AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  “ You're my only hope. ” (isaak)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Aleksey R. St-James
GOOD COP


› MESSAGES : 1188
› EMMENAGEMENT LE : 12/11/2012
› AGE : 45
› STATUT CIVIL : VEUF DEPUIS UN PEU PLUS DE SIX ANS ET SI VOUS VOULEZ TOUT SAVOIR ELLE S'APPELAIT ELIZABETH. PAPA D'UN LUKA DE 26 ANS, RÉCEMMENT DÉCÉDÉ/DISPARU. ÉTÉ EN COUPLE AVEC EMMA AVANT SA DISPARATION.
› QUARTIER : J'HABITE DANS UN QUARTIER FAMILIAL: ORANGE AVENUE ; MAIS JE VIS SEUL.
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN DIRIGEANT DU DIAMOND'S, ANCIEN AGENT DU FBI ET CHEF DU DÉPARTEMENT DES RECRUTEMENTS. NE FAIT RIEN ACTUELLEMENT.
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : THE AMAZING JOSH SEXY HOT AND SO TALENTED HOLLOWAY ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;

MessageSujet: “ You're my only hope. ” (isaak)    Lun 17 Avr 2017 - 13:58




you're my only hope.
isaak tsariov — aleksey r. st-james



La disparition de Luka, son fils, l'avait anéanti. Aleksey était incapable de passer à autre chose. De vouloir autre chose. Il ne désirait que trouver une piste, une vraie, qui le conduirait jusqu'à son fils. Qui le conduirait jusqu'à l'endroit où se trouver son garçon disparut depuis trop longtemps maintenant. Sa maison s'était transformé en un véritable centre de recherche et rien ne semblait pouvoir arrêter l'ancien agent du FBI, si ce n'est les impasses. Toutes ces impasses qu'il trouvait, qui lui donnait l'impression qu'il allait perdre sa tête à force de ne rien trouver. Si seulement il n'était pas allé en Argentine, si seulement il avait laissé le FBI derrière lui et qu'il avait passé plus de temps avec son fils. Ses idées ne l'aidaient pas, elle ne faisait qu'accentuer sa peine et sa culpabilité. Parce qu'Aleksey se sentait fautif. Il avait la sensation que tout ça, c'était sa faute à lui. Que Luka serait probablement encore en vie aujourd'hui si Aleksey avait fait ce qu'il aurait dû faire : être présent. Mais non. Et désormais, il devait prendre sur lui le fait que personne ne savait ou ne pouvait l'aider quant à ce vide qu'il ressentait. C'était dévastateur de savoir tout ce qu'il avait raté pour ce pays qu'il avait tant de fois sauvé. C'était dévastateur tant son cœur semblait être sur le point de lâcher. Mais Aleksey n'était pas le genre à baisser les bras, et malgré le temps qui s'était écoulé, il continuait. Il ne pouvait pas s'arrêter. Il ne pouvait pas abandonner. Comment pouvait-il vivre sa vie, sans savoir où son fils se trouvait ? Luka avait grandi sans lui, sans le connaitre. Il l'avait trouvé en débarquant devant sa porte et qu'avait fait Aleksey . Rien. Il lui avait offert une chambre, une place dans sa maison et il croyait lui avoir offert un avenir en l'aidant à reprendre ses études. Mais était-il allé le voir quand Luka était à l'université ? Non. Pas vraiment. Quelques coups de fil, quelques messages… rien de plus. Si seulement il avait fait plus…

Assis dans l'ancienne chambre de Luka, Aleksey avait décidé de tout regarder une nouvelle fois. Il y avait les affaires de sa chambre étudiante, envoyé par l'école. Aleksey les avait trouvés à son retour, sachant que Luke avait disparu deux mois avant que l'ancien agent ne revienne dans la ville. Deux mois… Aleksey avait deux mois de retard sur tout et ça ne l'aidait pas. Il regardait chaque morceau de papier, chaque mot écrit dans ces cahiers de cours. Rien d'anormal ne semblait apparaitre et pourtant, Aleksey avait envisagé toutes les pistes. La dernière en date : Luka était un indict pour le FSB. Avec sa famille et ses antécédents, ses liens avec l'une des plus grandes mafias russes, c'était la plus logique et la plus probable. Mais le problème, c'était qu'Aleksey n'avait pas les outils en mains pour prouver quoi que ce soit. Il avait des noms, des adresses, des comptes emails qu'il pouvait pirater, mais il n'avait pas ce que le FBI possédait en matière de track. Et c'est alors qu'il notait certaines informations qu'une idée lui traversa l'esprit. Depuis ce qui s'était passé en Argentine, depuis que sa mission s'était retourné contre lui et qu'il avait passé des jours en tant que prisonnier, le FBI l'avait forcé à la retraite. Il n'avait plus rien. Ni de rôle au sein de l'agence, ni d'accès. Tout avait été transmis à son bras droit – ce qui avait complètement arrangé Aleksey à l'époque. Et ce bras droit, Aleksey le connaissait parfaitement. Isaak pouvait peut-être l'aider. Cela le surprit qu'il n'y ait pas pensé plus tôt. Il avait, quelque part, complètement négliger le garçon.

Décidant de sortir, Aleksey attrapa sa veste et se faufila dans la ville. La nuit était tombée depuis longtemps, mais il y avait un endroit dans cette ville qui ne dormait jamais. Le Diamond's. Passant incognito, Aleksey entra par-derrière. Il avait encore ces accès valides et se demandait pourquoi Isaak n'avait pas changé les codes. Peut-être qu'il n'avait pas jugé cela nécessaire. Une chance pour Aleksey qui en profita. Il entra dans son ancien bureau et s'installa dans un coin, attendant. Isaak n'était pas là. Peut-être était-il sorti, peut-être faisait-il un tour, peu importe. Aleksey savait bien qu'il finirait par revenir. Il était prêt à attendre.


_________________


don't blame me for who i am today,
i lost my smile a long time ago.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Isaak Tsariov
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 80
› EMMENAGEMENT LE : 24/11/2015
› AGE : 33
› STATUT CIVIL : Il a craqué sur la plus belle... Pas touche sinon il mord
› QUARTIER : Presidente Drive
› PROFESSION/ETUDE : Nouveau directeur du Diamond's / Agent du FBI et chef du département des recrutements
› HB AWARDS : Who are you really? (Perso le plus mystérieux) - You two should kiss (Couple qu'on voudrait voir ensemble)
› CELEBRITE : Danila Kozlovsky
› COPYRIGHT : Stitch


MessageSujet: Re: “ You're my only hope. ” (isaak)    Mer 19 Avr 2017 - 6:35


La vie de nuit à Huntington n’était pas de tout repos, surtout au Diamond’s. La boîte de nuit était réputée et il n’y avait pas un soir où la file d’attente ne s’étendait pas sur le trottoir. Isaak remonta la queue, observant ceux qui attendaient de pouvoir rentrer, plus ou moins patiemment. Le Russe savait que certains seront refusés, sans même les avoir vraiment devant lui. Avec les années d’expérience, il avait appris à se concentrer rapidement sur les détails, à repérer ceux qui n’avaient pas l’âge et ceux qui ne créeraient que des ennuis. À son passage, il entendait des filles chuchoter et glousser. Certaines tentèrent même d’attirer son attention. Evidemment, son visage n’était pas inconnu, son métier non plus. Tous les moyens étaient bons pour tenter d’obtenir le précieux sésame pour entrer dans ce genre de soirées. Le trentenaire leur adressa un petit sourire en coin sans pour autant s’arrêter. Il arriva à hauteur de son videur principal et s’entretint avec lui sur la situation à l’entrée.

Il finit par rentrer à l’intérieur du Diamond’s. La musique agressa ses oreilles et les jeux de lumière dansèrent dans ses yeux. Il passa au niveau du bar pour se renseigner auprès de ses barmen et barmaids. Tout se passait bien. Parfait. Il pouvait retourner à son bureau pour faire le travail administratif.

Au moment où il pénétrait dans son bureau, il sentait que quelque chose n’allait pas. Ou plutôt, quelque chose était différent à l’habitude. Son instinct lui parlait. Il remarqua rapidement l’homme dans le coin. Il le reconnut encore plus rapidement. « Je me demandais quand ce jour arriverait… », lâcha-t-il simplement, pas vraiment surpris. Cela faisait un certain temps qu’il n’avait plus vu son ancien patron, depuis qu’il avait été sorti de son bourbier, en réalité. Isaak avait tenu à participer à cette mission extraction express, mais il n’avait pas spécialement gardé le contact avec Aleksey une fois le sauvetage réussi. Mais il connaissait le sentiment de ne plus faire ce qu’on faisait avant. De ne plus être un agent opérationnel. Il n’avait jamais douté qu’Aleksey St James reviendrait lui parler, peu importait la raison. « Reste pas debout, assieds-toi. », l’invita-t-il en désignant le fauteuil en face du sien, de l’autre côté du bureau. « Je te sers quelque chose ? » Il avait à proximité quelques boissons qu’il ne touchait que rarement, principalement lorsqu’il recevait des clients importants. « Je t’ai connu avec une meilleure tête… », fit-il remarquer.

_________________
I don't like this place at all, makes me wonder what I'm here for. Someone take this pain away: dying to see another day. And I don't want to be your friend or pretend I can fit in too. I'm incensed, I'm blown away. Dying to see another dayby sian
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aleksey R. St-James
GOOD COP


› MESSAGES : 1188
› EMMENAGEMENT LE : 12/11/2012
› AGE : 45
› STATUT CIVIL : VEUF DEPUIS UN PEU PLUS DE SIX ANS ET SI VOUS VOULEZ TOUT SAVOIR ELLE S'APPELAIT ELIZABETH. PAPA D'UN LUKA DE 26 ANS, RÉCEMMENT DÉCÉDÉ/DISPARU. ÉTÉ EN COUPLE AVEC EMMA AVANT SA DISPARATION.
› QUARTIER : J'HABITE DANS UN QUARTIER FAMILIAL: ORANGE AVENUE ; MAIS JE VIS SEUL.
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN DIRIGEANT DU DIAMOND'S, ANCIEN AGENT DU FBI ET CHEF DU DÉPARTEMENT DES RECRUTEMENTS. NE FAIT RIEN ACTUELLEMENT.
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : THE AMAZING JOSH SEXY HOT AND SO TALENTED HOLLOWAY ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;

MessageSujet: Re: “ You're my only hope. ” (isaak)    Dim 21 Mai 2017 - 14:54




you're my only hope.
isaak tsariov — aleksey r. st-james



Il était temps d’agir. D’aller chercher les informations qui lui manquait. Aleksey était doué pour enquêter, mais cela demandé plus. Il avait passé sa vie à jouer les détectives, gamin cela lui permettait même de gagner un peu d’argent. Mais ce n’était pas une histoire d’infidélité qu’il devait découvrir, c’était où se trouvait son fils. C’était plus compliqué que tout autre situation. Surtout qu’il y avait une possibilité grandissante que Luka soit mort. Véritablement, profondément, mort. Et ça, c’était ce qui risquait sans doute de définitivement brisé le cœur d’Aleksey. L’ancien agent du FBI voulait s’accrocher à la possibilité que son fils se soit enfuie. Qu’il est utilisé ses ressources pour disparaitre. Sans doute avait-il ses raisons, Aleksey savait que c’était une situation possible et qu’il se devait de s’y accrocher. Luka avait grandi dans un monde de danger en Russie. Clairement, vivre ici n’avait pas éradiquer l’ombre qui respirait encore là-bas. Ils auraient pu le retrouver, le menacer. Attenter à sa vie, vouloir qu’il retourne là-bas. Luka était son fils, il avait l’instinct de survie dans le sang. Aleksey ne doutait pas de sa capacité à se sauver quand c’est nécessaire. A faire ce qui doit être fait pour respirer. En attendant d’avoir une vraie réponse, tout ce qu’il pouvait faire, c’était imaginer ce qui était une possibilité et ce qui ne l’était pas. La seule chose qu’il pourrait utiliser pour éclaircir un peu plus la situation, c’était demander de l’aide. Et il n’y avait qu’une personne qui pouvait faire ça…

Isaak ne tarda pas à rentrer dans son bureau et à remarquer immédiatement la présence d’Aleksey. Sa réaction était digne de lui. Aleksey sortie de l’ombre et s’avança légèrement pour observer Isaak. Il avait l’impression que cela faisait des années qu’il ne l’avait pas vue… Sans ajouter un mot, il suivi les directrices du garçon et s’installant.

« - N’importe quoi, tant que c’est fort. » Il était là pour demander un service et disparaitre aussitôt. Aleksey aurait peut-être aimé prendre son temps, mais la situation l’en empêcher. Il ne pouvait pas gaspiller ses minutes. D’ailleurs, tout semblait lui indiquer que c’était bon. Qu’Isaak s’était déjà habitué à la vie qu’il avait maintenant, à la place qu’il possédait. Qu’il était bien dans cette vie et qu’Aleksey n’avait pas besoin de prendre de ces nouvelles. « - C’était une autre époque. » Il attrapa le verre que lui tendit Isaak et le termina aussitôt. Il ne reprit la parole que lorsqu’il posa le verre. « - J’ai besoin de toi, Isaak. Et j’imagine que tu le sais déjà. Alors je vais être direct avec toi. » Il quitta le verre des yeux pour les poser sur son ancien bras droit. « - Qu’est-ce que le FBI a sur Luka ? Est-ce que tu pourrais me donner accès au dossier ? » Voilà, c’était fait. Il le lui avait demandé et aussitôt, il culpabilisait. Pas parce qu’il demandait à Isaak d’enfreindre les règles, mais parce qu’il l’utilisait. Il profitait de la connexion qu’il avait eue avec lui durant ces dernières années pour trouver des réponses. Il négligeait complètement l’importance qu’il avait eu à ses yeux, pour privilégier son fils.



_________________


don't blame me for who i am today,
i lost my smile a long time ago.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: “ You're my only hope. ” (isaak)    

Revenir en haut Aller en bas
 

“ You're my only hope. ” (isaak)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Anthony Hope, "Le prisonnier de Zenda"
» [Scholes, Ken] Les Psaumes d'Isaak - Tome 1: Lamentation
» [AF] 14, Hope street -Akross Con 2010-
» Scott Hope
» Raising Hope

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNTINGTON BEACH ™ ::  :: •• CENTRE VILLE :: •• BARS & BOITES DE NUITS :: DIAMOND'S-