AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Si tu étais un animal ? | TOMICHOU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Sasha Redwist
lama en évolution


› MESSAGES : 207
› EMMENAGEMENT LE : 16/04/2013
› AGE : 28
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : Orange Avenue
› DOUBLE COMPTE : Jo / Meyers / Matthew / Shawn / Drix / Jamie / Nora :P
› CELEBRITE : Brittany Robertson
› COPYRIGHT : stolen paradise


MessageSujet: Si tu étais un animal ? | TOMICHOU   Mar 30 Aoû - 19:14

Aujourd'hui, j'avais décidé d'aller au zoo. J'aurais pu être accompagné de mon frère et de ma nièce seulement ils avaient déjà d'autre projet avec Nora. C'était pas grave et ce n'était pas ce qui allait m'arrêter. Depuis toute petite, j'aimais venir dans ce parc. C'était un peu comme une deuxième maison pour moi. À tel point, que je remarquais à tous les coups quand il manquait un animal ou au contraire quand un petit nouveau avait fait son apparition. Certain penserait surement que c'était un peu pathétique mais j'en avais rien à faire. Je me trouvais donc dans la file de la billetterie quand mon regard avait été attiré par une silhouette se trouvant un peu plus loin dans une autre file. J'avais rencontré cet homme dans le parc. Partie de journée extrêmement déstabilisante et pourtant j'en avais gardé un bon souvenir malgré tout. J'avais froncé les sourcils alors que j'essayais de se rappeler de son prénom. Je n'allais pas pour autant me faire remarquer, surement qu'il était accompagné et puis il ne se souviendrait surement pas de moi. Ma main était passée dans mes cheveux alors que je détournais le regard sur la personne devant moi. Un léger sourire et je cherchais mon porte monnaie qui se trouvait dans mon sac. Il fallait vraiment que je fasse du tri dans ce sac mais en même temps ce n'était pas de ma faute si j'étais prévoyante. Il le fallait bien surtout quand je me trouvais avec Emma, il pouvait très bien se passer n'importe quoi.

Bref, c'était à mon tour, j'avais salué la guichetière avant de payer un billet et de passer les portes. Et voilà, j'avais un léger sourire sur les lèvres et même si je commençais à connaître ce parc par cœur et bien c'était toujours un moment agréable pour moi que de me retrouver dans ce zoo. _ Vous gênez !!  Je m'étais retournée en voyant que je me trouvais un peu dans le passage, en gros je gênais mais en même temps il pouvait très bien me contourner. Je m'étais tout de même excusée avant de me retourner et de cette fois rentrer de plein fouet dans une personne. Heureusement, c'était bien trop grand pour que ce soit un enfant. J'avais relevé le regard avant de faire une moue. _ Tom ? Comme quoi le prénom de cet homme n'était pas si loin dans ma mémoire finalement. _ Je suis désolée, je ne t'avais pas vu. Je gênais le passage et j'ai voulu me décaler sans avoir vu que tu étais là. J'avais passé une mèche de mes cheveux derrière mon oreille avant de lui faire un léger sourire. _ Tu vas faire la visite ? À moins que tu travailles ici... dans quel cas je pense que tu aurais l'uniforme du zoo et c'est pas le cas... Les mots se mourraient sur mes lèvres mais je me trouvais complètement stupide. J'aurais surement mieux fait de m'excuser et de continuer mon chemin comme ci de rien n'était. Je me pinçais les lèvres alors que je me décalais de nouveau vers Tom pour éviter de me faire de nouveau bousculer. _ Y a du monde aujourd'hui. Belle constatation mais qui ne servait complètement à rien. _ Je devrais y aller, je te fais perdre ton temps. Je te souhaite une bonne journée tu verras ce parc est une merveille. J'avais fait un sourire sincère à Tom avant de me pousser pour me mettre sur le côté afin de pouvoir laisser passer le plus gros du troupeau, histoire d'être parfaitement tranquille devant les enclos.

_________________


“I dreamt we walked together along the shore. We made satisfying small talk and laughed. This morning I found sand in my shoe and a seashell in my pocket. Was I only dreaming?” © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

Tom Fuller
lama en évolution


› MESSAGES : 331
› EMMENAGEMENT LE : 20/08/2014
› AGE : 34
› STATUT CIVIL : Peu impliqué présentement
› QUARTIER : SDF, principalement autour de Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Éveilleur de conscience
› DOUBLE COMPTE : Keith Williams & Rob Deacon
› CELEBRITE : Charlie Hunnam
› COPYRIGHT : Lux Aeterna
Fuck Yeah!

MessageSujet: Re: Si tu étais un animal ? | TOMICHOU   Jeu 1 Sep - 16:58

Le règne animal constitue une source de fascination inépuisable pour l’esprit juvénile que je suis, qu’il s’agisse de primates ou de coléoptères. Ce pèlerinage annuel au zoo, c’est un peu comme si je me rendais à La Mecque. Ça me reconnecte avec mes racines.

Et ça me permet de voir la réaction des parents qui voient leurs enfants regarder des bonobos se frotter les organes sexuels.

Que les mauvaises langues qui croient que je ne faisais que stalker Sasha se taisent. Elle ne constitue qu’une agréable surprise, transformant cette belle journée en moment assurément grandiose.

Dès que je l’aperçu dans la file voisine, je sortis un billet de 20$ de mes poches que je tendis à mon inconnu de voisin de ligne d’attente.

"Hey, l’ami, tu voudrais me rendre service ? Je voudrais faire une surprise à mon amie de lycée, la belle blonde, là. Pourrais-tu juste arriver par la droite et lui demander de se bouger ? Merci mec. "

Ce brave concitoyen s’exécuta de bonne grâce, et j’en profitai pour me glisser discrètement juste derrière Sasha. Qui me bouscula quelques secondes plus tard.

"Sasha – mais quelle agréable surprise! "

Et elle se rappelait de mon nom! En même temps, c’était la moindre des choses : je lui avais offert mon cœur – et une bague qui devait valoir la moitié de sa maison.

Ouais, je ne l’avais rencontré qu’une seule fois. Et alors ? C’est pas moi qui suis intense, mais vous qui  êtes des larves.

"Chère, très chère brise d’automne, ce n’est pas ton contact qui me blesse, bien au contraire, mais le fait que tu ne m’aies pas vu!"

La foule continuait de se presser aux portes, empêchant Sasha de s’éloigner trop vite.

"Hey hey hey, qu’est-ce que c’est que cette histoire – t’es passée à deux doigts de devenir Miss Fuller, et là, tu veux te défiler comme si j’étais ton vulgaire collègue de travail ? "

Je plaçai les deux mains sur mon cœur, comme si elle venait de le transpercer.

"Je suis là, t’es là, et nous adorons tous les deux les animaux – pourquoi pas faire notre visite ensemble ? Ma compagnie t’es t’elle si désagréable que tu lui préfères la solitude ? À moins que tu ne sois pas venue seule ? "

Je regarde un peu à droite et à gauche.

"Auquel cas, sache que je ne suis pas jaloux. "

Je lui souris de toutes mes dents.

"Promis – pas de poésie, pas de compliments, pas de tentatives d’attouchements ni de mention de sweet Chattanooga et de tout ce qui aurait pu se passer. De toute façon, j’ai fais mon deuil. Je ne suis même plus intéressé, d’abord. Tu me mérites pas. Tu peux me surveiller ça quelques secondes ?"

Je glissai mon massif sac à dos au sol, à côté de ses pieds, comme une ancre symbolique. Puis, je regagnai la file, me frayant un chemin jusqu’au guichet dans une magistrale démonstration d’incivilité.

"Désolé, pardon, j’étais là avant-vous de toute façon, ta gueule p’tit con, désolé, c’est un cas de force majeure – je dois reconquérir ma fiancée. Merci, merci, pardon, désolé."

Trois minutes plus tard, billet en main, je retournais vers Sasha.

"Ça y est, j’suis prêt. Par quoi souhaites-tu que nous commencions ?"
Revenir en haut Aller en bas

Sasha Redwist
lama en évolution


› MESSAGES : 207
› EMMENAGEMENT LE : 16/04/2013
› AGE : 28
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : Orange Avenue
› DOUBLE COMPTE : Jo / Meyers / Matthew / Shawn / Drix / Jamie / Nora :P
› CELEBRITE : Brittany Robertson
› COPYRIGHT : stolen paradise


MessageSujet: Re: Si tu étais un animal ? | TOMICHOU   Sam 10 Sep - 13:59

Tom, il avait été mon futur mari l'espace d'un moment et quelque part, à l'évocation de ce souvenir un sourire se dessinait automatiquement sur mes lèvres. Il était à part, et ça n'avait rien de négatif pour moi au contraire. Un léger rire avait franchi mes lèvres alors qu'il posait ses mains sur son cœur. Je ne voulais pas me défiler... ou peut être que si mais quelque chose me disait que ça ne serait pas aussi simple. J'avais fait une moue de réflexion quand il avait évoqué l'idée de faire la visite ensemble. Je l'avais regardé relevé son regard pour voir si j'étais bien seule avant de froncer quelque peu les sourcils. Cependant, je n'avais pas eu le temps de répondre qu'il parlait de nouveau. Enfin ça ne m'ennuyait pas loin de là à vrai dire je n'étais pas vraiment bavarde quand je ne connaissais pas bien les gens. Alors qu'à contrario on ne pouvait plus m'arrêter par moment quand j'étais en compagnie de mes proches. _ Chattanooga... Ce mot était venue mourir entre mes lèvres alors que j'arrivais presque à m'imaginer à quoi cela pourrait ressembler. Enfin, j'avais reposé mon regard sur Tom qui s'éloignait de nouveau après avoir poser son sac au sol près de mes pieds. Faisant une légère grimace, en le voyant presque forcer le passage pour regagner la file je me disais que Tom était surement le genre d'homme à s'attirer facilement des ennuis. Ça ne m'empêchait pas de sourire pour autant, il avait cet air sans gêne qui m'amusait plus que je n'aurais voulu l'avouer.

Je l'avais regardé revenir vers moi alors qu'un sourire était dessiné sur mes lèvres. _ Hum... J'hésitais à lui dire la vérité mais en même temps j'étais persuadée qu'il n'allait pas me juger. _ J'aime commencer par la fin, je sais que du coup on fait le parcours à l'envers mais ça permet d'être un peu plus tranquille et de ne pas faire parti d'un même troupeau. Je me mordillais la lèvre en regardant Tom alors que je baissais le regard sur le plan du parc. Je le connaissais par cœur à présent mais ça me permettait de cacher mon embarras. Avec Kyle ou encore Adam se n'était pas gênant car il me connaissait et au pire il ferait une remarque avant que je ne les frappe sans retenu... Bon d'accord, peut être pas le dernier point.

J'avais fait un petit signe de tête à Tom pour lui monter le chemin mais en même temps il connaissait peut être déjà cet endroit. J'avais passé une mèche de mes cheveux derrière mon oreille avant de jeter un coup d’œil à mon partenaire improvisé. _ Je ne pensais pas te croiser ici, pourquoi le zoo ? Tu cherches la nouvelle Mme Fuller ? Quoi ? C'était une question comme une autre. Personnellement, j'y venais parce que j'aimais l'ambiance qui régnait dans ce parc et puis c'était le premier endroit qu'on avait fait visiter à Emma. J'avais fait une moue avant de tirer sur la main de Tom pour éviter qu'il ne fonce toute bonnement dans un type qui se trouvait à l'arrêt. Je l'avais relâché et fait une moue avant de détourner le regard une nouvelle fois.  _ Si c'est ta première fois, tu vas pas être déçu ce parc est vraiment magnifique. J'avais fait un sourire enthousiaste à Tom avant de me faufiler et de me retrouver devant le premier enclos enfin techniquement le dernier. J'espérais juste que les animaux seraient de sortie car avec la chaleur ça n'était pas gagné.

_________________


“I dreamt we walked together along the shore. We made satisfying small talk and laughed. This morning I found sand in my shoe and a seashell in my pocket. Was I only dreaming?” © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

Tom Fuller
lama en évolution


› MESSAGES : 331
› EMMENAGEMENT LE : 20/08/2014
› AGE : 34
› STATUT CIVIL : Peu impliqué présentement
› QUARTIER : SDF, principalement autour de Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Éveilleur de conscience
› DOUBLE COMPTE : Keith Williams & Rob Deacon
› CELEBRITE : Charlie Hunnam
› COPYRIGHT : Lux Aeterna
Fuck Yeah!

MessageSujet: Re: Si tu étais un animal ? | TOMICHOU   Jeu 22 Sep - 21:50

"QUOOOAA ? Qu’est-ce que j’entends ? Tu commences le trajet par la fin ?! J’sais pas si j’ai ce qu’il faut pour te suivre. J’suis encore sous caution… T’es une vraie rebelle toi dis-donc. J’en étais certain. "

Je lui souris de toutes mes dents comme le fils de pute que je sais être.

"Est-ce que ça veut dire que t’as aussi un tatou dans le bas du dos ?  "

Je mettrais ma main au feu que oui.

Et que c’est loin d’être la seule surprise qu’elle me réserve.

Je la laisse me conduire, n’ayant ben entendu pas d’itinéraire précis en tête.

"Nan, je ne suis pas en train de magasiner de madame Fuller. Enfin sauf si tu… Ah ouais, j’ai juré de rien dire, hein? Fuck…  De toute façon, y’aura pas de madame Fuller, parce que c’est moi qui veut changer de nom. Le vrai pouvoir de la généalogie, il est féminin. Ça serait con de passer à côté. C’est vous qui possédez le secret du Saint Graal, au final. "

Saviez-vous que le cycle du roi Arthur et de ces chevaliers, c’était en fait une histoire de spermatozoïdes et de leur course vers « la vie éternelle » détenue par  la très sainte ovule ? Son auteure se pisse dessus dans sa tombe chaque fois qu’on en fait un film, avec de beaux gros chevaliers en armure rutilante. Demandez-vous pas pourquoi ils échouent!

"Non, en fait, tu me croiras probablement pas, mais j’écris actuellement un livre sur les pieuvres. Ça va s’appeler « Le Membre Flasque ». Et ça reste l’endroit le plus facile d’accès pour étudier les pieuvres. "

Je donne quelques tapettes à mon sac à dos.

"Ça, et profiter du zoo comme il se doit, bien entendu."

Je cesse brusquement d’avancer, alors que Sasha me tire par la main pour m’empêcher de bousculer un inconnu planté sournoisement juste devant moi. Alors qu’il sait très bien que je suis en train de regarder tout autour comme un gamin sous exctasy. Y’a tellement de vie ici.

Je baisse les yeux sur nos mains, puis les remonte vers le visage de Sasha alors qu’elle me libère. Et je me contente de sourire. Parce qu’elle sait très bien ce que je veux insinuer. Ou pas. Auquel cas, elle va s’imaginer pleins de trucs beaucoup plus pertinents que ce que j’aurais pu vouloir insinuer. Et ça me convient.

J’me contente d’un "Merci" amusé, et je me retiens de rabattre la casquette du type. Ça ne serait pas à la hauteur du gentleman que je suis.

" En fait, j’suis passé quelques fois. Mais c’est la première fois où il fait jour. Et surtout, SURTOUT!, la première fois que je fais le trajet à l’envers. C’est fucking grandiose dans ce sens là. Regarde, on peut même déjà s’acheter des souvenirs d’évènements qu’on a pas encore vécus. Tu veux une peluche de panda ? "

Manifestement, Sasha préfère les trucs chauds et poilus aux trucs tout aussi poilus, mais froids et inertes, car elle m’emmène tout de suite en direction du dernier enclos –celui des félins.

"Ah ouais, c’est cool ça – regarde!"

Je me rapproche un peu pour lui pointer du doigt un trio de petit léopards des neiges en train de jouer et de sauter autour de leur mère, couchée paisiblement contre un arbre.  

"Les braves bêtes n’auront jamais à faire face à la neige, en plus. Glorieux. Hey, on dirait qu’ils font une course. Je parie sur le petit maigrichon, là, avec la grosse tâche sur l’œil. Non pas lui, oui, voilà, celui-là."

C’était… bizarre, de ne pas tenter d’exposer à Sasha tout cet univers parallèle duquel on lui avait fermé les portes. Comme à tous les autres.

Étais-ce de sa faute à elle ?

Ou bien étais-je en train de devenir flasque ?
Revenir en haut Aller en bas

Sasha Redwist
lama en évolution


› MESSAGES : 207
› EMMENAGEMENT LE : 16/04/2013
› AGE : 28
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : Orange Avenue
› DOUBLE COMPTE : Jo / Meyers / Matthew / Shawn / Drix / Jamie / Nora :P
› CELEBRITE : Brittany Robertson
› COPYRIGHT : stolen paradise


MessageSujet: Re: Si tu étais un animal ? | TOMICHOU   Jeu 29 Sep - 11:12

Sasha avait levé les yeux au ciel alors qu'un sourire se dessinait sur ses lèvres. Tom se moquait gentiment d'elle mais en même temps elle était persuadée qu'il approuverait son choix de commencer par la fin. Bref, elle avait fait un petit sourire angélique en entendant sa question sur le tatouage. _ Peut être bien que oui, mais ça tu ne le saura sans doute jamais. La jeune femme avait fait un clin d’œil à Tom avant de reposer son regard sur les personnes qui les entouraient et qui bien évidemment arriver dans le sens inverse. La jeune femme avait laissé un rire franchir ses lèvres, il était pas croyable mais aussi étonnant. _ Je suis pour !! Je ne vois pas pourquoi les hommes ne pourraient pas prendre le nom de leur femme. Je crois que ça me plairait que mon futur mari prenne mon nom de famille. Enfin faudrait encore le trouver... _ Les pieuvres ? Sasha avait fait une grimace malgré elle, faut dire que les pieuvres se n'était pas forcément très agréable à regarder. Enfin, la jeune femme avait haussé légèrement les épaules avec une fausse moue de réflexion sur le visage. _ Le titre est plutôt bien trouvé mais je suis désolée de devoir te dire que tu devrais plutôt aller dans un aquarium pour pouvoir étudier tes pieuvres. À moins bien évidemment que tes pieuvres se plaisent en dehors des fonds marins. Sasha avait reposé son regard sur Tom avant de froncer quelque peu les sourcils et d'attraper la main de Tom pour le faire se décaler avant qu'il n'y ait accident. La jeune femme avait levé les épaules avec nonchalance avant de lui répondre que ce n'était rien à son merci.

Un petit air amusé ne quittait plus le visage de Sasha, elle écoutait Tom riant de temps à autre à ses remarques. Elle se doutait que cette visite du Zoo serait bien différente de celle qu'elle avait faite par le passé. Elle avait fait une moue avant de prendre un petit air angélique. _ J'adore les pandas, tu as du nez car tu as choisi l'animal que je préfère dans tout ce zoo. Ils sont adorables non ? Sasha était parfaitement honnête, elle aimait les pandas à tel point qu'elle possédait un Kigurumi panda. Enfin elle n'irait pas jusqu'à lui faire ce genre de révélation. Ils étaient arrivés devant le premier enclos, enfin le dernier techniquement. Un sourire sur les lèvres de Sasha elle s'était rapprochée pour voir si les félins avaient bien grandi. Elle avait froncé quelque peu les sourcils pour repérer le ce que voulait lui montrer Tom. _ C'est toujours les petits maigrichons qui font des étincelles au final. J'avais ronchonné en voyant ses frères et sœurs se mettent à deux contre lui. _ Il fera mieux la prochaine fois. Un petit sourire sur les lèvres, Sasha avait laissé son regard se perdre sur les félins qui avaient l'air de jouer à chat bizarrement. Elle avait fait un léger sourire avant de reposer son regard sur Tom. _ De nuit hein ? ça doit être complètement différent, un autre univers. Sasha adorerait voir ça mais bon elle se doutait que ça ne devait pas être autorisé et que Tom prenait juste des libertés avec les interdits. _ Tu ne t'attires jamais d'ennui ? Enfin je veux dire tu sembles faire absolument tout ce qui te passe par la tête sans te préoccuper de ce que pourrait penser les autres. Sasha avait fait une moue avant de se mordiller légèrement la lèvre. _ Ce n'est pas un reproche, je crois que j'aimerais être un peu plus comme toi. La jeune femme avait fait un sourire timide avant de passer devant Tom pour se rendre au prochain enclos.

_________________


“I dreamt we walked together along the shore. We made satisfying small talk and laughed. This morning I found sand in my shoe and a seashell in my pocket. Was I only dreaming?” © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

Tom Fuller
lama en évolution


› MESSAGES : 331
› EMMENAGEMENT LE : 20/08/2014
› AGE : 34
› STATUT CIVIL : Peu impliqué présentement
› QUARTIER : SDF, principalement autour de Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Éveilleur de conscience
› DOUBLE COMPTE : Keith Williams & Rob Deacon
› CELEBRITE : Charlie Hunnam
› COPYRIGHT : Lux Aeterna
Fuck Yeah!

MessageSujet: Re: Si tu étais un animal ? | TOMICHOU   Lun 3 Oct - 20:03

« Oh putain, j’le savais, j’le savais tellement que t’avais un tatou! Petite coquine, va. Ta mère a dû vivre l’enfer pendant ton adolescence.  »

Je savoure ma victoire, même si elle n’est que circonstancielle pour le moment. Et je précise pour le moment, parce que Sasha elle-même a évoqué la possibilité, inéluctable, si vous voulez mon avis, qu’elle finirait probablement par m’en faire la démonstration un jour.

Mon verre à moi, il est toujours fucking plein.

« Oh, mais tu pourrais être surprise de voir à quel point les pieuvres sont partout, très chères. Et à quel point leurs tentacules se faufilent dans des endroits insoupçonnés… Si tu veux, je passerai te lire un extrait. J’suis en tournée promotionnelle en Europe la semaine prochaine, mais pour toi, je pourrais bien trouver un petit moment. Ce bouquin changerait ta vie, ça, je te le promets.   »

Oh comme il serait grandiose de murmurer les secrets d’Eris aux oreilles de la délicate, sensible et fondamentalement rebelle Sasha… Cependant, j’avais encore du chemin à faire avant qu’elle ne soit prête à m’écouter. Mieux valait me concentrer sur mes autres prospects plus réceptives pour le moment.

Et sur l’objectif initial de ma visite.

J’assistais avec un dépit aussi vocal que sincère à la défaite de mon petit protégé poilu.

« Oh putain les p’tit salauds l’ont coincés. AH! Bien fait. Ouais, clair, ce sont toujours les p’tits maigrichons qui font des étincelles – parce que ce sont eux à qui ont met le feu! Toi, t’es clairement une sœur cadette, t’as pas le choix.   »

Sasha en vint ensuite à me complimenter sur mon mode de vie, nous rapprochant d’autant plus de ce moment fatidique où elle me révèlerait ce fameux tatou.

Et probablement tout le reste dans le même geste, soyons honnête.

C’est bien entendu avec mon sourire le plus gras que je lui répondis.

« Woah woah woah, minute papillon. Je crois que t’as une mauvaise impression de moi. Primo, je ne fais pas absolument tout ce qui me passe par la tête. J’suis un mec très réfléchi –fuck, j’écris un livre sur les pieuvres! J’suis très sélectif de mes actions. D’ailleurs, rien ne me ferait plus plaisir que l’on se côtoie davantage que par les aléas du hasard, pour que tu t’en rendes compte toi-même. Deuxio, contrairement à ce que tu sembles croire, j’suis obsédé par ce que pensent les autres. C’est ma principale raison de vivre, en fait. Et troisio – tu devrais définitivement songer à me rassembler davantage. No questions there. Sauf la barbe, peut-être. Ça te va plutôt bien, un visage glabre. Je trouve. »

Je la suivis vers l’immense enclos suivant – celui dédié à la savane africaine. L’endroit parfait- il s’agissait, après tout, du berceau de l’humanité.

Je me dirigeai vers un banc et déposai mon sac sur le sol, pour en sortir une petite clôture en carton de 20 centimètres de hauteur clairement fait par un enfant de 6 ans, que je dépliai devant le banc.

« Hey, Sasha, tu me donnes une petite minute ? J’avais promis à un pote de participer à une levée de fonds pour des animaux en voie de disparation. C’était un peu pour ça que j’étais ici à la base, avant de te croiser. J’en ai vraiment pas pour longtemps, 5-10 minutes top, je crois. Surtout si tu m’aides. Après, on pourra continuer la visite ? »

Je sortis de mon sac une petite affiche en carton, puis je le refermai et le tendis à Sasha avant de grimper sur le banc et d’installer l’affichette, sur laquelle on pouvait lire « l’Homme aussi est en voie de disparition – acheter une statuette pour la Fondation Fuller pour le Renouveau de l’Humanité »

« Merci, t’es un ange. T’auras qu’à distribuer les figurines et récolter l’argent. »

Il ne restait plus dans le sac que deux douzaines de figurines de 10 cm de votre humble serviteur, nu comme un grec à l’âge d’or de l’espèce humaine. Les imprimantes 3d ont vraiment permis à l'humanité à un niveau suivant sur l'échelle de l'évolution, c'est moi qui vous le dit.

Je commençai ensuite à enlever ma chemise, puis mes jeans.

Ce faisant, je révélai à Sasha un secret bien gardé à mon sujet : je ne portais que très rarement des sous-vêtements…

Juché sur mon banc, je pris la même pose que mon marbre en plastique et m’adressai à qui voulait bien m’entendre.

« L’Homme aussi est en voie de disparition. L’isolement, les écrans, la peur, l’indifférence, l’égoïsme, les zombies : nous disparaissons un peu plus à chaque bulletin de nouvelles. Nous ne sommes plus que des objets au service des Pieuvres au membre flasque – achetez une statuette pour la Fondation Fuller pour le Renouveau de l’Humanité! »

Après ça, honnêtement, si elle hésitait toujours à me montrer son tatou…
Revenir en haut Aller en bas

Sasha Redwist
lama en évolution


› MESSAGES : 207
› EMMENAGEMENT LE : 16/04/2013
› AGE : 28
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : Orange Avenue
› DOUBLE COMPTE : Jo / Meyers / Matthew / Shawn / Drix / Jamie / Nora :P
› CELEBRITE : Brittany Robertson
› COPYRIGHT : stolen paradise


MessageSujet: Re: Si tu étais un animal ? | TOMICHOU   Dim 9 Oct - 15:40

Sasha avait laissé un rire franchir ses lèvres avant de secouer légèrement la tête. Il était impossible et pourtant elle se sentait bien en sa compagnie. Elle avait levé les yeux au ciel avant de prendre un air ravie mais surjoué. _ Une lecture privée, je ne sais pas ce que j'ai fait pour mérité un tel honneur mais je pourrais me laisser tenter si par miracle on pourrait faire coïncider nos emplois du temps surchargés. La jeune femme avait fait un sourire malicieux à Tom avant de jeter un nouveau coup d’œil aux animaux se trouvant dans l'enclos. Sasha avait levé un sourcil intrigué quand il l'avait entendu la comparer à une sœur cadette. Elle avait préféré ne rien répondre avant de froncer quelque peu les sourcils. Elle avait croisé les bras sur son ventre avant de prendre un petit air amusé. Sasha essayait tant bien que mal de garder son sérieux mais elle doutait que ce soit possible en présence de Tom. _ Je ne serais pas contre. Sasha avait reposé son regard sur Tom avant de faire un sourire. _ Qu'on se voit et qu'on  n'arrête de laisser le hasard décidé pour nous. La jeune femme avait détourner le regard avec un léger sourire sur les lèvres. La jeune femme avait suivi Tom jusquà un banc où il venait de déposer son sac. Elle avait froncé quelque peu les sourcils se demandant ce qu'il pouvait bien avoir en tête. Elle l'avait regardé déplié un carton avant de le poser devant le banc. Sasha avait un mauvais pressentiment, elle avait pris le carton que lui tendait Tom avant de lever un sourcil intrigué. _ Mais je ne pense pas... Elle n'avait pas eu le temps de terminer sa phrase que Tom se retrouvait debout sur le banc entrain d'enlever ses vêtements. Sasha avait poussé un hoquet de surprise alors qu'elle faisait en sorte de position le carton qu'elle tenait dans ses mains pour cacher le service trois pièces de Tom. _ Mais qu'est-ce que tu fais, tu ne peux pas faire ça. La jeune femme avait détourné le regard alors qu'elle l'écoutait s'empêchant de rire de la situation. Surtout en voyant le regard horrifié d'une femme qui cachait les yeux de sa fille. _ Tom y a des enfants dans ce parc, c'est honorable de donner de sa personne à ce point seulement t'aurais peut être pu garder tes vêtements non ? Sasha avait jeté un regard à Tom avant de faire une moue plutôt appréciative du spectacle tout de même. Cependant la jeune femme s'était retourné en entendant le mécontentement d'un homme. Ok, Sasha savait que ça allait mal tourner et que bien évidemment ils allaient se faire virer du zoo ou pire se faire arrêter. La jeune femme s'était placé devant Tom en lui tournant le dos histoire de le cacher des passants. _ Je suis prête à toutes te les acheter si tu te rhabilles. Sasha était parfaitement sérieuse, elle était mal à l'aise et elle ne pourrait jamais faire une telle chose. Elle avait posé son regard dans celui de Tom avant de laisser un nouveau rire franchir ses lèvres tout en secouant légèrement la tête. _ Les artistes !! Elle avait regardé une femme avec une moue amusé sur les lèvres en levant quelque peu les mains en signe d'impuissance. _ Tom, il faut que je te dise quelque chose d'important... La jeune femme avait ramassé les vêtements de Tom avant de se redresser en pensant d'un coup qu'elle ne cachait plus ce qu'elle était censé cacher en se trouvant presque collé devant lui. _ Tes statuettes sont carrément avantageuses. Sasha s'était mordillée légèrement la lèvre avant de faire un petit sourire amusé. _ Plus sérieusement, t'es complètement fou. Sasha avait laissé un rire franc et clair s'échapper de ses lèvres. _ Si tu arrives à vendre ne serait-ce qu'une de ces statuettes alors je te montrerais mon tatouage. Sasha avait posé son regard dans celui de Tom avec un air de défi bien évidemment elle évitait de le regarder ailleurs que dans les yeux

Ps : Fada, j'ai adoré ta réponse

_________________


“I dreamt we walked together along the shore. We made satisfying small talk and laughed. This morning I found sand in my shoe and a seashell in my pocket. Was I only dreaming?” © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

Tom Fuller
lama en évolution


› MESSAGES : 331
› EMMENAGEMENT LE : 20/08/2014
› AGE : 34
› STATUT CIVIL : Peu impliqué présentement
› QUARTIER : SDF, principalement autour de Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Éveilleur de conscience
› DOUBLE COMPTE : Keith Williams & Rob Deacon
› CELEBRITE : Charlie Hunnam
› COPYRIGHT : Lux Aeterna
Fuck Yeah!

MessageSujet: Re: Si tu étais un animal ? | TOMICHOU   Mar 29 Nov - 17:51

Suite aux protestations initiales de Sasha, je me permis une petite pause dans ma harangue populaire pour clarifier les choses.

« Tu parles que je peux faire ça. Notre phobie des phallus sur la place public a généré la plus morbide des obsessions de l’Homme avec un grand Hache, et si tu veux mon avis, il y aurait exponentiellement moins de problèmes dans la vie s’il y avait plus de gens tout nus. »

J’y croyais tellement qu’à chaque matin, je m’efforçais de commencer ma journée avec la photo de quelqu’un en costume d’Ève. Sauf les bons matins. Les bons matins, ce n’était pas qu’une photo.

Eh eh eh.

Sasha réconfortée, je poursuivis mon éducation populaire, en commençant par cette mère prude – qui se rinçait l’œil en cachette, soit dit en passant-.

« Savez-vous, madame, que vous contribuez au problème ? Oui, vous! En naissant, tous les enfants sont très à l’aise avec notre état naturel. Ce sont leurs parents qui leur enseigne que ce n’est « pas bien », « pas propre », ou que « ça ne se fait pas »

Petit clin d’œil à Sasha.

« Laissez là donc regarder, qu’elle ne craigne pas les hommes toute sa vie. Ce n’est qu’un lambeau de chair flasque qui me sert à pisser. C’est mille fois plus banal qu’un léopard des neiges, for fuck sake.»

Je continuais à m’emporter, même si la dame s’empressait d’aller voir ailleurs. Peut-être parce qu’elle n’appréciait pas que je lui démontre le caractère flasque de l’organe litigieux en l’agitant de haut en bas.

« On montre des gamins d’Alep avec les jambes éclatés à chaque jour, ça, c’est correct. Des gens qui crèvent de faim dans des tentes de fortune, et ça, on s’en fout. Des putains de familles expropriées à cause de fucking fraudes bancaires!! Mais un homme blanc à poil, ça, ça c’est la putain d’Apocalypse!! »

Il fallait que je me calme, sinon, ça allait mal se terminer… Heureusement qu’Automne était là pour me désamorcer. Je pris une grande respiration, puis une deuxième, avant de m’assoir sur le banc, abattu. Je me pris la tête entre les mains, la secouant de droite à gauche, le cœur enserré dans cette angoisse qui m’habitait depuis mon adolescence. Je sentais les mains du zombie se resserrer autour de mon cou, m’empêcher de respirer…

Tom, il faut que je te dise quelque chose d'important...

Je levai mes yeux humides vers elle. J’avais besoin d’entendre quelque chose d’important. N’importe quoi. Même si ça ne concernait que ma version plastique.

« Merci, Sash, t’es un ange. Mais je ne veux pas de ton argent. C’est pas ça, l’idée. L’idée, c’est de me fracasser la gueule contre ses salopperies de murs que tout le monde s’érige autour d’eux, jusqu’à ce qu’ils craquent. Pour qu’ils puissent au moins apercevoir la vraie vie… »

Complètement fou ? Aux yeux du fou, ce sont tous les autres qui le sont. Ça devient rapidement difficile de savoir qui est qui, vous ne trouvez pas ?

« Par contre, si t’insistes, ça me fera plaisir de t’offrir une de mes statuettes. »

Qu’elle lui rappelle éternellement ce à quoi elle avait tourné le dos en refusant ma main. Ou qu’elle l’offre à sa mère pour Noël.

C’était un sacré idée ça!

Succès commercial à part, je redevenais tranquillement moi-même, grâce à sa jovialité. Et sa proposition! Je ne pouvais pas demeurer apathique alors qu’elle m’offrait les clés de son tatouage!

Je lui repris le pantalon qu’elle me tendait et l’enfilai sans réelle grâce. À mon plus grand étonnement, pour être honnête. Tous les scénarios que je m’étais préparé de ma petite escapade au zoo impliquaient au mieux une expulsion enroulé dans une couverture, au pire une balade avec mon scrotum bien confortablement appuyé sur le cuir de la banquette arrière d’une voiture de police (ce qui ne serait, au final, vraiment pas si désagréable que cela).

« Je vais te faire une contre proposition, parce que je suis bon joueur et que ça serait trop facile sinon. Dans les 15 prochaines minutes, nous tenterons tous les deux de vendre ces statuettes. Si je parviens à en vendre plus que toi, tu me montres ton tatouage. Dans le cas contraire, je te montre ce que tu veux. Littéralement ce que tu veux – tu n’auras qu’à me dire « je veux voir ça », et je montrerai « ça », peu importe ce que « ça » est. Il y en a 24, alors le chiffre magique de la victoire absolue est le 13. Vingt dollars par figurine. Deal ? »

En même temps, je n’avais plus beaucoup de parties de ma personne à cacher, alors je devais élargir la proposition pour la rendre intéressante.

« Et... t’étais sérieuse quand tu disais que verrais d’un bon oeil avoir plus de Tom dans ton quotidien ? Même après ce qui vient de se passer ?»

Je suis un homme sensible – notre dynamique, entre moi et Sasha, en avait toujours été une d’évitement – je m’imposais, elle se reculait. Qu’elle m’invite marquait un changement dans notre paradigme relationnel que je ne pouvais m’empêcher de remarquer.

Et le changement, c’est sacré pour moi.







(désolé du délais... )
Revenir en haut Aller en bas

Sasha Redwist
lama en évolution


› MESSAGES : 207
› EMMENAGEMENT LE : 16/04/2013
› AGE : 28
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : Orange Avenue
› DOUBLE COMPTE : Jo / Meyers / Matthew / Shawn / Drix / Jamie / Nora :P
› CELEBRITE : Brittany Robertson
› COPYRIGHT : stolen paradise


MessageSujet: Re: Si tu étais un animal ? | TOMICHOU   Mar 3 Jan - 14:31

Sasha regardait Tom alors qu'elle avait légèrement penché la tête et qu'un sourire trônait sur ses lèvres. Quelque part, elle le trouvait attachant ce qui était plutôt bizarre pour Sasha. Enfin en général, elle était pour le calme, le passe partout voir l'effacement complet ce qui était parfaitement impossible quand on se trouvait en compagnie de Tom. La preuve en était qu'il venait tout bonnement d'enlever la totalité de ses vêtements devant des visiteurs du zoo visiblement choqués par la performance. La jeune femme était presque désolée de le voir se rasseoir car il semblait abattu par le comportement de ses "spectateurs" et Sasha se disait qu'elle devait elle aussi faire partie du lot. Elle se mordillait la lèvre avant de reprendre la parole. Au fond d'elle même, elle s'en voulait presque de ne pas arriver à le soutenir plus que ça. Du coup, elle avait fait une moue amusée avant de lui dire qu'elle avait une chose importante à lui révéler. La jeune femme avait froncé quelque peu les sourcils avant d'hocher la tête. Elle comprenait très bien ce qu'il voulait lui dire mais en réalité elle ne voyait pas bien ce qu'elle pourrait faire pour lui redonner le moral. _ Mais oui j'insiste. La jeune femme avait fait un sourire amusé à Tom avant de lui tendre ses affaires pour qu'il puisse se rhabiller. Sasha avait l'impression de jouer les rabat-joie et peut être qu'au final elle aurait dû le laisser faire mais en même temps elle n'avait pas envie de le voir se faire virer du zoo ou encore pire. Sasha avait fini par prendre place sur le banc alors que Tom était entrain d'enfiler ses vêtements. Elle avait fait une moue en l'entendant reprendre la parole alors que visiblement il lui lançait un défi. Sasha avait fait une moue en prenant une de ces statuettes dans la main pour la regarder. C'était franchement pas gagné et puis elle savait qu'elle n'avait pas la même aisance que Tom pour aborder de parfaits inconnus. Elle avait relevé son regard sur Tom alors qu'elle semblait réfléchir à sa proposition. Surement qu'elle aurait dû refuser et pourtant elle s'était entendue lui dire qu'elle acceptait de relever ce défi. _ Deal. Sasha s'était relevée avant de faire un léger sourire à Tom tout en tenant fermement la toute première statuette qu'elle était censée vendre. Cependant, elle s'était retournée vers Tom avant de reposer son regard dans le sien. _ Oui j'étais sérieuse et oui même après ce qui vient de se passer. Sasha avait fait un sourire à Tom avant de lever quelque peu les épaules tout en prenant sur elle pour se donner du courage. Sasha pensait à une tactique commerciale, il lui en fallait bien une si elle voulait réussir à vendre très exactement 13 de ces statuettes en 15 minutes.

Sasha était de retour 15 minutes plus tard, elle avait pris place sur le banc en attendant que Tom soit lui aussi de retour. Pour être honnête, elle s'était pas trop mal débrouillée enfin elle n'était pas arrivée à vendre 13 statuettes mais bon ce n'était pas si grave au final. La jeune femme avait relevé son regard sur son acolyte avant de finalement lui sourire. _ Tu sais que tes statuettes ont remporté un franc succès auprès de la gente féminine. Sasha avait fait un sourire amusé à Tom avant de finalement se décaler pour lui faire une place sur le banc. _ Je suis sûr que tu n'as pas eu de mal à vendre les tiennes, un sourire de ta part et tu pourrais vendre n'importe quoi à n'importe quelle femme. Sasha avait laissé un léger rire franchir ses lèvres, elle n'était pas aveugle et elle avait bien remarqué que Tom était plutôt joli garçon. Sasha avait détourné le regard avant de tendre des billets à Tom. _ J'ai vendu 9 statuettes. Sasha était plutôt fière à vrai dire, car au départ elle ne pensait même pas en vendre une.

_________________


“I dreamt we walked together along the shore. We made satisfying small talk and laughed. This morning I found sand in my shoe and a seashell in my pocket. Was I only dreaming?” © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

Tom Fuller
lama en évolution


› MESSAGES : 331
› EMMENAGEMENT LE : 20/08/2014
› AGE : 34
› STATUT CIVIL : Peu impliqué présentement
› QUARTIER : SDF, principalement autour de Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Éveilleur de conscience
› DOUBLE COMPTE : Keith Williams & Rob Deacon
› CELEBRITE : Charlie Hunnam
› COPYRIGHT : Lux Aeterna
Fuck Yeah!

MessageSujet: Re: Si tu étais un animal ? | TOMICHOU   Jeu 2 Fév - 20:30

Et tout d’un coup, me voici revitalisé d’une vigueur nouvelle, alors que je m’apprête à me lancer à la conquête de la pudeur d’une génération aux yeux grand fermés, aux côté d’une jolie blonde qui préfère le calme, le passe-partout, voir l’effacement complet. Une alliée sacrément inattendue, qui rendait l’aventure mille fois plus intéressante. J’veux dire, c’est cool gravir l’Everest avec un sherpa tout sale. Mais c’est salement plus cool avec une jolie blonde.

Surtout avec une jolie blonde qui fait fi de nos différences.

Je lui tends la main, pour sceller l’entente de la plus sacré des manières.

« Bonne chance, Sash – tu vas en avoir besoin!  »

Sans plus attendre, je me lance dans la direction opposée, prêt à éveiller les consciences à grand coup de phallus en plastique.

Because there ain’t any other way, mothafuckas.

*****

Dix-sept minutes plus tard, c’est le cœur et le sac léger que je viens retrouver Sasha sur notre banc. Ouais, notre banc. Pas le vôtre, losers. Elle m’accueille avec un sourire satisfait d’excellente augure pour la fondation Fuller.

« Quoi ? Un franc succès ? T’es sérieuse ? Putain, j’pense que je vais devoir changer de tactique, fermer ma grande gueule and let this body do the talkin’. C’est con, j’ai toujours cru que c’était ma personnalité qui émerveillait le plus. Sacré reality check. Ça explique plusieurs choses, maintenant que j’y pense... »

D’un petit coup d’épaule, je balance mon sac au sol avant de m’installer auprès de Sasha.

« Tes vaines flatteries me coulent sur le dos comme du sperme sur le dos d’une prostit…. Hey, attend, est-ce que t’es en train de flirter, vile coquine ? »

J’appuyai mon denier commentaire en lui poussant l’épaule du poing. J’veux plus rien avoir à faire avec le premier.

« Un peu de sérieux, quand même- il est ici question de sauver l’humanité de l’apocalypse, après tout. Et de me sauver d’une situation gênante, la prochaine fois qu’un flic m’arrêtera pour me demander ce que j’ai dans mon sac… Alors, t’as réussi à en vendre une ?»

C’est avec stupéfaction que je l’entendis prononcer ma défaite- neuf. Neuf putain de statuettes maison un peu cheap d’une représentation bien moyenne de moi tout nu, vendue vingt dollars dans un fucking zoo! Soit que la récession, c’est un mythe, soit que Sasha devrait sérieusement considérer un changement de carrière – apparemment, les martiens cherchent à s’acheter du sable.

« C’est pas possible, tu te fous de ma gueule – neuf ?»

L’argent ne mentait pas.

J’éclatai de rire.

« Wow – j’arrive pas à le croire. Comment t’as fait ?»

Puis, plus sceptiquement.

« Tu leur a promis quoi ? C’est quoi l’arnaque ? »

Je recompte l’argent à nouveau, trouvant totalement obscène de l’empocher.

« Je n’ai réussi qu’à en vendre deux à un couple d’adolescent, et uniquement parce que j’ai ajouté un préservatif au deal. Après, on s’est mis à discuter du poly-amour et de pourquoi ce n’était plus cool de faire des voyages initiatiques au Pérou, et POUF, les quinze minutes s’étaient envolées. »

Quand même moins rapidement que le temps que va prendre ce condom à se faire remplir…

Je levai solennellement le doigt pour couper sa première réponse.

« Ouais, je sais, je sais, j’ai compris la leçon – parler moins, sourire plus…putain, neuf statuettes… La Fondation Fuller te remercie du plus profond du cœur, en tout cas. Et je te promet que le jour où nous commencerons à faire des téléthons, on affichera toujours ton visage dans un coin, en tant que Grande Donatrice.»

It was now time to put my money where my mouth was, though.

« Awright – il semblerait donc que je doive encore attendre un peu avant de voir l’encre qui décore ton corps. Ne te réjouis pas trop vite -  je n’ai pas encore dis mon dernier mot. Mais d’ici là… Victorieuse mademoiselle Sasha, me voici à ton entière disposition pour te montrer ce que tu veux.»

Souriant de toutes mes dents, j’étais prêt à tout.
Revenir en haut Aller en bas

Sasha Redwist
lama en évolution


› MESSAGES : 207
› EMMENAGEMENT LE : 16/04/2013
› AGE : 28
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : Orange Avenue
› DOUBLE COMPTE : Jo / Meyers / Matthew / Shawn / Drix / Jamie / Nora :P
› CELEBRITE : Brittany Robertson
› COPYRIGHT : stolen paradise


MessageSujet: Re: Si tu étais un animal ? | TOMICHOU   Sam 4 Fév - 13:52

Sasha avait posé son regard sur Tom qui s'approchait à nouveau du banc où elle était installée. À vrai dire, elle ne s'était pas imaginée passer une journée comme celle-ci mais en compagnie de Tom, Sasha avait l'impression que tout pouvait arriver. Elle avait fait une moue avant de laisser un léger rire franchir ses lèvres. _ Moi flirter avec toi ? Peut-être bien. Sasha avait un sourire malicieux sur les lèvres, en réalité, elle était juste détendue en sa présence et se trouvait beaucoup moins sur la réserve. Elle avait hoché la tête en entendant Tom parler de reprendre son sérieux. D'un air parfaitement concentré, Sasha avait cependant imaginé la tête du pseudo policier arrêtant Tom et découvrant les statuettes. Franchement, à sa place Sasha se ferait toute petite mais bon en même temps ça ne l'étonnait même pas un peu. Elle avait ensuite annoncé le nombre de statuette vendue. En même temps, elle même n'en revenait pas mais à croire qu'elle avait su y faire. Enfin, en même temps Sasha avait quelque peu rusé mais en même temps Tom n'avait pas énoncé exactement les règles du défi. Sasha avait donné l'argent à Tom avant de pincer ses lèvres. _ Je ne dévoile pas mes secrets aussi facilement monsieur, mais ce qui compte c'est que la fondation soit un peu plus riche de la vente de quelques statuettes. Sasha avait écouté Tom lui raconter comment il avait passé ces dernières 15 minutes avant d'ouvrir la bouche pour répliquer, seulement il ne lui en laissait pas l'occasion. Un sourire sur les lèvres, j'avais secoué la tête avec un petit air amusé sur le visage. _ Sourire plus, me semble être une très bonne idée. La jeune femme avait posé ses mains sur son jeans avant de reposer son regard sur Tom. _ C'est trop d'honneur. La jeune femme avait détourné le regard sur les passants alors que son compagnon de "fortune" reprenait la parole. Elle avait fait une moue en se mordillant la lèvre inférieure. En réalité, elle n'avait pas réfléchit à ce qu'elle pourrait lui demander. Sasha était en pleine réflexion avant qu'une idée lui traverse l'esprit. Elle avait fait une nouvelle moue avant de se tourner légèrement vers Tom. _ Montre-moi ton Chattanooga... Je ne te parle pas de la ville du Tennessee mais l'endroit où tu voulais m'emmener lors de notre première rencontre. À moins que tu pensais réellement à cette ville ?  Sasha avait relevé une de ses jambes pour pouvoir poser son menton sur son genou. _ Tu sais que parfois je repense à cette journée, je n'avais jamais rencontré un homme comme toi avant ça. La jeune femme avait laissé un léger rire franchir ses lèvres avant de soupirer légèrement. _ Et cette demande en mariage, Sois honnête, t'aurais vraiment été jusqu'au bout ? Peut-être que Tom ne répondrait pas à sa question, enfin pour Sasha ce n'était pas vraiment important mais c'était une question restait en suspens. La jeune femme avait détourné son regard pour le poser sur les visiteurs. De son côté, Sasha savait que de toute façon quoi qu'il se soit passé elle n'aurait jamais pu aller jusqu'au bout. Donc ça n'aurait rien changé mais elle voulait connaître le point de vue de Tom. Sasha s'était relevé avant de se tourner vers Tom. _ Marrions-nous sans attendre, et envolons-nous vers Venise, Paris ou Chattanooga, où je te ferai l’amour jusqu’à ce que tu en perdes la voix! Je crois que c'est à peu de chose prêt ce que tu m'as dit ce jour-là. Sasha avait fait un sourire malicieux à Tom avant de reprendre le sens de la visite.

_________________


“I dreamt we walked together along the shore. We made satisfying small talk and laughed. This morning I found sand in my shoe and a seashell in my pocket. Was I only dreaming?” © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

Tom Fuller
lama en évolution


› MESSAGES : 331
› EMMENAGEMENT LE : 20/08/2014
› AGE : 34
› STATUT CIVIL : Peu impliqué présentement
› QUARTIER : SDF, principalement autour de Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Éveilleur de conscience
› DOUBLE COMPTE : Keith Williams & Rob Deacon
› CELEBRITE : Charlie Hunnam
› COPYRIGHT : Lux Aeterna
Fuck Yeah!

MessageSujet: Re: Si tu étais un animal ? | TOMICHOU   Ven 17 Fév - 16:04

« Quoi ?! C’est tout ce que tu as retenu de toutes les magnifiques choses que je t’ai dites ce jour-là ?  Le satin de ta peau, l’éloge de ta radiance, non ? Tout ce que tu as retenu, c’est que tu allais jouir jusqu’à l’aphonie ? On lève finalement le voile sur ce qui t’intéresse vraiment, dis donc. Avoue-le, que tu les as gardé pour toi, les neuf statuettes, grande coquine.»

Je me levai à sa suite, faussement offusqué, bien entendu, alors que sous sa direction nous reprenions le cours de notre petite visite animale. En route vers la petite section des animaux aquatiques et des lions de mer.

Je ne pus m’empêcher de sourire alors qu’elle revenait sur notre première rencontre. J’avais promis de ne pas lui en parler, mais si elle ne parvenait pas à s’en détourner l’esprit, tiraillée par l’incertitude de ce qui aurait pu ou pas se produire, qui étais-je pour lui dire non ? Facile d’accepter que cette journée puisse l’obséder, après tout.

« Tu sais, Sash, loin de moi l’idée de réduire la splendide image que tu as de moi, mais j’suis pas si bizarre que ça. La plus grosse différence, c’est que le matin, je n’enfile pas un de la vingtaine de costume one size fits all du citoyen moderne que la société nous a concocté. Je me couche et me réveille en Tom Fuller. Même à l'Halloween. »

Les mammifères marins s’adonnaient à différentes acrobaties pour mériter leur ration quotidienne de morue. Je n’aurais su imaginer meilleure scène pour illustrer mon propos.

« Tu veux savoir si je serais allé jusqu’au bout ? Dis-moi, jusqu’à quel bout ? Jusqu’à l’autel ? Jusqu’au bout de la nuit de noce ? De la lune de miel ? De la période où tu veux m’arracher la tête ? De celle où tu décides de coucher avec un type franchement anonyme, juste pour voir ? Ou bien de jusqu’à ce que la mort nous sépare ? »

Je ne lui laisse pas vraiment le temps de préciser. Et je lui souris.

« Je sais que je cache plutôt bien mon jeu, sweety, mais au cas où tu ne l’aurais pas remarqué, j’suis un homme plutôt intense… »

J’adorais les situations où plusieurs réalités distinctes et mutuellement exclusives existaient simultanément. J’veux dire, pourquoi se limiter à une ennuyante existence mono-linéaire ? C’était donc la réponse la plus réductionniste que je pouvais lui fournir.  

Les lions de mer commencèrent à gueuler avec toute la splendeur que leur permettait leurs cordes vocales, pour le plus grand plaisir des autres gamins rassemblés devant l’enclos.

« Pour en revenir au sujet de notre pari, ouais, je pensais vraiment à the one and only and beautiful Chattanooga. Mais je vois ce que tu veux dire. Et puisque c’est toi qui le demande, je vais te répondre.»

Appuyé contre la rambarde de l’enclos, je me tournai vers cette chère Automne.

« Je t’aurais emmené dans une gare, et je t’aurais écouter me lire ton livre durant des heures; dans le McDonald’s d’un Wal-Mart, je t’aurais massé les pieds en te parlant de mes rêves érotiques te mettant en scène; dans un camp de réfugiés, nous aurions distribué des barres mars volées dans le dit Wal-Mart, des sourires « made in us » et de l’espoir, du vrai, aux gamins qui en ont trop vus; dans un zoo, nous aurions regardé des lions de mers faire les clowns. Mon Chattanooga, ça aurait été n’importe où où toi et moi, on se serait planté en plein milieu de la Vie avec un grand V, en se tenant la main et en s’imaginant nus. »

Le spectacle animal tirait justement à sa conclusion.

« But hey – au moins, j’ai eu les lions de mer. »

Je lui décoche un clin d’œil complice, avant de me joindre aux applaudissement et de beugler des « bravos », comme si c’était la plus belle chose que j’avais jamais vu de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Si tu étais un animal ? | TOMICHOU   

Revenir en haut Aller en bas
 

Si tu étais un animal ? | TOMICHOU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Si tu étais...
» A quoi ressemblerais-je si j'étais un manga??
» Si j'étais un oiseau, je serais un pluvian
» Si j'étais...Je serais !!
» ah si j'étais riche ...!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNTINGTON BEACH ™ ::  :: •• RUES PRINCIPALES :: •• AUTRES :: OC ZOO-