AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le hasard fait bien les choses.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Erin R. Preston
petit lama égaré


› MESSAGES : 12
› EMMENAGEMENT LE : 02/10/2016
› STATUT CIVIL : Célibataire mais mon coeur appartient à Andrew Cohen ♥
› QUARTIER : A la recherche d'un appartement sur Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Avocate fraichement diplômée, spécialisée dans le droit des enfants. Employée au cabinet de maître Harper.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Stewart - Mischa S. Miller - Sawyer E. Clarks - Noah S. Harper - Harper M. Carrington - Samuel N. Hamilton - Charlie Keynes - Arizona R. Donroe & Elisabeth Howard.
› CELEBRITE : Candice Accola.
› COPYRIGHT : FAE

MessageSujet: Le hasard fait bien les choses.   Jeu 3 Nov - 12:50

Depuis plusieurs jours Erin épluchait les annonces à la recherche d’un appartement, elle était arrivé en ville depuis une semaine et n’avait toujours pas d’endroit où loger. Depuis son arrivée elle n’avait pas eu une minute à elle, Erin s’était rendu dès la première journée au sein du cabinet Harper. Elle avait passé la journée à visiter le cabinet, faire la connaissance de l’équipe et surtout du grand patron Noah Harper qui avec sa carrière important la mettait mal à l’aise. Erin n’était pourtant pas du genre timide mais elle avait un peu l’impression d’être ridicule face à cet homme et ses confrères. La deuxième journée elle avait pris ses marques, posant ses fesses dans son petit bureau où une pile de dossier l’attendait. Elle savait que c’était le prix à payer, tout le monde passait par cet esclavage, il fallait prouver ce qu’on valait et elle ne baisserait pas les bras. Le troisième jour elle était aux côtés de Noah à un procès, elle faisait surtout de la figuration mais c’était toujours bon à prendre. Les trois jours suivants elle était enfermé dans son bureau toujours avec une pile de dossier, et aujourd’hui enfin elle pouvait s’asseoir à une terrasse, commandé son cappuccino supplément de crème et passer en revue toutes les annonces. Elle hésitait à faire de la colocation, elle avait envie de rencontrer du monde et de ne pas se morfondre dans son appartement mais en même temps elle allait être assez débordé avec son travail et puis elle n’était pas venue ici pour se faire des copines mais pour retrouver Andrew. Elle soupira légèrement, fatiguée par les annonces et aussi par le fait qu’elle n’avait toujours pas croisé Andrew. Elle n’avait aucune piste, la seule était qu’il vivait ici. Pourquoi ne vivait-il pas dans un village perdu ça aurait été bien plus simple pour le retrouver. La jolie blonde leva son regard sur les passants, les observant. L’avocate finit par reposer son regard sur le journal, si elle continuait à penser à ce garçon elle serait angoissée. Que pouvait-elle lui dire ? Voudrait-il au moins la laisser parler ? Etait-il toujours célibataire ? Erin ferma le journal, elle était angoissée à présent, se rendant compte qu’elle ne s’était jamais demandé s’il était en couple ou non. Peut-être avait-elle fait une erreur, elle aurait dû rester à Los Angeles, ne pas partir sur un coup de tête. Elle déposa un billet sur la table avant de se lever et quitter la terrasse, elle avait besoin de marcher, de se vider la tête. Erin posa ses lunettes de soleil sur son nez, plia le journal le gardant dans sa main tout en avançant. Elle ne connaissait pas la ville, aux premiers abords ça semblait sympa, c’était joli, bien entretenu, les gens avaient l’air cool mais elle ne pouvait pas vraiment jugé en une semaine. Elle tourna à l’angle de la rue posant son regard sur un homme d’une quarantaine d’année qui passait à ses côtés, il portait un tee-shirt des Red Sox, un homme bien forcement ! Elle percuta quelque chose ou plutôt quelqu’un, ce qui devait arriver vu qu’elle ne regardait pas devant elle. Erin posa sa main sur sa tête grimaçant légèrement, plus par reflexe que par douleur, elle posa son regard sur cette personne « Andrew ! » Un coup de pouce du destin ! Elle releva ses lunettes les glissant dans ses cheveux, elle sentit son cœur s’emballer, c’était bien lui, il était toujours aussi beau et elle lui aurait bien sauté au cou sauf qu’elle ne pouvait pas, enfin si elle pouvait mais lui ne voudrait sûrement pas. « Comment vas-tu ? » Erin préférait y aller en douceur et ne pas lui expliquer que justement elle le cherchait qu’elle était désolé etc… elle voulait voir sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas

Andrew J. Cohen
BAD COP


› MESSAGES : 145
› EMMENAGEMENT LE : 26/02/2014
› AGE : 26
› STATUT CIVIL : Célibataire, l'amour ne l'a pas très bien réussi... Mais Erin est en ville et il semblerait que son coeur s'emballe toujours de la même façon en sa présence...
› QUARTIER : Présidente Drive dans une grande maison avec un grand terrain et des box
› PROFESSION/ETUDE : Inspecteur à la brigade des moeurs.
› HB AWARDS :
› DOUBLE COMPTE : Adam, Snow, Teddy, Emma, Kyle, Judy et Kira
› CELEBRITE : Eddie Redmayne THE BG
› COPYRIGHT : Bazzart


MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses.   Lun 14 Nov - 22:57

Andrew était à HB depuis plus de 2 ans maintenant, il s’était construit une nouvelle vie, il aimait son boulot, il avait des amis et il allait bien. Même si au fond de lui quelques choses lui manquait ou plutôt quelqu’un mais il savait qu’il devrait vivre avec ce manque le reste de sa vie. Andrew avait quitté Atlanta depuis 3 ans maintenant, après sa dernière crise cardiaque il avait été rapatrié d’urgence à Londres pour subir une greffe de cœur. Il était tombé très bas, son histoire avec Erin l’avait démoli et c’était peu dire. Pourtant une part de lui la réclamait encore, parfois quand il lui arrivait quelques choses de bien il avait encore le reflexe de prendre son téléphone pour l’appeler et lui raconter. Mais il ne pouvait pas il avait coupé les ponts après qu’elle lui ait menti sur la nature de ses sentiments. Elle l’avait trahi, il s’était sentit humilié, et tellement blessé que les derniers mots qu’il lui avait dit c’était qu’il ne voulait plus jamais la voir. Il avait ensuite essayé de la blessée, il lui avait fait livrer son piano, celui qu’il lui avait offert et qu’il gardait chez lui pour qu’elle puisse en jouer quand elle le voulait. La jeune femme n’avait pas pu le garder et l’avait mis en vente… Finalement Andrew avait fait machine arrière et sans qu’elle le sache il lui avait acheté le piano. Encore aujourd’hui il était installé dans une pièce de sa villa. Pièce qui restait quasiment tout le temps fermé, mais il le fait est qu’il avait encore ce piano. Il n’était pas encore capable de s’en débarrasser, il lui rappelait les bons souvenirs mais aussi les mauvais. Il était en total contradiction quand il s’agissait de penser à Erin, il lui en voulait tellement d’avoir tout gâché… Surtout d’avoir gâché leur amitié… Il avait toujours pensé que personne ne réussirait à les séparer mais il n’avait pas pensé que se serait Erin elle-même qui briserait tout. Andrew faisait de son mieux pour aller mieux, pour profiter de la vie. Il réussissait jusque là, il n’avait pas à se plaindre de la vie qu’il menait mais pourtant c’était différent de sa vie à Atlanta. Mais Andy avait pris sa décision il ne revivrait jamais là bas, il ne reverrait jamais Erin et il devait se faire une raison. C’était une décision qu’il avait prise lui, la plus difficile de toute sa vie.

Andrew menait son petit bout de chemin, il était aujourd’hui en congé. Il n’avait pas vraiment prévu de faire quelques choses. Laïla était sortie et lui allait s’occuper de faire quelques courses et puis se balader. Il vivait avec la jeune femme depuis quelques mois maintenant, depuis qu’il l’avait retrouvé devant ce centre pour sans abris et qu’il lui avait offert de vivre avec lui. Depuis ce temps là il s’était beaucoup rapproché d’elle, elle était sans doute son amie la plus proche à HB. Rien à voir avec son amitié avec Erin mais c’était justement ça qui était bien. Il n’avait pas de sentiment amoureux pour la jeune femme et ça permettait d’avoir une amitié plus simple avec elle. Andrew s’était donc chargé de faire les courses il avait demandé à Laïla si elle avait besoin de quelques choses, autant qu’il s’en charge ça éviterait à la jeune femme un aller retour pour rien au supermarché. Après avoir rangé les courses il appela ses 2 chiens, 2 bergers australiens rouges qu’il s’était offert en symbole de nouvelle vie ici. Il planta un écouteur dans son oreille et mis en route la musique, il avait ses 2 chiens accrochés à sa ceinture il était prêt pour aller courir avec eux. Les 2 chiens adoraient courir avec lui, et il avait pris l’habitude de faire régulièrement de l’exercice depuis qu’il était dans la police. Andrew courait dans les ruelles de la ville, à un moment il ne regardait pas vraiment devant lui occuper à regarder une affiche d’un groupe de musique qu’Erin adorait. Parfois certaine chose comme ça lui rappelait la jeune femme… C’est à ce moment là qu’il percuta quelqu’un de plein fouet. : « Pard… » Il se stoppa net quand il entendit une voix qu’il aurait reconnu entre mille et qu’il ne pensait plus jamais entendre : « Andrew ! » Elle était là devant lui : ERIN ! Mais qu’est ce qu’elle pouvait bien faire ici, il était surpris il ne savait pas quoi lui dire et il n’était pas non plus sur de vouloir lui dire quelques choses. Elle lui avait fait trop de mal, il ne voulait pas lui pardonner pas cette fois. Il avait accepté beaucoup de la jeune femme mais elle avait été beaucoup trop loin en embrassant Derek dans son dos. Pourtant une part de lui voulait savoir ce qu’elle faisait là, pourquoi elle était à HB précisément. La jeune femme brisa alors le silence et demanda : « Comment vas-tu ? » C’est tout ?! Elle n’avait trouvé que ça à lui dire ? Ce ne serait pas suffisant… Pourtant il s’était passé 3 ans depuis leur dispute, il avait changé physiquement de cœur mais celui qui battait dans sa poitrine c’était emballer comme avant quand il avait croisé le regard de la jeune femme. A croire qu’il n’en avait pas fini avec Erin Preston. Il fronça légèrement les sourcils, et demanda du tac au tac : « Qu’est ce que tu fou ici Erin ? » Andrew n’avait pas l’intention de parler de la pluie et du beau temps. De lui confier s’il allait bien ou mal il voulait savoir ce qu’elle faisait là…

_________________
Encore une fois j’ai dû disparaitre, des fois je t’aime, des fois je te hais ! Pour ne pas dire que j’ai tout donné, J’ai donné tout autant que toi ! Te souviens-tu d’être entrée chez moi ? T’as pu voir le cocon familial ! T'avais pas le droit de m'faire tant de mal ! Je vais devoir éteindre les flammes par les flammes ! Je te l’ai dit, tu as ce sourire au coin des lèvres quand tu mens ! Tu t’imaginais pouvoir t’en sortir encore et encore facilement !
Revenir en haut Aller en bas

Erin R. Preston
petit lama égaré


› MESSAGES : 12
› EMMENAGEMENT LE : 02/10/2016
› STATUT CIVIL : Célibataire mais mon coeur appartient à Andrew Cohen ♥
› QUARTIER : A la recherche d'un appartement sur Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Avocate fraichement diplômée, spécialisée dans le droit des enfants. Employée au cabinet de maître Harper.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Stewart - Mischa S. Miller - Sawyer E. Clarks - Noah S. Harper - Harper M. Carrington - Samuel N. Hamilton - Charlie Keynes - Arizona R. Donroe & Elisabeth Howard.
› CELEBRITE : Candice Accola.
› COPYRIGHT : FAE

MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses.   Jeu 15 Déc - 12:15

La jeune femme n’était pas du genre timide ou mal à l’aise, c’était une femme qui s’adaptait facilement aux autres et aux différentes situations, de ce fait elle était facilement à l’aise. Pourtant là, ce n’était plus le cas. Andrew n’était pas n’importe qui. Andrew était important, trop important au point de la faire perdre pied ce qu’elle détestait particulièrement. Erin avait besoin de maitriser tout, de tenir elle-même les reines et non de se sentir si faible à un homme. Son enfance était la cause d’un tel comportement, elle ne voulait plus être un objet, elle ne pouvait plus être faible. Bien sûr il y avait une énorme différence entre son beau-père et Andrew, mais les blessures du passé entaché toujours le présent. Andrew lui faisait perdre la tête, ça lui faisait peur mais elle allait au-devant de ses peurs en débarquant ici. Erin voulait être aux côtés d’Andrew, elle voulait le récupérer et affronter ses peurs, ses doutes, ses craintes. Il était l’homme de sa vie, elle en était persuadée. Le voir ainsi l’intimait, il ne semblait pas heureux, son expression était plutôt négative et Erin commençait à comprendre qu’elle n’était pas la bienvenue dans la nouvelle vie du jeune homme. Elle aurait pu fondre en larme, se jeter sur un pot de crème vanille caramel et se repasser en boucle Dirty Dancing (oui Erin était ainsi) ! L’avocate ne pouvait pas baisser les bras si facilement, elle voulait cet homme elle devrait se battre. Puisqu’il ne voulait pas lui indiquer s’il allait bien ou si même elle allait bien, la jeune femme prit la parole. « Je vais bien merci à toi. » Quoi ? Erin avait toujours ce défaut, elle n’allait pas le perdre facilement, oui elle savait qu’il n’apprécierait pas ce genre de phrase mais c’était plus fort qu’elle. Elle mordilla le bord de sa lèvre, reprenant alors avec un dépit rapide comme toujours quand elle voulait parler et qu’on ne la stoppe surtout pas. « J’ai trouvé un job ici, figure toi que je suis avocate, j’ai eu mes diplômes, non sans mal d’ailleurs mais ça y est c’est officiel je suis une avocate, une vraie de vraie comme j’en aie toujours rêvée et moi petite nouvelle dans ce monde j’ai réussi à décrocher un travail dans le cabinet de maître Harper ! Tu te rends compte c’est genre… l’inspecteur Columbo pour toi… bref, j’ai pris ma voiture, ma valise et me voici ici, c’est dingue d’ailleurs que tu sois également dans cette ville. Le destin est bien fait tu ne trouves pas ? » Elle se pinça les lèvres, se rendant compte qu’elle avait parlé, beaucoup parlé et que c’était pas du tout le genre de chose qu’attendait Andrew. « Désolé… ne m’en veux pas… s’il te plaît. » Elle était inquiète, paniquée même et ses yeux exprimaient cette inquiétude.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses.   Aujourd'hui à 15:58

Revenir en haut Aller en bas
 

Le hasard fait bien les choses.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» merci que le hasard fait bien les choses
» neige en Normandie
» Evocation de PINOCHIO en monotype aquarelle
» Livre " Vite fait, bien fait "
» Tous ça me fait bien rire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNTINGTON BEACH ™ ::  :: •• RUES PRINCIPALES :: •• LES RUES & RUELLES-