage de Harper entre ses mains, laissant glisser un petit ‘merci’ avant de l’embrasser. Elle savait que pour sa petite amie ce week-end représentait une étape de plus dans sa vie, vivre sa ‘différence’ au grand jour pendant un court moment, même si elle était entourée d’inconnu, c’était quelque chose qu’elle n’avait jamais fait. Donc Callie pouvait comprendre que l’occasion ne se présente que maintenant.
La petite question que formula Callie, d’abord sous forme de blague, lui laissa néanmoins une légère peur quand Harper lui répondit. Avec le secret, il était vrai qu’en une année, elles n’avaient au final passé que très peu de temps l’une avec l’autre et elles n’avaient jamais prit le risque de passer plusieurs jours ensemble, ce serait donc une grande première pour elles deux et avec ça allait ressortir, comme venait de le dire Harper, les petits défauts de chacune. Mais malgré ça, son grand sourire ne quitta pas son visage et sa petite peur disparut aussi vite qu’elle était venue, qu’importe les défauts de sa petite amie, elle l’aimait et il n’y avait pas de raison pour que les choses aillent de travers, après tout elles seraient vraiment ensemble, Callie serait bien trop heureuse pour faire attention aux mauvais détails. “Dans le pire des cas, je t’abandonne sur le bord de la route. Mais je ne pense pas que j’aurais besoin de faire ça.” Elle laissa échapper un petit rire avant de se pencher sur la question que venait de lui poser Harper. Callie n’était jamais sortie de la Californie, Huntington était la ville où elle avait vécu depuis toujours, Los Angeles avait été la ville où elle avait basculé du côté obscur et San Francisco, le souffle dont elle avait eu besoin au moment où tout allait mal. A part ses trois villes, elle n’avait jamais été ailleurs et n’avait jamais ressenti le besoin de découvrir un autre paysage. “Je n’ai aucun endroit particulier en tête. J’irais où tu auras envie d’aller, tant que je suis avec toi ça me suffit. Juste… Choisi un endroit où il fait chaud.” Californienne jusqu’au bout, la brune savait qu’elle ne pourrait pas survivre dans une ville où les températures étaient un peu trop basse, et puis, elle n’était pas équipée pour de toute façon, le seul habit chaud qu’elle devait avoir dans un garde robe était surement un vieux sweat qu’elle ne portait quand de très rares occasions, comme les jours de grands vents. “On peut, sinon, ne rien planifier. Partir vers l’Est et on verra bien ce que l’on y trouve.”

_________________




« If my heart was still mine I would
go to the bottom. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harper M. Carrington
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 168
› EMMENAGEMENT LE : 24/12/2014
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : En couple avec la belle Callie Sorensen, cependant personne n'est au courant de cette relation. Je cache à tout le monde mon homosexualité...
› QUARTIER : Presidente Drive dans la villa familiale avec ma soeur Casey. Notre mère vit à New-York depuis quelques temps, notre soeur aînée Madison nous rend rarement visite tandis que notre frère Devon est actuellement en prison.
› PROFESSION/ETUDE : Je dirige le café Hometown, j'aime les gens & je pense qu'il n'y a rien de mieux qu'un café pour favoriser les rencontres & écouter les gens.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Samuel N. Hamilton -Charlie Keynes - Arizona Donroe & Elisabeth Howard
› CELEBRITE : Claire Holt
› COPYRIGHT : © Angel Dust.


MessageSujet: Re: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   Mar 28 Fév - 14:43

« Tu n’oserais pas ?! » elle resta bouche bée avant de rejoindre le rire de sa petite amie, abandonnée sur le bord de la route c’était un vrai scandale ! Elle sourit à la remarque de Callie sur la destination qui devait forcement être un endroit chaud. En même temps en tant que Californienne il était évident que la destination serait sous le soleil, non pas que Harper ne voulait pas se rendre en pleine montagne mais qui à choisir elle préférait porter un maillot de bain plutôt qu’une combinaison de ski. Ça serait d’ailleurs un vrai gâchis de ne pas laisser Callie en maillot de bain ! « Bonne idée, de l’imprévu, aucun planning ça me va ! » Harper avait besoin d’évasion, de se retirer de toute cette agitation, de profiter un peu de sa vie mais surtout de sa petite amie. Elle avait peur de la perdre, peur qu’une autre blonde débarque dans sa vie et lui offre quelque chose que pour le moment la jeune femme ne pouvait pas lui offrir. Ces quelques jours loin de tous ne pouvaient leur faire que du bien, elles pourraient s’embrasser et se tenir la main devant le monde entier sans avoir peur qu’une personne ne découvre leur relation. Harper termina son assiette, déposant ses couverts le ventre bien plein. Cette journée avait été épuisante et les rebondissements de leur début de soirée également, Harper posa son coude sur la table avant de mettre sa tête dans le creux de sa main. Se rappelant que son beau-père lui faisait souvent la remarque par le passé de se tenir convenablement, dommage pour lui il n’était plus en vie pour lui dire quoi que ce soit. « On devrait partir dès la semaine prochaine, j’ai envie de m’éloigner de cette ville et de passer du temps avec toi. » Harper était comme une enfant à qui on venait de promettre quelque chose et qui ne pouvait pas attendre trop longtemps sa surprise. Ce petit voyage improvisé était tout bête et pourtant elle n’avait jamais pensé à le faire, elle n’avait jamais pris le temps de se poser et de confier son café quelques jours. Elle redressa le haut de son corps prenant la parole « on pourrait peut-être se faire un petit avant-goût des vacances. » elle se pencha vers sa petite amie l’embrassant tendrement, si Callie voulait un dessert elle devrait attendre ou se contenter d’un dessert version Harper. La jeune femme se redressa, prenant le bas de son haut pour le remonter avant de le laisser tomber sur le sol. « Tu vas peut-être devoir prendre des vitamines pour tenir le coup durant ces quelques jours. » elle sourit, d’humeur à taquiner sa petite amie.

Spoiler:
 

_________________
When darkness comes upon you, and colors you with fear and shame. Be still and know that I'm with you. And I will say your name. Be still and know that I'm with you. If terror falls upon your bed and sleep no longer comes. Remember all the words I said
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les moments les plus simples sont les plus appréciables.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les moments les plus simples sont les plus appréciables.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» il y a des moments où les femmes sont fleurs (Charles Cros)
» Quelles sont les VRAIES RAISONS des GUERRES Imposées à la RDC ?
» Quels sont les moments de Prentiss que vous préferez?
» Des inventions toutes simples qui ont rendu leurs inventeurs riche
» LES TV 3D sont arrivées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNTINGTON BEACH ™ ::  :: •• QUARTIERS RÉSIDENTIELS :: •• PACIFIC LANE :: N° 237 - CALLIE SORENSEN-