AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SAM ¤ Tu veux jouer à chat, attention car moi aussi j'ai des griffes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Mackenzie Hawkes
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 75
› EMMENAGEMENT LE : 12/01/2016
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Travaille pour le Cartel de Roy & au Penthouse
› CELEBRITE : Phoebe Tonkin
› COPYRIGHT : Lux Aeterna / Tumblr


MessageSujet: SAM ¤ Tu veux jouer à chat, attention car moi aussi j'ai des griffes...   Mer 24 Mai 2017 - 21:52

J'avais froncé les sourcils en voyant un affichage sur la porte du monte charge qui menait à mon "loft". Mouais, bon c'était pas franchement un loft mais c'était mon chez moi, et surtout je ne déboursais pas le moindre sous pour vivre ici. J'avais arraché l'affiche avant de la froisser et de pincer mes lèvres dans une moue plutôt contrariée. J'étais rentrée dans l'entrepôt alors que je pestais contre celui qui allait finalement la mettre à la rue. J'avais jeté mon sac sur mon lit avant de regarder à nouveau l'avis d'expulsion. Le pire c'est que d'après cette affiche, j'avais deux jours pour quitter les lieux. J'avais attrapé mon portable et fait une recherche rapide pour trouver l'adresse des bureaux d'Hamilton. J'avais attrapé mes clés après avoir plié la feuille pour pouvoir la glisser dans la poche arrière de mon jeans. Claquant la porte derrière moi, j'avais enfourché ma moto pour le diriger vers le siège social de la société de celui qui avait partagé mon lit et qui à ce moment là n'avait pas trouvé l'endroit où je vivais si désagréable. Enfin d'après moi, c'était encore une histoire d'argent, l'endroit ne valait rien et surement que c'était pour ça qu'il fallait mieux le détruire pour mieux reconstruire un quelconque immeuble de luxe par dessus, quoi que vu le quartier... Accélérant encore un peu plus, je sentais la colère m'envahir complètement. Pourtant habituellement j'arrivais à me contrôler avec plus de facilité seulement là je me sentais comme trahis ce qui était complètement absurde. J'avais garé ma moto devant l'entrée du bâtiment, avant de voir un homme venir à ma rencontre. Je lui avais confié mon casque en précisant que je n'en aurais pas pour longtemps. Jetant un œil rapide à l'intérieur, je repérais la direction à prendre pour me rendre dans le bureau de Samuel. Un sourire sarcastique sur les lèvres, ce bâtiment puait le fric mais en même temps à quoi j'aurais pu m'attendre en sachant que Samuel Hamilton était l'un des plus gros porte feuille d'Huntington Beach. Je me retrouvais devant une blondasse qui faisait apparemment barrage. J'avais froncé les sourcils avant de poser mes mains sur son bureau tout en me penchant légèrement. _ Je veux voir Hamilton maintenant. C'était plutôt clair mais visiblement pas assez car la femme en face de moi me demandait si j'avais pris rendez-vous. J'avais passé ma main dans la poche de mon jeans avant de taper le bureau de mon papier. _ Le voilà mon rendez-vous. Je m'étais relevée avant de me mordiller l'intérieur de la joue. Il fallait que je retrouve mon calme mais c'était peine perdue, j'avais juste envie d'enfoncer la porte qui se trouvait derrière la blondasse pour avoir ne serait-ce qu'un minimum d'explication. J'avais levé les yeux au ciel perdant très légèrement ( Rolling Eyes ) patience. _ Ok la potiche, pas besoin de m'escorter, je trouverais bien le chemin toute seule. J'avais contourné le bureau ne prêtant pas attention aux protestations de la secrétaire cependant je ne pourrais pas aller plus loin qu'un type m'avait attrapé par le bras pour me maintenir fermement. _ Non mais vous plaisantez ? Bon en même temps j'aurais dû me douter que ça serait pas aussi facile de l'approcher. J'essayais de retirer mon bras avant de regarder la blonde visiblement légèrement choquée. _ Prévenez le au moins que Mackenzie veut le voir, je ne suis pas là pour le tuer, je ne suis même pas armée même si j'aurais dû y penser... Quoi ? Non je n'étais pas vraiment sérieuse, j'étais énervée, et d'ailleurs j'étais bien des choses mais certainement pas une meurtrière.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel N. Hamilton
lama en évolution


› MESSAGES : 117
› EMMENAGEMENT LE : 07/03/2015
› AGE : 36
› STATUT CIVIL : Il est l'aîné d'une famille nombreuse, ses soeurs : Ambre, Candice & Constance et son petit frère : Isaac. A toujours des sentiments pour Lou Turner et en découvre des nouveaux avec Mackenzie Hawkes. Recherche toujours la femme parfaite pour le rôle de premier dame ...
› QUARTIER : Présidente Drive au 1000, dans l'imposante villa familiale qui n'a qu'un seul but : en mettre plein les yeux aux habitants.
› PROFESSION/ETUDE : Je suis à la tête d'une grosse fortune, la plus grosse de la ville certainement. Je suis également le plus grand promoteur de la région, attention à ceux qui sont sur mes terres !
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. Clarks - Harper M. Carrington - Charlie Keynes - Arizona R. Donroe - Elisabeth Howard - Erin R. Preston & Zola Rosebury
› CELEBRITE : Joseph sexy & impressionnant Morgan
› COPYRIGHT : © Cranberry.


MessageSujet: Re: SAM ¤ Tu veux jouer à chat, attention car moi aussi j'ai des griffes...   Jeu 1 Juin 2017 - 12:11

« Vous êtes complètement en dehors du sujet, vous ne réfléchissez pas, vous suivez bêtement les autres et vous me faites perdre mon temps. Je ne supporte plus de vous voir ni même de vous entendre et je… » Samuel détourna son regard de son employé qui était humilié devant les autres depuis quelques minutes. Ils étaient en pleine réunion et ce pauvre garçon n’assurait pas très bien ses fonctions, à vrai dire sa femme avait accouché la semaine dernière et depuis le retour de la maternité les nuits étaient plus qu’agitées, il était fatigué et il n’avait pas bossé correctement son dossier. Il le savait et il voulait s’en excuser mais Samuel ne lui en laissait pas l’occasion. Des cris provenant du couloir mettaient fin l’espace de quelques secondes à son calvaire. Samuel posa son regard de dégoût sur le pauvre Henry qui avait du mal à rester calme face à son patron « Dégagez de ce bureau ! Demain matin si le dossier n’est pas complet et compréhensible vous pouvez dire adieu à vos avantages. » Le silence de la pièce était moins pesant grâce aux bruits provenant de l’extérieur « Sortez tous » il soupira, fatigué, enfin juste en apparence car il était loin de l’être mais il aimait bien faire croire à ses employés qu’ils étaient nuls au point de le fatiguer. En l’espace de quelques secondes ses collaborateurs quittèrent la table de travail puis le bureau de Samuel qui était tourné vers les nombreuses fenêtres offrant une magnifique vue sur la ville. Il ferma les yeux quelques instants, se demandant ce qui se passait de l’autre côté. Il tourna ses talons et d’un pas rapide traversa son bureau pour ouvrir la porte. Il s’apprêtait à râler sur la pauvre Sally, la seule de ses assistantes qui tenaient le coup. Son regard se posa sur la jeune femme qui semblait être au cœur du problème, il ne put s’empêcher un petit sourire au coin de ses lèvres. Ils étaient tout de même à deux pour l’empêcher de passer ce qui était assez amusant à voir mais n’étonnait pas le jeune homme. « Vous pouvez la laisser passer. » lâcha-t-il, laissant la jeune femme passer la porte. Il se demandait bien ce qui l’amenait ici, il reconnut la feuille qu’elle tenait dans la main et vu son agacement il commençait à comprendre ce qui se passait. « Je sais tu es en colère, tu m’en veux mais cette démolition est très importante ! » Samuel se dirigea vers son bar, prit une bouteille de whisky et versa le contenu dans deux verres. Il en avait besoin et il sentait que la jeune femme allait aussi en avoir besoin. Si ça avait été quelqu’un d’autres, le jeune homme n’aurait pas perdu de temps, il l’aurait fait renvoyer et serait passer à autre chose. Cependant Mackenzie prenait à présent une place, il se gardait bien de l’avouer mais la jolie brune lui faisait tourner la tête. Le problème avec ces deux-là c’est qu’ils étaient assez semblable et la discussion allait sûrement monter rapidement, leur fort caractère et leur fierté allaient être à rude épreuve.

_________________
- Only girl in the world -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mackenzie Hawkes
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 75
› EMMENAGEMENT LE : 12/01/2016
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Travaille pour le Cartel de Roy & au Penthouse
› CELEBRITE : Phoebe Tonkin
› COPYRIGHT : Lux Aeterna / Tumblr


MessageSujet: Re: SAM ¤ Tu veux jouer à chat, attention car moi aussi j'ai des griffes...   Ven 2 Juin 2017 - 12:41

J'essayais de faire en sorte que l'armoire à glace qui me tenait fermement le bras me lâche. J'étais tout de même pas une criminelle, je voulais juste voir son patron mais visiblement il avait des consignes. Je m'apprêtais à frapper la où ça faisait mal mais la porte du bureau s'était finalement ouverte. J'avais posé mon regard sur Samuel alors j'avais juste envie de lui faire ravaler son sourire. J'avais dégagé mon bras sans ménagement de la main du gars de la sécurité avant d'entrer dans le bureau. J'avais jeté un œil à la pièce avant de reposer mon regard sur Samuel qui se diriger vers un bar. C'était pas une mauvaise idée, là tout de suite j'avais bien besoin d'un verre mais j'avais surtout besoin de faire redescendre la pression seulement c'était pas gagné. _ Pour qui ? Ces mots avaient sifflé entre mes lèvres alors que j'avais serré un peu plus le papier dans ma main. _ Pour ceux qui y vivent et qui ont deux jours pour partir ou pour l'enfoiré de propriétaire qui ne cherche qu'à se faire encore un peu plus de fric. J'avais enlevé ma veste d'une geste rageur avant de l'envoyer valser sur un des fauteuils se trouvant devant le bureau. J'étais agacée par son comportement et son silence ne faisait que m'énerver d'avantage. _ Faut que tu reviennes sur ta décision Samuel, des familles habitent dans cet immeuble, tu peux pas prendre cette décision juste en un claquement de doigt. Je m'étais avancée plaquant le papier sur le bar en pinçant mes lèvres avant de reprendre. _ Cette nuit-là tu savais ? Tu savais que tu allais donner l'ordre de détruire l'immeuble ? J'étais blessée et c'était surement ce qui m'énervait le plus. Je m'étais jurée de ne jamais plus m'attacher à qui que ce soit et je pensais que ça serait plutôt facile. Seulement, mon comportement d'aujourd'hui me trahissait car en réalité ce n'était pas tant que je me retrouve à la rue qui m'ennuyait mais plutôt à cause de qui. J'avais regardé le verre posait sur le bar avant d'attraper la bouteille. Je m'étais éloignée de Samuel avant de jeter un œil par les vitres du bureau. Prenant une longue gorgée, j'avais passé ma main sur mes lèvres alors que je sentais le liquide brûlait tout sur son passage. Mon cerveau fonctionnait à mille à l'heure mais en même temps je savais d'hors et déjà que je ne ferais pas changer d'avis Hamitlon. Mon regard perdu dans le vide, j'avais oublié où je me trouvais l'espace d'une minute. _ Je suppose que t'en a rien à foutre. Un léger sourire ironique au coin des lèvres, j'avais repris une longue gorgée avant de passer une mains dans mes cheveux. J'avais passé la nuit dehors et j'avais eu qu'une idée en tête aller retrouver mon lit jusqu'au soir même s'il faudrait que j'arrive à parler à Roy. J'avais de plus en plus de mal à concilier mon boulot au Penthouse et mes engagements auprès de Roy. J'avais un rythme de vie qui allait finir par me tuer mais peut être qu'au final ce n'était pas si grave. J'avais avalé une nouvelle gorgée à cette pensée, alors que je fermais les yeux juste quelques secondes. _ Ne me sors pas le speech du c'est pas personnel, c'est les affaires. Je suis crevée et j'ai pas la patience d'entendre ce genre de connerie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel N. Hamilton
lama en évolution


› MESSAGES : 117
› EMMENAGEMENT LE : 07/03/2015
› AGE : 36
› STATUT CIVIL : Il est l'aîné d'une famille nombreuse, ses soeurs : Ambre, Candice & Constance et son petit frère : Isaac. A toujours des sentiments pour Lou Turner et en découvre des nouveaux avec Mackenzie Hawkes. Recherche toujours la femme parfaite pour le rôle de premier dame ...
› QUARTIER : Présidente Drive au 1000, dans l'imposante villa familiale qui n'a qu'un seul but : en mettre plein les yeux aux habitants.
› PROFESSION/ETUDE : Je suis à la tête d'une grosse fortune, la plus grosse de la ville certainement. Je suis également le plus grand promoteur de la région, attention à ceux qui sont sur mes terres !
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. Clarks - Harper M. Carrington - Charlie Keynes - Arizona R. Donroe - Elisabeth Howard - Erin R. Preston & Zola Rosebury
› CELEBRITE : Joseph sexy & impressionnant Morgan
› COPYRIGHT : © Cranberry.


MessageSujet: Re: SAM ¤ Tu veux jouer à chat, attention car moi aussi j'ai des griffes...   Mer 14 Juin 2017 - 15:00

Samuel savourait son whisky écoutant les premiers propos de la jeune femme, elle n’était pas du genre à tourner autour du pot où à prendre des pincettes, tant mieux car Hamilton était comme elle. « Pour celui qui préfère démolir avant que les personnes qui y vivent se retrouvent sous un tas de gravats ! » il haussa les épaules comme si c’était logique et qu’il était le sauveur dans l’histoire. Il est vrai que tôt ou tard ce lieu pourrait bien s’effondrer sans prévenir, mais franchement ce n’était pas cela qui inquiétait notre promoteur. Il n’avait jamais pensé aux autres et ce n’était pas aujourd’hui que cela allait arriver. « Ils seront tous relogés… pas de quoi en faire toute une histoire. » Il fallait absolument qu’il prévienne son équipe de trouver des logements à ces personnes, combien étaient-ils exactement ? Ça allait lui couter combien toutes ces conneries, juste pour les beaux yeux de la brune. Oops, voilà que la situation se compliquait légèrement. Savait-il cette nuit-là que l’immeuble serait détruit ? C’était difficile de ne pas le savoir, il bossait sur un projet depuis quelques temps et la démolition était engagée depuis le début du projet. Comment garder ce vieux tas de cailloux, ça lui couterait moins cher de tout faire sauter pour reconstruire quelque chose de plus luxueux et plus rentable pour son empire. « Non » affirma-t-il « j’avais quelques idées mais je ne savais pas que ça aurait lieu si vite. » Quoi ? Ce n’est qu’un petit mensonge et venant de Samuel ce n’était franchement pas grand-chose, il était capable de tellement pire ! Il reprit une gorgée pour ne pas soupirer alors que Mackenzie lui indiquait qu’il n’en avait rien à faire. Oui il se moquait de ces gens, il se moquait de mettre à la rue des dizaines de personnes parce que si il raisonnait comme le faisait la jeune femme il serait pauvre et à la rue ! Il était dans le camp des méchants parce que c’était ainsi que le voyait les faibles, les camps gentils contre méchants existaient uniquement parce qu’il y avait des gens faibles, incapable de se relever et d’avancer comme le faisait Samuel. Oui c’était l’une de ses nombreuses théories. Il observait la jolie brune, se sentant énervée parce qu’elle lui faisait involontairement. Samuel aurait dû la jeter, lui dire qu’il se moquait de tout ça et que seul son projet l’intéressait mais elle était là et il était obligé de choisir ses mots pour ne pas la perdre. « Que veux-tu que je te dise ? Ce bien ne me rapporte rien, je fais des affaires Mackenzie je ne suis pas dans le social. Oui je suis un connard de promoteur qui ne pense qu’à son argent, ne t’embête pas à me sortir tout ceci j’ai l’habitude de l’entendre à longueur de journées mais tu sais quoi ? » Il marqua une pause, posant son verre vide sur le bar « Ça ne me fait rien, rien du tout. Je suis ainsi et je ne changerai pas. Ça ne me touche pas, je ne pense jamais aux conséquences mais à l'argent que cela m'apporte. J'aime posséder et faire ce que je veux de mes biens, de mes terres. Je ne pense qu'à moi, qu'à mon bonheur.» Samuel avança vers la jolie brune. « Je peux comprendre que cela t’agace, mais je ne comptais pas te mettre à la rue. J’aurais dû te prévenir, j’aurai dû le faire et non te laisser découvrir cette expulsion mais… je ne sais pas faire cela. » Samuel n’aimait pas cela, se sentir con juste parce qu’il n’était pas comme Mackenzie et le commun des mortels. Il ne savait pas préparer le terrain, pensé aux autres, faire passer un message gentiment ou autre chose. Lui était dans les affaires, dans la destruction, l’acharnement, il pouvait détruire une famille sans avoir un seul remord, il s’en moquait. Il ne l’admettait jamais, mais avec Mackenzie c’était diffèrent et ça renforçait ses doutes à leur sujet, elle avait une mauvaise influence sur lui… « Tu n’aurais pas dû venir » il fit demi-tour vers son bar, se servit un autre verre. « Tu ne devrais pas être là, tu ne devrais pas attacher autant d’importance à ce soir-là, tu ne devrais pas te trouver à nouveau dans une pièce avec moi… » Il l’observa, sentant son cœur accélérait alors que son regard observait les courbes de la jeune femme, il posa son regard dans celui de la brune, elle l’hypnotisait. Il but d’une traite son verre, il ne devait pas penser à elle ainsi, il ne devrait pas lui donner autant d’importance, il aurait dû la renvoyer sur le champ et pourtant elle était toujours là dans ce bureau, face à lui, lui incapable de bouger sans lui sauter dessus ou dire quelque chose qu’il regretterait.

_________________
- Only girl in the world -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mackenzie Hawkes
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 75
› EMMENAGEMENT LE : 12/01/2016
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Travaille pour le Cartel de Roy & au Penthouse
› CELEBRITE : Phoebe Tonkin
› COPYRIGHT : Lux Aeterna / Tumblr


MessageSujet: Re: SAM ¤ Tu veux jouer à chat, attention car moi aussi j'ai des griffes...   Jeu 15 Juin 2017 - 10:19

J'avais levé les yeux au ciel, bah voyons, bon je lui accordais que l'immeuble n'était plus tout jeune et que des fissures parcouraient de nombreux mûrs. Seulement, je m'y sentais bien moi, c'était chez moi et faut dire que je ne possédais que peu de chose. J'avais reposé mon regard quand Samuel avait assuré qu'il n'y avait pas de quoi en faire une histoire. Seulement, je n'étais pas vraiment sûr que tous les gens qui habitaient dans cet immeuble serait réellement relogé. Il ne savais même pas qui y habitait et je me rendais compte quand réalité Samuel s'en fichait complètement. Cet immeuble n'était qu'une de ses propriétés parmi tant d'autres, un vulgaire numéro sur un dossier. Je m'en voulais déjà d'avoir posé la question, à savoir s'il savait déjà que l'immeuble allait sauter quand il était venu passer la nuit avec moi. J'avais posé mon regard sur lui alors qu'il me répondais par la négative, pourtant j'avais du mal à le croire. J'avais attrapé une des bouteilles se trouvant sur le bar avant de m'éloigner de lui. C'était dingue, même remonté contre lui j'avais envie de le gifler mais en même temps de l'embrasser. Sentiment plutôt contradictoire, du coup c'était le bordel complet dans ma tête. Un rire avait franchi ses lèvres malgré elle en entendant Samuel lui dire que son bien ne lui rapportait rien, elle s'était mordillée la lèvre avant de jeter un regard à Sam l'écoutant faire son discours. Bizarrement, elle savait tout ça, elle l'avait tout de même cerné un minimum le personnage. _ Tu ne penses qu'à ton bonheur ? Parce que tu es heureux Samuel ? Enfin tu dois le savoir mais je squatte ce loft, je ne t'ai jamais versé le moindre cents. J'avais avalé une nouvelle gorgée de ma bouteille avant de finalement me rapprocher du bureau pour la poser dessus. J'avais pris appuie sur le bord du bureau tout en faisant face à l'héritier. Un sourire ironique sur les lèvres, je le laissais parler alors que je croisais mes bras sur mon ventre. _ M'agacer ? Je crois pas que ce soit un mot assez fort pour décrire ce que je ressens là tout de suite. Enfin, je suis rassurée de savoir que tu n'allais pas me mettre à la rue Hamilton, seulement je n'ai pas besoin de toi, t'as rien compris. Je ne viens pas pour moi mais pour tes locataires, les personnes qui vivent dans tes appartements, qui t'ont fait assez confiance pour venir vivre dans ton immeuble. Moi j'en ai rien à foutre, je me suis toujours débrouillée toute seule jusqu'à aujourd'hui et ce n'est pas prêt de changer. Enfin, je suppose qu'on t'a appris à écraser les autres avant même que tu ne saches marcher. Ok c'était du sarcasme pur et dur mais en même temps je le pensais réellement. Il avait raison, je n'aurais pas dû venir à quoi je pouvais bien m'attendre. Je l'avais regardé se retourner pour se servir un nouveau verre. J'avais secoué légèrement la tête alors qu'un sourire ironique se dessinait au coin de mes lèvres. J'avais baissé le regard alors que je devrais juste sortir de ce bureau, m'en aller voir ses voisins qui étaient devenus en quelque sorte ma famille. j'avais gardé le regard baissé alors que Samuel reprenait la parole. _ Je n'y attache aucune importance. Une petite voix dans ma tête venait de me traiter de menteuse. J'avais pincé mes lèvres dans une moue contrariée avant de relever mon regard sur Samuel. J'avais froncé les sourcils alors que je me demandais si... Je m'étais redressée avant de m'approcher de lui avec un petit air déterminé sur le visage. _ Je n'aime pas qu'on me dise ce que je dois ou ne doit pas faire, tu devrais le savoir pourtant Hamilton. Je m'étais approchée encore un peu avant de finalement me stopper à quelques centimètres de lui. _ À moins que c'était une mise en garde ? Plongeant mon regard dans le sien, je jouais avec lui et pourtant, je me demandais très sincèrement s'il n'avait pas raison. J'étais incapable de vivre quoi que ce soit, je me l'interdisais mais malgré tout j'avais brisé la première de mes règles ne jamais revoir le même homme deux fois de suite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel N. Hamilton
lama en évolution


› MESSAGES : 117
› EMMENAGEMENT LE : 07/03/2015
› AGE : 36
› STATUT CIVIL : Il est l'aîné d'une famille nombreuse, ses soeurs : Ambre, Candice & Constance et son petit frère : Isaac. A toujours des sentiments pour Lou Turner et en découvre des nouveaux avec Mackenzie Hawkes. Recherche toujours la femme parfaite pour le rôle de premier dame ...
› QUARTIER : Présidente Drive au 1000, dans l'imposante villa familiale qui n'a qu'un seul but : en mettre plein les yeux aux habitants.
› PROFESSION/ETUDE : Je suis à la tête d'une grosse fortune, la plus grosse de la ville certainement. Je suis également le plus grand promoteur de la région, attention à ceux qui sont sur mes terres !
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. Clarks - Harper M. Carrington - Charlie Keynes - Arizona R. Donroe - Elisabeth Howard - Erin R. Preston & Zola Rosebury
› CELEBRITE : Joseph sexy & impressionnant Morgan
› COPYRIGHT : © Cranberry.


MessageSujet: Re: SAM ¤ Tu veux jouer à chat, attention car moi aussi j'ai des griffes...   Lun 19 Juin 2017 - 14:20

« Bien sûr » il était heureux, pas du même bonheur que la plupart des mortels mais il n’était pas malheureux. Il avait ses sœurs et son frère à ses côtés, il avait des amis de confiance, il avait de l’argent, assez pour pouvoir se payer tout ce qui lui passait par la tête et il était le seul et l’unique héritier de l’empire Hamilton. Bien sûr ce bonheur-là n’était pas celui recherché par la plupart des gens qui voulaient surtout trouver l’amour, avoir un boulot stable, un logement convenable et partir trois semaines par an en vacances. Samuel n’était pas ce genre de personne, il ne le serait jamais. « Oui merci je connais les locataires comme toi qui ne paie pas… » Il en avait mis plus d’un à la rue et le tour à Mackenzie serait sûrement venu tôt ou tard mais le destin les avait fait se rencontrer et il était hors de question que la jolie brune paie quoi que ce soit à présent. « Je vais demander à ce qu’ils soient relogé avant la destruction, te voilà contente ? » Lui non, il ne relogeait pas les gens, ce n’était pas son truc surtout vu le petit loyer qui était demandé pour cet immeuble, bon pas si petit que cela pour la population qui y vivait mais pour lui c’était comme un cadeau ce montant de loyer. Il devait bien rester quelques places dans des immeubles du même style, hors de question de les loger dans un appartement ou loft luxueux. « Je t’ai réservé le meilleur appartement de la nouvelle tour qui ouvre le mois prochain… j’ai tout prévu ! » Oui il avait déjà fait préparer les papiers pour que Mackenzie soit l’heureuse locataire d’un appartement se trouvant au dernier étage de la nouvelle tour, elle occuperait tout l’étage et la terrasse avec piscine devrait la satisfaire. Enfin du point de vue de Samuel qui ne s’était pas demandé si elle serait d’accord ou non. Il ne préféra pas relever la remarque de la jeune femme, s’il allait sur ce terrain ça allait mal se terminer. Qu’il le veuille ou non les paroles de la jolie brune lui firent un petit pincement au cœur, elle indiquait ne donnait aucune importance à ce soir-là. Lui non plus ne voulait pas en donner et pourtant elle occupait son esprit. Il l’observait avancer vers lui, déposant son verre sur le bar il arqua un sourcil. Lui aimait ordonner ce qui forcement pouvait poser problème entre ces deux-là. Elle était face à lui, le provoquant encore et toujours. Lui tentant de résister pour ne pas commettre l’erreur de partager à nouveau un moment charnel, c’était déjà assez difficile comme cela, lui qui dominait, qui ordonnait, qui se moquait des conséquences, il était prêt à reloger les occupants de l’immeuble juste pour les beaux yeux de la brune, juste pour ne pas la perdre. Il l’avait prévenu, mise en garde et pourtant elle insistait et Samuel ne pouvait pas rester planter là, face à elle. Il se retrouva collé à la jeune femme, une main sur la nuque de cette dernière attrapant ses lèvres sauvagement. Il la désirait, il la voulait et ne tenait plus compte d’aucune règle. Ce baiser sauvage, intense le rendait déjà complètement fou. Il le stoppa, lâchant la jeune femme, se tourna dos à elle posant ses main sur son bar, fermant les yeux quelques instants. Sa respiration était forte, si rapide, il devait se calmer. Il ouvrit les yeux attrapant sa bouteille, se servant à nouveau un verre. « Tu veux une mise en garde ? Ne reste pas, éloigne toi très vite si tu ne veux pas finir briser, si tu ne veux pas un jour qu’il n’existe que de la haine entre nous. » Il avala son verre, serra sa mâchoire, ce qu’il faisait c’était pour la protéger, pour lui éviter ce qu’avait vécue Lou voir peut-être même pire car Samuel n’était plus le même homme qu’au début de son histoire avec Lou. Son monde était si dur à présent, sa vision si sombre, il n’y avait plus de place pour les remords et autre connerie de bonnes femmes. Il voulait être avec Mackenzie, pourquoi il ne le savait pas, quelqu’un savait-il expliquer l’amour ? Lui non, et avec la jolie brune il était dans une situation difficile, il sentait qu’elle l’avait fait prisonnière sans le savoir, qu’il n’était plus question d’une partie de jambe en l’air, il la désirait pas comme un vulgaire bout de viande, mais comme la femme qu’elle était.

_________________
- Only girl in the world -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mackenzie Hawkes
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 75
› EMMENAGEMENT LE : 12/01/2016
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Travaille pour le Cartel de Roy & au Penthouse
› CELEBRITE : Phoebe Tonkin
› COPYRIGHT : Lux Aeterna / Tumblr


MessageSujet: Re: SAM ¤ Tu veux jouer à chat, attention car moi aussi j'ai des griffes...   Lun 19 Juin 2017 - 16:49

J'avais été surprise de l'entendre me dire qu'il était heureux, pas que j'avais quelque chose contre l'idée bien au contraire mais moi même j'avais l'impression que c'était une donnée qui m'était totalement inconnue. J'avais levé les yeux au ciel en l'entendant parler des locataires comme moi. Je savais que c'était franchement pas cool mais en même temps c'était pas comme ci j'avais vraiment le choix. J'avais reposé mon regard sur Samuel avant de froncer quelque peu les sourcils en l'entendant m'assurer que les locataires seraient relogés avant la démolition. Je m'étais demandée s'il était sérieux, j'avais penché légèrement la tête avant de lever les épaules. _ C'est tout ce que je voulais. J'avais baissé le regard alors que je croisais les bras sur mon ventre. _ Merci. J'avais prononcé ce mot du bout des lèvres, seulement je me sentais comme soulagée d'un poids. J'avais cependant relevé mon regard tout en me redressant. Il avait fait quoi ? Elle avait surement mal compris, elle ne lui avait rien demandé. Pourquoi est-ce qu'il fallait que ce soit si compliqué, je détestais ma vie à cet instant précis. J'avais attrapé la bouteille à nouveau avant d'en boire une gorgée. Je ne pouvais pas tout lui dire, lui révéler pourquoi je ne pouvais pas m'attacher à lui. Cependant, je m'étais malgré moi approché de lui, un frisson avait parcouru mon corps en sentant sa main se poser sur ma nuque puis ses lèvres étaient venues s'écraser sur les miennes. Je l'avais regardé s'éloigner en me tournant le dos. _ Donc c'était bien une mise en garde. J'avais levé un sourcil intrigué avant de finalement aller m'asseoir dans un des fauteuils. _ Tu te donnes trop d'importance Samuel, on te l'a déjà dit ? J'avais laissé un soupir avant de me relever et d'aller me poster devant la baie vitrée. _ Le hic, c'est que je suis déjà brisée donc y a pas grand chose à craindre de ce côté là. J'avais croisé les bras sur mon ventre alors que mon regard se perdait sur la vue. _ Mais t'as surement raison, on devrait rester éloigné l'un de l'autre car au final, je peux te donner la même mise en garde. Y a pas d'avenir, je n'ai pas d'avenir Sam. J'étais parfaitement sérieuse, et limite troublée car c'était bien la première fois que je le disais à voix haute. C'était assez déstabilisant, mais en même temps je m'étais faite à l'idée alors ce n'était plus un problème pour moi car je vivais avec tous les jours. _ Je ne veux pas de cet appartement, tu peux déchirer les papiers car jamais je n'accepterais d'aller y vivre. Je me suis toujours débrouillée toute seule et tu ne peux pas décider à la place des autres. Je ne veux rien te devoir et je suis sûr que tu comprends ça. J'avais fait un sourire en coin en reposant mon regard sur lui avant d'attraper à nouveau la bouteille. _ C'était bien tant que ça a duré... J'avais froncé quelque peu les sourcils, car à vrai dire, j'avais pris sur moi pour pouvoir prononcer ces mots que j'aurais eu aucun à dire auparavant. Seulement, je sentais le regard de Samuel sur moi et je n'avais qu'une envie pouvoir combler l'espace qui me séparait de lui pour sentir ses mains glisser sur mon corps. Tout mon être l'appelait et pourtant, je n'allais pas bouger d'un millimètre. _ Bon, encore merci pour les locataires je vais pour une fois avoir le beau rôle. J'avais reposé la bouteille sur le bureau car d'après moi j'avais bien assez bu surtout vu l'heure qu'il était et le peu d'aliment que j'avais ingurgité en ce début de journée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel N. Hamilton
lama en évolution


› MESSAGES : 117
› EMMENAGEMENT LE : 07/03/2015
› AGE : 36
› STATUT CIVIL : Il est l'aîné d'une famille nombreuse, ses soeurs : Ambre, Candice & Constance et son petit frère : Isaac. A toujours des sentiments pour Lou Turner et en découvre des nouveaux avec Mackenzie Hawkes. Recherche toujours la femme parfaite pour le rôle de premier dame ...
› QUARTIER : Présidente Drive au 1000, dans l'imposante villa familiale qui n'a qu'un seul but : en mettre plein les yeux aux habitants.
› PROFESSION/ETUDE : Je suis à la tête d'une grosse fortune, la plus grosse de la ville certainement. Je suis également le plus grand promoteur de la région, attention à ceux qui sont sur mes terres !
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. Clarks - Harper M. Carrington - Charlie Keynes - Arizona R. Donroe - Elisabeth Howard - Erin R. Preston & Zola Rosebury
› CELEBRITE : Joseph sexy & impressionnant Morgan
› COPYRIGHT : © Cranberry.


MessageSujet: Re: SAM ¤ Tu veux jouer à chat, attention car moi aussi j'ai des griffes...   Ven 23 Juin 2017 - 16:06

Il était peu habitué aux remerciements, et généralement lorsqu’il en recevait il n’y prêtait pas attention car c’était des remerciements liés à la politesse. Le merci de la jolie brune était diffèrent, il faisait plaisir à entendre et faisait de lui quelqu’un de bien. Il avait fait ce qu’elle attendait de lui et elle l’en remerciait. Oui c’était plaisant, mais Samuel n’allait pas se transformer en prince charmant soudainement. On ne pouvait changer un homme comme lui, Lou avait échoué et pourtant si il y avait bien eu une femme capable de le faire changer c’était bien elle. Mais l’amour n’avait pas su sauver le jeune homme. Samuel mettait en effet en garde la jolie brune, parce qu’il savait ce qui se passerait entre eux. Il le savait pour l’avoir déjà vécu avec la danseuse, bien sûr elles étaient différentes et l’histoire l’était également mais ça restait la même chose. Mackenzie n’aurait dû être que de passage, elle était présente maintenant, elle agissait déjà dans l’esprit et le cœur du milliardaire. Ce qui se passait entre eux était déjà fort, physiquement ils ne pouvaient plus cacher cette attirance aussi belle que malsaine, mentalement elle occupait déjà trop ses pensées, elle arrivait même à faire reloger des gens qu’il se serait fait un plaisir à mettre dehors. Le danger était déjà présent entre eux, elle était une pure tentation, le fruit défendu qu’il ne devait pas croquer davantage et pourtant il continuait à jouer avec le feu. « C’est ainsi depuis ma naissance. » il haussa les épaules, désolé sans l’être. Oui il se donnait plus d’importance qu’il en avait mais un homme comme lui ne pouvait pas être diffèrent. Il arqua un sourcil en l’entendant dire qu’elle était déjà brisée, ça suscita de la curiosité chez l’héritier qui voulait en savoir plus. Pouvait-elle être brisée au point de ne pas avoir peur de tomber amoureux d’un des descendants du diable ? Elle ne semblait pas être du genre à exagérer les choses, si elle indiquait qu’elle était brisée alors elle l’était. « Dans ce cas nous sommes d’accord. » Pas d’avenir, parfait, le sujet était clos. Il allait s’enfiler quelques verres et rejoindre une voir deux femmes pour oublier Mackenzie. Ça serait simple, elle n’était pas dans sa vie depuis des années. Ça serait simple. Il se le répétait. « Non je ne comprends pas. » Il serra sa mâchoire, agacé. Pourquoi les personnes comme Mackenzie refusait toujours ce genre de cadeau, il ne comptait pas lui demander quoi que ce soit ni l’entretenir c’était juste… un cadeau pour une femme qui avait de l’importance. Il fronça les sourcils « Sois convaincante la prochaine fois ! » Il ne pouvait s’en empêcher, elle mentait aussi mal que lui finalement. Elle n’était pas du genre à sortir ce genre de phrase, pas elle, pas cette femme fatale qu’elle était, sans attache, sans cœur à prendre. « Humm… tant mieux. » Il répondait sans vraiment être là, pensant à cette phrase bateau qu’elle avait osé lui sortir. Il l’observa, restant silencieux avant de poser une question, qui lui trottait en tête depuis l’instant où elle avait lancé le sujet. « Pourquoi tu n’as pas d’avenir ? » il croisa ses bras « Parce que vois-tu, ma mise en garde était un résumé de ce qui pourrait se passer. Tu aurais pu dire que tu ne ressentais rien, que pour toi ce n’était qu’une partie de jambe en l’air de plus, même si nous savons tous les deux que c’est faux. Tu aurais pu avoir peur de ma mise en garde, la réaction la plus logique pour n’importe quelle femme à moins que tu aimes le danger au point de foncer droit devant. Non toi tu parles d’avenir, pourquoi ? » Bon Samuel se mettait à nouveau en danger, au lieu de la laisser partir il voulait savoir ce que signifiait exactement ces propos, qui à lui laisser une porte ouverte qu’il tentait de fermer depuis plusieurs minutes.

_________________
- Only girl in the world -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mackenzie Hawkes
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 75
› EMMENAGEMENT LE : 12/01/2016
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Travaille pour le Cartel de Roy & au Penthouse
› CELEBRITE : Phoebe Tonkin
› COPYRIGHT : Lux Aeterna / Tumblr


MessageSujet: Re: SAM ¤ Tu veux jouer à chat, attention car moi aussi j'ai des griffes...   Sam 24 Juin 2017 - 18:03

J'avais levé les yeux au ciel en l'entendant faire sa mauvaise tête tout en me disant que non il ne comprenait pas. En fait, je le trouvais vraiment sexy quand il prenait ce petit air agacé, mais bon je devais m'enlever ça de la tête. Je n'allais pas m'expliquer, ça ne servait à rien de toute façon il resterait sur ses positions et moi sur les miennes. J'avais froncé les sourcils, avant de détourner le regard. C'est vrai que j'aurais pu être plus convaincante mais il n'était pas obligé de le relever non plus. Agacée à mon tour, j'avais croisé les bras sur mon ventre après avoir poser la bouteille sur le bureau de l'héritier. Je m'étais légèrement redressée malgré moi en entendant sa question. Je me maudissais d'avoir osé évoquer le sujet, seulement je ne pensais pas qu'il relèverait. L'écoutant sans dire un mot, j'avais froncé les sourcils car il semblait réellement attendre une réponse. _ Qu'est-ce que ça peut te faire ? J'étais sur la défensive, plus que je l'aurais voulu mais c'était quelque chose que je ne voulais pas partager. Je voulais lui dire qu'il se trompait et que c'était bien une partie de jambe en l'air et rien de plus seulement mes propres sentiments étaient entrain de me trahir. _ Je ne suis pas n'importe quelle femme. Un sourire ironique au coin des lèvres, j'avais relever mon regard sur Samuel tout en levant les épaules avec nonchalance. Quoi ? De toute façon, j'étais pas obligée de satisfaire sa curiosité. J'avais froncé les sourcils, de toute façon, je ne pourrais pas lui dire la vérité car son regard sur moi changerait automatiquement. J'aurais pu m'en moquer cependant ce n'était pas le cas il me verrait comme une petite chose fragile et rien qu'à l'idée j'en avais la nausée. J'avais reposé mes fesses que le rebord du bureau tout en gardant les bras croisés. Un léger sourire au coin des lèvres, j'avais secoué légèrement la tête dans une mimique sarcastique. _ J'ai compris très vite que la vie pour moi serait bien plus courte que pour la plupart des gens. Alcool, drogue, sexe entre autres... On va pas se cacher la vérité, ça fait un cocktail d'enfer. J'avais levé un sourcil amusé car je ne croyais pas en ses conneries de paradis ou d'enfer mais il était clair que si ça existait vraiment pour moi ça serait un aller direct pour le rez-de chaussée. _ À la seule différence, c'est que je l'ai accepté depuis longtemps. J'avais détourné le regard sur la baie vitrée, en fait, je l'avais accepté jusqu'à peu. J'avais un plan précis en tête, vivre ma vie comme je l'entendais sans laisser quiconque y rentrer. Seulement, j'étais tombée sur l'héritier à ce stupide gala. Je regrettais très sincèrement d'être tombé sur lui car il me compliquait un peu plus l'existence. _ Si seulement je n'étais pas venue t'aborder ce soir-là... Un murmure avait franchi mes lèvres, alors que je me redressais, il était temps pour moi de mettre un terme à ce qu'il se passait entre nous, quoi que ce soit... _ Je vais être très clair, je n'ai pas le temps pour... J'avais fait un geste vague entre lui et moi avant de faire une légère grimace. _ ça, ce qui se passe entre nous. Je t'assure que tu penses que je vais souffrir à cause de toi mais je peux t'affirmer sans prétention que ça sera le contraire. Je vais pas m'étendre sur le sujet car tu voudrais me faire changer d'avis, m'aider, blablabla et en fait, j'ai pas envie qu'on m'aide Sam. J'avais reposé mon regard sur lui avant de récupérer ma veste pour l'enfiler. J'avais passé une main dans mes cheveux pour les relever de sous mon blouson. Reposant mon regard sur Samuel, j'avais finalement comblé l'espace qui me séparait de lui avant d'écraser mes lèvres sur les siennes. _ Finalement, tu vaux bien un 11/10. Un sourire au coin des lèvres, je m'étais reculée alors que je me mordillais la lèvre sans même m'en rendre compte. _ Je dois... J'avais froncé légèrement les sourcils avant de reprendre mes esprits. _ Récupérer mon casque, je l'ai abandonné à l'un de tes gorilles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel N. Hamilton
lama en évolution


› MESSAGES : 117
› EMMENAGEMENT LE : 07/03/2015
› AGE : 36
› STATUT CIVIL : Il est l'aîné d'une famille nombreuse, ses soeurs : Ambre, Candice & Constance et son petit frère : Isaac. A toujours des sentiments pour Lou Turner et en découvre des nouveaux avec Mackenzie Hawkes. Recherche toujours la femme parfaite pour le rôle de premier dame ...
› QUARTIER : Présidente Drive au 1000, dans l'imposante villa familiale qui n'a qu'un seul but : en mettre plein les yeux aux habitants.
› PROFESSION/ETUDE : Je suis à la tête d'une grosse fortune, la plus grosse de la ville certainement. Je suis également le plus grand promoteur de la région, attention à ceux qui sont sur mes terres !
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. Clarks - Harper M. Carrington - Charlie Keynes - Arizona R. Donroe - Elisabeth Howard - Erin R. Preston & Zola Rosebury
› CELEBRITE : Joseph sexy & impressionnant Morgan
› COPYRIGHT : © Cranberry.


MessageSujet: Re: SAM ¤ Tu veux jouer à chat, attention car moi aussi j'ai des griffes...   Mar 27 Juin 2017 - 14:57

Elle semblait sur la défensive, avait-il posé la mauvaise question ? Celle qui fâche. Possible. Et cela l’intriguait davantage. Samuel ne devrait pas s’y intéresser, il ne devrait pas être perturbé de la sorte par la jeune femme. Normalement il continuait de vivre sa vie, ne se souciant pas de ses conquêtes, ne s’attardant jamais et ne cherchant pas à comprendre les petits problèmes de chacune. Il s’en moquait réellement, c’était pourquoi il ne s’attachait jamais à aucune d’elles. Seule Lou était entrée dans sa vie, seule elle avait eu de l’importance et aurait toujours. Mackenzie avait su prendre de l’importance sans le vouloir, sans qu’aucun d’entre eux ne le veuille. Il haussa un sourcil, surprit même si elle n’avait pas tort, elle n’était pas n’importe quelle femme sinon il n’aurait jamais pris le temps de lui parler. La jolie brune lui expliqua que son mode de vie était la raison de ce non avenir. Notamment le mélange d’alcool et de drogue, en effet ce n’était pas quelque chose à faire, lui aussi avait gouté à la drogue lors de certaines soirées mais avait rapidement arrêté pour ne pas se faire prendre par son père. Ce mélange était une sorte d’allée sans retour vers la mort, il comprenait mieux les raisons de ce non avenir même si franchement il trouvait cela ridicule. A première vue elle allait bien et il ne voyait pas ce que cela avait avoir avec un possible avenir entre eux ? Elle avait peur de mourir d’ici les dix années à venir ? Si il tombait réellement amoureux d’elle en effet cela serait plus que difficile à supporter pour lui, mais si à ses côtés elle avait une meilleure vie elle pouvait espérer vieillir, non ? Il la laissait continuer sur sa lancée, comprenant au fil des minutes que l’excuse de Mackenzie était peut-être la solution à cette histoire. Elle ne semblait pas comprendre la mise en garde de Samuel, il voyait là l’opportunité de la laisser partir sans jamais risquer de la briser. Car là encore ils ne donnaient pas la même signification à ce mot, elle l’était par son choix de vie mais cela n’était pas définitive, lui au contraire savait parfaitement la vie qu’il allait lui offrir, ce rôle qu’elle devrait endosser sans le vouloir, ses secrets de famille, les manigances de Samuel, les souffrances apportaient à ceux qu’elle aimait aujourd’hui protéger, l’étiquette collée dans son dos, les regards méprisants et envieux, cet homme à ses côtés capable du meilleur comme du pire… la liste était si longue, mais la fin serait la même que celle qu’il avait imaginé pour Lou. « Nous commettons tous des erreurs. » Ils agissaient de la même manière sans s’en rendre compte, ils apparaissaient tous les deux détaché soudainement. Comme si finalement c’était déjà une histoire ancienne, une petite erreur de chemin et qu’ils allaient se recadrer. Pour quelqu’un d’extérieur la scène pourrait être assez drôle à voir. « Tu te trompes ma belle… je ne souffre pas, jamais, je n’ai pas de cœur. » Sa voix semblait plus distante au fil des mots, plus froide à présent. « Je ne te ferai pas changer d’avis et je ne t’aiderai pas car tu es assez grande pour faire ce que tu veux avec ta vie et surtout. » il eut un petit rire. « Je ne fais jamais dans le social. » Que voulait-il ? Lui faire du mal ? La faire fuir ? Lui donner une image négative, celle qu’il donnait à tous pour être sûr de ne pas être aimé ? « C’était bien, nous nous sommes bien amusé et nous savons tous les deux que nous ne sommes pas fait pour ce genre de chose. » Il haussa les épaules, se plaisant à être en mode ami qui se quitte en bon terme après quelques ébats sexuels. Il prit sur lui lorsqu’elle écrasa ses lèvres contre les siennes, non vraiment il ne fallait pas faire ce genre de chose sinon il était clair qu’il allait déraper et que les vêtements seraient rapidement par terre. Il avala sa salive tentant de se concentrer sur ses paroles « Oui… évidemment, ton casque… il doit être avec ma secrétaire. »

_________________
- Only girl in the world -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mackenzie Hawkes
petit lama en quête du bon chemin


› MESSAGES : 75
› EMMENAGEMENT LE : 12/01/2016
› STATUT CIVIL : Célibataire
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Travaille pour le Cartel de Roy & au Penthouse
› CELEBRITE : Phoebe Tonkin
› COPYRIGHT : Lux Aeterna / Tumblr


MessageSujet: Re: SAM ¤ Tu veux jouer à chat, attention car moi aussi j'ai des griffes...   Sam 29 Juil 2017 - 12:40

Il n'avait pas de cœur ? Un rire amer avait franchi mes lèvres malgré moi. C'était plutôt ironique enfin je n'aurais pas à m'expliquer plus longuement et ça m'arrangeait vraiment. Je l'avais écouté me répondre, alors qu'on semblait sur la même longueur d'onde j'étais malgré moi déçue par se revirement de situation. Enfin, j'allais le garder pour moi et surtout ne rien montrer de mes véritables sentiments pour l'héritier. Je n'avais pu cependant m'empêcher de lui voler un dernier baiser. Un sourire en coin sur les lèvres, j'avais évoqué mon casque. J'avais froncé les sourcils en l'entendant évoquer sa secrétaire. J'avais un vague souvenir de la blondasse, enfin je ne pouvais pas la juger sur son apparence après tout elle était surement très qualifiée. Laissant traîner un sourire sarcastique sur mes lèvres, j'allais éviter de faire tout commentaire qui pourrait être pris pour de la jalousie. _ Ok, encore désolé de t'avoir fait perdre ton temps si précieux. Un sourire malicieux sur les lèvres, j'avais fait un clin d'oeil à l'héritier avant de finalement franchir la porte de son bureau. Jetant un œil à la secrétaire, je l'avais visiblement surprise. _ Vous avez mon casque ? J'avais fait une moue alors que je me demandais si Samuel avait sauté cette femme, enfin le terme était un peu cru mais en même temps surement très juste. J'avais récupéré mon bien avant de faire un sourire en coin. _ Sur votre bureau ou sur le sien ? J'avais levé un sourcil interrogateur alors que je jetais un œil à Sam. Mouais, en réalité, je n'avais pas réellement envie d'entendre sa réponse. De toute façon, au vu de son air choqué, je n'aurais pas la moindre réponse et puis je n'étais pas là pour martyriser le personnel de l'héritier. Un sourire s'était dessinée au coin de mes lèvres, alors que je sentais tout de même une pointe de jalousie. C'était tout de même incroyable car je savais que je m'étais attachée à ce type alors qu'au premier abord, j'avais juste succombé à l'envie de sentir ses mains se promener sur mon corps. J'avais froncé quelque peu les sourcils alors que je sentais le regard de la secrétaire qui me fixait, surement qu'elle se demandait ce que je fichais encore ici. D'ailleurs, moi même je me le demandais, je savais pertinemment que je n'étais pas venue jusqu'ici seulement pour faire du social, c'était bien plus que ça. J'avais jeté un œil à mon casque avant de me détourner de Sam pour redescendre vers le hall de l'immeuble. Je me maudissais intérieurement et bizarrement je sentais comme un pincement au cœur qui était bien plus douloureux que tout ce que j'avais pu ressentir avant. Enfilant mon casque, j'avais enfourché ma moto avant de mettre le contact. Un sourire amusé sur les lèvres, j'avais levé mon majeur en direction du "monsieur muscle" qui m'avait escorté jusqu'à l'extérieur du bâtiment. Il fallait à présent que j'annonce la bonne nouvelle aux autres locataires, je n'allais pas remettre la parole de Samuel en doute. Quand à moi, j'allais devoir trouver un endroit ou dormir, heureusement je n'avais que peu d'affaire à moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: SAM ¤ Tu veux jouer à chat, attention car moi aussi j'ai des griffes...   

Revenir en haut Aller en bas
 

SAM ¤ Tu veux jouer à chat, attention car moi aussi j'ai des griffes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tu veux jouer avec moi ? [PV Rin O.]
» Jouer au chat et le rat
» aidez-moi ! car je veux jouer Tyranides ...
» Salut je m'appelle Chucky tu veux joué avec moi!!
» Quand on veux jouer tranquillement et PAF, une nemesis viens tout gâcher ! | Yumi ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNTINGTON BEACH ™ ::  :: •• CENTRE VILLE-