AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Suraj H. Hudson
BAD COP


› MESSAGES : 407
› EMMENAGEMENT LE : 12/05/2013
› AGE : 29
› STATUT CIVIL : FOREVER ALONE ;
› QUARTIER : PACIFIC LANE ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN JOURNALISTE AU NEW YORK TIMES ; PROF D'HISTOIRE AU LYCÉE ; TENTE DE RETROUVER UN JOB AU HUNTINGTON DAILY ;
› HB AWARDS : (2013) FAMILLE EN OR ; MEILLEUR TRIANGLE AMOUREUX AVEC LAILA ET AILYNN ; (2014) FAMILLE EN OR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE U CAN'T BUY HAPPINESS ; FAMILLE EN OR ; (2016) FAMILLE EN OR ;

› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : ADITYA ROY KAPUR ;
› COPYRIGHT : ELOW'

MessageSujet: HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "   Dim 12 Mai - 19:07




HENRI SURAJ HUDSON
«  Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. »

FICHE D'IDENTITE


✿ NOM : Hudson, ✿ PRÉNOMS : Henri, Suraj. ✿ SURNOMS : N (Hen') ✿ AGE : 25 ans - ✿ DATE DE NAISSANCE : Un 1 avril 1988 à New Delhi. ✿ NATIONALITÉ : Mi-Indien ; Mi-Anglais ✿ SEXUALITÉ : Hétéro. ✿ SITUATION AMOUREUSE : Célibataire. ✿ EMPLOI/ETUDES : Ancien Journaliste, Professeur d'Histoire.  ✿ NOM DU QUARTIER : Pacific Lane ✿ ANIMAUX DE COMPAGNIE : Aucun. ✿ CHIFFRE PORTE BONHEUR : le 3.
 
LE CARACTÈRE


Henri avait toujours été 'différent'. Petit, il était trop calme. En grandissant, il était toujours caché derrière son humour. Et en grandissant, il avait appris à constamment garder le sourire, au risque de pleurer sans s'arrêter. Aujourd'hui, Henri se cache. Il se cache derrière son boulot. Il se cache derrière de faux sourires. Il se cache car il a toujours du mal à vivre. Il se sent plus que jamais « vide. » Ce n'est pas un menteur, ce n'est pas un tricheur. Il a toujours été d'une honnêteté à vous faire peur. Il n'avait jamais eu le moindre problème à aller en face des gens qu'ils n'aimaient pas, à se battre pour ses convictions. Mais, plus il avance dans la vie, plus il a la conviction qu'il n'a jamais et ne sera jamais assez bien pour qui que ce soit et encore moins pour lui-même. C'est quelqu'un qui à peu confiance à lui, surtout aujourd'hui. Quelqu'un qui se sent incapable du meilleur et qui se contente du nécessaire. Mais c'est devenu quelqu'un centré sur sa haine, ce qui s'est avéré être parfois dangereux vis-à-vis de ses émotions. Il a beaucoup de mal à se contrôler, ce qu'on imagine mal en le voyant.
Le début d'une histoire...


NOUS AVONS TOUS UN PASSE, UN PRESENT ET UN FUTUR.
« - Il est plus blanc que les autres » « - je sais ! » « - Qu'est-ce qu'on va faire de lui ? » « - Bah on le garde idiote ! » « - Et les autres enfants, ils vont dire quoi ? » « - On aura qu'à dire qu'il est malade et puis basta, maintenant va lui préparer une place, on a un nouveau venu à l'orphelinat. »

C'était la première fois que l'orphelinat de New Delhi accueillait un petit garçon étranger. Un nouveau-né abandonné, voilà le triste sort du petit Henri. D'ailleurs quelle mère ferait ce genre de choses ? Appeler son fils Henri puis l'abandonner dans un pays indien. Comme si son physique n'allait pas déjà lui faire défaut, il fallait aussi qu'on se moque de son prénom. La gérante de l'orphelinat, Miss Chaterjee se plaisait à ignorer Henri pour utiliser son second prénom. Elle le taquinait, raccourcissant son second nom par Susu, ce qui était encore plus humiliant. Il avait eu de la chance de grandir dans l'orphelinat de Miss Chaterjee. La propriétaire des lieux mettaient un point d'honneur pour qu'Henri soit traité comme n'importe quel enfant. Elle ne supportait pas qu'on le mette de côté sous prétexte qu'il était différent. C'était sa façon de voir les choses et grâce à ça, Henri jouait au cricket, faisait la course et se battait, mais jamais il n'avait senti de la haine envers lui, où de la distance entre lui et les autres. Entre orphelins, il y avait une vraie solidarité presque. Ainsi, le jeune Henri passa les toutes premières années de sa vie dans un orphelinat très pauvres, mais très conviviale. Au début, on lui racontait que tout petit, on ne l'avait jamais entendu pleurer. Ce qui était très étonnant. On pouvait lui piquer des jouets, lui crier dessus ou lui refuser quelque chose, Henri baissait la tête et attendait, sans jamais pleurer. Il parlait très peu aussi. Quand on lui demandait si il était triste parce qu'il avait ni papa, ni maman, il répondait que comme les autres, les siens étaient morts et qu'on ne pouvait pas en vouloir à dieu d'avoir pris avec lui les meilleures personnes du monde. Une chose était sûre, il avait toujours eu le sourire aux lèvres et riait très facilement. C'était quelque chose qui n'avait jamais changé.

« - Je sais que ma décision peut te paraitre horrible, je peux comprendre qu'à ton âge c'est trop dur de comprendre ce qu'à ce moment-là je ressentais. Sache que je ne me pardonnerais jamais ce que j'ai fait et que je n'attends pas que tu me pardonnes. »

Il n'avait que neuf ans quand une première lettre arriva. Sa mère était en vie. Sa mère l'avait abandonné. Son père était un... un inconnu qui avait croisé un jour le chemin de sa mère et voilà. Il était né. C'était un bâtard. Le fruit d'une liaison extra-conjugal. Au début, quand l'un des enfants de l'orphelinat l'avait traité ainsi il n'avait pas compris, mais quand on lui expliqua il eut beaucoup de mal à contenir sa colère. Quelques lettres arrivèrent, sa mère regrettait le fait de l'avoir laissé, mais elle lui expliquait aussi pourquoi elle l'avait laissé. Un mari, une fille. Et aucune place pour lui. Il pleura tellement après chaque lettre. Il se sentait trahi, délaissé, non-aimé. Et puis un jour plus de lettre. Il se doutait bien de la raison. Elle était morte et il ne l'avait jamais vu. Il n'avait jamais vu sa propre mère. Au début, Henri se mit à détester sa mère. Il garda toutes les lettres que sa mère lui avait envoyées et se disait que chaque année, le jour de sa mort, il relirait les raisons de son existence et de sa vie. Quelque mois plus tard, alors qu'il n'allait plus tardé à avoir 10 ans, on confia Henri à un couple anglais qui vivait en Inde. La famille Hudson. Riche famille, riche grande famille surtout. La mère adoptive d'Henri, Supriya, avait perdu son bébé il y a presque 11 ans de cela, elle avait appris qu'elle ne pouvait plus avoir d'enfant après cela. Son époux, Patrick, avait eu la merveilleuse idée de faire croire à toute sa famille que sa femme était enceinte et par conséquent, ils étaient allés à l'étranger et avait adopté un petit garçon. Les Hudson n'y avaient vu que du feu. Patrick avait son héritier et Supriya son fils, mais le destin décida de changeait la donne. En effet, ils découvrirent que leur enfant était malade et peu à peu les choses se dégradèrent. Aujourd'hui, l'état mental de Supriya n'est pas au top. Elle est folle, mais Patrick ne voulait pas l'accepter. Alors, cachant à leurs familles que leur enfant était mort, ils se lancèrent à la recherche d'un autre enfant pour le remplacer et Supriya avait trouvé Henri parfait. Henry, Henri ? Où était la différence ! C'était un signe du destin, disait-elle... pour Henri se fut le début d'une drôle de vie.

La vie du remplaçant.

« - Tu sais Henri, c'est toi mon préféré. T'es le seul à avoir les couilles d'être honnête. J'aime ça. »

Au début, c'était dur. Il ne comprenait pas vraiment pourquoi. Pourquoi lui et surtout, pourquoi il était obligé de considérer Supriya et Patrick comme ces parents. Les premières années étaient concentrées sur son éducation. Ensuite, c'est le grand déménagement pour Londres et les tentatives de séductions sur le grand-père pour avoir le plus gros héritage. Les Hudson étaient nombreux. En effet, Patrick avait quatre frères et une soeur ! Il était le second dans la hiérarchie. Une fois qu'Henri avait un bon niveau en anglais, savait utiliser les huit fourchettes sur la table et connaissait l'histoire de l'Angleterre par coeur, ils étaient en route. Henri n'avait rien perdu de sa bonne humeur et de sa façon d'être durant ces années-là. Il avait vu quelque chose chez sa mère adoptive qu'il n'avait jamais vue ailleurs. L'amour. Elle était peut-être mentalement instable, mais elle l'aimait. Elle aimait le remplaçant de son premier fils et du second qui était mort trop tôt. C'était dur se voir refuser certaines choses parce que « le premier Henri est mort comme ça ! » mais petit à petit, Henri pensait prendre une place tel que Supriya et Patrick oublierais la mort de leur premier enfant adoptif.Ou du moins, ils auraient moins mal en y pensant. Déjà très jeune Henri avait su montrer une maturité et une façon d'être qui n'était pas de son âge. Et avec le temps, il ne détestait plus sa mère. Il détestait l'homme qu'elle a un jour aimé. L'homme qui avait forcé sa mère à abandonner son fils. L'homme qui n'avait pas voulu d'Henri dans leurs vies. Il se disait aussi qu'il avait une demi-soeur, qu'il avait une famille en fin de compte. Une famille moins fausse que les Hudson. Alors il se jura de la cherchait un jour.

En ce qui concerne son arrivée à Londres, il savait ce que Supriya et son époux attendait de lui, mais le premier jour, lorsqu'un grand repas eu lieu dans l'espèce de château où le vieux vivait, Henri se montra étrangement... honnête. Il n'aimait pas jouer aux cartes, pourquoi devait-il se forcer ? Et à chaque fois que quelque chose ne lui plaisait pas, il le disait tout simplement. Durant toute la semaine qu'il passa là-bas, il ne cessa d'être... lui. Patrick flippait, mais au finale cette façon de faire semblait plaire plus qu'autre chose.

« - C'est NOTRE Argent ! » « - Henri, tu ne peux pas nous faire ça ! » « - Plus jeune, j'étais peut-être naïf, mais aujourd'hui ça ne sert à rien. J'en ai marre d'être votre jouet. J'me casse ! »

Seize ans. La belle époque. Ou pas. Supriya et Patrick avait découvert que la majeure partie de l'héritage revenait à Henri, jusqu'à sa majorité. C'était écrit. La colère avait envahi Patrick qui avait frappé Henri alors qu'il rentrait de cours. Supriya pleurait, disant qu'elle ne méritait que ça pour avoir été une si mauvaise mère et avoir perdu son Henri. Au final, Henri se rendit compte à quel point il n'était qu'un jouet. C'est tout. Un vulgaire remplaçant qui devait jouer le rôle du fils parfait pour du fric. Il devait l'avouer, il était heureux d'avoir l'argent du vieux pour lui. Il pensait à sa demi-soeur qu'il irait bientôt chercher. Alors qu'il fugua chez un ami, il apprit peu de temps plus tard que Supriya s'était suicidée. Etrangement, ça ne lui avait pas fait grand-chose, il semblait être immunisé contre la mort depuis que sa mère biologique n'était plus de ce monde. Quand il apprenait la mort de quelqu'un, ça ne lui faisait rien. Il avait l'air vide à l'intérieur, il n'avait jamais compris pourquoi. La mort de Supriya rendit Patrick désespéré au point de supplier Henri de revenir. Ce que le garçon fit. Il dût alors supporter un père adoptif alcoolique et dépressif qui ne travaillait même plus. Du coup, Henri dût travailler à mi-temps en même temps qu'ils faisaient ses études, ne pouvant toujours pas toucher à l'argent de son grand-père.

Vous savez, ce type qui nettoie les couloirs de l'université déjà trop crade pour pouvoir un jour être propre ? C'était Henri. Petite université, bourse et travail pour tout payer, une horreur. Un jour, il nettoyait tranquillement quand une fille furieuse arpenta les couloirs sur de hauts talons et manqua de peu de glisser. Henri l'a rattrapa et voilà comment il tomba pour la première fois amoureux. Etrange, il avait toujours regardé les filles de loin disant qu'il avait déjà trop de problèmes pour s'en rajouter d'autres, mais cette fois, le destin avait frappé. Idiot serait l'adjectif parfait pour qualifier Henri à cette époque. Il aimait Meg' comme un fou et traîner partout avec elle. Les meilleurs amis du monde, même si Meg savait qu'il l'aimait. Elle profitait de lui, sans qu'il ne s'en rendes vraiment compte. Il était à prêt à tout pour elle.
DERRIÈRE L’ÉCRAN


✿ Coucou tout le monde, je débarque sur H.B alors que personne ne me connaît alors autant faire les choses bien non ?! Tout d'abord il faut savoir que dans le monde des forums mon pseudo est Elow, tandis que mon prénom est Elodie. Je suis âgé(e) de 20 ans et je vis actuellement du côté de la france, lol. Ce que je fais dans la vie ? ça ne vous regarde pas :p Passons aux choses sérieuses, j'ai connu ce forum grâce à l'admin au big boobs. , ma première impression en le voyant a été OMG. Côté rp je vous préviens que mes fréquences de connexion seront de 7j/7 et que mon niveau rp est de 500 - 1500 mots..
Concernant mon personnage j'ai choisi Zach Roerig comme célébrité, pas mal non ? Si vous avez bien lu ma fiche vous savez d'avance que je choisi U CAN'T BUY HAPPINESS comme groupe ! Au faite j'allais oublier le code du règlement je le connais et il a été validé par Neela.
A bientôt sur le forum ♥



_________________

    — Still thinking about you when nights come All my life i was alone, waiting for them and now, i can't just let you destroy that even if you are all that my heart desire. •



Dernière édition par Suraj H. Hudson le Ven 15 Mai - 12:53, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Suraj H. Hudson
BAD COP


› MESSAGES : 407
› EMMENAGEMENT LE : 12/05/2013
› AGE : 29
› STATUT CIVIL : FOREVER ALONE ;
› QUARTIER : PACIFIC LANE ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN JOURNALISTE AU NEW YORK TIMES ; PROF D'HISTOIRE AU LYCÉE ; TENTE DE RETROUVER UN JOB AU HUNTINGTON DAILY ;
› HB AWARDS : (2013) FAMILLE EN OR ; MEILLEUR TRIANGLE AMOUREUX AVEC LAILA ET AILYNN ; (2014) FAMILLE EN OR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE U CAN'T BUY HAPPINESS ; FAMILLE EN OR ; (2016) FAMILLE EN OR ;

› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : ADITYA ROY KAPUR ;
› COPYRIGHT : ELOW'

MessageSujet: Re: HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "   Dim 12 Mai - 19:07


... La fin d'une vie.


JOURNAL D’HENRI HUDSON.
2008-2009.
(pour une meilleure compréhension, certaine partie ont été raccourcis)

Si j'avais su un jour, qu'elle serait la cause de ma fin, le pêcher de mon âme et la noirceur de mes écrits j'aurais coupé le fil de ma vie bien plus tôt. Reprendrons depuis le départ, moi, Henri Hudson, toujours souriant par habitude, je viens d'avoir la plus merveilleuse des surprises menant à l'enfer : j'ai le coeur en miette. Au bord de ma noirceur j'écris pour me souvenir, de ne plus jamais ressentir une telle chose. Au fond de moi je sais que cet Alex je ne sais pas quoi et la meilleure personne pour elle, je le sais, mais j'ai si mal. Mon coeur ne tient plus, je fais des crises c'est un fait inévitable. Je suis émotionnellement instable, c'est mon problème. Car à l'heure où j'écris seule ce stylo et ce cahier sont en état de fonctionner. Je n'ai pas pu me résoudre à ce destin qu'en voiture j'ai fait l'impensable. J'ai vécu à en mourir, mais ce n'était pas mon heure. Je suis rentrée ce soir-là, et j'ai tout cassé. Patrick n'a pas réussis à m'arrêter. J'étais au bord du gouffre. Je crois même que ma fureur l'avait tellement effrayé qu'il est parti se cacher dans sa chambre, cet ivrogne. Je n'avais jamais été ainsi avant. Je crois que toutes ces années j'ai trop pris sur moi. J'ai trop gardé ma douleur à l'intérieur. Il était temps d'exploser. Je suis parti, furieux et déçu de moi-même et j'ai percuté comme un imbécile ce camion. J'ai 20 ans putain. Pas 14 ! Je suis à l'hôpital où une infirmière, dans mon délire et ma colère m'a conseillé d'écrire. Ce que je fais.


    [...] « Jour monotone, qui lassèrent peu à peu les quelques morceaux de mon coeur. »


Aujourd'hui, j'ai appris qu'elle se marie. Ouais, elle connaît Alex depuis le lycée, vous comprenez... ex-copain, futur mari ! J'ai reçu sa lettre, une invitation. Elle ne pense pas mal, je le sais. Je devrais oublier, mais comment ? C'est beaucoup trop tôt ! Je n'arriverai pas à m'en sortir si je la vois, si je sais qu'elle est là, quelque part pas loin de moi ! Je me meurs à chacun de ses souffles. Je ne vais pas y aller. Je ne crois pas, c'est trop dur et je ne veux pas montrer mon état de suicidaire à tous ses invités, lui faire honte... Je vois même un psy, c'est vous dire ! Putain, je devrais la détester pour m'avoir caché son amour pour monsieur muscle, mais je n'y arrive pas. Peut-être que le mieux pour moi serait de partir. Mais je ne veux pas fuir ! Comme un lâche ! Je veux être un homme, fort et courageux, affrontant ses peurs.


    [...] « Je suis resté devant l'entrée, vêtu d'un costume et je n'ai pas réussi à franchir cette porte »


Je dois admettre ma défaite et partir. Je ne serai jamais quelqu'un comme j'aurais voulu l'être. Je ne suis pas un héros, je ne suis rien d'autre qu'un coeur brisé, un ange à l'aile arrachée par sa déesse bien aimé.

JOURNAL D’HENRI HUDSON.
2009-2010.
(pour une meilleure compréhension, certaine partie ont été raccourcis)

Je suis partie en Amérique ! Ah l'air pollué de Los Angeles ! Je me sens revivre et cela me fait du bien ! Enfin je fini mes études là-bas et je sortirai bientôt diplômer. Je passe mon temps à étudier et apprendre davantage sur la philosophie, la littérature, l'histoire... je crois que je suis le mec qui a le plus d'options de toute la fac. J'aurais aimé être dans la peau de Cicéron, ou connaître Voltaire et son Ironie à deux franc cinquante. Il y a une fille dans mon cours, une certaine Naina, d'origine Pakistanaise. Elle me redonne le sourire avec ses histoires. Une perle rare. Je ne peux pas dire que je suis amoureux, je n'ose plus l'être, mais j'espère qu'avec le temps je réussirai à me souvenir des bon côté de l'amour et que je pourrais ouvrir les yeux et voir qu'il y a beaucoup de personnes qui n'attendent que le mien. Je continue aussi de chercher ma demi-soeur et cet homme. Je n'oublierais jamais. Et l'argent de grand-père m'aide enfin. Même si je dois bosser dans ce bar.


    [...]«  Je cherche, sans savoir ce que je trouverais réellement. En attendant, l'amour frappe à ma porte comme une évidence auquel je ne peux échapper. »


Je peux enfin l'écrire et le dire. Je suis amoureux. Il m'aura fallu plus d'un an pour l'oublier, elle pour qui mon coeur à saigner. Maintenant Naina est là. Elle m'a ouvert les yeux. Pour un de ses baisers je tuerais 1000 hommes si le faut. Je tuerais le monde quitte à mourir moi-même pour qu'elle garde son doux regard posé sur moi. Je crois qu'elle connaît mes sentiments et tout au fond de moi, je sais qu'elle m'aime aussi. C'est tellement bon de savoir que cet amour est réciproque. Nous allons au cinéma demain, je lui avouerai tout par un baiser. Je suis un pauvre fou, ignorant de tout, mais l'espoir en moi grandi plus vite qu'une pluie qui crée l'inondation.

JOURNAL D’HENRI HUDSON.
2010-2011.
(pour une meilleure compréhension, certaine partie ont été raccourcis)

J'ai mon diplôme ! Enfin ! Et je vais peut-être lui faire ma demande. J'espère qu'elle dira oui. Elle est très différente des autres filles, elle n'aime pas le shopping, déteste les films trop romantiques (et ceux malgré son adoration pour Shakespeare.) Elle aime me taquiné, on se dispute souvent comme des gamins. Notre amour et grand et vrai. Elle dira oui, Bien sûr qu'elle dira oui ! Nous sommes si heureux, notre vie est si... Parfaite. Pas un jour ne passe sans que le sourire soit là. Mais j'ai un mauvais pressentiment. Comme si quelque chose d'horrible aller se produire. Je suis sûr que ce n'est rien de grave, le stress probablement. Ah ! Je tremble ! Il faut que je me calme ! Et en plus je vais faire mes débuts dans le New York Times ! LE NEW YORK TIMES ! Voilà ! Je suis en plein stress...

Si seulement j'avais retrouvé ma demi-soeur, si seulement j'avais sa trace, si seulement je savais où elle est. Je pourrais partager ça avec elle. Je sais que je devrais être jaloux, parce que notre mère m'a abandonné pour elle et lui. Mais je veux en savoir plus. Je veux savoir qui elle. Qui il est. Je veux savoir si j'ai encore une famille quelque part ou non. Et j'espère le meilleur plutôt que le pire.


    [...] « - J'attend le bon moment. J'attend peut-être trop. »


ARTICLE DU NEW YORK TIMES
2 DECEMBRE 2011.

Ce qui devait être une critique entreprenante et amusante va devenir un récit surprenant et tragique. Henri Hudson qui venait de faire ses débuts comme critique vient de faire une tentative de suicide. Celui qui avait captivé tous ses lecteurs et qui a reçu le plus de lettre d'admirations pour ses débuts admirable dans le New York times vient d'essayer de mettre fin à sa vie. Le récit qui va suivre et écrit par l'un de ses amis, collège et journaliste. L'article est publié comme aperçu et ajout supplémentaire à l'article sur les liaisons extra-conjugal et leurs impacts. :

« Henri n'est pas quelqu'un qui se suicide sur un coup de tête. Il n'a fait qu'aimer la mauvaise personne, c'est tout. Il a aimé au point de ne pas accepter la réalité qui s'offrait à ses yeux. Il allait demander Naina en mariage, mais quand il est arrivé dans leur appartement à une heure où il n'était pas censé être là, il la vue dans son propre lit avec un autre. Alors, mettez-vous à sa place. Ils étaient si heureux tous les deux, alors pourquoi faire une telle chose ? Comment as-t 'elle pût briser leur relation comme cela ?! Elle savait pertinemment qu'Henri est instable du point de vue émotionnelle, nous savions tous cela. Et nous savions tous que le temps était trop court pour l'arrêter. Il a agi juste après. Je le sais, car je suis arrivé à ce moment-là, apporter un dossier qu'il avait oublié. Je l'ai vu sortir de chez lui, un visage si triste et si rempli de haine que j'ai tout de suite comprise. Naina qui ne fait rien. On le voit jeter cette montre qu'elle lui avait acheté, on le voit jeter sa cravate qui le serrait trop fort, on le voit hurler et se diriger vers le périphérique. Naina commence à comprendre l'énormité de sa bêtise et cours, en petite tenue vers Henri, Je les suis.

Henri était là. Derrière la barre qui décent et qui annonce qu'un train arrivent. Il sourit en hurlant qu'il aurait dû mourir depuis longtemps. Que toute sa vie est un argument à sa mort et à son inexistence. J'ai sauté comme un fou pour ne pas que le train l'écrase. Je remercie chaque jour le ciel pour m'avoir permis de la sauver. Je n'oublierais jamais, ce regard et ce sourire. »

Si certain de nos lecteurs veulent envoyer leur soutien, l'adresse de l'hôpital où se trouve Henri Hudson se trouve à la fin du journal. Tous ceux qui travaillent au New York Times compatissent à la douleur d'Henri et espère le revoir un jour. Il faut donc prendre compte, par cet exemple que [...]

JOURNAL D’HENRI HUDSON.
2012-2013.
(pour une meilleure compréhension, certaine partie ont été raccourcis)


    [...] « Je me surprends parfois, à m'éclaircir les idées sombres tapis dans mon esprit et à t'écrire une lettre que je finis par arracher et jeter. »


Ma main trembla à l'idée de poser son nom sur le papier. Je l'ai retrouvé. Celui qui est responsable de la vie que j'ai eue. Je l'ai retrouvé, celui qui pour son propre bonheur à fait du mien un cauchemar. Liam Meyers. J'en suis sûr. C'est lui. Il n'y a pas de doute. Je ne sais pas encore comment l'approché, comment lui parler, comment me venger, mais je l'ai trouvé. Il y a encore trop de question auquelle je n'ai pas de réponses, trop de questions que lui seul est capable de comprendre. Ce type, je le hais. Une haine qui m'aide à me focaliser sur autre chose que sur la vie pathétique que je mène. J'ai fui New York, donnait ma démission et je me suis caché dans une petite ville du Connecticut. J'ai réussi à trouver un poste en tant que prof d'histoire et j'dois avouer que ça me plait comme métier. Mais quand j'ai trouvé ce type, quand j'ai retrouvé sa trace, j'ai demandée un transfert et me voilà maintenant à l'opposerde ma petite ville. A Huntington Beach.

[...] « Comme un tourbillion qui emporte votre être. Plus que d'être intrigué, j'était passioné par son regard. »

Je ne sais pas pourquoi, il m'arrive parfois de regarder les gens avec ce regard d'enfant. A la fois attiré, curieux et sans le moindre gène. C'est ainsi que je mis à la fixer, au tout début. C'était devenu une habitude pour moi de corriger certaine de mes copies au café pas loin. C'était un endroit sympa et c'était mieux que le silence lugubre de mon appartement. Petit à petit, je l'ai remarqué, Neela. Chirurgienne qui visiblement était somptueuse. Je me mis à me dire qu'elle me plaisait, tentant petit à petit de m'approcher d'elle. C'est quelqu'un de bien, de franc. Je suis devenu très distant depuis ce que ma fait Naina. Beaucoup ne m'ont plus reconnu après ça. J'avais changé. Mais avec Neela, je ressentais en moi quelque chose que j'avais perdu. On ne fait que papoter, boire un café et rire. Il arrive que parfois, une amitié soit largement suffisante pour se donner une raison de vivre.

_________________

    — Still thinking about you when nights come All my life i was alone, waiting for them and now, i can't just let you destroy that even if you are all that my heart desire. •



Dernière édition par Suraj H. Hudson le Ven 15 Mai - 13:03, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neela Meyers
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 15850
› EMMENAGEMENT LE : 02/03/2013
› AGE : 31
› STATUT CIVIL : en relation passionnelle avec son cheeseburger parce qu'il n'y a que ça de vrai. en couple avec imran devil johar et il est boiling hot. maman de la petite maya meyers aka cutest baby girl ever.
› QUARTIER : presidente drive.
› PROFESSION/ETUDE : médecin, chirurgien cardiaque.
› DOUBLE COMPTE : naya m. quinton, la garce sublimissime que tout le monde déteste + taleisha campbell, aka da delicious cookie.
› CELEBRITE : vidya balan.
› COPYRIGHT : ranipyaarcreation.


MessageSujet: Re: HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "   Dim 12 Mai - 19:08

mon petit demi-frère qui a des vues sur moi

_________________

le petit tumblr magique de neela meyers : tumblr

haske dikha go deewane ko, jo ho raha hai ho jaane do. dil ke uljhan zubaan pe, aati hai to aa bhi jaane do. yeh hoton ki narmi yeh sanson ki garmi mere liye hai bas mere liye hai. show your smile to this crazy man, and let whatever is happening happen. the trouble of my heart is on my lips, let whatever is coming come. the softness of your lips, the warmth of your breath are mine, only mine.” (sholon si, shabd)
Revenir en haut Aller en bas
http://ranipyaarcreation.tumblr.com/
avatar
Suraj H. Hudson
BAD COP


› MESSAGES : 407
› EMMENAGEMENT LE : 12/05/2013
› AGE : 29
› STATUT CIVIL : FOREVER ALONE ;
› QUARTIER : PACIFIC LANE ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN JOURNALISTE AU NEW YORK TIMES ; PROF D'HISTOIRE AU LYCÉE ; TENTE DE RETROUVER UN JOB AU HUNTINGTON DAILY ;
› HB AWARDS : (2013) FAMILLE EN OR ; MEILLEUR TRIANGLE AMOUREUX AVEC LAILA ET AILYNN ; (2014) FAMILLE EN OR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE U CAN'T BUY HAPPINESS ; FAMILLE EN OR ; (2016) FAMILLE EN OR ;

› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : ADITYA ROY KAPUR ;
› COPYRIGHT : ELOW'

MessageSujet: Re: HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "   Dim 12 Mai - 19:28

Oh ma grande demi-soeur qui a de belle boobs. Rolling Eyes

_________________

    — Still thinking about you when nights come All my life i was alone, waiting for them and now, i can't just let you destroy that even if you are all that my heart desire. •

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Laïla-Hailey Raichand
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 820
› EMMENAGEMENT LE : 25/04/2013
› AGE : 24
› STATUT CIVIL : fuit l'ex qui a fait d'elle son punching ball
› QUARTIER : recueillie par Andrew
› PROFESSION/ETUDE : a des boulots par ci, par là ... rien de fixe
› DOUBLE COMPTE : bébé Jefferson & le p'tit killer d'Adam
› CELEBRITE : Lily Collins
› COPYRIGHT : tearsflight


MessageSujet: Re: HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "   Dim 12 Mai - 20:13

AHHHHHHHHHH COUSSSIIINNNN QUE JE CONNAIS " SUREMENT " PAS oO ...
Revenir en haut Aller en bas
http://huntington-beach.forumsactifs.com/
avatar
Suraj H. Hudson
BAD COP


› MESSAGES : 407
› EMMENAGEMENT LE : 12/05/2013
› AGE : 29
› STATUT CIVIL : FOREVER ALONE ;
› QUARTIER : PACIFIC LANE ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN JOURNALISTE AU NEW YORK TIMES ; PROF D'HISTOIRE AU LYCÉE ; TENTE DE RETROUVER UN JOB AU HUNTINGTON DAILY ;
› HB AWARDS : (2013) FAMILLE EN OR ; MEILLEUR TRIANGLE AMOUREUX AVEC LAILA ET AILYNN ; (2014) FAMILLE EN OR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE U CAN'T BUY HAPPINESS ; FAMILLE EN OR ; (2016) FAMILLE EN OR ;

› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : ADITYA ROY KAPUR ;
› COPYRIGHT : ELOW'

MessageSujet: Re: HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "   Dim 12 Mai - 20:17

AW COUSINNNNE !!! On l'apprendra un jour, c'tout :)

_________________

    — Still thinking about you when nights come All my life i was alone, waiting for them and now, i can't just let you destroy that even if you are all that my heart desire. •

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "   Dim 12 Mai - 20:29

ouais et t'oubliera aussi vite la neenee aux gros boobs Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Suraj H. Hudson
BAD COP


› MESSAGES : 407
› EMMENAGEMENT LE : 12/05/2013
› AGE : 29
› STATUT CIVIL : FOREVER ALONE ;
› QUARTIER : PACIFIC LANE ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN JOURNALISTE AU NEW YORK TIMES ; PROF D'HISTOIRE AU LYCÉE ; TENTE DE RETROUVER UN JOB AU HUNTINGTON DAILY ;
› HB AWARDS : (2013) FAMILLE EN OR ; MEILLEUR TRIANGLE AMOUREUX AVEC LAILA ET AILYNN ; (2014) FAMILLE EN OR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE U CAN'T BUY HAPPINESS ; FAMILLE EN OR ; (2016) FAMILLE EN OR ;

› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : ADITYA ROY KAPUR ;
› COPYRIGHT : ELOW'

MessageSujet: Re: HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "   Dim 12 Mai - 20:31

Mais oui, of course.

_________________

    — Still thinking about you when nights come All my life i was alone, waiting for them and now, i can't just let you destroy that even if you are all that my heart desire. •

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Leah I. Stewart
le lama suprême


› MESSAGES : 6713
› EMMENAGEMENT LE : 18/01/2013
› AGE : 29
› STATUT CIVIL : C'est Tchernobyl.
› QUARTIER : Presidente Drive
› PROFESSION/ETUDE : Ecrivain / blogueuse culinaire
› DOUBLE COMPTE : Dustin W. Kennedy
› CELEBRITE : Nina Dobrev
› COPYRIGHT : ©.cranberry (avatar) ©tumblr & © sweet peach (sign)


MessageSujet: Re: HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "   Dim 12 Mai - 20:58

Rebienvenue!

_________________
How far I'll go
I can lead with pride, I can make us strong. I'll be satisfied if I play along, but the voice inside sings a different song. What is wrong with me? See the light as it shines on the sea it's blinding, but no one knows, how deep it goes and it seems like it's calling out to me, so come find me.
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "   Dim 12 Mai - 21:22

Re bienvenue à toi !
A un jour près et c'est moi qui le prenait ce scénario mdrrrr (j'fais 1 mois demain mdrrr)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "   Dim 12 Mai - 21:34

Re-bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Suraj H. Hudson
BAD COP


› MESSAGES : 407
› EMMENAGEMENT LE : 12/05/2013
› AGE : 29
› STATUT CIVIL : FOREVER ALONE ;
› QUARTIER : PACIFIC LANE ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN JOURNALISTE AU NEW YORK TIMES ; PROF D'HISTOIRE AU LYCÉE ; TENTE DE RETROUVER UN JOB AU HUNTINGTON DAILY ;
› HB AWARDS : (2013) FAMILLE EN OR ; MEILLEUR TRIANGLE AMOUREUX AVEC LAILA ET AILYNN ; (2014) FAMILLE EN OR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE U CAN'T BUY HAPPINESS ; FAMILLE EN OR ; (2016) FAMILLE EN OR ;

› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : ADITYA ROY KAPUR ;
› COPYRIGHT : ELOW'

MessageSujet: Re: HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "   Dim 12 Mai - 21:36

merci !!! :-)

Aw !!! Je savais pas :/ J'espère que tu ne m'en veux pas trop :D

_________________

    — Still thinking about you when nights come All my life i was alone, waiting for them and now, i can't just let you destroy that even if you are all that my heart desire. •

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liam K. Meyers
lama ninja en formation secrète


› MESSAGES : 518
› EMMENAGEMENT LE : 04/04/2013
› AGE : 48
› STATUT CIVIL : N'arrive à penser qu'à elle...
› QUARTIER : Palm Avenue
› PROFESSION/ETUDE : Homme d'affaire
› DOUBLE COMPTE : Joan, Shawn, Drix, Sasha, Matthew, Jamie, Nora, Troy, Lou, Mackenzie & Raphael.
› CELEBRITE : JDM <3
› COPYRIGHT : Hepbuns


MessageSujet: Re: HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "   Dim 12 Mai - 22:13

Comment tu parles de ma fille ça commence mal... trèèèèsss mal Rolling Eyes

Enfin bienvenue quand même tu m'en veux pas trop dit d'avoir orchestré ton abandon

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "   Dim 12 Mai - 22:16

Henri S. Hudson a écrit:
merci !!! :-)

Aw !!! Je savais pas :/ J'espère que tu ne m'en veux pas trop :D

Nan du tout !! Mdrr mais j'veux un lien du coup !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "   Dim 12 Mai - 22:19

Bienvenue le cousin de la Neelette !
Tu vas voir, on est des fifous ici !


EDIT:
Grâce à Grandpops (Liam le papamichantpastoutbôdeNeela ) je viens de titler que t'étais le DEMI-FRÈRE XD !

Mea culpa !

Dooooonc je recommence

BIENVENUE LE DEMI-FRÈRE DE LA NEELETTE XD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Suraj H. Hudson
BAD COP


› MESSAGES : 407
› EMMENAGEMENT LE : 12/05/2013
› AGE : 29
› STATUT CIVIL : FOREVER ALONE ;
› QUARTIER : PACIFIC LANE ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN JOURNALISTE AU NEW YORK TIMES ; PROF D'HISTOIRE AU LYCÉE ; TENTE DE RETROUVER UN JOB AU HUNTINGTON DAILY ;
› HB AWARDS : (2013) FAMILLE EN OR ; MEILLEUR TRIANGLE AMOUREUX AVEC LAILA ET AILYNN ; (2014) FAMILLE EN OR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE U CAN'T BUY HAPPINESS ; FAMILLE EN OR ; (2016) FAMILLE EN OR ;

› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : ADITYA ROY KAPUR ;
› COPYRIGHT : ELOW'

MessageSujet: Re: HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "   Dim 12 Mai - 22:31

@Liam K. Meyers a écrit:
Comment tu parles de ma fille ça commence mal... trèèèèsss mal Rolling Eyes

Enfin bienvenue quand même tu m'en veux pas trop dit d'avoir orchestré ton abandon

:#18: (moi pas content, mais petit smiley jaune, on dirais il fait caca!)

J'vais te péter la gueule, haha! (je plaisante :D) (Ou pas)

Emrys, pas de sushi :#22: et quand à toi, p'tit Jamie ! MERCHI ! :#25:

_________________

    — Still thinking about you when nights come All my life i was alone, waiting for them and now, i can't just let you destroy that even if you are all that my heart desire. •

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Marissa I. Stewart
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 3901
› EMMENAGEMENT LE : 25/08/2012
› AGE : 33
› STATUT CIVIL : Deuxième fille d'Andrew & Isobel Stewart. Divorcée d'Eden Jefferson avec qui j'ai eu une fille prénommait Faith, nous avons perdu notre deuxième enfant. Soeur d'Emma et de Leah, les brunes les plus sexy de la ville après moi ! Je suis également la tante de la petite Lilou et du petit Mason. En couple depuis peu avec le très sexy Simon rencontré lors d'une mission humanitaire ♥
› QUARTIER : Actuellement à la recherche d'un nid douillé
› PROFESSION/ETUDE : Je dirige le service obstétrique de l'hopital, j'ai mis mon métier de côté depuis quelques mois. Je suis en pleine remise en question.
› DOUBLE COMPTE : Mischa S. Miller - Noah S. Harper - Sawyer E. CLarks - Harper M. Carrington - Samuel N. Hamilton - Charlie Keynes - Arizona R. Donroe - Elisabeth Howard - Erin R. Preston & Zola Rosebury
› CELEBRITE : Sophia Bush (aa)
› COPYRIGHT : Cranberry.


MessageSujet: Re: HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "   Dim 12 Mai - 22:33

Tu peux parler franchement tes choix d'avatars sont toujours parfaits, tu me tue
Merci pour ce nouveau compte

_________________
La passion est un feu si ardent que même un fois éteint, il nous habite encore longtemps. C'est une pulsion si puissante qu'elle nous pousse dans les bras d'amours improbables. C'est une sensation si bouleversante qu'elle peut briser les murs que l'on avait érigés pour protéger notre coeur. C'est un sentiment si intense qu'il refait surface malgré les efforts déployés pour l'enterrer. Oui, de toutes les émotions, la passion est celle qui nous donne une raison de vivre, et une excuse pour commettre toute sorte de crimes.(desperate housewives)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Suraj H. Hudson
BAD COP


› MESSAGES : 407
› EMMENAGEMENT LE : 12/05/2013
› AGE : 29
› STATUT CIVIL : FOREVER ALONE ;
› QUARTIER : PACIFIC LANE ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN JOURNALISTE AU NEW YORK TIMES ; PROF D'HISTOIRE AU LYCÉE ; TENTE DE RETROUVER UN JOB AU HUNTINGTON DAILY ;
› HB AWARDS : (2013) FAMILLE EN OR ; MEILLEUR TRIANGLE AMOUREUX AVEC LAILA ET AILYNN ; (2014) FAMILLE EN OR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE U CAN'T BUY HAPPINESS ; FAMILLE EN OR ; (2016) FAMILLE EN OR ;

› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : ADITYA ROY KAPUR ;
› COPYRIGHT : ELOW'

MessageSujet: Re: HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "   Dim 12 Mai - 22:33

Marissa I. Jefferson a écrit:
Tu peux parler franchement tes choix d'avatars sont toujours parfaits, tu me tue
Merci pour ce nouveau compte

aww merchi marissa

_________________

    — Still thinking about you when nights come All my life i was alone, waiting for them and now, i can't just let you destroy that even if you are all that my heart desire. •

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "   Dim 12 Mai - 23:08

Re-bienvenue sur le forum et bonne chance pour ta fiche :D

Très bon choix de scénario au passage
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "   Lun 13 Mai - 4:28

Bienvenue parmi nous, excellent choix de scénario
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Suraj H. Hudson
BAD COP


› MESSAGES : 407
› EMMENAGEMENT LE : 12/05/2013
› AGE : 29
› STATUT CIVIL : FOREVER ALONE ;
› QUARTIER : PACIFIC LANE ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN JOURNALISTE AU NEW YORK TIMES ; PROF D'HISTOIRE AU LYCÉE ; TENTE DE RETROUVER UN JOB AU HUNTINGTON DAILY ;
› HB AWARDS : (2013) FAMILLE EN OR ; MEILLEUR TRIANGLE AMOUREUX AVEC LAILA ET AILYNN ; (2014) FAMILLE EN OR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE U CAN'T BUY HAPPINESS ; FAMILLE EN OR ; (2016) FAMILLE EN OR ;

› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : ADITYA ROY KAPUR ;
› COPYRIGHT : ELOW'

MessageSujet: Re: HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "   Lun 13 Mai - 10:44

Liam, Sexy jOSHUA merchi à vous :)

_________________

    — Still thinking about you when nights come All my life i was alone, waiting for them and now, i can't just let you destroy that even if you are all that my heart desire. •

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "   Lun 13 Mai - 22:18

Re bienvenue
Avec Zach en plus :#22:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Suraj H. Hudson
BAD COP


› MESSAGES : 407
› EMMENAGEMENT LE : 12/05/2013
› AGE : 29
› STATUT CIVIL : FOREVER ALONE ;
› QUARTIER : PACIFIC LANE ;
› PROFESSION/ETUDE : ANCIEN JOURNALISTE AU NEW YORK TIMES ; PROF D'HISTOIRE AU LYCÉE ; TENTE DE RETROUVER UN JOB AU HUNTINGTON DAILY ;
› HB AWARDS : (2013) FAMILLE EN OR ; MEILLEUR TRIANGLE AMOUREUX AVEC LAILA ET AILYNN ; (2014) FAMILLE EN OR (2015) MEILLEUR PERSONNAGE U CAN'T BUY HAPPINESS ; FAMILLE EN OR ; (2016) FAMILLE EN OR ;

› DOUBLE COMPTE : CF : ELOW ;
› CELEBRITE : ADITYA ROY KAPUR ;
› COPYRIGHT : ELOW'

MessageSujet: Re: HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "   Lun 13 Mai - 23:41

Lena, si tu me réserve pas un lien, je me suicide. (Matt/Carole POWAA :D) Merci :D !

_________________

    — Still thinking about you when nights come All my life i was alone, waiting for them and now, i can't just let you destroy that even if you are all that my heart desire. •

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neela Meyers
THIS WORLD IS MINE


› MESSAGES : 15850
› EMMENAGEMENT LE : 02/03/2013
› AGE : 31
› STATUT CIVIL : en relation passionnelle avec son cheeseburger parce qu'il n'y a que ça de vrai. en couple avec imran devil johar et il est boiling hot. maman de la petite maya meyers aka cutest baby girl ever.
› QUARTIER : presidente drive.
› PROFESSION/ETUDE : médecin, chirurgien cardiaque.
› DOUBLE COMPTE : naya m. quinton, la garce sublimissime que tout le monde déteste + taleisha campbell, aka da delicious cookie.
› CELEBRITE : vidya balan.
› COPYRIGHT : ranipyaarcreation.


MessageSujet: Re: HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "   Ven 17 Mai - 19:47

mon petit frère j'ai un petit frère après pas sur que Big M soit si enthousiaste que moi

VOUS FAITES OFFICIELLEMENT PARTIE DE HUNTINGTON BEACH
bienvenue parmi nous


toutes nos félicitations ! votre fiche vient d'être validée et vous faites officiellement partie des habitants de huntington beach. les portes de la ville vous sont grandes ouvertes, vous pouvez commencer dès maintenant vous y promener et commencer votre jeu.
mais, avant d'aller plus loin, ne vous invitons à consulter le guide de la ville qui vous sera certainement utile :
  • vous pouvez dans un premier lieu préciser votre métier ou étude, ainsi qu'à décider quel sera votre logement.

  • si vous vous retrouvez complètement perdu dans les rues de la ville, sachez qu'un salon de parrainage est à votre disposition. tout ce qu'il vous reste à faire c'est de demander d'avoir un parrain qui vous servira de guide touristique et vous aidera à retrouver vos repères plus rapidement.

  • vous avez également la possibilité de constituer vos propres carnets de relations et de rencontres. eh oui ! il ne faut pas oublier qu'avoir une vie sociale palpitante vous aidera à mieux vous épanouir !

  • pour finir, si vous vous attendez à ce que des personnes proches, amis ou ennemis, viennent vous rejoindre à huntington beach, n'oubliez pas qu'une catégorie pour la création des scénarii est consacrée à toutes ces personnes !


n'oubliez cependant pas que vous devez informer le staff de votre plus sombre secret. ne jouez pas aux innocents, car au fond, personne n'est un ange ! Si besoin le staff peut vous aider à trouver un secret. (contacter Marissa - contacter Naya)

en cas de besoin ou de question, le staff du forum sera toujours là pour vous, n'hésitez surtout pas à le contacter par mp ou à tout simplement poster vos questions dans le sujet consacré aux membres qui se trouve ici.

_________________

le petit tumblr magique de neela meyers : tumblr

haske dikha go deewane ko, jo ho raha hai ho jaane do. dil ke uljhan zubaan pe, aati hai to aa bhi jaane do. yeh hoton ki narmi yeh sanson ki garmi mere liye hai bas mere liye hai. show your smile to this crazy man, and let whatever is happening happen. the trouble of my heart is on my lips, let whatever is coming come. the softness of your lips, the warmth of your breath are mine, only mine.” (sholon si, shabd)
Revenir en haut Aller en bas
http://ranipyaarcreation.tumblr.com/

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "   

Revenir en haut Aller en bas
 

HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» HSH (▲) " Jours monotones, qui lassèrent peu a peu les quelques morceaux de mon cœur. "
» CONSERVER DES JAUNES D'OEUFS FRAIS JUSQU'A 5 JOURS
» Naxoo: EPG: des jours en plus!
» [Autin-Grenier, Pierre] C'est tous les jours comme ça
» [Tuil, Karine] Six mois, six jours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNTINGTON BEACH ™ ::  :: •• LES CARTES D'IDENTITES :: •• FICHES VALIDEES-