AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Besoin d'un taxi ? Rory

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hendrix G. Dickens
lama en évolution


› MESSAGES : 148
› EMMENAGEMENT LE : 20/04/2014
› AGE : 31
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : Orange Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Prof de littérature
› DOUBLE COMPTE : Jo', Big M, Shawn, Sasha, Matthew, jamie & Nora
› CELEBRITE : Jensen Ackles
› COPYRIGHT : YOU.FIRST


MessageSujet: Besoin d'un taxi ? Rory   Ven 21 Oct 2016 - 21:18

Hendrix était installé dans le canapé, il regardait un match de foot tout en sirotant une bière. Il avait fini de préparer son prochain cours et avait bien le droit de s'accorder un moment de détente. Il avait cependant froncé les sourcils en entendant la sonnerie de son téléphone. Le professeur avait jeté un regard à l'heure avant de se dire qu'il s'agissait surement de Jagger, c'était bien le genre de sa sœur de l'appeler à n'importe quelle heure. Cependant, ce n'était pas le numéro de sa jumelle mais celui d'une autre femme qui avait simplement filé du jour au lendemain sans lui donner la moindre explication. Hendrix avait fait une moue en se demandant s'il avait vraiment envie de répondre. Il avait passé une main dans ses cheveux avant de finalement décrocher. Drix avait écouté avant de finalement éteindre la télé et de se lever pour gravir les marches qui menaient jusqu'à sa chambre. Il avait enfilé un jeans et un t-shirt, avant de redescendre et d'enfiler ses chaussures. Il ne savait pas vraiment si c'était une bonne idée mais en même temps il pouvait très bien faire ça pour elle, pour la rory qu'il avait pu entrapercevoir pendant le laps de temps où ils s'étaient "fréquentés ". Hendrix avait jeté un coup d’œil à ses clés, il aurait certainement prendre sa voiture mais un sourire en coin s'était dessiné sur ses lèvres et il avait opté pour la moto. Bien évidemment, il se doutait que Lorelaï portait une robe qui valait bien plus chère que toute sa garde robe réunit mais il n'en avait rien à faire sur le moment. Drix avait enfilé son cuir avant de démarrer sa moto et de partir en direction du centre ville. Logiquement Rory devrait s'y trouver à moins qu'entre temps elle est réussit à joindre ce pauvre Marcel. Hendrix avait un peu pitié de cet homme, il savait pour l'avoir vu que Rory n'était pas toujours tendre avec lui et pourtant il se laissait faire et revenait le jour suivant.

Drix était à présent à l'endroit indiqué par la jeune femme, il avait froncé les sourcils avant de la voir. Il s'était rapproché avant de s'arrêter devant elle et d'enlever son casque. Un sourire se trouvait au coin de ses lèvres en voyant qu'effectivement Rory était en robe. Hendrix avait posé son casque avant de se redresser, ok la situation l'amusait bien plus qu'il n'oserait le dire mais en même temps il était content de voir qu'elle allait bien dû moins en apparence. _ Salut, t'as demandé un taxi ? Hendrix avait frappé l'arrière de sa moto, cependant il savait que ça n'allait pas être aussi facile. Y avait bien une solution mais il doutait que Rory approuve son choix de donner une forme différente à sa robe. _ Jolie robe, bien qu'un peu trop longue à mon goût. Le jeune homme s'aventurait sur un terrain plus que dangereux mais pour le coup il pouvait très bien se le permettre. _ Lorelaï Damiels montant sur la moto d'un parfait inconnu en robe de soirée. D'accord, Drix n'était pas le parfait inconnu mais pour le coup il n'en était pas loin. Il avait passé une main dans ses cheveux avant de reposer son regard sur Rory. _ La vraie question c'est est-ce que tu es capable de mettre Lorelaï Daniels au placard pour ce soir ? Si ce n'est pas le cas, je suis sûr qu'à force d'harceler Marcel il finira bien par répondre et par t'amener ta limousine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lorelai Daniels
BAD COP


› MESSAGES : 473
› EMMENAGEMENT LE : 03/08/2013
› AGE : 42
› STATUT CIVIL : DIVORCÉE DEPUIS 2008. MÈRE ADOPTIVE DE KIRA. EN COUPLE AVEC 90% DES HOMMES DE LA VILLE ;
› QUARTIER : N°837 PALM AVENUE ;
› PROFESSION/ETUDE : DIRECTRICE ARTISTIQUE DE SA MAISON DE COUTURE (DANIELS) ET PRÉSENTATRICE TÉLÉ DE SON PROPRE TALKSHOW : TONIGHT WITH LORELAI DANIELS. EN GROS JE SUIS UNE STAR.
› HB AWARDS : (2013) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX-SYMBOL SENIOR (2014) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS AGAÇANT ; LE PERSONNAGE LE PLUS DRAGUEUR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS DRAGUEUR ; SEX SYMBOL SENIOR (2016) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS DRAGEUR ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : AMY ADAMS ;
› COPYRIGHT : ELOW ;

MessageSujet: Re: Besoin d'un taxi ? Rory   Sam 5 Nov 2016 - 23:14



Besoin d'un taxi ?
hendrix dickens — lorelai daniels



Kira avait une nounou. C’était formidable. C’était même géniale. Je pouvais donc profiter des mondanités de la Californie sans m’inquiéter. Je pouvais retourner voir Orlando Bloom et débattre du scandale sur sa saucisse puis raconter aux jeunes it-girl comment j’avais déjà eu un aperçu bien avant que la photo ne soit leaker. Je pouvais siroter des verres sans compter, délirer avec les autres présentateurs télé, mettre en avant mes dernières créations, papoter et papoter. Bref, des soirées comme je les aime. A New York, j’y ait le droit aussi. Mais c’est plus sobre, quelque part. Quand je reviens ici, c’est vraiment la fête et personnellement, j’ai parfois vraiment besoin de décompresser. De ne plus réfléchir. Comme j’adorais raconter ces soirées là à Snow ! Le soir quand je rentrais, parfois elle m’attendait et on s’installait sur son canapé pour que je lui raconter que Britney Spear à encore raté son playback. Bref, elle me manquait, mais depuis la mort de mon père j’ai un peu pris mes distances. Et je sais que je n’aurais pas dû. J’ai laissé Snow seule, alors qu’elle avait sans doute besoin de moi. Elle avait perdu Owen – bon, je peux pas dire que je suis vraiment triste pour lui, parce que je ne l’ai jamais vraiment porté dans mon cœur, mais on s’en fou – et c’était le grand amour de sa vie. C’est bête, mais je n’ai pas connu ça, moi. De grand amour. Pas vraiment du moins. Pas totalement. Je ne l’ai jamais sans doute savouré. Peut-être que c’était bien de l’amour avec mon ex-mari, mais qu’en sais-je ? Aujourd’hui, tout était le cadet de mes soucis. Je m’occupais de Kira, de ma carrière (comme toujours) et puis… c’est tout. Je n’étais pas totalement heureuse – d’où l’idée géniale de Kira pour me trouver quelqu’un – mais j’étais satisfaite de ce que j’avais. Satisfaite de ce que je possédais et de la tournure que ma vie prenait. J’étais toujours au top. Un prochain défilé en Asie allait ajouter une valeur ajoutée à ma marque. Et je dois avouer, pour ne multiple raison, je n’avais pas à me plaindre sexuellement parlant.

Mais ce soir, ce soir j’étais devant mon téléphone devant un dilemme. J’étais ivre et il était tard. J’étais ivre et pas de chauffeur, de taxi de dispo (connard, je crois qu’ils m’évitent tous) et je n’osais pas appeler Neela qui avait une fille et des horaires de dingues. Et je n’osais pas appeler Snow. Et Marcel semblait au abonné absent, en même temps je crois qu’il est sorti découvrir cette nouvelle boite de nuit relou…. Et alors que mes contacts défilent sous mes yeux, je vois Hendrix. Hendrix… Je soupire. Mon regard jongle entre mon téléphone et ma paire d’escarpin or qui se trouve juste à côté. Oui, je suis assis sur un banc. Je ne sais pas trop où. Je n’ai retenu que l’adresse de la soirée, mais pour être honnête, cette ville est encore un mystère pour moi. Je tapote des pieds l’herbe fraiche et je grimace alors que j’appelle Hendrix. « - Hey… Désolée de te déranger, je sais qu’il est tard. Je… J’ai juste un peu abusé de cocktail et je n’ose pas rentrer à pied… Est-ce que tu peux venir me chercher ? Je t’envoie l’adresse ? Tu sais à quel point mon sens de l’orientation craint… Merci. » Maintenant que je regardais de nouveau mon téléphone, je pouvais remarquer la photo que j’avais d’Hendrix. Pourquoi était-il si mignon ?

Bon, d’accord. Je savais faire semblant, mais j’étais ivre. Vraiment. Un peu trop. Mais pour ma défense, c’est de la faute la big asperge de Bella. Je tends mes jambes, faisant attention à ma robe. Magnifique robe, bicolore, noir et doré. J’étais sublime – tout le monde m’avait complimenté.
« - Oui… » La moto. Ce connard avait pris sa moto. J’en était sûr ! Il s’éclate ! Il doit trouver ça tellement drôle ! La pauvre Lorelai qui demande de l’aide… ah bah non ! Autant se venger, parce que cette conne m’a ignoré. Je fronce les sourcils, attrape mes chaussures et mon sac à main avant de me rapprocher. « - La taille est parfaite. » Je boude déjà, mais je ne suis pas en état. Pire, je suis exactement aussi ivre que la fois où j’ai couché avec Shawn. « - Déjà, t’es pas un parfait inconnu Mr Dickens et ensuite je suis déjà… montée sur ce truc. Je crois. » Je me penche pour remettre mes chaussures. Mes pieds souffrent de nouveau, mais je n’ai pas le choix.

« - Au placard ? » Je fais une mine choquée, ouvrant la bouche comme si Hendrix venait de me dire une chose horrible – genre ta robe est laide. Mais non. « - Tu me fais du chantage ? » Je croise les bras, regardant autour de moi. « - Ok, tant pis, je vais marcher. Et puis demain tu apprendras à la télévision qu’une femme s’est fait agressé dans la rue, pillé par des clochards et peut-être bouffé par des chiens de rue affamé… » Voilà, il m’énerve. Il m’énerve ! « - Mettre Lorelai Daniels au placard ! Mais merde Hendrix, j’suis Lorelai Daniels. J’suis pas schizo, y’a pas deux personnalités qui vivent en moi. Y’a moi Lorelai et oh, Lorelai ! » Je m’arrête une seconde et le regarde. « - Oui, j’ai bu un Martini en trop. Ou trois. »

_________________


    — When people can walk away from you, let them walk. Your destiny is never tied to anybody who left. •

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hendrix G. Dickens
lama en évolution


› MESSAGES : 148
› EMMENAGEMENT LE : 20/04/2014
› AGE : 31
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : Orange Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Prof de littérature
› DOUBLE COMPTE : Jo', Big M, Shawn, Sasha, Matthew, jamie & Nora
› CELEBRITE : Jensen Ackles
› COPYRIGHT : YOU.FIRST


MessageSujet: Re: Besoin d'un taxi ? Rory   Lun 2 Jan 2017 - 14:44

Hendrix aurait vraiment apprécier ce moment, si en réalité il ne s'était pas rendu compte qu'au final il n’arrangeait rien. Ok, il avait voulu lui en faire baver mais en même temps elle s'était juste tirée de la ville sans même le prévenir. Il avait passé une main sur sa barbe avant de lever un sourcil et de laisser un rire franchir ses lèvres. Drix la regardait remettre ses chaussures non sans mal, visiblement elle n'avait pas bu que de l'eau ce soir. Enfin en même temps, il s'en était douté rien qu'à entendre sa voix au téléphone. Il avait pris appui sur sa moto pour se reculer légèrement avant de poser son casque et ses bras dessus. _ Je n'oserais jamais te faire du chantage. Hendrix avait pris un air faussement choqué avant de froncer quelque peu les sourcils. Il se demandait si elle était vraiment énervé ou si elle jouait la comédie. Il avait laissé de nouveau un rire franchir ses lèvres avant d'hocher légèrement la tête comme pour aller dans le sens de Rory. _ Oui je suppose que ta robe pourrait en intéresser plus d'un dans le coin pour le carnaval elle serait parfaite. Hendrix avait fait un sourire en coin, ok c'était peut être pas le moment de donner son avis vestimentaire et puis il savait que ça ne ferait que s'attirer un peu plus les foudres de Melle Daniels. Un léger sourire s'était dessiné sur mes lèvres alors qu'elle reprenait la parole, bien évidemment elle ne voyait pas où je voulais en venir et pourtant y avait bien deux femmes différentes dans ce corps. Drix avait appris à connaître Rory mais ce n'était pas un grand fan de la Lorelaï Daniels des médias. _ Je ne te juge pas. Hendrix était plutôt sérieux pour le coup, ça ne le regardait pas. Il avait accepté de la ramener chez elle et c'est ce qu'il allait faire même s'il devait lui même déchirer cette robe. _ Bon, on a un problème car je ne vais pas te laisser rentrer à pieds, ces pauvres chiens ne méritent pas ça et visiblement ton assistant c'est accordé une journée off ce que je comprends, le pauvre... Hendrix avait posé son casque avant de finalement descendre de sa moto et de s'avancer vers Rory. Il avait fait de nouveau un léger sourire avant de retirer sa veste en cuir. _ Je t'échange ta robe contre mon cuir. Je suis persuadé que cette robe ferait ressortir la couleur de mes yeux. Le professeur tendait sa veste à Loelaï pas sûr qu'elle accepte mais en même temps il ne voyait pas bien comment faire autrement. De toute façon, maintenant qu'il était là il était hors de question de la laisser rentrer toute seule car s'il lui arrivait quelque chose il s'en voudrait à coup sûr. En plus, maintenant Kira pesait aussi dans la balance, faut dire que le monde était petit car Drix connaissait Kira bien avant Rory. Il était son parrain et avait toujours proche de la petite fille, d'ailleurs c'est par elle qu'il avait sût qu'elles étaient toutes les deux parties pour New York. À vrai dire, Hendrix ne s'attendait pas à ça enfin il ne s'attendait pas à se faire rayer aussi facilement de la vie de Rory pas après ce qu'ils avaient partagé. Drix avait finalement pris conscience que ce n'était qu'une passade pour la star qu'était Lorelaï Daniels. Il s'était trompé sur toute la ligne et au final il avait eu raison de mettre des limites entre eux car au final elle ne viendrait jamais dans son monde et Hendrix n'irait jamais dans le sien. _ Je vais pas attendre toute la nuit que tu te décides Rory, de toute façon qu'est-ce que tu crains ? J'ai de sérieux doute sur le fait qu'on croise des photographes à cette heure de la nuit. Hendrix se rappelait de ce qu'elle lui avait dit à la plage et quelque part il savait que l'image que voulait donner Lorelaï devait être irréprochable. Alors monter vêtue d'un cuir sur la moto d'un vulgaire professeur de lycée n'était pas forcément l'image flatteuse qu'elle voulait renvoyer. Hendrix avait froncé quelque peu les sourcils alors qu'il se disait qu'il aurait certainement dû refuser de venir de toute façon elle aurait surement trouver une autre poire pour la raccompagner chez elle. Drix n'était pas du genre rancunier habituellement mais bon faut dire aussi qu'il avait l'impression d'avoir été pris pour un con.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lorelai Daniels
BAD COP


› MESSAGES : 473
› EMMENAGEMENT LE : 03/08/2013
› AGE : 42
› STATUT CIVIL : DIVORCÉE DEPUIS 2008. MÈRE ADOPTIVE DE KIRA. EN COUPLE AVEC 90% DES HOMMES DE LA VILLE ;
› QUARTIER : N°837 PALM AVENUE ;
› PROFESSION/ETUDE : DIRECTRICE ARTISTIQUE DE SA MAISON DE COUTURE (DANIELS) ET PRÉSENTATRICE TÉLÉ DE SON PROPRE TALKSHOW : TONIGHT WITH LORELAI DANIELS. EN GROS JE SUIS UNE STAR.
› HB AWARDS : (2013) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX-SYMBOL SENIOR (2014) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS AGAÇANT ; LE PERSONNAGE LE PLUS DRAGUEUR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS DRAGUEUR ; SEX SYMBOL SENIOR (2016) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS DRAGEUR ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : AMY ADAMS ;
› COPYRIGHT : ELOW ;

MessageSujet: Re: Besoin d'un taxi ? Rory   Sam 21 Jan 2017 - 19:41



Besoin d'un taxi ?
hendrix dickens — lorelai daniels



Je n’avais pas envie de regretter. Je n’avais pas envie de me dire : j’aurais pas dû l’appeler lui. J’aurais dû me débrouiller seule. Mais c’était comme si c’était une occasion à ne pas refuser. L’occasion de le revoir, de me plaindre, de le toucher. C’était tellement con, mais c’était sincère. J’étais ivre et penser à Hendrix ne m’aidait qu’à me souvenir de ces sentiments que j’avais gardé pour moi. J’étais partie sans rien, sans prévenir. Je m’étais enfuie de cette ville et j’étais retourné là où tout fonctionnait pour moi. Personne ne pouvait réellement comprendre à quel point New York avait de l’importance pour mon âme. C’était ma maison. Kira finirait d’ailleurs par le voir ainsi, elle aussi. En attendant, j’étais coincé à Huntington-Beach. Soirée, émission, défilés… j’allais m’y faire, comme toujours. Mais je n’avais pas une très longue liste d’amis, alors dans mon état, les choix étaient très restreints. Hendrix était venue, c’était la preuve qu’il était prêt à m’aider. Mais c’était aussi la preuve qu’il pouvait se venger et profiter de mon état. Quelque part, je le méritais sans doute. Hendrix était sans doute trop bien pour moi. Cette air faussement choqué qu’il affiché en disait long sur l’ambiance de cette soirée. Je me demande clairement si je n’avais pas fait une bêtise. J’aurais peut-être dû appelé Shawn, ceci-dit, je suis plutôt certaine qu’il s’occupe avec des jeunes de son âge. Je préfère marcher. Oui, marcher, c’est mieux. C’est plus simple. Ça n’implique pas Hendrix, notre histoire, ça implique pas de devoir monter sur sa machine des enfers. Qu’est-ce qu’il m’énerve !

Je le regarde alors, fatiguée. Epuisée au fond. J’avais bu un martini ou deux, oui, mais j’avais l’impression qu’il voulait quelque chose de moi, quelque chose que je n’étais pas capable de lui offrir. J’essaye de me calmer, alors que j’observe Hendrix descendre de sa moto. Finalement, je lève les yeux aux ciels. « - Ce n’est pas ce qui m’inquiète. » J’enfile sa veste, sans un mot de plus. Les photographes n’étaient pas là. Pas aussi tard. Ils en auraient déjà profiter en m’ayant vue seule sur ce banc. « - Merci. » Lançais-le finalement. Il était venu, c’était un peu un exploit inattendu. « - Aller vite, profitons de mon taux d’alcoolémie élevé. A tous les coups, j’aurais tout oublié demain. » Là, là… je pouvais regretter ce que je venais de dire. D’ailleurs, je n’arrive pas à m’arrêter quand je marmonne avec une grimace féroce « - Pas possible d’être aussi conne. Merde quoi. » J’espère que cette partie-là, à échapper à Hendrix. Quelque part, j’avais peur qu’il ait l’impression que j’agis toujours de cette façon. Que j’oublie tout ce je suis censé gérer dans la vie. Que c’est ma façon de faire pour avancer. C’est lâche. C’est trop lâche comme comportement. Pourtant, j’ai vite fait abstraction de lui quand mon père est mort. Je suis partie avec Kira sous le bras sans me soucier des liens construits et laissés ici. Que ça soit Snow, Neela ou les autres… J’avais laissé tomber. C’était aussi simple que ça.

« - Pourquoi t’es venue. » J’étais tellement bien dans sa veste. C’était chaud, confortable, sécurisant. C’était le genre de chose que font les couples. Ils s’échangent les vêtements, marquent leur lien en partageant des choses. J’étais quoi pour lui ? Vraiment ? Qu’est-ce qu’on était maintenant ? Après tout ce qui s’était passé, qu’avais-je vraiment le droit de lui demander ? « - Non parce que t'aurais pu m'ignorer, faire comme si j'existait pas. Parce que c'est un peu ce que j'ai fait moi en retournant à New York. Alors bon, j'aurais compris, tu sais, que tu me portes plus trop dans ton coeur. » La ferme putain...



_________________


    — When people can walk away from you, let them walk. Your destiny is never tied to anybody who left. •

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hendrix G. Dickens
lama en évolution


› MESSAGES : 148
› EMMENAGEMENT LE : 20/04/2014
› AGE : 31
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : Orange Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Prof de littérature
› DOUBLE COMPTE : Jo', Big M, Shawn, Sasha, Matthew, jamie & Nora
› CELEBRITE : Jensen Ackles
› COPYRIGHT : YOU.FIRST


MessageSujet: Re: Besoin d'un taxi ? Rory   Sam 4 Fév 2017 - 11:11

Hendrix avait son regard posé sur Lorelaï, cette femme était vraiment impossible et pourtant il se trouvait là debout devant elle. Il l'avait regardé enfilé sa veste, alors qu'il n'avait pu s'empêcher de se dire qu'elle était plutôt sexy dans sa veste. Enfin, cette pensée était bien vite oublié car Rory restait Lorelaï Daniels. Il avait froncé les sourcils avant de faire un sourire en coin, elle le remerciait, il avait bien entendu enfin il allait s'abstenir de faire tout commentaire. Le jeune professeur avait secoué la tête en entendant les paroles suivantes de Lorelaï. _ Bien que l'invitation soit étonnante et en même temps déroutante, je pense que je vais passer pour cette fois. Hendrix avait laissé un soupir franchir ses lèvres, bon ça ne ferait pas avancer les choses de se comporter comme un connard. Il s'était avancé et avait pris place au côté de Lorelaï sur le banc. Il attendait qu'elle soit prête à monter sur sa moto mais il avait des doutes sur le fait que Rory soit prête à lever ses fesses de ce banc. Il avait posé ses avants bras sur ses cuisses avant de prendre un air songeur en entendant la question de Rory. Pourquoi il était venu ? C'était une bonne question, à vrai dire, il n'en avait pas la moindre idée. Ou alors... _ Pour être franc, je me suis vraiment demandé si je devais décrocher mon téléphone. Après tout, tu n'as pas eu le courage de m'appeler pour me dire que tu partais, t'aurais même pu demander à Marcel de le faire pour toi. À la rigueur, j'aurais compris mais non tu m'as juste oublié, tu m'as rayé de ta vie en un claquement de doigt. Ce n'est pas la première fois qu'on me fait le coup, mais je dois t'avouer que ça n'en reste pas moins douloureux. Hendrix avait relevé son regard devant lui avant de frotter ses mains sur son jeans. _ Je suis désolé pour ton père Lorelaï. Il avait reposé son regard sur Lorelaï avant de détourner de nouveau le regard. Il savait ce que c'était que de perdre ses parents, et il pouvait parfaitement comprendre qu'elle ait eu le besoin de partir pour New York. Ce qu'il n'arrivait pas à avaler, c'est qu'elle l'est oublié en cours de route et pour lui ça ne voulait dire qu'une seule et unique chose, elle n'était pas prête à vivre une histoire avec lui et il l'acceptait après tout c'était pas comme ci elle lui avait vraiment laissé le choix. Enfin le choix de ses mots était intéressant. _ Tu crois que si je ne te portais plus dans mon cœur, je serais ici, assis sur ce banc à me les geler, à attendre que tu te décides de rentrer avec moi. Drix avait fait un sourire en coin à Lorelaï avant de détourner le regard en entendant des voix. Visiblement, Lorelaï n'était pas la seule à avoir légèrement abusé avec l'alcool ce soir. Hendrix ne se sentait pas à sa place dans ce genre de soirée, pour lui une soirée réussi était une soirée passée avec ses amis, autour d'une bière et pourquoi pas à jouer au fléchette. Rien de ce que Lorelaï avait vécu ce soir, enfin Hendrix faisait ses propres déductions mais vu la robe qu'elle portait, il était évident qu'elle n'avait pas passé la soirée dans le bar du coin. _ ça se passe bien avec Kira ? Drix s'était redressé pour s'appuyer sur le dossier du banc alors qu'il reposait son regard sur la jeune femme. La petite fille appréciait sa toute nouvelle vie d'après ce qu'elle avait pu lui raconter mais en même temps Hendrix n'avait aucun doute sur le fait que Lorelaï serait une mère formidable. Bon même si d'après Drix, Kira semblait bien trop gâtée mais c'était pas le plus important au final. _ En tout cas, d'après elle, elle a la meilleure des mamans. Drix avait fait un léger sourire à Rory avant de passer son bras derrière la jeune femme. _ Et c'est bien d'être revenue, quand elle m'a appelé la dernière fois, elle m'avait dit qu'Huntington lui manquait. Bon Hendrix ne voulait pas s’immiscer dans la vie de Lorelaï et de Kira mais en même temps il tenait vraiment à la petite fille et il voulait juste qu'elle soit heureuse. En plus, si Kira était à Huntington beach y avait de forte chance pour que la maman soit présente aussi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lorelai Daniels
BAD COP


› MESSAGES : 473
› EMMENAGEMENT LE : 03/08/2013
› AGE : 42
› STATUT CIVIL : DIVORCÉE DEPUIS 2008. MÈRE ADOPTIVE DE KIRA. EN COUPLE AVEC 90% DES HOMMES DE LA VILLE ;
› QUARTIER : N°837 PALM AVENUE ;
› PROFESSION/ETUDE : DIRECTRICE ARTISTIQUE DE SA MAISON DE COUTURE (DANIELS) ET PRÉSENTATRICE TÉLÉ DE SON PROPRE TALKSHOW : TONIGHT WITH LORELAI DANIELS. EN GROS JE SUIS UNE STAR.
› HB AWARDS : (2013) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS MECHANT ; SEX-SYMBOL SENIOR (2014) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS AGAÇANT ; LE PERSONNAGE LE PLUS DRAGUEUR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS DRAGUEUR ; SEX SYMBOL SENIOR (2016) MEILLEUR PERSONNAGE (RUMOURS ARE OUR PASSION) ; LE PERSONNAGE LE PLUS DRAGEUR ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : AMY ADAMS ;
› COPYRIGHT : ELOW ;

MessageSujet: Re: Besoin d'un taxi ? Rory   Dim 19 Fév 2017 - 16:54



Besoin d'un taxi ?
hendrix dickens — lorelai daniels



Cette soirée avait été mouvementé. Pas parfaite, pas excellente, mais épuisante. Je dois faire ce que je peux pour conserver mon image et rester au top de ma forme quoi qu’il arrive. Je dois préserver mon réseau, préserver mes connaissances, préserver ma notoriété. Et pourtant, pourtant, j’étais là. Pied nue devant un homme qui n’était pas fait pour moi. J’avais bu un peu trop, comme souvent, et je n’étais pas en état de voir les choses calmement. Je n’étais pas le genre à boire et à déprimer. C’était même l’inverse. Mais Hendrix avait un effet sur moi, un effet désastreux. Il était différent et il me rendait différente. Même si je ne suis pas contre qu’il me ramène, je décide finalement de me reposer sur ce banc. De m’asseoir, comme si analyser la situation allait m’aider. Je ne pense pas que j’oublierais cette soirée demain, c’est faux. J’étais un désastre. Surtout maintenant. Il pouvait partir, je ne lui en voudrais pas. Vraiment. Il fallait que je me fasse une raison. La raison pour laquelle je l’ai appelé, c’est parce qu’il me manquait. C’était parce que j’aimais la personne que j’étais avec lui, autant que je détestais tout ça. Oui, je suis pleine de contradiction. Je suis une épave vivante, qui a atteint les sommets et qui ne sait pas franchement comment se comporter. Silencieuse, je l’observe s’asseoir à mes côtés. Je l’observe alors qu’il répond assez calmement à ma question. J’aurais dû me taire, j’aurais dû monter sur cette moto, retourner chez moi et me taire. Je n’avais pas résisté à vouloir plus. C’était plus fort que moi. Je me doute que ce que j’ai fait, c’est mal. Qu’au fond, ça lui a fait mal, mais l’entendre de sa bouche, ça change les choses. Et puis finalement, il me lance le truc qui ne fallait pas – parce qu’avec ce taux d’alcool dans les sangs, je peux pleurer très facilement. Il est désolé pour mon père et je sens la tristesse m’envahir. Voilà, mes yeux étaient rouges, je pouvais le sentir.

« - T’es juste trop gentil. » Je n’ose pas le regarder, je suis encore toute bouleversé. J’essaye de ne pas pleurer d’ailleurs, c’est con hein. La grande Lorelai Daniels qui risque de pleurer. Bon, je respire un peu plus et essaye de ne pas trop m’en faire.

« - Je pense que ça va. » Je m’appuie à mon tour contre le dossier du banc, observant plus loin un couple marcher jusqu’à leurs voitures sans doute garer un peu plus loin dans la colline. La réflexion d’Hendrix, me fait sourire. « - Elle a dit ça ? » Je me retourne vers lui. Je doute sérieusement être une mère formidable, mais j’essaye. Voilà, ça me rend encore plus émotive. Bravo Hendrix. Kira était une enfant particulière, mais c’était la mienne. Depuis que je l’avais adopté, j’avais quelque chose de nouveau et de précieux et j’espérais pouvoir la préserver du mauvais de ce monde. Je profite d’avoir la veste d’Hendrix sur les épaules pour serrer le vêtement contre moi. Il ne fait pas si froid que ça, mais quand même. « - Elle aime beaucoup Huntington, je le sais. Mais j’avais besoin qu’elle découvre ma maison, à moi. » Parce que Lorelai était de New York, qu’elle avait grandi là-bas, vécu là-bas presque toute sa vie. C’était sa maison et pour elle, il était important que Kira le sache. Que Kira découvre ce monde même.

« - Rentrons. » Dit-elle alors. Parce qu’elle ne veut pas prendre plus de temps à Hendrix. Parce que sérieusement, à chaque fois elle en arrive à la même conclusion. Elle ne le mérite pas. « - J'n'ais pas envie que tu finisses en glaçon par ma faute. »


_________________


    — When people can walk away from you, let them walk. Your destiny is never tied to anybody who left. •

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hendrix G. Dickens
lama en évolution


› MESSAGES : 148
› EMMENAGEMENT LE : 20/04/2014
› AGE : 31
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : Orange Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Prof de littérature
› DOUBLE COMPTE : Jo', Big M, Shawn, Sasha, Matthew, jamie & Nora
› CELEBRITE : Jensen Ackles
› COPYRIGHT : YOU.FIRST


MessageSujet: Re: Besoin d'un taxi ? Rory   Mar 6 Juin 2017 - 12:29

Hendrix avait posé son regard sur le profil de la jeune femme, peut être qu'en effet il était trop gentil. D'un coup, il se demandait si ce n'était pas pour ça qu'elle ne le voyait pas réellement. On pourrait croire qu'un mec gentil aurait plus de chance avec les femmes mais bizarrement ce n'était pas vraiment le cas. Il avait déjà vécu ça dans le passé et n'avais pas envie de réitérer l'expérience. Il s'était appuyé sur le dossier du banc alors qu'il évoquait la pitchounette qui était entrée dans la vie de Rory. Le professeur avait hoché simplement la tête en entendant sa question. Oui Kira semblait réellement heureuse et c'était le principal pour Drix. Faut dire que jusqu'ici elle n'avait pas eu de chance, et d'après lui, la petite avait vécu déjà assez de malheur comme ça surtout à son âge. Hendrix avait passé une main dans sa barbe de quelques jours avant de laisser un léger soupir franchir ses lèvres malgré lui. _ Kira est une petite fille intelligente et je suis sûr qu'elle a compris pourquoi tu avais eu besoin de retourner à New York. J'aurais juste une chose à te demander, si tu décides de repartir définitivement pour New York, j'aimerais assez l'avoir pendant les vacances. Après tout je suis son parrain et puis j'ai fait une promesse que je vais tenir quoi qu'il se passe entre nous. Drix avait relevé son regard sur Lorelaï avant de finalement se lever quand Rory avait parlé de rentrer. Il avait fait un sourire en coin avant de lâcher un menteuse, juste pour la taquiner. Se dirigeant vers la moto, il avait froncé légèrement les sourcils car la robe restait un problème. Hendrix avait laissé Lorelaï se débrouiller avant de lui passer un casque. _ Et oui, ça me rappelle des souvenirs. Un sourire amusé sur les lèvres, il avait enfourché sa moto avant d'enfiler son casque. Il avait démarré le moteur avant d'attraper les mains de la jeune femme pour les passer autour de sa taille. Il avait remarqué qu'elle avait bu et il était pas question qu'il perde sa passagère en cours de route. Oui, bon il préférait se dire ça plutôt que de s'avouer qu'il avait envie de sentir ses mains sur son corps.

Une fois devant la maison de la jeune femme, il avait coupé le moteur de sa moto puis retiré son casque avant de passer une main dans ses cheveux. Drix était descendu avant d'attraper Lorelaï par la taille pour l'aider à descendre. _ Oui je sais tu peux très bien te débrouiller toute seule mais pour être franc j'avais peur à ma moto. Un sourire au coin des lèvres à nouveau, Hendrix avait lâché la jeune femme alors que son regard était toujours posé dans celui de Lorelaï. _ Bon te voilà arrivée chez toi. Drix avait froncé quelque peu les sourcils avant de passer une main sur sa nuque. _ Dors-bien Lorelaï. Il avait finalement enfourché de nouveau sa moto, prenant le casque qu'elle lui tendait. Ok, il ne lui laissait pas le temps de dire quoi que ce soit mais c'était surement mieux ainsi. _ Prends soin de toi. Un dernier regard et il repartait dans le sens inverse... Il se maudissait intérieurement de prendre à son tour la fuite seulement il savait qu'il avait devait écouter sa raison. _ Et puis merde. Hendrix avait fait demi-tour et se retrouvait en un rien de temps de nouveau devant chez Lorelaï. Il n'avait pas pris la peine de frapper et une chance pour lui Rory ne l'avait pas encore fermé. La cherchant dans la maison, il l'avait trouvé assez rapidement. Comblant l'espace qui les séparait il ne lui laissait pas le temps de protester qu'il posait ses lèvres sur les siennes. Sa main s'était posée sur la nuque de la jeune femme pour pouvoir appuyé encore un peu plus le baiser. À bout de souffle, il s'était redressé alors qu'il plongeait son regard dans celui de Lorelaï. _ Oui je sais tu te demandes ce qui va pas chez moi. Mais pour ma défense, j'ai eu envie de t'embrasser à la minute où je t'ai vu là sur ce trottoir dans cette robe.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Besoin d'un taxi ? Rory   

Revenir en haut Aller en bas
 

Besoin d'un taxi ? Rory

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Besoin d'aide sur photoshop Cs3
» Besoin d'aide (problème technique montage)
» J'ai besoin de toi, j'ai besoin de lui
» Besoin d'aide dans mes choix
» [personnalisation] Besoin de vous pour finaliser !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNTINGTON BEACH ™ ::  :: •• CENTRE VILLE :: •• CENTRE COMMERCIAL-