AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Julian ▲ Alive, for the first time. | Terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Julian Mcneal
GOOD COP


› MESSAGES : 542
› EMMENAGEMENT LE : 09/03/2013
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : EN COUPLE AVEC SASKIA ;
› QUARTIER : CHEZ SA GRANDE SOEUR KATE, A LOS ANGELES ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN RÉDACTEUR POUR LE HUNTINGTON BEACH DAILY. IL ECRIT SON PREMIER ROMAN "SOUS LES PLUMES OBSCURES" ;
› HB AWARDS : (2013) PERSONNAGE LE PLUS COINCÉ (2015) PERSONNAGE LE PLUS COINCÉ ; HOMME PARFAIT (2016) PERSONNAGE LE PLUS SENSIBLE ; DUO LE PLUS IMPROBABLE AVEC NAYA ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : HAYDEN CHRISTENSEN ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;

MessageSujet: Julian ▲ Alive, for the first time. | Terminée   Sam 9 Mar 2013 - 23:12



JULIAN MCNEAL
« Se sentir vivant, c'est aussi simple qu'aimer. »

FICHE D'IDENTITE

✿ NOM : McNeal ✿ PRÉNOMS : Julian ✿ SURNOMS : Ju' ; Mcneal ! ✿ AGE : 27 ans - ✿ DATE DE NAISSANCE : 31 décembre 1986 ✿ NATIONALITÉ : Américaine ✿ SEXUALITÉ : hétérosexuel ✿ SITUATION AMOUREUSE : En couple ! ✿ EMPLOI/ETUDES : Journaliste - Chroniqueur dans le journal locale. ✿ NOM DU QUARTIER : Pacific Lane ✿ ANIMAUX DE COMPAGNIE : Ma copine à Adopter un Chiot, il s'appel Soho. ✿ CHIFFRE PORTE BONHEUR : le 3.
LE CARACTÈRE

Julian, c'est le l'américain paumé qui travaille comme chroniqueur, le mec gentil et blagueur qui ne sait pas draguer une femme. Le type au drôle de regard qui arrive facilement à avoir la confiance des autres. Le mec que les filles aimeraient connaitre, parce que d'apparence il n'a pas le moindre défaut. Mais tout ceci, tout ceci n'existerait pas si les gens savaient ce que sa vie est désormais. A 27 ans, Julian était loin d'avoir une vie rêvée, mais il avait une vie simple. Un travail, des amis, une copine. Il préférait passer des journées entières au cinéma, plutôt que d'aller prendre un billet d'avion et de partir à l'aventure on-ne-sait-où. Il est toujours très raisonnable, très simple. Il y a aussi quelque chose d'autre qui le caractérise. La passion. L'amour. Il rêve un jour de connaitre cette chose que sa mère et son père ont connus. Ce sentiment pur, fort et si beau. Cela explique sans doute pourquoi il s'est tant attaché à Lissa. Il faut aussi savoir que si beaucoup offre leurs confiances avec facilité, ce n'est pas le cas de Julian. Il a beau être simple d'apparence, au fond il est bien plus complexe que ça. Il réfléchit beaucoup avant de prendre une décision. Le coma l'a un peu bouleversé.

DERRIÈRE L’ÉCRAN

✿ Coucou tout le monde, je débarque sur H.B alors que personne ne me connaît alors autant faire les choses bien non ?! Tout d'abord il faut savoir que dans le monde des forums mon pseudo est Elow, tandis que mon prénom est Elodie. Je suis âgé(e) de 20 ans et je vis actuellement du côté de du sud de la france. Ce que je fais dans la vie ? ça ne vous regarde pas :p Passons aux choses sérieuses, j'ai connu ce forum grace à Neelachou, ma première impression en le voyant a été OMG!. Côté rp je vous préviens que mes fréquences de connexion seront de 7j/7 et que mon niveau rp est de 700 - 1500 mots.
Concernant mon personnage j'ai choisi HAYDEN SO FUCKIN' SEXY CHRISTENSEN comme célébrité, pas mal non ? Si vous avez bien lu ma fiche vous savez d'avance que je choisi LOVE IS ENOUGH comme groupe ! Au faite j'allais oublier le code du règlement je le connais et il a été validé par Naya.
A bientôt sur le forum ♥



_________________
    — 'Cause I've had my heart broken before and I promised I would never let me hurt anymore. but I tore down my walls and made room for one. So, baby, I'm yours. •



Dernière édition par Julian Mcneal le Dim 10 Mar 2013 - 11:07, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian Mcneal
GOOD COP


› MESSAGES : 542
› EMMENAGEMENT LE : 09/03/2013
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : EN COUPLE AVEC SASKIA ;
› QUARTIER : CHEZ SA GRANDE SOEUR KATE, A LOS ANGELES ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN RÉDACTEUR POUR LE HUNTINGTON BEACH DAILY. IL ECRIT SON PREMIER ROMAN "SOUS LES PLUMES OBSCURES" ;
› HB AWARDS : (2013) PERSONNAGE LE PLUS COINCÉ (2015) PERSONNAGE LE PLUS COINCÉ ; HOMME PARFAIT (2016) PERSONNAGE LE PLUS SENSIBLE ; DUO LE PLUS IMPROBABLE AVEC NAYA ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : HAYDEN CHRISTENSEN ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;

MessageSujet: Re: Julian ▲ Alive, for the first time. | Terminée   Sam 9 Mar 2013 - 23:12

Il avait quatre ans quand il sentie que quelque chose le poussait. Il était en train de dormir, sa journée avait été très longue. Juliet et Jude, âgé de huit ans à ce moment-là, avaient passé leurs temps à lui tourner autour et à lui faire perdre la tête. Ces jumelles étaient de véritables monstres et s'était un plaisir pour elles de tourmenter Julian, encore trop jeune pour se défendre correctement. Par chance, elles avaient fini par rejoindre Lauren pour jouer avec la maison de Barbie qui appartenait à l'époque à Kate. Les deux plus grandes, Kate et Emily, avait à peine un an d'écart et n'arrêtais pas de se chamailler pour les cours au collège et leurs chambres soi-disant « trop petite » pour elles. Et quant à Adam, à peine âgé de deux ans, il se contentait d'errer dans la maison, calme et solitaire déjà à cet âge-là. Finalement, Julian avait fini devant la télé jusqu'à ce qu'il s'endorme dans sa chambre qu'il partageait avec Adam. Ils étaient sept, sept à la maison. Il y avait toujours quelques choses à faire où du bruit dans la maison de la famille Mcneal. Il y avait aussi beaucoup d'amour, beaucoup de rire et beaucoup de joie. Ce soir-là, Adam avait envie de faire pipi. A deux ans, il avait encore une énorme couche-culotte sur les fesses, mais étrangement, ça le réveillait souvent ce qui le poussait à pleurer ou à réveiller son frère à côté.

« - Qu'est-ce que vous faites-là ? » S'étonna la mère Mcneal qui était en train de se préparer à aller dormir quand soudain elle aperçut Julian, suivi par son frère à l'autre bout du couloir. Elle s'approcha alors pour prendre Adam dans ses bras. Il tenait rarement debout, encore trop jeune. Il passait parfois son temps à suivre Julian à quatre pattes. « - Il a fait pipi. » La mère de Julian lui offrit un doux sourire avant de lui déposer un baiser sur le front. « - Va dormir, mon coeur. » Julian acquiesça faiblement de la tête, encore à moitié endormie. Il retourna dans sa chambre sans un mot pour se rendormir sans le moindre problème. L'insouciance, c'était le mot. Julian ne manquait de rien et il était entouré d'une famille qui l'aimait. C'était une enfance que beaucoup lui enviait. Malgré ses soeurs, les bêtises et quelques disputes, les Mcneal avaient une façon de vivre bien spécifique : ils étaient toujours ensemble, quoi qu'il arrive. Ainsi, Julian se souvient parfaitement de la fois où Kate était venu frapper cette brute de Frank alors qu'il avait six ans. Il se souvient que Jude lui avait déjà donné un coup de main pour ses devoirs et qu'Emily l'aidait souvent à s'entrainer au foot. Une vraie petite famille, que visiblement rien ne pouvait séparer. Julian commença alors à grandir, ne voulant qu'une chose : être le meilleurs fils possible. Que ça soit pour sa mère, qu'il suivait souvent où pour son père. Ainsi, il avait toujours de bonne note, il fit du foot en plus et se retrouva passionné par la BD et les livres. On ne pouvait qu'être fière de ce petit garçon, toujours à l'écoute et souriant pour sa famille.

Plus le temps avançait, plus le lien entre Julian et Adam changeait. C'est la rivalité qui prit place entre eux, laissant l'époque où ils étaient collés l'un à l'autre loin derrière. Désormais, ils se disputaient constamment, pour un rien. Comme les deux frères qu'ils étaient.

« - Tu lis quoi ? » Il s'était penché au-dessus de l'épaule du garçon qui s'était isolé à l'autre bout de la cours de récréation. Il avait toujours été le seul à bouquiner durant la récré et c'était la première fois qu'il voyait ce type dans l'école. Il lui semblait différent des autres et visiblement un peu comme lui. Julian n'avait jamais eu le moindre gêne pour parler et aller vers les gens, déjà à 12 ans il était le délégué de classe et même s'il se prenait souvent des remarques en pleine gueule, il ne perdait jamais la face. Ce n'était pas un rat de bibliothèque non-plus, car s'était aussi un sportif et il était très doué en football. Le nouveau leva son regard vers Julian avant de timidement lui montrer la couverture de son livre. « - Hemingway ! » Par automatisme, Julian sauta par-dessus le petit muret pour s'asseoir à côté du garçon, montrant alors son propre livre : Pour qui sonne le glas, d'Hemingway également. « - Est-ce que tu as déjà lu sa biographie, sa vie elle-même est une histoire fascinante ! »

C'était sa première rencontre avec Hendrix Dickens. Dès le départ, ça avait été facile de parler avec lui. Mieux encore, ils avaient pas mal de point commun qui avait fait qu'ils allaient devenir inséparable. Hendrix était nouveau dans le coin, mais grâce à Julian, il s'était très vite fait une place dans la communauté où ils étaient. Qui aurait cru, qu'en une simple récré, Julian avait trouvé l'homme qui allait être le pilier de sa vie. Il voyait en Hendrix le frère qu'il aurait toujours aimé avoir, loin de l'image d'Adam. Il avait trouvé en Hendrix le meilleur ami qui allait toujours être là pour lui. Peu de temps après, il fit la rencontre de Jagger. A 12 ans déjà, c'était une vraie petite teigne. Si au début, Julian l'a considéré comme un homme à part entière, il fut vite pris de cours en tombant amoureux de la demoiselle. A force de trainer chez Hendrix et de la voir, il commença à éprouver des choses pour elle. C'était tout con et il était jeune. Au début, il garda tout ça pour lui, ne révélant jamais le coup de coeur qu'il avait eu pour elle. Il regardait de loin cette fille qui cassait tous les codes.

Elle était tellement belle Jagger, quand elle fumait, quand elle buvait, quand elle riait, quand elle se bagarrait, quand marchait... On ne pouvait pas la manquer. Il suivait souvent Hendrix et Jagger en soirée, prenant soin d'Hendrix, ne buvant jamais les cocktails que Jagger lui filait... c'était de la folie de croire qu'elle le voudrait lui, alors qu'elle était si différente, mais Julian ne pouvait s'empêcher de la trouver parfaite, en tout point.

« - Tu devrais lui demander de sortir, un soir. » Julian ouvrit grand les yeux, se tournant vers Hendrix. « - Mais épargne-moi les détails, tu veux. » Ses yeux se firent encore plus gros. « - Mais de quoi tu parles ? » Hendrix se mit alors à rire, tapotant le dos de Julian. Ils étaient devant le casier de celui-ci, prenant le livre d'histoire du prochain cours. Ils avaient 17 ans et l'année débutaient à peine. Une nouvelle année au lycée et aussi la dernière. Hendrix n'était pas un crétin, il avait vite remarqué le regard de Julian pour Jagger et qui de mieux pour sa soeur qu'un mec comme lui ? Julian lança un regard à Jagger plus loin, entouré de copine, puis se retourna vers Hendrix qui se mit à lui sourire. « - Fait pas genre, et je suis sûr qu'elle va dire oui. » Julian fronça les sourcils. « - Tu lui a dit quelque chose ? » Hendrix ria de nouveau, alors que Julian ferma son casier. « - T'es con, j'vais pas lui dire que tu craques pour elle. T'as des couilles ou pas ? Bah va la voir. Aller ! » Et c'est ainsi qu'Hendrix poussa Julian pour qu'il se bouge les fesses. C'était l'occasion ou jamais. Le plus étrange là-dedans, c'est que ça avait marché. Qu'ils étaient ensemble. Aller savoir le miracle qui avait permis de créer ce couple, mais c'était la plus belle année de Julian.

Petit à petit, les choses se firent entre eux et Julian aimait Jagger comme il n'avait jamais aimé aucune fille. Elle était son premier amour et sa première fois tout court. C'était un étrange sentiment que d'être avec la fille pour qui on craque depuis tant d'année. Vraiment étrange. Le plus étrange, c'était Hendrix, qui se fichait pas mal de ce couple. Il aimait beaucoup Julian et c'était une exception que de le laisser avec sa soeur. Mais le rêve ne dura pas longtemps, Julian remarqua le van que Jagger retaper. Même s'il aidait parfois, il n'imaginait pas une seule seconde qu'elle partirait vraiment après le lycée. Il était aveuglé, comme un con. Et puis un jour, elle est partie. Les examens étaient finis, l'année était achevée et Jagger était parie dans son vanne rouge. Julian était arrivé un soir de pluie aride chez les Dickens, mais il n'y avait personne. A part Hendrix, qui arrivait à peine aussi. Juste derrière lui.

« - Elle.. Elle est vraiment partie. » Il pleurait, comme une merde. C'était tellement dur à croire. Tellement. Il avait espéré jusqu'à la fin qu'elle change d'avis, qu'elle reste avec lui et qu'elle ne mette pas fin à leurs histoires de cette façon et pourtant, la voilà déjà sur les routes à embrasser ce rêve qui l'avait tant consumé. Et puis, dans un excès de rage, il frappa sur la poubelle du coin de la rue. Hendrix le regardait, avant de finalement briser le silence et de dire. « - C'est difficile pour moi aussi. » Et les deux jeunes garçons se regardèrent droit dans les yeux. Compatissant l'un l'autre à la douleur de ce départ. Ils avaient parlé pourtant, Hendrix était allé le voir chez lui, après Jagger, comme si tout était parfaitement organisé, mais même maintenant, Julian n'y croyait pas. Le silence s'installa, laissant la pluie pour unique musique, avant que Julian lance un simple et brisé : « - Je sais. »

« - Princeton ! Mon fils va à Princeton ! » C'était la joie dans la famille. Si Kate avait bien réussi ses études et si elle était déjà mariée avec un gamin sur le bras, Emily avait peiné à finir son doctorat alors que les jumelles étaient partagées entre fin d'étude et travail. Lauren n'était pas loin derrière, mais c'était la première fois qu'un enfant de la famille entrée dans une si grande université ! Quelle joie ! A côté, Adam était une vraie plaie qui avait du mal au lycée, une horreur pour le père qui ne cessait de se plaindre de son fils. Julian était ravie. Même s'il voulait à la base aller à Yale. Princeton est une excellente université et il était heureux d'y aller l'année suivante. Les frais étaient exorbitant, mais il était prêt à tout pour réussir et y aller. Il avait aussi une bourse gagné grâce à son rôle de capitaine de l'équipe de football. Que de bonne nouvelle pour le meilleur de la famille ! Très vite, il se prépara à aller dans le New Jersey et à changer de vie. C'était à l'autre bout du pays, mais ça ne changeait rien. Il reviendrait durant les vacances et le plus souvent possible s'il le pouvait, le trajet étant assez long et l'avion assez cher.

Julian ne s'était toujours pas remis du départ de Jagger qui avait bouleversé pas mal de choses en lui, mais son départ pour l'université le pousser à penser à autre chose et ce qui s'était passé avec Jagger n'avait en rien changer ce qu'il avait créé avec Hendrix. C'était la beauté du truc en eux : peu importe ce qui se passait, ils étaient restés aussi collé qu'ils pouvaient l'être à l'époque. La preuve : ils partaient tous les deux pour la même université, pour les mêmes études. C'était quasiment impossible de séparer Hendrix et Julian. Et quelque part, c'était mieux pour le jeune garçon. Se retrouver seul, à l'autre bout du pays, ça l'aurait sans doute trop changé par rapport à Huntington. Le fait d'avoir quelqu'un comme Dickens à côté de lui, lui permettait de partir sur de bonne base... ça promettait aussi en soirée et en connerie tout ça, mais l'un comme l'autre savez être sérieux et savez que Princeton était une opportunité de malade.

Deuxième année de lettre moderne. Julian était aussi rédacteur en chef du The Daily Princetonian, ce qui était incroyable pour son âge ! Mais très vite, sa façon d'écrire et de réagir l'encourager dans la voie du journalisme. C'était un passionné, un combattant. Et malgré tout ce qui lui tombait dessus, il savait toujours se relever et faire de son mieux pour pouvoir vivre avec ses erreurs et ses bêtises. Son père était tellement fière de lui ! De temps en temps, Julian faisait des échanges par email et il discutait souvent au téléphone avec ses soeurs où sa mère. Et puis surtout, il rentrait le plus souvent possible ! C'était plus fort que lui, il ne pouvait pas rester loin de sa famille trop longtemps. Il aimait beaucoup trop ses petits neveux et nièces, ses soeurs, ses parents... Oui... Tout semblait bien se passer et sa vie semblait avoir repris un cours normal. Hendrix et lui avait une politique concernant Jagger : Julian ne voulait aucune nouvelle et il ne voulait pas qu'Hendrix en donne à sa soeur. Pour lui, il était évident que si elle était partie de la sorte, sans un mot, c'était qu'elle se fichait pas mal de lui. La rancune qu'il avait pour elle était toujours aussi forte et il n'y pouvait rien. En dehors de la détester de lui avoir fait autant de mal.

Ce que Julian aimait faire le plus au monde quand il rentrait, c'était préparé le diner avec sa mère. Généralement, quand il revenait à Huntington, sa mère invitée toute la famille pour un bon repas. Une espèce de tradition que ses soeurs avaient eu bien avant lui ! Julian était dans la cuisine, avec Emily qui aidait et sa mère. Son père était dans le garage alors que dans la maison résonnait les cris et les rires de tout le reste de la famille. « - Je vais chercher les amandes, attend. » Et il envoya un peu d'eau à sa soeur, tout en riant, alors que sa mère les prier déjà d'arrêter leurs gamineries d'enfant. Mais c'était plus fort qu'eux, quand ils se revoyaient, ils étaient heureux. Alors que Julian s'était penché sur le meuble près de la porte du garage, il entendit un bruit, des paroles, sans vraiment comprendre ce qui se passait. Puis soudain, il ouvrit la porte et cria : « Adam qu'est ce qui ne va pas chez toi ! Arrête ! » Il avait frappé son père, sérieusement ? C'était quoi ce délire ! Julian ne comprenais vraiment pas Adam. Qu'est-ce qui lui prenait de faire ça ?! Julian s'approcha de son père avant de rajouter : « T'as perdu la tête Adam ! » La rivalité qui avait existé entre eux s'était transformé en un trou énorme. Il n'y avait plus grand-chose pour lier les deux frères, vraiment. Et cette fois, Adam avait touché le fond. « - Va te faire foutre Julian ! Allez-vous faire foutre tous les deux ! Je vous déteste ! » Sur le coup, Julian soutenu le regard de son frère qu'il laissa partir. Quelle blague, mais quelle blague ! Tout le diner en avait été gâcher, marquait par le silence d'Adam et son absence. Et puis le lendemain matin, le jeune garçon avait disparu. Plus rien. Julian était dans le salon, avec les soeurs jumelles, prenant un petit déjeuner plus que matinal. Quand soudain, leur mère apparu à l'entrée, lançant un vague et fragile : « - Où est votre frère ? » La personne la plus touchée par le départ d'Adam, c'était bien la mère du garçon. Julian se mit dans tous ses états, mais c'était trop tard. Adam avait quitté la vie des Mcneal, à jamais.

Les Alpha Epsilon Pi était la sororité la plus cool de l'université. Ces hommes avaient la classe et savaient comment faire la fête. Ils faisaient aussi partie des meilleurs au niveau des notes et ils mettaient l'ambiance comme personne. Julian fut très vite pris dans le truc, aimant la communauté que cela créait, lui rappelant un peu sa famille qui était à 6h d'avion plus loin. De temps en temps, il faisait des allers-retours, pour passer du temps avec ses soeurs et ses parents, mais il passait le plus clair de son temps à bosser où à faire le con avec ses frères. Il était en troisième année de littérature moderne quand on le chargea d'être le chef des commandes pour LA soirée de l'année. Comme chaque année, les Alpha invités les jolies Kappa Alpha Theta pour montrer à tous les nouveaux vénu de l'université vers qui il fallait se tourner. Résultat, à quatre heure du matin l'ambiance était à son comble. Julian ne savait plus où donner de la tête, mais une chose était sûre, la soirée était plus que réussi. Il avait l'alcool heureux pour le coup. C'est alors que sans faire attention, il tomba sur une blonde. « - Pardon, pardon ! » Il attrapa un rouleau de papier toilette qui était posée sur la table de billard pour le tendre à la demoiselle. Sur le coup, le verre de bière lui était tombé dessus. Mais ce que Julian remarqua, avec son taux d'alcool élevé, c'était à quel point elle était mignonne.

« - Ce n'est rien, t'inquiète ! » Elle retira son pull pour se retrouver en débardeur sous le regard de Julian. Dans un sourire taquin, elle posa le vêtement plus loin, avant qu'une copine ne vienne la tirer par le bras. A Cette heure-là, tout le monde était bien ivre, mais Julian, sans savoir pourquoi, se souvenait de ce moment. Pourtant, juste après, il était tombé sur le canapé et avait fini par s'endormir jusqu'à 14h de l'après-midi. Durant l'année, ils avaient surnommé cette fille : La blonde que Julian ne se tapera jamais. Il la croisait quelques fois durant les soirées entre les sororités, mais ensuite, c'était complètement rare de la croiser dans l'université. De plus, il était toujours un brin bourré quand il était en face de la jeune fille, du coup, il n'arrivait pas forcément à faire une conversation des plus logique. Il n'avait pas retenu son prénom, par exemple. De toute façon, ça n'avait pas tant d'importance, à cette époque, Julian était connu pour enchaîner les femmes. Il était toujours dehors, toujours avec une nouvelle tête. Il faut dire qu'après Jagger, il avait complètement changé. Il ne se posait plus en relation avec personne et profitait de ses années universitaires pour faire le con. Alors la blonde, bien qu'il avait envie d'aller vers elle, resta un fantasme. Il avait changé de l'époque où il pensait que l'amour existait vraiment et son coeur était encore trop brisé pour réussir à créer quoi que ce soit avec qui que ce soit.

Il avait réussi l'Université avec brio. Il tenta d'entrer au Times, puis au Washington post sans succès pour finalement intégrer le Chicago Tribune la même année. Une consécration pour lui. Il rencontra là-bas une petite brune du nom de Mindy, journaliste aussi. New Yorkaise et tête brulé, elle arrivait à donner le sourire à Julian quand ça n'allait pas. Il resta avec elle pendant cinq mois, avant de la laisser tomber lors de son départ pour Los Angeles. Après toutes ses années, il n'avait toujours pas réussi à surmonter la peine qu'il avait ressentie quand on lui avait brisé le coeur. Quelque part, il sortait avec toutes les filles qui étaient cools avec lui, sans jamais aller plus loin. Ce n'était pas un grand dragueur, ni même un gros dépravé, mais il avait perdu fois en ce qu'il avait toujours cru, alors il n'y pouvait rien. Il resta à Chicago pendant deux ans, avant de partir pour un meilleur poste offert par le Los Angeles Times. Désormais, il était de retour dans sa ville natale et faire 45 mins de trajet en voiture pour aller bosser ne lui poser pas de problème, au contraire ! Il resta chez ses parents avant de se trouver un petit appartement dans la ville. C'est cette courte période qui lui redonna espoir concernant le romantique perdue qu'il était. Il décida de remettre de côté toute sa période de paumé pour se remettre en quête de la perle rare, sans trop d'espoir quand même.

Jusqu'à un soir. Il venait d'emménager dans le centre de la ville et passait un peu son temps à arranger son appartement que l'un de ses amis et collège le supplia de venir diner à la maison. Il n'était pas vraiment pour, sachant parfaitement ce qui allait se passer.

« - Je te promets, ça va être sympa. Lissa est cool, tu verras. » « - Si je ne te connaissais pas, je dirais que t'essayes de me caser avec la première venue. » Et quand il l'aperçue, il compris. C'était la bonne. Le lycée, la fac, les voisines, au niveau relation Julian avait subi pas mal d'échec dans sa vie. Il n'était jamais réellement tombé amoureux, il ne savait pas vraiment ce que cela voulait dire. Il considérait juste que c'était un lien fort quand deux personnes se trouvent. Il devait l'avouer, il rêvait d'une grande famille et d'un amour tel que celui de ces parents, mais il n'avait pas eu beaucoup de chance. Jusqu'à ce soir-là, où il rencontra Lissa. Anglaise, interne en chirurgie, belle à en faire baver plus d'un. Ce couple d'amis qui les avaient réunis, ils devaient être fière de leurs coups parce que Lissa lui plaisait et après ça, ils ne se quittèrent plus. La relation évolua lentement, mais elle était forte. Il n'avait jamais ressenti une telle chose pour qui que ce soit. C'était le bonheur, sans doute. Ils allaient même s'installer ensemble et Julian devait l'avouer, il sentait que Lissa était celle dont il avait besoin. Ils étaient jeunes, ils s'aimaient comme des fous. La vie de Julian semblait avoir trouvé ce qui semblait lui avoir manqué. Ce vide au fond de lui se retrouvait enfin comblé. Très vite, Lissa fit la connaissance de toute la famille, d'Hendrix et leurs petits appartements étaient ce qu'ils avaient de plus précieux. C'était leur petit monde à eux et Julian était prêt à y vivre toute sa vie.

« - C'était génial, j'te dis ! » Lissa lui offrit un sourire. Ils venaient de passer la soirée chez des amis à elle, que Julian ne connaissait pas vraiment. Mais c'était une bonne soirée, lui-même le savait. Il avait rapporté le dessert, un petit quelque chose qu'il avait fait avec sa mère et que visiblement tout le monde avait adoré. « - Ellen est impressionnante comme femme quand même. Les filles forment un jolie couple ensemble. » Lissa était à son bras, ils marchaient vers la voiture garé un peu plus loin. « - Oui, elles sont vraiment cools. » Ils montèrent dans la voiture, poursuivant cette conversation. Ellen était anglaise aussi et interne, comme Lissa. Les deux jeunes femmes s'étaient tout de suite entendu et partager par mal de choses depuis leurs arrivées à Huntington. C'était l'une des plus grande amie de la jeune femme, Julian n'avait donc pas refusé de venir, au contraire. Ellen était en couple avec Judie, depuis presque huit ans et ce soir, elles avaient pas mal discuté de l'adoption. Elles y réfléchissaient sérieusement. La nuit était calme, il faisait légèrement frais. Lissa trafiquait la radio pour chercher une petite musique à mettre pour l'ambiance. « - Oh, laisse, laisse ! » Et comme un con, Julian commença à chanter avant de rire et de laisser Lissa changer. Ils étaient vraiment heureux, ensemble.

« - Ah voilà ! » Bennie and the jets d'Elton John résonnait désormais dans la voiture. « - Say, Candy and Ronnie, have you seen them yet ! Ohhh, but they're so spaced out, B-b-b-b-bennie and the jets ! » Il tourna à un virage, poursuivit sa route, direction Huntington et leurs appartements. Il s'arrêta alors à un stop, regarda Lissa, accéléra... et c'est à ce moment-là qu'une voiture les percuta de plein fouets. La voiture qui leur avait foncé dessus les poussa au point où la voiture se retourna sur elle-même à l'autre bout de la rue. Celle des inconnues se retrouva plus loin, complètement détruire après un énorme virage à 360°. Une ambulance arriva par la suite, un peu en retard malheureusement. On déplorait un mort dans l'accident. Lissa s'en était plutôt bien sortie, mais pour Julian s'était une autre affaire. Il était dans le coma. Impossible de savoir quand est-ce qu'il allait se réveiller. Cela pouvait durer deux jours comme 18 ans. C'est le choque pour la famille du garçon et pour Lissa. Allait-il se réveiller un jour ?

Où-suis-je. Peu à peu, Julian reprenait connaissance. Il sentait un rayon de lumière réchauffer doucement le dessus de sa main. Il y avait quelque chose de planter sur son poignet droit et quelque chose lui rentrer dans le nez. Il arrivait à faire bouger ses oreilles, il sentait des picotements le long de son corps comme si cela faisait un moment qu'il gardait la même position. Des fourmis, des fourmis dans tout le corps. La sensation était déplaisante. Il tenta d'ouvrir les yeux, mais il faisait trop... trop lumineux. Sa première tentative fut donc un échec. Puis il tenta une nouvelle fois, gardant les yeux très plissé pour arriver à distinguer où il était. Ses yeux se posèrent sur le plafond de sa chambre d'hôpital. Jusqu'à ce qu'il arrive à ouvrir les yeux correctement, il ne compris pas encore ce qui lui était arrivé ou encore où il était. Mais quand il entendit le son d'un « bip » redondant, il compris. Automatiquement, il s'imagina de nouveau dans cette voiture, la main sur le volant. Le regard sur la route, puis l'arrêt à ce stop. Le son de la voix de Lissa, et puis cette autre voiture qui apparait plus loin, qui ne semble pas vouloir s'arrêter. Paniqué, un geste déplacé sur le violent, la voiture part en vrille, l'autre la percute. Julian s'était retourné vers Lissa, comme si automatiquement corps avait tenté de la protéger elle, plus que lui-même. Il ne se souvient plus de rien après ça. Il avait encore le bruit des fracas en tête, mais sinon il ne savait pas. Il ne savait pas si Lissa allait bien. Paniquer, le rythme cardiaque de garçon augmenta très vite, jusqu'à être assez élevé pour les infirmières soient prévenu de son réveil.

« - Vous avez été dans le coma Mr McNeal, L'infirmière qui est là va procéder à certains tests afin [...] » Le coma. Depuis combien de temps ? Et Lissa ? Et l'autre personne dans l'autre voiture ? Est-ce que tout ceci était réel ? Julian était perdu, définitivement perdu. C'était un choc. Il n'avait aucune idée de ce qui avait changé ou non. D'après le médecin, voilà plus d'un mois qu'il était là. Des semaines et des semaines... Bon sang. Comment était-ce possible. Hier encore, il était dans la voiture avec Lissa alors qu'en réalité, c'était-il y a des semaines. Comment allait-elle, comment avait-elle vécu tout ça ? Cela avait dû être un tel fardeau pour elle ! Quel crétin, si seulement ils n'avaient pas pris la voiture ce jour-là ! Pour information, il ne pouvait quitter l'hôpital tout de suite - ce qui est logique. Il restait quelque séquelle de l'accident. On préférait le garder en observation pendant quelques jours encore, pour être sûr que tout va bien. Et puis, il devait passer en rééducation. Ses muscles ne répondait plus aussi bien. Il dû rester quelques semaines de plus. Mais Lissa allait bien et elle l'avait attendu. Petit à petit, il repri la route jusqu'à chez lui. Il avait même un petit chien maintenant, c'était tout drôle.

Mais le plus important dans tout ça, c'était le retour d'Adam dans la vie de Julian. Il était venu le voir à l'hôpital. Ce qui leurs avait permis de parler, légèrement. Julian devait l'avouer, après toutes ses années, ils s'étaient senti coupable de ce qui était arrivé à son frère. Et de savoir qu'il allait bien et qu'il y avait peut-être une chance que les choses s'arrangent lui réchauffait le coeur.

« - Je sais que ça peut paraitre injuste, mais Julian je sais que tu peux le faire. Ecrit moi quelque chose pour demain matin et si tu n'as rien perdu de ton style, tu retrouves ton job. C'est facile. » Le patron de Julian haussa les épaules. La vie le dépassait quand même. Le coma avait ralentit considérablement son travail, son patron le prévenant que s'il ne reprenait pas très vite sa chronique, il allait le virer. Et Julian n'arrivait pas à écrire. Il paniquait dans son bureau, il paniquait chez lui. C'était dur de savoir ce qui avait pu changer, ce qui s'était passé. Il avait du mal à reprendre les choses, sachant qu'il avait manqué un mois... un énorme mois dans la vie de ceux qu'il aimait. Pas genre Hendrix était là pour l'aider et au journal, on ne manqua pas de le tenir au courant des nouveautés. Il s'était vite rendu compte que Lissa passait sa vie au boulot et que lui, il se retrouvait pas mal de fois seul. Il ne savait plus quoi faire. Mais il gardait ça pour lui, puisqu'il savait que ça ne servait à rien de se morfondre. Ce jour-là, il avait décidé d'aller acheter une pizza ou deux pour le rapporter chez lui. Logiquement Lissa allait rentré, donc ils allaient pouvoir se poser un peu tranquillement. Mais il ne s'attendait pas à croiser Jagger devant son camion à pizza préféré. Et la colère remonta très vite, comme si tout ce qu'il avait gardé d'elle était ce coeur qu'elle lui avait arraché et briser lamentablement.

Mais Julian avait lui-même changé et quelque part, il voulait croire que c'était le cas de Jagger aussi. Il ne pouvait pas que se rappeler des mauvais moments, après tout le bon qu'il y avait eut. Et si elle était de retour désormais, il ne voulait pas qu'il y ait de malaise. Alors une fois assis sur le banc, le calme arriva après la tempête et la discussion se fit plus poser entre Julian et Jagger. Ils décidèrent de se laisser une seconde chance, en tant qu'ami. Et Julian voulait vraiment croire que ça pouvait marcher. Après tout, maintenant il ne respirait que pour Lissa et il était tellement amoureux que ça l'empêchait de voir le peu de sentiment qui lui restait pour Jagger. La vie continuaient à faire sa route, Julian ne pouvait rien changer à cela. Le fait de retrouver Jagger lui permettait de croire que tout était possible et alors qu'il s'était enfin décidé à demander Lissa en mariage il s'était rendu compte que tout ne pourrait pas être si simple. Il était parti pour demander un avis à Jagger et s'était retrouvé entre elle et son « petit-ami » ce qui ne lui rappela pas forcément de bonne chose...

Elle avait dit oui. C'était magique. Il avait fait sa déclaration dans un classique un peu douteux : il était allé la voir à l'hôpital, un panier de pique-nique en main. Il était arrivé pile pour sa pause et ils s'étaient posés pour pouvoir manger tranquillement. Mais Julian n'avait aucune patiente alors très vite il fit sa demande et son coeur manqua un battement quand la jeune femme lui dit oui. C'était magique. Après tout ce qui s'était passé après l'accident, Lissa et lui avait réussi à maintenir leur vie de couple et cela n'avait fait que prouver une chose au jeune homme : elle était la femme qui lui fallait. Il n'y avait aucun doute la dessus. Mais la joie de ces fiançailles fut assez courte. En effet, dès le lendemain Lissa décida de partir pour Londres, retrouvait sa mère qui est malade.

Julian a toujours su placer sa famille avant tout alors la nouvelle le bouleversa autant que Lissa. Il comprenait parfaitement son choix de retourner voir ses parents et sa soeur. Il savait que la distance allait mettre une barrière entre eux, mais quelque part, il s'en fichait. Ils avaient tellement vécu de choses et maintenant il était prêt à la suivre n'importe où. Son travail de journaliste ne le lui laisser pas vraiment le choix pour le moment, alors il se contenta de laisser Lissa faire ce qui était bon pour elle sans faire la moindre reproche. En attendant, il s'occupait de lui et de leur maison, espérant que tout s'arrangereait très vite. Il ne s'était pas attendu à ce que les choses prennent une tournure aussi... longue. Pourtant, il aurait dû voir la chose venir. Durant l'absence de Lissa, Julian voulu prévenir sa famille pour le mariage, mais quelque part, quelque chose le freina. Il se contenta de se dire qu'il préférait attendre le retour de Lissa pour aller annoncer la nouvelle. De toute façon, rien ne presser, n'est-ce pas ? Il se contenta de garder la new pour lui, cherchant à combler le vide que Lissa laissait derrière elle en allant voir souvent sa famille et en participant à ce que Lissa lui avait toujours conseillé de faire : des oeuvres de charités. Il prévoyait aussi le mariage dans sa tête. Il imaginait un peu comment les choses se dérouleraient, il avait même commencé à chercher son costume, mais il savait qu'il ne pouvait pas faire grand-chose sans Lissa avec qui il gardait contact via téléphone et email. Mais une chose était sûre, il pouvait demander à son frère Adam d'être son témoin.

Il ne savait pas comment aborder les choses. C'était plutôt compliqué, parce que Julian et son frère n'avait pas beaucoup parlé depuis son réveil du coma. Il ne fallait pas croire que du jour au lendemain tout allait s'arranger, ce n'était pas si simple. En réalité, depuis le réveil de Julian, celui-ci avait vu Adam seulement deux ou trois fois, rien de plus. Les conversations se limitaient à de simples informations. Ils n'arrivaient pas vraiment à s'ouvrir l'un à l'autre, tout simplement parce qu'il ne l'avait jamais fait auparavant. Depuis tout petit, Julian était le fils modèle quand à Adam, il était le fils à problème. Et leur relation fraternelle n'avait pas été facile, parce que Julian prenait tout le temps le parti de son père, voulant au fond le meilleur pour Adam. C'était étrange, mais jamais ils n'avaient été proches. Ils n'avaient jamais joué ensemble ou rient ensemble parce que l'un comme l'autre avait un âge trop éloigné. Mais Julian avait toujours ressenti ce besoin de protection que ses grands-soeur lui avaient montré. Il voulait qu'Adam réussisse, qu'Adam soit heureux. Au final, ce n'était pas du tout ce qui s'était produit. Le monde était étrange, le monde était compliqué et la vie de Julian avait continué sans son frère dans les parages. Et il en était de même pour celui qui avait réussi sa vie sans l'aide de personne. Quelle fierté pour ses parents si ils le savaient ! Julian voulait le dire, voulait parler d'Adam, mais il se disait que ce n'était pas à lui de le faire. Qu'Adam était assez grand pour prendre ses propres décisions et pour agir de lui-même.

Impatient, c'était le mot. Il était parti de chez lui, impatient. Il avait pris son vélo, roulait jusqu'à chez Adam et avait fait quelques pas de long en large avant de monter jusqu'à l'appartement de son frère. Comment c'était chez lui ? Est-ce qu'il allait y voir des tas d'ustensile de cuisine rependue partout, accompagné de test ? Et des photos ? Ça serait tellement cool de voir des photos. Voir ce qu'Adam avait vécu toutes ses années. Ce qu'il allait faire était urgent, important. C'était très important même. Julian aimait Adam, c'était son petit-frère et sa volonté d'arranger les choses le pousser à être très indulgent et surtout à tendre la main à Adam de façon à ne louper aucune opportunité. Il avait l'impression que ce qu'il allait faire était la clef à cette distance entre eux. Que pour une fois, ils allaient être proches. Enfin. Il voulait qu'Adam soit son témoin. Et Adam était d'accord. Quelle joie ! Mais c'était comme si la vie de Julian était un jeu de ping-pong auquel il ne pouvait pas échapper. Comme si une bonne nouvelle ne pouvait pas arriver sans une mauvaise juste derrière. Et la curiosité de Julian l'avait poussé à regarder autour de lui, chez Adam et lire une lettre du corbeau et quelque part il compris enfin ce qui avait fait que son petit frère avait quitté le foyer familial.

C'était le moment le plus marquant de sa vie : Son père était gay. Et Adam l'avait toujours su. Maintenant il comprenait pourquoi le garçon s'était énervé dans le garage et pourquoi tout avait tourné si dramatique. Quelle horreur ! Julian avait du mal à le croire et il était tellement... tellement perdu. Il avait l'impression que toutes ses années à culpabiliser du départ de son frère n'avait rimé à rien. Et que tout ce en quoi il avait toujours cru n'était rien de plus qu'une vulgaire blague. Heureusement, c'est la découverte de cet énorme secret qui rapprocha tout de même les deux frères. Quelque part, c'était mieux ainsi.

Julian était prêt à le faire avouer. A faire en sorte que sa famille ne vive plus dans un si gros mensonge. Mais comment faire ça ? Aujourd'hui, il n'y avait que son père et sa mère dans la vieille maison familiale. Tout le monde vivaient sa propre vie maintenant. Ses soeurs, Adam même. Cela n'allait sans doute pas affecter tout le monde de la même manière, c'était certain. Mais si en perdant son mari, la mère de Julian pouvait récupérer Adam... ça changeait tout. Julian ne savait pas encore comment s'y prendre, mais pour l'instant, il avait encore beaucoup en tête. Notamment le retour de Lissa, qui allait enfin se faire. Il y avait tellement à dire, tellement à rattraper. Si seulement elle pouvait voir comment leur  labrador avait grandi, elle se rendrait compte à quel point le temps leur avait filé entre les doigts. Il était allé la chercher à l'aéroport, tout content de retrouver sa fiancée. Elle avait légèrement changé de coupe de cheveux, avait décidé de mettre une jolie petite robe... Julian se sentait bien. Depuis le coma maintenant, il avait repris du poil de la bête. Son père lui avait offert une nouvelle voiture - bien avant que Julian n'apprenne la vérité sur lui - et il avait récupéré son permis sans trop de difficultés. Mais sur le chemin du retour, Julian se rendit compte que Lissa lui avait menti sur une chose : l'accident qui avait mis leurs vies en danger était de sa faute. Il avait été négligeant. Et il était responsable de la mort de l'autre conducteur.


Le coma avait laissé quelque séquelle au garçon. Notamment des crises de tachycardie qu'il avait encore du mal à gérer. Il y avait aussi le fait qu'il avait l'impression d'avoir oublié certaine chose, il avait le sentiment d'avoir loupé quelques souvenirs sur le coup. C'était déjà bien assez compliqué tout ça, mais il avait réussi à reprendre une vie convenable et même durant l'absence de Lissa. Mais ce mensonge, le dépassait complètement.

C'était un meurtrier.

C'est tout ce qu'il retenait. Et même si Lissa le rassura, il continuait à entendre cette voix dans sa tête. Ils retournèrent chez eux, parlant du mariage, de l'autre victime, de ce que Julian allait faire, de la future maison qu'ils devraient acheter et puis... et puis Lissa s'en alla. Alors qu'il devait aller à Los Angeles rendre un papier, à son retour, il tomba une enveloppe, posé sur sa table. La bague de fiançailles à côté. En quelques minutes, la vie de Julian s'écroula. Et le pire était à venir... Lissa ne supportait plus de cacher à Julian qu'elle l'avait trompé. Elle ne supportait plus le fait que tout avait changé après le coma. Elle avait l'impression que leur relation ne menait à rien et qu'il était temps pour elle de partir avant qu'elle ne sente obligée de faire des choses qui leurs feraient encore plus mal. Mais tout ce blabla émotionnel, Julian ne retenir qu'une chose : Elle l'avait trompé avec Adam.

_________________
    — 'Cause I've had my heart broken before and I promised I would never let me hurt anymore. but I tore down my walls and made room for one. So, baby, I'm yours. •



Dernière édition par Julian Mcneal le Mar 10 Juin 2014 - 23:26, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Leah I. Stewart
le lama suprême


› MESSAGES : 6714
› EMMENAGEMENT LE : 18/01/2013
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : C'est Tchernobyl.
› QUARTIER : Presidente Drive
› PROFESSION/ETUDE : Ecrivain / blogueuse culinaire
› DOUBLE COMPTE : Dustin W. Kennedy
› CELEBRITE : Nina Dobrev
› COPYRIGHT : ©tag (avatar) ©tumblr & © sweet peach (sign)


MessageSujet: Re: Julian ▲ Alive, for the first time. | Terminée   Sam 9 Mar 2013 - 23:31

Bienvenue! HAYDEN EST TROP SEXY!
Bon courage pour ta fiche!

_________________
Boy, I know what I want
They say one door open when another door close, I'm prayin' that's that way that it goes because right when I'm 'bout to turn the door knob, it seems it's all locked up and the key decomposed. Remind me this the life that I chose. Go full speed, I can't read, the signs that say stop. I brush it off and try to act all nonchalant. I notice everything, I just act like I don't.
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian Mcneal
GOOD COP


› MESSAGES : 542
› EMMENAGEMENT LE : 09/03/2013
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : EN COUPLE AVEC SASKIA ;
› QUARTIER : CHEZ SA GRANDE SOEUR KATE, A LOS ANGELES ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN RÉDACTEUR POUR LE HUNTINGTON BEACH DAILY. IL ECRIT SON PREMIER ROMAN "SOUS LES PLUMES OBSCURES" ;
› HB AWARDS : (2013) PERSONNAGE LE PLUS COINCÉ (2015) PERSONNAGE LE PLUS COINCÉ ; HOMME PARFAIT (2016) PERSONNAGE LE PLUS SENSIBLE ; DUO LE PLUS IMPROBABLE AVEC NAYA ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : HAYDEN CHRISTENSEN ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;

MessageSujet: Re: Julian ▲ Alive, for the first time. | Terminée   Sam 9 Mar 2013 - 23:34

Merci ! :-)

_________________
    — 'Cause I've had my heart broken before and I promised I would never let me hurt anymore. but I tore down my walls and made room for one. So, baby, I'm yours. •

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adam T. McNeal
BAD COP


› MESSAGES : 587
› EMMENAGEMENT LE : 10/01/2013
› AGE : 29
› STATUT CIVIL : Amoureux de Sasha Redwist... Et Papa d'une petit Thaïs de 7 ans.
› QUARTIER : Pacific Lane
› PROFESSION/ETUDE : Pâtissier
› DOUBLE COMPTE : Emma, Snow, Teddy, Kira, Kyle, Andrew, Judy et Sophia
› CELEBRITE : Max Irons
› COPYRIGHT : Bazzart


MessageSujet: Re: Julian ▲ Alive, for the first time. | Terminée   Dim 10 Mar 2013 - 5:20

Bienvenue !!!! Merci beaucoup d'avoir pris ce perso !!! Bon courage pour ta fiche et surtout si tu as des questions hésite surtout pas a nous harcelé par mp moi ou Lissa !!!

_________________
I NEED YOU !

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Julian ▲ Alive, for the first time. | Terminée   Dim 10 Mar 2013 - 10:27


Merci, merci, merci, et encore merci ^^

Merci d'avoir pris mon scénario et merci pour cette belle présentation. Elle reflète totalement ce que je m'imaginais de ce personnage.
J'ai tellement hâte de pouvoir rp avec toi ^^

:#22: :#33:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian Mcneal
GOOD COP


› MESSAGES : 542
› EMMENAGEMENT LE : 09/03/2013
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : EN COUPLE AVEC SASKIA ;
› QUARTIER : CHEZ SA GRANDE SOEUR KATE, A LOS ANGELES ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN RÉDACTEUR POUR LE HUNTINGTON BEACH DAILY. IL ECRIT SON PREMIER ROMAN "SOUS LES PLUMES OBSCURES" ;
› HB AWARDS : (2013) PERSONNAGE LE PLUS COINCÉ (2015) PERSONNAGE LE PLUS COINCÉ ; HOMME PARFAIT (2016) PERSONNAGE LE PLUS SENSIBLE ; DUO LE PLUS IMPROBABLE AVEC NAYA ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : HAYDEN CHRISTENSEN ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;

MessageSujet: Re: Julian ▲ Alive, for the first time. | Terminée   Dim 10 Mar 2013 - 10:51

Merci vous deux !! Pour le groupe, j'ai choisi "Love Enought" parce qu'il me semble que Julian est un gros romantique paumé, si ça te vas :-) (pareil, dit moi si le métier te correspond :D)


Moi aussi j'ai hate de rp avec vous deux !

_________________
    — 'Cause I've had my heart broken before and I promised I would never let me hurt anymore. but I tore down my walls and made room for one. So, baby, I'm yours. •

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emma I. Stewart
GOOD COP


› MESSAGES : 546
› EMMENAGEMENT LE : 10/02/2013
› AGE : 36
› STATUT CIVIL : Veuve son mari est mort en Afrique et mère célibataire d'une petit Lilou. Alek la rend dingue...
› QUARTIER : Orange Avenue avec sa fille et sa soeur Marissa. Elle héberge éqalement sa meilleure amie Joan en ce moment.
› PROFESSION/ETUDE : Chef des Urgences Pédiatrique
› DOUBLE COMPTE : Adam, Snow, Teddy, Kyle, Andrew, Judy, Kira et Sophia
› CELEBRITE : Marion Cottilard
› COPYRIGHT : Bazzart


MessageSujet: Re: Julian ▲ Alive, for the first time. | Terminée   Dim 10 Mar 2013 - 10:58

Moi aussi hâte de rp avec toi !!!

(Adam est mon dc ;))

_________________
Je dors - longtemps - deux ou trois heures - puis un rêve - non - un cauchemar m'étreint. › ©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian Mcneal
GOOD COP


› MESSAGES : 542
› EMMENAGEMENT LE : 09/03/2013
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : EN COUPLE AVEC SASKIA ;
› QUARTIER : CHEZ SA GRANDE SOEUR KATE, A LOS ANGELES ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN RÉDACTEUR POUR LE HUNTINGTON BEACH DAILY. IL ECRIT SON PREMIER ROMAN "SOUS LES PLUMES OBSCURES" ;
› HB AWARDS : (2013) PERSONNAGE LE PLUS COINCÉ (2015) PERSONNAGE LE PLUS COINCÉ ; HOMME PARFAIT (2016) PERSONNAGE LE PLUS SENSIBLE ; DUO LE PLUS IMPROBABLE AVEC NAYA ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : HAYDEN CHRISTENSEN ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;

MessageSujet: Re: Julian ▲ Alive, for the first time. | Terminée   Dim 10 Mar 2013 - 11:08

Génial !

Sinon je pense avoir fini :-) J'ai fait court, mais si vous voulez que je rajoute des détails, n'hésitez pas !

_________________
    — 'Cause I've had my heart broken before and I promised I would never let me hurt anymore. but I tore down my walls and made room for one. So, baby, I'm yours. •

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Julian ▲ Alive, for the first time. | Terminée   Dim 10 Mar 2013 - 11:27


Le groupe me convient, tout comme le métier.

Et pour l'histoire, c'est parfait aussi. Comme dit un peu plus haut, tu as bien cerné le personnage (:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian Mcneal
GOOD COP


› MESSAGES : 542
› EMMENAGEMENT LE : 09/03/2013
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : EN COUPLE AVEC SASKIA ;
› QUARTIER : CHEZ SA GRANDE SOEUR KATE, A LOS ANGELES ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN RÉDACTEUR POUR LE HUNTINGTON BEACH DAILY. IL ECRIT SON PREMIER ROMAN "SOUS LES PLUMES OBSCURES" ;
› HB AWARDS : (2013) PERSONNAGE LE PLUS COINCÉ (2015) PERSONNAGE LE PLUS COINCÉ ; HOMME PARFAIT (2016) PERSONNAGE LE PLUS SENSIBLE ; DUO LE PLUS IMPROBABLE AVEC NAYA ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : HAYDEN CHRISTENSEN ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;

MessageSujet: Re: Julian ▲ Alive, for the first time. | Terminée   Dim 10 Mar 2013 - 11:33

C'est la première fois que je joue un scénario, j'espère que je serrais à la hauteur Merci !

_________________
    — 'Cause I've had my heart broken before and I promised I would never let me hurt anymore. but I tore down my walls and made room for one. So, baby, I'm yours. •

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Julian ▲ Alive, for the first time. | Terminée   Dim 10 Mar 2013 - 11:37


Rien que pour le fait de l'avoir pris, c'est déjà un bon point ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian Mcneal
GOOD COP


› MESSAGES : 542
› EMMENAGEMENT LE : 09/03/2013
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : EN COUPLE AVEC SASKIA ;
› QUARTIER : CHEZ SA GRANDE SOEUR KATE, A LOS ANGELES ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN RÉDACTEUR POUR LE HUNTINGTON BEACH DAILY. IL ECRIT SON PREMIER ROMAN "SOUS LES PLUMES OBSCURES" ;
› HB AWARDS : (2013) PERSONNAGE LE PLUS COINCÉ (2015) PERSONNAGE LE PLUS COINCÉ ; HOMME PARFAIT (2016) PERSONNAGE LE PLUS SENSIBLE ; DUO LE PLUS IMPROBABLE AVEC NAYA ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : HAYDEN CHRISTENSEN ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;

MessageSujet: Re: Julian ▲ Alive, for the first time. | Terminée   Dim 10 Mar 2013 - 11:39

Non, mais avec ce lien de fou, j'ai de la chance que personne ne l'ai tenté avant

_________________
    — 'Cause I've had my heart broken before and I promised I would never let me hurt anymore. but I tore down my walls and made room for one. So, baby, I'm yours. •



Dernière édition par Julian Mcneal le Dim 10 Mar 2013 - 11:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Julian ▲ Alive, for the first time. | Terminée   Dim 10 Mar 2013 - 11:41

Bienvenue
Et super choix d'avatar :37:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian Mcneal
GOOD COP


› MESSAGES : 542
› EMMENAGEMENT LE : 09/03/2013
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : EN COUPLE AVEC SASKIA ;
› QUARTIER : CHEZ SA GRANDE SOEUR KATE, A LOS ANGELES ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN RÉDACTEUR POUR LE HUNTINGTON BEACH DAILY. IL ECRIT SON PREMIER ROMAN "SOUS LES PLUMES OBSCURES" ;
› HB AWARDS : (2013) PERSONNAGE LE PLUS COINCÉ (2015) PERSONNAGE LE PLUS COINCÉ ; HOMME PARFAIT (2016) PERSONNAGE LE PLUS SENSIBLE ; DUO LE PLUS IMPROBABLE AVEC NAYA ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : HAYDEN CHRISTENSEN ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;

MessageSujet: Re: Julian ▲ Alive, for the first time. | Terminée   Dim 10 Mar 2013 - 11:42

Merci ! Rolling Eyes

_________________
    — 'Cause I've had my heart broken before and I promised I would never let me hurt anymore. but I tore down my walls and made room for one. So, baby, I'm yours. •

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Julian ▲ Alive, for the first time. | Terminée   Dim 10 Mar 2013 - 11:43

Blondie est redevenu un peu Blondie, je suis super ému :')
(Re-bienvenue )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian Mcneal
GOOD COP


› MESSAGES : 542
› EMMENAGEMENT LE : 09/03/2013
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : EN COUPLE AVEC SASKIA ;
› QUARTIER : CHEZ SA GRANDE SOEUR KATE, A LOS ANGELES ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN RÉDACTEUR POUR LE HUNTINGTON BEACH DAILY. IL ECRIT SON PREMIER ROMAN "SOUS LES PLUMES OBSCURES" ;
› HB AWARDS : (2013) PERSONNAGE LE PLUS COINCÉ (2015) PERSONNAGE LE PLUS COINCÉ ; HOMME PARFAIT (2016) PERSONNAGE LE PLUS SENSIBLE ; DUO LE PLUS IMPROBABLE AVEC NAYA ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : HAYDEN CHRISTENSEN ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;

MessageSujet: Re: Julian ▲ Alive, for the first time. | Terminée   Dim 10 Mar 2013 - 11:52

HAHA ! Tu sais c'est quoi le plus drôle, c'est que je me suis dit : Ah bah tiens, Jag' va être heureuse, il est blond ! :61: Merci :D

_________________
    — 'Cause I've had my heart broken before and I promised I would never let me hurt anymore. but I tore down my walls and made room for one. So, baby, I'm yours. •

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neela Meyers
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 15876
› EMMENAGEMENT LE : 02/03/2013
› AGE : 31
› STATUT CIVIL : en relation passionnelle avec son cheeseburger parce qu'il n'y a que ça de vrai. en couple avec imran devil johar et il est boiling hot. maman de la petite maya meyers aka cutest baby girl ever.
› QUARTIER : presidente drive.
› PROFESSION/ETUDE : médecin, chirurgien cardiaque.
› DOUBLE COMPTE : naya m. quinton, la garce sublimissime que tout le monde déteste + taleisha campbell, aka da delicious cookie.
› CELEBRITE : vidya balan.
› COPYRIGHT : ranipyaarcreation.


MessageSujet: Re: Julian ▲ Alive, for the first time. | Terminée   Dim 10 Mar 2013 - 12:36

bon eh bien, je n'ai rien à rajouter du coup, à part rebienvenue :#21:

VOUS FAITES OFFICIELLEMENT PARTIE DE HUNTINGTON BEACH
bienvenue parmi nous


toutes nos félicitations ! votre fiche vient d'être validée et vous faites officiellement partie des habitants de huntington beach. les portes de la ville vous sont grandes ouvertes, vous pouvez commencer dès maintenant vous y promener et commencer votre jeu.
mais, avant d'aller plus loin, ne vous invitons à consulter le guide de la ville qui vous sera certainement utile :
  • vous pouvez dans un premier lieu préciser votre métier ou étude, ainsi qu'à décider quel sera votre logement.

  • si vous vous retrouvez complètement perdu dans les rues de la ville, sachez qu'un salon de parrainage est à votre disposition. tout ce qu'il vous reste à faire c'est de demander d'avoir un parrain qui vous servira de guide touristique et vous aidera à retrouver vos repères plus rapidement.

  • vous avez également la possibilité de constituer vos propres carnets de relations et de rencontres. eh oui ! il ne faut pas oublier qu'avoir une vie sociale palpitante vous aidera à mieux vous épanouir !

  • pour finir, si vous vous attendez à ce que des personnes proches, amis ou ennemis, viennent vous rejoindre à huntington beach, n'oubliez pas qu'une catégorie pour la création des scénarii est consacrée à toutes ces personnes !


n'oubliez cependant pas que vous devez informer le staff de votre plus sombre secret. ne jouez pas aux innocents, car au fond, personne n'est un ange ! Si besoin le staff peut vous aider à trouver un secret. (contacter Marissa - contacter Naya)

en cas de besoin ou de question, le staff du forum sera toujours là pour vous, n'hésitez surtout pas à le contacter par mp ou à tout simplement poster vos questions dans le sujet consacré aux membres qui se trouve ici.

_________________

le petit tumblr magique de neela meyers : tumblr

haske dikha go deewane ko, jo ho raha hai ho jaane do. dil ke uljhan zubaan pe, aati hai to aa bhi jaane do. yeh hoton ki narmi yeh sanson ki garmi mere liye hai bas mere liye hai. show your smile to this crazy man, and let whatever is happening happen. the trouble of my heart is on my lips, let whatever is coming come. the softness of your lips, the warmth of your breath are mine, only mine.” (sholon si, shabd)
Revenir en haut Aller en bas
http://ranipyaarcreation.tumblr.com/
avatar
Julian Mcneal
GOOD COP


› MESSAGES : 542
› EMMENAGEMENT LE : 09/03/2013
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : EN COUPLE AVEC SASKIA ;
› QUARTIER : CHEZ SA GRANDE SOEUR KATE, A LOS ANGELES ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN RÉDACTEUR POUR LE HUNTINGTON BEACH DAILY. IL ECRIT SON PREMIER ROMAN "SOUS LES PLUMES OBSCURES" ;
› HB AWARDS : (2013) PERSONNAGE LE PLUS COINCÉ (2015) PERSONNAGE LE PLUS COINCÉ ; HOMME PARFAIT (2016) PERSONNAGE LE PLUS SENSIBLE ; DUO LE PLUS IMPROBABLE AVEC NAYA ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : HAYDEN CHRISTENSEN ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;

MessageSujet: Re: Julian ▲ Alive, for the first time. | Terminée   Dim 10 Mar 2013 - 12:52

JE SUIS ROSE o/ Merci !

_________________
    — 'Cause I've had my heart broken before and I promised I would never let me hurt anymore. but I tore down my walls and made room for one. So, baby, I'm yours. •

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Julian ▲ Alive, for the first time. | Terminée   Dim 10 Mar 2013 - 15:08

AHHHHHHHHHHHHHH EDWWAARRDDD'S BACKK !!
nah quand même pas. mais j'suis paumée, j'avais pas capté que c'était la crevette d'Elow !!
RE BIENVENUE alors :) le choix ne m'étonne pas hum hum ... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian Mcneal
GOOD COP


› MESSAGES : 542
› EMMENAGEMENT LE : 09/03/2013
› AGE : 30
› STATUT CIVIL : EN COUPLE AVEC SASKIA ;
› QUARTIER : CHEZ SA GRANDE SOEUR KATE, A LOS ANGELES ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN RÉDACTEUR POUR LE HUNTINGTON BEACH DAILY. IL ECRIT SON PREMIER ROMAN "SOUS LES PLUMES OBSCURES" ;
› HB AWARDS : (2013) PERSONNAGE LE PLUS COINCÉ (2015) PERSONNAGE LE PLUS COINCÉ ; HOMME PARFAIT (2016) PERSONNAGE LE PLUS SENSIBLE ; DUO LE PLUS IMPROBABLE AVEC NAYA ;
› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : HAYDEN CHRISTENSEN ;
› COPYRIGHT : ELOW' ;

MessageSujet: Re: Julian ▲ Alive, for the first time. | Terminée   Dim 10 Mar 2013 - 17:20

Merci Adoudinet ! Mais Julian est l'opposé de mon Edward chou :p !

_________________
    — 'Cause I've had my heart broken before and I promised I would never let me hurt anymore. but I tore down my walls and made room for one. So, baby, I'm yours. •

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Julian ▲ Alive, for the first time. | Terminée   

Revenir en haut Aller en bas
 

Julian ▲ Alive, for the first time. | Terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Alive - the final evolution
» [SOFT] REAL TIME TRAFFIC : Avertisseur de radars en temps réel [Gratuit]
» Les access prime-time
» Fin de Discovery Real Time en 2010 ?
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNTINGTON BEACH ™ ::  :: •• LES CARTES D'IDENTITES :: •• FICHES VALIDEES-