AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MISCHA | Pourras-tu me pardonner...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Liam K. Meyers
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 531
› EMMENAGEMENT LE : 04/04/2013
› AGE : 49
› STATUT CIVIL : N'arrive à penser qu'à elle...
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Homme d'affaire
› DOUBLE COMPTE : Joan, Shawn, Drix, Sasha, Matthew, Jamie, Nora, Troy, Lou, Mackenzie & Raphael.
› CELEBRITE : JDM <3
› COPYRIGHT : Etangs noirs


MessageSujet: MISCHA | Pourras-tu me pardonner...   Mer 6 Déc 2017 - 22:49

Dernièrement, j'étais comme un lion en cage. En même temps, je savais que j'avais merdé au point que j'avais fait fuir la seule personne qui comptait depuis la mort de ma première femme. J'étais bon à rien au bureau, à tel point que ma secrétaire qui me connaissait depuis des années, commençait à se demander si en fait j'avais pas finalement fondu un plomb. Ok, elle se doutait que ça avait à voir avec Mischa, je ne savais pas vraiment comment elle avait deviné d'ailleurs. Enfin c'était surement le sixième sens féminin. Elle m'avait traité d'imbécile, et je l'avais faussement menacé de la virer si elle me foutait pas la paix. Même si je ne ferais jamais un telle chose, et malheureusement elle le savait très bien. Le regard perdu sur les baie vitrée qui se trouvait dans mon bureau, j'avais passé ma main dans ma barbe qu'était bien trop longue. Seulement, je n'avais pas forcément envie de prendre soin de moi, le minimum syndical me semblait être bien suffisant. J'avais fermé les yeux alors qu'une moue contrarié s'était installée sur mon visage. C'était ma secrétaire qui avait raison, je ne vivais pas sans elle, je survivais pour Charlie. D'ailleurs, même elle savait qu'il se passait quelque chose mais en même temps, comment lui cacher alors que son père n'était plus que l'ombre de lui même. Seulement, j'en pouvais plus des regards persistants, voir limite accusateur car forcément tout était de ma faute. Bon, elles avaient pas tort, et c'est surement pour ça que je m'étais isolé dans mon bureau. J'avais besoin de faire le point en silence, mais voilà, j'arrivais toujours à la même conclusion. J'avais poussé un grognement plaintif alors qu'on allumait la lumière sans même prévenir au préalable. Posant mon regard sur la baie vitrée, j'avais jeté un œil au reflet de la personne qui osait venir me déranger. _ Vous êtes encore là ? J'avais passé ma main sur mon visage avant de faire pivoter mon fauteuil. _ Apparemment oui, et vous alors, vous n'êtes pas encore auprès de vos enfants ? Je m'étais redressé avant de finalement me lever pour aller me servir un verre. Pourtant, j'étais persuadé de lui avoir dit de partir y avait une heure de cela. J'avais froncé légèrement les sourcils avant de me servir un fond de whisky. _ Vous êtes un imbécile. J'avais posé mon regard surpris sur ma secrétaire avant de pincer mes lèvres tout en ouvrant la bouche pour répliquer seulement, elle ne m'en laissait pas le temps. _ Je sais que ça ne me regarde pas, seulement vous l'aimez n'est-ce pas ? C'est ce qui devrait être le plus important non ? J'avais regardé Cora s'approchait alors qu'elle posait sa main sur mon bras. _ Ce que je sais, c'est que ça faisait bien longtemps que je ne vous avais pas vu aussi heureux que lorsque Melle Miller était dans votre vie. La seule chose à vous demander, c'est est-ce que vous voulez vraiment la rayer de votre vie.  J'avais avalé mon verre d'une traite avant de froncer légèrement les sourcils. Ok, elle avait pas tort, et c'était assez déstabilisant de se dire qu'elle avait une nouvelle fois raison. J'avais déposé un baiser sur la joue de Cora avant de lui demander de fermer derrière elle.

Je me retrouvais devant la maison des Miller, réfléchissant à ce que j'allais bien pouvoir dire à Mischa pour qu'elle arrive à me pardonner mon comportement. J'avais passé ma main sur ma nuque, alors que je jetais le mégot de ma cigarette. Heureusement, Charlie devait passer la nuit chez une amie. ( Mouais ou un ami ) J'avais soufflé un bon coup avant de finalement appuyer sur la sonnette. J'espérais qu'elle était bien là et surtout que ces deux jours de silence ne l'avait pas poussé à faire la plus grosse bêtise de toute sa vie. J'avais froncé les sourcils, légèrement impatient, j'avais à nouveau appuyé sur la sonnette. J'aurais presque pesté avant de voir la porte s'ouvrir. J'avais reculé d'un pas, avant de posé mon regard sur la sœur de Mischa. _ Elle est là ? J'avais froncé les sourcils en voyant sa sœur essayait de trouver un mensonge pour m'empêcher de voir Mischa. _ Ok, je connais le chemin. J'avais forcé le chemin en posant mes mains sur les épaules de la jeune femme pour la faire se décaler. Regardant dans les pièces que je dépassais, j'avais jeté un œil en haut de l'escalier. Montant les marches, je me retrouvais devant la porte de la chambre de Mischa. J'avais frappé doucement avant de passer ma main dans ma barbe. _ Mischa, c'est Liam. Ta sœur n'est pas vraiment doué pour le mensonge, je sais que tu es là et j'ai besoin de te parler.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mischa S. Miller
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 791
› EMMENAGEMENT LE : 10/11/2012
› AGE : 36
› STATUT CIVIL : J'appartiens à la famille Miller, une grande famille omniprésente dans ma vie. Je suis en couple avec Liam Meyers, après une longue relation sans promesse nous sommes enfin un couple. Mon souhait à présent est d'avoir des enfants mais je ne suis pas certaine que ça tente Liam.
› QUARTIER : 3334 Orange Avenue avec Lily, Ailynn & Ayden Miller mes soeurs et frère.
› PROFESSION/ETUDE : Institutrice pour les tout petits, ceux qui sont trop chou (a)
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Sawyer E. Clarks - Harper M. Carrington - Charlie Keynes - Noah S. Harper - Samuel N. Hamilton - Arizona R. Donroe & Zola Rosebury
› CELEBRITE : Crystal Reed
› COPYRIGHT : © Rosheen.


MessageSujet: Re: MISCHA | Pourras-tu me pardonner...   Ven 8 Déc 2017 - 14:58

    Deux jours, quarante-huit heures, deux mille huit cent quatre-vingts minutes durant lesquelles Mischa était cloitrée chez elle. L’institutrice avait prétexté une grippe à son directeur, couverte par son médecin qui en la voyant débarquer au beau milieu de l’après-midi il y a deux jours avait compris qu’elle avait besoin de repos et surtout de temps pour réfléchir. La jeune femme lui avait demandé des explications sur la procédure pour avorter, il avait fait sa tête de médecin choqué par ses mots comme beaucoup devant ce mot qui semblait barbare. Il avait osé demander ce qu’en pensait le père et cette dernière lui avait simplement répondu qu’il n’y avait pas de père. Oh bien sûr Mischa n’était pas enceinte du saint esprit mais vu la tournure qu’avait pris sa conversation avec Liam elle pouvait affirmer qu’il n’y avait pas de père. Il ne voulait pas de cet enfant, fin de la conversation, fin du rêve, fin de grossesse. La jeune femme repartie de chez son médecin avec un rendez-vous dans une clinique spécialisé qui gérait les avortements, elle devrait s’y rendre dans trois jours pour expliquer son choix et remplir tous un tas de papiers. A la suite de ce premier rendez-vous elle aurait une semaine d’attente avant de mettre fin à sa grossesse. Elle rentra chez elle, s’enferma dans sa chambre où elle resta durant des heures dans le noir ne supportant pas cette décision, cet avenir sans enfant et son Liam mais elle n’avait pas le choix c’était la meilleure solution.

    Les deux derniers de la famille observaient silencieusement leur sœur tandis qu’elle jouait avec sa fourchette dans l’assiette. « Tu sais que tu n’as rien mangé depuis deux jours ? » elle posa son regard sur sa sœur qui semblait inquiète « La grippe est plus forte que mon estomac. » lâcha-t-elle avec un sourire qui ne semblait pas convaincre les deux Miller. « Ok je me lance » elle fut surprise par le ton tenu par son petit frère. « Nous savons qu’il y a un problème et tu sais que nous savons, si on arrêtait deux secondes de se prendre mutuellement pour des cons ? C’est terminé avec Liam ? » Ailynn donna un coup de pied à son frère qui reprit la parole, Mischa lâcha sa fourchette avant de s’excuser et quitter la table et la pièce par la même occasion. Ca ne pouvait pas être terminé avec Liam elle refusait d’entendre cela, elle allait faire ce qu’il fallait pour qu’ils puissent reprendre une vie normale, sans enfant. Elle retourna s’enfermer dans sa chambre, elle était fatiguée pas que par ce qu’il se passait mais surtout par sa grossesse qui semblait déjà faire de l’effet. Elle était malade depuis plusieurs semaines, les nausées ne passaient pas, ses sautes d’humeur encore moins et elle pourrait dormir durant des heures si elle s’écoutait.

    Lorsque la sonnette retentit dans la maison, elle était debout devant son miroir sur pied observant son ventre qui semblait déjà s’être arrondi, la maison posée dessus elle se pencha vers sa fenêtre et reconnu la voiture de Liam. Elle courut vers le couloir lorsqu’elle aperçut sa petite sœur dans l’escalier « Je ne suis pas là ! Ne le laisse pas passer la porte, pitié !! » Elle ferma sa porte, glissa ses mains dans ses cheveux tout en soupirant. Mischa crevait d’envie d’être dans ses bras, de sentir son souffle contre sa peau mais elle ne pouvait pas, elle avait reçu un appel de son médecin lui indiquant qu’elle ne pouvait plus se rendre dans la clinique, le délai était dépassé, elle devait garder ce bébé. Pour Mischa c’était un véritable drame, cette grossesse était son rêve pour elle qui était née pour être mère mais c’était un cauchemar pour son couple et pour Liam qui n’en voulait pas. Elle sursauta en entendant la voix de Liam derrière la porte, se précipita sur son lit pour ramasser les papiers d’avortement qu’elle avait eu par son médecin, elle en fit un tas qu’elle cacha sous sa couette avant de courir vers la porte. Elle hésita à ouvrir, resta silencieuse, se pinça les lèvres et au bout d’une petite minute elle ouvrit sa porte, haussant poser son regard sur l’homme qu’elle aimait tellement au point de renoncer à sa grossesse. « Je n’aie pas très envie de me disputer aujourd’hui… »

_________________
liam meyers

I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liam K. Meyers
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 531
› EMMENAGEMENT LE : 04/04/2013
› AGE : 49
› STATUT CIVIL : N'arrive à penser qu'à elle...
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Homme d'affaire
› DOUBLE COMPTE : Joan, Shawn, Drix, Sasha, Matthew, Jamie, Nora, Troy, Lou, Mackenzie & Raphael.
› CELEBRITE : JDM <3
› COPYRIGHT : Etangs noirs


MessageSujet: Re: MISCHA | Pourras-tu me pardonner...   Mar 19 Déc 2017 - 14:19

Je détestais croire en la fin de mon histoire avec Mischa. La simplicité aurait été que je l'oublie, que je la laisse avoir ce bébé en me rayant tout bonnement de sa vie. Cependant, je n'arrivais pas à me dire que j'allais simplement l'effacer de ma vie, vivre sans elle pendant ces deux jours avaient été une vraie torture. C'est pour cela que je me retrouvais devant la porte de la maison des Miller. Enfin ça, et un recadrage mérité de Cora ma secrétaire. Je ne savais absolument pas ce que j'allais lui dire, ni même si elle allait me pardonner ce que j'avais pu lui dire dans ce restaurant, mais il fallait tout de même que j'essaie d'obtenir son pardon. Fronçant les sourcils, j'avais écouté d'une oreille distraite l'excuse qu'Ailynn venait visiblement d'inventer avant de secouer légèrement la tête. J'aurais pu prendre le temps de lui dire que c'était important que j'avais besoin de parler à Mischa. Cependant, j'avais juste décalé la jeune Miller pour me frayer un passage dans la maison. Passant les pièces une par une, il ne me restait qu'à me rendre à l'étage. Devant la porte de la chambre de Mischa, j'avais poussé un soupir avant de finalement frapper dans la porte tout en signalant ma présence en ajoutant que j'avais besoin de lui parler. La minute de silence qui s'était écoulée m'avait paru durer une éternité. J'avais posé mon regard dans celui de Mischa quand elle avait enfin ouverte cette fichue porte. Ok, je le méritais, j'avais froncé quelque peu les sourcils avant de passer ma main sur ma joue alors que je réfléchissais à ce que j'allais pouvoir lui dire. Passant le pas de la porte, je l'avais refermé derrière moi car je n'avais pas besoin de spectateurs. Mon regard glissait sur la jeune femme, alors que je me sentais nerveux à un point que je n'aurais pu imaginer. _ Je ne suis pas venu pour me disputer mais pour demander ton pardon. J'avais baissé le regard alors que je croisais les bras sur mon torse. _ J'aimerais que tu écoutes ce que j'ai à te dire avant de prendre ta décision. Passant une main sur ma nuque, j'avais attrapé ses mains dans les miennes avant de la faire s'asseoir sur son lit. Ok, mon cerveau était à la limite de la surchauffe, mais trop de chose se bousculait à la fois. Attrapant la chaise du bureau, je l'avais retourné avant de m'asseoir dessus face à Mischa. _ Quand j'ai rencontré ma première femme, j'ai tout de suite sut que c'était la femme de ma vie. C'était tellement évident que quand Neela est arrivée, j'étais véritablement un homme comblé. J'avais baissé le regard alors que mes mâchoires se crispaient en évoquant ce souvenir douloureux. _ Je crois que je n'ai jamais été l'homme qu'elle attendait, je ne suis même pas sûr de l'avoir rendu heureuse un jour... Perdu dans mes pensées, j'avais presque oublié où je me trouvais à présent. _ Neela et ma première femme ont souffert par ma faute, tout comme Charlie d'ailleurs. Avalant ma salive avec difficulté, j'avais laissé un soupir franchir mes lèvres avant de me lever et de me dirger vers la fenêtre de la chambre. _ Je ne pensais pas pouvoir ressentir à nouveau de l'amour pour quelqu'un d'autre. Pourtant, je sais que je t'aime Mischa, que je pourrais aimer ce bébé mais comment être sûr qu'au final, je ne vous ferais pas souffrir tous les deux ? J'avais passé une main rageuse dans mes cheveux, avant de secouer légèrement la tête. _ J'ai perdu pied la première fois, si toi je te perds j'en crève. Je prenais sur moi pour ne pas craquer, je savais que mischa n'avait pas besoin de ça même si ça voulait dire éviter de la regarder directement. _ Deux jours sans toi et je ne suis plus bon à rien, et crois-moi j'ai horreur de voir cette pitié dans le regard de Cora. J'ai même menacé de la virer...Passant une main sur mon visage, j'avais froncé légèrement les sourcils. _ Je déteste ma vie sans toi, ta place est dans mes bras.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mischa S. Miller
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 791
› EMMENAGEMENT LE : 10/11/2012
› AGE : 36
› STATUT CIVIL : J'appartiens à la famille Miller, une grande famille omniprésente dans ma vie. Je suis en couple avec Liam Meyers, après une longue relation sans promesse nous sommes enfin un couple. Mon souhait à présent est d'avoir des enfants mais je ne suis pas certaine que ça tente Liam.
› QUARTIER : 3334 Orange Avenue avec Lily, Ailynn & Ayden Miller mes soeurs et frère.
› PROFESSION/ETUDE : Institutrice pour les tout petits, ceux qui sont trop chou (a)
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Sawyer E. Clarks - Harper M. Carrington - Charlie Keynes - Noah S. Harper - Samuel N. Hamilton - Arizona R. Donroe & Zola Rosebury
› CELEBRITE : Crystal Reed
› COPYRIGHT : © Rosheen.


MessageSujet: Re: MISCHA | Pourras-tu me pardonner...   Mer 7 Fév 2018 - 16:46

Liam était déjà tout pardonné, sa phrase suffisait amplement. Pour les féministes Mischa représentait sûrement la femme faible dans toute sa splendeur, il suffisait de lui dire qu’il venait demander pardon pour que ça soit accepté sans condition. Oui Mischa était peut-être trop gentille ou bien elle était juste assez posée et réfléchit pour comprendre que son homme avait eu peur. Elle aimait Liam, elle n’en doutait pas et ce genre de moment lui faisait comprendre à quel point cet homme était bien fait pour elle. Obéissante jusqu’au bout elle ne prit pas la parole voulant le laisser s’expliquer, il en avait besoin et au fond elle aussi avait envie d’entendre son avis sur leur dispute, ce bébé et leur futur avec ou sans. Elle prit place sur le lit, priant pour que la petite pile de papier caché rapidement sous la couette ne glisse pas. Mischa ne ressentait pas de jalousie à l’égard de la défunte femme de Liam, ça aurait été tellement déplacé de sa part, elle trouvait cela triste, savoir que l’on pouvait perdre l’amour de sa vie était quelque chose qui l’effrayait et ceci depuis le décès de ses parents. Ses parents étaient morts ensembles, au moins aucun des deux n’avait souffert de la disparition de l’un ou l’autre. Liam avait une partie de lui qui était morte le jour où il avait perdu sa femme, il ne le disait pas mais c’était ainsi que Mischa voyait les choses à travers son passé sombre et ses addictions. Elle était la meilleure amie de Neela et savait donc des choses lors de petites confidences entre filles. Liam avait-il été un bon père ? Seul Neela pouvait répondre à cette question qui méritait des heures et des heures de réflexion. Aujourd’hui il y avait Charlie qui n’avait pas eu Liam à ses côtés mais c’était diffèrent, c’était un contexte tout autre et surtout Liam n’avait jamais eu vent de son existence. Quand elle observait ces deux-là ensemble, elle voyait bien que Liam essayait de réparer ses erreurs passées avec sa seconde fille qui semblait en profiter. Mischa l’observa tristement alors qu’il était devant la fenêtre, elle aurait aimé se lever, le réconforter mais elle voulait le laisser finir, elle sentait que c’était important pour lui. Elle baissa les yeux vers le sol alors qu’il avouait sa peur, celle d’un homme qui avait peur à nouveau de tout perdre, qui avait peur que ce bonheur revenu lui soit à nouveau enlevé, pour le punir une fois de plus, pour lui rappeler l’homme qu’il avait été. C’était compréhensible, ça le hantait et ça le hanterait sûrement à jamais, il aurait toujours cette épée au-dessus de sa tête. Les dernières paroles de l’homme d’affaire eurent raison de Mischa, elle se leva du lit rapidement pour venir vers Liam. Elle glissa ses mains sur le bras de Liam le forçant à se tourner vers elle, une fois fait elle se blottit contre lui après tout il lui avait dit que sa place était dans ses bras ! « Je déteste te savoir loin de moi. » elle ferma quelques secondes ses yeux, profitant de ce contact. Elle redressa sa tête observant Liam avant de prendre la parole « Je sais que c’est compliqué, que tu as peur et je le comprends tout à fait Liam. J’ai peur aussi, pour des raisons autres que les tiennes mais je suis terrifiée par cette grossesse. Je sais que notre histoire est différente, que tu es un homme diffèrent que par celui du passé, tu as du mal à y croire et pourtant tu as tellement évolué depuis que l’on se connaît, je sais que tu es un homme bien tu as juste besoin d’y croire aussi, de te donner cette chance de gouter au bonheur. Je ne peux pas te promettre que tout ira bien, personne ne le peut, mais je sais que je t’aime, que c’est avec toi que je veux être, ma vie n’a plus de goût quand tu es loin de moi et je pourrais tout plaquer pour toi. Tu ne me perdras pas, jamais ! » Affirma-t-elle fortement pour appuyer sur cette certitude. « Je t’aime Liam, je n’aie pas besoin que tu te forces ou que tu me montres un autre visage, tu n’as pas à faire semblant, à me faire croire que cette grossesse c’est le plus beau jour de ta vie… on doit prendre chaque jour comme il vient. »

_________________
liam meyers

I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liam K. Meyers
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 531
› EMMENAGEMENT LE : 04/04/2013
› AGE : 49
› STATUT CIVIL : N'arrive à penser qu'à elle...
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Homme d'affaire
› DOUBLE COMPTE : Joan, Shawn, Drix, Sasha, Matthew, Jamie, Nora, Troy, Lou, Mackenzie & Raphael.
› CELEBRITE : JDM <3
› COPYRIGHT : Etangs noirs


MessageSujet: Re: MISCHA | Pourras-tu me pardonner...   Mar 11 Sep 2018 - 14:01

Il fallait que ça marche, qu'elle arrive à trouver la force de me pardonner, malgré le fait que je m'étais comporté comme un véritable crétin. Je sentais une douleur dans ma poitrine, un poids qui m'empêchait presque de respirer normalement. Le souffle coupé, j'avais tout de même réussi à aller jusqu'à la fin de ce que je voulais lui dire, et j'aurai lui dire encore tellement de chose. Pourtant, je n'étais pas du genre à partager avec les autres mes sentiments, et peut être que c'était un tort, mais aujourd'hui, je voulais qu'elle sache... J'aimais cette femme, elle avait fini par s'infiltrer dans le moindre recoin de mon âme, et je savais que je serai dévaster si elle me quittait. Sa main s'était posée sur mon bras, ce simple geste avait suffit à me faire reprendre pieds avec la réalité, rendant la liberté aux fantômes de mon passé. Mon regard s'était baissé pour se poser sur les cheveux de Mischa qui venait de se blottir dans mes bras. Mes bras n'avaient pas mis longtemps avant de l'entourer, prisonnière, égoïstement je voulais la garder, enfin les garder juste pour moi. J'avais froncé légèrement les sourcils en l'entendant me dire qu'elle était elle aussi terrifiée mais pour une toute autre raison que la sienne. Cependant, je ne l'avais pas coupé pour autant, la laissant continuer sur sa lancée. Ma main avait glissé sur sa joue, alors qu'un léger sourire se dessinait peu à peu sur ses lèvres. Cela ne faisait aucun doute, il était amoureux de cette femme. Sa deuxième main glissé sur la joue de la jeune femme, ses mains se retrouvant de chaque côté de son visage, alors qu'il s'était baissé pour aller capturer les lèvres de Mischa dans un lent et doux baiser, comme si il redécouvrait ses lèvres, qui lui avaient tant manqué. _ Je ne te mérite pas... Un murmure contre les lèvres de la jeune femme, mais il ne lui avait pas laissé le temps de répondre qu'il prenait à nouveau possession des lèvres de la jeune femme. Un baiser plus passionné cette fois-ci, elle lui avait manqué, et puis il pensait qu'il ne pourrait plus jamais l'embrasser, entendre son rire, ou encore la voir retrousser son petit nez quand quelque chose la contrariait...

Il s'était redressé avant de dégager une mèche rebelle du visage de Mischa, plongeant son regard dans celui de la jeune femme. Il savait parfaitement qu'elle était sincère, Mischa était ce genre de femme, entière, qui savait ce qu'elle voulait, et qui arrivait à vous le faire comprendre avec une facilité presque déconcertante. Moi, j'avais toujours du mal à savoir où me situer, et quand il fallait m'exprimer, les trois quarts du temps c'était catastrophique. _ Je t'aime Mischa. Avec sérieux, j'avais secoué légèrement la tête alors qu'un sourire s'était installé au coin de mes lèvres. _ Tu vas être une mère formidable. J'avais jeté un œil à la jeune femme avant de déposer un furtif baiser sur ses lèvres. Me détachant d'elle, je fouinais dans la poche intérieur de ma veste... Avant que je me comporte comme un véritable con avec toi, y a une petite chose qui me trottait dans la tête. J'avais froncé les sourcils alors que je n'arrivais pas à mettre la main sur l'objet de mes recherches. _ J'ai failli te perdre une fois, il n'est pas question que ça se produise une deuxième fois. Je voyais l'incompréhension dans les yeux de Mischa, alors que pour ma part j'avais un air un peu trop sérieux sur le visage, limite anxieux. _ Tu es la meilleure chose qui me soit arrivée depuis bien des années, et vous faites de moi un homme meilleur mademoiselle Miller. J'aime te voir me sourire, ou encore ce petit air espiègle que tu as dans le regard quand tu penses à des choses pas vraiment catholique... Un rire avait franchi mes lèvres, alors que j'avais arrêté de chercher dans la poche de ma veste, j'avais trouvé... J'avais plongé mon regard dans celui de Mischa avant de finalement poser un genou à terre devant elle. C'était peut être pas des plus romantiques, mais j'arriverai bien à me rattraper plus tard. Pour moi, c'était surement le meilleur moment pour faire ma demande. J'avais l'impression que mon coeur allait bondir hors de mon thorax, alors que je levais un écrin tout en l'ouvrant pour présenter une bague à Mischa. _ Est-ce que tu veux devenir ma femme ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mischa S. Miller
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 791
› EMMENAGEMENT LE : 10/11/2012
› AGE : 36
› STATUT CIVIL : J'appartiens à la famille Miller, une grande famille omniprésente dans ma vie. Je suis en couple avec Liam Meyers, après une longue relation sans promesse nous sommes enfin un couple. Mon souhait à présent est d'avoir des enfants mais je ne suis pas certaine que ça tente Liam.
› QUARTIER : 3334 Orange Avenue avec Lily, Ailynn & Ayden Miller mes soeurs et frère.
› PROFESSION/ETUDE : Institutrice pour les tout petits, ceux qui sont trop chou (a)
› DOUBLE COMPTE : Marissa I. Jefferson - Sawyer E. Clarks - Harper M. Carrington - Charlie Keynes - Noah S. Harper - Samuel N. Hamilton - Arizona R. Donroe & Zola Rosebury
› CELEBRITE : Crystal Reed
› COPYRIGHT : © Rosheen.


MessageSujet: Re: MISCHA | Pourras-tu me pardonner...   Mar 18 Sep 2018 - 15:50

Mischa était une femme amoureuse, qui comprenait aujourd’hui ce qu’était le vrai amour. Elle avait grandi aux côtés d’un couple qui s’était aimé jusqu’à la dernière seconde. Elle se souvenait parfaitement du bonheur que partageait ses parents, elle revoyait le sourire moqueur de sa mère lorsque son père essayait tant bien que mal de monter un meuble, fixer un cadre ou réparer les toilettes. Il n’était pas manuel pour un sous, c’était toujours sa femme qui réparait et rafistoler. Elle revoyait également ses parents dansaient au milieu du salon, alors qu’elle était caché dans l’escalier à les observer rire, ils étaient si complices. La vie leur avait fait un seul cadeau, celui de ne pas les séparer dans la mort, ils étaient au moins partis ensemble. Un amour comme le leur elle en avait toujours rêvé, Mischa aimait l’amour et avait toujours espérer un jour faire partie de celle qui avait la chance de trouver leur moitié. Il y avait eu son premier amour de jeunesse, elle avait d’ailleurs fini au fil des années par se demander si quelqu’un pourrait prendre sa place. Il y avait des petites histoires qui n’avaient jamais rien donné de concret, puis Liam était rentrée dans sa vie. Une simple relation basée uniquement sur le sexe, pourquoi pas. A croire que comme tous les autres elle s’était faite avoir, elle était tombée sous le charme de son partenaire et la simple relation était devenue plus compliquée. Mischa n’aurait jamais pensé en arriver jusqu’ici, elle enceinte, face à un Liam qui ne savait plus ce qu’il voulait. Elle rêvait d’être mère, de pouvoir enfin élever son enfant, elle était prête, personne ne pouvait lui enlever ce moment de bonheur. Mais les choses étaient plus compliquées qu’elle voulait l’entendre. Liam était déjà père, il avait déjà eu une vie avant elle, il n’était plus vraiment en âge d’accueillir un bébé.

Ces quelques jours loin de Liam et l’idée de devoir renoncer à cet enfant lui faisaient comprendre à quel point elle aimait cet homme, à quel point elle était prête à tout pour lui. Mischa était amoureuse de lui, elle le pardonnait, la question ne se posait même pas. L’entendre lui dire qu’elle ferait une mère formidable la touchait particulièrement, elle allait enfin pouvoir être une maman, une vraie. « Tu ne me perdras pas » Non elle était toujours là, toujours à ses côtés, elle le prouvait encore aujourd’hui. Elle ne voyait pas trop pourquoi il lui disait cela, il semblait si sérieux que ça en devenait à nouveau stressent. Il reprit la parole, elle attendait la phrase ou le mot qui expliquerait cet air anxieux. Un petit sourire se dessina au coin des lèvres de la jeune femme, comment ça elle pensait à des choses peu catholique ? Non vraiment ce n’était pas du tout son genre ! Elle fronça légèrement les sourcils en le voyant fouiller dans sa poche, qu’est-ce qu’il cherchait ? Elle reposa son attention sur lui, se perdant presque dans ce regard si sexy (oui ce n’est pas catholique). Lorsqu’elle le vit poser un genou à terre, elle sentit son cœur s’accélérait, elle ne comprenait pas trop ce qui se passait. Ils étaient dans sa chambre non rangée, elle n’était pas en tenue très glamour, elle avait le visage fatigué, pas de maquillage, rien qui pouvait faire de cette demande un moment magique. Et pourtant c’était plus que magique à ses yeux, parce que jamais elle n’aurait pensé une telle chose de la part de Liam. A vrai dire elle n’avait jamais pensé au mariage, c’était rayé depuis très longtemps dans la liste des choses à prévoir avec Liam. Non vraiment si on lui avait dit l’avenir elle aurait eu un bon fou rire, ce n’était pas possible. Et pourtant, il était là, à genou, ouvrant un écrin où elle aperçut une bague, sa bague à elle, future madame Meyers. Elle ne put retenir ses larmes, il fallait excuser la femme enceinte qu’elle était mais là c’était un trop plein d’émotions. « Excuse-moi » elle passa ses mains sur ses yeux, telle une enfant qui n’arrivait plus à calmer ses larmes. Evidemment ce n’était sûrement pas la réponse que voulait entendre Liam, elle inspira doucement pour se canaliser et surtout donner sa réponse « Oui… oui je veux devenir ta femme. » elle sourit, malgré ses larmes qui continuaient de couler sur ses joues. « Madame Meyers » elle sourit, tellement heureuse de se l’entendre dire.

_________________
liam meyers

I love you
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: MISCHA | Pourras-tu me pardonner...   

Revenir en haut Aller en bas
 

MISCHA | Pourras-tu me pardonner...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNTINGTON BEACH ™ ::  :: •• QUARTIERS RÉSIDENTIELS :: •• ORANGE AVENUE :: N° 3334 - FAMILLE MILLER-