AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le hasard fait bien les choses.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Erin R. Preston
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 17
› EMMENAGEMENT LE : 02/10/2016
› STATUT CIVIL : Célibataire mais mon coeur appartient à Andrew Cohen ♥
› QUARTIER : A la recherche d'un appartement sur Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Avocate fraichement diplômée, spécialisée dans le droit des enfants. Employée au cabinet de maître Harper.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Stewart - Mischa S. Miller - Sawyer E. Clarks - Noah S. Harper - Harper M. Carrington - Samuel N. Hamilton - Charlie Keynes - Arizona R. Donroe & Elisabeth Howard.
› CELEBRITE : Candice Accola.
› COPYRIGHT : FAE


MessageSujet: Le hasard fait bien les choses.   Jeu 3 Nov 2016 - 12:50

Depuis plusieurs jours Erin épluchait les annonces à la recherche d’un appartement, elle était arrivé en ville depuis une semaine et n’avait toujours pas d’endroit où loger. Depuis son arrivée elle n’avait pas eu une minute à elle, Erin s’était rendu dès la première journée au sein du cabinet Harper. Elle avait passé la journée à visiter le cabinet, faire la connaissance de l’équipe et surtout du grand patron Noah Harper qui avec sa carrière important la mettait mal à l’aise. Erin n’était pourtant pas du genre timide mais elle avait un peu l’impression d’être ridicule face à cet homme et ses confrères. La deuxième journée elle avait pris ses marques, posant ses fesses dans son petit bureau où une pile de dossier l’attendait. Elle savait que c’était le prix à payer, tout le monde passait par cet esclavage, il fallait prouver ce qu’on valait et elle ne baisserait pas les bras. Le troisième jour elle était aux côtés de Noah à un procès, elle faisait surtout de la figuration mais c’était toujours bon à prendre. Les trois jours suivants elle était enfermé dans son bureau toujours avec une pile de dossier, et aujourd’hui enfin elle pouvait s’asseoir à une terrasse, commandé son cappuccino supplément de crème et passer en revue toutes les annonces. Elle hésitait à faire de la colocation, elle avait envie de rencontrer du monde et de ne pas se morfondre dans son appartement mais en même temps elle allait être assez débordé avec son travail et puis elle n’était pas venue ici pour se faire des copines mais pour retrouver Andrew. Elle soupira légèrement, fatiguée par les annonces et aussi par le fait qu’elle n’avait toujours pas croisé Andrew. Elle n’avait aucune piste, la seule était qu’il vivait ici. Pourquoi ne vivait-il pas dans un village perdu ça aurait été bien plus simple pour le retrouver. La jolie blonde leva son regard sur les passants, les observant. L’avocate finit par reposer son regard sur le journal, si elle continuait à penser à ce garçon elle serait angoissée. Que pouvait-elle lui dire ? Voudrait-il au moins la laisser parler ? Etait-il toujours célibataire ? Erin ferma le journal, elle était angoissée à présent, se rendant compte qu’elle ne s’était jamais demandé s’il était en couple ou non. Peut-être avait-elle fait une erreur, elle aurait dû rester à Los Angeles, ne pas partir sur un coup de tête. Elle déposa un billet sur la table avant de se lever et quitter la terrasse, elle avait besoin de marcher, de se vider la tête. Erin posa ses lunettes de soleil sur son nez, plia le journal le gardant dans sa main tout en avançant. Elle ne connaissait pas la ville, aux premiers abords ça semblait sympa, c’était joli, bien entretenu, les gens avaient l’air cool mais elle ne pouvait pas vraiment jugé en une semaine. Elle tourna à l’angle de la rue posant son regard sur un homme d’une quarantaine d’année qui passait à ses côtés, il portait un tee-shirt des Red Sox, un homme bien forcement ! Elle percuta quelque chose ou plutôt quelqu’un, ce qui devait arriver vu qu’elle ne regardait pas devant elle. Erin posa sa main sur sa tête grimaçant légèrement, plus par reflexe que par douleur, elle posa son regard sur cette personne « Andrew ! » Un coup de pouce du destin ! Elle releva ses lunettes les glissant dans ses cheveux, elle sentit son cœur s’emballer, c’était bien lui, il était toujours aussi beau et elle lui aurait bien sauté au cou sauf qu’elle ne pouvait pas, enfin si elle pouvait mais lui ne voudrait sûrement pas. « Comment vas-tu ? » Erin préférait y aller en douceur et ne pas lui expliquer que justement elle le cherchait qu’elle était désolé etc… elle voulait voir sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Andrew J. Cohen
BAD COP


› MESSAGES : 163
› EMMENAGEMENT LE : 26/02/2014
› AGE : 27
› STATUT CIVIL : Célibataire, l'amour ne l'a pas très bien réussi... Mais Erin est en ville et il semblerait que son coeur s'emballe toujours de la même façon en sa présence...
› QUARTIER : Présidente Drive dans une grande maison avec un grand terrain et des box
› PROFESSION/ETUDE : Inspecteur à la brigade des moeurs.
› HB AWARDS :
› DOUBLE COMPTE : Adam, Snow, Teddy, Emma, Kyle, Judy et Kira
› CELEBRITE : Eddie Redmayne THE BG
› COPYRIGHT : Bazzart


MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses.   Lun 14 Nov 2016 - 22:57

Andrew était à HB depuis plus de 2 ans maintenant, il s’était construit une nouvelle vie, il aimait son boulot, il avait des amis et il allait bien. Même si au fond de lui quelques choses lui manquait ou plutôt quelqu’un mais il savait qu’il devrait vivre avec ce manque le reste de sa vie. Andrew avait quitté Atlanta depuis 3 ans maintenant, après sa dernière crise cardiaque il avait été rapatrié d’urgence à Londres pour subir une greffe de cœur. Il était tombé très bas, son histoire avec Erin l’avait démoli et c’était peu dire. Pourtant une part de lui la réclamait encore, parfois quand il lui arrivait quelques choses de bien il avait encore le reflexe de prendre son téléphone pour l’appeler et lui raconter. Mais il ne pouvait pas il avait coupé les ponts après qu’elle lui ait menti sur la nature de ses sentiments. Elle l’avait trahi, il s’était sentit humilié, et tellement blessé que les derniers mots qu’il lui avait dit c’était qu’il ne voulait plus jamais la voir. Il avait ensuite essayé de la blessée, il lui avait fait livrer son piano, celui qu’il lui avait offert et qu’il gardait chez lui pour qu’elle puisse en jouer quand elle le voulait. La jeune femme n’avait pas pu le garder et l’avait mis en vente… Finalement Andrew avait fait machine arrière et sans qu’elle le sache il lui avait acheté le piano. Encore aujourd’hui il était installé dans une pièce de sa villa. Pièce qui restait quasiment tout le temps fermé, mais il le fait est qu’il avait encore ce piano. Il n’était pas encore capable de s’en débarrasser, il lui rappelait les bons souvenirs mais aussi les mauvais. Il était en total contradiction quand il s’agissait de penser à Erin, il lui en voulait tellement d’avoir tout gâché… Surtout d’avoir gâché leur amitié… Il avait toujours pensé que personne ne réussirait à les séparer mais il n’avait pas pensé que se serait Erin elle-même qui briserait tout. Andrew faisait de son mieux pour aller mieux, pour profiter de la vie. Il réussissait jusque là, il n’avait pas à se plaindre de la vie qu’il menait mais pourtant c’était différent de sa vie à Atlanta. Mais Andy avait pris sa décision il ne revivrait jamais là bas, il ne reverrait jamais Erin et il devait se faire une raison. C’était une décision qu’il avait prise lui, la plus difficile de toute sa vie.

Andrew menait son petit bout de chemin, il était aujourd’hui en congé. Il n’avait pas vraiment prévu de faire quelques choses. Laïla était sortie et lui allait s’occuper de faire quelques courses et puis se balader. Il vivait avec la jeune femme depuis quelques mois maintenant, depuis qu’il l’avait retrouvé devant ce centre pour sans abris et qu’il lui avait offert de vivre avec lui. Depuis ce temps là il s’était beaucoup rapproché d’elle, elle était sans doute son amie la plus proche à HB. Rien à voir avec son amitié avec Erin mais c’était justement ça qui était bien. Il n’avait pas de sentiment amoureux pour la jeune femme et ça permettait d’avoir une amitié plus simple avec elle. Andrew s’était donc chargé de faire les courses il avait demandé à Laïla si elle avait besoin de quelques choses, autant qu’il s’en charge ça éviterait à la jeune femme un aller retour pour rien au supermarché. Après avoir rangé les courses il appela ses 2 chiens, 2 bergers australiens rouges qu’il s’était offert en symbole de nouvelle vie ici. Il planta un écouteur dans son oreille et mis en route la musique, il avait ses 2 chiens accrochés à sa ceinture il était prêt pour aller courir avec eux. Les 2 chiens adoraient courir avec lui, et il avait pris l’habitude de faire régulièrement de l’exercice depuis qu’il était dans la police. Andrew courait dans les ruelles de la ville, à un moment il ne regardait pas vraiment devant lui occuper à regarder une affiche d’un groupe de musique qu’Erin adorait. Parfois certaine chose comme ça lui rappelait la jeune femme… C’est à ce moment là qu’il percuta quelqu’un de plein fouet. : « Pard… » Il se stoppa net quand il entendit une voix qu’il aurait reconnu entre mille et qu’il ne pensait plus jamais entendre : « Andrew ! » Elle était là devant lui : ERIN ! Mais qu’est ce qu’elle pouvait bien faire ici, il était surpris il ne savait pas quoi lui dire et il n’était pas non plus sur de vouloir lui dire quelques choses. Elle lui avait fait trop de mal, il ne voulait pas lui pardonner pas cette fois. Il avait accepté beaucoup de la jeune femme mais elle avait été beaucoup trop loin en embrassant Derek dans son dos. Pourtant une part de lui voulait savoir ce qu’elle faisait là, pourquoi elle était à HB précisément. La jeune femme brisa alors le silence et demanda : « Comment vas-tu ? » C’est tout ?! Elle n’avait trouvé que ça à lui dire ? Ce ne serait pas suffisant… Pourtant il s’était passé 3 ans depuis leur dispute, il avait changé physiquement de cœur mais celui qui battait dans sa poitrine c’était emballer comme avant quand il avait croisé le regard de la jeune femme. A croire qu’il n’en avait pas fini avec Erin Preston. Il fronça légèrement les sourcils, et demanda du tac au tac : « Qu’est ce que tu fou ici Erin ? » Andrew n’avait pas l’intention de parler de la pluie et du beau temps. De lui confier s’il allait bien ou mal il voulait savoir ce qu’elle faisait là…

_________________
Elle te fera changer la course des nuages, balayer tes projets, vieillir bien avant l'âge ! Tu la perdras cent fois dans les vapeurs des ports. C'est écrit... Elle rentrera blessée dans les parfums d'un autre ! Tu t'entendras hurler "que les diables l'emportent" !! Elle voudra que tu pardonnes, et tu pardonneras... C'est écrit !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Erin R. Preston
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 17
› EMMENAGEMENT LE : 02/10/2016
› STATUT CIVIL : Célibataire mais mon coeur appartient à Andrew Cohen ♥
› QUARTIER : A la recherche d'un appartement sur Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Avocate fraichement diplômée, spécialisée dans le droit des enfants. Employée au cabinet de maître Harper.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Stewart - Mischa S. Miller - Sawyer E. Clarks - Noah S. Harper - Harper M. Carrington - Samuel N. Hamilton - Charlie Keynes - Arizona R. Donroe & Elisabeth Howard.
› CELEBRITE : Candice Accola.
› COPYRIGHT : FAE


MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses.   Jeu 15 Déc 2016 - 12:15

La jeune femme n’était pas du genre timide ou mal à l’aise, c’était une femme qui s’adaptait facilement aux autres et aux différentes situations, de ce fait elle était facilement à l’aise. Pourtant là, ce n’était plus le cas. Andrew n’était pas n’importe qui. Andrew était important, trop important au point de la faire perdre pied ce qu’elle détestait particulièrement. Erin avait besoin de maitriser tout, de tenir elle-même les reines et non de se sentir si faible à un homme. Son enfance était la cause d’un tel comportement, elle ne voulait plus être un objet, elle ne pouvait plus être faible. Bien sûr il y avait une énorme différence entre son beau-père et Andrew, mais les blessures du passé entaché toujours le présent. Andrew lui faisait perdre la tête, ça lui faisait peur mais elle allait au-devant de ses peurs en débarquant ici. Erin voulait être aux côtés d’Andrew, elle voulait le récupérer et affronter ses peurs, ses doutes, ses craintes. Il était l’homme de sa vie, elle en était persuadée. Le voir ainsi l’intimait, il ne semblait pas heureux, son expression était plutôt négative et Erin commençait à comprendre qu’elle n’était pas la bienvenue dans la nouvelle vie du jeune homme. Elle aurait pu fondre en larme, se jeter sur un pot de crème vanille caramel et se repasser en boucle Dirty Dancing (oui Erin était ainsi) ! L’avocate ne pouvait pas baisser les bras si facilement, elle voulait cet homme elle devrait se battre. Puisqu’il ne voulait pas lui indiquer s’il allait bien ou si même elle allait bien, la jeune femme prit la parole. « Je vais bien merci à toi. » Quoi ? Erin avait toujours ce défaut, elle n’allait pas le perdre facilement, oui elle savait qu’il n’apprécierait pas ce genre de phrase mais c’était plus fort qu’elle. Elle mordilla le bord de sa lèvre, reprenant alors avec un dépit rapide comme toujours quand elle voulait parler et qu’on ne la stoppe surtout pas. « J’ai trouvé un job ici, figure toi que je suis avocate, j’ai eu mes diplômes, non sans mal d’ailleurs mais ça y est c’est officiel je suis une avocate, une vraie de vraie comme j’en aie toujours rêvée et moi petite nouvelle dans ce monde j’ai réussi à décrocher un travail dans le cabinet de maître Harper ! Tu te rends compte c’est genre… l’inspecteur Columbo pour toi… bref, j’ai pris ma voiture, ma valise et me voici ici, c’est dingue d’ailleurs que tu sois également dans cette ville. Le destin est bien fait tu ne trouves pas ? » Elle se pinça les lèvres, se rendant compte qu’elle avait parlé, beaucoup parlé et que c’était pas du tout le genre de chose qu’attendait Andrew. « Désolé… ne m’en veux pas… s’il te plaît. » Elle était inquiète, paniquée même et ses yeux exprimaient cette inquiétude.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Andrew J. Cohen
BAD COP


› MESSAGES : 163
› EMMENAGEMENT LE : 26/02/2014
› AGE : 27
› STATUT CIVIL : Célibataire, l'amour ne l'a pas très bien réussi... Mais Erin est en ville et il semblerait que son coeur s'emballe toujours de la même façon en sa présence...
› QUARTIER : Présidente Drive dans une grande maison avec un grand terrain et des box
› PROFESSION/ETUDE : Inspecteur à la brigade des moeurs.
› HB AWARDS :
› DOUBLE COMPTE : Adam, Snow, Teddy, Emma, Kyle, Judy et Kira
› CELEBRITE : Eddie Redmayne THE BG
› COPYRIGHT : Bazzart


MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses.   Ven 3 Mar 2017 - 16:01

Andrew pensait réellement qu’Erin Preston faisait partie de son passé, qu’il ne l’a reverrait plus. Après tout il avait traversé le pays dans le but de la fuir, et pourtant elle était là devant lui aujourd’hui. Et son cœur battait encore à tout rompre quand il posait les yeux sur elle. On aurait pu croire que la greffe d’un nouveau cœur changerait les sentiments qu’il avait pour la jeune femme mais à croire que son être tout entier n’était dédier qu’à elle. Il vivait depuis qu’il avait quitté Atlanta avec une partie de lui qui lui manquait. C’était un manque avec lequel il avait accepté de vivre, il ne voulait plus jamais souffrir comme il avait souffert à cause de son Histoire avec la jeune femme. Partir avait été la seule solution envisageable, sachant que pardonner n’en était pas une. Elle avait brisé quelques choses, en lui, entre eux. Andrew savait qu’il ne pourrait plus être juste son meilleur ami, elle était la femme de sa vie il le savait depuis longtemps maintenant. Et longtemps Erin avait été la seule à l’ignorer. Elle avait entreprit son histoire avec Derek et ça avait tout bousillé entre eux. Elle avait fait un choix, Andrew avait respecté ce choix. Il lui avait simplement dit qu’il ne voulait plus la revoir. Elle l’avait blessé comme jamais personne ne l’avait blessé et surtout comme jamais il n’avait imaginé qu’elle le blesserait un jour. Andrew secoua la tête histoire de reprendre ses esprits, il ne s’était jamais imaginé qu’il pourrait un jour croiser Erin ici. « Je vais bien merci à toi. » dit-elle alors qu’il avait fait exprès de ne pas répondre à sa question. Elle était vraiment là pour lui parler de la pluie et du beau temps. Il répondit du tac au tac : « Ne joue pas à ça Erin ! » Il savait ce qu’elle essayait de faire mais ça ne marcherait pas, pas cette fois. Elle reprit alors rapidement la parole : « J’ai trouvé un job ici, figure toi que je suis avocate, j’ai eu mes diplômes, non sans mal d’ailleurs mais ça y est c’est officiel je suis une avocate, une vraie de vraie comme j’en aie toujours rêvée et moi petite nouvelle dans ce monde j’ai réussi à décrocher un travail dans le cabinet de maître Harper ! Tu te rends compte c’est genre… l’inspecteur Columbo pour toi… bref, j’ai pris ma voiture, ma valise et me voici ici, c’est dingue d’ailleurs que tu sois également dans cette ville. Le destin est bien fait tu ne trouves pas ? » Le destin ? Sérieusement c’était réellement le destin qui avait fait ça ? Non parce qu’il ne trouvait vraiment pas ça drôle. Et il n’aurait pas vraiment dit que le destin était bien fait ! C’était un foutu connard oui ! Il avait sa vie ici et il ne voulait pas tomber aussi bas qu’il était tombé la dernière fois qu’il avait vu Erin. La voir c’était douloureux, et pourtant une partie de lui aurait tout fait pour simplement la serrer dans ses bras. Mais il ne pouvait pas faire ça, il se l’interdisait. C’était trop facile et puis de toute façon s’il avait pu espérer qu’elle était là pour lui elle venait de lui dire le contraire c’était juste le destin. Super ! Il posa les yeux sur Erin et répondit : « Ba félicitation c’est ça qu’on dit non ?! » Puis quelques choses dans ce qu’elle avait dit tilta dans son esprit, comment savait elle qu’il était flic ? Il ne l’avait pas dit, et la seule façon qu’elle le sache c’était en ayant fait des recherches sur lui ou en ayant eu des infos par une connaissance commune. Elle ajouta finalement : « Désolé… ne m’en veux pas… s’il te plaît. » Lui en vouloir de quoi ? D’être ici grâce au destin ? Elle mentait il le savait, il l’a connaissait mieux que personne. Et si elle pouvait berner beaucoup de monde, elle n’avait jamais réussi à le berner lui. Même quand elle se voilait elle-même la face, lui-même voyait ce qu’elle essayait de cacher. Andrew soupira, il passe ses mains sur son visage, c’était troublant de la voir là, déroutant même. Il lui demanda : « Qui t’a dit que j’étais ici ? » Si elle pensait pouvoir lui cacher cette information elle se trompait. Il avait bien sa petite idée mais bon il n’en était pas sûr. Elle avait réussi ses études d’avocats en même temps il n’avait jamais douté qu’elle y parviendrait. Erin avait toujours été une élève studieuse et appliquée. Au contraire de lui où il se reposait beaucoup sur ses capacités. Il était bien parti pour les réussir mais ses nombreux séjours à l’hôpital en 2 ans de temps avaient eu raison de ses études. Et puis flic ce n’était pas si mal comme métier, ça avait été une révélation, il s’épanouissait vraiment dans ce job. « Pourquoi ? » Sous-entendu pourquoi elle était là, pourquoi elle était venue, pourquoi maintenant ? Il ne comprenait pas… Et la voir là devant lui mettait un gros bordel dans sa tête.

_________________
Elle te fera changer la course des nuages, balayer tes projets, vieillir bien avant l'âge ! Tu la perdras cent fois dans les vapeurs des ports. C'est écrit... Elle rentrera blessée dans les parfums d'un autre ! Tu t'entendras hurler "que les diables l'emportent" !! Elle voudra que tu pardonnes, et tu pardonneras... C'est écrit !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Erin R. Preston
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 17
› EMMENAGEMENT LE : 02/10/2016
› STATUT CIVIL : Célibataire mais mon coeur appartient à Andrew Cohen ♥
› QUARTIER : A la recherche d'un appartement sur Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Avocate fraichement diplômée, spécialisée dans le droit des enfants. Employée au cabinet de maître Harper.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Stewart - Mischa S. Miller - Sawyer E. Clarks - Noah S. Harper - Harper M. Carrington - Samuel N. Hamilton - Charlie Keynes - Arizona R. Donroe & Elisabeth Howard.
› CELEBRITE : Candice Accola.
› COPYRIGHT : FAE


MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses.   Lun 10 Avr 2017 - 15:55

Erin n’avait jamais pensé qu’il l’accueillerait à bras ouvert, mais il est vrai qu’elle n’avait pas prévu de ne pas être bien reçue. Elle était Erin et lui Andrew, ça devrait normalement être un moment de joie et non cette rencontre au détour d’une rue. Elle perdait pied et cette perte se traduisait par un débit très important de parole, elle pouvait d’ailleurs faire bien pire mais elle se stoppa seule cette fois ci. Elle ne put empêcher son sourcil droit de s’arquer alors qu’Andrew n’exprimait pas de réelle félicitation. Elle était avocate, c’était juste extraordinaire, ça méritait des applaudissements et qu’Oprah lui accorde une interview ! Oui on disait félicitation quand on était des collègues, des voisins ou le boulanger du coup mais pas quand on était Andrew. Le jeune homme ne tarda pas à lui poser la question, qui lui avait dit qu’il se trouvait dans cette ville. « Que tu étais ici ? » répéta-t-elle pour gagner du temps. « Je viens de le découvrir. » Erin était une grande bavarde sauf quand elle mentait, pour ne pas s’embrouiller elle évitait de donner trop de détail. Comment pouvait-il déjà se méfier de sa venue en ville, le hasard il n’y croyait pas ? Qu’avait-elle dit encore pour lui mettre le doute ? Elle avait beau se remémorer ses dernières paroles elle ne voyait pas ce qui clochait. Puis il reprit la parole lui demandant pourquoi, Erin avait très bien comprit le pourquoi de sa question ! Une chose était assez facile pour ces deux-là, ils se comprenaient très bien que ce soit d’un simple regard, avec une expression du visage, ou quelques mots. « Tu ne veux pas qu’on aille se prendre un verre ? » elle l’observa ne lui laissant pas le temps de répondre « non évidemment tu ne veux pas je ne vois pas pourquoi je m’efforce à rester calme et correct avec toi ! » et voilà c’était reparti pour un tour « Je pensais qu’au moins tu serais heureux, peut-être pas autant que moi mais je pensais avoir toujours de l’importance pour toi et ne pas être la débile qui traverse le pays pour te retrouver ! Oh je sais très bien ce que tu vas dire Andrew. » Oui Erin pouvait se faire les questions et réponses à la fois. « Tu n’as rien fait, tout est de ma faute, je le sais merci mon psy a déjà fait tout le boulot mais ça n’empêche que je tiens à toi et que je ne peux pas continuer ma vie sans t’avoir à mes côtés. Je sais c’est très égoïste, mais il parait que c’est mon plus grand défaut. Il en fallait bien un ! N’empêche que je suis là, dans cette ville et que je ne suis pas venue uniquement pour le travail, je voulais te revoir… parce que… » Elle marqua une pause, l’observant avant de dire en levant les épaules « tu me manques Andrew ». Sortez vos mouchoirs ! Erin s’attendait déjà à se faire remballer, ce n’était rien elle devait y faire face tôt ou tard et ne pourrait pas échapper aux reproches du jeune homme qui seraient sûrement nombreux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Andrew J. Cohen
BAD COP


› MESSAGES : 163
› EMMENAGEMENT LE : 26/02/2014
› AGE : 27
› STATUT CIVIL : Célibataire, l'amour ne l'a pas très bien réussi... Mais Erin est en ville et il semblerait que son coeur s'emballe toujours de la même façon en sa présence...
› QUARTIER : Présidente Drive dans une grande maison avec un grand terrain et des box
› PROFESSION/ETUDE : Inspecteur à la brigade des moeurs.
› HB AWARDS :
› DOUBLE COMPTE : Adam, Snow, Teddy, Emma, Kyle, Judy et Kira
› CELEBRITE : Eddie Redmayne THE BG
› COPYRIGHT : Bazzart


MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses.   Jeu 15 Juin 2017 - 14:15

Erin était là devant lui et il avait encore du mal à y croire. Il avait pourtant mis absolument tout en œuvre pour qu’elle ne le retrouve pas. Il avait été clair quand il avait découvert qu’elle l’avait trompé. Il ne voulait plus jamais la revoir il lui avait dit, pourtant elle était là et malgré le fait qu’il était toujours en colère contre elle il y avait une partie de lui qui était content de la voir. Son cœur battait toujours de la même façon en sa présence c’était sans doute la chose la plus déroutante lui qui pensait avoir tiré un trait sur la jeune femme. Il avait essayé de s’en convaincre en tout cas, qu’elle ne comptait pas mais la voir là devant lui foutais en l’air absolument toute ses certitudes. Il voulait savoir qui lui avait dit qu’il se trouvait là, il avait changé de nom et c’était impossible qu’elle l’ait retrouvé sans l’aide de personne. Elle lui répondit alors : « Que tu étais ici ? Je viens de le découvrir. » Elle mentait toujours aussi mal enfin si elle pensait pouvoir lui mentir sans qu’il ne s’en rendre compte il n’avait rien oublié de ses mimiques, de sa façon d’agir, de sourire. Elle hantait encore parfois ses pensées dire le contraire serait mentir et il n’avait rien oubli de leur années d’amitiés. Il lui répondit alors du tac au tac : « Je sais toujours voir quand tu mens. » Elle ne pouvait pas essayer de le berner, s’il y avait une personne qui connaissait Erin c’était bien Andrew. On pouvait même dire qu’il l’a connaissait mieux qu’elle ne se connaissait elle-même. Il n’avait pas mis longtemps à se rendre compte qu’elle était amoureuse de Derek et nombreuse avait été les perches qu’il lui avait lancé pour lui laisser une chance. Mais elle n’avait pas cessé de mentir et elle était finalement tombée dans les bras de Derek. Andrew avait été trahi et leur lien avait été brisé. Andrew avait sombré et avait finalement atterrit à HB. Une façon de prendre un nouveau départ. Erin repris alors la parole : « Tu ne veux pas qu’on aille se prendre un verre ? Non évidemment tu ne veux pas je ne vois pas pourquoi je m’efforce à rester calme et correct avec toi ! »Il ouvrit grand les yeux, elle était sérieuse elle était vraiment en train de lui faire des reproches ? Il ne dit rien la laissant poursuivre il valait mieux. « Je pensais qu’au moins tu serais heureux, peut-être pas autant que moi mais je pensais avoir toujours de l’importance pour toi et ne pas être la débile qui traverse le pays pour te retrouver ! Oh je sais très bien ce que tu vas dire Andrew. » Elle se fichait de lui, c’était une camera caché ? Il fronça les sourcils alors qu’elle ne lui laissait pas le temps d’en placer une. « Tu n’as rien fait, tout est de ma faute, je le sais merci mon psy a déjà fait tout le boulot mais ça n’empêche que je tiens à toi et que je ne peux pas continuer ma vie sans t’avoir à mes côtés. Je sais c’est très égoïste, mais il parait que c’est mon plus grand défaut. Il en fallait bien un ! N’empêche que je suis là, dans cette ville et que je ne suis pas venue uniquement pour le travail, je voulais te revoir… parce que… » C’était du grand Erin Preston tout ça ! Bien sûr que les paroles de la jeune femme le touchait et il aurait aimé pouvoir baisser la garde si facilement mais ce n’était pas si simple. « tu me manques Andrew » lâcha t’elle finalement. Andrew détourna le regard quelques secondes. Une partie de lui aurait voulu la serrer contre lui, lui dire qu’il était heureux de la voir. Mais une autre partie restait sur ses gardes, parce qu’elle lui avait menti, parce qu’il était tombé tellement bas qu’il savait qu’il ne supporterait pas de revivre cette douleur qu’il avait ressenti alors qu’elle l’avait trahi. Il soupira et répondit : « Ce n’est pas si simple Erin… » Il marqua une pause il ne savait pas comment mettre des mots sur ce qu’il ressentait là sur le moment. Il aurait voulu avoir la force de l’envoyer bouler, lui dire que tout était fini, qu’elle n’avait plus rien à espérer de lui et qu’elle pouvait repartir mais il en était incapable. Parce que c’était Erin, sa meilleure amie, la première fille qu’il avait aimé plus que sa propre vie. Et il savait que d’une certaine façon il l’aimerait toujours c’est pour ça qu’il était partie parce qu’il savait que sinon il serait faible et finirait par lui pardonner. Sauf qu’il ne voulait plus être le meilleur ami… C’était plus possible, il était amoureux d’elle la place d’ami ne lui conviendrait plus… Il reprit alors la parole : « Tu m’as menti Erin délibérément… Pire tu m’as trahi ! Tu étais la dernière personne au monde que j’aurai pensé capable de me faire ce que tu m’as fait… » Elle devait s’attendre à ce que les reproches pleuvrait un peu, elle ne pouvait pas revenir ici et penser que tout serait simple. Il planta son regard dans celui de la jeune femme et ajouta : « Comment je suis censé te faire confiance aujourd’hui ? » Il soupira de nouveau et lâcha finalement : « Si c’est juste l’ami qui te manque tu as fait tous ce chemin pour rien… » Ca avait le mérite d’être clair, si elle ne comprenait pas où il voulait en venir elle ne comprendrait jamais.

_________________
Elle te fera changer la course des nuages, balayer tes projets, vieillir bien avant l'âge ! Tu la perdras cent fois dans les vapeurs des ports. C'est écrit... Elle rentrera blessée dans les parfums d'un autre ! Tu t'entendras hurler "que les diables l'emportent" !! Elle voudra que tu pardonnes, et tu pardonneras... C'est écrit !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Erin R. Preston
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 17
› EMMENAGEMENT LE : 02/10/2016
› STATUT CIVIL : Célibataire mais mon coeur appartient à Andrew Cohen ♥
› QUARTIER : A la recherche d'un appartement sur Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Avocate fraichement diplômée, spécialisée dans le droit des enfants. Employée au cabinet de maître Harper.
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Stewart - Mischa S. Miller - Sawyer E. Clarks - Noah S. Harper - Harper M. Carrington - Samuel N. Hamilton - Charlie Keynes - Arizona R. Donroe & Elisabeth Howard.
› CELEBRITE : Candice Accola.
› COPYRIGHT : FAE


MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses.   Ven 23 Juin 2017 - 16:38

Une petite moue boudeuse se dessina sur son visage, oui elle était une mauvaise menteuse surtout face à lui et évidemment le hasard ne pouvait pas expliquer leur rencontre. Erin n’avait pas réussi à le retrouver, elle avait échoué, pensant parfois même qu’il n’était plus de ce monde, et elle avait alors insisté lourdement auprès d’un proche d’Andrew. La jeune femme pouvait être très chiante quand elle le voulait, et je vous assure que plusieurs appels par semaine pour obtenir le nom de la ville où se trouve Andrew ça devient vite fatiguant pour son interlocuteur. Huntington Beach, elle avait tout lâché pour cette ville, pour lui. Erin n’avait pas pris le temps de réfléchir à leurs retrouvailles ni même à ce qu’elle pourrait dire, elle était nulle pour ce genre de chose, dans sa tenue d’avocate elle était tellement sûre d’elle, personne ne lui faisait peur mais face à Andrew, face à l’amour elle était une enfant. Pourquoi croyez-vous qu’elle en était là aujourd’hui ? Parce que l’amour l’angoissait au point de faire les mauvais choix. Son psy avait eu du boulot ! Elle baissa son regard, comprenant que ce n’était pas si simple que cela, pour lui, mais elle ne pouvait pas lui souhaiter une bonne journée et le laisser partir. Il y en avait une autre ? Elle se mordilla l’intérieur de la bouche se retenant de poser la question. Elle l’écouta « Je… » Elle referma sa bouche, Andrew lui rappelait qu’elle l’avait trahi, c’était plus fort et plus réaliste que le mensonge. Oui tout était de sa faute, elle le savait, même si elle avait mis du temps à le comprendre et à l’admettre. La confiance était la clé de la réussite d’un couple, dommage pour eux, la confiance était brisée par la faute de la belle blonde qui avait trompé son petit ami et lui avait menti délibérément. Andrew lui avait tout pardonné, mais elle avait été trop loin, elle aurait dû admettre son attirance pour Derek, lui avouer et même si ça aurait été difficile il serait sûrement resté à ses côtés comme toujours, non au lieu d’avouer quoi que ce soit elle avait menti. Savait-elle qu’à ce moment-là elle allait perdre Andrew ? Non, il était et serait toujours là. Elle avait eu tort. Elle observa l’homme de sa vie, et fut troublé par ses paroles. Il était sérieux ? Il ne voulait pas de leur amitié, enfin juste de leur amitié ? Elle avait donc une chance ? Pouvait-elle sauter sur place ? Lui sauter au cou ? Non c’était trop brutale, trop rapide. « Ça veut dire qu’il n’y en a pas une autre… » Elle se pinça les lèvres, ça lui avait échappé. Dans ce moment assez sérieux elle avait lâché une phrase à la Erin. La jolie blonde reprit plus sérieusement. « Laisse-moi te prouver que tu peux me faire à nouveau confiance… je sais que ça ne sera pas aussi simple que cela, qu’il va falloir du temps et de la patience. » chose qu’elle n’avait pas entre parenthèse « il va falloir que je travaille aussi sur moi mais je voudrais que tu me laisses cette chance. » elle se mordilla le bas de la lèvre, angoissée. Allait-il lui dire soudainement qu’elle n’aurait pas cette chance, qu’elle ne la méritait pas ou continuerait-il dans le bon sens ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Andrew J. Cohen
BAD COP


› MESSAGES : 163
› EMMENAGEMENT LE : 26/02/2014
› AGE : 27
› STATUT CIVIL : Célibataire, l'amour ne l'a pas très bien réussi... Mais Erin est en ville et il semblerait que son coeur s'emballe toujours de la même façon en sa présence...
› QUARTIER : Présidente Drive dans une grande maison avec un grand terrain et des box
› PROFESSION/ETUDE : Inspecteur à la brigade des moeurs.
› HB AWARDS :
› DOUBLE COMPTE : Adam, Snow, Teddy, Emma, Kyle, Judy et Kira
› CELEBRITE : Eddie Redmayne THE BG
› COPYRIGHT : Bazzart


MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses.   Lun 26 Juin 2017 - 17:42

Erin avait cette moue boudeuse qu’Andy ne connaissait que trop bien et à laquelle il avait tant mal à résister. Il savait déjà ce que lui dirait Kévin son cousin d’Atlanta par rapport au retour d’Erin dans sa vie, qu’il fallait qu’il l’envoie bouler, que la sortir de sa vie c’était la meilleure chose qu’il avait fait. Seulement elle était là devant lui et elle lui avouait être là pour lui alors il était bien incapable de lui dire de nouveau qu’il ne voulait plus jamais la revoir. Ce soir-là quand elle lui avait avoué le baiser échangé avec Derek ça avait été simple la douleur avait parlé pour lui… Puis après ça il s’était contenté d’éviter la jeune femme et rapidement il était parti en vrille. Pour finalement se retrouver entre la vie et la mort après une crise cardiaque… Ses grands-parents l’avaient fait rapatrier en Angleterre et après ça il avait disparu. Il avait changé de nom de famille, même de second prénom. Pourtant la jeune femme était là devant lui et plus important elle était là pour lui. Il y a une chanson célèbre qui correspond tout à fait à l’amour que pouvait porter Andrew à Erin… Elle dit « Elle voudra que tu pardonnes… Et tu pardonneras ! » Ca avait toujours été ainsi le problème aujourd’hui c’est qu’il n’avait plus confiance, et il avait peur de souffrir encore. Il était tombé si bas que jamais il ne voulait avoir à revivre ça. Alors une partie de lui aurait aimé lui sauter dessus, l’embrasser et lui dire qu’il oubliait tout mais une autre lui hurlait de faire attention de garder ses distances. Parce que voilà comme il l’avait dit ce n’était pas si simple, parce qu’une partie de lui n’arrivait pas à croire que la jeune femme était là pour lui, et parce qu’elle était amoureuse de lui. Il pensait qu’elle venait chercher son meilleur ami c’est tout… Et ça Andrew ne serait plus capable de l’être, s’il avait supporté à une époque il n’avait plus envie de le faire aujourd’hui. Et il avait été clair sur ce point-là avec la jeune femme. Elle lâcha alors : « Ça veut dire qu’il n’y en a pas une autre… » Il plongea son regard dans celui d’Erin, probablement que si elle avait su le faire elle aurait vu dans le regard d’Andrew l’amour qu’il pouvait encore lui porter. Est-ce qu’il y en avait une autre ? Une autre Erin ? Il n’y en aurait jamais d’autre, il avait compris il y a longtemps qu’il ne pourrait jamais aimer une autre femme comme il aimait Erin. Elle était ancrée en lui, comme une évidence depuis tellement longtemps. Alors oui il avait eu des histoires, oui il avait couché avec des filles mais Ô grand jamais il n’avait dit Je t’aime à quelqu’un d’autre qu’Erin. Au mieux il pourrait avoir de l’affection pour une autre fille mais le même amour que celui qu’il portait à Erin c’était impossible. Aujourd’hui encore après 3 ans il prenait en pleine face les sentiments qu’il avait toujours pour elle et qu’il tentait de réprimer depuis qu’il l’avait quitté. « Comme si s’était possible… » lâcha-t-il dans un murmure sans réfléchir au conséquence de cette phrase… la jeune femme avait repris la parole, elle était sérieuse tout à coup. « Laisse-moi te prouver que tu peux me faire à nouveau confiance… je sais que ça ne sera pas aussi simple que cela, qu’il va falloir du temps et de la patience…. il va falloir que je travaille aussi sur moi mais je voudrais que tu me laisses cette chance. » Andrew posa les yeux sur Erin, lui laisser une chance ? Encore une fois une bataille faisait rage en lui son cœur lui criait OUI mais sa raison lui criait NON. Il s’apprêtait à dire quelques choses quand un des chiens se mit à lui sauter dessus. Visiblement Tic et Tac s’impatientait d’être là au milieu de la rue. Andrew avait 2 solutions soit il coupait cours à la discussion et rentrait parce que les chiens n’en pouvaient plus d’être là sur un coin du trottoir. Ou alors il proposait à Erin de rentrer avec lui. Il ne réfléchit pas plus longtemps, tant pis il prenait le risque c’était Erin et il était incapable de l’envoyer sur les roses. Il lui dit : « Est-ce que ça te dit qu’on aille terminer cette conversation chez moi ? Les chiens commencent à s’impatienter… » Bon ba voilà la proposition était lancé autant dire tout de suite qu’il n’y avait aucune arrière pensé de la part d’Andrew. Il voulait juste continuer cette discussion ils avaient plusieurs choses à mettre au clair, lui en particulier. Il attendait la réponse de la jeune femme, est ce qu’elle allait accepter ou refuser. La balle était dans son camp, mais Andrew trouvait finalement mieux de continuer cette conversation en privé et pas au milieu de la foule Hbienne. Il avait les yeux plongé dans celui de la jeune femme, elle n’avait qu’un mot à dire pour qu’il prenne le chemin de sa villa. Villa où il ne vivait plus seul depuis quelques mois maintenant, Leila vivait avec lui depuis qu’il l’avait vu sortir de ce centre pour SDF. Elle était de bonne compagnie, Andrew n’avait jamais trop aimé être seul. Elle avait été pendant un temps un genre de Sexfriend mais depuis qu’elle vivait chez lui il ne s’était plus rien passé entre eux. Ils étaient juste ami tout simplement.

Spoiler:
 

_________________
Elle te fera changer la course des nuages, balayer tes projets, vieillir bien avant l'âge ! Tu la perdras cent fois dans les vapeurs des ports. C'est écrit... Elle rentrera blessée dans les parfums d'un autre ! Tu t'entendras hurler "que les diables l'emportent" !! Elle voudra que tu pardonnes, et tu pardonneras... C'est écrit !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le hasard fait bien les choses.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNTINGTON BEACH ™ ::  :: •• RUES PRINCIPALES :: •• LES RUES & RUELLES-