AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  “ i'm doomed to be alone, even in the brightest day. ” (naya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Julian Mcneal
GOOD COP


› MESSAGES : 513
› EMMENAGEMENT LE : 09/03/2013
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : EN COUPLE AVEC SASKIA ;
› QUARTIER : PALM AVENUE ; AU BORD DE L'OCEAN ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN RÉDACTEUR POUR LE HUNTINGTON BEACH DAILY. IL ECRIT SON PREMIER ROMAN ;
› HB AWARDS : (2013) PERSONNAGE LE PLUS COINCÉ (2015) PERSONNAGE LE PLUS COINCÉ ; HOMME PARFAIT (2016) PERSONNAGE LE PLUS SENSIBLE ; DUO LE PLUS IMPROBABLE AVEC NAYA ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : HAYDEN CHRISTENSEN ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;


MessageSujet: “ i'm doomed to be alone, even in the brightest day. ” (naya)    Sam 15 Oct - 13:21




i'm doomed to be alone,
even in the brightest day.
naya quinton — julian mcneal



Il s’était fait arrêté. La peur qu’il avait ressenti à ce moment-là était féroce. Incompréhensible. Il était en train de faire ses courses – l’activité la plus banale du monde – et voilà que deux policiers l’abordent en plein milieu du rayon pâtisseries. Son envie de faire des cupcakes avec Saskia allait attendre, puisque voilà qu’il avait des menottes autours du poignet. Impossible de dire quoi que ce soit, qu’un des policiers le pousse vers la sortie, direction le commissariat. Ce n’est que lorsqu’on vient l’interroger, que Julian évalue l’ampleur des dégâts.

Tout ceci, c’était à cause du corbeau. Tremblant, impossible de gérer la culpabilité qui le ronge depuis qu’il a été viré du journal – ou plutôt depuis qu’il a tout faire pour se faire virer. Si quelqu’un connait bien le corbeau, c’est lui. C’est sa famille. Entre l’homosexualité de son père. Lissa et Adam. La perte de son bébé, le suicide de sa mère à cause du corbeau… Tout, tout c’était enchainé, rapidement, monstrueusement, et Julian s’était retrouvé dans une position des plus inconfortables. C’était de sa faute. Il avait avoué le secret qu’Adam avait protéger pendant des années. Il avait jugé que la vérité méritait d’être entendue et que sa mère méritait d’être heureuse avec un autre. Le résultat avait été si loin de ce qu’il avait espéré. Il aurait dû le savoir et quelque part le corbeau a vu là-dedans une opportunité parfaite. Julian savait ce que la vérité pouvait faire, alors il s’est retrouvé dans une position adéquat pour les menaces du corbeau. Menace envers le reste de sa famille, envers ses amis... Il s’était retrouvé coincé. Coincé et avec une forte volonté de ne plus jamais revivre ce qu’il avait vécu. Tourmenté par ses propres problèmes et le corbeau, Julian a cédé. Il a utilisé sa position, son rôle, pour chercher des informations. La petite partie en lui qui se disait qu’il pourrait aussi trouver des informations sur le corbeau, s’était vite retrouvé piégé. Il n’avait rien. Rien à donner au policier, si ce n’était les preuves des menaces. Les noms des personnes sur qui il a enquêté.

Mais tout ça, c’était il y a un an. C’était de l’histoire ancienne. Voilà trop longtemps que le corbeau ne le contacte plus. Pendant une semaine, Julian est resté en prison. Une semaine. Questionnait chaque jour sur son implication. Une semaine, à souffrir en silence, personne n’ayant le droit de lui rendre visite. Il n’a pas su s’expliquer face à Saskia. Il n’a pas su parler à qui que ce soit, pour être honnête. En revanche, la maison d’Edition qui a signé Julian, a vu là une pub incroyable. Julian Mcneal, l’auteur qui a pactisé avec le diable. D’une part, l’ancien journaliste a pu demander un délai supplémentaire, le temps de se remettre de ses émotions, de l’autre, une certaine pression s’était retrouvé sur ses épaules. Son premier roman n’était pas encore, totalement, achevé. Mais plus vite il finirait, plus vite les ventes pourraient exploser et profiter de la pub que son emprisonnement avait fait.

Enfermé chez lui – ou plutôt la villa de rêve toujours financer par la maison d’édition – Julian ne sortait plus. Il attendait que le scandale passe. Il attendait qu’on l’oublie – ce qui ne devrait pas tarder. Les journaux avaient toujours d’autres histoires à raconter et les élections à la présidentielles en étaient une.

Debout dans sa salle de bain, Julian faisait face à une barbe. Horrible. Son rasseoir passa sous l’eau, alors qu’il venait de mettre de la crème partout. Il ne s’était pas rendu compte de la façon dont il s’était exilé et quelque part, c’était peut-être même mieux ainsi. Une fois qu’il eut fini, quelque chose d’étrange se produisit. Quelqu’un sonna. Se passant un coup de serviette sur le visage, Hayden enfila un tee-shirt rapidement avant de se diriger vers l’entrée. La seule compagnie qu’il avait, c’était la femme de ménage. Une fois par semaine. Elle était passé hier, alors ce ne pouvait pas être elle.

« - Naya ? »



_________________
    — 'Cause I've had my heart broken before and I promised I would never let me hurt anymore. but I tore down my walls and made room for one. So, baby, I'm yours. •

Revenir en haut Aller en bas
 

“ i'm doomed to be alone, even in the brightest day. ” (naya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Luciole] - DOOMED
» [ACTION // Luciole] - DOOMED
» [Cap.N] - Pas à pas seigneur de Nurgle
» { Desperate BJD ~ Saison 2 ~ Complète } By Roussinette.
» NAPIDOLL - Lumiere, Miki p5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNTINGTON BEACH ™ ::  :: •• QUARTIERS RÉSIDENTIELS :: •• PALM AVENUE-