AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Après l'effort le réconfort... | Arizona

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Marek Korczak
petit lama égaré


› MESSAGES : 31
› EMMENAGEMENT LE : 10/09/2016
› STATUT CIVIL : Veuf
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Boxeur Pro & nouveau proprio du " The Pim's "
› DOUBLE COMPTE : Joan, Big M, Shawn, Drix, Sasha, Matthew, Jamie, Nora, Troy, Lou, Mackenzie & Raphael.
› CELEBRITE : Tom Hardy
› COPYRIGHT : Lux Aeterna / Tumblr


MessageSujet: Après l'effort le réconfort... | Arizona   Lun 12 Sep - 0:24


Arizona & Marek


Après l'effort le réconfort...




Les premières notes de Radioactive de Kings of Leon venait de se jouer dans mes écouteurs, c'était ce qu'il me fallait pour commencer mon footing matinal. Je ne pouvais pas me passer de la musique, ça me permettait de garder le rythme en quelque sorte. Il était encore tôt et les rues d'Huntington étaient encore désertes mais je savais très bien que ça ne durerait pas.

J'avais appuyé sur mon réveil pour empêcher qu'il ne réveille mon fils, de toute façon ça faisait déjà un petit moment que j'avais le regard perdu sur le plafond de cette chambre. J'avais enfilé un jogging à la vas-vite puis attrapé mon sweat à capuche et ma casquette. En moins de deux, je me retrouvais au rez-de chaussée, j'avais froncé les sourcils en voyant qu'Andreij était endormi sur le sofa. Un léger sourire, j'avais secoué la tête avant d'attraper la couverture qui se trouvait sur le dossier pour le couvrir. Du regard, j'avais cherché la télécommande avant de finalement mettre la main dessus pour éteindre la télé. Un dernier regard à mon fils et je refermais les portes coulissantes du salon pour le laisser dormir et surtout éviter au maximum le bruit. J'avais enfilé mes baskets après avoir laissé un post-it sur le frigo au cas où Andy serait réveillé avant que je rentre. Une fois la porte de la maison fermée, j'avais levé mon regard sur le ciel qui commençait tout juste à se débarrasser du voile de la nuit. C'était surement le moment de la journée que je préférais, ce calme et cette sensation d'être seul au monde.

Mes baskets frappaient l'asphalte alors que je soufflais dans un rythme régulier afin de ne pas trop me fatiguer. J'avais l'habitude de parcourir de long en large les rues d'Huntington beach tous les matins. Un parcours plutôt bien rôdé pourtant ce matin, j'avais dans l'idée d'aller m'arrêter chez Jo le routier à la sortie de la ville. Il fallait que je mange, et j'étais un bon mangeur mais en même temps quand on boxait on devait se restreindre à un régime stricte. J'avais fait un signe de la main à la veuve Dawson, qui comme tous les matins ramassaient son journal. C'était assez bizarre de se dire que les gens faisaient des habitudes d'un petit rien. J'avais enfoncé un peu plus ma casquette sur ma tête avant de rabattre la capuche de mon sweat par dessus. La tête déjà dans mon combat qui se déroulerait dans deux jours, il était hors de question que je me couche car sinon je ne pourrais pas assister au championnat WBA. J'avais accéléré la foulée alors que j'atteignais le restaurant. Cela faisait bien longtemps que je n'y avais pas mis les pieds mais c'était pas pour autant que Jo allait m'en tenir rigueur. Faut dire que c'était un amateur de boxe ce qui forcément me donnait un avantage sur d'autres gars. J'y allais exclusivement pour leurs pancakes car c'était surement les meilleurs de la ville par contre le café était vraiment dégueulasse. J'avais piqué un sprint pour arriver devant l'établissement avant de me stopper et de souffler. J'avais entreprit de faire quelques étirements avant d'aller m'asseoir à l'intérieur. J'avais retiré les écouteurs de sur mes oreilles avant d'entrer dans l'établissement et de choisir la table la plus éloignée de la salle. J'aimais ma tranquillité, et surtout qu'on me foute la paix quand je mangeais.

Un rapide coup d’œil à la déco et un sourire s'était inscrit sur mes lèvres. Rien n'avait changé visiblement, quoi que... J'avais froncé légèrement les sourcils en distinguant de jolie forme derrière le tas informe d'un type assis au comptoir. J'avais lâché l'affaire avant de reposer mon regard sur la carte. Là non plus y avait pas d'innovation, Jo était fidèle à lui même et à ses traditions. J'avais fait une moue en voyant de jolies jambes s'approcher de ma table. La tête toujours baissée sur le menu, j'avais pris le temps de la réflexion. _ Bonjour, je vais prendre un grand café, deux oranges pressées et pas ce jus dégueulasse qu'il sert au touriste,  des pancakes avec le sirop d'érable à part. Il avait fait une pause pour être sûr de laisser le temps à la serveuse de noter. _ Des œufs brouillés, deux tranches de bacon et un bol de céréales avec le lait à part. J'avais posé le menu avant de retiré la capuche de ma tête mais laissant pour le moment ma casquette sur ma tête. _ Merci. J'avais laissé un soupir franchir mes lèvres malgré moi avant de finalement posé mon regard sur la serveuse qui me tournait le dos à présent. J'avais fait une moue appréciative en voyant la silhouette de cette fille, c'était surement elle qui se trouvait derrière le comptoir un instant plus tôt. J'avais détourné le regard sur la fenêtre sur la fenêtre qui donnait sur le parking.
luckyred.

_________________
“ To become a champion, fight one more round. ”
“Rhythm is everything in boxing. Every move you make starts with your heart, and that’s in rhythm or you’re in trouble.” – Sugar Ray Robinson,
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Arizona R. Donroe
petit lama égaré


› MESSAGES : 33
› EMMENAGEMENT LE : 19/12/2015
› AGE : 37
› STATUT CIVIL : Divorcée, mère d'un petit garçon de six ans que je ne vois plus depuis deux longues années.
› QUARTIER : Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Je me lance dans l'écriture de mon premier livre et je suis serveuse dans un routier à la sortie de la ville "Chez Jo"
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Harper M. Carrington - Samuel N. Hamilton - Charlie Keynes - Elisabeth Howard & Erin R. Donroe
› CELEBRITE : Reese Witherspoon
› COPYRIGHT : © Rusty Mail.

MessageSujet: Re: Après l'effort le réconfort... | Arizona   Lun 12 Sep - 20:43

Le vent frais caressait son visage encore endormi, elle tira sur les manches de son gilet, une par une pour protéger ses mains de cette brise qui lui gelait le corps. Arizona était assez frileuse, dommage pour une fille du nord en effet. Comme chaque matin, elle montait sur son vélo et partait en direction du restaurant dans lequel elle bossait quotidiennement. Jo, le patron, était un ours aux premiers abords mais comme tous les ours il était finalement un homme au grand cœur qui adorait ses serveuses ou plutôt ses filles comme il aimait les appeler. Arizona était l’une d’elle, depuis quelques mois elle appartenait à cette petite équipe qui ne donnait pas forcément envie au début, mais aujourd’hui c’était sa famille, ils étaient un réel soutien au quotidien. Arizona n’était pas la seule à avoir une vie difficile, un passé lourd, Jo embauchait très souvent des femmes dans le besoin parce qu’il avait un grand cœur et aussi parce qu’il savait qu’elle bosserait dur. Arizona rêvait d’autre chose, mais elle n’avait rien de mieux, elle devait payer son loyer, ses courses et quelques bouquins son seul plaisir. Comme bien souvent elle arriva la première, Jo était assis sur l’une des banquettes, il était dans ses comptes, lui adressa un bonjour sans relever la tête ce qui fit sourire la jeune femme. Elle passa par les vestiaires, enfin une pièce avec quelques casiers pas forcement en bon état, un petit banc de fortune et un miroir avec un évier prêt à tomber. Elle enfila une chemise blanche avec des carreaux rouges, nouant le bas, remettant en place la petite plaque indiquant son prénom. Arizona mit également la petite jupette si célèbre dans cet établissement, attacha ses cheveux puis termina par ses chaussures avant de sortir des vestiaires. Jo avait quitté sa banquette, il était en train de faire couler du café, Arizona se demandait pourquoi les gens continuaient à en prendre car il n’était franchement pas bon.

Arizona notait la commande d’un habitué qui ne voulait avoir à faire qu’à elle, il ne se privait pas pour plonger sa vue sur le décolleté de la jeune femme et se permettre quelques remarques. Elle s’approcha par la suite de la cuisine, donnant son bon de commande tout en disant à son patron « Je te préviens Jo si il me touche encore une seule fois je vais lui faire passer l’envie de recommencer. » Il ne répondit rien, comme toujours, les clients étaient roi et Arizona ne ferait rien, elle n’était pas ainsi. Elle était née pour subir. La jeune femme arriva vers un client qui venait de prendre place, le nez plongé dans sa carte. « Bonjour, vous avez fait votre choix ? » elle observa une voiture qui venait de se garer avant de prendre note. Elle sourit face à la remarque, il devait être un habitué pourtant sa voix ne lui disait rien, elle l’observa mais avec cette capuche et la casquette il ne souhaitait pas être vu ! « C’est noté monsieur. » Arizona fit demi-tour, avançant à nouveau vers la cuisine, elle fronça légèrement les sourcils se demandant si la voix de cet homme ne lui rappelait pas quelqu’un. Elle déposa son bon à Jo avant de passer derrière le comptoir pour préparer les boissons. Elle servit le café, puis pressa des oranges tout en écoutant la conversation de deux hommes au comptoir. Arizona posa les boissons sur un plateau, avant d’y poser le sirop d’érable, elle avança vers la cuisine posant le reste sur le plateau avant de revenir vers le client. « Excusez-moi » elle déposa devant l’homme ce qu’il avait commandé, une fois fait elle posa son regard sur ce dernier « Bonne a… » Elle ne termina pas sa phrase, observant l’homme sous ses yeux elle le reconnut immédiatement, pourtant il avait changé à nouveau mais elle ne pouvait pas oublier son regard, ses traits de visage. « Marek… » souffla t-elle.

Revenir en haut Aller en bas

Marek Korczak
petit lama égaré


› MESSAGES : 31
› EMMENAGEMENT LE : 10/09/2016
› STATUT CIVIL : Veuf
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Boxeur Pro & nouveau proprio du " The Pim's "
› DOUBLE COMPTE : Joan, Big M, Shawn, Drix, Sasha, Matthew, Jamie, Nora, Troy, Lou, Mackenzie & Raphael.
› CELEBRITE : Tom Hardy
› COPYRIGHT : Lux Aeterna / Tumblr


MessageSujet: Re: Après l'effort le réconfort... | Arizona   Mar 13 Sep - 0:52

J'avais détourné mon regard sur les personnes se trouvant déjà dans le restaurant. Visiblement, je n'étais pas le seul à avoir eu envie de prendre mon petit dej' dans le coin. Pourtant le restaurant se trouvait à la sortie de la ville, il n'y avait absolument rien autour mais bon une chose était sûr ils n'étaient certainement pas venu pour le café qui ressemblait plus à du jus de chaussette qu'autre chose. J'avais passé ma main sur mon visage avant de détourner le regard sur la fenêtre de nouveau. J'attendais patiemment qu'on m'apporte ma commande, en même temps j'étais pas pressé et puis je comprenais que je n'étais pas le seul client dans l'établissement. Je m'étais adossé à la banquette alors que la douce voix de cette serveuse s'adressait de nouveau à moi pour que je lui fasse de la place. Un coup d’œil rapide à ce qu'elle posait sur la table avant de froncer quelque peu les sourcils en lâchant un merci. Cependant, alors que je pensais pouvoir commencer à manger, quelque chose n'allait pas avec cette fille. J'avais relevé mon regard et alors j'avais compris ce qui se passait. Ce n'était pas une vulgaire serveuse, non loin de là. _ Arizona... Mon regard s'était posé sur la plaque qui était accroché sur sa chemise. Y avait pas d'erreur possible. Ok, j'étais sous le choc de la revoir après autant d'année mais surtout de la voir bosser dans un endroit comme celui-là. _ Tu n'as pas changé. J'avais froncé quelque peu les sourcils, mais en même temps c'était en quelque sorte ma marque de fabrique. Mon fils n'arrêtait pas de me dire que je foutais la trouille avec ma tête de tueur mais pour le coup j'en avais rien à foutre. _ Tu bosses ici ? Je me maudissais intérieurement alors que je m'adossais de nouveau à la banquette. _ Bien sûr que tu bosses ici, tu ne portes pas cette jupe juste pour faire plaisir à ce vieux pervers de Jo. J'avais tenté un sourire avant d'entendre un type au comptoir appeler Arizona pour qu'elle lui resserve du café. J'avais posé mon regard sur le type alors que je prenais sur moi pour ne pas lui faire ravaler son regard d'obsédé qu'il posait sur Arizona. J'avais horreur de ces types et en général je prenais un malin plaisir à leur refaire le portrait.

Mon regard s'était reposé sur la blondinette qui s'excusait et qui repartait en direction du comptoir. Ma mâchoire s'était automatiquement contracté alors que j'attrapais ma tasse de café et en avalais une gorgée. Une grimace sur le visage, j'avais été à deux doigts de recracher ce truc que le patron appelait du café. Mon regard était attiré par la silhouette d'Arizona qui semblait vouloir faire en sorte de ne pas trop s'approcher du client de comptoir. J'avais reposé la tasse sur la table avant de retirer mon sweat pour me retrouver en tee shirt sans manche. Mon sang commençait à bouillir et c'était jamais très bon cependant j'étais pas persuadé que Jo apprécierait que je fasse des vagues dans son restaurant. Depuis quand ça m'arrêtait, j'avais pris appui sur la table pour me lever avant de me diriger vers le comptoir tout en prenant ma tasse de café au passage. _ Salut Jo. Mon regard s'était posé sur le patron avant de se poser sur le type qui se trouvait à mes côtés à présent. J'avais posé ma tasse sur le comptoir alors que je restais parfaitement stoïque. _ Ton café est toujours aussi dégueulasse. Je m'étais tourné vers le type alors qu'il semblait ne pas apprécier que je le dévisage. _ Si y a un truc que j'aime par dessus tout c'est prendre mon petit dej' tranquille donc on a un problème. Mon regard s'était posé sur Jo puis sur Arizona avant de revenir sur le type qui semblait pas du tout réceptif mais plutôt agacé par mon comportement pourtant moi je gardais parfaitement mon calme. J'avais attrapé le bras de ce gars avant de lui plié dans le dos tout en forçant que très légèrement sur son poignet, j'avais pas besoin de lui casser quoi que ça lui ferait les pieds à toucher les filles sans leur demander la permission avant. Je l'avais fait avancer vers la porte de sortie avant de me pencher à son oreille. _ Si j'apprends que tu te sers de tes mains autrement que pour tenir ta tasse de café ou ta fourchette, je te les arrache et te les fait bouffer, compris ? Ma voix s'était faite plus rauque mais en même temps j'étais très sérieux. J'avais resserré mon emprise sur son bras avant de le balancer à l'extérieur. Je m'étais retourné sur Jo. _ T'auras qu'à mettre sa note sur la mienne. Je m'étais approché du comptoir avant de reposer mon regard sur Arizona. _ T'as bien mérité de prendre une pause, n'est-ce pas Jo ? J'avais frappé ma main sur le comptoir avant de finalement repartir m'asseoir à ma table. _ Oh, Jo, je veux un vrai café et pas ton huile de vidange bon marché.  Mon regard s'était reposé sur Arizona avant de lui faire un sourire, le premier de la journée.

_________________
“ To become a champion, fight one more round. ”
“Rhythm is everything in boxing. Every move you make starts with your heart, and that’s in rhythm or you’re in trouble.” – Sugar Ray Robinson,
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Arizona R. Donroe
petit lama égaré


› MESSAGES : 33
› EMMENAGEMENT LE : 19/12/2015
› AGE : 37
› STATUT CIVIL : Divorcée, mère d'un petit garçon de six ans que je ne vois plus depuis deux longues années.
› QUARTIER : Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Je me lance dans l'écriture de mon premier livre et je suis serveuse dans un routier à la sortie de la ville "Chez Jo"
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Harper M. Carrington - Samuel N. Hamilton - Charlie Keynes - Elisabeth Howard & Erin R. Donroe
› CELEBRITE : Reese Witherspoon
› COPYRIGHT : © Rusty Mail.

MessageSujet: Re: Après l'effort le réconfort... | Arizona   Jeu 15 Sep - 12:30

Elle avait du mal à croire qu’il était bien là, devant elle. Marek. C’était des souvenirs qui remontaient à la surface, des sentiments également. Elle se souvenait de cette timidité en elle lorsqu’elle était à ses côtés, de son battement de cœur lorsqu’elle l’avait revu il y a quelques années. Ce battement elle le ressentait à nouveau. Elle avait changé, la vie l’avait changé comme beaucoup de monde mais elle comprenait ce qu’il voulait dire parce qu’elle pensait la même chose de lui, il était toujours le même. Elle sentit l’émotion l’envahir, ses yeux brillaient, elle était à la fois émue de le voir mais aussi triste qu’il la découvre ainsi, dans ce lieu, elle qui aurait dû avoir une vie plus calme, plus belle. Elle n’avait pas encore reprit la parole, sous le choc des émotions certainement, un petit sourire apparu tout de même au coin de son visage face à la remarque de Marek « Je bosse ici depuis quelques mois… malgré cette jupe » elle haussa les épaules, la jupe était un appât, Jo aimait voir ses serveuses dans cette tenue et il savait que les pervers dans son genre aimaient cela aussi. Les premières semaines avaient été difficiles pour la jeune femme, elle s’était sentie quelque peu rabaissé et ça n’avait fait que lui rappeler des mauvais souvenirs. Cependant, elle n’avait pas le choix, elle n’avait pas d’argent, son ex-mari avait fait en sorte de ne rien lui laisser, pire que cela elle avait dû lui payer une amende avec les économies de ses défunts parents, voyant disparaître jusqu’aux derniers centimes. Arizona avait tenté un enlèvement, celui de son propre enfant, cela avait échoué lui valant une amende, un emprisonnement et une interdiction de poser les pieds à New-York. Un petit soupire échappa des lèvres de la jeune femme, elle s’excusa avant de partir en direction de son client pot de colle. Elle prit la tasse du client avant de faire le tour du comptoir pour lui remplir à nouveau de café, si seulement il pouvait s’étouffer avec. La jolie blonde revint près de lui, déposant la tasse alors qu’au même moment Marek venait au comptoir. Vu la façon dont il parlait au patron, il était évident que c’était un habitué, pourquoi ne l’avait-elle jamais vu avant ? Que faisait-il à Huntington Beach ? Le destin était parfois très joueur ! Arizona observa la scène devant elle, observant l’habitué puis Marek, n’aimant pas vraiment ce qui se passait sous ses yeux. Elle connaissait Barry, il n’était pas un homme facile, elle avait peur que ça finisse en bagarre générale mais ce qui sauvait tout le monde c’était le fait que Marek soit boxeur professionnel, il calmerait peut-être les choses… Finalement non, Marek cherchait le client et Arizona ne savait pas trop pourquoi, bien loin de s’imaginer qu’il la défendait ! Arizona s’écarta, posant sa main sur sa poitrine, elle n’était pas choquée mais plutôt apeuré, la violence lui était difficile à supporter. « Arrêtez…. Arrêtez-vous ! » Sa voix semblait si discrète qu’aucun des deux ne devaient l’écouter, elle observa Jo qui élevait le ton en demandant de se battre dehors et de ne rien casser chez lui… sacré Jo. Arizona resta silencieuse, observant son ami d’enfance revenir vers elle lui indiquant qu’elle avait mérité une pause, elle se tourna vers Jo ne sachant pas quoi répondre, elle n’en prenait jamais. Il fit signe de la tête, elle ne savait pas si il était réellement d’accord avec cette pause, Arizona se sentait gênée et le sourire d’une de ses collègue la poussa à poser son carnet et son stylo pour rejoindre Marek. Elle prit place face à lui, l’observant quelques secondes, sans rien dire. « Merci… mais évite de te battre… il n’en vaut pas le coup. » elle haussa les épaules, elle ne voulait pas le vexer car il avait fait celui suite au comportement du client mais c’était son quotidien et surtout elle ne voulait pas voir cela. « Je suis contente de te revoir. » Elle croisa ses jambes, lui adressant un sourire « Tu vis ici depuis longtemps ? »

_________________

   
Revenir en haut Aller en bas

Marek Korczak
petit lama égaré


› MESSAGES : 31
› EMMENAGEMENT LE : 10/09/2016
› STATUT CIVIL : Veuf
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Boxeur Pro & nouveau proprio du " The Pim's "
› DOUBLE COMPTE : Joan, Big M, Shawn, Drix, Sasha, Matthew, Jamie, Nora, Troy, Lou, Mackenzie & Raphael.
› CELEBRITE : Tom Hardy
› COPYRIGHT : Lux Aeterna / Tumblr


MessageSujet: Re: Après l'effort le réconfort... | Arizona   Jeu 29 Sep - 18:37

J'avais reprit place sur la banquette devant mon petit déjeuné alors que j'avais laissé un léger soupir franchir mes lèvres. Je détestais ce genre de type qui se pensait tout permis à partir du moment où ils avaient un peu d'argent. Bref, j'avais attrapé mon verre de jus d'orange pour le porter à mes lèvres alors qu'Arizona prenait place face à moi. J'avais reposé mon verre avant de froncer très légèrement les sourcils. _ Que j'évite de me battre ? Tu viens sérieusement de donner ce conseil à un boxeur professionnel ? Un sourire amusé sur les lèvres, j'avais posé mon regard sur Jo qui avait l'air de se demander ce que je pouvais bien vouloir à sa serveuse. _ Mais tu as raison il n'en vaut pas le coup. Mon regard s'était reposé sur la jeune femme. Elle me connaissait et savait de quoi j'étais capable alors elle devait se douter que j'avais fait ça en douceur, enfin le plus calmement possible en tout cas. Un sourire discret sur les lèvres, mon regard se posait sur les traits de son visage. Elle était encore plus belle que dans mes souvenirs. J'avais détourné une nouvelle fois mon regard sur ce qui se trouvait devant moi avant d'attraper la fourchette et de piocher dans les œufs brouillés et le bacon. J'aurais pu être mal à l'aie de manger devant Arizona cependant ce n'était pas mon genre. _ Définitivement, ça va faire 3 ans. Avant ça, on habitait Los Angeles, mais au final ce n'était pas ce qui nous convenait vraiment et puis on vivait Andreij et moi dans le passé. Il fallait qu'on tourne la page et c'est tout naturellement qu'on était venu s'installer à Huntington Beach. J'avais relevé mon regard sur une autre des serveuses qui s'approchait avec visiblement mon café dans les mains. Je l'avais regardé poser la tasse sur la table. _ Merci. Mon regard s'était reposé sur la jeune femme assis face à moi avant de froncer légèrement les sourcils. _ Tu veux quelque chose ? Un café ou autre ? Je savais qu'elle n'était peut être pas à l'aise avec le fait que j'impose à Jo qu'elle lui donne une pause mais en même temps y avait à tout cassé 3 clients dans le restaurant pour le moment alors l'autre serveuse pouvait très bien se débrouiller sans Arizona. La fourchette de nouveau en main, j'attaquais de nouveau mes œufs. Le regard toujours posé sur l'assiette, j'étais pas des plus bavards mais je ne l'avais jamais vraiment été. Cependant, d'après mon fils il fallait que je fasse un effort pour me sociabiliser. _ Et toi, ça fait longtemps que tu travailles  ici ? Je me demandais bien ce qui s'était passé depuis notre dernière rencontre. Enfin, je me doutais que si elle bossait ici c'était qu'elle était séparée de son mari. De toute façon, il ne la méritait pas déjà à l'époque, j'avais en horreur ce type mais surtout le fait qu'il est un pouvoir de contrôle sur cette femme magnifique. Surement que cet enfoiré avait trouvé un moyen pour ne rien devoir à Arizona, pourtant c'était pas un type dans le besoin et logiquement elle aurait dû toucher de l'argent s'ils avaient divorcé. D'un coup, je me demandais si je me trompais pas sur toute la ligne peut être quand fin de compte elle était toujours avec et que c'était lui qui avait tout perdu. J'avais reposé mon regard dans le sien alors que je l'observais essayant de trouver des réponses à mes questions. Je l'observais mais en même temps je crois que j'essayais juste de me convaincre qu'elle était heureuse dans sa vie, que je n'avais pas à regretter ce jour où lors d'un de mes matchs, je l'avais tout simplement laisser partir alors que j'avais senti que quelque chose n'allait pas. C'était il y avait des années et pourtant ce souvenir me hantait encore aujourd'hui.

_________________
“ To become a champion, fight one more round. ”
“Rhythm is everything in boxing. Every move you make starts with your heart, and that’s in rhythm or you’re in trouble.” – Sugar Ray Robinson,
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Arizona R. Donroe
petit lama égaré


› MESSAGES : 33
› EMMENAGEMENT LE : 19/12/2015
› AGE : 37
› STATUT CIVIL : Divorcée, mère d'un petit garçon de six ans que je ne vois plus depuis deux longues années.
› QUARTIER : Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Je me lance dans l'écriture de mon premier livre et je suis serveuse dans un routier à la sortie de la ville "Chez Jo"
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Harper M. Carrington - Samuel N. Hamilton - Charlie Keynes - Elisabeth Howard & Erin R. Donroe
› CELEBRITE : Reese Witherspoon
› COPYRIGHT : © Rusty Mail.

MessageSujet: Re: Après l'effort le réconfort... | Arizona   Mer 5 Oct - 15:37

Arizona haussa son sourcil gauche, oui elle avait réellement demandé à un boxeur professionnel d’éviter de se battre. La violence ce n’était pas du tout sa tasse de thé et elle espérait que Marek soit assez intelligent et professionnel pour ne pas tomber dans ce genre de bagarre, surtout pas pour elle, elle n’en valait pas le coup. Elle fut rassurée de l’entendre confirmer ses propos. Arizona savait au fond d’elle que s’il avait vraiment voulu lui rentrer dedans il ne resterait pas grand-chose de ce client. La jeune femme l’observait alors qu’il mangeait, elle le regardait sans rien dire, appréciant juste de le revoir, il ne pouvait pas savoir à quel point elle était heureuse de croiser son chemin. « Trois ans… je comprends mieux pourquoi tu connais Jo ! » En trois ans il avait eu le temps de venir dans ce restaurant, il devait connaître les gens d’ici, pas tous mais bon il devait savoir le nécessaire sur la ville au contraire d’Arizona qui ne connaissait pas grand monde ni grand-chose. Elle regrettait de ne pas l’avoir vu avant, il aurait été un tel soutien. Il devait être occupé, très occupé, il avait une grande carrière même si elle n’avait pas eu la chance de le suivre, son ex-mari l’avait coupé de la vie. « Oh non… Jo a des limites. » Elle grimaça légèrement, trop timide pour accepter qu’une de ses collègues vienne lui servir à boire. Un silence s’installa entre eux deux, Arizona se mordilla le bord de la lèvre mourant d’envie de lui dire qu’il lui avait manqué mais elle se l’interdisait, la pudeur. « Oui… plusieurs mois déjà, six il me semble. » Il devait se demander ce qu’elle faisait ici, comment la jeune fille brillante qu’elle avait été avait pu finir dans ce routier, comment la femme d’un richissime homme d’affaire pouvait atterrir ici ? « Je suis divorcée » dit-elle presque désolé, comme si elle avait raté sa vie. Oui elle l’avait raté, elle qui aurait pu finir ses études, rencontrer un mec bien, avoir une petite maison avec plusieurs enfants, un quotidien routinier mais qui lui aurait tellement plu. « Ca fait déjà deux ans, mais j’ai mis un peu de temps avant de me décider où poser ma valise. » Après le procès puis sa sortie de prison elle n’avait eu d’autres choix que celui de fuir, la Californie lui avait presque sauté aux yeux. « J’ai appris que tu avais eu un fils… ça lui fait quel âge maintenant ? » Elle savait également que madame Korczak n’était plus de ce monde, elle n’avait pas toute l’histoire mais l’avait appris en même temps qu’elle avait appris qu’il avait un fils. Ils avaient un point commun, celui d’avoir eu un fils. « J’ai un fils moi aussi… plus petit que le tien. » Elle sourit, effaçant rapidement ce sourire parce que le bonheur d’être mère s’effaçait très vite lorsqu’elle se rappelait que son fils lui avait été enlevé. Arizona posa son regard sur le comptoir alors qu’elle entendit rire au loin sa collègue, il ne restait plus que Marek et deux autres clients, Jo ne serait pas contre une pause plus longue. Reposant son regard sur le boxeur elle prit la parole timidement « Je suis contente de voir que tu vas bien… j’espère qu’à présent on ne se perdra plus de vue. »

_________________

   
Revenir en haut Aller en bas

Marek Korczak
petit lama égaré


› MESSAGES : 31
› EMMENAGEMENT LE : 10/09/2016
› STATUT CIVIL : Veuf
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Boxeur Pro & nouveau proprio du " The Pim's "
› DOUBLE COMPTE : Joan, Big M, Shawn, Drix, Sasha, Matthew, Jamie, Nora, Troy, Lou, Mackenzie & Raphael.
› CELEBRITE : Tom Hardy
› COPYRIGHT : Lux Aeterna / Tumblr


MessageSujet: Re: Après l'effort le réconfort... | Arizona   Dim 9 Oct - 17:13

Je ne savais pas très bien quoi lui dire, en général j'évitais de parler et j'écoutais. J'étais assez doué pour écouter même si j'étais conscient que ça pouvait déstabilisé plus d'une personne d'avoir un molosse en face d'eux qui gardait en permanence le silence. Enfin j'allais tout de même faire un effort pour Arizona, je lui devais bien ça. _ La première fois que j'ai mis les pieds chez Jo, c'était un jour comme aujourd'hui. Tôt le matin après mon footing, même si les serveuses étaient bien moins jolies. J'avais fait un léger sourire avant de boire mon jus d'orange entièrement. Mon regard s'était posé de nouveau sur son visage alors qu'elle évoquait le fait de ne pas vouloir abuser de la patience de Jo. J'avais posé mon regard sur le patron de l'établissement avant de le reposer sur ma fourchette et mes œufs brouillés. J'aurais pu être mal à l'aie de manger devant Arizona mais c'était pas le cas. Il fallait que je mange si je comptais tenir pendant toute la durée de l'entraînement. Quelque chose me disait que Bob ne me ferait pas de cadeau surtout pas avant un match important qui allait se dérouler ce week end. Bref, j'avais reposé mon regard sur la jeune femme alors qu'elle m'avouait être en ville depuis six mois déjà. Je me demandais comment j'avais fait pour ne pas la croiser avant aujourd'hui. Bon faut dire que je n'avais pas mis les pieds dans ce restaurant depuis un bon moment à présent mais j'avais pas mal bougé dernièrement alors quelque part ça me paraissait plutôt logique. Mon regard s'était relevé sur Arizona, elle était bel et bien divorcée. Je l'écoutais tout en mangeant mon petit déjeuner faut dire que ça ne semblait pas la déranger et puis je n'avais pas envie de la couper alors qu'elle reprenait la parole pour m'expliquer les épreuves qu'elle avait dû traverser avant de se retrouver à porter cette jupe qui était bien trop courte à mon avis. J'avais froncé les sourcils avant d'avaler ce que j'avais dans la bouche. _ Oui Andreij, il a 18 ans. L'âge bête si tu veux mon avis. Un sourire avait étiré mes lèvres alors que je m'appuyais sur le dossier de la banquette. Cependant, j'étais resté surpris en entendant Arizona me confier qu'elle avait elle aussi un fils. j'avais légèrement penché ma tête sur le côté tout en regardant Arizona, alors que son sourire avait disparu bien trop rapidement pour que tout ce soit passé au mieux pour elle. _ Il l'a gardé avec lui ? J'avais crispé légèrement les mâchoires alors que quelque part je me doutais que son enfoiré de mari avait dû tout faire pour avoir la garde exclusive de leur fils. Je ne concevais pas de vivre sans mon fils, c'était ce qui m'avait fait tenir à la mort de ma femme et encore aujourd'hui on se soutenait mutuellement. J'avais remarqué le regard d'Arizona se poser sur le comptoir, j'en avais fait de même pour voir une serveuse rire avec un des clients. J'avais de nouveau reposé mon regard sur Arizona avant de lui faire un nouveau sourire. _ Je ne compte pas quitter la ville. Enfin sauf pour mes combats mais ça ne durait jamais bien longtemps. _ Tu pourrais venir manger à la maison un soir dans la semaine, celui qui te convient, comme ça je te présenterais mon fils. J'espérais qu'elle accepterait, Andy n'avait encore jamais entendu parler d'Arizona mais ce n'était pas un problème. En même temps, cette relation remontait à plusieurs années en arrière mais malheureusement le destin avait fait en sorte que nos vies ne soient jamais compatibles... à moins que ce soit le cas aujourd'hui. J'avais avalé une gorgée de mon café avant de reposer la tasse et de la faire doucement tourner entre mes doigts. _ Tu sais que je t'ai attendu ce soir-là. Mon regard s'était reposé dans celui d'Arizona alors que je savais qu'elle n'avait pas pu oublier. Tout aurait été différent si elle s'était montrée ce soir-là, ça ne faisait aucun doute pour moi.

_________________
“ To become a champion, fight one more round. ”
“Rhythm is everything in boxing. Every move you make starts with your heart, and that’s in rhythm or you’re in trouble.” – Sugar Ray Robinson,
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Arizona R. Donroe
petit lama égaré


› MESSAGES : 33
› EMMENAGEMENT LE : 19/12/2015
› AGE : 37
› STATUT CIVIL : Divorcée, mère d'un petit garçon de six ans que je ne vois plus depuis deux longues années.
› QUARTIER : Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Je me lance dans l'écriture de mon premier livre et je suis serveuse dans un routier à la sortie de la ville "Chez Jo"
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Harper M. Carrington - Samuel N. Hamilton - Charlie Keynes - Elisabeth Howard & Erin R. Donroe
› CELEBRITE : Reese Witherspoon
› COPYRIGHT : © Rusty Mail.

MessageSujet: Re: Après l'effort le réconfort... | Arizona   Mer 12 Oct - 10:51

Elle sourit en entendant Marek, mais semblait gênée. Arizona ne recevait pas de compliment, elle ne se souvenait même pas de quand datait à peu près le dernier compliment qu’un homme lui avait fait. La jeune femme devait tout reconstruire, que ce soit elle et sa confiance envers les autres surtout les hommes. Elle avait été descendue plus bas que terre, même de la merde avait plus d’importance qu’elle. Le chemin serait long pour la jeune femme. « Andreij, c’est joli comme prénom » elle eut un léger sourire en entendant le boxeur lui dire que c’était l’âge bête « je veux bien te croire… tu t’en sors quand même ? » Un papa boxeur ça devait attenue les conneries imaginées par les ados non ? Arizona se demandait quel genre de père était Marek. Elle ne le connaissait pas sous ce rôle, elle connaissait le Marek jeune pour qui elle avait craqué et à qui elle n’avait jamais avoué ses sentiments, elle connaissait le Marek boxeur professionnel mais elle ignorait quel père il était, quel époux il avait fait. Arizona sentit son cœur se serrer alors que Marek comprenait ce qui s’était passé, c’était pourquoi elle avait toujours eu un lien unique avec ce dernier, parce qu’elle n’avait jamais eu besoin de lui parler pour qu’il comprenne. Si la vie avait été différente, auraient-ils pu être ensemble ? Aurait-elle pu être heureuse à ses côtés au lieu d’épouser un monstre. « Oui… cela fait deux ans que je ne le vois plus » elle fit une pause, se pinçant doucement les lèvres, c’était douloureux. « Julian… il s’appelle Julian, il a six ans. » Arizona inspira pour ne pas pleurer, elle n’allait pas infliger ça au jeune homme. C’était ses problèmes, lui avait les siens aussi, elle n’allait pas l’embêter avec cette histoire, c’était ainsi, l’argent avait eu le pouvoir sur l’amour d’une mère à son fils. L’argent, les sous de table, le pouvoir de son ex-mari, tellement de choses qui avaient fait d’Arizona une mauvaise mère aux yeux de la justice. Elle adressa un petit sourire au jeune homme qui lui indiquer qu’il ne comptait pas quitter la ville, c’était bête mais maintenant qu’elle l’avait retrouvée elle avait peur de le perdre à nouveau. Arizona se rendait compte qu’il était toujours aussi important à ses yeux. « Oui volontiers, c’est une bonne idée… je ne bosse pas le mardi, comme ça je ne ramènerai pas l’odeur des frites ! » Elle rit à la fin de sa phrase, tellement habituée à ce que l’odeur colle à sa peau chaque soir en rentrant, la douche était d’une importance capitale avec ce boulot. Arizona savait très bien de quoi il parlait, elle baissa légèrement les yeux se rappelant tellement de ce soir, de cette sensation alors qu’elle retrouvait un homme face à elle au lieu d’un jeune garçon. De son sourire qu’elle avait tenté de dissimuler pour ne pas offenser son époux, de l’agent de ce dernier qui l’avait empoigné fermement pour la balancer dans la voiture, la montant par la suite dans la chambre où l’avait rejoint son mari la battant si violement qu’elle avait pensé que la fin avait sonné. Elle revoyait parfaitement cette scène en détail, chaque coup, chaque parole, elle avait le regard apeuré, comme si elle était à nouveau face à cet homme, elle avala sa salive difficilement avant de prendre la parole. « Je suis désolé… » Arizona aurait aimé le rejoindre, lui confiait ses peurs, bénéficier de sa protection mais elle n’en avait pas eu le droit. « J’ai payé très cher le sourire que je t’aie adressé ce soir-là… ma vie aurait pu être différente si j’avais pu venir. » La jeune femme ne voulait pas lui cacher la vérité, il avait le droit de savoir pourquoi elle n’était pas venue.

_________________

   
Revenir en haut Aller en bas

Marek Korczak
petit lama égaré


› MESSAGES : 31
› EMMENAGEMENT LE : 10/09/2016
› STATUT CIVIL : Veuf
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Boxeur Pro & nouveau proprio du " The Pim's "
› DOUBLE COMPTE : Joan, Big M, Shawn, Drix, Sasha, Matthew, Jamie, Nora, Troy, Lou, Mackenzie & Raphael.
› CELEBRITE : Tom Hardy
› COPYRIGHT : Lux Aeterna / Tumblr


MessageSujet: Re: Après l'effort le réconfort... | Arizona   Ven 21 Oct - 21:29

J'avais posé mon regard sur Arizona, le prénom de mon fils avait été choisi par ma femme. À vrai dire, elle m'en avait fait la surprise, elle voulait rendre hommage à mon père. J'avais plaisanté sur le fait que j'avais un adolescent à la maison. En réalité, je n'avais jamais eu de gros problème avec Andy, c'était un gamin qui avait la tête sur les épaules. Faut dire qu'on avait dû composer que tous les deux alors qu'il n'avait que 12 ans. Mon regard s'était reposé sur la jeune femme alors que j'hochais légèrement la tête. _ Pour être honnête, j'ai beaucoup de chance. Andy avait hérité du caractère de sa mère, quelque part c'était pas plus mal car il fallait bien qu'un de nous deux soit plus loquace surtout quand la situation l’exigée. Par contre, j'avais pas forcément était pour quand il m'avait annoncé vouloir apprendre la boxe. Me prendre des coups était bien différent que voir son propre fils en prendre. Bien évidemment, je n'avais pas pu lui résister bien longtemps, je crois bien que j'étais du genre à accepter bien des choses quand il s'agissait d'Andy mais en même temps je n'avais plus que lui dans ma vie. Je me plaisais à croire qu'on avait une relation basée sur la confiance et ça fonctionnait à merveille. J'avais relevé mon regard sur Arizona alors qu'elle parlait de son propre fils. J'avais serré mon poing qui était posé sur la table, ce type était une ordure et je ne manquerais pas de lui faire savoir s'il se présentait un jour devant moi. _ C'est bien trop long. Je ne m'imaginais pas vivre deux ans loin d'Andreij, j'avais froncé les sourcils avant de détourner le regard sur la silhouette qui venait de passer devant la fenêtre où ils se trouvaient. _ C'est un enfoiré, privé son propre enfant de sa mère. Mon regard s'était reposé sur la jeune femme alors que je posais ma main sur la sienne. _ Je suis désolé. C'était pas terrible mais au moins c'était sincère, je n'étais pas le genre de gars à faire des détours avec de long discours pour en revenir au même au final. J'avais finalement retiré ma main pour attraper ma tasse de café et boire une gorgée. J'avais proposé à Arizona de venir dîner à la maison, au moins elle pourrait rencontrer Andreij et puis j'avais bien envie d'en savoir un peu plus sur elle, sans qu'elle culpabilise de le faire sur son temps de travail. _ Parfait. Je jouais légèrement avec ma tasse, enfin je la laissais tourner entre mes doigts alors que j'avais baissé le regard sur le café qui se trouvait encore dedans. J'avais froncé les sourcils en l'écoutant, elle avait choisi ses mots avec soins pourtant je savais très bien où elle voulait en venir et ça avait le don de me faire monter en pression. _ Il te frappait ? Mon regard s'était posé dans celui d'Arizona, bien sûr elle n'avait pas à répondre à cette question. Je ne savais pas comment j'avais fait pour passer à côté de ça, j'aurais dû remarquer la peur dans son regard ce soir-là. _ C'est moi qui suis désolé. Je n'avais rien vu, quel lâche ! Frapper sa propre femme... D'un coup, je comprenais mieux son aversion pour la violence ou simplement les coups. Peut être que nos vies auraient pu être différente seulement on ne le saurait jamais. Cependant, on pouvait très bien rattraper le temps perdu. J'avais reposé mon regard sur mon petit déjeuné avant de froncer légèrement les sourcils. _ T'aimes travailler ici ? J'avais relevé mon regard sur Arizona. Je pourrais peut être l'aider à trouver autre chose si ce boulot ne lui convenait pas.

_________________
“ To become a champion, fight one more round. ”
“Rhythm is everything in boxing. Every move you make starts with your heart, and that’s in rhythm or you’re in trouble.” – Sugar Ray Robinson,
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Arizona R. Donroe
petit lama égaré


› MESSAGES : 33
› EMMENAGEMENT LE : 19/12/2015
› AGE : 37
› STATUT CIVIL : Divorcée, mère d'un petit garçon de six ans que je ne vois plus depuis deux longues années.
› QUARTIER : Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Je me lance dans l'écriture de mon premier livre et je suis serveuse dans un routier à la sortie de la ville "Chez Jo"
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Harper M. Carrington - Samuel N. Hamilton - Charlie Keynes - Elisabeth Howard & Erin R. Donroe
› CELEBRITE : Reese Witherspoon
› COPYRIGHT : © Rusty Mail.

MessageSujet: Re: Après l'effort le réconfort... | Arizona   Sam 24 Déc - 14:24

Elle aurait aimé avoir la même chance que lui, pouvoir regarder son fils grandir, connaître leur première dispute, des choses classiques que vivaient les parents et les enfants même si les parents n’en pouvaient plus par moment mais elle aurait tout donné pour connaître ce genre de conflit. Arizona s’était fait une raison, celle de vivre sans son fils, de ne pas le voir grandir et son seul espoir était qu’un jour il veuille la rencontrer. Elle espérait qu’au fond de lui il avait un vague souvenir d’elle, et qu’il serait assez curieux pour la retrouver, elle espérait que son père n’ait pas réussi à faire de lui un homme mauvais, que son cœur était intacte, qu’il serait bon et intelligent au point un jour de partir loin de ce monstre pour venir à sa rencontre. Elle attendait ce jour avec impatience, au contraire du reste du monde elle voulait que les années passent vite, elle voulait que son fils soit majeur et en mesure de venir vers elle. Peut-être rêvait-elle, peut-être… mais c’était la seule solution pour rester en vie. Elle baissa le regard, oui c’était long, beaucoup trop long et elle avait du mal à croire qu’elle tenait encore. Arizona observa la main du boxeur, un contact simple qui lui provoqua un frisson, il y avait bien longtemps qu’elle n’avait pas été si proche d’un homme, les seules personnes réellement à son contact était sa meilleure amie et quelques serveuses, Arizona ne se laissait pas approcher facilement, elle n’était pas du genre à donner sa confiance, plus depuis des années. « Il est pire que cela… rien n’est assez fort le concernant. » C’était un monstre, très souvent elle le qualifiait ainsi, se refusant à prononcer son prénom. Il l’avait anéantie. « Je sais » elle lui adressa un sourire compréhensif car elle savait que cette situation était délicate, personne ne savait quoi lui dire alors même si un désolé pouvait sembler simple, elle savait que personne ne pouvait dire mieux. Les personnes à connaître sa vraie histoire était peu nombreuse, il y avait son avocate qui avait eu besoin de toute l’histoire pour la défendre, la responsable de l’association qui avait été créée suite à son procès, elle avait été une épaule si réconfortante pour Arizona et il y avait sa meilleure amie Callie qui était la seule personne de confiance qu’elle avait à ce jour. Face à Marek elle se comportait comme avec ces trois personnes, à lui elle pouvait faire confiance parce qu’il était son passé, le lien qui la rattachait avec l’Arizona d’avant, si naïve. La serveuse ne comptait pas tout lui dire, peut-être un jour si ils restaient en contact, si elle en ressentait le besoin mais là, dans ce lieu, le jour de leurs retrouvailles, non. Arizona se contenterait des grandes lignes. « Oui, la violence était… son loisir » Elle secoua la tête de gauche à droite « non Marek… tu n’as pas à l’être, tu ne pouvais pas le savoir. » Arizona ne lui en voulait pas, c’était plutôt à elle qu’elle se le reprochait, elle n’avait pas réussi à lui laisser un mot, elle n’avait pas réussi à le rejoindre et s’offrir un ticket de sortie. Elle avait échoué ce soir-là. Oui c’était un lâche et ce mot était bien trop faible, violence physique et sexuelle étaient des violences bien trop régulières pour Arizona, elle avait été une vraie victime, elle connaissait la douleur, malheureusement. Elle haussa les épaules avant de poser son dos contre le dossier « Il y a sûrement pire ailleurs… Jo reste un bon patron, mais il est évident que je ne me serais jamais vu ici, en tenue légère, à supporter certaines conditions de ce travail… » Elle marqua une pause avant de lever ses mains « pas de diplôme, pas d’argent… j’ai pris le premier job que j’ai trouvé. » Elle lui adressa un sourire, elle n’était pas malheureuse, elle n’éprouvait pas de plaisir à venir ici mais pour le moment elle avait besoin d’argent pour payer son loyer, les économies finiraient bien par suivre à la longue.


_________________

   
Revenir en haut Aller en bas

Marek Korczak
petit lama égaré


› MESSAGES : 31
› EMMENAGEMENT LE : 10/09/2016
› STATUT CIVIL : Veuf
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Boxeur Pro & nouveau proprio du " The Pim's "
› DOUBLE COMPTE : Joan, Big M, Shawn, Drix, Sasha, Matthew, Jamie, Nora, Troy, Lou, Mackenzie & Raphael.
› CELEBRITE : Tom Hardy
› COPYRIGHT : Lux Aeterna / Tumblr


MessageSujet: Re: Après l'effort le réconfort... | Arizona   Lun 2 Jan - 16:50

Je ne pouvais pas le savoir mais j'aurais dû voir les signes. Ce soir-là, peut être que j'aurais pu me rendre compte qu'elle n'était pas heureuse avec ce type. J'aurais fait n'importe quoi pour elle et je me rendais compte qu'encore aujourd'hui j'en serais parfaitement capable. J'avais aimé cette femme et on aurait pu partager une vie ensemble si elle me l'avait demandé puis j'avais rencontré celle qui allait devenir la femme de ma vie. Du coup, le souvenir d'Arizona s'était fait de moins en moins présent jusqu'à ce qui se loge dans un coin de mon cœur et qu'il se fasse de moins en moins douloureux. Je m'étais fait à l'idée qu'elle avait choisi sa vie et que je n'en ferais pas partie. Seulement, aujourd'hui je me rendais compte que ce n'était pas sa décision mais bien celle de ce connard qui avait finalement vu clair dans mon jeu. Je détestais le fait qu'il est posé la main sur elle voir même pire que ça car j'avais le pressentiment qu'Arizona ne me disait pas tout. J'avais simplement crispé mes mâchoires, je savais que si ce type se retrouvait devant moi, je serais incapable de m'arrêter et je finirais par le tuer pour avoir osé faire vivre un enfer à Arizona. _ J'aurais dû le savoir. J'avais baissé le regard sur ma tasse de café alors que je fronçais légèrement les sourcils. J'essayais en général de ne pas me laisser emporter par aucun sentiment négatif mais ce n'était pas toujours facile à contrôler. J'avais fait des erreurs par le passé à cause de la colère mais ma femme avait toujours réussi à me canaliser seulement aujourd'hui il fallait que j'y arrive tout seul. Je préférais changer de sujet et repartir sur un terrain plus neutre. _ La tenue légère te va plutôt bien. J'avais fait un léger sourire à la jeune femme avant de boire une nouvelle gorgée de mon café. J'avais frotté ma main sur le côté de ma joue alors que je faisais une moue de réflexion. _ Tu sais si tu as besoin d'argent, je peux... J'avais pas terminé ma phrase car je me demandais si c'était correct que de proposer de lui donner de l'argent. Je ne voulais pas qu'elle croit que j'avais pitié d'elle seulement j'avais simplement envie de l'aider. _ Ou si tu veux changer de boulot, je viens de racheter le Pim's en ville et j'aurais bien besoin d'une gérante. J'étais parfaitement sérieux, mais je ne voulais pas non plus m'imposer dans sa vie. Je lui ouvrais une porte de sortie et puis au moins je savais qu'elle ne serait pas obligée de supporter la clientèle de ce restaurant et surtout de porter cette uniforme qui était à la limite de la décence. _ Tu n'es pas obligée d'y répondre aujourd'hui mais si jamais tu as besoin de changement ou de quoi que ce soit d'autre n'hésites pas. J'avais terminé ma tasse de café et reposé ma tasse avant que mon téléphone ne sonne comme pour me faire revenir à la réalité. _ Je dois répondre. J'avais décroché mon téléphone tout en me levant et en me dirigeant vers la sortie du restaurant. J'étais resté un moment au téléphone avant de finalement raccrocher et de laisser un soupir franchir mes lèvres. J'avais levé mon regard sur le restaurant avant de finalement rejoindre ma table. J'avais fait une moue en voyant que finalement Arizona était surement partie travailler, Jo en avait surement profiter pour réduire son temps de pause. Bon en même temps, je n'avais pas à me plaindre car j'avais pu parler à Arizona un petit moment malgré le fait qu'elle se trouvait sur son temps de travail. J'avais laissé des billets sur la table avant d'enfiler mon blouson. Il fallait que j'aille à la salle d'entraînement et j'étais déjà en retard. J'entendais Jo me faire son sermon d'ici mais ça en valait la peine. Je m'étais stoppé devant le comptoir à la hauteur d'Arizona. _ Tiens je te laisse mon numéro et mon adresse. On se voit Mardi ? J'avais fait un léger sourire à Arizona avant de prendre la direction de la sortie. _ À plus mój piękny ( ma belle ) Je doutais qu'elle est oubliée ces mots c'était une habitude que de l'appeler comme ça dans le passé. J'avais posé mes écouteurs dans mes oreilles avant de repartir en courant.

_________________
“ To become a champion, fight one more round. ”
“Rhythm is everything in boxing. Every move you make starts with your heart, and that’s in rhythm or you’re in trouble.” – Sugar Ray Robinson,
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Arizona R. Donroe
petit lama égaré


› MESSAGES : 33
› EMMENAGEMENT LE : 19/12/2015
› AGE : 37
› STATUT CIVIL : Divorcée, mère d'un petit garçon de six ans que je ne vois plus depuis deux longues années.
› QUARTIER : Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Je me lance dans l'écriture de mon premier livre et je suis serveuse dans un routier à la sortie de la ville "Chez Jo"
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Harper M. Carrington - Samuel N. Hamilton - Charlie Keynes - Elisabeth Howard & Erin R. Donroe
› CELEBRITE : Reese Witherspoon
› COPYRIGHT : © Rusty Mail.

MessageSujet: Re: Après l'effort le réconfort... | Arizona   Mar 3 Jan - 12:37

La jeune femme reconnaissait bien Marek, il s’en voulait de ne pas avoir détecté ce qu’elle avait vécu, tandis qu’elle n’avait jamais pensé une seule seconde cela. Arizona aurait aimé que les choses soient différentes, elle aurait aimé retrouver le boxeur ce soir-là, s’envoler avec lui, être libre mais ça ne s’était pas passé ainsi, elle n’avait jamais eu une seconde chance par la suite, plus aucune porte de sortie. La vie était ainsi faite, aussi horrible qu’elle puisse être que pouvait-elle faire aujourd’hui ? Continuer à pleurer, continuer à avoir peur ? Non. Elle avait dépassé ce stade, elle avait perdu toute confiance en l’humanité, c’était plus simple. Elle sourit, il détendait la conversation, c’était mieux, elle ne voulait pas penser à tout ceci et surtout pas à son fils, l’éloignement était si douloureux. « C’est tout moi jupe courte et décolleté ! » Arizona avait toujours été timide, réservée et n’était pas le genre de femme à se montrer ainsi. Elle n’avait jamais été dans le passé très femme, un jean et un pull faisait l’affaire pour aller au lycée, elle l’était devenu aux côtés de son époux, qui lui avait offert une garde-robe à en perdre la tête, restant tout de même correct mais ce dernier avait fini par choisir chaque robe pour chaque sortie, se montrant possessif, voulant toujours avoir la plus belle femme au bras mais ne jamais voir un regard d’envie de la part d’un autre homme. Ici, chez Jo, pas le choix, la tenue était obligatoire et faisait le succès de l’établissement depuis plus de trente ans. La serveuse avait eu beaucoup de mal à s’y faire, aujourd’hui elle n’y prêtait plus attention. Arizona fronça les sourcils en entendant Marek, elle ouvrit la bouche prête à refuser, elle ne faisait pas la manche et ne voulait pas donner cette impression, cette pitié. Mais elle se rétracta lorsqu’il reprit la parole, la proposition était plus correct mais la surprenait, elle resta bête, très bête. « Moi ? » Oui il était bien question d’elle mais Arizona était une petite serveuse dans un routier et non une responsable, une femme de poigne ou autre. « C’est bien trop… je ne peux pas. » Arizona n’avait pas le droit à un tel poste, c’était au nom de leur amitié qui la prenait et non pour ses capacités. Elle n’était pas bête, elle avait fait des études, elle était logique et apprenait vite  mais l’aurait-il choisi si elle avait été une inconnue ? Il souhaitait qu’elle réfléchisse, elle le ferait parce qu’elle avait bien conscience que c’était une réelle chance mais elle était gênée. Marek prit une communication, Arizona ne resta pas longtemps seule puisque Jo débarqua « Si tu ne décolles pas tes fesses de ce siège tu peux dire adieu à tes heures sup’ », la jeune femme soupira alors qu’il s’éloignait d’elle, elle avait besoin de faire des heures, c’était illégal mais ça arrangeait autant Jo qu’elle. Arizona quitta la table, revint derrière le comptoir, attrapant un torchon pour donner un coup sur le comptoir tout en écoutant la commande d’un habitué. Marek revint vers elle, lui laissant ses coordonnées « Merci… oui à mardi ! » elle lui adressa un sourire, ravie de leurs retrouvailles et de cette soirée qui les attendait. Elle l’observa alors qu’il s’éloignait et entendit deux mots que personne ne comprit dans le restaurant, sauf elle. Elle faisait un bon arrière dans le passé, elle sentit ses joues rougirent et le regard insistant de l’une de ses collègues. Elle s’empressa de quitter le comptoir pour aller en cuisine, le boulot l’attendait.

FIN

_________________

   
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Après l'effort le réconfort... | Arizona   Aujourd'hui à 15:59

Revenir en haut Aller en bas
 

Après l'effort le réconfort... | Arizona

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» diorama "Après l'effort le réconfort "
» Après l'effort, le réconfort #Mia
» Après l'effort le réconfort ww1
» Sortie de bordel ..après l'effort ,le réconfort (USMC,Japan)
» Jambes qui tremblent pendant l'effort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNTINGTON BEACH ™ ::  :: •• CENTRE VILLE :: •• CAFÉS & RESTAURANTS-