AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  “ the truth will always hurt. ” (martin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Tehani Campbell
GOOD COP


› MESSAGES : 57
› EMMENAGEMENT LE : 27/11/2015
› AGE : 51
› STATUT CIVIL : DIVORCÉE DEPUIS 2000, ELLE A UN FILS, MICHAEL QU'ELLE AIME PLUS QUE TOUT.
› QUARTIER : ORANGE AVENUE DEPUIS QUATRE ANS, ELLE EST ORIGINAIRE DE JASPER, ALABAMA ET A LONGTEMPS VÉCU A LOS ANGELES ;
› PROFESSION/ETUDE : MÉDECIN GÉNÉRALISTE & GÉRANTE DU DISPENSAIRE DE L’HÔPITAL ST-JOHN ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : VIOLA DAVIS ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;

MessageSujet: “ the truth will always hurt. ” (martin)   Dim 6 Nov - 16:07


the truth will always hurt.
martin o'gyana — tehani campbell



Le mot dans la main, je m’éloigne du groupe non sans lancer un dernier regard à ma sœur et à sa superbe silhouette. Mes pieds trainent dans le sable, avec lenteur, et je ne fais pas attention au fait que finalement, Martin n’est pas si loin. Il me suit, ce con. Il me connait trop bien, malgré toutes ses années. Il a compris que quelque chose de ne vas pas et naturellement, il s’inquiète. Stupide. Il n’a aucune idée de la colère qui sommeille en moi. De cette petite voix qui me dit de ne rien faire, d’attendre, de ne pas réagir trop vite. J’aperçois un stand un peu plus loin, proposant des boissons fraîches et des glaces et je m’y rends. Moi et la nourriture, c’était une grande histoire d’amour. Je range le mot dans la poche de ma robe légère et transparente qui laissait voir mon maillot. Non, non, ça ne pouvait être vrai. Ça ne pouvait pas… « - Un smoothie mangue, merci. » Je pose un billet et quand je me retourne, je tombe nez à nez avec Martin.

Deux s’options s’offraient à moi. Soit soupirer et attendre ma boisson puis m’éloigner, comme si c’était tout à fait normal. Soit sourire, légèrement et prétendre que tout va bien. Que je ne suis pas en train de faire une crise intérieure. J’ai mixé les deux. « - Pourquoi tu ne joues pas ? » J’observe le gars derrière son stand préparer le smoothie tout en lenteur. J’ai bien envie d’hurler qu’il bouge ses fesses, mais c’est l’ambiance qu’impose la plage. Tout le monde ici est détendue, content et clairement, j’étais crispé. J’étais sur les nerfs et ça se sentait. Limite, ça se voyait. Je décide finalement de ne pas passer par quatre chemins. Je n’ai jamais été comme ça avec lui. Durant toutes nos années ensemble, j’ai toujours été direct, franche, honnête, quitte à être parfois un peu blessante. Je sais que des années nous séparent depuis notre dernière rencontre. Je sais que je n’ai pas franchement mon mot à dire quand à ce qu’il a fait, quand à ce qu’il fait, mais tout de même. C’est un homme, il a bien le droit… Il a tous les droits d’être séduit par le charme sans fin de Taleisha, après tout… mais j’ai du mal à comprendre. Comment. Quand, aussi !

« - Tiens. » Je sors le mot que je pose dans sa main, alors que le gérant du stand me fait signe. « - Le temps est passé si vite, hein ? Nous avons raté tellement de choses… » Je prends le smoothie et bois immédiatement une gorgée pour refroidir un peu mon corps tellement j’ai chaud. Tellement cette sensation est insupportable. « - Taleisha et toi, donc ? » Pourquoi je demande ça ? Pourquoi c’est si important ? je n’en sais rien… c’est… compliqué. J’étais si contente, si ravie, de le retrouver. Tellement contente de revoir mon grand ami, que maintenant, j’étais déçu. Déçu de me dire qu’il y avait une possibilité qu’il s’entiche de Taleisha… Qu’est-ce que ça pouvait me faire au fond ? Depuis ce qui s’est passé avec son mari, elle avait le droit à d’autres choses. Martin était quelqu’un de bien… Je déteste ce genre de situation !



_________________


    i was yours yesterday, i'm still yours today. •

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Martin O'Gyana
lama en évolution


› MESSAGES : 226
› EMMENAGEMENT LE : 18/08/2016
› AGE : 47
› STATUT CIVIL : Divorcé
› QUARTIER : #972 Presidente Drive
› PROFESSION/ETUDE : Chef du département de cardiologie. Ancien MSF (médecin sans frontière).
› HB AWARDS : Empereur du flood ♠ HB Award 2016
› CELEBRITE : Ben - Hot - Affleck
› COPYRIGHT : Avatar fait par la jolie Lux Aeterna ♥ Merci beaucoup !


MessageSujet: Re: “ the truth will always hurt. ” (martin)   Dim 18 Déc - 11:47


Abandonner les autres comme ça, c'était vache, c'était complètement arrêter la partie de Volley. En même temps, avec un nombre impair de joueurs, ils n'allaient pas pouvoir jouer une partie longtemps non plus. Il était parti parce qu'il savait que le départ de Tehani n'était pas anondin, elle ne se faisait pas tout simplement mal au poignet, il s'était passé quelque chose depuis qu'elle avait reçu ce mot, quelque chose qui la contrariait totalement. Il ne savait pas quoi, il ne s'attendait pas à ce qui allait se passer et ignorait toutefois la rancune qui sommeillait en lui. Il essayait en réalité, et pourtant, il allait revenir au grand galop.

Il devait être content de retrouver Tehani après toutes ces années, il devrait sourire et passer un bon moment avec elle, mais il y avait cette tension et ce regard qui montrait que clairement, il y avait quelque chose qui n'allait pas. « - Pourquoi tu ne joues pas ? » « Nombre impair dans une équipe, j'ai un petit peu aidé en quittant la partie pour qu'ils puissent jouer, mais je pense qu'ils vont aller boire un verre. » répondit-il immédiatement en donnant l'information sur l'éventuel endroit où Taleisha pourrait se retrouver. Il plissa un peu les yeux, il analysait les gestes et les réactions de Tehani qui ne voulait pas de sa présence. Il regarda le type qui préparait la boisson et n'eut pas le coeur de commander quelque chose, il avait déjà mangé plus tôt et ne pensait pas que boire quelque chose de sucré après soit un bon mélange. Il n'en avait pas vraiment envie à vrai dire.

Il attendait patiemment qu'elle lui dise ce qui n'allait pas, parce que peut-être que les années étaient passées et franchement, y avait certains points qui ne changeaient pas et Martin était sûr que Tehani avait gardé sa franchise qui pouvait être blessante, tout comme elle pouvait être sûre qu'il avait gardé son tact lui aussi. Il était sûr que cela avait un rapport avec le message qu'elle avait lu tout à l'heure, qui expliquait son changement de comportement aussi. Il se sentait nerveux et saissisait petit à petit l'ironie de la situation, il était stressé comme s'il était fautif de quelque chose alors que c'était Tehani qui devait se reprocher de leur éloignement.

« - Tiens. »

Martin fronça les sourcils et lâcha une petite moue interrogatrice quand il sentit le papier dans la main, donné par Tehani. Ah, c'était bien ce message qu'elle avait lu tout à l'heure, c'était ça qui la mettait dans cet état, c'était sûr. Il ouvrit le papier pour lire le message. Il ne comprit pas dans un premier temps ce qu'il pouvait s'agir et Martin sentit son coeur s'emballer en lisant la signature de cet emmerdeur qui se mêlait de ce qui ne le regardait pas. Sa relation avec la soeur de Tehani ? Il n'avait pas parlé à une Campbell depuis des années et c'était la première fois qu'il voyait Taleisha !

« - Le temps est passé si vite, hein ? Nous avons raté tellement de choses… » Il répondit par un léger mouvement de lèvres qui formaient un léger sourire pincé, l'amertude revenait un peu au galop. Ils avaient raté tellement de choses, c'était sûr. Tehani n'avait pas idée de ce qui s'était passé dans la vie de Martin et inversement. Franchement, il ne savait pas ce qu'il pourrait dire, parce qu'il n'avait jamais vu Taleisha jusqu'à aujourd'hui. Alors non, il n'y avait pas de lui et de Taleisha. Le corbeau ne savait pas de quoi il parlait parce que Martin n'avait jamais rencontré une des soeurs de Tehani, c'était plus qu'improbable même.

« - Taleisha et toi, donc ? » « Tehani... » Martin releva le nez du papier avec un air ennuyé, qu'il contrôla au mieux pour ne pas paraître agacé par cette question. Ils ne s'étaient pas vus depuis des années et fallait qu'ils se retrouvent comme ça, c'était nul. D'un côté, c'était indicateur que Tehani ne restait pas insensible, elle n'aimait pas l'idée qu'il puisse sortir avec sa soeur et il pouvait concevoir que ce serait bizarre s'il était avec sa soeur, après tout ce temps passé ensemble durant leur jeunesse ... Trop bizarre si cela était réellement arrivé.

Il se sentait déçu, cette même déception qu'il avait ressenti quand il avait réalisé qu'elle avait tourné la page et qu'il ne faisait plus parti de sa vie. C'était difficile de réaliser qu'il ne représentait pas grand chose pour elle, alors, cette question l'énervait. « Il n'y a rien entre Taleisha et moi. » dit-il sèchement, en pliant le papier pour le remettre sur la main de Tehani. « Je n'ai jamais eu l'occasion de rencontrer tes soeurs, tu sais, je ne comprends pas ce message...» Il n'a aucune relation avec les soeurs Campbell, parce que Tehani l'avait mis à l'écart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tehani Campbell
GOOD COP


› MESSAGES : 57
› EMMENAGEMENT LE : 27/11/2015
› AGE : 51
› STATUT CIVIL : DIVORCÉE DEPUIS 2000, ELLE A UN FILS, MICHAEL QU'ELLE AIME PLUS QUE TOUT.
› QUARTIER : ORANGE AVENUE DEPUIS QUATRE ANS, ELLE EST ORIGINAIRE DE JASPER, ALABAMA ET A LONGTEMPS VÉCU A LOS ANGELES ;
› PROFESSION/ETUDE : MÉDECIN GÉNÉRALISTE & GÉRANTE DU DISPENSAIRE DE L’HÔPITAL ST-JOHN ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : VIOLA DAVIS ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;

MessageSujet: Re: “ the truth will always hurt. ” (martin)   Jeu 5 Jan - 11:04


the truth will always hurt.
martin o'gyana — tehani campbell



Généralement, quand quelque chose me prend la tête, je cherche à me nourrir. Je consomme ce que je peux dans l’espoir que ça adoucira ma colère. Ça ne marche pas souvent. Surtout lorsque je suis contrarié, comme ça. Je ne sais pas pourquoi j’agis comme une enfant, mais je m’autorise parfois à me laisser submergé par la colère. Je m’autorise à être égoïste, une fois de temps en temps, et à décider ce qui est bien pour moi et uniquement moi. Je décide donc de quitter le match, laissant ma sœur se débrouiller avec les prétendant qui n’attendaient que l’occasion pour venir l’aborder. Je n’ai pas mal au poignet, mais c’est une bonne excuse. C’est une phrase passe-partout qui fonctionne et qui me permet de m’en aller sans qu’on cherche à m’arrêter. Bon sang. Je n’étais pas là pour me prendre la tête et voilà que c’était exactement ce que je faisais. Un petit mot et voilà, j’étais hors-jeu. J’étais en colère et j’avais juste envie de frapper le premier venu. Dans ces moment-là, je trouve ça dommage que mon fils ne soit pas dans les parages. Il sait me calmer, lui. Il sait trouver les mots justes… un peu comme Martin à l’époque. En voilà, une chose étonnante. Il était là. Il est en face de moi et ça me paraissait irréel. Trop d’années s’étaient écoulés depuis notre dernière rencontre, trop. J’étais tellement heureuse de le revoir ! Tellement ! Personne ne pouvait réaliser ce bonheur. Et tout ce qui je réussissais à faire, c’était bouder. Il n’avait aucun compte à me rendre. Aucun. Pourtant, je voulais des réponses. Je voulais qu’il me regarde dans les yeux et qu’il avoue.

C’est stupide. Je suis stupide. Mais je m’interroge. Quand, comment et pourquoi. Des années sans nouvelle et maintenant j’apprends qu’il aurait vécu quelques choses avec Taleisha ? Non, ce n’était pas possible. Cela me paraissait peu logique. Cela me paraissait absurde. J’étais proche de Talei’. J’ai toujours su ce qui se passait dans sa vie et il n’a jamais été question d’un Martin. Pas une fois. Ce qui, soudain, me met le doute. Avait-je réagit trop vite ?

Je n’ai aucune idée de ce que Martin avait vécu. Vraiment. Des années et des années s’étaient écoulés. Il était peut-être marié, il avait peut-être deux ex-femmes. Qu’est-ce que j’en savais ? Et voilà que je réagis comme si rien n’avait changé. Comme si nous étions encore de jeunes diplômés prêt à affronter la vie et le monde. Ridicule. C’est sans doute la boisson qui me permet de réaliser tout ça. De sentir à quel point j’avais réagi vite. A quel point j’étais ridicule. Et puis je connaissais Martin, du moins je le pense. Je vois bien que tout ça, ça le dépasse. Qu’il ne comprend pas de quoi je parle et que limite, ça l’embête. Le silence, alors que je le fixe, me montre à quel point j’étais nulle. Nulle d’avoir détruit cette parfaite journée de retrouvaille en un scandale idiot. De nouveau avec le papier dans la main, je sentais qu’il disait la vérité. « - T’es sûr ? » Je cherche alors mon téléphone, toujours un poil enragé par la situation. S’il y avait bien une chose que je savais sur cette ville, c’était que le corbeau ne mentait jamais. « - Aucune de mes sœurs ? » Alors que je tends la photo de moi et mes sœurs à Martin, je me rend compte à quel point j’exagère. Cette photo, elle date. L’une des rares fois où nous étions ensemble. Réalisant ma bêtise, mon bras décent lentement pour retomber le long de mon corps. « - Désolée… Je ne sais pas… » Je ferme les yeux instants, comme si ça va m’aider. Qu’est-ce que je suis conne. « - Je ne sais pas ce qui m’a prise, je suis désolée. En te revoyant, ça m'a juste... juste ramener vingt ans en arrière. Je suis ridicule... »


_________________


    i was yours yesterday, i'm still yours today. •

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: “ the truth will always hurt. ” (martin)   

Revenir en haut Aller en bas
 

“ the truth will always hurt. ” (martin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouveau Theme song pour R-Truth
» Etude des supports textiles du peintre Henri Martin . (fibre, identification, tissage)
» [Provost, Martin] Bifteck
» N'OUBLIONS PAS L'HONORABLE MARTIN MUKONKOLE !!!!
» Coté carton, coté cartoon : le Martin-Baker MB5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNTINGTON BEACH ™ ::  :: •• RUES PRINCIPALES :: •• DÉTENTE :: LA PLAGE-