AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hide and seek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Alvira Raichand
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 763
› EMMENAGEMENT LE : 17/07/2015
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : Il est le criquet de mon Mushu; le Kanye West de ma Kim Kardashian; le Jay Z de ma Beyoncé; la flemme qui m'accompagne tous les dimanches après-midi; le premier love dont parle Tony Parker. Samèrelapute, hamesha and forever.
› QUARTIER : President drive
› PROFESSION/ETUDE : reine
› DOUBLE COMPTE : Tanye - West - Campbell ; Melissa - sheitan - Sullivan
› CELEBRITE : Deepika Padukone
› COPYRIGHT : Avatar : Fae ; signa : which witch


MessageSujet: Hide and seek   Dim 4 Déc - 16:59


La situation était compliquée. Beaucoup trop compliquée pour la Raichand. Elle avait l’habitude de traiter des dossiers qui impliquaient un nombre interminable d’article et une logique implacable, et arrivait à gérer parfaitement. Mais lorsqu’il s’agissait de sa propre vie, elle perdait totalement pied. Cela faisait déjà un an qu’elle était en couple et pourtant elle avait cette sale impression de mener une vie de célibataire. En fait, ce n’était pas qu’une impression. Durant l’année écoulée elle avait passé plus de temps en tête à tête avec des documents papiers plutôt qu’avec celui qui était supposé être son petit-ami. Elle n’aimait pas ça du tout et ne pouvait pas passer une journée sans s’exprimer sur ce sujet – elle s’exprimait toute seule parce qu’elle n’a pas envie de déranger les gens avec ses problèmes personnels, et encore moins lorsqu’il s’agit de sa vie de couple. Elle l’a cherché, elle le sait et l’assume complètement. Elle ne récoltait que ce qu’elle avait semé et ne devait s’en prendre qu’à elle-même, le problème était qu’elle n’avait pas envisagé que les choses dureraient aussi longtemps. Sur tous les plans.

Lorsqu’Alvira s’était mise en couple avec Sameer, elle avait dû se battre avec elle-même pour donner une chance à leur histoire. Dés le moment où elle l’avait revu, tout était revenu d’un coup comme une claque qu’elle se prenait en pleine tête. Les souvenirs d’une enfance passée en Inde, la confiance qu’elle avait accordée à celui qui était à l’époque un petit garçon plein d’ambitions, mais surtout la douleur qu’elle avait ressentie en comprenant que rien ne serait plus jamais pareil. Elle ne l’entendrait plus rire, ne le verrait plus ni sourire, ni faire la moue quand quelque chose ne lui plaisait pas, ni même l’entendre prononcer son prénom avec ce ton désinvolte qu’il avait l’habitude d’employer. Il n’était pas mort et pourtant une partie de l’Indienne avait fait son deuil tandis que l’autre, qui était prédominant à l’époque, avait décidé de se battre pour cette amitié. Le fait qu’il revienne dans sa vie avait tout remis en perspective du jour au lendemain, sans pour autant faire taire cette peur qu’elle avait de revivre l’abandon qu’elle avait connu seize ans plus tôt. Aujourd’hui elle se dit qu’ils auraient mieux fait de ne jamais se revoir ou alors de rester seulement amis, ça leur aurait évité bien des souffrances et surtout la situation désagréable dans laquelle ils se trouvaient. Pour la jeune femme c’était d’autant plus compliqué car elle ne savait pas vraiment quoi faire. Elle s’était déjà excusée – à sa façon – et ne savait pas si elle devait encore essayer ou tout simplement abandonner. Après tout, mettre un terme à tout ça les ferait sûrement plus avancer que maintenant où ils se contentaient de ne pas se parler.

L’heure n’était pas à penser à ce genre de choses, du moins pas pour le moment. Elle avait entendu dire que le cousin de son prétendu petit-ami était de retour en ville après un long séjour en mer. Honnêtement,  ça avait étonné la jeune femme d’entendre dire que Jason avait préféré aller sillonner les mers plutôt que de rester sur la terre ferme, mais d’un autre côté elle ne le connaissait pas tant que ça. Ils s’étaient vu quelques fois avant son départ et on ne pouvait pas dire qu’ils étaient meilleurs amis, elle n’avait pas vraiment d’opinion sur la personne, appréciant juste le fait qu’il soit là pour Sameer. Ca en faisait déjà au moins un des deux qui était là pour lui. Quoi qu’il en soit, Alvira avait donné rendez-vous au Malhotra dans un café en dehors de la ville après qu’elle ait eu vent de la nouvelle de son retour. Elle voulait savoir ce qu’il était devenu, prendre de ses nouvelles mais surtout, elle voulait lui demander de lui rendre un petit service… Enfin, elle ne savait pas vraiment comment qualifier ce qu’elle allait demander mais en gros, elle voulait seulement qu’il veille sur le Saxena – chose qu’elle ne pouvait évidement pas faire elle-même vu le contexte – et qu’il lui donne de ses nouvelles régulièrement. L’avocate n’était pas sûre que sa demande soit tout à fait légitime ni même s’il accepterait, mais elle avait besoin de savoir que l’homme auquel elle tenait se portait bien et qu’il avait quelqu’un vers qui se tourner en son absence. Après avoir trouvé une adresse qui lui convenait – oui en dehors de la ville parce qu’elle ne voulait pas non plus être vue avec Jason, fallait pas déconner non plus – elle lui envoya l’adresse en lui demandant de ne pas se perdre, auquel cas il allait devoir se débrouiller pour retrouver son chemin. Une fois arrivée au café, elle prit place à une table et commanda une boisson chaude pour essayer de passer inaperçue autour de es gens qui devaient sûrement se demander ce qu’une femme comme Alvira pouvait faire dans un café aussi moche et quasi désert.  

_________________
True love never has to hide.
Beyond your darkness I'm your light. ✻ “True love brought salvation back into me. With every tear came redemption. And my torturer became my remedy. So we're gonna heal, we're gonna start again. You've brought the orchestra. Synchronized swimmers, you are the magician. Pull me back together the way you cut me in half.”
Revenir en haut Aller en bas
http://no-chillzone.tumblr.com/
avatar
Jason Malhotra
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 74
› EMMENAGEMENT LE : 03/12/2016
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : Célibatard
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Concessionnaire automobile et mécanicien/ dessinateur de modèles à ses heures perdues. Achat de voitures neuves ou d'occasions, entretien, réparation, mise en peinture. C'est chez Ridger Racer que ça se passe, ouvert 5j/7 du lundi au vendredi, de 08h00 à 18h30
› CELEBRITE : Andrew Cooper
› COPYRIGHT : RaniPyaarcreation


MessageSujet: Re: Hide and seek   Dim 4 Déc - 19:46



❝ Hide and seek ❞


Alvira & Jason
Quiconque taquine un nid de guêpes, doit savoir courir ! △


«  Jess , tu veux bien m'apporter du café stp ! » Jason repose le combiné du téléphone qui se trouve sur son bureau et pousse un long soupir. Son regard s'attarde sur la paperasse étalée sur son bureau et qui n'attendait que lui .  Il avait passé toute la matinée sur différents dossiers qui s'étaient accumulés durant sa longue absence et il n'en voyait toujours pas le bout. Sa secrétaire avait déjà beaucoup de boulot et elle ne pouvait pas se permettre de s'occuper des affaires de son patron aussi. Le jeune homme aurait pu emporter  du travail avec lui pour dire de ne pas être en retard mais il n'en avait aucune envie. Il avait juste besoin de s'éloigner pour se ressourcer et faire le vide. Le Malhotra regrettait déjà son retour dans cette ville pourrie qui ne lui rapportait rien de bon, que de la poisse et du dégoût. Son départ avait été fait sur un coup de tête laissant un Sameer surpris et déçu. Déjà que ces deux-là étaient un peu en froid avant qu'il ne s'en aille , alors Jason n'arrangeait rien à la situation en lui annonçant comme ça du jour au lendemain qu'il se faisait la malle !  Parce qu'en plus de s'en aller à l'autre bout du monde et au milieu de nulle part qui plus est, il n'avait même pas su dire à Sameer quand est ce qu'il reviendrait. Dans sa tête , il s'en allait point , pas de date retour ! Sur le coup , il savait très bien qu'il avait été égoïste et qu'il n'avait pensé qu'à lui car Sameer sans Jason ou Jason sans Sameer, cela était juste impossible . Depuis l'adolescence, ils avaient tout fait ensemble, ils avaient su s'épauler et compter l'un sur l'autre. Ils ne s'étaient encore jamais quittés comme ça mais Jason avait besoin de faire le point. C'était la période où il avait de nouveau péter un plomb et quand il n'y avait plus de mots pour expliquer ce qui n'allait pas, Jason préférait s'éloigner. Il espérait que Sameer avait compris la raison de son départ car il savait de toute manière que son cousin allait mal et qu'il avait besoin de se retrouver. Jason savait qu'il le laissait tomber et s'en voulait énormément mais s'il ne partait pas, ses anciens démons auraient réapparus, il le sait bien. C'est donc comme cela que Jason avait saisi l'opportunité de partir se faire une virée en bateau en plein milieu de l'océan pour une période de longue durée. Un acheteur qu'il connaissait très bien pour lui avoir acheter plusieurs modèles de voitures assez chères et qui au fil du temps, était devenu un de ses amis, lui avait proposé d'aller se ressourcer sur son bateau. Même sa clientèle voyait que Jason n'était plus que l'ombre de lui-même et qu'il avait vraiment besoin d'une pause. Il n'avait donc pas réfléchi longtemps avant d'accepter et de faire son sac pour s'en aller loin d'ici.

Son regard se pose sur son poignet , là où il n'y a plus de trace du bracelet de Megha … Il avait enfin trouvé le courage de s'en défaire , fin s'en défaire était un bien grand mot car même si l'objet n'ornait plus son poignet, il continuait d'exister au fin fond de sa boîte à gant. Jason ne l'avait pas prévenue de son départ car c'était la dernière personne qu'il avait envie de voir. Il avait laissé le soin à Sameer de le faire car de toute manière, il n'avait aucuns comptes à lui rendre. En vérité, lorsqu'il était en sa présence, cette fille arrivait à lui briser cette carapace solide qu'il avait bâti autour de lui pour se protéger d'elle. Elle l'avait détruit et elle continuait de l'anéantir de par sa présence. A chaque fois qu'il la voyait, il craquait et oubliait ce pourquoi il lui en voulait. Elle l'avait brisé sans pitié en le laissant tomber mais il ne pouvait s'empêcher d'éprouver des sentiments du passé en sa présence. La belle indienne lui avait donné certaines réponses à ses questions mais elle n'avait pas été clair sur la véritable raison de son départ et Jason qui pensait que le peu qu'il avait appris, le ferait  réussir à avancer, l'avait rendu encore plus attaché. Il en ressortait encore plus malade qu'avant. Il regrettait cette nuit qu'ils avaient passé la dernière fois qu'ils s'étaient vu car il n'était plus crédible du tout quant à sa manière de lui montrer qu'elle ne comptait plus et qu'il en avait rien à faire d'elle. La jeune femme était aussi la raison de son départ. Il avait besoin de s'éloigner d'elle pour se recentrer de nouveau sur lui. Ils n'étaient pas faits pour être ensemble et s'il voulait guérir de cette fille, il lui fallait s'en aller pour mieux revenir plus fort et plus dur que jamais. * Bip * Le petit son qui annonce l'arrivée d'un SMS le sort de ses pensées et Jason se passe une main sur le visage en soupirant de nouveau. Il attrape son téléphone et ouvre le message tout en haussant un sourcil surpris  en voyant qu'il s'agissait d'un message d'Alvira. Il se demandait ce que la petite amie de son cousin lui voulait  pour prendre la peine de lui écrire. Ces deux là n'étaient pas vraiment amis et lorsqu'il arrivait qu'ils se croisent, ils se prenaient la tête comme chien et chat laissant toujours un Sameer au comble de l’énervement car celui-ci ne savait pas vraiment de quel côté il devait être. Le pire étant que ces deux-là ne se détestaient pas vraiment mais c'était comme s'ils étaient nés pour se faire la misère. Jason avait envie de rire de nervosité car cela ne faisait qu'une semaine qu'il était de retour et la première personne de qui il recevait des nouvelles, était la chieuse de service. Il avait envoyé un message à Sam pour le prévenir de son retour . Message auquel il n'avait pas encore eu de réponse mettant ça sur le fait que son cousin lui en voulait et le faisait payer avant de revenir comme d'habitude. Il se demandait s'il ne se passait pas quelque chose avec Sameer ou encore pire qu'il soit arrivé quelque chose à son cousin. Il ne réfléchit pas plus longtemps et alla attraper sa veste.

« Au final, je le prendrai dehors. J'ai le temps de crever pour l'avoir ce café tsss ! » Jason venait de passer la tête à la porte de sa secrétaire et ne vit pas qu'elle levait les yeux au ciel car il était déjà parti. Elle avait l'habitude de ses petits piques et ne répliquait même plus . Montant dans sa lambo, Jason démarre en trombe laissant un petit nuage de poussière derrière lui direction l'adresse du rendez-vous. Un petit sourire se dessine sur ses lèvres en se rappelant les propos d'Alvira lui demandant de ne pas se perdre. Elle l'avait pris pour un novice comme d'habitude. Si elle savait qu'il connaissait le pays comme sa poche pour avoir participer à de nombreuses courses illégales de voitures la nuit  dans diverses rues et que par conséquent, chaque ville ne lui était pas inconnue. Il ne lui fallut pas longtemps pour arriver au lieu de rendez – vous. Descendant de voiture, Jason jette un œil à la rue qui ne lui dit rien de bon et se demandait pourquoi la jeune femme avait choisi un endroit aussi pourrave pour se voir. Le beau brun s'inquiétait déjà pour sa belle voiture et espérait la trouver en entière lorsqu'il ressortirait de là. Quelques minutes plus tard, il pénètre dans le café et une grimace de dégoût apparaît sur son visage. Elle avait vraiment des goûts de chiottes la meuf pour vouloir venir se poser dans un endroit pareil.  Jetant un coup d’œil dans la pièce quasi déserte, il ne lui faut pas longtemps pour apercevoir la belle brune de dos, au fond du café. Jason se dirige vers la demoiselle et arrivé à sa hauteur, se penche à son oreille et lâche d'un ton moqueur : «  Tu aurais pu trouver mieux comme endroit pour notre premier rendez-vous en tête à tête ... Fin bon je vais faire avec... » Un sourire moqueur sur les lèvres , il s'installe devant Alvira et son regard se pose sur elle.  Il la trouvait magnifique et approuvait le choix de son cousin. De toute manière, ils étaient toujours d’accord même si celle-ci était chiante. Il hausse un sourcil et finit par rajouter : «  Eh bien en quel honneur la chieuse de service fait appel à moi ? Je t'ai manqué c'est ça , tu t'es enfin rendu compte que c'était moi l'amour de ta vie et pas Sameer ? » Il lâche un petit rire..
©BESIDETHECROCODILE

_________________
Pas le temps pour ta petite gueule !

L'indifférence est un " Va te faire foutre "
en tenue de soirée !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alvira Raichand
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 763
› EMMENAGEMENT LE : 17/07/2015
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : Il est le criquet de mon Mushu; le Kanye West de ma Kim Kardashian; le Jay Z de ma Beyoncé; la flemme qui m'accompagne tous les dimanches après-midi; le premier love dont parle Tony Parker. Samèrelapute, hamesha and forever.
› QUARTIER : President drive
› PROFESSION/ETUDE : reine
› DOUBLE COMPTE : Tanye - West - Campbell ; Melissa - sheitan - Sullivan
› CELEBRITE : Deepika Padukone
› COPYRIGHT : Avatar : Fae ; signa : which witch


MessageSujet: Re: Hide and seek   Lun 5 Déc - 1:42


L’endroit n’avait rien de coquet et était beaucoup moins beau que les cafés que pouvait fréquenter la Raichand en temps normal. Elle n’était pas du genre à se considérer au-dessus des gens – bien que de par son éducation son père et surtout son nom de famille se chargeait bien de le lui rappeler – mais ce n’était pas le genre d’endroit où elle mettrait volontairement les pieds. La raison pour laquelle elle avait choisit de venir ici était seulement parce qu’elle voulait un endroit sûr où personne ne la connaissait, surtout si elle était en présence de Jason.

Vu le manque de personnes dans le café, Alvira n’avait que l’embarras du choix pour choisir une table. Tout naturellement elle alla se placer tout au fond pour qu’elle soit facilement reconnaissable lorsque le Malhotra passerait la porte sans pour autant être le centre d’attention de la pièce. Un vieil homme vint à sa table pour lui demander ce qu’elle prendrait et avant même qu’il n’entame la conversation, la jeune femme lui répondit un café avant de reporter son attention sur son téléphone. Elle n’attendait aucun appel, ni de sms mais elle voulait juste donner l’illusion qu’elle était occupée pour ne pas qu’on vienne lui parler. Elle n’était pas là pour se faire des amis et ça les gens devaient le comprendre. Elle ouvrait et fermer toutes les applications qu’elle avait sur son téléphone au hasard, avant d’aller consulter ses messages. Elle n’en avait reçu aucun de nouveau mais comme presque automatiquement, elle alla voir les derniers messages qu’elle avait échangé avec Sameer. Ils étaient froids, évasifs et expéditifs. Un peu comme chaque rencontre qu’ils avaient depuis quelques temps. Son doigt se mit ensuite à faire redescendre la conversation comme par simple automatisme et elle remonta  jusqu’aux tous premiers messages qu’ils s’étaient envoyés. Un léger sourire s’afficha sur son visage alors qu’elle se souvenait du bon vieux temps mais eut très rapidement un petit pincement au cœur. Cette période n’était pas si loin mais pourtant elle avait l’impression que c’est une époque tellement révolue, que si son téléphone ne lui avait pas rappelé qu’elle avait aussi eu des bons moments depuis qu’elle est en couple, elle l’aurait sûrement oubliée. Elle poussa un léger soupire et posa son téléphone devant elle, s’efforçant à ne pas être triste. Ce n’était pas le lieu, elle aurait tout le temps d’être triste  une fois arrivée chez elle ou sur le chemin du retour, pour le moment elle devait attendre Jason. Elle se demandait d’ailleurs où est-ce qu’il pouvait bien être. Alvira fronça les sourcils avant de jeter un regard à sa montre pour voir de combien de temps il était en retard et avant même qu’elle ne puise lire ce qu’affichait le cadran, une voix l’interrompit dans son geste.

Elle partit d’un petit rire avant de se tourner légèrement vers le jeune homme qui était enfin arrivé. « J’ai pensé qu’un endroit discret ferait l’affaire, je voulais que ce moment soit spécial. » Elle prit  une voix moqueuse pour lui répondre et se redressa ensuite sur sa chaise lorsqu’il s’assit en face d’elle. C’était bête mais il avait réussi à faire en sorte que la Raichand ne se sente mieux rien qu’en étant là, comme quoi il ne suffisait pas de grand-chose. Elle grimaça légèrement lorsqu’elle l’entendit prononcer le prénom de Sameer, mais se ressaisit de justesse en se raclant la gorge avant de partir d’un petit rire. « Exactement, après des mois je suis enfin prête à t’avouer mes sentiments. Même si j’ai cru comprendre que je n’étais pas la seule sur la liste. » Elle fit un petit signe de tête vers la droite pour l’obliger à regarder. Depuis qu’il était arrivé, Alvira avait remarqué qu’une des serveuses du bar s’était rapproché pour se mettre à côté d’une plante verte qu’elle semblait nettoyer depuis beaucoup trop longtemps pour que ça ait l’air normal. Elle comprenait, Jason faisait effet. Même l’avocate qui avait souvent envie de lui balancer des verres au visage parce qu’il l’énerve, avait reconnu dés le départ qu’il n’avait pas un physique désagréable. « Je sais, j’en ai de la chance. » Dit-elle en se tournant vers la femme qui sursauta lorsque la voix de l’Indienne se fit retentir. Elle se retourna ensuite vers le trentenaire, se disant que la moindre des politesses était tout de même de prendre de ses nouvelles. « Alors dis moi, tu as décidé d’aller jouer les pirates pendant un long moment. Raconte, comment c’était ? » S’enquit la brunette.

_________________
True love never has to hide.
Beyond your darkness I'm your light. ✻ “True love brought salvation back into me. With every tear came redemption. And my torturer became my remedy. So we're gonna heal, we're gonna start again. You've brought the orchestra. Synchronized swimmers, you are the magician. Pull me back together the way you cut me in half.”
Revenir en haut Aller en bas
http://no-chillzone.tumblr.com/
avatar
Jason Malhotra
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 74
› EMMENAGEMENT LE : 03/12/2016
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : Célibatard
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Concessionnaire automobile et mécanicien/ dessinateur de modèles à ses heures perdues. Achat de voitures neuves ou d'occasions, entretien, réparation, mise en peinture. C'est chez Ridger Racer que ça se passe, ouvert 5j/7 du lundi au vendredi, de 08h00 à 18h30
› CELEBRITE : Andrew Cooper
› COPYRIGHT : RaniPyaarcreation


MessageSujet: Re: Hide and seek   Lun 5 Déc - 17:51



❝ Hide and seek ❞


Alvira & Jason
Quiconque taquine un nid de guêpes, doit savoir courir ! △


La belle indienne faisait un peu tâche dans ce café assez simple et dénudé de charme. Elle était beaucoup trop classe pour être une habituée de ce genre d'endroit. Jason ne pouvait pas s'empêcher de remarquer comme à chaque fois qu'il la voyait, qu'elle avait le port de tête fier, tous dans ses gestes étaient comment dire élégants. Oui c'était bien le mot, Alvira était élégante et il n'était pas le seul à la remarquer. Le peu de gens qui se trouvaient dans la pièce ne pouvait s'empêcher de jeter un coup d’œil  à leur table. Rares devaient être les gens classes qui passaient dans cet établissement. Cependant, si les personnes les connaissaient assez bien, ils sauraient que malgré leur classe sociale, ces deux-là restaient des personnes simples qui ne se la montraient pas. «  Un moment spécial ou tu ne voulais tout simplement pas t'afficher avec le séduisant Malhotra ?  Parce que tu aurais pu trouver mieux quand même ...» Non pas que l'endroit le dérangeait mais il aimait bien l'ennuyer. Le sourire moqueur qui orne ses lèvres ne le quitte pas. Chaque fois qu'il la voyait, il ne pouvait pas s'empêcher de la taquiner. C'était plus fort que lui de vouloir l'emmerder et il adorait quand elle répondait du tac au tac comme elle venait de le faire. C'est ce qu'il appréciait le plus chez cette fille, le fait qu'elle répondait à toutes ses provocations sans pour autant le prendre mal. Jason n'était pas vraiment méchant mais il avait cette manie de se moquer de la gent féminine. Bon pour la plupart, il était vraiment odieux et méprisant. D'ailleurs, au début, il l'avait été aussi avec Alvira mais il avait fini par avoir une autre image d'elle. En même temps, pas trop le choix quand il y avait Sameer qui lui rabattait les oreilles à longueur de journée sur la perle rare qui le rendait enfin heureux. Pour son cousin, il avait su faire des efforts et avait été surpris pour finir de voir qu'Alvira n 'était pas comme les autres filles. Oui, elle était emmerdante et hautaine à ses heures perdues mais il avait su découvrir, une fille assez chouette avec un grand cœur. Fin ce n'est pas pour autant qu'il allait lui dire et arrêter de l'ennuyer, faut pas rêver non plus. Jason lâche un petit rire et suit le mouvement de tête d'Alvira qui venait de griller la serveuse qui louchait sur lui depuis un bon moment. Son regard à lui fut bref et il le repose directement sur la belle indienne. Il avait l'habitude de ce genre d'admiratrice mais il ne les calculait pas car elles le laissaient indifférent. Son rire ne le quitte pas quand il voit la jeune femme battre en retraite après la remarque d'Alvira. «  Tu viens de réduire tous ses rêves à néant la pauvre. » Même s'il était la dernière personne à s'en soucier.

Jason se penche en avant , les coudes sur la table et lève un bras pour pouvoir passer commande . La pauvre fille allait devoir revenir à leur table, pas de chance. En attendant que quelqu'un daigne enfin arriver, il écoute Alvira lui parler de son petit séjour en mer. Il était le seul à penser que cette virée loin du monde fut courte et qu'il n'avait qu'une envie, refaire marche arrière ?! La belle indienne devait être sûrement au courant par Sameer. Il avait du être sûrement  le sujet de conversation de beaucoup de personnes sachant qu'il avait disparu comme ça , prévenant seulement le stricte minimum. Il n'avait même pas prévenu Adam car ces deux-là ne se parlaient plus à cause de Sofia et Jason, avait déjà pris la fuite, avant même une éventuelle explication. Il se retient de lâcher un soupir car il se rendait vraiment compte qu'en pensant à lui, il n'avait penser à personne d'autres, en particulier Sam. Il l'avait abandonné, le laissant tout seul car Jason, à son retour, avait appris qu'Adam avait quitté la ville s'en allant avec sa bien-aimée. Le trio de choc n'existait plus et il pouvait se mettre à la place de son cousin. Ses deux meilleurs amis qui disparaissaient dans la nature, quel coup dur ! Il se retient de lâcher un soupir et se concentre sur les propos de la jeune femme. «  Bah écoute , C'était la liberté .. » Un sourire ironique se dessine sur son visage. Il aurait du être content sur le coup, expliquer le fait que pendant une petite durée, il avait été bien et qu'il avait profité de tous les avantages que cette petite vie solo lui offrait mais en repensant à son égoïsme, il ne voyait plus les choses comme avant son retour.  « Partir loin de tout, loin de personne sans penser à rien ni rendre de compte à personne tu vois le genre.. La classe hein .. » en soupirant d'ironie. Il se passe une main lasse sur le visage et relève la tête quand il voit arrivé la serveuse près de lui, les joues toutes rouges. Elle ne savait plus où se mettre la pauvre. Le jeune homme ne lui accorde aucun sourire car voilà, il sait bien qu'avec ce genre de fille, un sourire est égal à une invitation. Les filles se faisaient trop de films par moment. «  Un Latte Macchiato svp. » La jeune femme ne s'attarde pas à leur table et s'en va faire sa commande. Jason finit par se mettre plus à l'aise et s'appuie contre le dossier de sa chaise en croisant les bras. «  Bon si tu me disais pourquoi nous sommes là dans un café pourri loin de notre ville ? Je sais que tu me kiffes mais ce n'est pas pour parler de mon petit séjour en mer que tu m'as écrit n'est-ce pas ? » Le petit sourire moqueur qu'il arborait au début, revient se placer sur son visage. Cependant, il finit par rajouter d'un air sérieux: «  Est-ce que cava avec Sameer ? »
©BESIDETHECROCODILE
[/b]

_________________
Pas le temps pour ta petite gueule !

L'indifférence est un " Va te faire foutre "
en tenue de soirée !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alvira Raichand
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 763
› EMMENAGEMENT LE : 17/07/2015
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : Il est le criquet de mon Mushu; le Kanye West de ma Kim Kardashian; le Jay Z de ma Beyoncé; la flemme qui m'accompagne tous les dimanches après-midi; le premier love dont parle Tony Parker. Samèrelapute, hamesha and forever.
› QUARTIER : President drive
› PROFESSION/ETUDE : reine
› DOUBLE COMPTE : Tanye - West - Campbell ; Melissa - sheitan - Sullivan
› CELEBRITE : Deepika Padukone
› COPYRIGHT : Avatar : Fae ; signa : which witch


MessageSujet: Re: Hide and seek   Ven 9 Déc - 23:28


S’embêter et se lancer des pics étaient le fondement même de l’amitié des deux jeunes. Alvira ne disait rien au début pour ne pas que Sameer ait une mauvaise image d’elle, ils venaient à peine de se mettre ensemble et de toute façon, elle ne connaissait pas vraiment Jason et ne préférait pas juger. Mais elle s’est vite rendu compte que ce dernier n’allait pas arrêter de la pousser à bout et ne cesserait pas tant qu’elle ne répondrait pas. Il n’attendait que ça, qu’elle réagisse face à ses attaques et à ses provocations. Malheureusement pour lui, la Raichand était beaucoup plus futée que ce qu’on pouvait le penser et avait décidé d’utiliser les mêmes armes que lui. A plusieurs reprises elle avait enlevé sa chaussure pour la lui envoyer à la figure après certaines confrontations, mais le cousin du Malhotra – accessoirement le petit-ami de l’Indienne – se mettait souvent au milieu pour éviter qu’ils n’en viennent aux mains. Depuis c’est devenu une habitude entre eux, et pour les rares fois où ils se faisaient des compliments, pour la balance de l’univers ils sortaient une vacherie directement par derrière pour retrouver un certain équilibre. Ca les amusait. Parfois l’avocate se demandait s’ils avaient plus plaisir à s’insulter ou à mettre Sameer dans des situations inconfortables. Dans le cas d’Alvira il s’agissait des deux cas, elle aimait bien l’embêter mais elle aimait surtout voir le Saxena sortir de ses gonds. Il était mignon lorsqu’il sortait de ses gonds. Enfin, il était mignon jusqu’à ce qu’il se décide à faire la gueule plus sérieusement. «  Je ne voulais seulement pas te partager avec le reste du monde mais si tu veux, tu fixeras l’emplacement du prochain rendez-vous. » La brunette profitait de ces retrouvailles pour détendre l’atmosphère avant de lui dire ce pourquoi elle l’avait demandé de la rejoindre. Détourner le sujet avant de passer aux choses sérieuses, la jeune femme était une experte dans ce domaine. « Justement, il faut qu’elle sache que tu es déjà pris voyons. Sinon elle va s’imaginer des choses et je risque de devenir jalouse. » Elle partit d’un petit rire et suivit du regard la jeune femme qui avait quitté les lieux rapidement, sûrement pour aller récupérer son calepin pour marquer la commande. Ou alors elle était allée voir si quelqu’un d’autre ne pouvait pas s’occuper de leur table mais à première vu, le restaurant était tellement désert qu’elle n’était même pas sûre qu’il y ait plus de deux employés dans cet établissement. En réalité elle ne comprenait même pas comment est-ce que le café pouvait être encore ouvert. Ce qu’elle savait en revanche était que les commentaires laissés sur leur site étaient mensongers.

Pour en revenir à la serveuse, elle devait sûrement se sentir mal à l’aise et même si la Raichand n’était pas dans sa tête, le malaise était tellement palpable qu’elle était sûre que Jason l’avait remarqué aussi. Mais comme à son habitude il n’accordait que très peu d’importance au regard que lui portaient les gens et encore moins la  gent féminine. Et autant dire que celle-là n’avait pas le petit plus qui faisait que Jason Malhotra ne daigne  lui accorder un regard. Elle avait eut vent des mésaventures du jeune Malhotra par les dires du cousin de ce dernier, mais il ne s’était jamais vraiment étalé sur le sujet. Il n’a pas été très difficile pour l’avocate de s’imaginer un Jason dragueur, sûr de lui et avec un ego tellement énorme qu’il passait à peine les portes. Mais lorsqu’elle le voyait elle se disait qu’elle comprenait quelque part, le concessionnaire était de ceux qui étaient au courant de leur beauté. La nature l’a gâté, il le sait et compte bien se servir de ça comme un atout plutôt que de jouer sur l’humilité. Alvira était même la première à avoir reconnu qu’il était beau et comprenait qu’il puisse mettre mal à l’aise plus d’une femme de part son physique.

Le temps que quelqu’un ne vienne prendre la commande du trentenaire, elle reporta son attention sur le jeune homme et s’attarda sur sa petite escapade en mer. Elle ramena ses bras sous sa poitrine et les croisa afin de l’écouter attentivement. En même temps qu’il lui expliquait dans les grandes lignes, l’Indienne se demandait si elle aurait été capable de faire comme lui. Pas spécialement de partir en mer mais de tout laisser derrière elle sans prévenir personne pour prendre du recul sur sa vie. La réponse était bien évidemment non, elle n’était pas assez courageuse pour partir à l’aventure comme ça sur coup un de tête. Elle se contente d’acquiescer d’un signe de tête pour lui faire signe qu’elle était tout de même attentive même si elle n’en avait pas l’air. Avant même qu’elle ne puisse répondre, la serveuse qui n’avait dû trouver personne pour s’occuper d’eux se rapprocha de leur table pour prendre la commande de Jason. Elle ne pu s’empêcher d’afficher un autre sourire en voyant la jeune femme mal à l’aise et le trentenaire qui ne lui accordait même pas un regard. Il était dur avec elle. « Je veux bien que tu n’ai d’yeux que pour moi mais tu pourrais au moins faire un beau sourire à la serveuse enfin. T’es beau quand tu souris. » Dit-elle assez fort pour que la jeune femme qui s’était un peu éloignée puisse l’entendre. Elle vit qu’elle sursauta au son de sa voix, ce qui provoqua un autre petit rire chez l’avocate qui prenait elle aussi un  malin plaisir à l’embêter.

Son sourire se fana lorsqu’il prononça le prénom de Sameer. Un autre pincement au cœur. Elle se redressa sur sa chaise en prenant appuie sur la table et au lieu de croiser les bras, elle joint ses mains qu’elle posa sur ses cuisses et prit un air sérieux. « Justement… Je ne sais pas. » Elle ne savait pas vraiment comment aborder ce sujet mais elle se dit que cela ne servait strictement à rien de tourner autour du pot. « C’est à la fois étrange et compliqué. Pour te dire à ce stade je ne sais même pas si on peut encore se considérer comme étant encore en couple ou pas. » Ces mots lui arracha une petite grimace qu’elle essaya de cacher encore par un petit rire qui sonnait faux. Elle baissa la tête sur ses mains qui avaient commencés à se crisper et releva la tête.  « Tu as de ses nouvelles, toi ? Comment va-t-il ? »  

_________________
True love never has to hide.
Beyond your darkness I'm your light. ✻ “True love brought salvation back into me. With every tear came redemption. And my torturer became my remedy. So we're gonna heal, we're gonna start again. You've brought the orchestra. Synchronized swimmers, you are the magician. Pull me back together the way you cut me in half.”
Revenir en haut Aller en bas
http://no-chillzone.tumblr.com/
avatar
Jason Malhotra
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 74
› EMMENAGEMENT LE : 03/12/2016
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : Célibatard
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Concessionnaire automobile et mécanicien/ dessinateur de modèles à ses heures perdues. Achat de voitures neuves ou d'occasions, entretien, réparation, mise en peinture. C'est chez Ridger Racer que ça se passe, ouvert 5j/7 du lundi au vendredi, de 08h00 à 18h30
› CELEBRITE : Andrew Cooper
› COPYRIGHT : RaniPyaarcreation


MessageSujet: Re: Hide and seek   Lun 12 Déc - 23:11



❝ Hide and seek ❞


Alvira & Jason
Quiconque taquine un nid de guêpes, doit savoir courir ! △


Mettre mal à l'aise autrui, c'est ce que ces deux-là savaient faire de mieux en plus des taquineries. Ils passaient leur temps à se chamailler, à se taquiner mais quand ces deux-là s'y mettaient ensemble contre une même personne, il valait mieux ne pas être dans la même pièce car elle risquait de devenir rouge pivoine de nerfs ou de gêne comme la jeune fille qui avait tracé sa route tête baissée. Pour ça, ils s'étaient vraiment bien trouvés et ils se ressemblaient assez par moment. Ils ne faisaient pas ça méchamment, juste qu'ils aimaient délirer quitte à vexer car ils se souciaient peu de ce que les gens pouvaient penser. Pourtant la jeune fille n'avait rien demandé, elle avait peut-être juste fait l'erreur de s'attarder un peu trop visuellement sur Jason et maintenant, elle en payait les frais. En plus de cela, Alvira continuait de l'embêter de loin en lui faisant penser qu'elle et Jason étaient amants. Malheureusement pour la serveuse, elle revint reprendre commande sans oser lever le regard vers Jason qui venait de lui dire ce qu'il voulait. En même temps, il ne faisait pas l'effort de la regarder non plus et Alvira en profita encore pour la charrier. Ils en devenaient limite sans cœur et Jason lâche un petit rire. Il finit par lever un sourcil moqueur et dit : «  La Raichand qui me fait un compliment ? Je rêve là, c'est à marquer d'une pierre blanche. T'es sûr que cava ? » en se penchant pour lui toucher le front. « Je vais vraiment finir par croire que tu m'as fixé un rendez-vous galant. » en lui faisant un sourire éclatant.

Le jeune homme savait très bien qu'ils n'étaient pas là pour se taquiner comme d'habitude ou parler de lui et il préféra donc attaquer directement sur ce qui n'allait pas. Malgré son sourire, la jeune femme ne se rendait pas compte qu'assise en face de lui, ses yeux lui révélaient autre chose : de la tristesse, des doutes. Son regard qui était si pétillant, si moqueur habituellement, était comment dire éteint. Oui, elle affichait cette façade de « Je souris à la vie, je continue de t'ennuyer » mais il n'y avait pas cette petite étincelle qui accrochait le regard de Jason à chaque fois qu'il la voyait. Alors, le temps que la serveuse veuille bien lui apporter sa commande, il toucha la corde sensible. Il avait vu son sourire s'effacer, son corps se crisper lorsqu'il avait prononcé le prénom de son cousin et il se doutait bien que c'était donc le sujet du jour. Il jette un regard assez surpris à la jeune femme lorsqu'il entend ses propos. Jason n'aurait jamais pensé qu'il puisse avoir un jour, une faille dans ce couple si parfait. Il en venait même à les envier car les deux ensemble, étaient magnifiques. Ils s'affichaient plus heureux et soudés que jamais à chaque fois qu'il les croisait. Lorsqu'il était avec Sam, celui-ci pouvait parler des heures de sa belle s'en se lasser au point où Jason lui demandait de la fermer car ça en devenait écœurant. Il le taquinait seulement, il était vraiment heureux de savoir que son cousin avait tourné définitivement la page Meeta pour se consacrer à cette perle qui se tenait devant lui. Jason ne l'aurait jamais avoué mais elle avait changé Sam car malgré son côté de malade mentale et de chieuse, elle avait la stabilité et l'attention dont Sam avait besoin. " Comment ça ? Que s'est-il passé ? Je vous ai laissé plus amoureux que jamais " Enfin c'est ce qu'il croyait.

La serveuse arrive enfin à leur table et empêche Jason de reprendre la parole. Il lui fait un signe de tête tout en la regardant enfin dans les yeux comme pour la déstabiliser et murmure : " Merci ! " Il était sans cœur mais pas impoli pour autant. Une fois repartie, il porte sa tasse à sa bouche et boit une gorgée du breuvage brûlant. Cela faisait du bien dans ce froid. Le jeune homme prit tout son temps pour répondre à Alvira car il ne savait pas quoi lui dire justement.  Après ce qu'il s'était passé à la villa, Jason s'était renfermé sur lui-même et il s'était éloigné de tout le monde, même de Sam. Celui dont Sam avait le plus besoin, son confident, avait disparu. Les deux garçons n'avaient plus pris le temps de se confier l'un à l'autre comme ils le faisaient depuis toujours. Le temps les avait vraiment éloigné et Jason s'en était allé. Ce n'était pas pour autant la faute à Sam, Jason assumait entièrement qu'il avait été égoïste et qu'il s'était éloigné de lui-même. Il regrettait amèrement sa décision car si lui n'allait pas bien, il ne savait pas qu'il en était de même pour Saxena. Il se passe une main dans les cheveux assez mal à l'aise. " Bah écoute, ce serait mentir si je te disais que oui. Depuis que je suis parti, je n'ai pas eu de nouvelles. Je sais bien qu'il aurait voulu m'en donner mais il a juste respecté mon choix : celui de m'éloigner de toute le monde ... L'erreur que j'ai faite, j'ai vraiment pas assuré sur ce coup ..." Il sert la mâchoire et s'en veut énormément. " Faut que je le voie, je l'ai contacté. J’espère qu'il va bien ... "

Est-ce le fruit du hasard où est-ce que le jeune Saxena a entendu son oreille sifflé car à peine Jason venait-il de dire ça qu'un bip se fit entendre. Jason sort son portable de sa poche et un petit sourire se dessine sur son visage lorsqu'il lit le message. Son cousin avait ce truc bien à lui pour répondre aux personnes. Il lève les yeux vers la jeune fille et rajoute : " Bon bah écoute , je te dirai quoi une fois que je l'ai vu .. Il ne doit pas trop m'en vouloir enfin je crois ..." en posant le téléphone devant Alvira. Il espérait vraiment que Sam ne lui ne veuille pas et qu'il avait compris sa décision de partir.
©BESIDETHECROCODILE
[/b]

_________________
Pas le temps pour ta petite gueule !

L'indifférence est un " Va te faire foutre "
en tenue de soirée !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alvira Raichand
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 763
› EMMENAGEMENT LE : 17/07/2015
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : Il est le criquet de mon Mushu; le Kanye West de ma Kim Kardashian; le Jay Z de ma Beyoncé; la flemme qui m'accompagne tous les dimanches après-midi; le premier love dont parle Tony Parker. Samèrelapute, hamesha and forever.
› QUARTIER : President drive
› PROFESSION/ETUDE : reine
› DOUBLE COMPTE : Tanye - West - Campbell ; Melissa - sheitan - Sullivan
› CELEBRITE : Deepika Padukone
› COPYRIGHT : Avatar : Fae ; signa : which witch


MessageSujet: Re: Hide and seek   Mer 14 Déc - 1:47


Elle qui avait réussi à créer une atmosphère plutôt calme et agréable entre eux, regrettait presque de devoir changer de sujet de conversation. Non elle ne voulait pas tourner plus longtemps autour du pot et préférait aller à l’essentiel pour éviter de faire perdre son temps au jeune homme, mais évoquer son petit-ami était comme se prendre une claque en pleine face. Un retour à la réalité qu’elle ne voulait pas accepter et qu’elle ne pouvait pourtant pas fuir. L’Indienne avait fait en sorte de gérer sa solitude au quotidien et surtout sa tristesse ; elle pouvait parfaitement être seule, ça ne la dérangeait pas et préférait cent fois être seule et être libre de tout mouvement plutôt que d’avoir quelqu’un sur son dos toute la journée, mais quand le cœur venait se mêler à cette solitude déjà bien difficile à accepter quand on est supposé être en couple… C’était très compliqué. Mais elle gardait la tête haute et continuait d’avancer, préférant garder ses soucis pour elle et détourner la conversation au maximum lorsqu’on abordait le sujet sensible. Malheureusement ici elle n’allait pas pouvoir l’éviter. Lorsqu’elle sortit les premiers mots de sa bouche, elle avait comme l’impression que chaque mot qu’elle prononçait était comme une lame de rasoir qui lui tailladait les lèvres à mesure qu’elle essayait de s’exprimer. Le pincement qu’elle avait au cœur rien qu’à entendre le prénom de Sameer s’était transformé en boule qui remontait le long de sa gorge et qui lui donnait envie de fondre en larmes. C’était peut-être pathétique vu comme ça, mais la Raichand n’a jamais été dans ce genre de situation – et n’a jamais cru qu’elle le serait un jour – et si on devait faire le bilan de ces dernières semaines, elle n’avait pas craqué une seule fois et avait préféré se concentrer dans le travail qui était pour elle une échappatoire.

Ils furent interrompus par la serveuse qui venait apporter les commandes de leur table : un latte pour Jason et un café pour Alvira. Café qu’elle n’attendait même plus vu le temps qu’il avait mit à arriver. Elle gratifia la jeune femme d’un merci, toute envie de l’embêter l’ayant quitté. Elle prit un sucre qu’elle mit dans son café avant de le tourner et de se concentrer étrangement sur le tourbillon que faisait le liquide chaud dans la tasse pour perdre du temps. Elle n’avait pas vraiment envie de répondre à ça pour la simple et bonne raison qu’elle ne savait pas comment y répondre. Elle  reposa sa tasse devant elle avant de reporter son attention sur Jason à qui elle devait tout de même une réponse. « Je ne pense pas que l’amour soit le problème ici. Du moins pas en ce qui me concerne. » Malgré tout ce qui s’était passé ces derniers, les sentiments d’Alvira à l’égard de l’avocat n’avaient pas changé si ce n’était qu’ils s’étaient décuplés. Quoi qu’elle essaie de se convaincre, elle ressentait le vide qu’il avait laissé et surtout cette distance qui s’était installée entre eux. Ils prenaient des nouvelles de chacun une fois de temps en temps mais elle sentait bien que quelque chose s’était brisé entre eux et c’était sûrement ce qui lui faisait le plus mal. De constater, de le savoir mais de ne pas pouvoir y remédier. « On s’est disputés et on s’est revu quelques fois mais ça n’a jamais été vraiment concluant… » Elle poussa un triste soupir en repensant aux derniers évènements, mais elle ne voulait pas non plus gâcher le rendez-vous, elle changea d’expression pour en afficher une neutre en écoutant attentivement ce que lui disait le concessionnaire. Elle fronça les sourcils lorsqu’il lui apprit qu’il n’avait pas de ses nouvelles non plus, à croire qu’il avait décidé de se terrer quelque part et de ne donner signe de vie à personne. « Merci. » Se contenta de souffler l’Indienne en affichant un petit sourire. C’était tout ce qu’elle lui demandait, qu’il lui donne des nouvelles du Saxena une fois de temps en temps parce qu’elle savait que la situation était beaucoup trop délicate pour qu’elle puisse juger pleinement de la situation. Elle reprit une gorgée de son café lorsque son ami consulta son téléphone qui venait de sonner, et afficha une mine surprise lorsqu’il posa son téléphone en face d’elle pour qu’elle lise son message.

Son visage changea du tout au tout lorsqu’elle vit qui était l’expéditeur et comprenait mieux pourquoi il avait voulu lui montrer. Un sourire sincère s’était affiché sur son visage, qui avait su lui redonner ce petit baume au cœur dont elle avait besoin. «Je le reconnais bien là. » Dit-elle en partant d’un petit rire. Oui c’était bien lui et le genre de bêtise qu’il pouvait sortir lorsqu’on lui envoyait un message, certaines personnes pouvaient mal le prendre mais en général les gens comprenaient son ton humoristique. C’était pour cette même insolence que la Raichand était tombée amoureuse de lui la première fois alors qu’ils n’étaient qu’enfants. « Merci. » Cette fois sa voix était plus claire et moins triste que le premier merci qu’elle avait pu sortir. « Je veux juste m’assurer qu’il aille bien pendant que… que je ne suis pas là. » Les mots eurent du mal à sortir sur la fin, lui arrachant même un petit rire sec qu’elle masqua en baissant la tête pour reporter son regard sur sa tasse avec laquelle elle continuait de jouer. « Je sais que nous ne sommes pas les meilleurs amis du monde, mais je tiens beaucoup à ton cousin. » Elle leva la tête pour plonger son regard dans le sien. « Je l’aime. Sûrement plus que je ne m’aime moi-même et vu notre histoire j’ai même l’impression que mon but dans la vie est de n’aimer que lui… » Sa voix en devenait tremblante, sentant bien que les larmes n’allaient pas tarder à arriver. Lorsqu’elle en sentit une couler le long de sa joue, elle l’essuya aussitôt en essayant de reprendre une certaine contenance. « Je sais que je t’en demande beaucoup, mais comme je te l’ai dit je tiens juste à m’assurer qu’il aille bien et qu’il ait quelqu’un à qui parler s’il en a besoin… »  

_________________
True love never has to hide.
Beyond your darkness I'm your light. ✻ “True love brought salvation back into me. With every tear came redemption. And my torturer became my remedy. So we're gonna heal, we're gonna start again. You've brought the orchestra. Synchronized swimmers, you are the magician. Pull me back together the way you cut me in half.”
Revenir en haut Aller en bas
http://no-chillzone.tumblr.com/
avatar
Jason Malhotra
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 74
› EMMENAGEMENT LE : 03/12/2016
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : Célibatard
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Concessionnaire automobile et mécanicien/ dessinateur de modèles à ses heures perdues. Achat de voitures neuves ou d'occasions, entretien, réparation, mise en peinture. C'est chez Ridger Racer que ça se passe, ouvert 5j/7 du lundi au vendredi, de 08h00 à 18h30
› CELEBRITE : Andrew Cooper
› COPYRIGHT : RaniPyaarcreation


MessageSujet: Re: Hide and seek   Sam 17 Déc - 16:19



❝ Hide and seek ❞


Alvira & Jason
Quiconque taquine un nid de guêpes, doit savoir courir ! △
La conversation des deux jeunes avaient pris une tournure assez sérieuse et ils avaient laissé tomber pour un moment, tout ce qui était taquineries. Cela était assez bizarre sachant qu'ils n'existaient que pour s'ennuyer mutuellement. Bon, il aurait quand même préféré se cacher derrière les chamailleries car ce genre de sujet et qui plus avec une fille, le mettait assez mal à l'aise. Jason qui écoute des histoires de filles, on aura tout vu. En plus de cela, lui-même n'aimait pas se confier et était une véritable tombe. Jason n'aurait donc jamais pensé qu'il se retrouverait un jour, là dans ce café pourri, à avoir une conversation normale avec la chieuse de service. Il était même étonné de lui-même car tout le monde connaissait son propre comportement envers les femmes. Cependant, il voyait très bien qu'elle n'allait pas bien et il ne pouvait pas se permettre de la planter là. Le jeune homme n'en avait aucune envie de toute façon, pour quelle raison ? Il ne le savait pas mais se disait intérieurement qu'il se devait de le faire pour son cousin au moins. Comme quoi, cela rapprochait le monde et leur déliait la langue lorsque ceux-ci étaient lié par une même personne et qu'ils avaient un même but : régler leurs problèmes avec celle-ci. Jason ne comprenait pas trop bien ce qu'il s'était passé entre eux sachant qu'ils vivaient le parfait amour avant qu'il ne s'en aille et il ne comprenait toujours rien lorsque Alvira répondit à sa question. Elle parlait par énigme au lieu d'aller directement au vif du sujet. Levant sa tasse pour boire de nouveau une gorgée, il suspendit son geste en haussant un sourcil interrogateur : " Comment ça ? Ça arrive à tous les couples de se disputer mais je crois que tu ne me dis pas tout ou bien soit plus explicite Raichand car je t'avoue que j'ai du mal à comprendre .. " Jason porte enfin la tasse à sa bouche et une fois déposée sur la table, il s'appuie contre le dossier de sa chaise en croisant les bras. Il essayait de comprendre ce qui arrivait à Sam. Parfois, le passé refaisait surface sans crier gare et prenait la personne au dépourvu. En espérant que ce n'était ce à quoi pensait Jason en ce moment. Il chasse ses pensées car cela ne pouvait pas être possible, Sam avait changé. Jamais, il ne replongerait dans ce qui avait été un enfer pour lui. il se rassure en se disant que c'était juste une mauvaise passade pour les deux.

Jason aurait tellement voulu l'aider en lui donnant des nouvelles de Sam mais il était vraiment mal placé pour lui donner ce qu'elle attendait. De son côté, ce n'était pas la faute de Sam mais la sienne et il regrettait sincèrement ce qu'il avait fait : ne penser qu'à lui. Cette fille, en face de lui, qui lui explique que ça ne va pas dans leur couple et que donc peut-être Sam aussi n'allait pas bien, le mettait encore plus mal car il aurait du être là pour son cousin. Il l'avait laissé tomber alors qu'il avait sûrement besoin de lui. Lorsque Sam se décidait à s'éloigner d'une personne, que ce soit sa copine ou pas, c'est qu'il y avait une bonne raison. Jason le connaissait par cœur pour l'avoir vu faire plusieurs fois. Jason devait absolument le voir pour se faire pardonner et savoir ce qui n'allait pas. A peine ont-ils parlé de Saxena, que le téléphone de Jason affiche un message de celui-ci. Tentant de la rassurer et de lui montrer que Sam était toujours vivant, il pose le téléphone devant elle. Il savait que ce n'était pas grand chose mais au moins, elle saurait comme ça que là où il est , il se porte bien. Le visage de la jeune fille s'illumine et un sourire se dessine. Jason ne peut s'empêcher de sourire à son tour car il  préférait la voir comme ça. Il la préférait pétillante et respirant la joie de vivre que de la voir démoralisée. Il s'étonnait encore de ses propres pensées et il se penche pour reprendre le téléphone qu'elle lui tendait. Il le range dans sa poche et son regard se repose sur la belle indienne qui affiche de nouveau un visage défait lorsqu'elle reprend la parole. Le fait de parler de Sam lui était douloureux car le rire qui avait pétillé ses yeux pendant un moment avait disparu et elle avait de nouveau cette lueur triste. Elle n'avait même pas besoin de lui dire combien elle aimait son cousin car il le savait. Tout le monde aurait pu le voir que ces deux-là étaient fous l'un de l'autre et beaucoup de personnes les enviaient. Jason ne préfère pas prendre la parole tout de suite et continue d'écouter la jeune fille lui ouvrir son cœur. Le jeune homme se passe une main dans les cheveux lorsqu'il voit une larme coulée le long de sa joue. Ses poings se serrent car il détestait voir une femme pleurer. Tout ce qu'il avait vécu de par le passé concernant la souffrance de sa mère, celle de Megha le sensibilisait. Son regard continuait d’étudier le visage défait de la jeune indienne qui se trouve devant lui. Il était assez surpris de la fragilité de cette fille qui se montrait généralement forte devant lui. Jamais elle n'avait baissé la garde devant lui ou montrer les fissures qui se cachait dans les murs qu'elle avait construit autour d'elle. Jason ne la connaissait que de par le comportement qu'elle lui montrait habituellement : hautaine, moqueuse et là, de la voir dans cet état, il ne savait pas trop comment réagir. Elle le connaissait assez bien pour savoir que lui aussi n'était pas tendre avec la gent féminine. Elle devait sûrement croire qu'il s'en foutait qu'une femme craque devant lui. Jason venait enfin d'avoir la réponse à sa question et ce n'était pas que pour Sameer qu'il faisait mais parce qu'il en avait envie tout simplement, parce qu'il avait envie d'être là pour cette fille, de la soutenir car elle n'était pas la seule enfin de compte à cacher derrière des sourires et des blagues, quelques souffrances enfouies. Il savait très bien qu'ils ne pourraient être les meilleurs amis du monde mais cette conversation avait à jamais changé leur relation. Ils avaient trop baissé leur garde sur ce qu'ils leur tenaient à cœur pour faire de nouveau marche arrière et faire comme si de rien était. C'est donc tout naturellement que Jason finit par se pencher pour poser une main réconfortante sur celle de la jeune fille qui se trouvait sur la table . " Tu n'as même pas besoin de me le dire .. " En faisant référence au fait qu'elle aimait son cousin par - dessus tout. " Je le sais quand je vois cette lueur dans ton regard qui ne brûle que pour lui quand il est dans la même pièce que toi ... Je l'entends au son de ta voix quand tu parles de lui comme maintenant . Et puis si je ne le savais pas , tu crois vraiment que démon que je suis , je n'aurai pas tout fait pour vous séparer ? " dit-il en lachant un petit rire pour détendre l'atmosphère. Jason accroche son regard et il décide d'aller au fond de sa pensée. Il ne pourrait peut-être plus le faire et il avait envie de lui dire ce qu'il pensait vraiment : " Je sais aussi que tu le rends heureux et ça je peux te l'affirmer car proches comme on est moi et Sam, il n'y a que moi qui peut le voir et le savoir. Tu l'as changé à tous les niveaux Raichand sache-le .. Tu lui fait tout oublier et tu le tires vers le haut. Je n'ai jamais vu mon cousin aussi bien que depuis qu'il est avec toi et même si je ne te l'ai jamais dit, je te remercie car c'est ce dont il avait besoin, une fille comme toi .. " Sa main presse la sienne comme pour la rassurer et il lui fait un petit sourire : " Je te promets de faire en sorte qu'il aille bien et d'être là pour lui ... Et ne t'inquiète pas , tout finira par s'arranger entre lui et toi .. Dis toi que c'est juste une mauvaise passade. "

©BESIDETHECROCODILE
[/b]

_________________
Pas le temps pour ta petite gueule !

L'indifférence est un " Va te faire foutre "
en tenue de soirée !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alvira Raichand
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 763
› EMMENAGEMENT LE : 17/07/2015
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : Il est le criquet de mon Mushu; le Kanye West de ma Kim Kardashian; le Jay Z de ma Beyoncé; la flemme qui m'accompagne tous les dimanches après-midi; le premier love dont parle Tony Parker. Samèrelapute, hamesha and forever.
› QUARTIER : President drive
› PROFESSION/ETUDE : reine
› DOUBLE COMPTE : Tanye - West - Campbell ; Melissa - sheitan - Sullivan
› CELEBRITE : Deepika Padukone
› COPYRIGHT : Avatar : Fae ; signa : which witch


MessageSujet: Re: Hide and seek   Lun 19 Déc - 18:49


Lorsqu’elle laissa enfin son cœur, Alvira sentit l’étau qui se resserrait autour de sa gorge à cause des mots qu’elle n’arrivait pas à mettre sur ce qu’elle pensait et surtout, sur ce qu’elle ressentait. Elle n’avait aucune envie de s’étaler plus sur le sujet avec Jason mais lui demande de prendre soin de Sameer à sa place lui brisait le cœur. Elle savait qu’elle pouvait lui faire confiance et que par ce qui les liait, il était sûrement la meilleure personne à pouvoir lui rendre ce service, mais ce n’était pas à lui de faire ça. De base c’était elle qui était en couple avec le Saxena, c’était donc à elle de veiller sur lui – en supposant qu’il ait besoin de quelqu’un pour le surveiller – et surtout, c’était elle qui était supposée être à ses côtés. Dans les bons comme dans les mauvais moments. Elle l’aimait. Et pour quelqu’un d’aussi pudique qu’Alvira, le fait de le dire à voix haute signifiait beaucoup et en y regardant bien, Jason était sûrement la première personne à qui elle parlait à cœur ouvert comme ça en mettant vraiment le mot « aimer » sur ce qu’elle ressentait pour l’avocat. Oui elle avait Neela avec qui elle parlait souvent, mais lorsqu’elles étaient ensemble, la brunette évitait de l’embêter avec ses problèmes et préférait éviter de parler de Sameer de peur de se laisser emporter par ses émotions. Un peu comme ici où une larme avait coulé le long de ses joues.

Elle baissa de nouveau la tête, se sentant presque honteuse de pleurer dans ce café où elle essayait d’être discrète. Elle savait que les gens étaient en train de les espionner mais à ce stade, tout ça ne comptait plus. Que ce soit le jeu qu’elle avait entreprit de jouer pour taquiner la serveuse, son désir de ne pas être vue avec le jeune concessionnaire ou même cette image sûre d’elle qu’elle renvoyait pour que les gens évitent de se poser des questions. Elle laissa tomber tout simplement le masque et demanda à Jason ce pourquoi elle l’avait fait venir. Lorsqu’elle sentit une main se poser sur la sienne, elle releva la tête en se doutant bien que c’était celle du bel anglais, avant de la rebaisser pour voir si elle ne rêvait pas. En toute honnêteté, elle appréciait le fait qu’il ait eut la délicatesse de ne pas l’envoyer bouler avec ses problèmes et qu’il essaie même de la consoler. Il était clair qu’Alvira ne le connaissait pas sous cet angle. Elle l’avait toujours vu comme l’homme sûr de lui, arrogant et ambitieux qu’elle prenait plaisir à malmener au point de le frapper lorsqu’elle estimait que les mots ne suffisaient plus, mais elle n’aurait jamais imaginé une seconde qu’elle se serait tournée vers lui lorsqu’elle en aurait eut le plus besoin. Et qu’il accepte de lui tendre une main surtout. Elle laissa sa main sur la sienne et releva la tête pour plonger son regard dans le sien, écoutant les paroles qui lui faisaient à la fois un bien fou et mal par la même occasion. L’Indienne était contente de voir que l’amour qu’elle portait à Sameer était tel, que l’une des personnes les plus importantes de la vie de son petit-ami le remarque, mais elle se rappelait aussi la position dans laquelle elle se trouvait. Au moment où il lui parlait, elle n’avait qu’une seule envie c’était d’aller retrouver son Sameer et de lui dire à quel point elle était désolée. Si elle pouvait seulement revenir en arrière ou mieux, faire une pause dans leur dispute pour qu’ils puissent se retrouver et se donner tout l’amour qu’ils auraient envie de se donner, elle le ferait. De son côté, elle ne savait pas vraiment comment est-ce qu’il vivait cette « séparation » mais s’il avait été un minimum sincère avec elle depuis le début de leur relation, alors elle pouvait imaginer sans mal qu’il ne devait pas vivre la situation aussi bien qu’il l’aurait voulu. Les mots de Jason eurent le don de la rassurer, provoquant un petit sourire chez l’avocate qui n’avait toujours pas enlevé sa main de celle du jeune homme. « Merci, encore une fois. » Elle afficha  un sourire beaucoup plus joyeux maintenant qu’elle savait qu’elle n’avait plus à s’en faire – ou presque – et lâcha même un soupire de soulagement. Elle tourna la tête sur le côté en sentant que quelqu’un les observait et croisa le regard de la serveuse qui était revenue et qui s’occupait d’une table à côté de la leur. Au moment où elle remarqua qu’Alvira l’avait vu les espionner, elle tourna la tête devint rouge avant de prétexter retourner à sa table. Inutile de préciser que la table était vide mais qu’elle s’occupait juste de passer un coup d’éponge dessus. Comme par hasard. Elle lâcha un petit rire  en se tournant vers Jason en lui faisant un petit signe de tête. « Quelqu’un a une fan, tu devrais lui donner un autographe pour qu’elle ne t’oublie pas. Bien que tu ne sois pas le genre de personne qu’on oublie facilement. » Dit-elle en hindi pour être sûre qu’elle ne comprenne pas que la Raichand se moquait d’elle. Assez de larmes pour la journée, elle lui lâcha la main et reprit son rôle d’emmerdeuse, elle savait qu’il la préférait comme ça et de toute façon elle se préférait comme ça aussi. « Alors, des nouvelles de certaines personnes depuis que tu es de retour à la civilisation ? Autre que moi je veux dire, bien que tu devrais t’en ficher vu que la personne la plus importante de ta vie se trouve déjà devant toi. » Elle haussa les épaules toujours avec ce sourire moqueur sur les lèvres. En réalité, la Raichand avait un nom bien précis en tête et voulait voir s’il allait ou non lui en parler : Megha. Ils avaient assez parler d'elle pour le moment, et puis si elle pouvait détourner la conversation pour qu'elle n'ait pas à lui expliquer que les raisons de sa dispute avec Sameer à savoir l'histoire de la villa qui l'avait lui aussi rendu SDF, elle était preneuse.   

_________________
True love never has to hide.
Beyond your darkness I'm your light. ✻ “True love brought salvation back into me. With every tear came redemption. And my torturer became my remedy. So we're gonna heal, we're gonna start again. You've brought the orchestra. Synchronized swimmers, you are the magician. Pull me back together the way you cut me in half.”
Revenir en haut Aller en bas
http://no-chillzone.tumblr.com/
avatar
Jason Malhotra
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 74
› EMMENAGEMENT LE : 03/12/2016
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : Célibatard
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Concessionnaire automobile et mécanicien/ dessinateur de modèles à ses heures perdues. Achat de voitures neuves ou d'occasions, entretien, réparation, mise en peinture. C'est chez Ridger Racer que ça se passe, ouvert 5j/7 du lundi au vendredi, de 08h00 à 18h30
› CELEBRITE : Andrew Cooper
› COPYRIGHT : RaniPyaarcreation


MessageSujet: Re: Hide and seek   Jeu 29 Déc - 1:12



❝ Hide and seek ❞


Alvira & Jason
Quiconque taquine un nid de guêpes, doit savoir courir ! △
Si quelqu'un avait dit au jeune Malhotra qu'il se retrouverait un jour entrain de consoler une Alvira en pleurs, il aurait rigolé à la gueule de celui-ci car cela était tout simplement impossible. Ces deux-là avaient trop de fierté pour qu'ils puissent se montrer leurs faiblesses. C'était toujours à qui abbatera  l'autre en premier sans aucune pitié. Même Sameer aurait été choqué de savoir que pour une fois ces deux - là n'étaient pas entrain de se chamailler mais d'avoir une conversation normale comme deux amis qui se revoyaient après de longues dates. Jason était lui-même choqué qu'Alvira l'ait choisi lui pour se confier sur ce qui n'allait pas. Bon en même temps, elle n'avait pas trop le choix car il était le cousin de Sameer et donc la personne la plus proche de lui mais voilà quoi, c'était Alvi, la chieuse de service. Le jeune homme s'étonnait aussi sur son propre comportement car tout le monde le connaissait pour savoir qu'il était la dernière personne qui viendrait à consoler une femme. Et il était là à trouver les mots pour soulager la peine de celle qu'il était censé ne pas supporter dans ce monde. S'il fut surpris de lui-même, il ne s'en trouva nullement gêné et apprécia quand même ce moment avec la jeune indienne car il avait découvert chez elle, une grande sensibilité et une certaine fragilité malgré l'air fort qu'elle se donnait. Jason aurait pu la taquiner et se moquer d'elle en lui disant qu'elle avait enfin baisser la garde la première car pour ces deux-là, c'était à qui craquerait enfin le premier mais il n'en avait aucune envie. Il appréciait la nouvelle personne qui se tenait devant lui et il avait le sentiment que malgré qu'ils aimaient se chamailler, il trouverait en elle une alliée et une confidente d'une grande importance. La jeune femme avait du sûrement se rendre compte qu'elle s'était un peu laissée aller car après qu'il l'ait réconforté, un nouveau sourire illumina son visage effaçant toute trace de tristesse. Il espérait vraiment que ses paroles eurent l'effet désiré car il se rendait compte qu'il préférait la Raichand quand elle était dans son état normal, c'est - dire taquine et hautaine. Et, malgré le fait que tout le monde croit qu'il ait un cœur de pierre, il ne supportait pas de voir quelqu'un souffrir car lui-même était passé par là. " Avec plaisir même si je n'ai pas fait grand chose ... " Son regard ne quitte pas la jeune femme car elle n'avait toujours pas répondu à ses questions et elle faisait enfin mine que ça allait . 2 fois qu'il lui avait posé la question par rapport à ce qu'il s'était passé et 2 fois qu'elle avait esquivé sans donner de réponses. Jason avait quand même essayé de trouver les mots pour la soulager mais il devait avoir une conversation avec Sam. Lui seul lui dirait ce qui se passait vraiment. Jason n'insiste donc pas car il ne voulait pas lui faire raviver la douleur alors qu'elle venait tout juste de retrouver le sourire.

De nouveau d'humeur taquine, Alvira décide d'ennuyer de nouveau la jeune serveuse qui avait jeté son dévolu sur Jason. Le jeune homme sourit à son tour, retrouvant son acolyte. Il tourne son regard vers la jeune fille qui avait la même couleur que son tablier rouge et qui ne savait plus du tout où se mettre. Ça devait être la première fois qu'elle se faisait autant charrier parce qu'elle avait posé trop longtemps son regard sur un homme. Elle devait sûrement regretter et espérer que cette journée ne se soit jamais passée. Le pire, elle était mignonne mais voilà tout le monde connaissait assez ces deux-là pour savoir que quand ils commençaient à charrier, ils étaient obligés de terminer. Malheureusement, c'est elle qui en subissait les frais aujourd'hui. Jason repose son regard sur Alvira qui finit sa phrase en indien. Le sourire de Jason disparaît quelques secondes de son visage et il sert la mâchoire. Tout ce qui lui rappelait d'où il venait et pourquoi il portait un nom indien, le mettait en rogne. Ce n'était pas de la faute de la jeune indienne mais il n'arrivait pas non plus à retenir sa colère concernant ses propres origines. Il ne change d'expression qu'une fraction de seconde avant de reprendre une attitude normale et de plaquer de nouveau un petit sourire forcé sur son visage. " Pas facile à oublier ... Hum encore un compliment ? Tu vas finir par être folle de moi. " Il reprend contenance derrière ses blagues et prend la tasse qui se trouve devant lui en grimaçant quelques secondes  après y avoir trempé les lèvres. Son café avait refroidi et il avait aucune envie de rappeler à leur table, la rouge pivoine qui se trouvait de l'autre côté. Après ce petit moment d'agitation,  Alvi finit par lui demander s'il avait des nouvelles de certaines personnes. Jason se passe une main derrière la nuque car il savait très bien de qui elle faisait référence. Ça l'avait mis hors de lui lorsqu'il avait appris que Sam en avait touché un mot à sa copine. Il ne comprenait pas d'ailleurs pourquoi elle devait le savoir. Ils n'étaient pas proches pour qu'elle puisse connaître sa vie privée. En plus, il avait découvert aussi que c'était une pote de Megha. A croire que tous les gens qu'ils connaissaient, étaient obligé d'exister dans la vie des deux. De nouveau, il contracte la mâchoire essayant de ne pas repenser à l'objet de ses pensées. Il avait fui la ville dans l'intention de l'oublier mais c'était vraiment peine perdue. Cette fille était comme imprimé au fer rouge dans son cœur. Elle l'avait détruit mais il n'arrivait pas à passer au-dessus. Tant qu'il n'aurait pas de réponses à ses questions, jamais il n'avancerait. Le regard de Jason change et redevient dur malgré le petit sourire crispé sur son visage. Alvi essaye de faire de l'humour mais il n'a plus aucune envie de sourire. Il ne voulait pas penser à Qureshi et voilà qu'elle l'y forçait. Si elle n'avait pas eu ce sourire moqueur et ce regard insistant, il aurait pu croire qu'elle parlait d'autres gens mais comme elle savait que Jason, solitaire dans l'âme, n'avait que Sam et Adam comme ami, il ne pouvait donc s'agir que de Megha puisque Adam s'était fait la malle. Il tourne la tête vers la fenêtre et ses doigts se ferment en poings sous la table, le jeune homme essaye tant bien que mal de se contrôler et de faire bonne figure. Il n'avait aucune envie de lui montrer qu'intérieurement c'était le feu. Personne ne devait savoir qu'il avait encore cette fille dans la peau. Il relâche enfin la pression de ses mains et son regard se repose sur la jeune indienne. " Puisque tu es la plus importante, pourquoi savoir si j'ai des nouvelles de quelqu'un d'autre que toi ? Tu devrais être contente non ? " Jason n'ayant aucune envie de répondre à sa question parce que de tout façon c'était le néant, joue le jeu de la jeune femme.






©BESIDETHECROCODILE
[/b]

_________________
Pas le temps pour ta petite gueule !

L'indifférence est un " Va te faire foutre "
en tenue de soirée !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alvira Raichand
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 763
› EMMENAGEMENT LE : 17/07/2015
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : Il est le criquet de mon Mushu; le Kanye West de ma Kim Kardashian; le Jay Z de ma Beyoncé; la flemme qui m'accompagne tous les dimanches après-midi; le premier love dont parle Tony Parker. Samèrelapute, hamesha and forever.
› QUARTIER : President drive
› PROFESSION/ETUDE : reine
› DOUBLE COMPTE : Tanye - West - Campbell ; Melissa - sheitan - Sullivan
› CELEBRITE : Deepika Padukone
› COPYRIGHT : Avatar : Fae ; signa : which witch


MessageSujet: Re: Hide and seek   Ven 30 Déc - 3:08


L’Indienne se sentit tout de suite mieux après qu’elle ait dit à Jason le pourquoi de ce rendez-vous. Elle qui n’espérait pas une telle réaction de sa part se retrouvait à présent rassurer de voir qu’il n’était pas aussi monstrueux qu’il pouvait en avoir l’air. Il avait montré un côté humain que la jeune femme ne connaissait pas – du moins pas encore – qu’elle appréciait, même si elle devait avouer qu’elle préférer le taquiner et lui lancer des piques. La conversation était devenue beaucoup trop sérieuse pour l’avocate qui ne tarda pas à rebondir sur la cible du moment qui était la serveuse à côté. C’était méchant et sûrement qu’elle allait regretter de l’embêter à ce point, ça se trouve elle se doutait qu’ils se moquaient d’elle depuis qu’ils étaient dans le café et qu’elle avait craché dans leur tasse, mais ça personne ne le saurait. Pour le moment elle allait être celle qui allait devoir payer pour la méchanceté de ces deux personnages qui, malgré le fait qu’ils passaient la plus grande partie de leur temps à se chamailler, formaient bien souvent un super duo. Choses qu’ils n’avoueraient jamais, du moins du côté de la jeune femme, elle avait déjà du mal à avouer qu’elle appréciait la présence du jeune homme mais alors lui dire qu’ils faisaient une belle équipe lorsqu’ils se mettaient à deux sur une personne, c’était impensable. Pour ne pas que la serveuse ne comprenne ce qu’ils disaient, Alvira parla en hindi. Son sourire se fana en même temps que celui du jeune concessionnaire qui avait lui aussi changé d’expression. Elle ne savait pas si elle avait dit ou fait quelque chose qu’il ne fallait pas, mais elle ne comprenait pas ce changement soudain de comportement. Elle n’était pas experte lorsqu’il s’agissait de décrypter les émotions chez les gens – aillant déjà du mal avec ses propres émotions – mais ce qu’elle vit chez Jason s’apparentait à de l’agacement voire même à de la colère. Elle sentait qu’il s’était raidit et voyait bien ses narines se dilater comme s’il cherchait à contrôler sa respiration. Cette émotion avait traversé son visage de façon tellement vive qu’elle ne l’aurait même pas remarqué si elle n’avait pas laissé ses yeux rivés sur lui. Même le visage qu’il affichait semblait faux, à croire qu’elle venait de toucher une corde sensible sans qu’elle ne sache de quoi il s’agit et visiblement, il essayait de masquer ça. Rien que ça suffisait pour rappeler à Alvira qu’elle ne connaissait en fait pas grand-chose du jeune homme si ce n’est les quelques informations qu’elle avait pu avoir auprès de son petit-ami. Et encore, même lui avait été évasif concernant le jeune homme, il lui avait seulement dit qu’ils étaient cousins et qu’ils étaient en Angleterre ensemble en gros et ça lui avait suffit. A cette époque l’avocate ne pensait pas qu’elle aurait eut un jour besoin de Jason, aujourd’hui les choses étaient différentes et peut-être qu’elle devrait songer à essayer de le connaître un peu plus, autre que par procuration. Elle se contenta de sourire sans pour autant relever ce qu’il venait de se passer – elle le ferait plus tard – et parti d’un petit rire à son tour lorsqu’elle entendit sa réponse.

Elle porta son café à présent froid à sa bouche – froid en plus de ne pas être bon, à préciser – et essaya de détendre l’atmosphère en se penchant sur un sujet qui lui trottait dans la tête depuis quelques temps. Megha. Alvira ne l’avait pas mentionné directement mais avait sous-entendu qu’il s’agissait d’elle et savait que Jason l’avait compris. Ils n’avaient personne en commun mis à part Sameer et la jeune femme, maintenant qu’ils avaient déjà discuté de son cousin il était logique qu’elle s’attaque à l’autre personne. « Pour m’assurer que je n’ai pas de concurrence. Pourquoi d’autre est-ce que je m’intéresserais à ta vie sinon ? Bien que soyons réalistes, personne ne m’arrive à la cheville et ce n’est pas toi qui va me dire le contraire. » Elle haussa les épaules en répondant sur un ton le plus désinvolte possible, sentant bien qu’il n’avait pas envie de parler de sa relation avec Megha. Ce qu’elle comprenait totalement et bien que sa curiosité venait d’en prendre un coup, elle ne le forcerait pas à lui en parler. Elle n’aimait pas qu’on lui force la main lorsqu’il s’agissait de parler de sa vie privée et il était hors de question qu’elle force la main de Jason ici.  « D’ailleurs.. » Elle fit légèrement tourner sa tasse qui commençait à se vider et reporta son attention sur le liquide qui faisait des petits tourbillons à l’intérieur. « Tu sais pourquoi ton cousin me boudait au début ? Parce que je suis à l’auteur de l’épisode de la villa. Quitte à me rendre service je suppose que tu dois être au courant de ce que j’ai fait. » Toujours sur un ton désinvolte, elle but une autre gorgée de son café et attendit la réaction du jeune trentenaire. Elle ne savait pas vraiment si c’était judicieux de balancer cette information comme ça, mais au moins il ne pourra pas dire qu’il n’était pas au courant. Puis en plus ça suffirait à détourner la conversation avant qu’elle ne lui redemande pour Megha.

_________________
True love never has to hide.
Beyond your darkness I'm your light. ✻ “True love brought salvation back into me. With every tear came redemption. And my torturer became my remedy. So we're gonna heal, we're gonna start again. You've brought the orchestra. Synchronized swimmers, you are the magician. Pull me back together the way you cut me in half.”
Revenir en haut Aller en bas
http://no-chillzone.tumblr.com/
avatar
Jason Malhotra
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 74
› EMMENAGEMENT LE : 03/12/2016
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : Célibatard
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Concessionnaire automobile et mécanicien/ dessinateur de modèles à ses heures perdues. Achat de voitures neuves ou d'occasions, entretien, réparation, mise en peinture. C'est chez Ridger Racer que ça se passe, ouvert 5j/7 du lundi au vendredi, de 08h00 à 18h30
› CELEBRITE : Andrew Cooper
› COPYRIGHT : RaniPyaarcreation


MessageSujet: Re: Hide and seek   Dim 1 Jan - 18:51



❝ Hide and seek ❞


Alvira & Jason
Quiconque taquine un nid de guêpes, doit savoir courir ! △
Une légère tension intérieure s'était créée chez Jason lorsqu'il entendit la jeune femme parler indien mais il l'avait bien vite refoulée en se concentrant sur le reste de la conversation. Malgré que l'heure était à la confidence, Jason n'était pas prêt à raconter à qui que ce soit la souffrance qui faisait rage à l'intérieur de lui lorsqu'on lui rappelait par inadvertance de qui il tenait ses origines indiennes. Seul Sameer et Megha étaient au courant car ils avaient fait partie intégrante de sa vie et l'avaient soutenu lorsque cette souffrance remontait quelques fois à la surface et le mettait au plus bas. Jamais, il ne dirait à qui que ce soit que cette blessure faite par ce géniteur absent était extrêmement douloureuse, que la souffrance accumulée dans les yeux de sa mère l'avait rendu haineux à un point où il avait des envies de meurtre. Jason préférait donc se montrer hyper dur et froid que de montrer aux gens que certaines choses le touchait. Déjà, adolescent, sa haine contre l'homme qu'il ne considérait pas comme son père l'avait transformé en un jeune homme solitaire dépourvu de sentiments. En avançant, les choses ne firent qu'empirer lorsqu'il perdit sa mère dont il était sûr, était morte de tristesse du au manque de l'homme qu'elle aimait. Ça l'avait encore plus détruit de perdre le seul parent qu'il avait et à croire que le destin avait décidé qu'il ne soit jamais heureux, il était tombé sur une fille qui l'avait fait revivre, en qui il avait donné toute sa confiance, a qui il avait donné le reste d'amour qui lui restait et qui au final, s'était faite la malle sans lui donner de raisons. Putain de destin qu'il avait ! A peine avait-il enfoui la colère qui s'allumait dans ses yeux que la jeune indienne se glisse encore sur un terrain qui le mettait en rogne : le sujet Megha. Elle n'en avait pas parlé directement mais il savait très bien qu'elle faisait référence à son ex. Jason n'avait vraiment pas envie de s’énerver et de lui montrer que malgré qu'il était parti, il n'avait pas réussi à l'oublier. Il se réfugie donc dans la taquinerie en se saisissant de la perche qu'elle lui tendait en parlant d'elle et de son importance. Cependant, il voyait très bien que malgré le fait qu'elle essaye de détourner le sujet, elle continuait de laisser flotter en l'air, le nom d'une certaine personne. " Et pourtant si tu savais " dit-il en murmurant plus pour lui-même mais assez fort pour qu'elle l'entende au fait que personne ne lui arrivait à la cheville . Il ne comprenait pas pourquoi il continuait de la garder à la première place après tout le mal qu'elle lui avait fait. Le fait de s'en rendre compte encore en ce moment même faisait resurgir toute la colère refoulée un moment plutôt. Il se retint de justesse d'envoyer sa tasse et son fond de café froid contre le mur. Cette fille le rendait malade et il ne savait plus du tout quoi faire pour avancer.

Alvira avait du se rendre compte du sujet sensible dans lequel elle s'aventurait et changea encore de sujet. La jeune fille n'hésitait pas à passer d'une conversation à l'autre et Jason se demandait comment elle faisait. Elle lui faisait rappeler qu'elle n'était pas la chiante de service pour rien car en plus d'ennuyer son monde, elle ne cessait de blablater de tout et de rien. Limite, elle donnait mal à la tête s'en qu'elle s'en rende compte et en plus de ça, il fallait bien l'écouter pour suivre le fil des conversations qui s'enchaînaient sinon c'était foutu. Jason se retint de souffler et ravale son soupir avec des yeux agrandis par la surprise lorsque Mademoiselle décide de lui faire une confidence. Elle finit enfin par mettre le point sur son problème avec Sameer. Enfin, un des points de son problème avec Sam. Jason n'en revenait pas de ce qu'elle venait de dire. Il se revoyait encore entrain de rigoler lorsque Sam l'avait appelé pour lui dire que la villa avait été détruite. Jason pensait que c'était une blague de Sameer qui lui demandait de manière détournée de revenir à la villa parce qu'il l'avait quitté à cause d'Adam. Sam avait fini par insister et Jason s'était rendu avec le sourire jusqu'à la villa. Son sourire avait fait place à une tête décomposée lorsqu'il avait découvert l'état de la villa, enfin de ce qu'il en restait car elle était partie en fumée. Le pire dans tout ça c'est qu'elle balançait ça à la légère. Sam lui avait raconté un bobard avec des voleurs et il ne savait pas trop qui avait fait ça mais que l'affaire était en cours .. L'affaire n'avait jamais eu de suite ... Jason comprenait mieux pourquoi il ne lui avait rien dit parce qu'il savait que s'il avait su que c'était Alvira, il l'aurait tué ! Les deux - là ne s'entendant pas, Sameer avait eu peur de ce qui aurait bien pu arriver. Non pas que Jason était violent mais il l'aurait fait morfler car même s'il avait quitté la villa, il n'avait pris que le strict nécessaire. Tout le reste était resté dans la villa notamment quelques biens précieux qu'il avait de son passé. Tout partit en fumée à cause d'elle. Une lueur qu'elle connaît très bien s'intensifie dans son regard qui n'est autre que la colère. Jason serre la mâchoire et finit par dire : " C'est une blague là j'espère ? Donc c'est à cause de toi que je me retrouve en ce moment SDF à dormir dans ce putain de canapé qui me sert de lit dans mon bureau ?! " Fallait vraiment être une psychopathe pour détruire une villa de cette taille. Jason lâche un petit rire nerveux et se passe une main sur le visage en se demandant bien s'il rêvait. Il finit par se mordre la lèvre pour se retenir d'éclater de rire parce que finalement la situation le faisait vraiment délirer. Il éclate de rire vraiment tellement la situation était irréaliste. Une meuf qui saccage une villa toute entière, normal.  Ça lui fait relâcher la pression et il se rendait compte qu'au final, il ne lui en voulait pas. Que du contraire, elle le soulageait car cette villa était synonyme de souvenirs douloureux notamment avec Megha. Il pourrait enfin repartir de zéro. Et pour ce qui était des souvenirs de sa mère, ce n'était pas encore grave car il pourrait toujours retourner là ou les souvenirs de sa mère affluaient : la maison de Londres où il avait grandi et qu'elle lui avait laissé avant de partir. Jason n'avait rien touché et chaque fois qu'il en avait besoin, il retournait dans sa vraie maison. Jason se renverse sur sa chaise en souriant : "  Au début, je vais pas te mentir, j'en voulais à celui qui avait fait ça, je voulais le tuer donc toi mais au final, tu me soulages d'un énorme poids et je te dis Merci. Mais par contre, faut vraiment que t'aille consulter parce que t'es une grande psychopathe meuf ! Ça tourne vraiment pas rond chez toi ! Sam doit être aussi disjoncté que toi pour sortir avec une malade ! " Il finit sa phrase d'un ton moqueur.



©BESIDETHECROCODILE
[/b]

_________________
Pas le temps pour ta petite gueule !

L'indifférence est un " Va te faire foutre "
en tenue de soirée !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alvira Raichand
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 763
› EMMENAGEMENT LE : 17/07/2015
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : Il est le criquet de mon Mushu; le Kanye West de ma Kim Kardashian; le Jay Z de ma Beyoncé; la flemme qui m'accompagne tous les dimanches après-midi; le premier love dont parle Tony Parker. Samèrelapute, hamesha and forever.
› QUARTIER : President drive
› PROFESSION/ETUDE : reine
› DOUBLE COMPTE : Tanye - West - Campbell ; Melissa - sheitan - Sullivan
› CELEBRITE : Deepika Padukone
› COPYRIGHT : Avatar : Fae ; signa : which witch


MessageSujet: Re: Hide and seek   Lun 2 Jan - 19:24


L’ambiance était soudainement devenue lourde. Ils étaient passés de la taquinerie à un petit moment d’émotion à… un malaise ? Bien qu’elle ne sache pas pourquoi ce malaise, Alvira savait qu’elle l’avait provoqué et même ses tentatives pour détendre l’atmosphère tombait à l’eau. Décidément elle ne comprendrait jamais le jeune homme, à chaque fois qu’elle pensait le cerner, il s’avérait qu’elle était totalement à côté de la plaque et ce n’était pas faute d’essayer. Dans toute son étrangeté, il fascinait la jeune indienne qui ne voulait rien lâcher même si elle ne comptait pas insister. Il n’avait pas envie et très bien, elle ne le forcerait pas parce qu’elle savait qu’il se braquerait et ce n’était pas du tout ce qu’elle voulait, mais elle arriverait bien à en tirer quelque chose tôt ou tard. Alvira était peut-être bête de penser qu’elle allait pouvoir comprendre le fonctionnement du cerveau du jeune Malhotra mais elle savait qu’ils seraient amenés à se voir souvent. Elle lui faisait confiance et ce point n’était plus à prouver – elle n’aurait jamais demandé de lui rendre un tel service si ça n’avait pas été le cas – mais elle voulait juste comprendre pourquoi est-ce qu’il était qui il est aujourd’hui. Peut-être était-ce déjà perdu d’avance mais au moins elle aurait essayé. La brunette enchaîna sur le sujet de Megha mais comprit bien vite qu’il n’avait pas non plus envie d’en parler. A croire qu’à chaque fois que la conversation tournait autour de lui, il faisait le maximum pour esquiver. Ils avaient au moins ça en commun, ils n’aimaient pas parler d’eux et encore moins de leur vie privée à moins d’en arriver à un extrême. Qui aurait cru qu’un jour, la Raichand avouerait avoir des points commun avec le jeune concessionnaire alors qu’il n’y avait même pas un an, elle lui hurlait dessus en menaçant même de frapper Sameer qui lui disait qu’ils pourraient être amis s’ils le voulaient. Ou bien elle avait changé, ou bien elle avait finalement accepté de voir les choses en face et de grandir.

Toujours dans l’optique de ne pas lui forcer la main, elle changea encore une fois de sujet et avoua finalement pourquoi est-ce que son couple battait de l’aile, en partie. Elle avait lâché l’information avec une telle désinvolture que c’en était risible. Elle but le reste de son café et releva enfin la tête pour voir celle que faisait le jeune brun. Ah. L’air de famille ressortait bien puisqu’il avait la même expression que son cousin quand elle lui avait annoncé la nouvelle, sur le même ton. Ca pouvait être apparenté à du foutage de gueule mais en réalité, la jeune femme tenait cette technique de son père. A chaque fois qu’on avait une mauvaise nouvelle à annoncer, il valait mieux le faire sur un ton léger sinon ça rajoutait inutilement du drame à la scène. Et pour quelqu’un qui travaillait dans l’univers Bollywood, il était bien au courant de ce qu’était le drama donc autant dire qu’il était un bon professeur sur ce sujet. « Il parait, oui. » Elle haussa les épaules, toujours sur le même ton, voyant bien qu’elle déconcertait le concessionnaire. Elle ne comprenait même pas qu’il n’ait pas vu qu’elle était derrière tout ça, après tout il passait son temps à la traiter de chieuse et à insinuer qu’elle avait des problèmes psychologiques voire psychiatrique, mais étrangement il n’avait rien vu. Elle devait être plus forte que ce qu’elle croyait en fait. Lorsqu’il partit dans un fou rire, ce fut elle qui fut déconcertée, en comprenant pas ce qu’il y avait de drôle à la situation. Tout comme la réaction de son petit-ami l’avait dérangé lorsqu’elle lui avait dit en fait. Les hommes de cette famille étaient fascinants. Elle gardait un œil sur lui, les sourcils froncés à présent. S’il y avait quelque chose de drôle elle voulait rire aussi, pour l’instant elle se demandait surtout si elle ne venait pas de dérégler le Malhotra. « Pourquoi tu rigoles ? » Finit-elle par demander. Mais l’explication du jeune homme qui ne tarda pas ne l’aida même pas à mieux comprendre. De quoi pouvait-il bien parler quand il disait ‘tu me soulages d’un énorme poids’. « En attendant la folle elle t’a soulagé d’un poids comme tu viens de le dire. » Dit-elle en partant tout de même d’un petit rire en réalisant la stupidité de la situation. Elle le savait que Sameer avait du boulot avec elle, et elle-même ne comprenait pas comment est-ce qu’il pouvait encore l’aimer après ça. En ce qui concerne Alvira, elle était bien sûr désolée de ce qu’elle avait fait mais elle savait aussi que ce n’était que du bien matériel principalement et que l’avocat avait largement les moyens de se trouver un nouveau chez lui. Dans le cas contraire elle se serait contentée de le frapper et non de s’attaquer à sa villa. « En plus tu racontes n’importe quoi, les SDF n’ont pas de bureaux dans lesquels ils peuvent dormir pour la plupart. Et pourquoi tu dors dans ton bureau d’ailleurs ? Si tu veux tu peux venir chez moi j’ai de la place, je me sens d’humeur généreuse envers les plus démunis comme tu peux le voir. »  Elle était à moitié sérieuse à propos du fait de l’héberger, mais elle vivait seule maintenant que sa colocataire de l’époque avait quitté la ville. Bien sûr il y avait son cousin qui venait de temps en temps lorsqu’il ne jouait pas lui non plus aux nomades mais elle avait une chambre de plus qui n’était pas occupée et qui pouvait servir.

_________________
True love never has to hide.
Beyond your darkness I'm your light. ✻ “True love brought salvation back into me. With every tear came redemption. And my torturer became my remedy. So we're gonna heal, we're gonna start again. You've brought the orchestra. Synchronized swimmers, you are the magician. Pull me back together the way you cut me in half.”
Revenir en haut Aller en bas
http://no-chillzone.tumblr.com/
avatar
Jason Malhotra
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 74
› EMMENAGEMENT LE : 03/12/2016
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : Célibatard
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Concessionnaire automobile et mécanicien/ dessinateur de modèles à ses heures perdues. Achat de voitures neuves ou d'occasions, entretien, réparation, mise en peinture. C'est chez Ridger Racer que ça se passe, ouvert 5j/7 du lundi au vendredi, de 08h00 à 18h30
› CELEBRITE : Andrew Cooper
› COPYRIGHT : RaniPyaarcreation


MessageSujet: Re: Hide and seek   Mer 4 Jan - 1:01



❝ Hide and seek ❞


Alvira & Jason
Quiconque taquine un nid de guêpes, doit savoir courir ! △
Toute personne normale qui aurait appris qu'une folle limite pyromane avait brûlé leur maison, aurait tout fait pour la traîner en justice la forçant à cracher toute sa tune ou se serait vengé mais jamais personne n'aurait éclaté de rire comme il venait de le faire.Au début, il était monté en pression car voilà sur le coup, ça fait mal lorsqu'il pense à tout ce qu'il a perdu par sa faute mais au final, lorsqu'il pense à certains points, il se disait que ce n'était pas plus mal. De plus, même si elle le faisait énormément chier et que parfois, il avait juste envie de la faire taire à tout jamais, il se rendait compte qu'il n'arrivait pas à lui en vouloir. C'était une grand emmerdeuse mais elle était attachante et c'est ce qui faisait fléchir Jason car le connaissant, il n'aurait jamais eu de pitié pour qui que ce soit. Encore une fois, cette fille arrivait à le transformer. Elle découvrait sûrement des côtés que Jason ne lui avait jamais montré et franchement, il n'en avait que faire. Au début, oui, jamais il ne lui aurait montrer que contrairement à ce que tout le monde pensait, il était humain mais leur relation venait de changer et il lui était donc impossible de ne pas être lui-même. Enfin, ça ne l'empêcherait quand même pas de la faire chier et de lui prendre la tête comme il aimait le faire. A la vue du visage de la jeune indienne en forme de point d'interrogation, elle devait s'attendre à toutes sortes de réactions mais sûrement pas à celle-ci surtout de la part de Jason. Il ne savait pas vraiment comment Sam avait réagi avec elle mais il était sûr que la brunette avait imaginé le pire avec lui s'imaginant sûrement un Jason rougi par la colère et sortant de ses gonds. Peut-être qu'avant, il l'aurait fait mais plus maintenant. Et, puis ce n'était que matériel et les deux hommes pouvaient se permettre de s'acheter autant de villas qui le voulait au vu de leur situation professionnelle.

La première chose à laquelle il avait pensé après sa montée de colère lorsqu'elle lui avait fait cette révélation, c'est qu'il était soulagé et se sentait enfin vide de l'intérieur de par les souvenirs qui le hantaient. L'indienne ne comprenait sûrement pas où il voulait en venir car elle continuait d'afficher une tête interrogative. Jason avait tout brûlé concernant les affaires et les souvenirs qu'ils avaient de Megha mais la maison en elle-même regorgeait de souvenirs. Il avait passé de bons moments comme des mauvais dans cette maison avec son ex. Jason qui ne montrait jamais aucune émotion, n'aurait jamais avoué à Sam que chaque entrée dans une pièce de la maison, le bouffait de l'intérieur. Les heures passées avec elle affluaient dans sa tête, il pouvait encore sentir les effluves de son parfum, flotter dans l'air, entendre son rire dans chaque coin de la maison, se rappeler parfaitement leur étreinte passionnée un peu partout . Enfin, tout cela était dans sa tête mais cela prouvait combien cette fille l'avait marqué au fer rouge. Le jeune homme n'avait donc qu'une envie, celle de sortir. D'ailleurs, il passait le trois quart de son temps dehors prétextant à Sam qu'il avait beaucoup de boulot à la concession, que ses courses de voitures lui prenaient tout son temps alors que la vérité était tout autre. Il fuyait simplement cette villa comme la peste. Alors, la savoir détruite à tout jamais n'était qu'une bonne chose finalement. Il pourrait enfin se reprendre en main loin de tous ses souvenirs qui ne l'aidait pas à avancer et le bousillait intérieurement. Jason se passe une main sur le visage et finit enfin par dire plus pour lui - même que pour elle : " Cette maison me rendait malade en vérité , trop de souvenirs ... " Jason laisse sa phrase en suspend et finit enfin par lui donner ce qu'elle voulait : une éventuelle ouverture sur le sujet Megha. Alvi lui avait fait confiance en se confiant à lui, alors pourquoi il ne ferait pas de même. Il avait réfléchi à la question et avait fini par se dire qu'un autre avis plus féminin pourrait peut être l'aider à comprendre ce que lui ne comprenait pas. De nouveau, le sourire de Jason se perd lorsqu'il fait référence à l'objet de toutes ses tortures.  Alvira ne lui laisse pas le temps de replonger dans un état distant en revenant sur son statut de Sdf et Jason finit par lâcher un petit rire car il avait exagéré, il le savait. " J'ai quitté la villa après m'être pris la tête avec Adam et Sam .. " Encore une fois, à cause de Qureshi. Enfin, il s'était d'abord pris la tête avec Adam concernant Sofia et puis, il n'acceptait pas que Sam laissait Megha venir sans pression à la villa comme si c'était porte ouverte. Jason avait réagi violemment et avait finit par se calmer rassurant Sam que c'était passé mais voilà, il avait besoin de s'éloigner. Il avait donc atterri dans son bureau pour ne plus jamais le quitter. Il aurait pu prendre un appart ou même une maison mais trop concentré sur ses dessins et sur son travail, il n'avait pas eu le temps de chercher une quelconque habitation. Il devrait enfin s'y mettre car le canapé qui lui servait de lit, aura enfin eu raison de son pauvre dos. " Hum d'humeur plus généreuse ? T'es sûre de ça ? Moi je dirai plutôt que tu meurs d'envie que je sois enfin à tes côtés pour le restant de tes jours .. Je suis vraiment flatté que tu fasse le pas la première. La preuve que tu es vraiment folle de moi ! " rajoute t-il d'humeur taquine. Il aimait l'embêter et n'hésitait pas à la moindre occasion de le faire . " Mais bon en vérité, même si ta demande me fait très plaisir, je vais refuser car j'ai une magnifique secrétaire qui repasse chaque matin mes chemises, qui m'apporte le petit dej etc .. Je doute que tu puisses faire de même et j'aime qu'on prenne soin de moi vois-tu .. " Même si en fait c'était tout le contraire. Il était pas mécontent de savoir qu'elle s'occupait de ses habits, de son petit déjeuner mais la jeune employée avait pris ses aises s'imaginant sûrement qu'il avait laissé une ouverture. Elle était trop aux petits soins et ça l'agaçait la plupart du temps. De plus, Jason aller vivre chez la copine de son cousin, c'était hors de question.



©BESIDETHECROCODILE
[/b]

_________________
Pas le temps pour ta petite gueule !

L'indifférence est un " Va te faire foutre "
en tenue de soirée !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alvira Raichand
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 763
› EMMENAGEMENT LE : 17/07/2015
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : Il est le criquet de mon Mushu; le Kanye West de ma Kim Kardashian; le Jay Z de ma Beyoncé; la flemme qui m'accompagne tous les dimanches après-midi; le premier love dont parle Tony Parker. Samèrelapute, hamesha and forever.
› QUARTIER : President drive
› PROFESSION/ETUDE : reine
› DOUBLE COMPTE : Tanye - West - Campbell ; Melissa - sheitan - Sullivan
› CELEBRITE : Deepika Padukone
› COPYRIGHT : Avatar : Fae ; signa : which witch


MessageSujet: Re: Hide and seek   Dim 15 Jan - 3:55


S’il y avait bien quelque chose qu’Alvira ne comprendrai jamais c’était bien les hommes. Enfin, la race humaine en général mais surtout les hommes qui résidaient être un grand mystère pour elle. Elle avait bien un petit-ami dont elle a essayé de se servir comme cobaye fut un temps, mais à cause de leur dispute soudaine et de leur éloignement, elle n’a pas pu vraiment analyser son comportement. Il y avait ensuite les hommes de sa vie qui n’étaient autre que ses cousins – qu’elle avait vu beaucoup plus que Sameer, pour le coup – et qui restaient encore un mystère non résolus à l’heure actuelle. Mais sûrement était-ce qu’à cause des gènes qui coulaient dans cette famille, ils leur manquaient tous une case. Ce serait l’explication la plus simple pour Aditya en tout cas. Quant à Jason, c’était encore une autre histoire. Elle ne le connaissait pas vraiment et le considérait à peine comme un ami bien que l’avis qu’elle avait de lui commençait peu à peu à changer, de façon positive, mais il  n’était pas non plus simple à comprendre. Elle venait de lui avouer qu’elle avait détruit sa villa et lui-même venait d’avouer qu’il était quasiment à la rue à cause d’elle, alors pourquoi se prendre un fou rire ? Et pourquoi est-ce que toutes les personnes à qui elle confessait son crime se mettaient à rire ? Est-ce qu’elle venait de créer un bon gag sans qu’elle ne s’en rende compte ? Elle lui demanda tout de même pourquoi est-ce qu’il rigolait autant, s’il y avait matière à rire elle voulait bien rigoler aussi. Elle en avait bien besoin alors autant partager.

« Oh, je vois. » Se contenta de lâcher l’Indienne à la réponse du jeune homme à sa question. Elle comprenait qu’il soit soulagé de savoir cette villa détruite. Bien que les situations ne soient sans doute pas comparables, elle devait avouer comprendre totalement. Lorsque Sameer avait quitté l’Inde pour étudier en Angleterre, elle avait eut du mal à retourner à certains endroits où ils avaient été tous les deux. Les souvenirs qu’ils avaient construits à certains endroits étaient tellement fort que de retourner à ces endroits sans lui, ne faisait que lui rappeler qu’il n’était pas là et qu’elle ne le reverrait peut-être plus. De même que les objets qu’elle gardait de lui, les cadeaux qu’il lui avait fait pour Noël ou les anniversaires, même ceux qu’il lui offrait par simple gentillesse – ce qui a dû arriver seulement une fois, maximum deux – elle n’arrivait même plus à les regarder parce qu’encore une fois, ça lui rappelait sa solitude. Elle ne les avait cependant pas détruits elle, elle les avait rangés dans une grosse boite en carton qu’elle avait rangé dans son placard parce qu’elle gardait espoir qu’un jour les choses changent et que tout redevienne comme avant. Dans ses jours de nostalgies, elle ressortait sa boite et s’asseyait sur son lit pour se rappeler du bon vieux temps. Elle avait même trouvé le moyen d’emmener cette boite à Huntington Beach qu’elle gardait aujourd’hui encore dans son placard. La différence aujourd’hui c’était que tout ce qu’elle avait conservé et qui lui procurait une douleur immense à chaque fois qu’elle les regardait, s’étaient transformés en souvenirs du moment où son idylle avec le jeune Indien avait commencé. La seule chose qu’elle avait gardé toutes ses années était le dernier présent qu’il lui avait fait, un collier avec un pendentif qu’il lui avait donné lorsqu’ils s’étaient revus l’unique et dernière fois à Londres. D’un geste automatique, elle porta une main à son cou où elle prit le collier entre ses doigts et fit mine de le redresser alors qu’elle s’assurait juste qu’il soit encore là. Elle reporta rapidement son attention sur Jason qui s’était à présent calmé, et lui proposa à moitié sérieusement de venir habiter chez elle. « Tu m’as démasquée, je pensais être plus fine que ça en te proposant de venir chez moi. Un jour j’arriverais sûrement à mes fins, si pas dans cette vie, dans une autre. » Répondit-elle en partant d’un petit rire. Maintenant qu’elle avait proposé l’idée à voix haute, elle se rendait compte d’à quel point l’idée était stupide. Vivre avec Jason ? Et puis quoi encore ? Surtout qu’en théorie, elle avait assez à faire avec un cousin qui voulait jouer les nomades en vivant de sa musique dans les rues de la ville. Elle devrait peut-être penser à regarder s’il est encore vivant lui, par les temps qui courent elle n’aimerait pas qu’on le retrouve, gisant dans un canal, nu avec seulement sa guitare pour se couvrir du froid. « Je suis sûre qu’elle crache dans ton café quand elle te l’apporte et qu’un jour, tout le poison qu’elle met dans ton petit-déjeuner finira par agir sur toi. D’ici là, tu ne pourras pas dire que je n’ai pas essayé de t’aider. » Dit-elle, toujours avec le même sourire sur le visage. « Au pire tu sais ce que tu devrais faire ? Vendre ton corps ! Comme ça tu n’auras plus besoin de payer de loyer, ni même de travailler, tu te ferais entretenir. Je peux même t’aider à trouver une femme bien si tu veux, comme celle-là. » Elle toussa doucement en lui faisant un petit signe de la tête pour qu’il tourne la tête et voit la serveuse toujours présente. « Attends, on va lui demander ce qu’elle pense de toi ça peut être drôle. Excusez-moi, mademoiselle ? Vous pouvez venir une minute ? » Munie de son plus beau sourire, elle donna une tape sur la main de Jason comme une gamine impatiente qu’on voit ce qu’elle a préparé comme coup. C’était certes bête et méchant, mais est-ce que la Raichand allait s’arrêter pour autant ? Eh non.

_________________
True love never has to hide.
Beyond your darkness I'm your light. ✻ “True love brought salvation back into me. With every tear came redemption. And my torturer became my remedy. So we're gonna heal, we're gonna start again. You've brought the orchestra. Synchronized swimmers, you are the magician. Pull me back together the way you cut me in half.”
Revenir en haut Aller en bas
http://no-chillzone.tumblr.com/
avatar
Jason Malhotra
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 74
› EMMENAGEMENT LE : 03/12/2016
› AGE : 32
› STATUT CIVIL : Célibatard
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Concessionnaire automobile et mécanicien/ dessinateur de modèles à ses heures perdues. Achat de voitures neuves ou d'occasions, entretien, réparation, mise en peinture. C'est chez Ridger Racer que ça se passe, ouvert 5j/7 du lundi au vendredi, de 08h00 à 18h30
› CELEBRITE : Andrew Cooper
› COPYRIGHT : RaniPyaarcreation


MessageSujet: Re: Hide and seek   Ven 20 Jan - 0:11



❝ Hide and seek ❞


Alvira & Jason
Quiconque taquine un nid de guêpes, doit savoir courir ! △
La conversation avait dérivée sur la proposition d'Alvira concernant le fait de venir vivre chez elle. Jason ne savait pas vraiment si elle était sérieuse ou si elle rigolait mais il préférait mille fois que ce soit fait sur le ton de l'humour. Il avait beau avoir changé d'avis sur elle lorsqu'elle avait montré son côté fragile et sensible, jamais il ne pourrait partager quelque chose avec ce genre de fille et encore moins une co-habitation. Il ne fallait pas oublié qu'au début ces deux-là ne se supportaient pas, limite se détestaient alors vivre ensemble, valait mieux ne pas y penser. Déjà qu'il se demandait comment Sameer pouvait supporter cette fille instable dans sa vie alors lui rien que de la voir dès le matin, il préférait ne même pas y penser. Il préférerait encore dormir sous un pont ! Jason aimait trop le calme et l'entendre jacter dès le matin ou lui prendre la tête comme elle aimait le faire ouille ...  Ce genre de fille, c'était à te donner la migraine dès le lever du soleil ! Cependant, Jason en profita pour la taquiner sur le fait qu'elle ne pouvait plus se passer de lui en lui faisant cette proposition. Ça leur permettait notamment de dériver sur un sujet plus détendu que leur propres soucis concernant Sameer ou encore Megha .. Jason n'avait aucune envie de revoir ce qu'il avait lu dans ses yeux quelques minutes auparavant, préférant cette lumière pétillante qui lui faisait face. Pareil pour lui, le sujet Megha le mettait en colère et il avait aucune envie de montrer à Raichand que ça le touchait bien plus que ce qu'il ne voulait montrer. " Fais pas ta jalouse Raichand, elle aussi est folle de moi ... " en éclatant de rire au fait qu'elle lui dise ce que pourrait faire sa secrétaire dans son dos. Il était impossible que Deb fasse ça sachant qu'elle n'attendait qu'une chose , le mettre dans son lit. Jason avait depuis longtemps capté ses manières de faire avec lui, limite à en frôler l’indécence. Il la voyait encore se baisser devant son bureau afin qu'il ait une large vue sur la naissance de sa poitrine ou lorsqu'elle s'attardait trop longtemps quand elle posait une main manucurée sur son bras nu pour lui parler en minaudant presque. Ses yeux aussi lui montraient tout ce qu'elle pourrait lui faire s'il lui donnait le feu vert. Mais, Jason ne lui accordait aucun regard car une seule arrivait à attirer son attention et c'était celle qui lui mettait le plus la haine. Enfin, pour revenir à la secrétaire, cette dernière répondait à toutes ses exigences en espérant quelque chose en retour. Elle l'irritait assez souvent mais il s'obligeait à la garder car elle faisait du très bon travail et le courant passait assez vite avec les clients qu'elle arrivait à garder dans le salon. Grâce à elle et à son savoir-faire, il empochait plusieurs gros chèques, ses modèles de voiture se vendant comme des petits pains. Donc, la seule chose qu'elle pourrait lui concocter, ne serait pas du poison mais un filtre d'amour qui le mettrait à ses pieds, sauf qu'il est immunisé de tout sauf de Qureshi.

Alvira continue dans ses conseils pour l'aider à trouver un abri ce qui fait éclater de rire Jason de plus belle. " Tu l'as vu déjà mon corps pour savoir si je gagnerais bien de l'argent avec ? " Bon il n'avait même pas besoin de le montrer pour que les gens sachent qu'il était du genre à bien s'entretenir. On pouvait le deviner aux vêtements cintrés qu'il portait. La carrure de ses épaules, son petit bassin, ses cuisses musclées tout montrait qu'il était bien bâti et qu'il fréquentait beaucoup la salle de sport. Non pas qu'il se la pétait ou qu'il voulait montrer quoi que ce soit, c'était juste dans la façon de s'habiller. Il restait simple mais même avec un training, on aurait pu voir que c'était un sportif. " Non cava merci, je n'ai besoin de personne ... " dit Jason en suivant le regard de l'indienne qui montrait bien qu'elle s'apprêtait encore à ennuyer la jeune serveuse. " Je suis très bien dans mon bur.. Putin RAICHAND ! " Jason n'avait aucune envie de supporter encore l'air gêné de la jeune femme ni ses petits regards. Il aimait les vrais femmes de caractère pas celles qui se liquéfiait dès le premier regard. Jason la fusille du regard et elle, super confiante comme si c'était son pote depuis des lunes, se permet de lui donner une tape dans la main. Ses yeux se posent sur sa main pour enfin revenir à à son visage.  Limite, il pouvait voir deux cornes de diable sortir de sa tête, on dirait une vraie diablesse. Quand elle avait une idée en tête, rien ni personne ne pouvait l'en dissuader. Jason serre les dents quand il voit arriver d'un pas hésitant la jeune fille à leur table. Certes, il était souvent méchant et taquin mais ils en avaient assez fait subir à cette jeune fille, elle lui faisait presque pitié. A la fin, elle finirait par rendre le tablier à cause d'eux. Arrivée à leur table, Jason plaque un sourire sur son visage malgré ses yeux qui restèrent froids et se lève : " On voudrait régler la note svp. " en ne laissant pas Alvira poursuivre sur sa lancée et en sortant son porte-feuille.


©BESIDETHECROCODILE
[/b]

_________________
Pas le temps pour ta petite gueule !

L'indifférence est un " Va te faire foutre "
en tenue de soirée !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Hide and seek   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hide and seek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Re:Birth] Hide and seek~ p24. [PKF Bonnie et Cupid]
» [Psyche-Horror][Luna] - Hide & Seek
» No place to hide (Rebel)
» BIN LADEN, RUN BUT YOU CAN'T HIDE
» hide (X-Japan et carrière solo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNTINGTON BEACH ™ ::  :: •• ORANGE COUNTY :: •• NEWPORT BEACH-